Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Manager immobilier

Active

N° de fiche
RNCP34918
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 313 : Finances, banque, assurances, immobilier
Formacode(s) :
  • 42158 : commercialisation immobilière
  • 42137 : expertise immobilière
  • 42178 : financement immobilier
  • 42133 : gestion immobilière
  • 42186 : promotion immobilière
Date d’échéance de l’enregistrement : 14-09-2023
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
INSTITUT DE GESTION SOCIALE 31249509600157 IMSI http://www.imsi-ecoles.com
Objectifs et contexte de la certification :

 La complexification des marchés, un encadrement juridique toujours plus présent et un contexte d'emploi favorable ont entraîné en une vingtaine d'années la professionnalisation des métiers de l'immobilier. Il est maintenant évident pour tout recruteur d'exiger des candidats à des postes à responsabilité managériale ou à des postes à compétences multiples et complexes, qu’ils détiennent un titre ou un diplôme de niveau 7.    

La certification "Manager immobilier" a pour objectif de préparer aux métiers des services à l'immobilier nécessitant des compétences managériales et des compétences techniques complexes, dans les secteurs du logement privé, du logement social et de l'immobilier d'entreprise.    

Précisément, la certification "Manager immobilier" prépare les managers de l'ensemble des métiers de : 

· l'aménagement foncier : aménagement, prospection foncière,  

· la promotion immobilière : conduite de programmes, commercialisation de produits neufs, 

 · la vente et la location de biens, 

· la gestion de biens : gestion locative, gestion de copropriétés,

 · l'estimation immobilière, 

· l'investissement immobilier.    

Activités visées :

Les activités visées par la certification sont les suivantes : 

  1. Piloter une structure immobilière : stratégie, gestion, développement

  • Définir la stratégie de l'activité immobilière et les outils de sa mise en œuvre :
    • Etablir et développer son positionnement sur le marché
    • Déterminer sa cible et définir des objectifs de croissance
  • Définir et mettre en place la communication de l'activité immobilière en cohérence avec la stratégie définie et établir la marque.
  • Concevoir une stratégie locale de développement commercial correspondant au marché et à la zone de chalandise, mettre en œuvre les moyens de prospection et de conquête les plus adaptés.
  • Assurer une veille stratégique permettant une connaissance précise de l'univers concurrentiel de la répartition des parts de marché
  • Assurer une veille technologique (en particulier dans le domaine digital visant l'innovation de services), une veille concurrentielle, commerciale et environnementale.

    2. Animer la performance et la réussite commerciale d'une activité immobilière

  • Définir et valider les budgets annuels de l'activité.
  • Suivre et analyser régulièrement la comptabilité analytique, financière, et les comptes prévisionnels de la structure immobilière afin de suivre l'activité et de mettre en place le cas échéant des actions correctives
  • Organiser les tâches, fixer des objectifs qualitatifs et quantitatifs aux membres de l’équipe immobilière.
  • Conduire des processus de suivi et d'évaluation des performances relatifs à l'activité.
  • Animer une équipe et fédérer les individus autour des caractéristiques de l'activité :
    • Organiser une structure d'activité et les profils de poste correspondants.
    • Prévenir et gérer les conflits liés au management d’équipe : estimer le climat social et apprécier les attentes d'une équipe.
    • Prévenir et gérer les conflits liés à l’environnement (cyclicité du marché immobilier, changements réglementaires, …) conduisant à ajuster les modèles économiques et les pratiques professionnelles.   

3. Piloter une activité immobilière de gestion et de transaction dans le respect du cadre législatif

  • Veiller au respect des obligations légales et réglementaires relatives à l'encadrement des activités professionnelles.
  • Veiller à ce que les activités immobilières de gestion et transaction menées par les collaborateurs s'effectuent dans le respect des règles d'urbanisme s'appliquant aux activités immobilières. 
  • Veiller au respect des règles de droit dans la conduite de l'activité de gestion locative (habitation/commerce/entreprise).
  • Veiller au respect des règles de droit dans la conduite de l'activité de gestion de copropriété.
  • Veiller au respect des règles de droit dans la conduite de l'activité de gestion technique de biens immobiliers en intégrant les enjeux de l’immobilier durable
  • Veiller au respect des règles de droit dans la conduite de l'activité de transaction de biens immobiliers.
  • Assurer une veille juridique et apprécier d'éventuels risques juridiques attachés à une nouvelle réglementation entrant en vigueur, dans le but de pouvoir anticiper au mieux les évolutions et s'y adapter.     


4. Bloc optionnel : Conduire une activité immobilière en immobilier résidentiel

  • Analyser la comptabilité de l'ensemble de l'activité immobilière de la structure.
  • Suivre et contrôler la comptabilité de l'activité de gestion locative et de gestion de copropriété.
  • Suivre et contrôler la gestion des copropriétés du portefeuille.
  • Suivre l'occupation des locaux des portefeuilles confiés.
  • Suivre et contrôler la bonne exécution des travaux, contrôles et diagnostics concernant les biens confiés en gestion.
  • Suivre et contrôler les activités de transaction vente ou location.
  • Accompagner ses collaborateurs dans leur activité quotidienne de gestion ou de transaction.
  • Développer son portefeuille.   


5. Bloc optionnel : Conduire une activité immobilière en immobilier d'entreprise 

  • Gérer l'occupation de locaux commerciaux ou d'entreprise au quotidien :
    • sur le plan administratif et comptable, s'assurer de l'occupation des locaux du portefeuille et de leur bonne gestion.
    • sur le plan technique, assurer les missions de Maîtrise d’Ouvrage Délégué
  • Conseiller les propriétaires dans l'optimisation, la valorisation et le choix de leurs placements immobiliers : 
    • Définir avec un client sa stratégie patrimoniale par l'élaboration d'un schéma directeur et la mettre en œuvre .
    • Gérer les actifs au quotidien.
    • Gérer les aspects financiers de l'activité.
  •  Assurer la gestion technique d'un immeuble.     


6. Bloc optionnel : Conduire une activité immobilière en conseil en gestion de patrimoine immobilier

  • Conseiller et accompagner une clientèle de particuliers dans la création, la gestion et l'optimisation de leur patrimoine, en leur proposant des produits immobiliers adaptés.
  • Assurer une veille réglementaire et technique afin de se maintenir informé des évolutions réglementaires, juridiques, fiscales spécifiques à l'activité afin de pouvoir conseiller au mieux ses clients.
  • Développer commercialement son activité en prospectant pour rechercher de nouveaux clients, et en fidélisant les clients acquis.
  • Mettre en place une veille pour identifier les nouveaux produits arrivant sur le marché.     


7. Bloc optionnel : Conduire une activité immobilière dans le logement social

  • S'assurer de l’occupation optimisée du parc immobilier. 
  • Superviser la gestion administrative et commerciale du patrimoine immobilier.
  • S'assurer du bon entretien technique et contribuer au maintien en sécurité du patrimoine géré.
  • Développer des relations avec l'ensemble des acteurs et partenaires présents ou intervenant sur un secteur donné afin de garantir la notoriété de son entreprise sur le territoire.
  • Manager son équipe et veiller au respect des objectifs et des missions confiées.     


8. Bloc optionnel : Conduire une activité immobilière en aménagement et promotion immobilière

  • Elaborer des projets d'aménagement de la prospection foncière jusqu’à l’achèvement des travaux de viabilité.
  • Réaliser le montage, la coordination et le suivi des programmes, de la rédaction du programme jusqu’à la livraison de l’ouvrage.
  • Coordonner la gestion technique des programmes.
  • Coordonner la gestion financière et juridique.
  • Participer à la commercialisation des programmes en définissant, en lien avec l'équipe commerciale, le plan de commercialisation. 
  • Développer commercialement son activité en participant à l'élaboration de la stratégie de l'entreprise en matière d’aménagement et de développement foncier selon les orientations stratégiques de l’entreprise et ses objectifs de développement.
  • Maintenir une relation avec les élus et les différentes instances territoriales et étatiques. 


9. Bloc optionnel : Conduire une activité immobilière en expertise immobilière et foncière

  • Estimer la valeur vénale ou locative d’un bien immobilier ou foncier, dans un contexte donné, de manière justifiée, impartiale et indépendante.
  • Emettre un avis argumenté et rédiger un rapport d’expertise.
  • Conseiller ses clients en matière de gestion de patrimoine immobilier.
  • Mettre en place une veille juridique pour pouvoir conseiller efficacement ses clients et fidéliser sa clientèle.
  • Développer son activité en prospectant de nouvelles cibles et en fidélisant la clientèle existante.      
Compétences attestées :

  Compétences de tronc commun

Identifier son marché potentiel en prenant en compte les changements   induits par l'arrivée des nouvelles technologies : clients, produits,  environnement pour déterminer son positionnement en utilisant des techniques   du benchmark, des analyses sectorielles et des études qualitatives et quantitatives pertinentes.   

Etablir un Business plan   pour réaliser une projection de l'activité à 3/5 ans, déterminer le point   zéro…en analysant le potentiel de l’activité, la concurrence et les   possibilités de financement.       

Définir un plan marketing et de communication en fonction du   positionnement, des cibles visées et des produits proposés et utiliser les   outils adéquats en particulier les outils numériques (sites internet, réseaux   sociaux, applications spécifiques, …) pour développer l’activité et établir la marque.       

Identifier les décideurs locaux, les relais d'opinion importants, les   responsables économiques et politiques prioritaires et les organisations   professionnelles dans la zone d’exercice de l’entreprise et entretenir des   relations suivies et constructives avec toutes les parties prenantes à l'immobilier   local pour entretenir et   développer l’activité commerciale en participant aux réunions   professionnelles locales.       

Identifier les principaux acteurs locaux concurrents en suivant l’évolution des parts de   marché détenus par chacun pour assurer la veille concurrentielle.    

Identifier les axes de veille prioritaires en fonction des menaces et des   points forts de l'activité, en particulier dans le secteur des nouvelles   technologies (produits, services, acteurs) pour définir des actions nouvelles et/ou correctives et   les mettre en œuvre en s’appuyant sur la presse professionnelle immobilière,   les réseaux sociaux, et les études de la branche professionnelle.         

Etablir un budget d'activité, définir les objectifs commerciaux, déterminer   le point zéro de l'activité et analyser les principaux ratios (ratios   financiers, tableaux de bord de performance, rentabilité, productivité, marge   …) afin de suivre l’activité   et de mettre en place le cas échéant les actions correctives en s’appuyant   sur les logiciels de gestion et de bureautique.     

Fixer des objectifs collectifs et individuels et utiliser les différents   modes de rémunération possibles selon les fonctions exercées pour motiver les équipes à atteindre les   objectifs de l’entreprise.   

Concevoir, utiliser et analyser des outils de reporting, pour proposer le cas échéant des   actions correctives adaptées visant à l’amélioration des résultats en   s’appuyant sur les outils de gestion de l’entreprise et les pratiques de la   profession.     

Définir un organigramme pertinent pour le service immobilier, recruter les   collaborateurs compétents pour pourvoir les différents postes afin d’atteindre les objectifs du   plan de développement de l’activité.   

Organiser des réunions régulières en présentiel ou en distanciel : - de management commercial (briefs quotidiens, challenges   d'équipe, …) pour piloter le   développement commercial. - de régulation pour suivre l'activité et détecter   d'éventuelles difficultés dans l’exercice des missions  - d’information sur la conjoncture immobilière, sur   l'évolution des outils et méthodes de travail et sur les évolutions   réglementaires pouvant impacter l'activité immobilière pour adapter les pratiques et le   fonctionnement de l’activité, ou   identifier des opportunités.     

Vérifier la conformité relative au droit d'exercice de la profession   (cartes professionnelles, formation) et s'assurer du maintien des critères   nécessaires pour respecter la   réglementation en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des   experts juridiques immobilier (notaire, avocats…). 

Vérifier le respect des obligations légales et réglementaires relatives au   droit de la consommation pour   être conforme à la réglementation en s’informant auprès de sa branche   professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire, avocat,   Services Publics et collectivités locales…)        

Intégrer les obligations et contraintes liées à l'urbanisme dans les   activités de gestion et de transaction des biens et vérifier le respect des   règles d’urbanisme (autorisations, documents d’urbanisme et nouvelles   dispositions issues des lois ALUR et ELAN) pour être conforme à la réglementation en s’informant auprès de sa   branche professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire,   avocat, Services Publics et collectivités locales…)       

S'assurer du choix du bon mandat de gestion en fonction des situations,   suivre la rédaction et l'utilisation des baux d'habitation, des baux   commerciaux ou mixtes, de leur conclusion à leur résiliation pour être conforme à la réglementation en   s’informant auprès de sa branche professionnelle et des experts juridiques   immobilier (notaire, avocat, Services Publics et collectivités locales…)       

 Contrôler le bon déroulement de la gestion courante de l'activité de   copropriété (conseils syndicaux, assemblées générales, gestion des travaux,   gestion du personnel, contrats avec les prestataires…) et des copropriétés   des immeubles complexes (division en volumes, associations foncières : ASL,   AFUL, etc …) pour être   conforme à la réglementation en s’informant auprès de sa branche   professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire, avocat,   Services Publics …)       

S'assurer de la conformité aux normes réglementaires des bâtiments gérés,   en particulier proposer des plans pour une transition énergétique des bâtiments pour être conforme à la   réglementation en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des   experts techniques immobiliers (Architectes, bureaux d’études,   jurisprudence…)       

Suivre le bon déroulement juridique des différentes étapes de l'activité et   la bonne utilisation des différents documents : mandats, avant-contrat, et contrats pour être conforme à la   réglementation en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des   experts juridiques immobilier (notaire, avocat, Services Publics et   collectivités locales…)       

Identifier les évolutions législatives et procéder aux adaptations nécessaires   des processus de travail dans   le but de pouvoir anticiper au mieux les évolutions et s'y adapter en s’informant auprès de sa branche   professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire, avocat,   Services Publics et collectivités locales…)           

Compétences liées au choix d'un bloc optionnel

 C4.1   : Suivre l'évolution de la   pointe des fonds détenus pour compte de tiers pour ajuster en fonction des   besoins la garantie financière obligatoire en s’appuyant sur les logiciels de   gestion. 

C4.2   : Vérifier la bonne tenue des documents comptables de suivi de l'activité de   gérance et de copropriété et des documents transmis aux clients pour assurer une politique de qualité et   optimiser la relation client.        

C4.3   : Superviser la préparation, la tenue et l'animation des conseils syndicaux   et des assemblées générales en   vérifiant la bonne circulation de l'information auprès des copropriétaires   dans l’objectif d’assurer une qualité optimale des relations entre occupants   de l’immeuble et gestionnaires.   

C4.4   : Superviser la mise en œuvre des décisions de l'assemblée générale, des   travaux votés et des prestations réalisées afin de viser une qualité de service optimale vis-à-vis des   copropriétaires.    

C4.5   : Elaborer et analyser des tableaux de bord de suivi de l'occupation d'un   portefeuille de biens immobiliers en vue d'atteindre un taux d'occupation   optimal.    

C4.6   : Superviser la gestion des portefeuilles de la structure : quittancement,   paiement des loyers, impayés, procédures précontentieuses, demandes et   réclamations des clients, sinistres, redditions de compte pour offrir aux copropriétaires une qualité de   service optimale.       

 C4.7   : Définir des modalités de sélection des entreprises tous corps d'état, de   diagnostic technique, de propreté, de fourniture d'énergie etc… et suivre les   relations contractuelles avec elles   afin de proposer aux copropriétaires un service de qualité.   

C4.8   : Veiller à la bonne utilisation, analyse et interprétation des résultats des   diagnostics obligatoires dans le cadre d’une vente ou d'une location pour offrir à l’acheteur ou au   locataire une information objective.       

C4.9   : Analyser les résultats du travail de prospection et de transaction des   collaborateurs pour suivre l’atteinte des objectifs fixés par l’entreprise et   le cas échéant venir en soutien des collaborateurs.       

C4.10   : Identifier les axes d'amélioration des collaborateurs afin de proposer et d’organiser   des actions de soutien et de renforcement des compétences.   

C4.11   : Accompagner les collaborateurs dans une organisation de travail renouvelée,   intégrant l'utilisation des nouvelles technologies afin d’améliorer la qualité de vie au travail et   l’efficacité de chacun.   

C4.12 : Coordonner au sein de l'équipe les   actions de conseil auprès des clients sur la valorisation de leur patrimoine   afin de les fidéliser en leur proposant de nouvelles actions et/ou de   nouveaux produits.   

C4.13   : Définir une campagne de   prospection de clientèle à la recherche de biens nouveaux pour développer les   activités de vente, location et gestion et développer le portefeuille client.       

C5.1   : Gérer au quotidien le portefeuille attribué (loyers, budget annuel   d'occupation et reporting, appels de fonds, budget prévisionnel de charges) dans l’objectif de veiller à une   occupation optimale des locaux.   

C5.2   : Transmettre à l'investisseur ou à son représentant les informations   nécessaires à la valorisation du patrimoine pour qu’il soit en mesure de suivre le rendement de ses   investissements.     

C5.3   : Gérer l'entretien courant et le fonctionnement technique des immeubles en   supervisant les gros entretiens et les réparations, en mettant en place les   dispositions environnementales nécessaires dans le cadre des mesures   d'économie durable dans   l’objectif de faire respecter les normes d'exploitation (ERP, IGH, ICPE,   etc…).   

C5.4   : Participer à la réalisation de dossiers de certifications environnementales   (HQE, BREEAM, LEED, …) pour   valoriser les biens en gestion.            

C5.5   : Évaluer la valeur des biens et les risques possibles de dépréciation pour définir les moyens   de la rentabilisation des actifs afin de procéder aux arbitrages et aux   cessions d’actifs en lien avec l’ensemble des acteurs concernés.  

C5.6   : Analyser les indicateurs,   effectuer les calculs de rentabilité, établir les comptes et les rapports   annuels afin de réaliser un reporting immobilier et financier auprès des   investisseurs propriétaires pour leur permettre d’avoir une vision actuelle   et précise du rendement de leurs actifs.   

C5.7   : Suivre la dette, les tableaux d’amortissement et les échéances d’emprunt   afin de mettre en œuvre les actions nécessaires à une bonne optimisation   fiscale et effectuer le suivi régulier de la trésorerie pour faire face aux   différentes échéances.     

C5.8:   Vérifier l'état technique des locaux (respect des réglementations amiante,   plomb …) pour élaborer des programmes de maintenance afin de mettre en œuvre   des processus de maîtrise des coûts.   

C5.9   : Gérer les prestataires extérieurs en établissant le cahier des charges des   prestations pour lancer les appels d’offres en suivant ensuite la bonne   exécution des contrats.   

C5.10   : Proposer des travaux d’amélioration et d'aménagement à l'investisseur afin   de valoriser les immeubles lui appartenant.   

C5.11   : Assurer une gestion optimisée des bâtiments en s'appuyant sur les   techniques de la maquette numérique (BIM) dans l’objectif d’améliorer le rendement des actifs.         

C6.1 : Etablir des bilans patrimoniaux individualisés pour   chaque client afin de bien   connaître leur situation pour pouvoir ensuite les conseiller efficacement.   

C6.2 : Définir une stratégie adaptée à chaque type d’investissement   afin de conseiller les clients sur les services et placements qui leur   correspondent et proposer un cadre juridique et fiscal adapté à chaque   investissement.   

C6.3 : Accompagner   ses clients dans le suivi de leurs investissements en analysant les résultats   des investissements pour proposer le cas échéant, une optimisation.       

C6.4 : Suivre les évolutions législatives et fiscales pour   conseiller utilement ses clients.         

C6.5 : Identifier les nouveaux produits et services   proposés notamment par des opérateurs numériques afin de faire évoluer sa   propre offre en mettant en place des éléments de différentiation     

C6.6   : Identifier des cibles de prospects potentiels sur la base de critères   pertinents : activité professionnelle, CSP, taux d'imposition afin de pouvoir les contacter dans   l’objectif de développer son portefeuille clients.   

C6.7   : Mettre en œuvre des techniques de prospection adaptées aux cibles identifiées en utilisant les outils   numériques (sites internet, réseaux sociaux, applications spécifiques, …) pour   être force de proposition auprès de ses clients en sélectionnant pour eux les   nouveaux produits adaptés à leur situation.       

C7.1   : Veiller à l'utilisation des règles d'attribution de logements : analyser un   tableau de bord des locations et des vacances en lien avec la politique de l’entreprise pour mettre en   place, le cas échéant, des actions correctives.   

C7.2   : Suivre les impayés, les contentieux, l'évolution de la qualité de service,   le management des équipes de gardiens, afin de s’assurer de la bonne gestion administrative,   commerciale et financière du patrimoine, en lien avec les objectifs de   l’entreprise.   

C7. 3   : Coordonner les budgets d’entretien courant, vérifier la mise en place et la   bonne exécution des contrats d’entretien. Mettre en place des actions pour l'économie des charges   et la réduction des consommations énergétiques dans l’objectif d’optimiser   l’entretien technique du patrimoine.      

 C7.4   : Représenter son entreprise (auprès des associations de locataires, des   partenaires intervenant sur les immeubles, lors d'assemblées générales de   copropriétaires, …) afin de   tisser un réseau de relations de proximité avec l’ensemble des acteurs   intervenant dans le secteur géographique concerné.       

C7.5   : Coordonner l’activité, accompagner ses collaborateurs au quotidien et   assurer un appui technique, juridique et social pour maintenir une cohésion d’équipe et assurer la   performance de l’ensemble des collaborateurs.  

C7.6   : Effectuer un reporting à la direction régionale. Garantir   la bonne diffusion de l’information descendante, à destination des équipes de   proximité afin que la   circulation de l’information entre tous les acteurs soit optimale.       

C8.1   : Participer à la prospection foncière en fonction des besoins et objectifs identifiés par   l’entreprise dans le cadre de l’élaboration de nouveaux projets d’aménagement.   

C8.2   : Mettre en place des avant-projets :  - coordonner   le lancement des études préalables, des études d'impact et de faisabilité   technique.  - Piloter   l’élaboration des propositions d’aménagement. - Construire   le montage financier prévisionnel. afin de mesurer la   faisabilité du projet   

C8.3   : Suivre les projets d’aménagement :  - Organiser l’équipe et/ou la structure opérationnelle   chargée de réaliser le projet. - Gérer les échanges avec les maîtres d’ouvrage et les   entreprises en phase de travaux. - Assurer la phase d’achèvement des travaux de viabilité Afin de s’assurer que le   projet est mené correctement.       

C8.4   : Mettre en œuvre l’ensemble   des étapes nécessaires au montage de l’opération : - Montage juridique et   financier - Désignation de la   maîtrise d’œuvre et des prestataires - Dépôt du permis de   construire et des autorisations administratives afin que le programme réponde aux critères   administratifs, juridiques et financiers.   

C8.5   : Coordonner l’ensemble des intervenants internes et externes, piloter le   maître d’œuvre, veiller au   respect des plannings et des budgets de façon à s’assurer de la bonne   exécution de l’ouvrage et du respect des délais.   

C8.6   : Participer à la désignation des prestataires, à la négociation des   contrats, pour coordonner la gestion juridique, financière et technique de   l’opération.     

C8.7   : Rédiger la matrice des actes de vente, le règlement de copropriété et les   garanties financières en liaison avec les services juridiques et les notaires   dans l’objectif de préparer l’ensemble des documents nécessaires à la mise en   vente du programme.       

C8.8   : Mettre œuvre la commercialisation du programme (établir la grille des prix,   suivre la commercialisation, les négociations commerciales, la réception et   la livraison) et suivre sa réalisation en lien avec l’équipe commerciale dans   l’objectif de la réaliser dans les meilleurs délais et les meilleurs prix.   

C8.9   : Mettre en place une veille technologique et réglementaire pour être force   de proposition dans le développement de la stratégie de l’entreprise.         

C8.10   représenter son entreprise auprès des élus locaux, des acteurs   institutionnels territoriaux et nationaux pour maintenir et développer une   relation avec l’ensemble des acteurs intervenants sur les différents projets.     

C9.1 : Estimer un bien selon différentes méthodes : valeur   vénale ou locative, droit au bail, fonds de commerce, indemnités d’éviction   ou d’occupation, expropriation, préjudices subis… en prenant en compte le contexte précis du bien pour   pouvoir émettre un avis argumenté  

C9.2 : Organiser le déroulement de l’expertise avec les   différents interlocuteurs concernés pour mettre en œuvre l’ensemble des conditions requises pour effectuer   correctement l’expertise   

C9.3 : Analyser un bien sur le plan juridique (acte de   propriété, cadastre, …), technique (diagnostics obligatoires) et en fonction   de sa destination (logement, commerce, terres agricoles…) afin de donner un fondement objectif   au bien à expertiser   

C9.4 : Rédiger un rapport d’expertise en respectant les règles d’impartialité et   d’indépendance afin qu’il puisse être utilisable dans toute situation     

C9.5 : Etablir la valorisation annuelle de biens   immobiliers et fonciers à   destination de clients investisseurs afin de pouvoir établir des plans de   financement pour ces mêmes clients.    

C9.6 : Réaliser des études prospectives sur la   valorisation de biens immobiliers à moyen terme pour fournir des informations actualisées et donner des   conseils avisés à ses clients.       

C9.7 : Identifier des cibles de prospects potentiels sur la base   de critères pertinents tels que l'activité professionnelle ou la situation   patrimoniale pour pouvoir les   contacter afin de développer son activité.   

C9.8 : Mettre en œuvre des techniques de prospection adaptées   aux cibles identifiées en   utilisant par exemple des outils numériques spécifiques en fonction de ces   cibles (sites internet, réseaux sociaux, applications spécifiques)   

C9.9 : Répondre à des appels d’offres privés ou publics dans l’objectif de   développer son activité         

Modalités d'évaluation :

 L'évaluation des compétences se fait sous la forme d'une étude de cas unique par bloc de compétences, auxquelles il faut ajouter l’évaluation d'un mémoire et l’évaluation d'une expérience pratique en entreprise.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34918BC01

Piloter une structure immobilière : stratégie, gestion, développement

Identifier son marché potentiel en prenant en compte les changements   induits par l'arrivée des nouvelles technologies : clients, produits, environnement pour déterminer son positionnement en utilisant des techniques   du benchmark, des analyses sectorielles et des études qualitatives et quantitatives pertinentes.   

Etablir un Business plan   pour réaliser une projection de l'activité à 3/5 ans, déterminer le point   zéro…en analysant le potentiel de l’activité, la concurrence et les possibilités de financement.      

Définir un plan marketing et de communication en fonction du   positionnement, des cibles visées et des produits proposés et utiliser les   outils adéquats en particulier les outils numériques (sites internet, réseaux   sociaux, applications spécifiques, …) pour développer l’activité et établir la marque.      

Identifier les décideurs locaux, les relais d'opinion importants, les   responsables économiques et politiques prioritaires et les organisations   professionnelles dans la zone d’exercice de l’entreprise et entretenir des   relations suivies et constructives avec toutes les parties prenantes à l'immobilier   local pour entretenir et   développer l’activité commerciale en participant aux réunions   professionnelles locales.       

Identifier les principaux acteurs locaux concurrents en suivant l’évolution des parts de   marché détenus par chacun pour assurer la veille concurrentielle.    

Identifier les axes de veille prioritaires en fonction des menaces et des   points forts de l'activité, en particulier dans le secteur des nouvelles   technologies (produits, services, acteurs) pour définir des actions nouvelles et/ou correctives et   les mettre en œuvre en s’appuyant sur la presse professionnelle immobilière,   les réseaux sociaux, et les études de la branche professionnelle.         

Etude de cas (en groupe ou en individuel, restitution écrite et orale) de création d'une activité immobilière : définition du positionnement (sur la base d'une veille juridique et technologique), de la stratégie, élaboration d'un business plan, mise en place des actions de marketing et de communication.  

RNCP34918BC02

Animer la performance et la réussite commerciale d'une activité immobilière

Etablir un budget d'activité, définir les objectifs commerciaux, déterminer   le point zéro de l'activité et analyser les principaux ratios (ratios   financiers, tableaux de bord de performance, rentabilité, productivité, marge   …) afin de suivre l’activité   et de mettre en place le cas échéant les actions correctives en s’appuyant   sur les logiciels de gestion et de bureautique.     

Fixer des objectifs collectifs et individuels et utiliser les différents  modes de rémunération possibles selon les fonctions exercées pour motiver les équipes à atteindre les objectifs de l’entreprise.  

Concevoir, utiliser et analyser des outils de reporting, pour proposer le cas échéant des   actions correctives adaptées visant à l’amélioration des résultats en s’appuyant sur les outils de gestion de l’entreprise et les pratiques de la   profession.     

Définir un organigramme pertinent pour le service immobilier, recruter les   collaborateurs compétents pour pourvoir les différents postes afin d’atteindre les objectifs du   plan de développement de l’activité.   

Organiser des réunions régulières en présentiel ou en distanciel : 

- de management commercial (briefs quotidiens, challenges   d'équipe, …) pour piloter le   développement commercial.

 - de régulation pour suivre l'activité et détecter   d'éventuelles difficultés dans l’exercice des missions  

- d’information sur la conjoncture immobilière, sur   l'évolution des outils et méthodes de travail et sur les évolutions   réglementaires pouvant impacter l'activité immobilière.

pour adapter les pratiques et le   fonctionnement de l’activité, ou   identifier des opportunités.       

Etude de cas (en groupe ou en individuel, restitution écrite et orale) d'une gestion d'activité commerciale : à partir d'un tableau de suivi d'objectifs, analyse des résultats, mise en place d'actions commerciales correctives visant à atteindre les objectifs, actions d'animation d'une équipe commerciale.  

RNCP34918BC03

Piloter une activité immobilière de gestion et de transaction dans le respect du cadre législatif

Vérifier la conformité relative au droit d'exercice de la profession   (cartes professionnelles, formation) et s'assurer du maintien des critères   nécessaires pour respecter la   réglementation en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des   experts juridiques immobilier (notaire, avocats…). 

Vérifier le respect des obligations légales et réglementaires relatives au   droit de la consommation pour   être conforme à la réglementation en s’informant auprès de sa branche   professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire, avocat,   Services Publics et collectivités locales…)

Intégrer les obligations et contraintes liées à l'urbanisme dans les   activités de gestion et de transaction des biens et vérifier le respect des   règles d’urbanisme (autorisations, documents d’urbanisme et nouvelles   dispositions issues des lois ALUR et ELAN) pour être conforme à la réglementation en s’informant auprès de sa   branche professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire,   avocat, Services Publics et collectivités locales…)       

S'assurer du choix du bon mandat de gestion en fonction des situations,   suivre la rédaction et l'utilisation des baux d'habitation, des baux   commerciaux ou mixtes, de leur conclusion à leur résiliation pour être conforme à la réglementation en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des experts juridiques   immobilier (notaire, avocat, Services Publics et collectivités locales…)       

Contrôler le bon déroulement de la gestion courante de l'activité de   copropriété (conseils syndicaux, assemblées générales, gestion des travaux,   gestion du personnel, contrats avec les prestataires…) et des copropriétés   des immeubles complexes (division en volumes, associations foncières : ASL,   AFUL, etc …) pour être   conforme à la réglementation en s’informant auprès de sa branche   professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire, avocat,   Services Publics …)       

S'assurer de la conformité aux normes réglementaires des bâtiments gérés,   en particulier proposer des plans pour une transition énergétique des bâtiments pour être conforme à la   réglementation en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des   experts techniques immobiliers (Architectes, bureaux d’études, jurisprudence…)       

Suivre le bon déroulement juridique des différentes étapes de l'activité et   la bonne utilisation des différents documents : mandats, avant-contrat, et contrats pour être conforme à la   réglementation en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des  experts juridiques immobilier (notaire, avocat, Services Publics et   collectivités locales…)       

Identifier les évolutions législatives et procéder aux adaptations nécessaires   des processus de travail dans le but de pouvoir anticiper au mieux les évolutions et s'y adapter en s’informant auprès de sa branche professionnelle et des experts juridiques immobilier (notaire, avocat,   Services Publics et collectivités locales…)       

Etude de cas (en groupe ou en individuel, restitution écrite et orale) de gestion d'un immeuble : à partir de situations présentées et décrites (organisation d'une assemblée générale, d'un conseil syndical, gestion locative de lots, vente d'un bien, gestion d'un problème technique, …), identifier les situations qui posent problème sur le plan juridique et proposer les corrections nécessaires.     

RNCP34918BC04

Conduire une activité immobilière en immobilier résidentiel (bloc optionnel)

Suivre l'évolution de la   pointe des fonds détenus pour compte de tiers pour ajuster en fonction des   besoins la garantie financière obligatoire en s’appuyant sur les logiciels de   gestion. 

Vérifier la bonne tenue des documents comptables de suivi de l'activité de   gérance et de copropriété et des documents transmis aux clients pour assurer une politique de qualité et   optimiser la relation client.       

Superviser la préparation, la tenue et l'animation des conseils syndicaux   et des assemblées générales en vérifiant la bonne circulation de l'information auprès des copropriétaires   dans l’objectif d’assurer une qualité optimale des relations entre occupants   de l’immeuble et gestionnaires.   

Superviser la mise en œuvre des décisions de l'assemblée générale, des   travaux votés et des prestations réalisées afin de viser une qualité de service optimale vis-à-vis des   copropriétaires.     

Elaborer et analyser des tableaux de bord de suivi de l'occupation d'un   portefeuille de biens immobiliers en vue d'atteindre un taux d'occupation   optimal.    

Superviser la gestion des portefeuilles de la structure : quittancement,   paiement des loyers, impayés, procédures précontentieuses, demandes et réclamations des clients, sinistres, redditions de compte pour offrir aux copropriétaires une qualité de service optimale.       

Définir des modalités de sélection des entreprises tous corps d'état, de   diagnostic technique, de propreté, de fourniture d'énergie etc… et suivre les   relations contractuelles avec elles   afin de proposer aux copropriétaires un service de qualité.  

Veiller à la bonne utilisation, analyse et interprétation des résultats des   diagnostics obligatoires dans le cadre d’une vente ou d'une location pour offrir à l’acheteur ou au   locataire une information objective.      

Analyser les résultats du travail de prospection et de transaction des   collaborateurs pour suivre l’atteinte des objectifs fixés par l’entreprise et   le cas échéant venir en soutien des collaborateurs.        

Identifier les axes d'amélioration des collaborateurs afin de proposer et d’organiser   des actions de soutien et de renforcement des compétences.   

Accompagner les collaborateurs dans une organisation de travail renouvelée,   intégrant l'utilisation des nouvelles technologies afin d’améliorer la qualité de vie au travail et   l’efficacité de chacun.   

Coordonner au sein de l'équipe les   actions de conseil auprès des clients sur la valorisation de leur patrimoine afin de les fidéliser en leur proposant de nouvelles actions et/ou de   nouveaux produits.   

Définir une campagne de   prospection de clientèle à la recherche de biens nouveaux pour développer les activités de vente, location et gestion et développer le portefeuille client.       

Etude de cas (en groupe ou individuelle, restitution écrite et orale) : se placer dans la position d'un dirigeant de cabinet d'administration de biens, qui doit organiser son activité. Ecrire des processus de réalisation de missions de gestion et/ou de transaction, qui permettent de s'assurer que toutes les actions menées concourent à un travail de qualité tant sur le plan organisationnel que juridique.  

RNCP34918BC05

Conduire une activité immobilière en immobilier d'entreprise (bloc optionnel)

Gérer au quotidien le portefeuille attribué (loyers, budget annuel d'occupation et reporting, appels de fonds, budget prévisionnel de charges) dans l’objectif de veiller à une   occupation optimale des locaux.   

Transmettre à l'investisseur ou à son représentant les informations   nécessaires à la valorisation du patrimoine pour qu’il soit en mesure de suivre le rendement de ses   investissements.     

Gérer l'entretien courant et le fonctionnement technique des immeubles en   supervisant les gros entretiens et les réparations, en mettant en place les   dispositions environnementales nécessaires dans le cadre des mesures   d'économie durable dans   l’objectif de faire respecter les normes d'exploitation (ERP, IGH, ICPE,   etc…).       

Participer à la réalisation de dossiers de certifications environnementales (HQE, BREEAM, LEED, …) pour valoriser les biens en gestion. 

Évaluer la valeur des biens et les risques possibles de dépréciation pour définir les moyens   de la rentabilisation des actifs afin de procéder aux arbitrages et aux   cessions d’actifs en lien avec l’ensemble des acteurs concernés.   

Analyser les indicateurs,   effectuer les calculs de rentabilité, établir les comptes et les rapports   annuels afin de réaliser un reporting immobilier et financier auprès des   investisseurs propriétaires pour leur permettre d’avoir une vision actuelle   et précise du rendement de leurs actifs.       

Suivre la dette, les tableaux d’amortissement et les échéances d’emprunt afin de mettre en œuvre les actions nécessaires à une bonne optimisation fiscale et effectuer le suivi régulier de la trésorerie pour faire face aux différentes échéances. 

Vérifier l'état technique des locaux (respect des réglementations amiante,   plomb …) pour élaborer des programmes de maintenance afin de mettre en œuvre   des processus de maîtrise des coûts.   

Gérer les prestataires extérieurs en établissant le cahier des charges des   prestations pour lancer les appels d’offres en suivant ensuite la bonne   exécution des contrats.   

Proposer des travaux d’amélioration et d'aménagement à l'investisseur afin   de valoriser les immeubles lui appartenant.   

Assurer une gestion optimisée des bâtiments en s'appuyant sur les  techniques de la maquette numérique (BIM) dans l’objectif d’améliorer le rendement des actifs.      

Etude de cas (en groupe ou individuelle, restitution écrite et orale) : à partir du descriptif d'un immeuble de bureaux, réaliser un budget d'occupation, un budget prévisionnel de charges, faire une proposition de valorisation à l'investisseur.  

RNCP34918BC06

Conduire une activité immobilière en conseil en gestion de patrimoine immobilier (bloc optionnel)

Etablir des bilans patrimoniaux individualisés pour chaque client.   

Définir une stratégie adaptée à chaque type d’investissement : conseiller les clients sur les services et placements qui leur correspondent et proposer un cadre juridique et fiscal adapté à chaque investissement.    

Accompagner ses clients dans le suivi de leurs investissements : analyser les résultats des investissements et, le cas échéant, proposer une optimisation.   

Suivre les évolutions législatives et fiscales pour conseiller utilement ses clients.   

Identifier les nouveaux produits et services proposés notamment par des opérateurs numériques afin de faire évoluer sa propre offre en mettant en place des éléments de différentiation.    

Identifier des cibles de prospects potentiels sur la base de critères  pertinents : activité professionnelle, CSP, taux d'imposition afin de pouvoir les contacter dans   l’objectif de développer son portefeuille clients.   

Mettre en œuvre des techniques de prospection adaptées aux cibles identifiées en utilisant les outils   numériques (sites internet, réseaux sociaux, applications spécifiques, …) pour   être force de proposition auprès de ses clients en sélectionnant pour eux les   nouveaux produits adaptés à leur situation.      

Etude de cas (en groupe ou individuelle, restitution écrite et orale) : à partir d'une situation individuelle décrite, analyser le patrimoine existant, identifier les objectifs de l'investisseur, ses besoins en investissement, proposer une stratégie adaptée et les moyens de contrôle de son bon déroulement.  

RNCP34918BC07

Conduire une activité immobilière dans le logement social (bloc optionnel)

Veiller à l'utilisation des règles d'attribution de logements : analyser un   tableau de bord des locations et des vacances en lien avec la politique de l’entreprise pour mettre en   place, le cas échéant, des actions correctives.   

Suivre les impayés, les contentieux, l'évolution de la qualité de service,   le management des équipes de gardiens, afin de s’assurer de la bonne gestion administrative,   commerciale et financière du patrimoine, en lien avec les objectifs de   l’entreprise.   

Coordonner les budgets d’entretien courant, vérifier la mise en place et la   bonne exécution des contrats d’entretien. Mettre en place des actions pour l'économie des charges   et la réduction des consommations énergétiques dans l’objectif d’optimiser   l’entretien technique du patrimoine.       

Représenter son entreprise (auprès des associations de locataires, des partenaires intervenant sur les immeubles, lors d'assemblées générales de   copropriétaires, …) afin de   tisser un réseau de relations de proximité avec l’ensemble des acteurs   intervenant dans le secteur géographique concerné.       

Coordonner l’activité, accompagner ses collaborateurs au quotidien et   assurer un appui technique, juridique et social pour maintenir une cohésion d’équipe et assurer la   performance de l’ensemble des collaborateurs.   

Effectuer un reporting à la direction régionale. Garantir   la bonne diffusion de l’information descendante, à destination des équipes de  proximité afin que la   circulation de l’information entre tous les acteurs soit optimale.       

 Etude de cas (en groupe ou en individuel, restitution écrite et orale) de gestion d'un secteur HLM : à partir de situations présentées et décrites (attributions de logements, loyers impayés, contentieux, gestion des gardiens, problèmes techniques, …), proposer des actions correctives.    

RNCP34918BC08

Conduire une activité immobilière en aménagement et promotion immobilière (bloc optionnel)

Participer à la prospection foncière en fonction des besoins et objectifs identifiés par   l’entreprise dans le cadre de l’élaboration de nouveaux projets d’aménagement.   

Mettre en place des avant-projets : 

 - Coordonner   le lancement des études préalables, des études d'impact et de faisabilité   technique.  

- Piloter   l’élaboration des propositions d’aménagement.

- Construire   le montage financier prévisionnel. 

afin de mesurer la   faisabilité du projet        

Suivre les projets d’aménagement : 

 - Organiser l’équipe et/ou la structure opérationnelle   chargée de réaliser le projet. 

- Gérer les échanges avec les maîtres d’ouvrage et les   entreprises en phase de travaux. 

- Assurer la phase d’achèvement des travaux de viabilité 

Afin de s’assurer que le   projet est mené correctement.       

Mettre en œuvre l’ensemble   des étapes nécessaires au montage de l’opération : 

- Montage juridique et   financier 

- Désignation de la   maîtrise d’œuvre et des prestataires 

- Dépôt du permis de   construire et des autorisations administratives 

afin que le programme réponde aux critères   administratifs, juridiques et financiers.   

Coordonner l’ensemble des intervenants internes et externes, piloter le maître d’œuvre, veiller au   respect des plannings et des budgets de façon à s’assurer de la bonne   exécution de l’ouvrage et du respect des délais.  

Participer à la désignation des prestataires, à la négociation des contrats, pour coordonner la gestion juridique, financière et technique de  l’opération.     

Rédiger la matrice des actes de vente, le règlement de copropriété et les  garanties financières en liaison avec les services juridiques et les notaires   dans l’objectif de préparer l’ensemble des documents nécessaires à la mise en   vente du programme.       

Mettre œuvre la commercialisation du programme (établir la grille des prix,   suivre la commercialisation, les négociations commerciales, la réception et   la livraison) et suivre sa réalisation en lien avec l’équipe commerciale dans   l’objectif de la réaliser dans les meilleurs délais et les meilleurs prix.   

Mettre en place une veille technologique et réglementaire pour être force   de proposition dans le développement de la stratégie de l’entreprise.             

Représenter son entreprise auprès des élus locaux, des acteurs institutionnels territoriaux et nationaux pour maintenir et développer une relation avec l’ensemble des acteurs intervenants sur les différents projets. 


Etude de cas (en groupe ou en individuel, restitution écrite et orale) : à partir d'un dossier d'appel d'offres, réaliser une proposition argumentée et chiffrée, comprenant un volet financier, un volet technique, un volet marketing et commercial.  

RNCP34918BC09

Conduire une activité immobilière en expertise immobilière et foncière (bloc optionnel)

Estimer un bien selon différentes méthodes : valeur   vénale ou locative, droit au bail, fonds de commerce, indemnités d’éviction   ou d’occupation, expropriation, préjudices subis… en prenant en compte le contexte précis du bien pour   pouvoir émettre un avis argumenté   

Organiser le déroulement de l’expertise avec les   différents interlocuteurs concernés pour mettre en œuvre l’ensemble des conditions requises pour effectuer   correctement l’expertise   

Analyser un bien sur le plan juridique (acte de   propriété, cadastre, …), technique (diagnostics obligatoires) et en fonction   de sa destination (logement, commerce, terres agricoles…) afin de donner un fondement objectif   au bien à expertiser   

Rédiger un rapport d’expertise en respectant les règles d’impartialité et d’indépendance afin qu’il puisse être utilisable dans toute situation     

Etablir la valorisation annuelle de biens   immobiliers et fonciers à destination de clients investisseurs afin de pouvoir établir des plans de  financement pour ces mêmes clients.    

Réaliser des études prospectives sur la   valorisation de biens immobiliers à moyen terme pour fournir des informations actualisées et donner des   conseils avisés à ses clients.       

Identifier des cibles de prospects potentiels sur la base   de critères pertinents tels que l'activité professionnelle ou la situation   patrimoniale pour pouvoir les   contacter afin de développer son activité.   

Mettre en œuvre des techniques de prospection adaptées   aux cibles identifiées en   utilisant par exemple des outils numériques spécifiques en fonction de ces   cibles (sites internet, réseaux sociaux, applications spécifiques)   

Répondre à des appels d’offres privés ou publics dans l’objectif de développer son activité         

Etude de cas (en groupe ou en individuel, restitution écrite et orale) : visite sur site pour effectuer des expertises (un bien d'habitation, un local commercial ou industriel, des bureaux). Réalisation d'un rapport écrit présentant les conclusions en fonction des scénarios d'expertise retenus.  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification «Manager immobilier» s'obtient, hors VAE, par 

  • la validation de quatre blocs de compétences :

- les trois premiers  :  

  1. Piloter une structure immobilière : stratégie, gestion, développement 
  2. Animer la performance et la réussite commerciale d'une activité immobilière 
  3.  Piloter une activité immobilière de gestion et transaction dans le respect du cadre législatif

- et un au choix parmi les 6 suivants : 

4. Conduire une activité immobilière en immobilier résidentiel 

5. Conduire une activité immobilière en immobilier d'entreprise 

6. Conduire une activité immobilière en conseil en gestion de patrimoine immobilier 

7. Conduire une activité immobilière dans le logement social 

8. Conduire une activité immobilière en aménagement et promotion immobilière 

9. Conduire une activité immobilière en expertise immobilière et foncière 


  • la validation d'une période d'expérience pratique en entrepriseen concertation directe avec le tuteur désignée par l'entreprise pour l'accompagnement de l'apprenant (réalisation d'une mission en entreprise équivalent à au moins 3 mois à temps plein) 
  • la validation d'un mémoire professionnel :réaliser un travail écrit et oral d'analyse et de réponse à une problématique et le soutenir face à un jury composé de professionnels de l'immobilier.  

Chaque bloc de compétences peut également être évalué séparément, sa validation donnant lieu à l’établissement d’une attestation spécifique entrant dans le capital de l'apprenant. L'apprenant est alors titulaire d'une certification partielle. Cette certification est acquise définitivement.    

Une fois les différents blocs et validations complémentaires acquis, quelles qu'en soient les modalités (VAE/ formation initiale/formation continue ....), le titre est alors délivré. 

Secteurs d’activités :

Le secteur de l'immobilier compte plusieurs activités : 

  • Architecture, urbanisme et aménagement 
  • Ingénierie et prestations techniques 
  • Investissement et financement de l’immobilier
  • Expertise et conseil 
  • Promotion immobilière 
  • Commercialisation 
  • Gestion de l’immobilier   

L'activité immobilière représente 10 % du PIB français et 8,2 % de sa population active. Ses 2,1 millions d’emplois représentent 8,2 % de la population active occupée, ce qui fait de l’industrie de l’immobilier un des piliers du système économique français. Ses effectifs représentent 1,6 fois le nombre d’emplois dans le tourisme et 2,6 fois ceux de l’agro-alimentaire. Plus de 350 000 personnes sont employées dans le secteur «non marchand» de cette filière. Elles travaillent au sein d’organismes de logement social, de collectivités territoriales et d’administrations d’Etat.   

Le secteur des services immobiliers résidentiels se caractérise par une forte dispersion, avec environ 35 000 entreprises recensées. La plupart sont des sociétés artisanales ou familiales. Elles ont un unique ancrage local pour le plus grand nombre, certaines s'étant néanmoins succursalisées. Pour autant, des groupes régionaux, interrégionaux et nationaux se structurent, œuvrant à la consolidation du secteur. Ce constat vaut pour l'administration et la transaction, mais aussi pour la promotion-construction et la construction de maisons individuelles. En outre, particulièrement dans la transaction, des franchises nationales et internationales ont contribué depuis une trentaine d'années à organiser le secteur, et à permettre aux structures de petite et moyenne dimensions de faire armes égales avec des entreprises isolées, notamment au plan du marketing et des outils commerciaux, mais aussi quant à la formation.   

Dans l'univers du logement social, coexistent des structures privées et des structures publiques : les offices publics de l'habitat, les entreprises sociales pour l'habitat et les sociétés coopératives d'HLM. A ce jour, elles représentent 742 organismes et emploient 82 000 personnes. Les structures peuvent être de tailles très différentes, mais la future loi ELAN prévoit de renforcer les fusions entre organismes de logement social dans les trois ans, afin que chacune atteigne un patrimoine d’au moins 15 000 logements, valeur définie comme seuil d’autonomie d’un organisme.   

Dans leurs composantes immobilières, les métiers du logement social sont similaires à ceux de la gestion de l’immobilier classique. Une dimension sociale y est toutefois ajoutée grâce à des activités comme l’accompagnement social des locataires, la participation à la rénovation urbaine ou la mise en œuvre de l’accession sociale à la propriété.   

Dans l'univers de l'immobilier d'activité, la concentration s'est opérée de façon plus rapide, pour répondre aux exigences de service des entreprises, y compris des entreprises internationales. Un très petit nombre d'enseignes détiennent la quasi-totalité des parts de marché, même si quelques sociétés artisanales de bonne réputation parviennent à conserver leur indépendance.    

Type d'emplois accessibles :

Les métiers visés comprennent : 

  • les métiers de l'aménagement foncier (aménageur lotisseur, prospecteur et développeur foncier), consistant à identifier, acquérir, découper et viabiliser des emprises de terrain en vue de l’édification de bâtiments à destination d’habitation par des ménages ou d’utilisation par des entreprises.  
  • les métiers de la promotion immobilière  :
    • responsable de programmes, consistant à étudier la faisabilité et l'opportunité de la construction d'un bâtiment sur un terrain, puis à rechercher des financements et à vendre les immeubles en lots ou en entier, à des particuliers ou à des sociétés.  
    • commercialisateur de produits neufs,intégré à une enseigne de promotion ou indépendante, consistant à vendre ou louer des biens neufs.  
  • Les métiers de la vente de biens :
    • l’agent immobilier,qu’il soit dirigeant salarié ou non salarié d’une structure, négociateur salarié ou agent commercial indépendant, est le spécialiste de la cession et de la location des logements mais aussi des locaux commerciaux et professionnels.  
    • le négociateur dans le neuf ou en VEFA (vente en l'état futur d'achèvement),est chargé d'accompagner de futurs acheteurs dans leur projet d'achat d'un bien dans un programme neuf ou en cours de construction. 
    • le conseil en immobilier d’entreprise est son homologue pour les locaux tertiaires ou industriels.  -
  • Les métiers de la gestion de biens :
    • le gestionnaire locatif exploite pour le compte de propriétaires investisseurs des logements en lui assurant un rendement du meilleur niveau.  
    • Le gestionnaire de copropriétéa la responsabilité de la gestion des parties communes d'un immeuble. Il conseille les copropriétaires, prépare leurs délibérations et pilote le fonctionnement juridique et financier de l'immeuble. 
    • l’activité comparable pour les actifs d’entreprise comprend plusieurs fonctions : 
      • l'investment manager, qui gère les investissements et procède à l'arbitrage d'actifs,  
      • l'asset manager, qui gère des actifs pour le compte d'un propriétaire,  
      • le property manager, qui assure la gestion locative et technique des actifs, 
      • le facility manager, qui gère les services aux utilisateurs.   

  • Le métier de l'expertise immobilière : l'expert immobilier a pour mission de déterminer la valeur vénale d’un bien immobilier d’habitation, d’entreprise, commercial, agricole, forestier ou d’un bien de nature commerciale, tels que fonds de commerce, droits de bail, etc.     


Les organismes HLMont aujourd'hui les mêmes activités que leurs homologues du secteur privé :

  • ils sont aussi des promoteurs : leur production, réalisée grâce à des circuits de financement spécifiques en liaison avec l’État et les collectivités locales, est dédiée à des occupants sociaux. 
  • quant à l'activité de gestion, si elle n’a pas d’objectif directement lucratif, par définition d’un service public, elle a le même impératif de dégager des excédents réinvestis dans l’entretien du patrimoine et dans son renouvellement par la construction. 


La certification peut orienter également vers des métiers corollaires, tels que celui de diagnostiqueur immobilier ou de home stager.

Elle ouvre aussi à des carrières dans les grands domaines du patrimoine que sont la banque et l’assurance, qui recherchent des spécialistes des actifs immobiliers,capables de maîtriser le risque attaché au financement ou à la couverture de ces biens spécifiques.    

Enfin, les compétences acquises permettent également la création d’entreprises immobilièresdans l’ensemble de ces métiers, mais aussi la création de start-up, qui inventent de nouveaux métiers immobiliers fondés sur le recours au numérique. Beaucoup de ces activités s’appuient sur le traitement intelligent des données pour faire apparaître des services innovants, tant dans la recherche de biens et la transaction que dans les services associés et la gestion.    

La certification "Manager en immobilier" prépare les managers de l'ensemble des métiers précisés ci-dessus.   

Dans les activités de services à l'immobilier, le premier niveau est celui de directeur de service : les directeurs des ventes et les directeurs de location, les négociateurs seniors, les directeurs ou principaux de gestion locative ou encore de gérance, les directeurs ou principaux de copropriété, les gestionnaires seniors de gestion locative ou de copropriété, sont les noms des fonctions en agences immobilières ou en cabinets d'administration de biens. En immobilier d'entreprise, se retrouvent les appellations de directeur de service Property, Asset, Facility ou Investment Management.   

L'évolution naturelle se fait ensuite vers la fonction de directeur de cabinet ou d'agence en immobilier résidentiel et de directeur de pôle (de services) en immobilier tertiaire.   

Dans le secteur de la production de biens, l'évolution se fait également vers des fonctions d'encadrement 

  • Le développeur foncier évolue vers la fonction de directeur de développement. 
  • Le responsable de programmes immobiliers évolue vers la fonction de directeur de programme.
  • On retrouve également dans ce secteur le métier de négociateur et de directeur des ventes.    
Code(s) ROME :
  • C1501 - Gérance immobilière
  • C1502 - Gestion locative immobilière
  • C1503 - Management de projet immobilier
  • C1504 - Transaction immobilière
  • M1302 - Direction de petite ou moyenne entreprise
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le représentant légal, personne physique, de toute structure exerçant la vente, l’achat, la location ou la gestion de biens immobiliers doit être détenteur d’une carte professionnelle.   

La législation en vigueur est fixée par le décret n°2015-702 du 19 juin 2015 modifiant le décret 72-678 du 20 juillet 1972 fixant les conditions d'application de la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d'exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et fonds de commerce.   

Cette législation prévoit qu’en France, l'exercice des activités immobilières est réglementé. Ainsi, toute personne qui exerce sur le territoire national une ou plusieurs activités portant notamment la mention de :

  • transaction sur immeubles et fonds de commerce, 
  • gestion immobilière,
  • syndic de copropriété 

doit détenir une carte professionnelle en cours de validité, mentionnant sa spécialité.   

Cette carte professionnelle peut être obtenue sous conditions d’aptitudes professionnelles, selon la réglementation prévue notamment par l’article 11 modifié par décret n°2008-355 du 15 avril 2008 – art. 3. Cet article précise le type de diplôme admis en justification de l'aptitude professionnelle requise pour obtenir la carte professionnelle : 

  • soit un diplôme délivré par l'Etat ou par un établissement reconnu par l'Etat, d'un niveau égal ou supérieur à trois années d'études supérieures après le baccalauréat et sanctionnant des études,  
  • soit un diplôme ou un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles d’un niveau équivalent et sanctionnant des études de même nature, 
  • soit un diplôme universitaire de technologie ou le brevet de technicien supérieur spécialisé en matière immobilière,
  • soit le diplôme de l'Institut d'études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l'habitation.   

Cette réglementation a évolué très récemment par des dispositions de la loi n° 2014-366 du 24 mars 2014, dite loi "ALUR" (Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové) : 

  • La carte professionnelle jusqu'alors valable dix ans a dorénavant une durée de 3 ans : article 80 de la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 modifié par le Décret n°2015-702 du 19 juin 2015 – art 13) 
  • Aux côtés des cartes T – pour les spécialistes de vente ou de location – et G – pour les gestionnaires locatifs – la loi ALUR a créé une carte S pour les syndics de copropriété. 
  • Son renouvellement est soumis, entre autres dispositions, à la justification du respect de l'obligation de formation professionnelle continue prévue à l'article 3-1 de la loi du 2 janvier 1970 et modifiée par le décret n°2016-173 du 18 février 2016, qui prévoit que la durée de la formation continue est de 14 heures par an ou de 42 heures au cours de trois années consécutives d'exercice.    
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Accès à la certification sous statut étudiant, contrat d'apprentissage, contrat de professionnalisation ou stagiaire de la formation professionnelle :

  • diplôme ou titre de niveau 6, ou avoir validé trois années d’enseignement supérieur technique ou universitaire dans le cadre de diplômes ou titres certifiés d’une durée globale supérieure. 
  • ou diplôme ou titre de niveau 5 avec expérience professionnelle de 3 ans minimum. Un dispositif de validation des acquis professionnels est alors proposé aux candidats.   

Des modalités d’admission à la certification sont mises en œuvre : test de culture générale, test d'anglais, test d'expression écrite française et entretien de motivation. 

  Accès à la certification par la voie de la VAE :Etude de l'expérience professionnelle du candidat pour déterminer si elle lui a permis de développer des compétences qui recoupent majoritairement le référentiel de la certification.   

Etude des conditions d'éligibilité définies par la loi (au moins une année d'expérience en correspondance avec le contenu du référentiel de la certification) : établissement du dossier de recevabilité.   

Une fois ces conditions réunies, le candidat peut entamer la réalisation de son portefeuille de preuves qui sera à soumettre au jury de délivrances de la certification.    



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

La composition du jury est la même quelles que soient les voies d'accès à la certification. Il est composé de la manière suivante  en veillant à un équilibre hommes / femmes :

  • deux représentants  de la fonction immobilière en activité,
  • un(e) représentant(e) de l'IMSI (directeur ou responsable programme), 
  • et présidé par le président de l'IMSI.    
Par expérience X

La composition du jury est la même quelles que soient les voies d'accès à la certification. Il est composé de la manière suivante  en veillant à un équilibre hommes / femmes :

  • deux représentants  de la fonction immobilière en activité,
  • un(e) représentant(e) de l'IMSI (directeur ou responsable programme), 
  • et présidé par le président de l'IMSI.    
En contrat de professionnalisation X

La composition du jury est la même quelles que soient les voies d'accès à la certification. Il est composé de la manière suivante  en veillant à un équilibre hommes / femmes :

  • deux représentants  de la fonction immobilière en activité,
  • un(e) représentant(e) de l'IMSI (directeur ou responsable programme), 
  • et présidé par le président de l'IMSI.    
Après un parcours de formation continue X

 

La composition du jury est la même quelles que soient les voies d'accès à la certification. Il est composé de la manière suivante  en veillant à un équilibre hommes / femmes :

  • deux représentants  de la fonction immobilière en activité,
  • un(e) représentant(e) de l'IMSI (directeur ou responsable programme), 
  • et présidé par le président de l'IMSI.    

   

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 La composition du jury est la même quelles que soient les voies d'accès à la certification. Il est composé de la manière suivante  en veillant à un équilibre hommes / femmes :

  • deux représentants  de la fonction immobilière en activité,
  • un(e) représentant(e) de l'IMSI (directeur ou responsable programme), 
  • et présidé par le président de l'IMSI.    
Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

En dehors des masters universitaires, au nombre d'une trentaine, la plupart dans le domaine juridique (droit immobilier, droit notarial), quelques-uns dans celui des sciences économiques (investissement, ingénierie immobilière) et des sciences humaines et sociales (urbanisme et aménagement), il existe 9 certifications actives de niveau 7 inscrites au RNCP et qui peuvent être comparées à la certification présentée dans ce dossier.

  • Celles qui préparent aux métiers de l'investissement immobilier :
    • Expert en gestion d'actifs mobiliers et immobiliers, de KEDGE, (équivalence possible avec un bloc).
    • Manager des actifs immobiliers, de Sciences-U, (équivalence possible avec un bloc).
    • Manager en ingénierie de la finance immobilière, de l'ESPI, (pas d'équivalence possible avec un bloc complet).
    • Expert en optimisation et transmission du patrimoine, de Juriscampus, (pas d’équivalence possible avec un bloc complet).
  • Celles qui préparent aux métiers du logement social :
    • Directeur d'agence en habitat social, de l'AFPOLS, qui prépare à une fonction d'encadrement dans le secteur du logement social, (équivalence possible avec un bloc).
    • Manager de l'habitat social et durable, de Sup'tertiaire, qui prépare globalement aux différents métiers du logement social, (équivalence possible avec un bloc).
  • Auditeur(trice) en conseil immobilier de l'ESPI, qui forme aux métiers de l'audit juridique, fiscal et technique, de l'expertise et des diagnostics, (pas d équivalence possible  avec un bloc complet).
  • Property Manager (Manager en gestion immobilière) de l'ESPI, qui comme son nom l'indique prépare au métier de Property Manager, c'est-à-dire de gestionnaire en immobilier d'entreprise, (pas d' équivalence possible avec un bloc complet).
  • Manager en aménagement et en promotion immobilière, de l'ESPI, qui prépare aux métiers de l'aménagement et de la promotion immobilière, (équivalence possible avec un bloc).

La certification "Manager immobilier" se distingue de toutes les certifications ci-dessus, par le fait qu'elle vise un ensemble de compétences métiers large, alors que les certifications identifiées ci-dessus sont dédiées à l'exercice d'un seul métier.

Nous nous interrogeons régulièrement sur la pertinence de proposer ou non des certifications très spécialisées visant un métier spécifique. Nos conclusions nous poussent toujours, à ce jour, à répondre par la négative à cette question. Même si les métiers de l'immobilier peuvent s'exercer dans des environnements différents, ils partagent tous un certain nombre de compétences fondamentales (juridiques, organisationnelles, commerciales, techniques). La certification "Manager en immobilier" permet l'acquisition de ces compétences. L'organisation pédagogique imposant une expérience pratique, les titulaires de la certification peuvent développer et mettre en œuvre leurs compétences dans des environnements divers, répondant ainsi aux besoins du marché. 

La certification prépare donc largement aux activités de services à l'immobilier. La nécessité de disposer de compétences larges pour s'adapter aux évolutions des métiers déjà pointée par l'APEC en 2002 s'est largement confirmée depuis. Dans sa dernière étude de 2013 consacrée aux métiers du secteur de l'immobilier, l'APEC précise : "Sur des marchés en mouvement (immobilier d'entreprise, commercial, résidentiel, logement social …) et sous la pression d'un environnement économique, technique et réglementaire complexe et évolutif, les entreprises de l'immobilier (agences, promoteurs, marchands de biens, investisseurs, bailleurs sociaux, …) devront avant tout développer des capacités d'adaptation aux changements en élargissant les compétences de leurs équipes".

Plus récemment, EY, dans la deuxième édition de son étude consacrée aux métiers de l'immobilier datée de 2018, précise que les dirigeants interrogés mettent en évidence deux grandes natures de métiers dans le cadre de leurs perspectives de recrutement : 

  • d’une part, des métiers du collectif et de la gestion de projet. Dans les projets urbains, la complexité des opérations exige de plus en plus pour les professionnels d’être capables de parler «toutes les langues» de l’immobilier et de la ville et de faire travailler ensemble toutes les parties prenantes d’un projet.
  • les métiers techniques et spécialisés restent d’autre part toujours très recherchés : parce que la filière de l’immobilier et de la ville vit un important mouvement de complexification et de professionnalisation, elle nécessite toujours la mobilisation de savoir-faire techniques et fondamentaux.

EY note dans cette même étude, que la filière de l'immobilier doit, pour réussir sa transformation, relever 7 défis, parmi lesquels, figure le renforcement de la multidisciplinarité des équipes. Plus précisément, particulièrement au sein des grandes enseignes de l'immobilier résidentiel privé, un des enjeux fondamentaux se situe dans la synergie entre les différents métiers exercés : l'information détenue par une activité peut profiter à une autre. De plus en plus, il devient nécessaire que tout collaborateur connaisse les contours des métiers exercés par les autres collaborateurs de l'entreprise. Et au-delà des objectifs commerciaux sous-jacents à cette synergie, les évolutions législatives récentes supposent ce même niveau de connaissance (par exemple, le négociateur immobilier doit aujourd'hui connaître les bases de la copropriété pour exercer correctement son métier).

Toutes ces données nous amènent donc à la conclusion qu'il est plus efficace, parce plus porteur de possibilités d'emploi et de mobilité professionnelle entre les différents environnements immobiliers, que la certification soit unique et que chaque titulaire soit porteur de compétences à la fois spécifiques et "généralistes" en immobilier. Ce positionnement nous permet de répondre au mieux aux attentes du marché. L'insertion des titulaires de la certification le démontre bien. Et, dans un environnement économique parfois chahuté, les titulaires de la certification n'ont aucune difficulté à trouver un emploi et peuvent répondre aux besoins identifiés par le marché, en se positionnant si besoin sur les segments de métiers les plus stables comme peuvent l'être les métiers de la gestion immobilière par exemple.

Ce contexte nous entraîne également  à demander, à l'occasion de ce renouvellement, un changement dans l'appellation de la certification. L'intitulé "Manager en immobilier" plus global que l'actuel intitulé, répond à l'ensemble des fonctions occupées par les titulaires de la certification. Les mots "résidentiel et tertiaire" sont réducteurs, puisque non représentatifs de l'ensemble des situations rencontrées. Les conserver, impliquerait d'ajouter d'autres qualificatifs, tels que "immobilier industriel" et "immobilier commercial", solution qui serait inconfortable. 


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP28198

Directeur d'agence en habitat social

Prépare à une fonction d'encadrement dans le secteur du logement social.

Présentée en 10 blocs de compétences très spécifiques au logement social : 

- pilotage de la gestion locative en agence

- pilotage du précontentieux en agence

- management des équipes de l'agence

- pilotage de la gestion commerciale de l'agence

- pilotage de l'entretien courant en agence

- participation aux projets d'investissements patrimoniaux en agence

- relation-clients et qualité de service au niveau de l'agence

- conduite de projets en partenariat sur le territoire de l'agence

- gestion économique de l'agence

- diagnostic et projet d'agence.

Peut venir en équivalence du bloc optionnel 7 : Conduire une activité immobilière dans le logement social.


RNCP26835

Expert en gestion d'actifs mobiliers et immobiliers (MS)

Prépare aux métiers de l'investissement en immobilier d'entreprise et de conseiller en gestion de patrimoine .

Pas de blocs de compétences identifiés sur la fiche.

Pourrait venir en équivalence du bloc optionnel 6 : Conduire une activité immobilière en conseil en gestion de patrimoine ( à vérifier avec renseignements complémentaires)

RNCP15804

Manager en aménagement et en promotion immobilière

Prépare aux métiers de l'aménagement et de la promotion immobilière.

3 blocs de compétences :

- aménager le foncier

- piloter la promotion d'une opération immobilière

- manager la commercialisation et l'après-vente de programmes.

Peut venir en équivalence du bloc optionnel 8 : Conduire une activité immobilière en aménagement et promotion immobilière.


RNCP30745

Manager de l'habitat social et durable

Prépare à une fonction d'encadrement dans le secteur du logement social. 4 blocs :

- participer à la politique de la ville à travers la gestion de proximité

- déclencher et suivre une opération de construction, rénovation, réhabilitation

- gérer l'habitat social et durable

- manager les hommes et les équipes pour être acteur de la stratégie de l'entreprise.

Peut venir en équivalence du bloc optionnel 7 : Conduire une activité immobilière dans le logement social


RNCP25516

Manager des actifs immobiliers

Prépare aux métiers de l'investissement en immobilier d'entreprise et de conseiller en gestion de patrimoine.

Pas de blocs de compétences identifiés sur la fiche.

Pourrait venir en équivalence du bloc optionnel 6 : Conduire une activité immobilière en conseil en gestion de patrimoine. (à vérifier avec renseignements complémentaires)

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Il existe 11 certifications enregistrées au Répertoire spécifique en lien avec des activités du secteur de l'immobilier. Certaines, telles que "Commercialisation, vente et location de biens immobiliers", "Gérer un sinistre dégâts des eaux et incendie dans un immeuble", "Financement de l’immobilier du particulier", "Conseil en investissement et patrimoine – Expertise", "Montage d'opérations immobilières", "Certification en financement de l'immobilier corporate", "Compétences managériales et transversales des dirigeants du logement social" peuvent être en lien avec la présente certification pour l'acquisition des compétences techniques liées à l'exercice d'une activité immobilière. Cependant, les  certifications forment plutôt du personnel exécutant que du personnel encadrant.

  • Certification THETRAWIN, maîtrise de la solution logicielle de gestion immobilière - Métier de syndic : acquisition des compétences nécessaires à la bonne utilisation du logiciel Thetrawin pour les activités de comptabilité syndic.
  • Certification THETRAWIN, maîtrise de la solution logicielle de gestion immobilière - Métier de la gérance : acquisition des compétences nécessaires à la bonne utilisation du logiciel Thetrawin pour les activités de comptabilité gérance.
  • Conseil en investissement et patrimoine - Expertise : acquisition de compétences en conseil en gestion de patrimoine pour une clientèle personne physique.
  • Commercialiser des solutions assurbanque - banque au quotidien et crédits immobiliers : acquisition de compétences en commercialisation de produits bancaires (de banque au quotidien et de crédit immobilier).
  • Commercialisation, vente et location de biens immobiliers : acquisition de compétences en transactions vente et location. 
  • Certification Directive Crédit Immobilier (DCI) : acquisition de compétences dans le cadre de la distribution de contrats de crédit immobilier.
  • Montage d'opérations immobilières : acquisition de compétences dans le montage et la réalisation d’une opération immobilière (financières, fiscales, techniques, juridiques, environnementales...) 
  • Certification en financement de l'immobilier corporate : acquisition de compétences en financement de l’immobilier corporate.
  • Gérer un sinistre dégâts des eaux et incendie dans un immeuble : acquisition de compétences en gestion des sinistres dégâts des eaux et incendie dans un immeuble. 
  • Financement de l’immobilier du particulier : acquisition de compétences en financement de l’immobilier du particulier (banquier et courtier en prêts immobilier).
  • Compétences managériales et transversales des dirigeants du logement social (DU) : acquisition de compétences nécessaires à l'exercice d'une activité managériale dans un organisme du logement social.


Date de décision 14-09-2020
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 14-09-2023
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 88 0 100 100 -
2017 71 1 98 40 66
2016 72 3 100 57 75
2015 37 1 100 55 71
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
GROUPE ANTOINE DE ST-EXUPERY SITE GIORGIO FRASSATI Habilitation pour former et organiser l’évaluation
GROUPE IGS - CIEFA Habilitation pour former et organiser l’évaluation
GROUPE IGS - CIEFA Habilitation pour former et organiser l’évaluation
FACULTE DES METIERS Habilitation pour former et organiser l’évaluation
NOSCHOOL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
COMPETENCES COMMERCE ET INTERNATIONAL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
EXCELIA GROUP Habilitation pour former et organiser l’évaluation
INSTITUT DE FORMATION A L'EXPERTISE IMMOBILIERE ET PATRIMONIALE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP19420 RNCP19420 - Manager en immobilier résidentiel et tertiaire
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet