Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Chef de chantier canalisation – Voiries réseaux divers

Active

N° de fiche
RNCP35090
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 231p : Conduite de travaux et métré en génie civil
Formacode(s) :
  • 22070 : canalisation réseau extérieur
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 18-11-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
ASS GESTION CENTRE FORMATION CONTI FNTP CFCTP http://www.cfcegletons.com
Objectifs et contexte de la certification :

  Besoin en compétences du marché des Travaux Publics     Le certificat de Chef de chantier canalisation – voiries réseaux divers a été créé à la demande spécifique de la Profession et de la Fédération Nationale des Travaux Publics.   Sur les 235 300 salariés des Travaux Publics, les canalisateurs représentent un peu plus de 16% des salariés. En 2018, alors que la reprise se confirme, les besoins de recrutements sont de retour et des pénuries de main d’œuvre commencent à émerger. Au niveau national, la principale contrainte de production n’est plus la faiblesse de la demande mais le manque de personnel (prévision de 7% de hausse de recrutement sur la période 2018-2025 par rapport à 2017). Si des disparités régionales persistent, cette pénurie de main d’œuvre n’épargne aucune spécialité. En termes de répartition des effectifs par classification, en 2025 les effectifs des ouvriers ne représenteront plus qu’une légère majorité des effectifs totaux (51%) tandis que le poids des ETAM (Chef de chantier) et des Cadres (Conducteurs de travaux) devraient continuer d’augmenter pour atteindre respectivement 30% et 19%. Au regard de ces besoins, les questions d’attractivité du secteur par la formation redevient un enjeu majeur pour la profession. 

    En concertation avec les entreprises de la Profession des Travaux Publics notamment dans le cadre du conseil de perfectionnement, nous avons redéfini la fonction de Chef de chantier canalisation – voiries réseaux divers et donc les compétences visées par cette fonction selon les champs professionnelles d’aujourd’hui.    Les métiers et les emplois liés à ces travaux de chantiers de réseaux nécessitent des compétences clés de chef de chantier maîtrisant les techniques de constructions de réseaux (adduction d’eau, d’assainissement, de télécommunication) et l’organisation matérielle et humaine adossées à une gestion et un suivi rigoureux.      

  Contexte de l’examen du Titre à finalité professionnelle Chef de Chantier canalisation – voiries réseaux divers :   L’arrêté publié au JO du 8/12/2017 avait entériné le découpage du Titre en 4 activités. Eu égard aux besoins du marché du travail pour l’emploi concerné cette configuration est modifiée. L’option retenue est celle d’une révision complète du titre avec un découpage de 3 activités liées aux évolutions de l’emploi. Depuis 2017, la veille et l’écoute effectuées auprès du secteur des travaux publics, et particulièrement auprès des canalisateurs pour cette demande de certification, a mis en évidence que l’encadrant des travaux, le chef de chantier, est beaucoup plus impliqué dans la préparation du chantier ainsi que dans le suivi du chantier, avec une formalisation accrue induisant une forte augmentation des tâches administratives.   De même, suite à l’évolution organisationnelle des chantiers, la gestion des intervenants extérieurs au niveau de la production (recours à la sous-traitance et prestataires de service pour la réalisation des travaux de plus en plus important) incombe à ces encadrants de chantier et est très présente dans le suivi de chantier qui devient une activité à part entière de son métier.  De plus, la mise en place de nouveaux process QSE (Qualité/Sécurité/Environnement) et l’intégration du numérique sur le chantier (logiciels de mesure, outils de suivi, visioconférence...) impactent les pratiques du chef de chantier, et introduisent la prévention santé-sécurité-environnement et l’utilisation des outils informatisés dans toutes ses activités. Concernant la prévention santé et sécurité au travail, la FNTP a signé, en 2017, une Convention avec le ministère du Travail, la branche ATMP, l’INRS et l’OPPBTP pour mettre en place des actions d’amélioration de la santé et de la sécurité au travail, dont un socle commun de savoirs professionnels de prévention pour tout professionnel travaillant dans les Travaux Publics.  

Activités visées :

  Les activités visées sont les suivantes :

 1. Préparer et organiser le travail des équipes d’un chantier de canalisations et voiries réseaux divers 

2. Faire réaliser par ses équipes les travaux d’un chantier de canalisations et voiries réseaux divers 

3. Réaliser le suivi d’un chantier de canalisations et voiries réseaux divers 

Compétences attestées :

   Les compétences professionnelles attestées pour chaque activité sont les suivantes :

1. Préparer et organiser le travail des équipes d’un chantier de canalisations et voiries réseaux divers :

- Préparer techniquement un chantier  

- Définir un programme de travaux

- Élaborer un budget prévisionnel  

 2. Faire réaliser par ses équipes les travaux d’un chantier de canalisations et voiries réseaux divers :

- Réaliser ou contrôler l‘implantation d’un chantier  

- Faire appliquer les procédures et les délais d’exécution 

- Gérer les ressources du chantier   

3. Réaliser le suivi d’un chantier de canalisations et voiries réseaux divers :

 - Réaliser les contrôles qualitatifs et quantitatifs de la production 

- Réaliser le contrôle d’avancement du chantier 

- Assurer les relations et réunions de chantier  

Modalités d'évaluation :

 Les compétences du candidat sont évaluées par un jury sur la base des éléments suivants :  

 - des épreuves de synthèse :   

  • Questionnaires professionnels (QCM, QROC) sous surveillance,  
  • Un entretien technique qui complète le questionnaire ou l’évaluation en cours de formation

- des résultats des évaluations passées en cours de formation 

- de l’entretien final avec le jury de certification.  

Les notes obtenues aux épreuves de synthèse et évaluations passées en cours de formation sont affectées de coefficients et peuvent être éliminatoires. Un tableau de synthèse des résultats récapitule l’ensemble des notations. Le candidat doit obtenir la moyenne à chaque bloc (supérieur ou égale à 10 sur 20) et donc au total à minima 10 sur 20 pour obtenir le titre à finalité professionnelle.    

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35090BC01

Préparer et organiser le travail des équipes d'un chantier de canalisations et voiries réseaux divers

     Préparer techniquement un   chantier, à partir du   dossier d’un marché de travaux de canalisations et en amont de sa réalisation,   par des contrôles des quantités d’ouvrages, de la géométrie du chantier et des   méthodes d’exécution des travaux, dans le but de vérifier la faisabilité des   travaux et de se les approprier.  

     Définir un programme de travaux, à   partir de l’étude technique, en définissant la composition des équipes, des   ressources matériels, matériaux nécessaires et les tâches à réaliser, dans le   but d’élaborer l’enchainement optimisé de celles-ci et préparer les commandes   d’approvisionnement.     

  Elaborer un budget prévisionnel, à   partir du planning d’exécution et d’une bibliothèque de prix internes et externes,   par valorisation de chaque poste de dépenses (main-d’œuvre, matériel,   matériaux) afin de s’assurer de la rentabilité attendue du chantier.      

 Appliquer les règles de santé et de   sécurité et de protection de l’environnement, à partir des   réglementations en vigueur en matière de sécurité, de protection de la santé   et de l’environnement et du plan de prévention défini pour le chantier, par   l’analyse des risques et l’application strictes des règles, pour protéger le   personnel et l’environnement naturel durant toute la réalisation des travaux.     

Utiliser des outils bureautiques adaptés   aux trois grandes catégories que sont : la production de texte (le   traitement de texte), les tableurs et outils spécialisés de production   (budget, rapport journalier,…) et les outils de communication (le courriel,   un réseau intranet et internet), afin d’augmenter la traçabilité et la   qualité des activités professionnelles.     

     Préparer techniquement un chantier : Questionnaires   individuels écrits (du type QROC et QCM) avec description de situations   professionnelles, proposés simultanément à l’ensemble des candidats sous   surveillance en salle (Epreuves « Métré » de 4h et « Etude   analytique 1» 3h et « Technologie» 2h30) + Entretien technique avec le   jury.      

Définir un programme de travaux : Questionnaire   individuel écrit (du type QROC et QCM) avec description de situations   professionnelles et à partir de plans et de pièces écrites du chantier,   proposé simultanément à l’ensemble des candidats sous surveillance en salle   (Epreuve « Préparation du travail » 4h) + Entretien technique avec le   jury.  

    Elaborer un budget prévisionnel : Questionnaire individuel   écrit (du type QROC et QCM) proposé simultanément à l’ensemble des   candidats sous surveillance, avec descriptions de situations professionnelles   et à partir de de plans et de pièces écrites du chantier (dans Epreuve   « Préparation du travail » 4h) + Entretien technique avec le jury      

 Appliquer les règles de santé et de sécurité et de protection de l’environnement :      Questionnaire individuel   écrit (du type QROC et QCM) proposé simultanément à l’ensemble des   candidats sous surveillance, avec descriptions de situations professionnelles   (dans « Technologie » 2h30) + vérification par le jury de   la possession de l’attestation de compétence Intervention à Proximité des   Réseaux Encadrant par le candidat (AIPR encadrant)      

Utiliser des outils bureautiques : Questionnaire individuel   écrit (du type QROC et QCM) proposé simultanément à l’ensemble des   candidats sous surveillance, avec descriptions de situations professionnelles   (dans « Technologie » 2h30)        

RNCP35090BC02

Diriger les travaux d'un chantier de canalisations et voiries réseaux divers

     Réaliser ou contrôler   l’implantation d’un chantier, 

 à partir des plans d’exécution et du   matériel de topographie, dans le but de localiser l’emprise des travaux et   permettre aux équipes travaux de réaliser le chantier.    

   Faire appliquer les procédures et   les délais d’exécution, 

à partir du dossier   technique du chantier et de l’état d’avancement de celui-ci, par la   préparation quotidienne du travail de(s) équipe(s) travaux et par la transmission des méthodologies d’exécution   et leur délais de mise en œuvre, à des fins de qualité et de conformité selon   les demandes du client.       

Gérer les ressources du chantier, 

à   partir du planning des besoins journaliers et l’avancement du chantier, en   approvisionnant en matériels et matériaux sur le chantier et en coordonnant l’intervention   des équipes de production et des prestataires extérieurs (sous-traitants), à   des fins de qualité et de conformité selon les demandes du client.      

Appliquer les règles de santé et de   sécurité et de protection de l’environnement,

 à partir des   réglementations en vigueur en matière de sécurité, de protection de la santé   et de l’environnement et du plan de prévention défini pour le chantier, par   l’analyse des risques et l’application strictes des règles, pour protéger le   personnel et l’environnement naturel durant toute la réalisation des travaux.

         Utiliser des outils bureautiques 

adaptés   aux trois grandes catégories que sont : la production de texte (le   traitement de texte), les tableurs et outils spécialisés de production   (budget, rapport journalier,…) et les outils de communication (le courriel,   un réseau intranet et internet), afin d’augmenter la traçabilité et la   qualité des activités professionnelles.       

     Réaliser ou contrôler l’implantation d’un chantier : 

Evaluation en cours de   formation d’une mise en situation professionnelle reconstituée sur   plateau technique extérieur à partir d’un plan fourni, de consignes écrites   et du matériel de topographie (« Topographie » durée 2h) + Questionnaires individuels écrits (du type QROC   et QCM) proposé simultanément à l’ensemble des candidats sous surveillance,   avec descriptions de situations professionnelles (Epreuves « Etude   analytique 2 » 1h + «Sciences appliqués » 2h) + Entretien technique avec le jury        

 Faire appliquer les procédures et les délais d’exécution : Questionnaire   écrit individuel (dans «Sciences appliqués » 2h), proposé simultanément   à l’ensemble des candidats sous surveillance en salle (du type QROC) + Evaluation individuelle en cours de formation d’une mise en situation professionnelle   reconstituée (entretien jeu de rôle) (« Management » 30mn) + Entretien technique avec le jury      

  Gérer les ressources du chantier :  Evaluation individuelle en   cours de formation d’une mise en   situation professionnelle reconstituée, réalisée en salle, à partir d’un   dossier de chantier (« Gestion de production » 2h) + Entretien technique avec le jury      

 Appliquer les règles de santé et de sécurité et de protection de l’environnement : Evaluation individuelle en   cours de formation d’une mise en   situation professionnelle reconstituée (entretien jeu de rôle) avec consignes   de sécurité (dans « Management » 30mn)   + vérification par le jury de   la possession de l’attestation de compétence Intervention à Proximité des   Réseaux Encadrant par le candidat (AIPR encadrant) 

         Utiliser des outils bureautiques : Evaluation formative d’une   mise en situation professionnelle reconstituée à partir d’un dossier de   chantier et de consignes écrites portant sur l’utilisation d’Excel (dans « Gestion   de production » 2h)     

RNCP35090BC03

Réaliser le suivi d’un chantier de canalisations et voiries réseaux divers

     Réaliser les contrôles qualitatifs   et quantitatifs de la production 

 à partir du dossier technique du chantier,   par la veille quotidienne du respect des quantités et des qualités produites   et en rendant compte du déroulement du chantier à sa hiérarchie, afin que les   contrôles permanents des phases d’exécution des travaux permettent une réception   de chantier sans réserve.     

Réaliser le contrôle d’avancement   du chantier 

à partir du planning et du budget prévisionnels, en   renseignant quotidiennement les dépenses et recettes du chantier, pour   l’analyse des rendements prévus et le réalisé, et prendre des décisions   d’exploitation avec la hiérarchie.  

     Assurer les relations et réunions   de chantier, 

durant la réalisation des travaux et jusqu’à la   réception du chantier et parfois en rendant compte par écrit, dans le souci   permanent d’entretenir de bonnes relations avec l’ensemble des interlocuteurs   internes à l’entreprise (service achat, comptabilité, ressources humaines…)   et pour représenter et défendre les intérêts de son entreprise avec les   interlocuteurs externes (client, maitre d’œuvre, organismes de contrôle,   fournisseurs, autres corps de métier…).        

Appliquer les règles de santé et de   sécurité et de protection de l’environnement,

 à partir des   réglementations en vigueur en matière de sécurité, de protection de la santé   et de l’environnement et du plan de prévention défini pour le chantier, par   l’analyse des risques et l’application strictes des règles, pour protéger le   personnel et l’environnement naturel durant toute la réalisation des travaux.   

      Utiliser des outils bureautiques 

adaptés   aux trois grandes catégories que sont : la production de texte (le   traitement de texte), les tableurs et outils spécialisés de production   (budget, rapport journalier,…) et les outils de communication (le courriel,   un réseau intranet et internet), afin d’augmenter la traçabilité et la   qualité des activités professionnelles.     

      Réaliser les contrôles qualitatifs et quantitatifs de la production :

 Questionnaire   individuel écrit (du type QROC et QCM) avec description de situations   professionnelles, proposé simultanément à l’ensemble des candidats sous   surveillance en salle (Epreuve « Gestion de chantier » 1h30) + Entretien technique avec le   jury       

 Réaliser le contrôle d’avancement du chantier :

 Questionnaire   individuel écrit (du type QROC et QCM) avec description de situations   professionnelles, proposé simultanément à l’ensemble des candidats sous   surveillance en salle (dans « Gestion de chantier » 1h30) + Entretien technique avec le jury      

 Assurer les relations et réunions de chantier : Evaluation   individuelle écrite proposée simultanément à l’ensemble des candidats   sous surveillance, d’une mise en situation professionnelle reconstituée d’un   écrit, réalisée en salle, à partir d’un dossier de chantier (Epreuve   « Expression écrite » 2h) + Entretien technique avec le jury       

      Appliquer les règles de santé et de sécurité et de protection de l’environnement 

Entretien technique avec le   jury  + vérification par le jury de   la possession de l’attestation de compétence Intervention à Proximité des   Réseaux Encadrant par le candidat (AIPR encadrant)       

 Utiliser des outils bureautiques  

Evaluation individuelle   écrite proposée simultanément à l’ensemble des candidats réalisée en   salle informatique sur word avec internet, à partir d’un dossier de chantier   (dans « Expression écrite » 2h)      

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

  Pour un candidat issu d’un parcours continu de formation ou un candidat  à la VAE, le jury de certification, au vu des éléments spécifiques à  chaque parcours, décide ou non de l’attribution du Titre à finalité professionnelle. En cas de non  obtention du titre, le jury de certification peut attribuer un ou  plusieurs blocs de compétences composant le titre. Le candidat peut se  présenter aux blocs de compétences manquants dans la limite de la durée  de validité du Titre à finalité professionnelle. Le candidat issu d’un parcours composé de  différentes périodes de formation ou ayant réussi partiellement le Titre à finalité professionnelle peut obtenir le titre par capitalisation des blocs de compétences  constitutifs du titre. Afin d’attribuer le titre, un entretien final se  déroule en fin de session du dernier bloc de compétence. En cas de  révision du titre, le référentiel emploi activités compétences fixe les  correspondances entre les blocs de l’ancien titre et ceux du Titre à finalité professionnelle révisé. Le candidat se présente aux blocs de compétences manquants du  nouveau titre. En cas de clôture du titre, le candidat ayant  antérieurement obtenu des blocs de compétences ne pourra pas prétendre  obtenir le Titre à finalité professionnelle initialement visé.   

Secteurs d’activités :

  Les activités du secteur des travaux publics concernées sont principalement :  

- la réalisation de terrassement pour pose de canalisations (réseaux secs ou humides) 

- la réalisation de revêtement en enrobés ou enduits superficiels des tranchées dans le cadre des réfections de voirie

 - les travaux de maçonnerie liés à la construction ou à la réfection de canalisations (bordures, pavés, dalles, petits ouvrages bétons, caniveaux, etc…) 

- la mise en place d’éléments en béton afin de réaliser des ouvrages « spécifiques » (déversoir d’orage, regard de décantation, etc…)  

Type d'emplois accessibles :

  Les types d’emploi accessibles sont les suivants :

 - chef de chantier 

 - assistant chef de chantier    

Code(s) ROME :
  • F1202 - Direction de chantier du BTP
Références juridiques des règlementations d’activité :

 

Le professionnel devra être titulaire d’une autorisation* d’intervention à proximité des réseaux (AIPR – Encadrant) délivrée par son employeur afin d’assurer les missions d’un « encadrant » de travaux à proximité des réseaux.  

  * - code de l'environnement : livre V- chapitre IV : sécurité des ouvrages souterrains, aériens ou subaquatiques - section 41 : travaux à proximité des ouvrages - (partie législative)      - code l'environnement : livre V - chapitre IV : sécurité des réseaux souterrains, aériens ou subaquatiques de transport ou de distribution (partie réglementaire)      - arrêté du 22 décembre 2015 relatif au contrôle des compétences des personnes intervenant dans les travaux à proximité des réseaux et modifiant divers arrêtés relatifs à l'exécution de travaux à proximité des réseaux 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

  - Avoir suivi la formation Chef de Chantier Canalisation – Voiries Réseaux Divers dont les prérequis d’entrée dans ce parcours de formation sont : 

              - minimum 4 ans d'expérience professionnelle dans le secteur des réseaux avec encadrement d'équipe 

              - minimum diplôme ou titre de niveau 4, en section Bac Travaux Publics ou de la Construction, ou titre de Chef d’équipe Travaux Publics Réseaux, sans expérience professionnelle pour un parcours en contrat de professionnalisation

 - Avoir au minimum 1 an d'expérience professionnelle dans la fonction de chef de  chantier routes et en voirie et réseaux divers, pour la VAE 

 - Être en possession de l’AIPR Encadrant (Attestation d’Intervention à Proximité des Réseaux)  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

 Le jury de certification est composé au minimum de deux membres soit un  binôme de professionnels (jusqu’à 4) en activité dans le secteur  concerné ou l’ayant quitté depuis maximum 5 ans et 3 ans d’expérience  dans le métier visé.  

En contrat de professionnalisation X

 Le jury de certification est composé au minimum de deux membres soit un  binôme de professionnels (jusqu’à 4) en activité dans le secteur  concerné ou l’ayant quitté depuis maximum 5 ans et 3 ans d’expérience  dans le métier visé.  

Par candidature individuelle X

 Le jury de certification est composé au minimum de deux membres soit un  binôme de professionnels (jusqu’à 4) en activité dans le secteur  concerné ou l’ayant quitté depuis maximum 5 ans et 3 ans d’expérience  dans le métier visé.  

Par expérience X

 Le jury de certification est composé au minimum de deux membres soit un  binôme de professionnels (jusqu’à 4) en activité dans le secteur  concerné ou l’ayant quitté depuis maximum 5 ans et 3 ans d’expérience  dans le métier visé.  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 18-11-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 18-11-2025
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 20 0 100 60 -
2018 19 0 100 32 69
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.cfcegletons.com/uploads/media/default/0001/01/cb3eb6bb71ea145d08f8bbc71a1684fde0d63208.pdf


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP29429 RNCP29429 - Chef de chantier canalisation - voiries réseaux divers
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet