Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en Audit, contrôle et conseil

Active

N° de fiche
RNCP35008
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 313 : Finances, banque, assurances, immobilier
  • 314 : Comptabilite, gestion
Formacode(s) :
  • 32695 : audit comptabilité
  • 32652 : contrôle gestion
  • 32650 : gestion budgétaire
  • 32654 : gestion financière
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 98%

Date d’échéance de l’enregistrement : 14-10-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
MBA INSTITUTE https://masters.inseec.com/
MBA INSTITUTE - https://masters.inseec.com/
INSEEC EXECUTIVE EDUCATION - https://masters.inseec.com/
CENTRE ETUDES EUROPEEN RHONE ALPES - https://masters.inseec.com/
CENTRE D ETUDES EUROPEEN DU SUD OUEST - https://masters.inseec.com/
CTRE ETUDES FORMATION ALPES SAVOIE - https://masters.inseec.com/
INSTITUT FRANCAIS DE GESTION - https://www.ifgexecutive.com/
SOCIETE POUR LA FORMATION DE L'ENTREPRISE ALPES SAVOIE - -
Objectifs et contexte de la certification :

La certification «Expert(e) en Audit, Contrôle & Conseil » vise à répondre à l’évolution des besoins en compétences du secteur de la finance. L’évolution de ces compétences découlent de la mutation des activités et des métiers du secteur de la finance : accroissement de l’environnement réglementaire, du volume de données à traiter et analyser, de la digitalisation, de la technicisation, de la professionnalisation des missions et de l’environnement concurrentiel.  

Activités visées :

Pilotage de la performance d’une l’entreprise

Contrôler la performance d’une entreprise

Réalisation du contrôle et l’audit

Animation du contrôle

Conseil et information en fiscalité et droits des affaires

Animation des équipes métiers dans le cadre d’une mission d’audit et d’analyse de performance



Compétences attestées :

Afin de fixer des objectifs chiffrés en fonction de l’activité de l’entreprise et du marché, établir des prévisions budgétaires en animant le processus budgétaire (volume d’activités, recettes et dépenses prévisionnelles…) en lien avec les autres départements. 

A partir des objectifs chiffrés et des moyens (humains, opérationnels, et financiers) mobilisables, concevoir un système d’information de gestion en élaborant et en implémentant des outils de calculs de la performance afin de fluidifier les échanges de données entre les différents systèmes d’informations existants. 

A partir des prévisions budgétaires précédemment établies et en lien avec le système d’information de gestion, calculer et analyser les écarts de gestion pour évaluer la performance de de l’activité  

Afin de proposer les mesures correctives propres à rapprocher résultats et objectifs (Efficacité), résultats et moyens (Efficience), mettre en œuvre les différentes formes de tableau de bord (stratégique, de gestion, opérationnel, sociale et environnementale).  

Afin d’atteindre les objectifs fixés au budget, établir des recommandations de stratégies de prix et tarifs, de volume d’activités et de maîtrise des coûts permettant d’orienter la stratégie de l’entreprise. 

Pour valider la pertinence de nouveaux projets, procéder aux calculs de rentabilité présents dans le business plan en déterminant les coûts directs et le point mort. 

Élaborer une cartographie des risques internes et externes à l’entreprise en s’appuyant sur une analyse sectorielle afin de préparer la mise en place d’un contrôle permettant d’identifier les enjeux et les risques propres à l’entreprise. 

Mettre en œuvre/place une démarche d’audit (opérationnel, stratégique et financier) pour évaluer les risques de l’activité et les maîtriser. 

A partir de l’audit d’une entreprise, établir des recommandations stratégiques dans le but d’atteindre un niveau de risque fixé. 

Afin d’améliorer le traitement des données opérationnelles (dont informations clients), financières, ou encore des contacts clients, automatiser la collecte des informations en mettant en place un système d’information. 

Mettre en œuvre et piloter une démarche d’amélioration continue portant notamment sur le système d’information de gestion et la qualité des données afin d’optimiser les processus comptables et financiers et de détecter plus rapidement les risques et les sources de gains. 

Identifier les risques légaux (financiers, fiscaux, pénaux...) en s’appuyant sur une analyse continue des textes réglementaires et de diagnostics afin d’évaluer leurs incidences sur l’activité de l’entreprise. 

A partir du diagnostic fiscal et juridique mener des analyses comparatives dans un contexte international en s’appuyant sur les normes en vigueur (US GAAPs, IFRS, françaises) pour identifier des opportunités fiscales. 

Proposer les solutions juridiques et fiscales en s’appuyant sur la méthodologie des contentieux et des procédures d’escalade juridiques et fiscales vue de soutenir les différentes opérations de gestion (création d’une nouvelle société, filiale, opération de fusion-acquisition). 

Gérer les litiges et les contentieux commerciaux en appliquant les procédures réglementaires afin de proposer une résolution. 

Élaborer une cartographie des problématiques métiers en s’appuyant sur une analyse des contraintes, de l’éthique et de la déontologie inhérentes à chaque métier au regard des objectifs préalablement défini afin de pouvoir identifier les points forts et les pistes d’amélioration des processus d’une activité. 

Piloter une équipe dans un environnement international et transversal afin d’optimiser les performances individuelles et collectives en identifiant et explicitant les problématiques managériales, en adaptant les compétences individuelles au référentiel métier et en définissant des fiches de postes. 

Conduire le projet d’amélioration continue et/ou le plan d’action en établissant des moyens de communication entre les acteurs opérationnels, managers de proximité et managers stratégiques afin de fluidifier les processus de mise en œuvre 

Proposer des solutions en analysant et en sélectionnant les arguments financiers, techniques et légaux afin de convaincre les parties prenantes de la pertinence pistes d’amélioration et de minimiser les risques. 

Modalités d'évaluation :

Etudes de cas, cas pratiques, mises en situation réelle ou fictives et projets d’études.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35008BC01

Piloter et contrôler la performance de l'entreprise

Afin de fixer des objectifs chiffrés en fonction de l’activité de l’entreprise et du marché, établir des prévisions budgétaires en animant le processus budgétaire (volume d’activités, recettes et dépenses prévisionnelles…) en lien avec les autres départements.    

A partir des objectifs chiffrés et des moyens (humains, opérationnels, et financiers) mobilisables, concevoir un système d’information de gestion en élaborant et en implémentant des outils de calculs de la performance afin de fluidifier les échanges de données entre les différents systèmes d’informations existants. 

A partir des prévisions budgétaires précédemment établies et en lien avec le système d’information de gestion, calculer et analyser les écarts de gestion pour évaluer la performance de de l’activité.

Afin de proposer les mesures correctives propres à rapprocher résultats et objectifs (Efficacité), résultats et moyens (Efficience), mettre en œuvre les différentes formes de tableau de bord (stratégique, de gestion, opérationnel, sociale et environnementale).  

Afin d’atteindre les objectifs fixés au budget, établir des recommandations de stratégies de prix et tarifs, de volume d’activités et de maîtrise des coûts permettant d’orienter la stratégie de l’entreprise.      

Pour valider la pertinence de nouveaux projets, procéder aux calculs de rentabilité présents dans le business plan en déterminant les coûts directs et le point mort.  

Etude de cas 

RNCP35008BC02

Réaliser et animer le contrôle et l'audit au sein de l'entreprise ou pour un client

Élaborer une cartographie des risques internes et externes à l’entreprise en s’appuyant sur une analyse sectorielle afin de préparer la mise en place d’un contrôle permettant d’identifier les enjeux et les risques propres à l’entreprise.   

Mettre en œuvre/place une démarche d’audit (opérationnel, stratégique et financier) pour évaluer les risques de l’activité et les maîtriser.

A partir de l’audit d’une entreprise, établir des recommandations stratégiques dans le but d’atteindre un niveau de risque fixé.

Afin d’améliorer le traitement des données opérationnelles (dont informations clients), financières, ou encore des contacts clients, automatiser la collecte des informations en mettant en place un système d’information.

Mettre en œuvre et piloter une démarche d’amélioration continue portant notamment sur le système d’information de gestion et la qualité des données afin d’optimiser les processus comptables et financiers et de détecter plus rapidement les risques et les sources de gains.      

Etude de cas 

RNCP35008BC03

Conseiller, informer en matière de fiscalité et droits des affaires

Identifier les risques légaux (financiers, fiscaux, pénaux...) en s’appuyant sur une analyse continue des textes réglementaires et de diagnostics afin d’évaluer leurs incidences sur l’activité de l’entreprise.

A partir du diagnostic fiscal et juridique mener des analyses comparatives dans un contexte international en s’appuyant sur les normes en vigueur (US GAAPs, IFRS, françaises) pour identifier des opportunités fiscales.

 Proposer les solutions juridiques et fiscales en s’appuyant sur la méthodologie des contentieux et des procédures d’escalade juridiques et fiscales vue de soutenir les différentes opérations de gestion (création d’une nouvelle société, filiale, opération de fusion-acquisition).

Gérer les litiges et les contentieux commerciaux en appliquant les procédures réglementaires afin de proposer une résolution.   


Etude de cas 


RNCP35008BC04

Animer des équipes métiers dans le cadre d'une mission d'audit et d'analyse de la performance

Élaborer une cartographie des problématiques métiers en s’appuyant sur une analyse des contraintes, de l’éthique et de la déontologie inhérentes à chaque métier au regard des objectifs préalablement défini afin de pouvoir identifier les points forts et les pistes d’amélioration des processus d’une activité.   

Piloter une équipe dans un environnement international et transversal afin d’optimiser les performances individuelles et collectives en identifiant et explicitant les problématiques managériales, en adaptant les compétences individuelles au référentiel métier et en définissant des fiches de postes.

Conduire le projet d’amélioration continue et/ou le plan d’action en établissant des moyens de communication entre les acteurs opérationnels, managers de proximité et managers stratégiques afin de fluidifier les processus de mise en œuvre.

Proposer des solutions en analysant et en sélectionnant les arguments financiers, techniques et légaux afin de convaincre les parties prenantes de la pertinence pistes d’amélioration et de minimiser les risques.     

Mise en situation ;

Etude de cas 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification est délivrée par capitalisation de la totalité des blocs de compétences. 

Secteurs d’activités :

L’Expert(e) en Audit, Contrôle & Conseil exerce en tant que salarié au sein de cabinets comptables ou d’audit, de services comptables de grandes entreprises, de Petites et Moyennes Entreprises et d’organismes de service public (Mairie, Préfecture,…), de société de conseils en gestion en relation avec différents services et intervenants d’entreprises. Les missions d’audit peuvent également faire l’objet d’un exercice sous statut d’indépendant. L’activité varie selon le secteur et l’organisation de la structure. En fonction des missions qui lui sont confiées, ainsi que de l’entreprise dans laquelle il exerce ses activités.

Type d'emplois accessibles :

Les intitulés de postes sont principalement :  

Contrôleur de Gestion 

Auditeur Financier / Auditeur 

Consultant Comptable / Consultant Finance / Consultant en Gestion 

Responsable Comptable  

Juriste en Droit Bancaire & Fiscalité / Juriste activités des marchés financiers  


Code(s) ROME :
  • M1202 - Audit et contrôle comptables et financiers
  • M1204 - Contrôle de gestion
Références juridiques des règlementations d’activité :

Aucune

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

  Niveau 6 ou équivalent dans le domaine concerné  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 6 membres, dont 3 professionnels du domaine extérieur à la certification 

Après un parcours de formation continue X

 Le jury est composé de 6 membres, dont 3 professionnels du domaine extérieur à la certification  

En contrat de professionnalisation X

 Le jury est composé de 6 membres, dont 3 professionnels du domaine extérieur à la certification  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Le jury est composé de 5 membres, dont 3 professionnels du domaine extérieur à la certification  

En contrat d’apprentissage X

 Le jury est composé de 6 membres, dont 3 professionnels du domaine extérieur à la certification  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP28714

Expert en Audit interne et Contrôle de Gestion  

Expert en Audit interne et Contrôle de Gestion  

Partielle

RNCP31933

Expert en contrôle de gestion, audit et gestion de système d'information  

Expert en contrôle de gestion, audit et gestion de système d'information  

Partielle

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
09-01-2015

Arrêté du 9 janvier 2015 publié au Journal Officiel du 30 janvier 2015 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau I, sous l'intitulé "Manager financier" avec effet au 01 octobre 2010, jusqu'au 30 janvier 2018.

20-07-2018

Arrêté du 30 juillet 2018 publié au Journal Officiel du 07 août 2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour deux ans, au niveau I, sous l'intitulé "Manager financier" avec effet du 30 janvier 2018, jusqu'au 07 août 2020.

Date de décision 14-10-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 14-10-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 67 0 97 97 100
2017 37 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
SOCIETE FRANCAISE ETUDE FORMATION Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP31204 RNCP31204 - Manager financier
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet