Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Peintre en bâtiment (BM)

Active

N° de fiche
RNCP34924
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 233 : Bâtiment : finitions
Formacode(s) :
  • 22472 : peinture bâtiment
  • 22294 : conduite chantier BTP
  • 22490 : façade
  • 32097 : gestion entreprise artisanale
  • 22454 : bâtiment second oeuvre
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 14-09-2022
Nom légal Nom commercial Site internet
ASSEMBLEE PERMANENTE CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT - https://www.artisant.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

La création du Brevet de Maîtrise (BM) Peintre en bâtiment a été initiée par la profession, avec l’appui de la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) et de la Fédération Française du bâtiment (FFB), ainsi que de leurs représentations régionales, alsaciennes et mosellanes 

Les titulaires du BM Peintre en bâtiment doivent prendre en compte l’intégralité d’une pièce, d’un espace, d’un bâtiment, avant de formuler des conseils stylistiques et techniques intégrant l’architecture, les styles de décoration, la lumière/luminosité... De plus, les produits et matériaux ont considérablement évolué, et le champ d’intervention s’est élargi, ce qui amène par exemple les professionnels de la peinture-finition à intervenir de manière de plus en plus systématique sur l’isolation thermique des murs par l’extérieur (ITE).  

Activités visées :

Le titulaire du brevet de maitrise (BM) Peintre en bâtiment assure des missions d’encadrement au sens large : encadrement des chantiers de peinture-décoration et de leur exécution, encadrement des équipes, gestion financière des chantiers, mais aussi des relations avec les différents acteurs impliqués. Ses activités peuvent varier selon la taille et la complexité du chantier de peinture-finitions, et la structure de l’entreprise.    

Le titulaire du BM Peintre en bâtiment procède à l’analyse de la demande du client ou du dossier de marché, ainsi qu’à l’étude technique et financière du projet de finitions. Il intervient donc dès l’amont de la mise en chantier c’est-à-dire, sur les parties « conception » et « offre de prestations » en peinture-décoration intérieures, extérieures, murs, sols et plafonds, ainsi qu’en aval, sur la partie « suivi des travaux. Dans ce cadre, il formule une proposition technique et esthétique, et procède à l’édition du devis associé. Ainsi, ses compétences techniques l’amènent à prendre en charge des chantiers dans leur globalité, qu’ils concernent des bâtiments neufs ou à rénover, présentant des caractéristiques particulières liées à l’usage des locaux (alimentaires, laboratoires pharmaceutiques…), un style à respecter (bâtiments classés au patrimoine, de style…) et des objectifs identifiés (classification « haute qualité environnementale » et « développement durable »). Les dimensions de cette approche globale des chantiers englobent les travaux de peinture et de pose de revêtements muraux ou de sols intérieurs et extérieurs. En outre, il propose les modifications nécessaires, de manière à obtenir le rendu souhaité, en prenant en compte l’intégralité de la pièce, du bâtiment.  

Compétences attestées :

Concevoir une prestation adaptée aux attentes du commanditaire

Réaliser les travaux nécessitant des compétences techniques spécifiques

Organiser, gérer, coordonner et clôturer les chantiers de l'entreprise

Créer et développer une entreprise de peinture en bâtiment

Commercialiser l'offre de prestations de l'entreprise, y compris en langue étrangère

Gérer une entreprise de peinture en bâtiment

Gérer les ressources humaines de l'entreprise de bâtiment

Former et accompagner un apprenant en alternance

Modalités d'évaluation :

Alternance d'épreuves écrites, orales et de mises en situation pour la partie pratique

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34924BC01

Concevoir une prestation peinture adaptée aux attentes du commanditaire
  • Établir le diagnostic technique et esthétique, et formuler une proposition
  • Répondre aux appels d'offres de marchés publics et privés : analyser les éléments techniques et financiers du marché, vérifier la faisabilité du chantier par l'entreprise, constituer la réponse (technique et financière) à appel d'offre 
  • Répondre aux consultations des particuliers et des entreprises : poser un diagnostic sur la nature des supports horizontaux, verticaux, intérieurs et extérieurs, réaliser le métré, établir le devis technique et financier, illustrer le projet au moyen de l'outil informatique, planifier le chantier
  • Assurer la veille artistique (tendances décoratives) et technologique

Dossier d'étude et de réalisation : réalisé durant la période de formation l'étude d'un chantier de son choix

Soutenance orale du dossier

RNCP34924BC02

Réaliser les travaux de peinture/revêtement nécessitant des compétences techniques spécifiques
  • Réaliser les travaux de qualité spécifiques définis par les DTU et sur des chantiers spécifiques (sites alimentaires, agroalimentaires, laboratoires pharmaceutiques, etc.)
  • Poser des revêtements sur des bâtiments classés ou de style
  • Réaliser les évaluations et les travaux sur les chantiers "faute qualité environnementale" et "développement durable"
  • Réaliser les études de supports et de préparation pour la pose de revêtements de sols techniques, en réaliser la pose

Mise en situation professionnelle - Épreuve de pratique

A partir du projet de l'étude technique, réalisation sur 4 panneaux de travaux de pose de revêtement différents comprenant obligatoirement : 

  • une peinture,
  • un revêtement effet décor,
  • un revêtement mural autre,
  • un revêtement de sol.

Présentation orale du travail et argumentation des choix techniques et esthétiques

RNCP34924BC03

Organiser, gérer, coordonner et clôturer les chantiers de l'entreprise
  • Intégrer les chantiers dans le planning de travail prévisionnel de l'entreprise : élaborer la fiche de chantier, anticiper et intégrer les évolution de planning
  • Constituer les différentes équipes en fonction des planning et des disponibilités
  • Gérer les approvisionnement en matériels et matériaux de l'ensemble des chantiers de peinture
  • Suivre et contrôler l'avancement des chantiers de peinture-décoration : concevoir les procédures et outils de suivi, analyser et exploiter les documents de suivi, mettre en place les correctifs nécessaires
  • Assurer l'accompagnement technique et managérial des collaborateurs lors de la réalisation des prestation de finition : contrôler visuellement les travaux, accompagner leur réalisation et trancher sur les options techniques
  • Gérer les impondérables
  • Superviser la livraison du chantier : établir les procès-verbaux de réception intermédiaire, partielle et/ou finale, assurer la réception interne,

Étude technique et financière - dossier d'étude et de réalisation et sa soutenance orale

A partir d'un chantier librement choisi, réalisation d'un dossier sur la durée de la formation.

RNCP34924BC04

Créer et développer une entreprise de peinture en bâtiment
  • Conduire un projet de création d’entreprise, de reprise ou de développement d’activités 
  • Communiquer efficacement avec son environnement professionnel
  • Rédiger et faire évoluer le document unique
  • Rédiger, mettre en œuvre et contrôler l'application du PPSPS
  • Gérer et éliminer les déchets de peinture-finition dans un souci de maîtrise des impacts environnementaux

Épreuve terminale écrite évaluant l'appropriation d'un dossier thématique sur la création, le développement de l'entreprise et de ses activités

Épreuve terminale orale sur le même thème et venant compléter et approfondir la production écrite

RNCP34924BC05

Commercialiser l'offre de prestations de l'entreprise, y compris en langue étrangère
  •  Définir le positionnement commercial de l'entreprise de peinture
  • Définir la politique tarifaire applicable aux différentes prestations de l'entreprise
  • Concevoir des outils de communication destinés à la clientèle de particuliers et de professionnels
  • Encadrer les ventes et l'après-vente des travaux de l'entreprise 

En contrôle continu : 

  1. une étude de cas écrite sur la définition des outils de communication commerciale
  2. Un oral sur l'argumentation commerciale

En contrôle terminal - Épreuve écrite : 

A partir d'une étude de cas, conduire une analyse commerciale avec diagnostic et recommandations.

Épreuve de langue étrangère : 

  1. en contrôle continu : 5 résumés de textes
  2. en épreuve terminale  : à l'oral à partir d'un texte étudié durant la formation et tiré au sort.
RNCP34924BC06

Gérer une entreprise de peinture en bâtiment
  • Construire le dossier financier de création, de rachat ou de développement de l'entreprise
  • Élaborer, équilibrer et analyser un plan de financement
  • Établir et analyser un compte de résultat
  • Établir et analyser un bilan simplifié
  • Analyser et contrôler la rentabilité de l'entreprise
  • Analyser la situation financière de l'entreprise et arbitrer sur les choix financiers à conduire
  • Piloter au quotidien la rentabilité de l'entreprise 

Contrôle terminal écrit sur la base d'une étude de cas de la situation économique et financière d'une entreprise et les objectifs de son dirigeant : analyse et préconisations.

RNCP34924BC07

Gérer les ressources humaines de l'entreprise dans le respect du droit du travail
  • Recruter et développer les compétences
  • Organiser les activités et manager le personnel dans le respect du droit de travail et de la convention collective
  • Analyser les dysfonctionnements et y apporter les correctifs nécessaires
  • Transmettre les consignes et conduire les réunions, les entretiens

Contrôle continu : sur le volet juridique de la fonction RH et sur les techniques de communication orale

Contrôle terminal - Epreuve écrite : 

Sur la base d'un cas d'entreprise, analyse de la situation RH et formulation de propositions d'évolution.

RNCP34924BC08

Recruter et former un alternant
  • Recruter et intégrer l'alternant dans l'entreprise de second-œuvre du bâtiment
  • Former et accompagner dans l'acquisition des compétences
  • Évaluer les compétences acquises , organiser les situations de travail et adapter le parcours au rythme d'acquisition

Épreuve terminale orale A partir d'une situation d'apprentissage tirée au sort, analyse de la situation décrite et formulation de réponses ou solutions.


Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Les blocs de compétences peuvent être capitalisés, sous réserve d'obtenir, à chacun d'eux, une note moyenne de 10/20, sans note éliminatoire.

Secteurs d’activités :

Le peintre en bâtiment exerce en tant que salarié ou chef d’entreprise, principalement en entreprise artisanale du second œuvre du bâtiment (peinture, aménagement intérieur), de taille variable. Il peut également occuper un emploi en entreprise industrielle ou publique, au sein du service entretien/maintenance, des services généraux.  

Type d'emplois accessibles :

Le titulaire de la certification est un peintre en bâtiment, chef d’entreprise artisanale, porteur de projet de création ou de reprise d’entreprise, ou un salarié conducteur de travaux, chef de chantier du second œuvre du bâtiment, dans la spécialité de peinture-finition. 

Code(s) ROME :
  • F1609 - Pose de revêtements souples
  • F1201 - Conduite de travaux du BTP et de travaux paysagers
  • F1606 - Peinture en bâtiment
  • M1302 - Direction de petite ou moyenne entreprise
  • F1202 - Direction de chantier du BTP
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier de Peintre en bâtiment est, selon la loi du 5 juillet 1996 et le décret du 2 avril 1998 relatifs à la qualification professionnelle exigée pour l’exercice de certaines activités, soumis à qualification professionnelle. 

Des habilitations peuvent être nécessaires comme le CACES, l'habilitation échafaudage (montage, démontage et utilisation, fixes de pieds et roulants), les habilitations électriques pour professionnels non-électriciens (H0/B0) 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Le Brevet de maitrise Peintre en bâtiment, certification de niveau 5, est accessible : 

-aux titulaires du Brevet Technique des Métiers Peintre en bâtiment (niveau 4) 

-aux titulaires du Baccalauréat Professionnel Aménagement et finition du bâtiment (niveau 4) 

-aux titulaires du Brevet Professionnel Peintre applicateur de revêtements (niveau 4).

 Il est en outre accessible aux titulaires d’un diplôme ou d’un titre de niveau 3 justifiant d’une expérience en entreprise de 5 ans, hors contrat(s) en alternance, dans le métier. Dans ce cadre, le candidat à une entrée en formation devra avoir préalablement satisfait à un entretien de positionnement.  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Un jury d’examen du Brevet de Maitrise Peintre en bâtiment est composé à minima de trois membres :  

- 2 représentants de la profession, chefs d’entreprises artisanales et titulaires du Brevet de Maîtrise,

 - 1 professionnel salarié titulaire du Brevet de Maîtrise, 

- 1 Formateur du domaine professionnel n’étant pas intervenu durant le parcours de formation et 1 ou 2 Formateurs des domaines généraux/transverses.  

Après un parcours de formation continue X

Un jury d’examen du Brevet de Maitrise Peintre en bâtiment est composé à minima de trois membres :  


- 2 représentants de la profession, chefs d’entreprises artisanales et titulaires du Brevet de Maîtrise,


- 1 professionnel salarié titulaire du Brevet de Maîtrise, 


- 1 Formateur du domaine professionnel n’étant pas intervenu durant le parcours de formation et 1 ou 2 Formateurs des domaines généraux/transverses.  

En contrat de professionnalisation X

Un jury d’examen du Brevet de Maitrise Peintre en bâtiment est composé à minima de trois membres :  


- 2 représentants de la profession, chefs d’entreprises artisanales et titulaires du Brevet de Maîtrise,


- 1 professionnel salarié titulaire du Brevet de Maîtrise, 


- 1 Formateur du domaine professionnel n’étant pas intervenu durant le parcours de formation et 1 ou 2 Formateurs des domaines généraux/transverses.  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury VAE est composé de : 

  - 1 représentant professionnel Chef d’entreprise, 

- 1 représentant professionnel salarié, 

- 1 Formateur généraliste, 

- 1 Formateur professionnel.  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
08-01-1988

Arrêté du 17 décembre 1987 publié au Journal Officiel du 8 janvier 1988 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique : le Brevet de maîtrise régi par le règlement du 28 juin 1979.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
09-06-2001

Arrêté du 29 mai 2001 publié au Journal Officiel du 9 juin 2001 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.

04-01-1997

Arrêté du 12 décembre 1996 publié au Journal Officiel du 4 janvier 1997 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.

22-02-2004

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2006.

04-01-2019

Arrêté du 27 décembre 2018 publié au Journal Officiel du 4 janvier 2019 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour un an avec effet au 4 janvier 2019 jusqu'au 4 janvier 2020.

30-01-2014

Arrêté du 20 janvier 2014 publié au Journal Officiel du 30 janvier 2014 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau III, sous l'intitulé "Peintre en bâtiment (BM)" avec effet au 03 mars 2008, jusqu'au 30 janvier 2019.

03-03-2007

Arrêté du 23 février 2007 publié au Journal Officiel du 03 mars 2007 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour un an, au niveau IV, sous l'intitulé Brevet de maîtrise avec effet au 03 mars 2007, jusqu'au 03 mars 2008.

Date de décision 14-09-2020
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 14-09-2022
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 6 0 100 100 100
2018 4 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP18136 RNCP18136 - Peintre en bâtiment (BM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet