Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Psychologue du travail

Active

N° de fiche
RNCP34937
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 315r : Ressources humaines, gestion du personnel, organisation du travail (contrôle-prévention)
Formacode(s) :
  • 14472 : psychologie travail
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 84%

Date d’échéance de l’enregistrement : 14-09-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Cnam http://cnam.fr
Objectifs et contexte de la certification :

La psychologie du travail vise à accompagner les organisations et les salariés dans leurs collaborations qui peuvent parfois se révéler compliquées, et à leur proposer des moyens pour mieux vivre et travailler ensemble. 

Ses champs d’action vont alors de l’insertion et du recrutement de tous les salariés dans l’entreprise (dans une approche inclusive au travail), aux besoins de mobilités, d’orientations et de transitions professionnelles,  en passant par l’accompagnement aux changements socio-techniques dans les organisations, et en traitant des questions de santé au travail, de bien-être et de qualité de vie au travail, ce que l’on nomme plus généralement, les risques psychosociaux (RPS) ou encore la souffrance pathogène au travail.

Plus précisément, son domaine est celui de l’analyse et de l’action dans le champ de la prévention pour permettre aux entreprises et institutions de développer une qualité du travail favorable à la santé et au bien-être des professionnels. L’originalité de la posture du psychologue du travail est d’appréhender ceux qui travaillent non pas comme des patients à soigner, mais comme des professionnels en capacité d’agir – à certaines conditions collectives – sur la qualité de leur travail et le développement de leur métier.

La spécificité de cette certification est qu’elle amène à une orientation particulière de la psychologie du travail, celle de la clinique du travail, qui s’est développée dans la filiation à la fois de l’ergonomie francophone et de la psychopathologie du travail. Son domaine est celui de l’analyse et de l’action dans le champ de la prévention des risques psychosociaux définis classiquement comme les risques pour la santé mentale, physique et sociale, engendrés par les conditions d’emploi et les facteurs organisationnels et relationnels susceptibles d’interagir avec le fonctionnement mental. Sur ce point, la formation délivrée par le CNAM est la seule à permettre aux psychologues de tenir dans le même temps les enjeux de psychopathologie individuelle, les dynamiques collectives et la matérialité concrète du travail.

Le psychologue du travail intervient aussi comme un acteur collaborant avec d’autres disciplines dans la compréhension et la transformation des activités, provoquées par les évolutions technologiques qui touchent la plupart des métiers et des secteurs d’activité. Il accompagne alors la conception de ces environnements (à partir de la connaissance fine de l’activité des professionnels et de ses évolutions possibles et impossibles) et s’attache à coconstruire, avec les différentes parties-prenantes et dans une démarche de conduite du changement, les conditions acceptable et favorables de l’appropriation de ces nouveaux environnements de travail. Un dernier domaine d’action concerne l’accompagnement professionnel (insertion, soutien, orientation, mobilité, reconversion) où le rôle du psychologue du travail se révèle crucial et où l’approche en clinique du travail permet de construire une posture et un accompagnement qui prenne la pleine mesure du vécu et l’expérience des salariés.  

Activités visées :

1. a) Identifier et mobiliser les sources et ressources pédagogiques, professionnelles et associatives pour maintenir et développer son métier.

1. b) Mener un dialogue professionnel permanent pour étayer sa pratique et posture professionnelle.

2. a) Assurer l’accompagnement psychologique des individus dans des situations de souffrance au travail.

2. b) Réaliser l'acompagnement professionnel.

3. a) Revitaliser la dimension collective au travail.

3. b) Mettre en place un cadre d’analyse des pratiques.

3. c) Conduire des actions de médiation et de gestion de conflits au travail.

3. d) Sensibilisation et diffusion des connaissances en santé au travail et aux transformations socio-techniques (ateliers, communication, formation, vulgarisation…).

3. e) Accompagnement managérial collectif en matière de prévention en santé et de transformations sociotechniques au travail.

4. a) Prospecter et analyser la commande/demande des organisations.

4. b) Construire et négocier les propositions d’intervention et leurs conditions de faisabilité.

4. c) Analyser le travail et construire un diagnostic.

4. d) Restituer les analyses et diagnostics et coconstruire le dispositif de transformation avec les acteurs.

4. e) Accompagner les institutions dans le déploiement de mesure de prévention de la santé au travail et risques psychosociaux.

Compétences attestées :

 1. Développer et maintenir une veille sur le monde du travail et le métier de psychologue du travail.

- Acquérir et actualiser les connaissances, les méthodologies et les techniques d’intervention en psychologie du travail.

- Prendre part aux discussions du métier de psychologue du travail.

- S’engager à une pratique réflexive pour développer son expertise professionnelle.

2. Accompagner les individus.

- Prendre en charge les salariés en difficultés dans et en dehors des situations de travail.

- Accompagner les personnes dans leur parcours professionnel.

3. Soutenir les collectifs de travail.

- Proposer un dispositif d’analyse du travail en fonction de la demande 

- Animer des groupes d’analyse du travail.

- Engager des dynamiques subjectives individuelles et collectives sur les questions du travail.

- Analyser les situations de travail et accompagner les professionnels de l’entreprise dans la recherche de solution.

- Proposer des actions de formation.

4. Intervenir sur/dans les organisations .

- Proposer des services d’intervention.

- Analyser la commande/demande.

- Comprendre et analyser des situations de travail.

- Rendre visible les processus psychologiques, collectifs et organisationnels engagés dans ces situations.

- Restituer les analyses et accompagner les actions de transformation du travail.

- Mettre en œuvre des dispositifs de prévention de la santé au travail. 

Modalités d'évaluation :

Rédaction de rapports, questionnaire d'évaluation des connaissances, étude de cas, mises en situation professionnelle, mémoire professionnel et soutenance orale.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34937BC01

Développer et maintenir une veille sur le monde du travail et le métier de psychologue du travail

- Acquérir et actualiser les connaissances, les méthodologies et les techniques d’intervention en psychologie du travail ;

- Prendre part aux discussions du métier de psychologue du travail ;

 - S’engager à une pratique réflexive pour développer son expertise professionnelle.

Réalisation d'une revue de questions  

RNCP34937BC02

Accompagner les individus

- Prendre en charge les salariés en difficultés dans et en dehors des situations de travail ;

- Accompagner les personnes dans leur parcours professionnel.

- Études de cas ;

- Questionnaire  de connaissances (sous forme écrite) ;

- Rapport d’expérience.

RNCP34937BC03

Soutenir les collectifs de travail

- Proposer un dispositif d’analyse du travail en fonction de la commande ;

- Animer des groupes de travail sur l’analyse du travail ;

- Engager des dynamiques subjectives individuelles et collectives sur les questions du travail ;

- Analyser les situations de travail et accompagner les professionnels de l’entreprise dans la recherche de solutions ;

- Proposer des actions de formation.

Rapport d’expérience et présentation orale. 

RNCP34937BC04

Intervenir sur/dans les organisations

- Proposer des services d’intervention ;

- Analyse de la commande/demande ;

- Comprendre et analyser des situations de travail ;

- Rendre visible les processus psychologiques, collectifs ou sociaux et organisationnels engagés dans ces situations ;

- Restituer les analyses et accompagner les actions de transformation du travail.

- Contrôle des connaissances (sous forme écrite).

- Mise en situation professionnelle et soutenance orale.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La capitalisation des blocs de compétences composant la certification permet l'acquisition de la certification. L’accès à chaque bloc se fait sur la base de prérequis spécifiques à chacun.   

Secteurs d’activités :

Impliqué conjointement sur les plans de l’efficacité des organisations et de la santé au travail, le psychologue du travail intervient dans différents champs d’activité et d’emploi et dans des institutions différentes tous secteurs confondus : entreprises de production et de services, administration centrale, collectivités territoriales, associations. Il peut exercer ces différentes activités comme travailleur indépendant et/ou salarié.

Concrètement, les secteurs d’activités visés par la certification concernent : le conseil et l’intervention dans les organisations du travail (accompagnement du changement et des transformations socio-techniques et digitales des organisations, gestion de problématiques socio-professionnelles…), le champ de la santé au travail (service santé au travail, des consultations « souffrance au travail », intervention RPS, sensibilisations et formations collectives en entreprise, actions collectives…), la gestion des ressources humaines (coaching organisationnel ou personnel, formation, recrutement, mobilité professionnelle…), l’accompagnement des transitions professionnelles (recrutement, reclassement, reconversion, insertion/accompagnement), VAE, la formation (interne ou externe aux entreprises) aux problématiques des transitions socio-techniques et de santé au travail. Dans certaines entreprises ou institutions, il peut rejoindre les service (recherche et développement (R&D), contribuant à des projets innovants liés à la qualité du travail et de la santé dans ces organisations.  

Type d'emplois accessibles :

Psychologue du travail, pouvant prendre les appellations suivantes : consultant en cabinet d’expertise, consultant en risques psychosociaux, psychologue consultant en santé au travail, intervenant en prévention des risques professionnels, consultant en conduite du changement.

Code(s) ROME :
  • K1104 - Psychologie
  • K1801 - Conseil en emploi et insertion socioprofessionnelle
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
Références juridiques des règlementations d’activité :

L'usage professionnel du titre de psychologue est, depuis l'article 44 de la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985, subordonné à la possession d’un diplôme. Le décret du 22 mars 1990 (consolidé par la circulaire DHOS/P 2/DREES n° 2003-143 du 21 mars 2003 relative à l'enregistrement des diplômes des psychologues au niveau départemental) mentionne la reconnaissance de la certification : art. 1 point 7 du décret n°90-255 du 22 mars 1990 fixant la liste des diplômes permettant de faire usage professionnel du titre de psychologue (modifié par le décret du 3 février 2005 publié au JO du 10 février 2005).

Cette reconnaissance de la certification permet aux professionnels d'être enregistrés dans le répertoire français d'automatisation des listes (ADELI) qui gère les listes départementales de professions réglementées par le code de la santé publique, le code de l'action sociale et des familles et celles des personnes autorisées à faire usage du titre de psychologue.   
L'arrêté du 27 mai 1998 publié au JO du 17 juillet 1998 fait mention de la mise en place d'ADELI (traitement automatisé de gestion des listes départementales des personnes autorisées à faire usage du titre de psychologue).

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

La certification est accessible à partir du niveau 5 et de l’obtention de 3 unités d’enseignement de base en psychologie dispensées au Cnam. Toutefois, la certification reste accessible à des personnes qui ne sont pas titulaires d'un niveau 5 via un dispositif de validation des acquis professionnel. Elle valide les acquis professionnels, les formations suivies et les acquis personnels. La commission examine une dizaine de dossiers par an.    



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

6 personnes composent le jury :

- L’administrateur général du Cnam ou son représentant ;

- Deux enseignants du Cnam dont le responsable pédagogique du titre ou son représentant ;

- Trois représentants qualifiés des professions concernées par le titre.

En contrat de professionnalisation X

6 personnes composent le jury :

- L’administrateur général du Cnam ou son représentant ;

- Deux enseignants du Cnam dont le responsable pédagogique du titre ou son représentant ;

- Trois représentants qualifiés des professions concernées par le titre.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

6 personnes composent le jury :

- L’administrateur général du Cnam ou son représentant ;

- Deux enseignants du Cnam dont le responsable pédagogique du titre ou son représentant ;

- Trois représentants qualifiés des professions concernées par le titre.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 57 4 89 33 58
2017 71 7 80 32 -
2016 46 2 94 50 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://formation.cnam.fr/rechercher-par-discipline/psychologue-du-travail-686280.kjsp?RF=


Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP2512 RNCP2512 - Psychologue du travail
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet