Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques (CTM)

Active

N° de fiche
RNCP34897
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 227s : Montage d installations de génie climatique, sanitaires et de chauffage
Formacode(s) :
  • 22654 : génie climatique
  • 22671 : chauffage
  • 22685 : installation thermique sanitaire
  • 22677 : plomberie
  • 22697 : installation sanitaire
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 13%

Date d’échéance de l’enregistrement : 14-09-2021
Nom légal Nom commercial Site internet
ASSEMBLEE PERMANENTE CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT - https://www.artisanat.fr:
Objectifs et contexte de la certification :

Cette certification professionnelle correspond à un premier niveau d’entrée permettant d’intégrer les compétences spécifiques du métier et de répondre pleinement aux besoins des entreprises artisanales du secteur, ainsi qu’à l’exigence de qualification à laquelle est soumise l’activité. 

Activités visées :

 Le titulaire du CTM Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques  pose et raccorde des équipements (sanitaires/génie climatique/aérauliques), tout ou partie, selon la complexité de l’installation, dans le respect des normes en vigueur .

A partir d’une fiche de travail fournie, l’Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques 

- Procède aux travaux préparatoires : état des lieux avant intervention, installation des moyens de protection des biens et des personnes, dépose des éléments et équipements, tracé d’implantation des matériaux , percement des murs, sols et plafonds. 

- Procède aux travaux d’installation et de mise en service : installation des matériaux et équipements sanitaires, de génie climatique et aérauliques, raccordement des tuyaux sur l’existant, cintrage mécanique des tubes , assemblage des tubes en employant les techniques adaptées à chaque matériau, en se conformant aux obligations imposées par les autorités locales (soudage, sertissage, piquage, façonnage, collage des tubes et polymérisation des matériaux de synthèse). 

- Procède aux travaux de maintenance et/ou de dépannage d’installations existantes : diagnostic de premier niveau de l’installation en panne, débouchage des conduits, vidange des siphons, remplacement d’un thermostat, de la robinetterie et/ou d’un joint d’étanchéité, purge et désembouage de l’installation, vérification du fonctionnement des organes de sécurité et de protection (soupapes…), changement des filtres, des pompes des systèmes de ventilation, contrôle du maintien des gaines et du caisson bloc-moteur.

- Procède « à la finition » de l’intervention : réglage des équipements, dans le respect des normes en vigueur et dans un souci d’efficacité technique et énergétique. 

- Effectue le nettoyage du chantier, en triant les déchets, conformément aux consignes de l’entreprise et de façon écoresponsable.  

- Participe également aux activités « hors production » de l’entreprise :  il renseigne le client sur l’avancée des travaux, répond aux questions techniques et donne une estimation du temps, ainsi que des matières d’œuvre requises, en vue de travaux additionnels. Il communique en outre avec son responsable de chantier d’intervention, notamment pour l’alerter sur les difficultés rencontrées. 

Compétences attestées :

Préparer une intervention sur des systèmes sanitaires, de génie climatique et/ou aérauliques, en entreprise et sur chantier : analyser les documents techniques, la fiche d'intervention, préparer les matériels et matériaux, procéder à la dépose des éléments et équipements, réaliser les tracés d'implantation, procéder aux percements

Réaliser des travaux courants de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques et des dépannages de premier niveau : poser, installer et raccorder les équipements, régler et mettre en service, réaliser un diagnostic de dysfonctionnement et dépanner, clôturer l'intervention de l'entreprise 

Participer aux activités (hors-production) : conseiller, renseigner un client sur le chantier sur les caractéristiques de l'équipement, son entretien, la durée et l'avancée de l'intervention, sur les fourchettes de prix d'une prestation additionnelle et rendre compte à son responsable

Modalités d'évaluation :

Mises en situation en pratique professionnelle, épreuves écrites, mémoire professionnel soutenu à l'oral

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34897BC01

Préparer une intervention sur des systèmes sanitaires, de génie climatique et/ou aérauliques, en entreprise et sur chantier

- analyser les documents techniques, le cahier des charges associé (plans et/ou croquis, fiche de chantier, fiche d’intervention, devis descriptif, planning…)

-  participer avec le responsable du chantier et le client à l’état et au repérage des lieux avant l’intervention (eau, gaz, air, électricité) 

-établir la liste du matériel et des matériaux nécessaires à l’intervention et s’approvisionner dans le respect des consignes de gestion des stocks de l’entreprise, et conformément à la fiche d’intervention, 

-définir et préparer les équipements de protection individuelle (EPI) et collective adaptés au chantier 

-installer les moyens de protection des biens et des personnes (bâches, draps, barrières…) 

-identifier les matières ou matériaux à risque (présence d’amiante et/ou de matériaux inflammables 

-planifier son travail de manière chronologique afin de respecter les durées de réalisation prévues par l’entreprise 

-procéder à la dépose des éléments et des équipements sanitaires, de génie climatique et/ou aérauliques mobilisés dans le respect des règles et des normes environnementales

 -évaluer l’état des différents supports devant recevoir les matériaux/matériels  et rendre compte à son responsable 

-réaliser les tracés d’implantation des matériaux (tuyaux, équipements sanitaires, thermiques et aérauliques) et matériels sur les murs, les sols et les plafonds

 -procéder aux percements, en respectant les normes et les règles de sécurité en vigueur 

  Dossier professionnel écrit et sa soutenance orale

 Le projet sera construit autour : -d’un ou plusieurs chantier(s) sur le(s)quel(s) il sera intervenu, et recouvrant les trois spécialités de la certification : sanitaire, génie climatique et aéraulique -la description technique d’un élément d’installation ou d’un appareillage (chauffe-eau, robinetterie, pompe à chaleur, VMC…).   

RNCP34897BC02

Réaliser des travaux courants d’installation de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques, et des dépannages de premier niveau

- Réaliser des travaux courants d’installation de systèmes sanitaires et des dépannages de premier niveau  

 - Réaliser des travaux courants d’installation de systèmes de génie climatique et des dépannages de premier niveau 

- Réaliser des travaux courants d’installation de systèmes aérauliques et des dépannages de premier niveau

 -  Clôturer l’intervention     

  Mise en situation professionnelle   L’épreuve évalue l’ensemble des compétences du blocLe candidat réalise, en centre d’examen et dans un temps imparti, à partir d’un descriptif accompagné d’un schéma ou d’un croquis, et d’un plan de réalisation avec nomenclature de la tuyauterie, trois réalisations portant sur chacune des spécialités de la certification : sanitaire/génie climatique/aéraulique.  

 Évaluation des acquis professionnels en entreprise (pour les alternants uniquement) 

RNCP34897BC03

: Participer aux activités (hors production) de l’entreprise d’installation de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques

  -organiser son travail dans le temps, dans l’espace et dans le respect des objectifs de production de l’entreprise 

-appréhender et prendre en compte la notion de rentabilité 

-évaluer le coût de réalisation d’une installation et/ou de mise en service en intégrant le prix des matériaux et le temps de travail nécessaire 

-intervenir au premier niveau d’une relation commerciale, y compris en langue étrangère 

-expliquer au client l’intervention et lui indiquer l’avancée des travaux, en français et/ou en langue étrangère 

-apporter un éclairage technique au client à sa demande, dans la limite de ses compétences 

-conseiller sur l’utilisation et l’entretien des installations (type de filtres, fréquence de l’entretien, économies d’énergie, système de ventilation et l’habitat…) 

-rendre compte de son travail à son responsable, alerter sur les difficultés rencontrées -échanger des informations avec ses collègues 

 Étude de cas : épreuve écrite

A partir d’un dossier « ressources » comprenant : la présentation d’une situation de travail, des documents en usage dans la profession (fiches techniques, notices de fabricants, croquis, schémas, plans…), le candidat mobilise ses connaissances/compétences en matière de :

 -technologie 

-calcul 

- gestion 

-communication professionnelle 

-langue vivante étrangère   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification peut être acquise par capitalisation des blocs de compétences, si les notes dans chacun des blocs sont supérieures ou égales à 10/20, sans note éliminatoire.

Secteurs d’activités :

L’Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatiques et aérauliques exerce son activité principalement en entreprise artisanale du secteur du bâtiment (moins de 20 salariés), et plus particulièrement dans une entreprise d’installation de systèmes sanitaires, de génie climatique et/ou aérauliques. Il travaille tant sur des chantiers de particuliers qu’en milieu industriel. Il peut également exercer le métier sur des chantiers de construction dans le cadre de l’installation des équipements. 

Dans le cadre de son activité, le titulaire exerce sur des chantiers intérieurs, pour des constructions neuves ou en réhabilitation, à destination d’habitations ou de locaux professionnels. Aussi, ces chantiers peuvent être exposés au froid. Il est de plus amené à manipuler des appareillages lourds (chaudière, chauffe-eau…). L’intervention sur les réseaux d’eau et de gaz, ainsi que les branchements qu’il réalise, imposent de travailler avec rigueur et méthode, dans le respect des DTU et sous réserve de l’obtention des habilitations spécifiques. Le plus souvent, l’activité nécessite d’effectuer des déplacements quotidiens.  

Type d'emplois accessibles :

Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques, Installateur en sanitaire, Installateur thermique, Chauffagiste, Monteur en plomberie chauffage, Plombier chauffagiste, Plombier sanitaire 

Code(s) ROME :
  • F1603 - Installation d''équipements sanitaires et thermiques
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier d’Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques est, selon la loi du 5 juillet 1996 et le décret du 2 avril 1998, soumis à qualification professionnelle.  

- DTU 60.1 : Plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d’habitation 

-DTU 60.2 : Canalisations en fonte, évacuations d’eaux usées, d’eaux pluviales et d’eaux vannes -DTU 61.1 : Installations de gaz dans les locaux d’habitation 

- DTU 65.4 : Chaufferies aux gaz et aux hydrocarbures liquéfiés 

- Code du travail : Articles L.4121 - 1 à 5 - Principes généraux de prévention  

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Posséder un niveau équivalent à celui de la  3ème ou être titulaire d'un diplôme ou titre de niveau 3 dans un des métiers visés, avec une durée de formation écourtée à 1 an  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

La composition de la commission d’examen et la sollicitation des jurys mobilisés lors des sessions d’examen sont validées par le Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. En complément du président de la commission d’examen, le jury particulier comprend : 

- des Formateurs chargés de la préparation au Certificat Technique des Métiers, 

- des maîtres artisans qui sont donc choisis et désignés à partir des listes présentées par les organisations professionnelles du métier, 

- des salariés de la profession, a minima titulaires du Certificat Technique des Métiers, également choisis et désignés à partir des listes présentées par les organisations professionnelles du métier, 

- d’un conseiller à l’enseignement technologique.  

Après un parcours de formation continue X

La composition de la commission d’examen et la sollicitation des jurys mobilisés lors des sessions d’examen sont validées par le Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. En complément du président de la commission d’examen, le jury particulier comprend : 


- des Formateurs chargés de la préparation au Certificat Technique des Métiers, 


- des maîtres artisans qui sont donc choisis et désignés à partir des listes présentées par les organisations professionnelles du métier, 


- des salariés de la profession, a minima titulaires du Certificat Technique des Métiers, également choisis et désignés à partir des listes présentées par les organisations professionnelles du métier, 


- d’un conseiller à l’enseignement technologique.  

En contrat de professionnalisation X

La composition de la commission d’examen et la sollicitation des jurys mobilisés lors des sessions d’examen sont validées par le Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat. En complément du président de la commission d’examen, le jury particulier comprend : 


- des Formateurs chargés de la préparation au Certificat Technique des Métiers, 


- des maîtres artisans qui sont donc choisis et désignés à partir des listes présentées par les organisations professionnelles du métier, 


- des salariés de la profession, a minima titulaires du Certificat Technique des Métiers, également choisis et désignés à partir des listes présentées par les organisations professionnelles du métier, 


- d’un conseiller à l’enseignement technologique.  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

- 1 représentant professionnel Chef d’entreprise, 

- 1 représentant professionnel salarié, 

- 1 Formateur généraliste, 

- 1 Formateur professionnel.  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30-10-1998

Arrêté du 14 octobre 1998 publié au Journal Officiel du 30 octobre 1998  portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement  technologique. 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
18-12-2018

 Arrêté du 11 décembre 2018 publié au Journal Officiel du 18 décembre   2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour un an, au niveau V, sous   l'intitulé "Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatique et  aéraulique (CTM)" jusqu'au 18 décembre 2019. 

22-08-2012

Arrêté du 10 août 2012 publié au Journal Officiel du 22 août 2012  portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau V, sous   l'intitulé "Installateur sanitaire et thermique (BCP)" avec effet au 30  janvier 2011 jusqu'au 22 août 2017. 

31-01-2006

 Arrêté d'enregistrement au RNCP du 21 décembre 2005 publié au Journal  Officiel du 31 janvier 2006. Enregistrement pour cinq ans avec effet au  31 janvier 2006, jusqu’au 31 janvier 2011. 

22-02-2004

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du  26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications  professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La  validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2006. 

04-05-2002

Arrêté du 30 avril 2002 publié au Journal Officiel du 4 mai 2002 portant  homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique 

Date de décision 14-09-2020
Durée de l'enregistrement en années 1
Date d'échéance de l'enregistrement 14-09-2021
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 29 0 81 25 33
2017 25 0 81 83 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP31907 RNCP31907 - Installateur de systèmes sanitaires, de génie climatique et aérauliques (CTM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet