Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Installateur sanitaire (BM)

Active

N° de fiche
RNCP35004
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 233s : Exécution des travaux de finition : platrerie, peinture, carrelage, sols plastiques..
Formacode(s) :
  • 22294 : conduite chantier BTP
  • 32097 : gestion entreprise artisanale
  • 22677 : plomberie
  • 22254 : BTP conception organisation
  • 22697 : installation sanitaire
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 14-10-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
ASSEMBLEE PERMANENTE CHAMBRES DE METIERS ET DE L ARTISANAT Perfetti Philippe https://www.artisanat.fr
Objectifs et contexte de la certification :

L’Installateur sanitaire doit être capable de prendre en compte les interventions et contraintes des différents corps de métier engagés sur le chantier (Peintre, Plaquiste-plâtrier, Électricien…), de manière à limiter les interlocuteurs du client et à respecter les délais de réalisation. En outre, ils peuvent participer, voire être à l’initiative, de plusieurs projets d’envergure réalisés parallèlement. Aussi, les interventions sur des chantiers d’envergure (bâtiments de bureaux, écoles, hôpitaux…) nécessitent, y compris pour les entreprises artisanales, de justifier, en plus de leur expertise technique, du respect de cahiers des charges draconiens, que ce soit au plan administratif, des règles d’hygiène et de sécurité ou des normes environnementales. 

De plus, l’Installateur sanitaire doit aujourd’hui être capable d’harmoniser le choix des matériaux et de maitriser les techniques liées à l’évolution de ces matériaux, dans le respect des normes imposées évidemment.    

Cette réalité a conduit un nombre croissant d’entreprises à rechercher des profils hautement qualifiés, à la fois capables de réaliser des prestations de technicité élevée en installation de systèmes sanitaires, en intégrant les contraintes inhérentes aux caractéristiques des bâtiments concernés (hôpitaux, locaux industriels…), et de développer une entreprise artisanale (ou de participer à son développement), à travers ses aspects économiques et financiers, ainsi qu’en intervenant sur les dimensions « commercialisation » et « gestion des ressources humaines ».   

Dans ce cadre, les compétences managériales et professionnelles auxquelles conduit le BM Installateur sanitaire répondent aux besoins de polyvalence sur les fonctions d’encadrement affichés par les entreprises du secteur du bâtiment. 

Activités visées :

- Conception d'un projet d'installation sanitaire

- Pilotage des chantiers d’installation sanitaire de l’entreprise et assurer les opérations de maintenance

- Réalisation des installations d’eau chaude sanitaire

- Réalisation des installations sanitaires spécifiques

- Élaboration du projet entrepreneurial d’installation sanitaire

- Élaboration du corpus des documents assurant la sécurité des chantiers et le respect de la réglementation

- Gestion d’une entreprise d’installation sanitaire sur le plan financier

- Définition de la politique commerciale de l’entreprise de d’installation sanitaire

- Définition de la politique tarifaire applicable aux fabrications et aux prestations de l’entreprise d’installation sanitaire

- Conception des outils et des vecteurs de communication destinés aux particuliers et aux professionnels (prospection, notoriété…)

- Recrutement de salariés et apprentis d’une entreprise d’installation sanitaire

- Organisation du développement des compétences des salariés d’une entreprise d’installation sanitaire

Compétences attestées :

- Élaborer les solutions techniques spécifiques ou complexes en intégrant les résultats de la veille technologique menée et après avoir analysé les pièces du marché (appel d’offre) ou du dossier et effectué les relevés techniques sur site, afin de répondre au cahier des charges

- Réaliser un schéma d’intervention des différents corps d’état pour mener à bien les travaux liés à une offre globale, tout en traitant le chantier dans une approche d’efficacité énergétique globale du bâtiment et en déléguant au besoin à un bureau d’étude ou à un collaborateur une partie de la réalisation de l’étude

- Réaliser ou faire réaliser les schémas, les plans hydrauliques et électriques nécessaires au bon fonctionnement de l’installation par le biais de la CAO (Conception assistée par ordinateur)

- Réaliser des devis quantitatifs et estimatifs des installations complexes afin de valider avec les fournisseurs, les fabricants et/ou les sous-traitants, le prix et les directives spécifiques

- Élaborer le dossier d’exécution afin de le présenter au client ou à sa hiérarchie en argumentant et défendant les solutions techniques retenues, et en formulant, au besoin, des propositions de prestations alternatives ou complémentaires par rapport au cahier des charges initial

- Négocier au global les achats de matériels et matériaux, gérer les stocks, afin de gérer le matériel de l’entreprise et veiller à l’approvisionnement particulier de chaque chantier

- Coordonner le travail des différentes équipes en affectant les collaborateurs sur les différents chantiers, en fonction des compétences et des habilitations spécifiques (gaz, électricité…), établissant les instructions permanentes de sécurité (IPS) à l’usage du chef d’équipe, afin d’assurer la mise en place opérationnelle du planning et du dossier d’exécution auprès du chef de chantier et/ou des collaborateurs en responsabilité

- Intégrer les différents chantiers dans le planning prévisionnel de travail au moyen d’un logiciel spécifique, afin d’assurer le bon fonctionnement logistique de l’entreprise

- Contrôler l’avancement et les conditions de réalisation des travaux des différents chantiers de l’entreprise en élaborant et renseignant le cahier de suivi des plannings et des équipes en fonction de l’avancement des chantiers, afin de gérer les imprévus et intervenir, au besoin, en assistance technique sur les chantiers et sur n’importe quel type d’installations sanitaires

- Superviser au jour le jour les relations avec les autres corps de métier (électricien, maçon…), les fournisseurs et les intervenants techniques spécifiques (gaz, syndicat des eaux…), afin d’assurer la coordination de tous les intervenants et la régulation avec les autres corps de métier en cas de difficulté

- Assurer l’accompagnement des collaborateurs lors de la réalisation des chantiers en contrôlant visuellement les travaux (esthétisme, montages et assemblages apparents…), conseillant les apprentis et les salariés dans l’acquisition et le perfectionnement du geste professionnel, en vue d’assurer le rôle de conseil et de prendre position quant aux propositions techniques formulées par les équipes et argumenter son point de vue

- Superviser la mise en service des installations sanitaires complexes en contrôlant les raccordements avec les calorifères de production d’eau chaude et leur étanchéité, en effectuant les raccordements électriques alimentant les appareils des installations sanitaires complexes, afin de veiller au respect des procédures de mise en service des installations sanitaires complexes

- Réaliser le bilan technique et financier de fin de chantier à travers l’analyse des documents et informations produits dans le cadre des activités de suivi de chantier, afin de mesurer et analyser les écarts entre le bilan prévisionnel et le bilan définitif au moyen d’un logiciel spécifique, et intégrer les écarts constatés pour les chantiers ultérieurs

- Réaliser un diagnostic en appliquant la démarche de diagnostic sur tout type d’installation sanitaire, afin de proposer, en cas de dysfonctionnement, une solution technique adaptée et conforme à la réglementation

- Analyser le fonctionnement des installations après leur installation en vérifiant les paramètres de fonctionnement des installations par rapport aux paramètres constructeurs, en analysant les écarts et procédant aux réglages, afin de d’assurer d’un fonctionnement optimal dans un souci d’économie d’énergie

- Réaliser les installations d’eau chaude sanitaire par système thermodynamique, semi-instantanée, ainsi que solaire dans des bâtiments recevant du public et/ou sites classés, en maitrisant les techniques de mise en œuvre des matériaux des installations complexes

- Réaliser les installations spécifiques devant respecter les normes de qualité d’eau et d’hygiène particulières (industrie agro-alimentaire, hôpitaux, laboratoires…)

- Réaliser des installations spécifiques de système de traitement des eaux usées et de consommation humaine, ainsi que des systèmes de récupération et d’utilisation d’eau de pluie, afin de produire des installations conformes aux normes

- Construire un projet entrepreneurial d’installation sanitaire en élaborant un « business model » et en identifiant les leviers d’aide financiers et administratifs, afin d’ancrer son projet de création, de reprise ou de développement dans la réalité fiscale, sociale et juridique du secteur de la peinture en bâtiment

- Promouvoir un projet de création/reprise d’entreprise en construisant un argumentaire, une présentation, une « storytelling », afin de présenter le projet à des financeurs

- Assurer la veille juridique et technologique propre à l’entreprise d’installation sanitaire, et à son activité, dans l’objectif d’inscrire l’activité dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité et d’informer le personnel à l’occasion de toute évolution juridique ou normative

- Rédiger le document unique d’évaluation des risques en fonction de l’évolution de l’entreprise, en y incluant les risques identifiés et les actions préventives pour chaque chantier et pour chaque équipe, afin de mettre en place les actions et mesures de sécurité nécessaires à la protection des personnes

- Rédiger le PPSPS spécifique à chaque chantier et les procédures de mise en application des mesures de sécurité, en respectant la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité du travail, ainsi que les démarches administratives en matière de consignation des installations électriques et gaz et d’identification des zones à risque, dans l’objectif de s’assurant de sa bonne application

- Participer à la planification départementale d’élimination des déchets du BTP et à la mise en place des solutions d’élimination des déchets gérées par la profession, seule ou en partenariat avec les acteurs du déchet, afin de s’inscrire dans un dispositif spécifique d’évacuation et de traitement des déchets

- Élaborer un plan de financement à destination du banquier, en diversifiant les sources de financements et en justifiant chacun des postes et la stratégie de l’entreprise au moyen des comptes de résultats et des bilans sur les derniers exercices, afin de mener un projet entreprenariat viable

- Évaluer de façon continue la santé de l’entreprise, en se référant aux moyennes professionnelles du secteur, en établissant pour chaque prestation, le seuil de rentabilité pour l’entreprise, en contrôlant la valeur des stocks et sa rotation, en négociant les délais fournisseurs, et en apportant les correctifs nécessaires, afin de s’assurer la viabilité de l’entreprise d’installation sanitaire

- Concevoir une offre commerciale lisible sur le segment des prestations de l’entreprise en développant une gamme de de services spécifiques différenciant les compétences et les savoir-faire particuliers de l’entreprise, dans l’objectif d’une diffusion à des particuliers et des professionnels

- Définir les objectifs de vente à court, moyen et long terme, en fonction de la marge à réaliser et la nature et la durée des promotions, afin de mettre en place une politique commerciale cohérente

- Construire une proposition commerciale incluant une gamme de prestations et de services adaptée aux besoins du client analysés, afin de répondre au mieux au prospect, tout en étant force de proposition dans le cadre de la réponse apportée au client

- Conduire une négociation commerciale avec un client, un prescripteur en business to business, y compris en anglais, en se préparant à l’aide de fiches commerciales pour répondre aux clients sur les caractéristiques des prestations et services proposés par l’entreprise, et les variantes possibles

- Mettre en œuvre les actions de la politique tarifaire en définissant le taux de marge par nature de prestation et service, le taux de remise tarifaire applicable selon les prestations demandées et la taille du marché et par l’encadrement des modalités ou facilités de paiement pouvant être accordées à la clientèle de particuliers ou de professionnels

- Concevoir des outils de communication, tel qu’un book, présentant aux clients les réalisations, à l’usage du personnel et à destination des clients, à des fins de prospection et de communication

- Rédiger une offre d’emploi, une définition de poste, en CDI, en CDD ou en intérim en ayant préalablement définit les besoins en compétences de l’entreprise et la liste des tâches et la fiche de poste du nouvel embauché, afin de participer au recrutement

- Mener des entretiens de recrutement des potentiels collaborateurs, tout en coopérant le cas échéant avec les services compétents pour le recrutement des apprentis, dans l’objectif de recruter les profils adaptés à l’entreprise d’installation sanitaire

- Rédiger un contrat de travail afin de contractualiser la collaboration dans le respect de la convention collective et des principes du droit du travail

- Mettre en place le plan de formation de l’entreprise d’installation sanitaire, de manière à intégrer les innovations techniques et réglementaires, afin d’organiser le développement des compétences des salariés

- Assurer le suivi des apprenants en organisant les séquences d’évaluation du jeune dans l’entreprise d’installation sanitaire et les communiquer à l’organisation compétente, afin d’ajuster la progression de l’apprenant en adéquation avec le référentiel du titre/diplôme préparé

- Mettre en place une politique de rémunération (salaire, prime, intéressement), en accord avec les accords de branche, afin d’organiser une stratégie RH cohérente

- Conduire les entretiens professionnels (entretiens d’évaluation, de fixation d’objectifs, de régulation…) et les bilans de fin de chantier, afin d’organiser la montée en compétence des salariés

Modalités d'évaluation :

Les évaluations consistent en des mises en situation professionnelles, des cas pratiques et des évaluations écrites et orales.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35004BC01

Conduite d'un chantier d’installation sanitaire

Élaborer les solutions techniques spécifiques ou complexes en intégrant les résultats de la veille technologique menée et après avoir analysé les pièces du marché (appel d’offre) ou du dossier et effectué les relevés techniques sur site, afin de répondre au cahier des charges

Réaliser un schéma d’intervention des différents corps d’état pour mener à bien les travaux liés à une offre globale, tout en traitant le chantier dans une approche d’efficacité énergétique globale du bâtiment et en déléguant au besoin à un bureau d’étude ou à un collaborateur une partie de la réalisation de l’étude

Réaliser ou faire réaliser les schémas, les plans hydrauliques et électriques nécessaires au bon fonctionnement de l’installation par le biais de la CAO (Conception assistée par ordinateur)

Réaliser des devis quantitatifs et estimatifs des installations complexes afin de valider avec les fournisseurs, les fabricants et/ou les sous-traitants, le prix et les directives spécifiques

Élaborer le dossier d’exécution afin de le présenter au client ou à sa hiérarchie en argumentant et défendant les solutions techniques retenues, et en formulant, au besoin, des propositions de prestations alternatives ou complémentaires par rapport au cahier des charges initial

Négocier au global les achats de matériels et matériaux, gérer les stocks, afin de gérer le matériel de l’entreprise et veiller à l’approvisionnement particulier de chaque chantier

Coordonner le travail des différentes équipes en affectant les collaborateurs sur les différents chantiers, en fonction des compétences et des habilitations spécifiques (gaz, électricité…), établissant les instructions permanentes de sécurité (IPS) à l’usage du chef d’équipe, afin d’assurer la mise en place opérationnelle du planning et du dossier d’exécution auprès du chef de chantier et/ou des collaborateurs en responsabilité

Intégrer les différents chantiers dans le planning prévisionnel de travail au moyen d’un logiciel spécifique, afin d’assurer le bon fonctionnement logistique de l’entreprise

Contrôler l’avancement et les conditions de réalisation des travaux des différents chantiers de l’entreprise en élaborant et renseignant le cahier de suivi des plannings et des équipes en fonction de l’avancement des chantiers, afin de gérer les imprévus et intervenir, au besoin, en assistance technique sur les chantiers et sur n’importe quel type d’installations sanitaires

Superviser au jour le jour les relations avec les autres corps de métier (électricien, maçon…), les fournisseurs et les intervenants techniques spécifiques (gaz, syndicat des eaux…), afin d’assurer la coordination de tous les intervenants et la régulation avec les autres corps de métier en cas de difficulté

Assurer l’accompagnement des collaborateurs lors de la réalisation des chantiers en contrôlant visuellement les travaux (esthétisme, montages et assemblages apparents…), conseillant les apprentis et les salariés dans l’acquisition et le perfectionnement du geste professionnel, en vue d’assurer le rôle de conseil et de prendre position quant aux propositions techniques formulées par les équipes et argumenter son point de vue

Superviser la mise en service des installations sanitaires complexes en contrôlant les raccordements avec les calorifères de production d’eau chaude et leur étanchéité, en effectuant les raccordements électriques alimentant les appareils des installations sanitaires complexes, afin de veiller au respect des procédures de mise en service des installations sanitaires complexes

Réaliser le bilan technique et financier de fin de chantier à travers l’analyse des documents et informations produits dans le cadre des activités de suivi de chantier, afin de mesurer et analyser les écarts entre le bilan prévisionnel et le bilan définitif au moyen d’un logiciel spécifique, et intégrer les écarts constatés pour les chantiers ultérieurs

Réaliser un diagnostic en appliquant la démarche de diagnostic sur tout type d’installation sanitaire, afin de proposer, en cas de dysfonctionnement, une solution technique adaptée et conforme à la réglementation

Analyser le fonctionnement des installations après leur installation en vérifiant les paramètres de fonctionnement des installations par rapport aux paramètres constructeurs, en analysant les écarts et procédant aux réglages, afin de d’assurer d’un fonctionnement optimal dans un souci d’économie d’énergie

Etude technique et financière : dossier

Le candidat réalisera l’étude technique et financière complète d’un chantier. Il disposera d’un dossier comprenant : -la présentation d’une entreprise (forme juridique, implantation, typologie de clientèle, équipements, personnel, activités et ventilation de ces activités, et tout autre renseignements nécessaires), -un appel d’offres, - la présentation du chantier. Il devra être capable d’établir le dossier d’étude et de réalisation.

   Etude technique et financière : soutenance orale

Le candidat présentera son étude et l’argumentera, en répondant aux questions du jury

RNCP35004BC02

Réalisation d’installations ou de parties d’installations sanitaires techniques et spécifiques

Réaliser les installations d’eau chaude sanitaire par système thermodynamique, semi-instantanée, ainsi que solaire dans des bâtiments recevant du public et/ou sites classés, en maitrisant les techniques de mise en œuvre des matériaux des installations complexes

Réaliser les installations spécifiques devant respecter les normes de qualité d’eau et d’hygiène particulières (industrie agro-alimentaire, hôpitaux, laboratoires…)

Réaliser des installations spécifiques de système de traitement des eaux usées et de consommation humaine, ainsi que des systèmes de récupération et d’utilisation d’eau de pluie, afin de produire des installations conformes aux normes

Pratique professionnelle

A partir d’un cahier des charges et de plans, le candidat réalisera une partie d’installation en atelier impliquant des difficultés techniques complexes inhérentes aux chantiers individuels, collectifs et/ou industriels.   

Mise en service

Le candidat procédera à la mise en service d’une installation, ou partie d’installation sanitaire, et rédigera un rapport de mise en service. 

RNCP35004BC03

Création et gestion d’une entreprise d’installation sanitaire

Construire un projet entrepreneurial d’installation sanitaire en élaborant un « business model » et en identifiant les leviers d’aide financiers et administratifs, afin d’ancrer son projet de création, de reprise ou de développement dans la réalité fiscale, sociale et juridique du secteur de la peinture en bâtiment

Promouvoir un projet de création/reprise d’entreprise en construisant un argumentaire, une présentation, une « storytelling », afin de présenter le projet à des financeurs

Assurer la veille juridique et technologique propre à l’entreprise d’installation sanitaire, et à son activité, dans l’objectif d’inscrire l’activité dans le respect des règles d’hygiène et de sécurité et d’informer le personnel à l’occasion de toute évolution juridique ou normative

Rédiger le document unique d’évaluation des risques en fonction de l’évolution de l’entreprise, en y incluant les risques identifiés et les actions préventives pour chaque chantier et pour chaque équipe, afin de mettre en place les actions et mesures de sécurité nécessaires à la protection des personnes

Rédiger le PPSPS spécifique à chaque chantier et les procédures de mise en application des mesures de sécurité, en respectant la réglementation en matière d’hygiène et de sécurité du travail, ainsi que les démarches administratives en matière de consignation des installations électriques et gaz et d’identification des zones à risque, dans l’objectif de s’assurant de sa bonne application

Participer à la planification départementale d’élimination des déchets du BTP et à la mise en place des solutions d’élimination des déchets gérées par la profession, seule ou en partenariat avec les acteurs du déchet, afin de s’inscrire dans un dispositif spécifique d’évacuation et de traitement des déchets

Élaborer un plan de financement à destination du banquier, en diversifiant les sources de financements et en justifiant chacun des postes et la stratégie de l’entreprise au moyen des comptes de résultats et des bilans sur les derniers exercices, afin de mener un projet entreprenariat viable

Évaluer de façon continue la santé de l’entreprise, en se référant aux moyennes professionnelles du secteur, en établissant pour chaque prestation, le seuil de rentabilité pour l’entreprise, en contrôlant la valeur des stocks et sa rotation, en négociant les délais fournisseurs, et en apportant les correctifs nécessaires, afin de s’assurer la viabilité de l’entreprise d’installation sanitaire

Épreuve écrite :

A partir d’un dossier constitué de textes d’actualité à caractère économique et/ou réglementaire et/ou social (le statut d’auto-entrepreneur, les zones franches, le statut de conjoint-collaborateur…), le candidat analysera l’ensemble de ces documents, avant d’en mesurer l’impact éventuel sur son secteur d’activité, sa branche et son entreprise. Son point de vue devra être argumenté et illustré.   

Épreuve orale :

Le candidat analysera sa production écrite et apportera tout élément complémentaire ou rectificatif, en lien avec le thème et lui paraissant pertinent pour son secteur d’activité. 

RNCP35004BC04

Commercialisation de l’offre de prestations de l’entreprise d’installation sanitaire

Concevoir une offre commerciale lisible sur le segment des prestations de l’entreprise en développant une gamme de de services spécifiques différenciant les compétences et les savoir-faire particuliers de l’entreprise, dans l’objectif d’une diffusion à des particuliers et des professionnels

Définir les objectifs de vente à court, moyen et long terme, en fonction de la marge à réaliser et la nature et la durée des promotions, afin de mettre en place une politique commerciale cohérente

Construire une proposition commerciale incluant une gamme de prestations et de services adaptée aux besoins du client analysés, afin de répondre au mieux au prospect, tout en étant force de proposition dans le cadre de la réponse apportée au client

Conduire une négociation commerciale avec un client, un prescripteur en business to business, y compris en anglais, en se préparant à l’aide de fiches commerciales pour répondre aux clients sur les caractéristiques des prestations et services proposés par l’entreprise, et les variantes possibles

Mettre en œuvre les actions de la politique tarifaire en définissant le taux de marge par nature de prestation et service, le taux de remise tarifaire applicable selon les prestations demandées et la taille du marché et par l’encadrement des modalités ou facilités de paiement pouvant être accordées à la clientèle de particuliers ou de professionnels

Concevoir des outils de communication, tel qu’un book, présentant aux clients les réalisations, à l’usage du personnel et à destination des clients, à des fins de prospection et de communication

Épreuve écrite :

A partir d’une étude de cas exposant la situation commerciale, la concurrence et le marché d’une entreprise, le candidat analysera la situation commerciale de ladite entreprise et formulera une stratégie commerciale, tarifaire et de communication réaliste, et en lien avec les ambitions de son dirigeant.  

Examen oral :

Après une préparation écrite, le candidat développera à l’oral un argumentaire de commercialisation de prestations d’installation sanitaire.  

Anglais - Epreuve orale  :

Le candidat tirera au sort un texte court en anglais d’ordre économique ou en lien avec son activité d’Installateur sanitaire.

Il se présentera, présentera son projet professionnel et s’exprimera sur le texte. 

RNCP35004BC05

Gestion des ressources humaines d’une entreprise d’installation sanitaire

Rédiger une offre d’emploi, une définition de poste, en CDI, en CDD ou en intérim en ayant préalablement définit les besoins en compétences de l’entreprise et la liste des tâches et la fiche de poste du nouvel embauché, afin de participer au recrutement

Mener des entretiens de recrutement des potentiels collaborateurs, tout en coopérant le cas échéant avec les services compétents pour le recrutement des apprentis, dans l’objectif de recruter les profils adaptés à l’entreprise d’installation sanitaire

Rédiger un contrat de travail afin de contractualiser la collaboration dans le respect de la convention collective et des principes du droit du travail

Mettre en place le plan de formation de l’entreprise d’installation sanitaire, de manière à intégrer les innovations techniques et réglementaires, afin d’organiser le développement des compétences des salariés

Assurer le suivi des apprenants en organisant les séquences d’évaluation du jeune dans l’entreprise d’installation sanitaire et les communiquer à l’organisation compétente, afin d’ajuster la progression de l’apprenant en adéquation avec le référentiel du titre/diplôme préparé

Mettre en place une politique de rémunération (salaire, prime, intéressement), en accord avec les accords de branche, afin d’organiser une stratégie RH cohérente

Conduire les entretiens professionnels (entretiens d’évaluation, de fixation d’objectifs, de régulation…) et les bilans de fin de chantier, afin d’organiser la montée en compétence des salariés

Étude de cas de gestion - Épreuve écrite

Sous la forme d’une étude de cas, le candidat analysera la situation financière d’une entreprise à partir de ses documents comptables et définira si le projet de reprise ou le projet du dirigeant est viable, et sous quelle(s) condition(s).   

Mise en situation d’apprentissage (alternance) - Épreuve orale

Le candidat tirera au sort une situation d’alternance qui peut être d’ordre général ou problématique. Il analysera la situation décrite et formulera des réponses ou solutions à cette dernière et ce, dans le cadre strict de son rôle de maître d’apprentissage, et de l’exécution de ce contrat de travail particulier.   

Étude de cas de GRH – Épreuve écrite

Sous la forme d’un cas décrivant l’organisation RH d’une entreprise, le candidat analysera l’efficacité de la structure et préconisera des axes d’amélioration, qu’il chiffrera et déclinera en solutions opérationnelles 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification, il faut capitaliser l’ensemble des blocs de compétences, ainsi que valider le mémoire professionnel et la soutenance orale. 

Secteurs d’activités :

L’Installateur sanitaire exerce en tant que salarié ou chef d’entreprise, principalement en entreprise artisanale du second œuvre du bâtiment, de taille variable. Il peut également occuper un emploi en entreprise industrielle ou publique, au sein du service entretien/maintenance, ou dans un bureau d’étude intégré ou non à une entreprise d’installation d’équipements sanitaires et thermiques.  

Type d'emplois accessibles :

Le titulaire de la certification est un chef d’entreprise, un porteur de projet de création ou de reprise d’entreprise, un salarié Conducteur ou Responsable de travaux, Chef de chantier.   

Code(s) ROME :
  • F1603 - Installation d''équipements sanitaires et thermiques
  • F1201 - Conduite de travaux du BTP et de travaux paysagers
  • M1302 - Direction de petite ou moyenne entreprise
  • F1202 - Direction de chantier du BTP
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier d’Installateur sanitaire est, selon la loi n°96-603 du 5 juillet 1996, soumis à qualification professionnelle.   

Dans ce cadre, des habilitations sont nécessaires à l’exercice du métier : 

- habilitation soudure gaz 

- habilitation PGN (gaz naturel) et PGP (gaz propane) 

- habilitation électrique : habilitation BR (chargé d’interventions générales uniquement en basse tension pour la maintenance chauffage), habilitation BC (chargé de consignation) et habilitation B2V (chargé de travaux d’ordre électrique et travaux au voisinage de pièces nues sous tension)  

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Etre titulaire du Brevet Technique des Métiers Installateur sanitaire (niveau 4) ou du Brevet Professionnel Equipements sanitaires (niveau 4) ou du Brevet de Technicien Supérieur Fluides-Energies-Domotique option Génie climatique et fluidique (niveau 5)



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

- 2 représentants de la profession, chefs d’entreprises artisanales et titulaires du Brevet de Maîtrise

- 1 professionnel salarié titulaire du Brevet de Maîtrise

- 1 Formateur du domaine professionnel n’étant pas intervenu durant le parcours de formation et 1 ou 2 Formateurs des domaines généraux/transverses 

Après un parcours de formation continue X

- 2 représentants de la profession, chefs d’entreprises artisanales et titulaires du Brevet de Maîtrise 

- 1 professionnel salarié titulaire du Brevet de Maîtrise

- 1 Formateur du domaine professionnel n’étant pas intervenu durant le parcours de formation et 1 ou 2 Formateurs des domaines généraux/transverses

En contrat de professionnalisation X

- 2 représentants de la profession, chefs d’entreprises artisanales et titulaires du Brevet de Maîtrise

- 1 professionnel salarié titulaire du Brevet de Maîtrise

- 1 Formateur du domaine professionnel n’étant pas intervenu durant le parcours de formation et 1 ou 2 Formateurs des domaines généraux/transverses

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

- 1 représentant professionnel Chef d’entreprise

- 1 représentant professionnel salarié

- 1 Formateur généraliste

- 1 Formateur professionnel

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
17-12-1987

Arrêté du 17 décembre 1987 publié au Journal Officiel du 8 janvier 1988  portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement  technologique : le Brevet de maîtrise régi par le règlement du 28 juin  1979 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
29-11-2014

Arrêté du 19 novembre 2014 publié au Journal Officiel du 29 novembre  2014 portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau III, sous  l'intitulé "Installateur sanitaire (BM)" avec effet au 30 octobre 2005,  jusqu'au 29 novembre 2017. 

04-01-2019

Arrêté du 27 décembre 2018 publié au Journal Officiel du 4 janvier 2019  portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour un an avec effet au 4 janvier 2019  jusqu'au 4 janvier 2020. 

22-02-2004

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du  26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications  professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La  validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2006. 

12-12-1996

Arrêté du 12 décembre 1996 publié au Journal Officiel du 4 janvier 1997  portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement  technologique 

03-03-2007

Arrêté du 23 février 2007 publié au Journal Officiel du 3 mars  2007  portant enregistrement au répertoire national des  certifications  professionnelles. Enregistrement pour un an, au niveau  IV, sous  l'intitulé Brevet de maîtrise avec effet au 03 mars 2007,  jusqu'au 03  mars 2008. En vertu de l'article 22 de la loin°  2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation  professionnelle tout au long de la vie, les titulaires ayant obtenu la  certification à compter du 30 octobre 2005 peuvent se prévaloir de  l'enregistrement de leur certification au niveau III. 

29-05-2001

Arrêté du 29 mai 2001 publié au Journal Officiel du 9 juin 2001 portant  homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique 

Date de décision 14-10-2020
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 14-10-2023
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 1 0 100 100 -
2017 2 0 100 100 100
2015 1 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP22070 RNCP22070 - Installateur sanitaire (BM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet