Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Responsable performance industrielle

Active

N° de fiche
RNCP34943
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 210r : Spécialites plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture : contrôle, prévention, entretien
  • 311p : Gestion des flux et des stocks de marchandises
  • 200p : Méthodes industrielles
Formacode(s) :
  • 31632 : productique
  • 31629 : bureau méthodes
  • 31358 : kaizen
  • 31624 : maintenance industrielle
  • 31845 : logistique
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 87%

Date d’échéance de l’enregistrement : 14-09-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
C E SI CESI https://www.cesi.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Le Responsable Performance Industrielle (RPI) est le référent pour tous les besoins de création ou d’optimisation du processus industriel de production d’un produit ou d’un service dans l’entreprise. Il peut intervenir tant sur l’outil de production, la chaine logistique globale que sur l’organisation humaine qui opère autour de ce processus. Selon la dimension de l’entreprise et le poste occupé, il intervient sur l’ensemble du processus (dans une PME par exemple) ou davantage sur l’une des dimensions susnommée : si la fonction est plus spécialisée (dans les grands groupes notamment). 

A titre d’exemple, le RPI peut participer à un projet de reconception d’un processus de production d’un produit pour en réduire les coûts de fabrication et diminuer l’impact environnemental de l’outil de production. Dans cette perspective, il propose des solutions d’amélioration impactant le produit (par exemple en utilisant un matériau plus simple à usiner), le processus (en investissant dans un moyen de fabrication plus fiable), mais aussi sur l’ensemble de la chaine logistique (en négociant des nouveaux tarifs avec un fournisseur).

Généralement, le RPI est directement rattaché à une direction : celle de l’entreprise ou celle d’un département technique selon la taille de celle-ci. Il encadre des gestionnaires de la performance industrielle (technicien méthodes, technicien de production, technicien logistique …). Sa mission transversale, le conduit à collaborer avec de nombreux services de l’entreprise (production, maintenance, qualité, ressources humaines …) qui font appel à lui en tant que véritable support.

Dans les grands groupes, il peut être amené à se déplacer sur d’autres sites pour faire part de son expérience sur des projets en cours ou réaliser des benchmarks.

Sa mission le met également en contact direct avec les clients ou les fournisseurs selon les projets menés. Les activités du Responsable performance industrielle permettent d’optimiser la performance de l’entreprise pour :

- améliorer la qualité du processus industriel,

- respecter les délais convenus avec le client,

- réduire les coûts de fabrication du produit,

- diminuer le temps de réalisation du produit,

- développer la motivation du personnel.

Son rôle consiste donc à concevoir des projets d’amélioration en diagnostiquant les processus industriels et en identifiant les objectifs à atteindre. On lui confie également la recherche des solutions pour atteindre ces objectifs, ainsi que le pilotage des actions à mettre en œuvre. Il doit enfin s’assurer de l’efficacité des actions réalisées et du maintien des résultats dans le temps.

Activités visées :

Au quotidien, ses activités principales sont les suivantes :

Activité 1: Maintenir et déployer son expertise technique dans l’industrie du futur

Le RPI appréhende les différents métiers de l’industrie et leurs interactions, il pilote et déploie les outils d’amélioration continue pour les faire progresser.Il mène donc une veille active sur les évolutions des métiers, des outils et des technologies associés. Il détermine l’impact de ses évolutions sur son activité et en repère les opportunités et les limites. Il accompagne le déploiement tant sur le plan technique qu’organisationnel des évolutions utiles à l’entreprise. Son expertise technique personnelle lui permet d’accompagner ces évolutions et notamment la montée en compétences de ses collaborateurs.

Activité 2 : Diagnostiquer la performance des processus d’une activité industrielle

Le RPI s’approprie le contexte et les enjeux de son secteur d’activité. Il détermine les objectifs à atteindre pour améliorer la performance industrielle en collaboration avec sa direction. Son expertise technique lui permet de réaliser un diagnostic de la performance industrielle, de repérer les axes de progrès et de proposer une démarche. Il traite les problèmes recontrés et envisage des actions correctives (plan d’actions). Une fois le budget prévisionnel établi, il négocie l’enveloppe du projet avec les décideurs.

Activité 3 : Optimiser un processus industriel

Le RPI définit les projets d’optimisation à mener. Il mesure le niveau de performance de l’entité, il analyse les indicateurs de résultat et corrige les éventuels écarts. Il mène une recherche de solutions innovantes pour les projets d’optimisation dont il a la charge. Il maîtrise les outils de développement de la créativité pour faire émerger des idées innovantes. Il démontre la faisabilité technique et économique des solutions qu’il propose (retour sur investissement potentiel). Il mène les chantiers d’amélioration continue. Le RPI s’assure de la bonne atteinte des objectifs et du maintien des solutions dans le temps. Enfin lors de la phase bilan, il capitalise l’expérience acquise au cour du projet ainsi que la solution mise en œuvre afin de rendre possible son extention à d’autres secteurs.

Activité 4 : Manager les équipes et les projets

Le RPI est chargé de piloter la mise en œuvre des projet d’optimisation de la performance avec une équipe transverse ou dont il est le hiérarchique. Il prépare le projet : choix des ressources, découpage des tâches, planning, budget, plan de communication, indicateurs de suivi. Il manage les membres de l’équipe projet et gère les aléas au quotidien. Il porte également une attention particulière à l’accompagnement du changement aussi bien auprès des équipes terrain que des services supports.

Activité 5 : Accompagner la stratégie de l’entreprise dans ses évolutions numériques

Le RPI accompagne les évolutions numériques et digitales de son entreprise. Il appréhende les mutations à venir en expliquant les enjeux et les opportunités de ces changements.

Il identifie les risques potentiels, favorise l’appropriation des outils par les équipes dans un esprit de collabaration. 


Compétences attestées :

Activité 1: Maintenir et déployer son expertise technique dans l’industrie du futur

1.1 Développer son expertise et apporter l’appui technique et méthodologique nécessaire aux membres de son équipe (opérateurs, ouvriers, etc.)

1.2 Appréhender les tendances d’évolution dans l’industrie pour adapter ses pratiques

Activité 2 : Diagnostiquer la performance des processus d’une activité industrielle

2.1 Traduire la stratégie de l’entreprise en objectifs industriels pour son périmètre d’activité

2.2 Recueillir les données utiles à la conduite du diagnostic industriel

2.3 Détecter les axes de progrès permettant l’optimisation du fonctionnement de l’activité

2.4 Bâtir le plan de progrès (et les chantiers associés) en évaluant l’impact technique et économique des axes d’amélioration

Activité 3 : Optimiser un processus industriel 

3.1 Définir et piloter un projet d’optimisation de processus ou d’activité

3.2 Mesurer la performance actuelle du processus et analyser les causes de dysfonctionnements

3.3 Innover et mettre en œuvre la solution industrielle issue de l’analyse

3.4 Pérenniser la solution mise en place dans une optique d’amélioration continue

Activité 4 : Manager les équipes et les projets

4.1 Encadrer et coordonner les équipes pour atteindre les objectifs fixés

4.2 Conduire un projet et accompagner le changement

4.3 Gérer le budget et évaluer la performance du service et/ou des projets

Activité 5 : Accompagner la stratégie de l’entreprise dans ses évolutions numériques

5.1 S’approprier les mutations générées par les évolutions numériques et digitales dans son entreprise

5.2 Accompagner la transition numérique et digitale de son entreprise

Modalités d'évaluation :

Les blocs de compétences sont évalués au travers d'études de cas (réels ou simulés) et d'applications professionnelles dont les conclusions sont parfois soutenues à l'oral. 

Par ailleurs, le candidat rédige un mémoire professionnel final soutenu devant un jury de professionnels.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34943BC01

Maintenir et déployer son expertise technique dans l’industrie du futur

1.1 Développer son expertise et apporter l’appui technique et méthodologique nécessaire aux membres de son équipe (opérateurs, ouvriers, etc.)

1.1.1 S’approprier les processus métier de l’activité/service (méthodes, production, logistique, maintenance, amélioration continue) afin d’appréhender la fonction dans sa globalité, ses enjeux et ses interactions avec les autres services

1.1.2 Piloter la mise en œuvre des principaux outils méthodologiques et organisationnels de l’industrie (démarche TPM , planification de production, adéquation produit/process, chantier Kaïzen , AMDEC …) utiles à son activité pour en garantir l’efficacité 

1.1.3 Partager et transmettre son expertise technique au quotidien auprès de ses collaborateurs


1.2 Appréhender les tendances d’évolution dans l’industrie pour adapter ses pratiques

1.2.1 Organiser une veille sur les évolutions externes et internes à l’entreprise dans le but d’identifier les bonnes pratiques à mettre en œuvre dans son activité

1.2.2 Mesurer l’impact des outils du système d’information (ERP, GMAO, PLM, logiciels statistiques, MES…) sur son activité pour mieux la piloter

1.2.3 Appréhender les atouts des technologies de l’industrie du futur (réalité virtuelle/augmentée, fabrication additive-impression 3D, prototypage rapide, robotique, objets intelligents, AGV, jumeaux numériques, machine learning…) liées à son activité (méthodes, production, logistique, maintenance, amélioration continue) pour en repérer les opportunités et les limites en terme de déploiement

1.2.4 Définir et prioriser des critères de choix pour permettre une prise de décision éclairée

1.2.5 Accompagner le déploiement des évolutions techniques et/ou organisationnelles pertinentes (Formation en réalité virtuelle/augmentée, intégration de cobot, fabrication de pièce de rechange en prototypage rapide, production en juste à temps…) en intégrant l’ensemble des contraintes de son activité (coût, qualité, délai, sécurité)

Application professionnelle en entreprise de mise en œuvre de l’expertise technique (écrit)

RNCP34943BC02

Diagnostiquer la performance des processus d’une activité industrielle

2.1 Traduire la stratégie de l’entreprise en objectifs industriels pour son périmètre d’activité

2.1.1 S’approprier le contexte et les enjeux de son secteur d’activité pour définir et spécifier le périmètre du diagnostic à conduire

2.1.2 Déterminer les objectifs de performance de son activité en fonction de la stratégie de l’entreprise

2.1.3 Elaborer/Choisir les indicateurs de résultat pertinents (qualité, coûts, délais) permettant de surveiller l’atteinte des objectifs et d’identifier les écarts


2.2 Recueillir les données utiles à la conduite du diagnostic industriel

2.2.1 Sélectionner une méthode de diagnostic (cartographie des processus type VSM , grilles d’audit, interview des acteurs, visites terrain…) pour identifier les données à collecter en fonction du processus étudié

2.2.2 Inventorier l’ensemble des données disponibles et celles à investiguer, utiles à l’analyse du processus à diagnostiquer (historique, observations et mesures sur le terrain, extraction des données disponibles via le système d’information, graphiques, organisation de l’activité…) pour en organiser le recueil


2.3 Détecter les axes de progrès permettant l’optimisation du fonctionnement de l’activité

2.3.1 Classer et interpréter les données récoltées pour mettre en évidence les principaux dysfonctionnements 

2.3.2 Convertir les observations réalisées en gisements de progrès possibles afin de suggérer les projets d’optimisation éventuels (productivité au niveau du flux, réduction des coûts, optimisation du poste de travail, reconception du processus, etc.)


2.4 Bâtir le plan de progrès (et les chantiers associés) en évaluant l’impact technique et économique des axes d’amélioration

2.4.1 Identifier les critères de sélection des projets industriels à mettre en œuvre (progrès, ressources, délai de réalisation, faisabilité, risques etc.) pour élaborer une matrice de choix (Matrice SWOT , grille multicritères, grille avantages et inconvénients, matrice gains/efforts …) et prioriser les projets à forte valeur ajoutée

2.4.2 Calculer les coûts de revient et le retour sur investissement pour dimensionner le plan de progrès et élaborer le budget

2.4.3 Synthétiser et argumenter les différents scenarii pour les présenter à sa hiérarchie ou aux décideurs afin de valider le plan de progrès (actions, jalons responsables), animer la réunion de validation et faire converger vers l’acceptation des actions

Application professionnelle en entreprise de diagnostic d’un processus industriel (écrit et oral)

RNCP34943BC03

Optimiser un processus industriel

3.1 Définir et piloter un projet d’optimisation de processus ou d’activité

3.1.1 Cadrer le projet d’optimisation en traduisant les attentes clients en exigences mesurables et en identifiant les ressources et parties prenantes

3.1.2 Formaliser le processus à l’aide d’une cartographie (SIPOC , VSM, diagramme spaghetti, analyse de déroulement…) pour en appréhender les étapes, le fonctionnement et les disfonctionnements éventuels

3.1.3 Repérer les facteurs influents sur le processus avec les collaborateurs concernés, et les classer en fonction de leur impact sur les résultats du processus


3.2 Mesurer la performance actuelle du processus et analyser les causes de dysfonctionnements

3.2.1 Réaliser les mesures et tracer les représentations graphiques pour mettre en évidence la tendance de ces données (histogramme, boîtes à moustaches…)

3.2.2 Représenter les relations d’influence éventuelles entre les causes de dysfonctionnements et l’objectif de performance à atteindre (diagramme de dispersion, diagramme à points, Pareto…)

3.2.3 Rechercher les causes racines des dysfonctionnements identifiés à l’aide des outils de résolution de problèmes (5 pourquoi, diagramme d’ISHIKAWA , AMDEC , …) pour traiter la source du problème et non ses effets


3.3 Innover et mettre en œuvre la solution industrielle issue de l’analyse

3.3.1 Animer un atelier de créativité en s’appuyant sur les outils adaptés (brainstorming, carte heuristique, matrice de découverte, matrice multicritères…) au sein d’un groupe de travail pluridisciplinaire pour faire émerger des idées de solutions innovantes 

3.3.2 Mener une démarche d’innovation ou d’amélioration continue (conception, 5S , TPM , SMED , KAIZEN , MSP , …) pour améliorer le processus industriel

3.3.3 Conduire un chantier pilote comprenant le test de la solution pour en vérifier la performance et les ajustements nécessaires et garantir le bon déploiement de la solution sur l’ensemble du périmètre étudié Suite


3.4 Pérenniser la solution mise en place dans une optique d’amélioration continue

3.4.1 : Standardiser les bonnes pratiques et mettre sous contrôle le nouveau procédé en définissant le plan de surveillance (maîtrise statistique des procédés Poka-yoke, Management visuel, Maintenance autonome, Audit…).

3.4.2 Formaliser les retours d’expérience dans le bilan du projet afin de renouveler les réussites et d’alerter sur les risques et échecs

Étude de cas d’optimisation d’un processus industriel (écrit)

RNCP34943BC04

Manager les équipes et les projets

4.1 Encadrer et coordonner les équipes pour atteindre les objectifs fixés

4.1.1 Présenter les informations utiles du projet à l'équipe pour donner du sens au travail et aux priorités des membres de l’équipe

4.1.2 Clarifier les rôles et les missions des acteurs et établir les règles de fonctionnement, dans le respect du droit du travail et des procédures qualité et sécurité, pour mobiliser efficacement leurs compétences

4.1.3 Définir des objectifs clairs pour organiser l’action de ses collaborateurs 

4.1.4 Animer l’équipe en accord avec la direction


4.2 Conduire un projet et accompagner le changement

4.2.1 Intégrer toutes les étapes de la conduite de projets pour garantir leur réussite

4.2.2 Identifier les parties prenantes et les canaux de communication indispensables à la réussite du projet

4.2.3 Analyser les situations de changement pour repérer celles nécessitant un accompagnement individuel et collectif


4.3 Gérer le budget et évaluer la performance du service et/ou des projets

4.3.1 Élaborer le budget du projet ou de l’activité pour s’inscrire dans le pilotage économique de l’entreprise

4.3.2 Élaborer les outils de reporting nécessaires à la direction, aux clients internes et au sponsors de projets pour en assurer une présentation efficace

Application professionnelle réelle ou simulée de management d’un projet (écrit et oral)

RNCP34943BC05

Accompagner la stratégie de l’entreprise dans ses évolutions numériques

5.1 S’approprier les mutations générées par les évolutions numériques et digitales dans son entreprise

5.1.1 Intégrer les enjeux de la stratégie numérique de l’entreprise pour en mesurer les impacts sur son activité et son mode de management

5.1.2 Intégrer dans sa pratique professionnelle les outils numériques permettant d'optimiser l'activité 


5.2 Accompagner la transition numérique et digitale de son entreprise

5.2.1 Identifier et prévenir les risques liés à l’utilisation des outils numériques (psycho-sociaux, sécurité informatique, etc.)

5.2.2 Favoriser l’appropriation des outils numériques par les collaborateurs

5.2.3 S’appuyer sur ces outils pour développer un management collaboratif favorisant l’innovation

Étude de cas (écrit)

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour viser la certification professionnelle complète «Responsable performance industrielle», le candidat doit :

- Valider les 5 blocs ci-dessous,

- Rédiger un mémoire professionnel et le présenter oralement devant un jury de professionnels, en se basant sur une expérience en entreprise de 6 mois, consécutifs ou non

Secteurs d’activités :

Le Responsable performance industrielle exerce aussi bien dans des PME (à partir d’une cinquantaine de personnes environ) que dans des grands groupes de l’industrie et ce dans tous les secteurs d’activité industriels (automobile, chimie, plasturgie, pharmaceutique, cosmétique, industries électriques et électroniques, métallurgie, agroalimentaire, caoutchouc, aéronautique, ferroviaire, naval, textile, emballage, etc.).

Type d'emplois accessibles :

Les fonctions les plus couramment exercées sont :

- Responsable/Pilote/Ingénieur industrialisation/méthodes/amélioration continue

- Responsable/Pilote/Ingénieur production

- Responsable/Pilote/Ingénieur maintenance

- Responsable/Pilote/Ingénieur chaine logistique globale /supply chain

Code(s) ROME :
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • H2504 - Encadrement d''équipe en industrie de transformation
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :

Sans objet

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Le candidat doit être titulaire d’une certification de niveau 5 en technique (de préférence). Tout autre profil relève du dérogatoire. 

La sélection des candidats comprend : 

- un dossier de candidature avec CV et lettre de motivation,

- des tests de positionnement,

- un entretien individuel de sélection



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Jury national unique composé de 7 membres : 1 président de jury, 4  membres permanents siégeant pour toutes les délivrances de certification  CESI et 2 professionnels du secteur d'activité concerné.  

Après un parcours de formation continue X

Jury national unique composé de 7 membres : 1 président de jury, 4 membres permanents siégeant pour toutes les délivrances de certification CESI et 2 professionnels du secteur d'activité concerné. 

En contrat de professionnalisation X

Jury national unique composé de 7 membres : 1 président de jury, 4 membres permanents siégeant pour toutes les délivrances de certification CESI et 2 professionnels du secteur d'activité concerné. 

Par candidature individuelle X

Jury national unique composé de 7 membres : 1 président de jury, 4 membres permanents siégeant pour toutes les délivrances de certification CESI et 2 professionnels du secteur d'activité concerné. 

Par expérience X

Jury national unique composé de 7 membres : 1 président de jury, 4 membres permanents siégeant pour toutes les délivrances de certification CESI et 2 professionnels du secteur d'activité concerné. 

En contrat d’apprentissage X

Jury national unique composé de 7 membres : 1 président de jury, 4 membres permanents siégeant pour toutes les délivrances de certification CESI et 2 professionnels du secteur d'activité concerné. 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Le bloc de compétences BC05 "Accompagner la stratégie de l’entreprise dans ses évolutions numériques" de cette certification professionnelle est également capitalisable pour les certifications CESI de niveau 6 suivantes :

- Chargé d’affaires BTP - code RNCP31176

- Chef de projet en informatique - code RNCP13388

- Responsable en ingénierie des logiciels - code RNCP14506

- Responsable en ingénierie systèmes et réseaux - code RNCP28176

- Responsable en management d’unité et de projet - code RNCP14494

- Responsable formation et développement des compétences - code RNCP13006

- Responsable qualité sécurité environnement - code RNCP16325

- Responsable ressources humaines - code RNCP16889

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Date de décision 14-09-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 14-09-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 194 0 90 76 82
2017 113 0 91 74 72
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://catalogue.cesi.fr/bachelor-responsable-performance-industrielle-2169023-2020/


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP23665 RNCP23665 - Responsable performance industrielle
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet