Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Titre Ingénieur de l’Institut Polytechnique de Grenoble, spécialité génie énergétique et industriel

Active

N° de fiche
RNCP34948
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 200 : Technologies industrielles fondamentales
  • 200n : Conception de produits (sans autre indication); design industriel
  • 200r : Contrôle qualité de produits et procédés industriels
Formacode(s) :
  • 12573 : écoproduit
  • 24154 : énergie
  • 46265 : internet des objets
  • 31654 : génie industriel
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
INSTITUT POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE 19381912500017 - http://formation-continue.grenoble-inp.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

 

Le programme IMT "Ingénieur en Management Technologique" (spécialité Génie énergétique et industriel) permet à des techniciens en activité dans un domaine technico-scientifique d'accéder par la voie de la formation continue en alternance à un diplôme d'ingénieur délivré par Grenoble INP, accrédité par la CTI. 
Compte tenu des profils des apprenants, l’accent est mis tout au long de la formation sur l’acquisition d’une double compétence technique et managériale qui s’appuie largement sur l’analyse des situations professionnelles vécues par chacun.  

Activités visées :

 

L'ingénieur en Management Technologique encadre des équipes, coordonne des projets pluridisciplinaires et des moyens techniques et financiers, dans un contexte évolutif et souvent international. Son activité s'organise sur l'ensemble du cycle de production industrielle et peut couvrir des domaines professionnels allant de la conception, la vente, la fabrication à l’installation et le support de produits, de systèmes ou de services.   
Il possède une solide culture scientifique et des connaissances techniques, mais aussi économiques, sociales et humaines qui lui permettent d’aborder des enjeux complexes. Il imagine et anticipe les mutations technologiques dans une perspective éthique et responsable.   
Dans ce cadre, il réalise les activités suivantes :  - Diagnostic d'organisation ou de processus : collecte et analyse de données, modélisation et conception d'indicateurs, recueil de besoins des parties prenantes, anticipation des risques,  - Innovation et conception de produits, services, processus de travail : veille technologique et exploration, élaboration de cahier des charges, analyse de la valeur, expérimentation  - Décision stratégique et opérationnelle : priorisation de solutions, estimation des impacts sociaux, environnementaux, économiques et réglementaires, choix et organisation de projet  - Pilotage d'activité et gestion du changement : coordination de projet ou programme, suivi budgétaire, maîtrise de la qualité, amélioration continue, communication et reporting, gestion et transfert de connaissances 

Compétences attestées :

 L'ingénieur en Management Technologique peut faire état de compétences correspondant à la mise en œuvre d’acquis d’apprentissage combinés faisant appel aussi bien à des domaines scientifiques et techniques que managériaux.    Les compétences transversales correspondant au diplôme sont ainsi regroupées ci-dessous :  

  • Evaluer une situation (organisation, processus, produit) et définir les objectifs à atteindre, en contexte industriel  :

>> Ecouter et collecter des données  

>> Analyser et modéliser  

>> Comprendre les besoins des parties prenantes   

  • Innover et concevoir des organisations, processus ou produits (bien ou service) :

>> Intégrer les clients, les utilisateurs et les partenaires (dans une démarche d'innovation)

 >> Créer de la valeur 

>> Exploiter les ressources en approche durable  

  • Décider et planifier :

>> Anticiper et prioriser les solutions 

>> Choisir et organiser le projet  

  • Piloter l’activité et le changement dans l’entreprise étendue :

>> Piloter le projet 

>> Conduire le changement 

>> S’engager en équipe et respecter les objectifs 


Ces compétences se réfèrent également aux éléments essentiels de toute formation d’ingénieur, tels que définis par la CTI (voir R&O 2020 livre 1)  

Modalités d'évaluation :

 Les validations des acquis d'apprentissage et compétences sont établies par une combinaison des modalités suivantes :   

  • devoir écrit individuel en temps limité, 
  • rapport individuel de travaux pratiques réalisés et/ou d’études de cas, 
  • soutenance individuelle ou collective de projet, d'études de cas ou de dossier de preuves 
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34948BC01

Gestion des ressources énergétiques

  

  • Choisir et définir l’architecture d’un système énergétique de bout en bout en analysant les possibilités d'approvisionnement   énergétique  
  • Dimensionner et intégrer les différents   composants en comprenant l'ecosytème   du client et ses enjeux
  • Optimiser l'exploitation de la solution   energétique en considérant l'ensemble du cycle de vie des composants   

 Rédaction et soutenance devant un jury professionnel et pédagogique d'un  dossier de preuves (portfolio d'activités réalisées)        

Critères d'évaluation :            

  • les   besoins énergétiques sont correctement analysés      
  • les différentes technologies et architectures sont comparées       
  • tous les choix techniques sont justifiés       
  • l'intégralité de la chaine énergétique est cohérente (production,  exploitation,   stockage)   
  • les caractéristiques physiques  pertinentes des constituants   sont toutes identifiées       
  • la méthodologie de dimensionnement est identifiée       
  • le choix des composants s'appuie sur la documentation  constructeur et les   normes en vigueur   
  • Les critères d'optimisation  sont identifiés et justifiés au   regard du cahier des charges (ex:  usages, environnement, coût, …)       
  • les arbitrages permettant l'exploitation optimale sont clairement    documentés et justifiés       
RNCP34948BC02

Eco conception de produits et de systèmes

  

  • Mettre en œuvre une démarche d'eco-conception en considérant l'ensemble du cycle de vie, et en évaluant les différents impacts environnementaux
  • Accompagner une démarche de conception dans sa dimension environnementale en construisant la démarche d'éco-conception (choix d'outils, d'acteurs, de site...)
  • Calculer et interpréter les impacts environnementaux des solutions (produits, services, procédés) en identifiant les leviers d'action pour les concepteurs (materiaux, procédés, usages, fin de vie…) 
  • Intégrer les enjeux environnementaux, économiques, sociaux dans la démarche de conception en mobilisant les acteurs concernés et en pilotant le changement   

 évaluation en deux temps :       

- rapport écrit sur cas fil rouge individuel (10-15 pages)   

- soutenance orale individuelle (15 min + 10 min de questions) sur  l’analyse du dossier d’un autre stagiaire avec 3h de préparation en  dialogue avec le rédacteur du rapport       

Critères d'évaluation :        

  • la démarche est explicitée et cohérente par rapport au contexte de l'étude (normes, acteurs, objectifs…)
  • les choix d'outils et d'indicateurs sont justifiés
  • le développement d'outils et d'indicateurs pour accompagner la démarche est réalisé, le cas échéant.
  • une analyse de cycle de vie est réalisée et bien documentée
  • une évaluation des potentiels bénéfices environnementaux est menée, accompagnée qu'une analyse de sensibilité
  • les actions prioritaires à engager sont identifiées au regard des indicateurs environnementaux techniques et sociaux
  • les préconisations de conception sont formulées
  • un plan d'action est proposé au regard du contexte du projet
RNCP34948BC03

Chaines logistiques et industrie du futur

  

  • Mobiliser les modèles de flux physiques et informationnels  connus dans la profession et les optimiser   
  • Utiliser et adapter des schémas de production/stockage/transport/maintenance industriels pour contribuer à la réalisation des opérations   
  • Déployer des solutions techniques et technologiques complexes adaptées aux flux physiques et informationnels considérés    
  • Concevoir et mettre en œuvre des outils d'Aide à la Décision afin de planifier et de piloter des systèmes de production et des chaînes logistiques efficientes   
  • Intégrer les enjeux environnementaux, économiques, sociaux dans ses décisions au vu des évolutions/transitions vers l’industrie du futur (numérisation,   automatisation…)

 Rédaction et soutenance devant un jury professionnel et pédagogique d'un    dossier de preuves (portfolio d'activités réalisées)                   

Critères d'évaluation :               

  • les choix de modèles/politiques sont caractérisés, comparés et justifiés
  • les différents types de schémas de processus et de flux sont mobilsés et illustrent/reflètent fidèlement les situations de flux considérés.
  • les choix de politiques sont caractérisés, comparés et justifiés, activité par activité
  • les référentiels de qualité  (Lean 6-Sigma, DMAIC, PDCA, etc) sont mobilisés et déroulés de manière exhaustive
  • les activités d'une chaine logistique sont instrumentées avec un système de capteurs permettant de remonter des données pertinentes au regard de la performance d'une chaine logistique
  • les données recueillies sont intégrées dans un système d'information adapté  (ERP/MES/WMS/TM)  et analysées de manière approfondie
  • les nouvelles technologies sont intégrées de manière harmonieuse dans les activités d'une chaîne logistique
  • les résultats des modélisations sont mise en œuvre à travers les outils de simulation et d'optimisation sur des scénarios cibles
  • les outils de modélisation sont déployés correctement sur les problèmes concrets permettant une analyse et une aide à la décision.
  • les problèmes sont analysés en intégrant les critères de natures diverses (coût, délai, qualité, CO2, etc.)
  • les activités de la logistique inverses, les chaines logistiques de circuits courts et circulaires sont considérées dans la recherche de solution
  • les indicateurs appropriés sont définis et déployés (circularité, robustesse/résilience, risque, etc.)
RNCP34948BC04

Systèmes embarqués et objets connectés

  

  • Choisir et définir l’architecture d’un système IoT de bout en bout   
  • Superviser la mise en œuvre d’une interface entre les systèmes logiciels  et matériels sous-jacents.  
  • Organiser le développement d'un système IoT 
  • Optimiser les différentes approches de stockage et d’exploitation des masses de données utilisant en particulier l’intelligence artificielle. 
  • Qualifier un système IoT en termes de sécurité, sûreté et fiabilité  

 Rédaction et soutenance devant un jury professionnel et pédagogique d'un dossier de preuves    

Critères d'évaluation : 

  • les   besoins sont correctement analysés    
  • les différentes technologies et architectures sont comparées     
  • tous les choix techniques sont justifiés
  • 'intégralité de la chaine, du capteur jusqu'au cloud, est prise en   compte
  • la contrainte temps-réel est correctement dimensionnée
  • l'adéquation du système d'exploitation au contexte technique est   justifiée
  • les composants matériels et logiciels sont correctement interfacés, et justifiés par un plan de   tests
  • la méthodologie est identifiée
  • la qualité est prise en compte (par ex : tests, intégration continue,   couverture, respect d'un référentiel de normes si besoin…)
  • des outils de collaboration sont utilisés
  • la problématique de la gestion de données est correctement   appréhendée dans l'optique du passage à l'échelle
  • le choix des algorithmes de machine learning est adapté au type de projet
  • les 3 concepts sécurité/fiabilité/sûreté sont distinctement illustrés
  • la problématique de sécurité est correctement intégrée à tous les   niveaux, du matériel jusqu'au système d'information
  • la référence au contexte normatif est présente    
RNCP34948BC05

Analyser, décider, convaincre de choix techniques

 Modéliser et traiter des données en vue d’aide à la décision en  explicitant, mobilisant et intégrant les acquis d’apprentissage des  outils mathématiques et numériques ;       

Concevoir et réaliser des solutions technologiques performantes en  explicitant, mobilisant et intégrant les acquis d’apprentissage des  méthodes et physique pour l’ingénieur ;  

 Evaluation écrite des acquis, production et soutenance de rapport  d’analyse et d’études de cas, réalisation de Travaux Pratiques         

 Critères d’évaluation :  Qualité des résultats par rapport aux  attendus, explicitation de la démarche, structure et développement de  l’analyse, intégration de champs multidisciplinaires dans la démarche 

RNCP34948BC06

Manager des projets techniques, des équipes ou des organisations

 Gérer des objectifs individuels, piloter des équipes et conduire le  changement en mobilisant et intégrant les acquis d’apprentissage  managériaux et en développement personnel   

 Evaluation écrite des acquis, production et soutenance de rapport  d’analyse et d’études de cas, réalisation de Travaux Pratiques         

 Critères d’évaluation  : Qualité des résultats par rapport aux  attendus, explicitation de la démarche, structure et développement de  l’analyse, intégration de champs multidisciplinaires dans la démarche   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

 L’apprenant obtient le titre – Ingénieur spécialité Génie énergétique et industriel (précédemment "ingénieur en management technologique" IMT) – sous condition de validation :     

  • du bloc 5 «  Analyser, décider, convaincre de choix techniques  »  
  • du bloc 6 «  Manager des projets techniques, des équipes ou des organisations » 
  • de deux blocs « technologiques » à choisir parmi la liste suivante : 

- Bloc 1 « Gestion des ressources énergétiques »  

- Bloc 2 « Ecoconception de produits et systèmes »  

- Bloc 3 « Chaine logistique de l’industrie du futur »  

- Bloc 4 « Systèmes embarqués et Objets connectés »   

  • d'un projet d'innovation réalisé en mode projet au sein d’une équipe d’apprenants 
  • du projet individuel au sein d'une entreprise d’une durée minimale de 20 semaines   
  • du niveau B2 en anglais, attestée par un organisme tiers, 
  • de l'aptitude à travailler à l’international, attestée par un dossier de preuves.   

Aucun bloc ne peut être obtenu de droit par équivalence. Chaque bloc peut faire l’objet d’une demande de validation par VAE partielle.   

Secteurs d’activités :

 Toutes les catégories du secteur industriel, en particulier :  Industrie  automobile, Industrie chimique, Energie,  agroalimentaire,  Industrie  mécanique, Industrie spatiale,  Informatique, électronique, équipements  électriques et machines, Métallurgie, Plasturgie Sidérurgie Technologies  avancées  

Type d'emplois accessibles :

 ngénieur.e chargé d’affaire,   Ingénieur.e méthodes industrielles,   Ingénieur.e d’études,   Responsable logistique,   Responsable de production,   Responsable de développement technique,  Ingénieur.e de conception   Ingénieur.e recherche développement énergies renouvelables en industrie  Ingénieur.e en éco-conception produits  

Code(s) ROME :
  • H1401 - Management et ingénierie gestion industrielle et logistique
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • M1805 - Études et développement informatique
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :

 Habilitations non intégrées à ce titre 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

 

L’organisation des jurys est placée sous la responsabilité de son président désigné par l’administrateur.rice général de Grenoble INP.  

 En sus des responsables de la formation, le jury d’attribution du  diplôme d’ingénieur.e est composé des enseignant.e.s et des  intervenant.e.s, ayant effectué au moins 10 h d’enseignement. 

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

 L’organisation des jurys est placée sous la responsabilité de sa.son  président.e désigné.e par l’administrateur.rice général.e de Grenoble  INP. 

En sus des responsables de la formation, le jury d’attribution du  diplôme d’ingénieur.e est composé des enseignant.e.s et des  intervenant.e.s, ayant effectué au moins 10 h d’enseignement.     

Par expérience X

 Composition du jury VAE définie par le Code de l'éducation : article L613-3 modifié par la loi n°2015-366 du 31 mars 2015    

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

 Certifications reconnues en équivalence :
Le diplôme d’ingénieur confère de droit le grade de master et permet la poursuite en études doctorales. 

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
07-04-2021

  Arrêté du 25 février 2021 fixant la liste des écoles accréditées à  délivrer un titre d’ingénieur diplômé, publié au JO le 07/04/2021  

Date d'effet de la certification 01-09-2020
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 10 - 100 100 -
2018 18 - 100 100 -
2017 9 - 100 100 100
2016 9 - 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://formation-continue.grenoble-inp.fr/diplomant/ingenieur-en-management-technologique-imt-1#page-presentation



Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34600 RNCP34600 - Titre ingénieur - Titre Ingénieur de l’Institut Polytechnique de Grenoble, spécialité génie énergétique et industriel
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet