Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Directeur d'exploitation cinématographique

Active

N° de fiche
RNCP35096
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 323 : Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle
  • 335p : Direction des centres de loisirs ou culturels
Formacode(s) :
  • 46274 : cinéma
  • 32096 : gestion entreprise culturelle
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 18-11-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
ECOLE NATIONAL SUPRIEURE DES METIERS DE L'IMAGE ET DU SON La Fémis (Ecole Nationale des Métiers de l'Image et du Son) https://www.femis.fr
Objectifs et contexte de la certification :

Le directeur d’exploitation cinématographique est un cadre assurant la direction d’une ou de plusieurs salles de cinéma, d’un ou de plusieurs complexes. Il en organise l'activité et en gère l'exploitation d’un ou plusieurs établissements de spectacles  cinématographiques dans ses dimensions techniques, commerciales, humaines et financières selon les règles de sécurité des biens et des personnes.

La France compte plus de 2 000 cinémas sur son territoire, et autant de postes de directeurs de cinémas, dans un marché dynamique qui depuis 20 ans varie entre 200 et 210 millions de spectateurs. 

La certification depuis 2014 du titre de Directeur d'Exploitation Cinématographique s'est appuyée sur plusieurs constats issus de l’analyse des mutations du métier (consolidation du secteur, influence de la technologie numérique, nouveaux usages des spectateurs, essor du marketing digital...) et des besoins exprimés par le marché de l’exploitation cinématographique (renouvellement générationnel des cadres, montée en compétences), tant de la part des grands groupes exploitants que de celle de la petite exploitation.

Activités visées :
  1. Programmer un établissement cinématographique
  2. Animer son cinéma
  3. Communiquer sur son établissement cinématographique et son programme
  4. Diriger les affaires administratives et financières d’un établissement cinématographique
  5. Diriger les ressources humaines d’une exploitation cinématographique
  6. Superviser l’équipement technique et assurer la sécurité d’un cinéma
  7. Conduire le développement d’un établissement cinématographique
Compétences attestées :
  • Concevoir la programmation d’un ou plusieurs établissements cinématographiques afin de diffuser des films satisfaisants les objectifs commerciaux et culturels.
  • Établir la grille de programmation d’un cinéma afin d’optimiser l’exposition des œuvres et la fréquentation.
  • Négocier avec les interlocuteurs de programmation afin d’obtenir les droits de diffusion des films désirés et d’optimiser les recettes nettes de l‘exploitant. 
  • Mettre en place une politique d’animation afin de développer les publics et/ou de répondre au cahier des charges d’un organisme de tutelle.
  • Organiser et animer des débats et séances spéciales afin d’assurer la bonne logistique des actions mises en place par la politique d’animation.
  • Promouvoir un établissement ou un événement particulier afin de faire connaître son lieu et son offre au public ciblé. 
  • Rédiger un support de communication afin d’accompagner les actions de de promotion. 
  • Établir le budget prévisionnel annuel d’un cinéma afin de garantir l‘équilibre économique de son entreprise.
  • Assurer la gestion financière de son cinéma afin d’atteindre les objectifs définis au budget. 
  •  Assurer ou superviser la gestion administrative afin de garantir la conformité juridique de l’entité.
  • Constituer et recruter une équipe afin de garantir le bon fonctionnement du cinéma.
  • Encadrer une équipe afin d’optimiser son efficacité et son bien être dans l'accomplissement de ses missions. 
  • Mener une politique des ressources humaines afin de définir un cadre de travail.
  • Superviser la sécurité d’un établissement cinématographique afin de préserver le personnel et le public des risques. 
  • Assurer la qualité des équipements techniques afin de respecter les normes en vigueur et de maintenir la compétitivité du cinéma.
  • Évaluer le potentiel commercial d'un cinéma en termes d’entrées et de recettes afin de pouvoir construire un projet de développement adapté à l’environnement socio-économique.
  • Construire un projet de développement de cinéma afin de créer ou agrandir un cinéma.
  • Présenter et argumenter un projet devant un partenaire public ou privé afin de répondre à des appels d’offre de marché public ou d’obtenir des financements dans le cadre d’un projet d’entreprenariat.
Modalités d'évaluation :

Les acquis sont évalués : 

- par le biais de cas pratiques (réalisation d'une grille de simulation de programmation, rédaction de notes justifiant les choix, exercices portant sur la stratégie de communication, réalisation d'un budget, test équipement et sécurité...) 

- par le biais de mises en situation professionnelles (animation d'une séance de cinéma avec débat, réalisation d'un projet d'établissement),

- par le biais d'études de cas (exposé d’un projet d’animation....), réalisation de dossiers (la présentation de l'établissement  

Un mémoire de recherche est également réalisée. 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35096BC01

Programmer un établissement cinématographique
  • C1.1 Concevoir la programmation d’un ou plusieurs établissements cinématographiques afin de diffuser des films satisfaisants les objectifs commerciaux et culturels en : 
    • Définissant une ligne éditoriale de programmation et/ou en s’adaptant à une ligne éditoriale préétablie.  
    • Sélectionnant des films estimés sur leur potentiel artistique et commercial.  
    • Analysant le marché de sa salle.  
    • Tenant compte des caractéristiques de sa salle, de son public et des périodes de fréquentation. 
    • Lisant et en interprétant les résultats au box-office. 
    • Adaptant la programmation en fonction des résultats.   
  • C1.2 Établir la grille de programmation d’un cinéma afin d’optimiser l’exposition des œuvres et la fréquentation en : 
    • Définissant les horaires des séances et des événements. 
    • Analysant les besoins en termes de flux et de circulation du public. 
    • Affinant les horaires en fonction des entrées antérieures. 
  • C1.3 Négocier avec les interlocuteurs de programmation afin d’obtenir les droits de diffusion des films désirés et d’optimiser les recettes nettes de l‘exploitant en : 
    • Identifiant les activités, les contraintes et les enjeux des distributeurs. 
    • Négociant avec un distributeur (pourcentage de recettes, durée d’exploitation, arrêt ou continuation d’un film).
    • Argumentant avec un programmateur externe. 

1.1. Exercice Grille de programmation (présentations écrite)

  • Grille de simulation de programmation prévisionnelle pour un ou plusieurs cinémas représentatifs de la diversité des exploitations. 
  • Note justifiant les choix de titres et de mode d’exploitation.
RNCP35096BC02

Animer son cinéma
  • C2.1 Mettre en place une politique d’animation afin de développer les publics et/ou de répondre au cahier des charges d’un organisme de tutelle en :
    • Définissant et en impulsant une politique d’animation.
    • Programmant des séances dédiées (scolaires, autres)
    • Programmant des séances spéciales : jeune public, ciné-club, festival, avant-premières, soirées-débats, patrimoine…
    • Établissant et en entretenant les relations avec les partenaires locaux (associations, enseignants etc.).
    • Établissant et en entretenant les contacts avec la profession (les producteurs, réalisateurs, techniciens, critiques de cinéma, journalistes).
    • Conduisant des partenariats avec les dispositifs d’éducation à l’image.
    • Mettant en place des séances ou dispositifs à destinations du public handicapé sensoriel (audio-description, sous-titrage), psychique ou mental.
  • C2.2 Organiser et animer des débats et séances spéciales afin d’assurer la bonne logistique des actions mises en place par la politique d’animation en :
    • Animant un débat, en présentant des films et des cinéastes au public, en menant une discussion autour d’un film.
    • Prenant la parole en public.
    • Situant les films dans leur contexte historique, artistique et cinéphilique.
    • Organisant la logistique des actions d’animation.

2.1 Exposé d’une politique d’animation (présentation orale)

  • Exposé d’un projet d’animation dans un cas précis imposé (participation à un festival local, développement du public scolaire, etc.). 

2.2 Animation de séance (mise en situation professionnelle réelle)

  • Présentation et animation d’une séance de cinéma avec débat en salle de projection devant un public. 
RNCP35096BC03

Communiquer sur son établissement cinématographique et son programme
  • C3.1 Promouvoir un établissement ou un événement particulier afin de faire connaître son lieu et son offre au public ciblé en :
    • Identifiant les besoins de son établissement en termes de communication.
    • Définissant une stratégie de communication à court et moyen terme pour un événement, une programmation ou son établissement en général.
    • Identifiant et en choisissant les différents supports de communication.
    • Transmettant des directives à une agence de communication ou de graphisme.
    • Élaborant ou en faisant élaborer des supports techniques de communication papier ou numérique.
    • Utilisant les médias digitaux (réseaux sociaux, newsletters, sites internet).
    • Mettant en place du matériel publicitaire.
    • Choisissant et utilisant des espaces publicitaires.
    • Établissant et entretenant des relations presse.
    • Cherchant la plus grande accessibilité de ses communications en variant les supports et les outils. 


  • C3.2 Rédiger un support de communication afin d’accompagner les actions de de promotion en :
    • Rédigeant les contenus éditoriaux des supports de communication.
    • Maîtrisant les techniques de bases de logiciel graphique.
    • Maitrisant les techniques de communication écrites.

 3.1 Cas pratique "Stratégie de communication" (présentation écrite et orale)

  • Simulation d’un plan de communication digitale autour d’un événement ayant lieu dans son cinéma.
RNCP35096BC04

Diriger les affaires administratives et financières d’un établissement cinématographique
  • C4.1 Établir le budget prévisionnel annuel d’un cinéma afin de garantir l‘équilibre économique de son entreprise en :
    • Établissant et en présentant le budget prévisionnel du cinéma selon les normes.
    • Identifiant et en évaluant les principaux postes de charges et produits d'un cinéma.
    • Évaluant la rentabilité d’une exploitation.


  • C4.2 Assurer la gestion financière de son cinéma afin d’atteindre les objectifs définis au budget en :
    • Lisant et en interprétant le bilan comptable d’un cinéma .
    • Contrôlant les dépenses et recettes, en recherchant des financements, en montant des dossiers de subvention.
    • Optimisant ses ressources : définition des tarifs (billets, confiserie, frais annexes, location de salles) ; gestion et développement des recettes annexes.
    • Identifiant les différentes sources de subvention existantes.
    • Supervisant les achats et ventes annexes et gérant les stocks (confiserie et produits annexes).
    • Choisissant et négociant les contrats avec les prestataires et fournisseurs.


  • C4.3 Assurer ou superviser la gestion administrative afin de garantir la conformité juridique de l’entité en :
    • Établissant et en supervisant les comptes hebdomadaires, en vérifiant et gérant la trésorerie et les caisses, en vérifiant les états financiers, les déclarations fiscales et sociales, les charges sociales avec son comptable.
    • Vérifiant l’établissement des déclarations, des bordereaux (fond de soutien, distributeur, SACEM, archivage).
    • Utilisant les outils de gestion et les outils spécifiques à l'exploitation (bordereaux de recettes, TSA…).

 4.1 Cas pratique "réalisation d'un Budget" (présentation orale et écrite)

  • Grilles : du budget prévisionnel  et du compte de résultat annuel de son cinéma (ou d’un cinéma fictif au choix).
  • Notre argumentative des choix opérés et de leur incidence sur le montage financier. 
RNCP35096BC05

Diriger les ressources humaines d’une exploitation cinématographique
  • C5.1 Constituer et recruter une équipe afin de garantir le bon fonctionnement du cinéma en :
    • Évaluant les besoins en personnel d’un cinéma en fonction du projet d’établissement.
    • Définissant les postes.
    • Budgétant l’équipe d’un ou plusieurs cinémas.
    • Établissant le planning de travail d’un cinéma.
    • Recrutant, en établissant une fiche de poste, en menant un entretien d’embauche.
    • Appliquant les obligations légales d’emploi en faveur des travailleurs handicapés.


  • C5.2 Encadrer une équipe afin d’optimiser son efficacité et son bien être dans l'accomplissement de ses missions en :
    • Organisant le travail de l’équipe, en répartissant les responsabilités.
    • Aménageant les horaires et conditions de travail des travailleurs handicapés
    • Négociant avec les représentants du personnel.
    • Animant une réunion.
    • Dirigeant un entretien d'évaluation.
    • Prenant des mesures disciplinaires en accord avec le droit du travail.
    • Rédigeant un règlement intérieur.
    • Résolvant un conflit.
    • En sensibilisant et formant les personnels de l’établissement à l’accueil des publics à handicap.


  • C5.3 Mener une politique des ressources humaines afin de définir un cadre de travail en :
    • Conceptualisant une stratégie des ressources humaines au sein de son établissement.
    • Analysant le travail.
    • Identifiant les failles et solutions à mettre en œuvre.
    • Engageant la responsabilité sociale de l’entreprise : accueil des travailleurs handicapés, égalité professionnelle et salariale entre les femmes et les hommes, in-discriminations à l’embauche, développement des compétences et parcours de carrière, etc.

 5.1 Exercice Composition d’équipe (présentation écrite)

  • Dans le cadre d’un projet d’ouverture de cinéma, constitution ou recomposition d’une équipe pour le faire fonctionner au mieux. Dossier composé : d’une note explicative, d’un organigramme, d’un tableau de salaire intégré à un compte d’exploitation d’au moins une fiche de poste.

5.2 Cas pratique "Réalisation d'un planning" (présentation écrite")

  • Planning du personnel d’un cinéma en intégrant le calcul du nombre d'heures, les pauses et les primes éventuellement dues. 

5.3 Exercice Stratégie de ressources humaines (présentation écrite)

  • Dossier de plan stratégique RH comprenant : le contexte de son cinéma, une schématisation SWOT de son organisation, l’identification des impacts sur les métiers de son cinéma, une proposition de plan d'action RH et organisationnel pour réduire les écarts constatés, l’identification de deux scénarios, la présentation d’une matrice d'aide à la décision. 
RNCP35096BC06

Superviser l’équipement technique et assurer la sécurité d’un cinéma
  • C6.1 Superviser la sécurité d’un établissement cinématographique afin de préserver le personnel et le public des risques en :
    • Veillant au respect des normes de sécurité telles que définies par les réglementations en matière d’Établissement Recevant du Public (ERP).
    • Garantissant l’accessibilité aux publics handicapés selon les normes légales
    • Supervisant l’entretien des dispositifs de sécurité.
    • Rédigeant un document unique de sécurité.
    • Rédigeant des consignes d’évacuation.
    • Organisant la formation des équipes en matière de sécurité et de premiers secours.
    • Organisant un exercice d’évacuation.
    • Préparant et en accueillant les visites de la commission de sécurité.
    • Menant un plan d’actions pour lever les réserves émises par la commission de sécurité. 
  • C6.2 Assurer la qualité des équipements techniques afin de respecter les normes en vigueur et de maintenir la compétitivité du cinéma en : 
    • Exerçant une veille technique sur l’évolution des techniques et des normes pour l’équipement du cinéma. 
    • Faisant des choix en matière d’équipement, d’investissement et d’innovation technique.
    • Vérifiant la qualité de la projection. 
    • Gérant un projet de construction ou d’équipement en tant que maître d’ouvrage. 
    • Évaluant les besoins d’un établissement en matière d’équipement technique. 
    • Engageant la responsabilité environnementale de l’entreprise dans la consommation des ressources naturelles et énergétiques, la gestion des déchets, …

 6.1 Présentation de son cinéma (présentation écrite et orale)

  • Court dossier illustré de présentation globale de son établissement le situant dans son environnement sociogéographique, commercial et urbain en détaillant les équipements techniques, d’accessibilité du public. 
  • Développer une analyse sur les forces et faiblesses du site, de son équipement pour conduire ses activités et accueillir le public. 

6.2 Test Équipement, sécurité et architecture (questionnaire écrit) 

  • Contrôle des connaissances de la législation en matière de sécurité et de normes de projections. 
RNCP35096BC07

Conduire le développement d’un établissement cinématographique
  • C7.1 Évaluer le potentiel commercial d'un cinéma en termes d’entrées et de recettes afin de pouvoir construire un projet de développement adapté à l’environnement socio-économique en : 
    • Procédant à des enquêtes, des études de marché pour connaître et développer son public potentiel.
    • Analysant le contexte géographique et l’aménagement de son établissement.
    • Définissant et en analysant la concurrence, les autres propositions des cinémas de la même périphérie.
  • C7.2 Construire un projet de développement de cinéma afin de créer ou agrandir un cinéma en :
    • Déterminant des objectifs de développement cohérents.
    • Identifiant les étapes d’un projet de développement.
    • Construisant un plan de financement pour un projet.
    • Évaluant les capacités d’autofinancement.
    • Identifiant les sources de financements privées (partenaires, banques) ou publiques (subventions locales et nationales).
    • Projetant les dépenses et recettes à court et moyen termes. 
    • Évaluant les coûts énergétiques et l'impact en terme de développement durable d'un projet.
  • C7.3 Présenter et argumenter un projet devant un partenaire public ou privé afin de répondre à des appels d’offre de marché public ou d’obtenir des financements dans le cadre d’un projet d’entreprenariat en :
    • Établissant et en entretenant les relations avec des acteurs économiques et culturels locaux (festivals, associations, commerces et entreprisesÉtablissant et en entretenant les relations avec des acteurs économiques et culturels locaux (festivals, associations, commerces et entreprises).
    •  Identifiant les contraintes, les objectifs et les enjeux des différents partenaires locaux.
    • Remplissant un dossier de subvention.
    • Défendant un projet à l’oral devant des partenaires et des décideurs partenaires, financiers et des élus.

 7.1 Projet d’établissement cinématographique (mise en situation professionnelle simulée) 

  • Dossier écrit complet de projet de gestion d’un établissement cinématographique soutenu à l’oral devant deux professionnels. 
Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le titre de Directeur d’exploitation cinématographique s’obtient par la validation capitalisée des 7 blocs de compétences, complétée par la rédaction et la soutenance devant le jury de diplôme d’un mémoire de recherche sur une problématique professionnelle.   


Secteurs d’activités :

Exploitation cinématographique

Type d'emplois accessibles :

Directeur d'exploitation cinématographique, directeur de cinéma, responsable de cinéma, directeur d'agglomération de cinémas, directeur de réseau de salles de cinémas, directeur du développement de circuit de cinéma, Directeur-programmateur de cinéma. 

Code(s) ROME :
  • G1403 - Gestion de structure de loisirs ou d''hébergement touristique
Références juridiques des règlementations d’activité :

Aux termes des articles L. 212-2 à L. 212.5 du code du cinéma et de l'image animée, les personnes dont l’activité a pour objet l’exploitation d’un établissement de spectacles cinématographiques doivent être titulaires d’une autorisation d’exercice accordée par le président du Centre national du cinéma et de l’image animée. La délivrance de l’autorisation est subordonnée à l’homologation de l’établissement de spectacles (articles L. 212-14 à L. 212-17 du code du cinéma et de l'image animée). Sur le plan de la sécurité, une autorisation d’exploiter l’établissement est délivré par la commission départementale de sécurité (réglementation ERP).

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :
  • Par la formation : 

Avoir un projet s’insérant dans son activité professionnelle et correspondant aux objectifs visés par la formation. 

et 

Avoir au moins 2 ans d’expérience professionnelle dans les fonctions d’encadrement en exploitation cinématographique : directeur junior, directeur adjoint ou assistant directeur, directeur technique, responsable technique, responsable d’exploitation, chef d’équipe…  

et 

soit : Posséder certification professionnelle de niveau 5 

soit :  À  défaut de ce niveau de qualification, justifier d’au moins 4 ans d’expérience professionnelle dans des fonctions à responsabilité managériale dans l’exploitation cinématographique. 

Pour la VAE : 

Conformément aux textes : avoir l’équivalent d’un an d’expérience professionnelle à temps plein, sur les dix années précédant la demande de VAE, en rapport direct avec le référentiel du titre de Directeur d’exploitation cinéma. Pour le calcul, sont prises en compte : les activités exercées de manière continue ou discontinue, à temps plein ou à temps partiel, en France ou à l'étranger. Leur durée totale est calculée par cumul.   



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Nombre et profils de personnes composant le jury d’au moins 4 personnes :

  • 1 référent pédagogique de la formation diplômante organisée par La Fémis,
  • 1 responsable de formation professionnelle en exploitation cinématographique de La Fémis. 
  • au moins 2 professionnels extérieurs en activité : 
  • au moins un représentant de la grande exploitation (circuit), 
  • au moins un représentant de la petite ou moyenne exploitation (cinémas art et essai et/ou municipal).  
  • le président du jury est toujours l’un des professionnels extérieurs et est désigné par le responsable de l’autorité délivrant la certification.
  • dans la mesure du possible, la composition du Jury est paritaire  femmes-hommes . 
  • pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés : minimum 50%.
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Nombre et profils de personnes composant le jury d’au moins 4 personnes :

  • 1 référent pédagogique de la formation diplômante organisée par La Fémis,
  • 1 responsable de formation professionnelle en exploitation cinématographique de La Fémis. 
  • Au moins 2 professionnels extérieurs en activité : 
    • au moins un représentant de la grande exploitation (circuit), 
    • au moins un représentant de la petite ou moyenne exploitation (cinémas art et essai et/ou municipal).  
  • Le président du jury est toujours l’un des professionnels extérieurs et est désigné par le responsable de l’autorité délivrant la certification.
  • Dans la mesure du possible, la composition du Jury est paritaire  femmes-hommes . 
  • Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés : minimum 50%.
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
25-07-2015

Arrêté du 17 juillet 2015 publié au Journal Officiel du 25 juillet 2015  portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous  l'intitulé "Directeur d'exploitation cinématographique" avec effet au 01  décembre 2010, jusqu'au 25 juillet 2020. 

Date de décision 18-11-2020
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 18-11-2023
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2015|2016|2017|2018|2019
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 9 0 100 44 44
2018 15 6 100 59 75
2017 19 10 95 58 89
2016 8 0 88 50 75
2015 12 0 100 67 58
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.femis.fr/cursus-distribution-exploitation


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP23696 RNCP23696 - Directeur d'exploitation cinématographique
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet