Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - ingénieur diplômé de l'Institut national des sciences appliquées de Lyon, spécialité génie civil et génie urbain

Active

N° de fiche
RNCP35053
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
  • 224m : Matériaux de construction, verre, céramique
  • 230m : Spécialités pluritechnologiques, génie-civil, construction, bois
Formacode(s) :
  • 15054 : développement personnel et professionnel
  • 50170 : Diplômes d''ingénieur
  • 22254 : BTP conception organisation
  • 12512 : aménagement urbain
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-09-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
INST NATIONAL SCIENCES APPLIQUEES LYON INSA LYON -
Objectifs et contexte de la certification :

   L’ingénieur diplômé en Génie Civil et Urbanisme de l’INSA Lyon est un ingénieur généraliste qui exerce indifféremment dans les secteurs du bâtiment (fondations, structures, équipements techniques), des infrastructures et des ouvrages d’art (routes, ponts, tunnels, réseaux), de l’aménagement et du renouvellement urbain. Il est capable d’aborder toutes les étapes de l’acte de construire et d’aménager de manière pluridisciplinaire (diagnostic, conception, travaux, contrôle, gestion et maintenance de patrimoines construits), et ce, pour des organismes aussi divers que la maîtrise d’ouvrage publique ou privée, les bureaux d’études ou de contrôle, les entreprises de travaux, les collectivités territoriales ou les organismes de recherche.  

La certification garantit que cet ingénieur sait s'adapter et travailler dans des contextes diversifiés (secteurs, types d’entreprises ou d’institutions à une échelle nationale comme internationale). Elle garantit également qu’il sait percevoir sa place d'ingénieur en génie civil et urbanisme dans la société grâce à sa capacité d'analyse des enjeux sociaux, environnementaux, économiques et éthiques et qu’il est capable d’agir dans un monde en évolution. Ces capacités à haute valeur ajoutée scientifique, technique, méthodologique et humaine sont particulièrement importantes dans un secteur en pleine mutation qui fait face à des exigences croissantes tant sur un plan social, économique qu’environnemental. Un ingénieur en Génie Civil et Urbanisme disposant d’un bagage apte à aborder des situations complexes, multidisciplinaires et multi-acteurs est plus que jamais nécessaire. 

La formation offre en outre la possibilité d’un double cursus Ingénieur / Architecte ou Architecte / Ingénieur. 

Activités visées :

  L’ingénieur diplômé en Génie Civil et Urbanisme de l’INSA Lyon exerce des activités : (i) de diagnostic et de montage de cahier des charges répondant aux spécifications d’un maître d’ouvrage, (ii) d’études et de conception pluri-techniques, (iii) de conduite de travaux, (iv) de contrôle et de suivi de patrimoines. Ces activités répondent toutes à des exigences économiques, réglementaires, sociales et environnementales. Il peut également avoir des activités de recherche et développement sur de nouvelles méthodes, nouveaux modèles d’analyse ou nouveaux produits. 

Pour l’ensemble de ces activités, il est amené à interagir avec de nombreux acteurs (services de la même entreprise, services de l’état, architectes, urbanistes, aménageurs, fournisseurs, maître d’ouvrage, bureaux d’étude et de contrôle). Cela le conduit à gérer des projets complexes sur le plan technique et humain, dans un contexte aussi bien local qu’international. 

Ses activités sont déployées dans tous les secteurs de la formation (bâtiment, ouvrage d’art comme celui de l’aménagement urbain). 

Compétences attestées :

  En mobilisant un large spectre de sciences fondamentales, une culture en sciences sociales et leurs interactions nécessaires à tout acte de construction, d’aménagement ou d’entretien de patrimoines construits, l’ingénieur en Génie Civil et Urbanisme est capable d’identifier et circonscrire de manière pertinente un problème dans un contexte global (social, économique et environnemental). 

Il dégage des pistes de solutions qui font appel tant à des savoirs et savoir-faire traditionnels qu’à des innovations. 

Il comprend et questionne les informations et connaissances disponibles sur un problème donné. 

Il mobilise ses capacités pluridisciplinaires et pluri-techniques pour concevoir ou implanter des solutions techniques et/ou méthodologiques dans des contextes d’usage, de culture et d’environnement toujours différents. 

Il est compétent pour la gestion et l’animation de ses équipes et mène un management efficace et éthique. 

Il met en place une organisation adéquate pour mener à bien les projets, dialogue et interagit avec les nombreux acteurs du domaine en sachant convaincre sur des arguments fondés. 

Il s'adapte parfaitement à des secteurs et environnements de travail diversifiés (Startup, PME, collectivité, multinationale, laboratoire de recherche de dimension nationale ou internationale).  

Modalités d'évaluation :

  La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte : 

  • la maîtrise des ressources (connaissances et capacités) aux travers d’examens écrits sous forme de QCM, de problèmes guidés et de problèmes ouverts et/ou oraux et/ou pratiques. Pour chaque EC, la forme de l’examen (nature, durée) est publiée dans les modalités du contrôle continu révisées annuellement par les départements proposant aux diplômes. 
  • la mobilisation des ressources pour répondre à une mise en situation plus ou moins complexe, essentiellement pendant les projets, ou les périodes en entreprise ou en laboratoire de recherche (Stages, Projets d’Initiation à la R&D, Projets Métiers). L’évaluation se fait aux travers de grilles d’évaluation critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation et de non validation.  
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35053BC01

Concevoir des fondations d’ouvrages en lien avec les risques géologiques, géotechniques et hydrauliques
  • Analyser un système (réel ou virtuel) 
  • Exploiter un modèle d'un système réel ou virtuel 
  • Mettre en œuvre une démarche expérimentale 
  • Concevoir un système répondant à un cahier des charges 
  • Traiter des données Communiquer une analyse ou une démarche scientifique avec des mises en situation adaptées à la spécialité 
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière autonome 
  • Interagir avec les autres, travailler en équipe 
  • Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive   
  • Effectuer, interpréter une coupe géologique, une carte ou un résultat de télédétection, identifier un horizon géologique 
  • Réaliser et/ou interpréter des essais géotechniques en laboratoire de classification et de comportement   
  • Evaluer un risque de rupture de pente sous diverses sollicitations, risque d'instabilité hydraulique des sols (soulèvement, rupture, …), risques sismiques  
  • Concevoir, dimensionner, modéliser ou vérifier des systèmes de fondations et de soutènements 
  • Contribuer à des aménagements et constructions durables 

  La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte :

  • la maîtrise des ressources (connaissances et capacités)  permettant d’accéder à : Un premier niveau « Connaissances et savoir‐faire fondamentaux » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’expliquer les notions de référence et d’exécuter les  tâches élémentaires en lien avec la compétence ciblée dans le  contexte du département avec comme évaluations typiques des questions à réponses courtes, des questions à choix multiples ou des exercices d’application guidés.    Un deuxième niveau « Capacités élaborées » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable de mettre en œuvre des méthodologies complexes en réponse à des situations problèmes simples typiques des compétences visées avec comme évaluation typique des questions à développement et des problèmes ouverts non guidés.    · 
  • La mobilisation des ressources permettant d'accéder au troisième niveau « Compétences à l’œuvre » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie pour apporter une réponse adaptée, justifiée et nuancée par l’analyse de ses avantages et de ses inconvénients lorsqu’il est confronté en projet ou en périodes en entreprise à une situation problème authentique typique des métiers nécessitant ces compétences avec comme évaluations la production de rapports écrits, de présentations orales et d’observation en situation.    L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.   
RNCP35053BC02

Concevoir, mettre en œuvre et gérer des ouvrages (bâtiments, ouvrages d’art, infrastructures
  • Analyser un système (réel ou virtuel) 
  • Exploiter un modèle d'un système réel ou virtuel 
  • Concevoir un système répondant à un cahier des charges 
  • Traiter des données 
  • Communiquer une analyse ou une démarche scientifique avec des mises en situation adaptées à la spécialité 
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière autonome 
  • Interagir avec les autres, travailler en équipe 
  • Faire preuve de créativité, innover, entreprendre 
  • Agir de manière responsable dans un monde complexe 
  • Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive 
  • Travailler dans un contexte international et interculturel   
  • Concevoir, dimensionner ou contrôler une Structure bâtiment, un ouvrage d'art, une Infrastructure routière ou ferroviaire  
  • Gérer un projet d'infrastructure  Réaliser une étude d'impacts  
  • Evaluer différents modes constructifs  
  • Evaluer l'état de santé structurel, définir les actions nécessaires et définir les actions de réhabilitation d’un bâtiment, d'un ouvrage d'art ou d’une infrastructure 
  • Contribuer à l'organisation de chantiers de construction, au respect des règles de sécurité, à la maîtrise des délais, etc. 
  • Contribuer à des aménagements et constructions durables 

La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte :

  • la maîtrise des ressources (connaissances et capacités)  permettant d’accéder à : Un premier niveau « Connaissances et savoir‐faire fondamentaux » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’expliquer les notions de référence et d’exécuter les  tâches élémentaires en lien avec la compétence ciblée dans le  contexte du département avec comme évaluations typiques des questions à réponses courtes, des questions à choix multiples ou des exercices d’application guidés.    Un deuxième niveau « Capacités élaborées » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable de mettre en œuvre des méthodologies complexes en réponse à des situations problèmes simples typiques des compétences visées avec comme évaluation typique des questions à développement et des problèmes ouverts non guidés.    · 
  • La mobilisation des ressources permettant d'accéder au troisième niveau « Compétences à l’œuvre » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie pour apporter une réponse adaptée, justifiée et nuancée par l’analyse de ses avantages et de ses inconvénients lorsqu’il est confronté en projet ou en périodes en entreprise à une situation problème authentique typique des métiers nécessitant ces compétences avec comme évaluations la production de rapports écrits, de présentations orales et d’observation en situation.    L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.   
RNCP35053BC03

Concevoir, mettre en œuvre et évaluer l’état de santé des équipements techniques d’un bâtiment
  • Analyser un système (réel ou virtuel) 
  • Exploiter un modèle d'un système réel ou virtuel 
  • Mettre en œuvre une démarche expérimentale 
  • Concevoir un système répondant à un cahier des charges 
  • Communiquer une analyse ou une démarche scientifique avec des mises en situation adaptées à la spécialité 
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière autonome 
  • Interagir avec les autres, travailler en équipe 
  • Faire preuve de créativité, innover, entreprendre 
  • Agir de manière responsable dans un monde complexe Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive 
  • Travailler dans un contexte international et interculturel   
  • Concevoir, dimensionner ou contrôler les solutions techniques pour la qualité thermique, aéraulique et acoustique d'un bâtiment 
  • Evaluer l'état de santé, les performances thermiques ou acoustiques d'un bâtiment ou équipement, définir les actions nécessaires, les projets d'aménagement urbain, de bâtiments et d'ouvrage d'art 
  • Contribuer à des aménagements et constructions durables  

 La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte :

  • la maîtrise des ressources (connaissances et capacités)  permettant d’accéder à : Un premier niveau « Connaissances et savoir‐faire fondamentaux » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’expliquer les notions de référence et d’exécuter les  tâches élémentaires en lien avec la compétence ciblée dans le  contexte du département avec comme évaluations typiques des questions à réponses courtes, des questions à choix multiples ou des exercices d’application guidés.    Un deuxième niveau « Capacités élaborées » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable de mettre en œuvre des méthodologies complexes en réponse à des situations problèmes simples typiques des compétences visées avec comme évaluation typique des questions à développement et des problèmes ouverts non guidés.    · 
  • La mobilisation des ressources permettant d'accéder au troisième niveau « Compétences à l’œuvre » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie pour apporter une réponse adaptée, justifiée et nuancée par l’analyse de ses avantages et de ses inconvénients lorsqu’il est confronté en projet ou en périodes en entreprise à une situation problème authentique typique des métiers nécessitant ces compétences avec comme évaluations la production de rapports écrits, de présentations orales et d’observation en situation.    L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.   
RNCP35053BC04

Concevoir, dimensionner et réaliser un diagnostic environnemental pour la gestion des eaux sur un projet d'aménagement urbain, de bâtiment et d'ouvrage d'art
  • Analyser un système (réel ou virtuel) 
  • Exploiter un modèle d'un système réel ou virtuel 
  • Concevoir un système répondant à un cahier des charges 
  • Traiter des données Communiquer une analyse ou une démarche scientifique avec des mises en situation adaptées à la spécialité 
  • Autoévaluer ses propres performances (Se connaître, se gérer physiquement et mentalement) 
  • Interagir avec les autres, travailler en équipe  
  • Faire preuve de créativité, innover, entreprendre  
  • Agir de manière responsable dans un monde complexe 
  • Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive 
  • Travailler dans un contexte international et interculturel   
  • Concevoir et dimensionner des réseaux et ouvrages en hydrologie et hydraulique pour les projets d'aménagement urbain, de bâtiments et d'ouvrage d'art  
  • Réaliser un diagnostic d'hydrologie et diagnostic environnemental de systèmes de gestion des eaux 
  • Contribuer à des aménagements et constructions durables 
  • Gérer (évaluer, maintenir, réhabiliter) des ouvrages existants    

 La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte :

  • la maîtrise des ressources (connaissances et capacités)  permettant d’accéder à : Un premier niveau « Connaissances et savoir‐faire fondamentaux » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’expliquer les notions de référence et d’exécuter les  tâches élémentaires en lien avec la compétence ciblée dans le  contexte du département avec comme évaluations typiques des questions à réponses courtes, des questions à choix multiples ou des exercices d’application guidés.    Un deuxième niveau « Capacités élaborées » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable de mettre en œuvre des méthodologies complexes en réponse à des situations problèmes simples typiques des compétences visées avec comme évaluation typique des questions à développement et des problèmes ouverts non guidés.    · 
  • La mobilisation des ressources permettant d'accéder au troisième niveau « Compétences à l’œuvre » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie pour apporter une réponse adaptée, justifiée et nuancée par l’analyse de ses avantages et de ses inconvénients lorsqu’il est confronté en projet ou en périodes en entreprise à une situation problème authentique typique des métiers nécessitant ces compétences avec comme évaluations la production de rapports écrits, de présentations orales et d’observation en situation.    L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.   
RNCP35053BC05

Concevoir, conduire et mettre en œuvre un projet d’aménagement
  • Analyser un système (réel ou virtuel)  
  • Mettre en œuvre une démarche expérimentale 
  • Concevoir un système répondant à un cahier des charges 
  • Traiter des données Communiquer une analyse ou une démarche scientifique avec des mises en situation adaptées à la spécialité 
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière autonome 
  • Interagir avec les autres, travailler en équipe 
  • Faire preuve de créativité, innover, entreprendre 
  • Agir de manière responsable dans un monde complexe 
  • Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive 
  • Travailler dans un contexte international et interculturel   
  • Analyser une situation urbaine (technique, politique, sociale, … à toutes les échelles)  
  • Réaliser un diagnostic urbain Concevoir et conduire un projet d'aménagement urbain 
  • Contribuer à des aménagements et constructions durables  

 La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte :

  • la maîtrise des ressources (connaissances et capacités)  permettant d’accéder à : Un premier niveau « Connaissances et savoir‐faire fondamentaux » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’expliquer les notions de référence et d’exécuter les  tâches élémentaires en lien avec la compétence ciblée dans le  contexte du département avec comme évaluations typiques des questions à réponses courtes, des questions à choix multiples ou des exercices d’application guidés.    Un deuxième niveau « Capacités élaborées » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable de mettre en œuvre des méthodologies complexes en réponse à des situations problèmes simples typiques des compétences visées avec comme évaluation typique des questions à développement et des problèmes ouverts non guidés. 


  • La mobilisation des ressources permettant d'accéder au troisième niveau « Compétences à l’œuvre » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie pour apporter une réponse adaptée, justifiée et nuancée par l’analyse de ses avantages et de ses inconvénients lorsqu’il est confronté en projet ou en périodes en entreprise à une situation problème authentique typique des métiers nécessitant ces compétences avec comme évaluations la production de rapports écrits, de présentations orales et d’observation en situation.    L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.   
RNCP35053BC06

Concevoir, mettre en œuvre et gérer des projets complexes, conduire une équipe.
  • Analyser un système (réel ou virtuel)  
  • Exploiter un modèle d'un système réel ou virtuel  
  • Mettre en œuvre une démarche expérimentale  
  • Concevoir un système répondant à un cahier des charges  
  • Traiter des données  Communiquer une analyse ou une démarche scientifique avec des mises en situation adaptées à la spécialité  
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière autonome  
  • Interagir avec les autres, travailler en équipe  
  • Faire preuve de créativité, innover, entreprendre  
  • Agir de manière responsable dans un monde complexe 
  • Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive 
  • Travailler dans un contexte international et interculturel   
  • Contribuer à une conception pluridisciplinaire d’ouvrages  
  • Contribuer à l'organisation de chantiers de construction, au respect des règles de sécurité, à la maîtrise des délais, etc.   
  • Contribuer à des aménagements et constructions durables  
  • Gérer (évaluer, maintenir) des ouvrages existants  

  La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte :   


un niveau visant des « Capacités élaborées »

 à l’issue duquel l’apprenant doit être capable de mettre en œuvre des méthodologies complexes en réponse à des situations problèmes simples typiques des  métiers visés par le département avec comme évaluation typique des questions à développement et des problèmes ouverts non guidés ou production d’écrit de projets ciblés.   


la mobilisation des ressources permettant d’accéder au troisième niveau « Compétences à l’œuvre » 

à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie individuelle ou collective pour apporter une réponse adaptée, justifiée et nuancée par l’analyse de ses avantages et de ses inconvénients lorsqu’il est confronté à des projets réels typiques des métiers du Génie Civil et de l’Urbanisme avec comme évaluations la production de rapports écrits, de présentations orales.   L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.     La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte :   


un niveau visant des « Capacités élaborées »

 à l’issue duquel l’apprenant doit être capable de mettre en œuvre des méthodologies complexes en réponse à des situations problèmes simples typiques des  métiers visés par le département avec comme évaluation typique des questions à développement et des problèmes ouverts non guidés ou production d’écrit de projets ciblés.   


la mobilisation des ressources permettant d’accéder au troisième niveau « Compétences à l’œuvre » à l’issue duquel l’apprenant doit être capable d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie individuelle ou collective pour apporter une réponse adaptée, justifiée et nuancée par l’analyse de ses avantages et de ses inconvénients lorsqu’il est confronté à des projets réels typiques des métiers du Génie Civil et de l’Urbanisme avec comme évaluations la production de rapports écrits, de présentations orales.   L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.   

RNCP35053BC07

Mener une étude d'innovation et de R&D
  • Analyser un système (réel ou virtuel)   
  • Exploiter un modèle d'un système réel ou virtuel  
  • Mettre en œuvre une démarche expérimentale  
  • Traiter des données  Communiquer une analyse ou une démarche scientifique avec des mises en situation adaptées à la spécialité 
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière autonome  
  • Interagir avec les autres, travailler en équipe  
  • Faire preuve de créativité, innover, entreprendre  
  • Agir de manière responsable dans un monde complexe  
  • Travailler dans un contexte international et interculturel 
  • Mener une étude scientifique d'innovation et de R&D 

  La validation des compétences se fait sur 


la mobilisation des ressources permettant d’accéder aux « Compétences à l’œuvre ». L’évaluation sous forme de grille critériée permet de s’assurer que l’apprenant   

  • contribue efficacement à l'organisation d’une étude de R&D, c'est-à-dire : qu’il fait preuve d'initiative, de travail en équipe de manière autonome, qu’il sait conduire un projet (organisation et animation de réunions, comptes rendus, ...) en s'assurant de la pertinence du travail
  • contribue efficacement à la démarche scientifique de l'étude, c'est-à-dire : qu’il sait reformuler des questions, traduire des questions d'ingénierie en questions et hypothèses de recherche, co-construire une démarche de travail
  • conduit et exploite une recherche documentaire, qu’il sait appuyer sa recherche sur des sources suffisamment nombreuses et pertinentes et correctement citées ; - produit des résultats originaux (méthode, modèle, dispositif expérimental, résultats d'expériences, ...) et qu’il sait les exploiter, les évaluer, définir des perspectives ; 
  • communique efficacement et rigoureusement à l'oral et à l’écrit   
RNCP35053BC08

S'adapter pour travailler dans des contextes diversifiés en entreprise (Startup, PME, multinationale) comme en laboratoire public national ou international

     Compétences Ecole transversales en   documentation, Langues, Formation par les pratiques physiques et sportives,   Sciences Humaines et Sociales

  • Se connaître, se gérer physiquement et   mentalement 
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière   autonome 
  • Interagir avec les autres, travailler en   équipe 
  • Faire preuve de   créativité, innover, entreprendre
  • Agir de manière   responsable dans un monde complexe 
  • Se situer, travailler, évoluer dans une   entreprise, une organisation socio-productive 
  • Travailler dans un contexte international et   interculturel       

     La validation des compétences se fait sur

la mobilisation des ressources   permettant d’accéder aux « Compétences à l’œuvre » notamment   via la restitution écrite et orale de l’expérience de stages et l’analyse y   afférent.   L’évaluation se fait   à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou   en décision de validation ou de non validation.        

RNCP35053BC09

Analyser et traduire en action spécifique sa place d'ingénieur en génie civil et urbanisme dans l'entreprise et dans la société (analyser les enjeux sociaux, économiques, environnementaux et éthiques)

  Compétences Ecole transversales en documentation, Langues, Formation par les pratiques physiques et sportives, Sciences Humaines et Sociales

  • Se connaître, se gérer physiquement et mentalement
  • Travailler, apprendre, évoluer de manière autonome 
  • Intéragir avec les autres, travailler en équipe 
  • Faire preuve de créativité, innover, entreprendre 
  • Agir de manière responsable dans un monde complexe
  • Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive 
  • Travailler dans un contexte international et interculturel 

La validation des compétences se fait sur 

la mobilisation des ressources permettant d’accéder aux « Compétences à l’œuvre » notamment via la restitution écrite et orale de l’expérience de projets, d’expérience en entreprises et l’analyse y afférent.   L’évaluation se fait à l’aide de grilles critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation ou de non validation.   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L’obtention du diplôme d’ingénieur de l’INSA Lyon en spécialité Génie Civil et Urbanisme est conditionnée par la validation de tous les blocs de compétences de la certification. 

Outre cette validation, une mobilité internationale de 3 mois minimum est obligatoire. Elle peut prendre la forme d’un échange académique, d’un double diplôme, d’un stage. 

Les élèves doivent de plus satisfaire au niveau B2 européen en anglais certifié par un test externe. 

Enfin, conformément aux recommandations de la Commission des Titres d’Ingénieur, une période de stage en entreprise d’une durée minimale de 28 semaines est obligatoire. Cette période d’immersion en entreprise est ramenée à au moins 20 semaines et de l’obligation d’un projet R&D en lien avec un laboratoire de recherche français ou étranger d’au moins 8 semaines.   

Secteurs d’activités :

 Les ingénieurs en Génie Civil et Urbanisme de l’INSA Lyon travaillent dans les entreprises du bâtiment et des travaux publics, les bureaux d'études, les sociétés de contrôle, les cabinets d'ingénieur conseil et d'expertise, les collectivités territoriales, les entreprises du secteur parapublic et sociétés d'économie mixte, les cabinets d'architectes et d'urbanistes, les entreprises immobilières, les banques, les assurances et les organismes de recherche et d’enseignement.  

Type d'emplois accessibles :

   Ingénieur bureau d'études, ingénieur conseil, ingénieur travaux, ingénieur de maintenance, ingénieur de recherche et développement, ingénieur assistant à maîtrise d'ouvrage, ingénieur urbaniste, ingénieur contrôleur, ingénieur d'affaires.

Code(s) ROME :
  • F1103 - Contrôle et diagnostic technique du bâtiment
  • F1204 - Qualité Sécurité Environnement et protection santé du BTP
  • F1106 - Ingénierie et études du BTP
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Pré-jury avec les enseignants participant aux trois années de formation (les services sociaux et médicaux sont invités), présidé par le directeur de département.

Jury d’établissement avec le directeur de l’INSA Lyon, le directeur de la formation et les directeurs de départements accompagnés d’un enseignant du département, présidé par le directeur e la formation. 

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

  Le jury de VAE est désigné par le directeur de l'INSA Lyon. Il est composé de 6 personnes :

  • le directeur de Département
  • un représentant de la Direction de la Formation (qui peut être un enseignant du Département)
  • un enseignant du Département de la Formation Continue
  • un enseignant du Département dans la spécialité
  • un ingénieur diplômé du Département
  • un ingénieur non diplômé du Département

Le jury de VAE désigne avant la soutenance le président du jury qui se chargera de remplir le Procès Verbal de soutenance indiquant la décision finale. 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

 Le diplôme d'ingénieur confère le grade de Master  

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP24907

DEA - Diplôme d'état d'architecte

DEA - Diplôme d'état d'architecte

partielle

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
19-03-1957

 Date de création de l'INSA de Lyon : loi n°57-320 du 18 mars 1957, publié au JO du 19 mars 1957 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Notification délivrée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur le 27/07/2020 pour la délivrance du diplôme d'Ingénieur de l'INSA Lyon, spécialité génie civil et génie urbain, pour une durée de 5 ans, au niveau 7, dans l’attente de la publication de l’arrêté régularisant cette accréditation 

07-04-2021

Arrêté du 25 février 2021 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé, publié au JO le 07/04/2021

Date d'effet de la certification 01-09-2020
Date d'échéance de l'enregistrement 01-09-2025
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

 Site de l'INSA de Lyon : http://www.insa-lyon.fr/

Site du département :  https://www.insa-lyon.fr/fr/formation/genie-civil-et-urbanisme

Site du groupe INSA : https://www.groupe-insa/fr


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet