Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Agent de protection physique des personnes

Active

N° de fiche
RNCP35098
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 344 : Sécurite des biens et des personnes, police, surveillance
Formacode(s) :
  • 42896 : sécurité intervention extérieure
  • 42822 : surveillance protection gardiennage
  • 42812 : protection rapprochée
  • 42854 : défense prévention sécurité
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 100%
Date d’échéance de l’enregistrement : 18-11-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE SECURITE PRIVEE http://www.lapreventionsecurite.org
CPNE des entreprises de prévention et sécurité - -
Objectifs et contexte de la certification :

Le garde du corps ou agent de protection rapprochée (APR) ou agent de protection physique des personnes (A3P) assure la sécurité et le respect de la vie privée de personnes, de personnalités VIP la plupart du temps (personnalités politiques, stars, sportifs de très haut niveau, etc.). Cet agent de protection se doit d’être discret, sportif et aux aguets tant au domicile que durant les déplacements des personnes qu’il accompagne. Il veille également à respecter les lois (et à les faire respecter). Travaillant seul ou en équipe, il peut exercer dans le domaine public (en tant que fonctionnaire de police) ou plutôt dans le privé (au sein d’une entreprise de protection). 

Activités visées :

Un agent de protection de l’intégrité physique des personnes a pour seule mission de protéger la vie de la personne placée sous sa responsabilité, et de contrecarrer toute atteinte à son intégrité physique (ainsi qu’à sa vie privée). Il se doit de respecter les procédures de sécurité exigées par son employeur, qu’il s’agisse d’une agence de protection rapprochée, d’une société de gardiennage ou du service public (le Service de la protection) en charge de la sécurité du personnel politique et des chefs d’États étrangers.

Travaillant seul ou en équipe, le garde du corps :

- assure la sécurité de personnalités politiques, médiatiques, sportives, de l’industrie du spectacle, de hauts fonctionnaires et de dirigeants d’entreprises en les accompagnant lors de déplacements privés ou professionnels ;

- joue le rôle de chauffeur de sécurité lorsque son contrat inclut la conduite des véhicules de ses clients.

Les agents de protection sont équipés d’un dispositif de communication pour interagir avec leurs collègues en permanence. Lors de missions à risque, les gardes du corps peuvent être amenés à utiliser un matériel particulier, comme un gilet ou une mallette pare-balles par exemple. 

Compétences attestées :

Les compétences attendues :

· maîtrise des situations pratiques avec application justifiée du cadre légal ;

· gestion des situations conflictuelles et conflictuelles dégradées, dans le cadre des missions de l’A3P ;

· transmission des consignes et des informations ;

· opérer en efficacité et dans le cadre légal en qualité d'agents de protection physique des personnes lors des déplacements et accompagnements;

· disposer de la maîtrise des dispositifs embarqués ;

· posséder et maîtriser les techniques professionnelles.

Les compétences associées :

· évaluation de la menace encourue.

· prise en compte et conception de la protection du client et de sa famille.

· mise en place des moyens technologiques et humains pour la sécurisation de sites propres au client.

· étude de sécurisation des déplacements.

· audits de sécurité, de prévention.

· prévention de l'espionnage industriel.

Modalités d'évaluation :

Mise en situation reconstituée (effectuer une préparation de mission) puis exécuter au moins une mission complète en condition réelle. Le dossier de préparation de mission sera soutenu devant le jury qui aura à disposition l’évaluation continue ainsi que les commentaires des formateurs sur le déroulé de la mission. Le jury pourra poser les questions de son choix au candidat sur la mission, le dossier, ou tout ce qui concerne le métier d’agent de protection physique des personnes.

Des questionnaires contextualisés d'évaluation  sont également mis en place. 

Secteurs d’activités :

L'agent de protection de l'intégrité physique des personnes a un champ d'action très large puisqu'il peut exercer auprès d'un client à titre privé ou être mandaté par un organisme d'état (ambassade, préfecture), une collectivité territoriale, un organisme public (assurance, banque), PME et grande entreprise (entreprise sensible, agence de sécurité), afin d'assurer la protection d'un de leur client ou collaborateur et ce partout sur le territoire national et international.

Type d'emplois accessibles :

Les postes ciblés correspondant à l'agent de protection de l'intégrité physique des personnes sont de deux grandes catégories : agent de protection rapprochée, conducteur de sécurité.

Mais on peut également trouver d’autres dénominations : A3P (agent de protection de l’intégrité physique de personnes), garde du corps, agent de protection rapprochée (A.P.R.), agent de protection rapprochée des personnes physiques (A.P.R.P.P.), agent privé en protection des personnes.

Code(s) ROME :
  • K2503 - Sécurité et surveillance privées
Références juridiques des règlementations d’activité :

Livre VI du code de la sécurité intérieure. Pour exercer au sein d’une entreprise de sécurité privée ou d’un service interne de sécurité d’une entreprise, l’agent doit être titulaire d’une carte professionnelle délivrée par le CNAPS. Celle-ci est valable 5 ans sur tout le territoire et doit être renouvelée 3 mois avant la fin de sa validité. Délivrée sous forme dématérialisée par le CNAPS (caractères alphanumériques), il appartient à l’employeur, après avoir vérifié la validité de l’autorisation dans le téléservice du CNAPS " titre individuel ", de délivrer à ses employés une carte matérialisée (souvent appelée « badge ») propre à l’entreprise.

Pour disposer de cette carte professionnelle, il faut justifier de son aptitude professionnelle à exercer la ou les activité(s) de sécurité privée correspondant à la demande. Peuvent justifier de leur aptitude professionnelle les personnes ayant suivi une formation et titulaires d’un diplôme (CQP, titres enregistrés au RNCP, diplômes européens sous conditions d’équivalence) ou celles bénéficiant d’une équivalence (policiers et gendarmes, policiers municipaux, militaires, selon certaines conditions).

L’examen d’une demande d’autorisation inclut notamment une enquête administrative durant laquelle sont consultés les fichiers TAJ, FPR et B2. Cette enquête permet de vérifier que le demandeur n’a pas commis d’acte(s) incompatible(s) avec l’exercice d’une activité privée de sécurité.

Un seul article du code de sécurité intérieure concerne les agents de protection physiques des personnes. Il précise :

· Article L-613-12 : Les agents exerçant les activités mentionnées au 3° de l'article L. 611-1 ne sont pas armés. ·

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000025503132&;dateTexte=20120618">https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?cidTexte=LEGITEXT000025503132&;dateTexte=20120618

Comme tout autre fonction d’agent en sécurité privée, le code de sécurité intérieure précise dans son article 612-22 :

L'accès à une formation en vue d'acquérir l'aptitude professionnelle est soumis à la délivrance d'une autorisation préalable, fondée sur le respect des conditions fixées aux 1°, 2° et 3° de l'article L. 612-20.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Avoir suivi un parcours préalable auprès d'un organisme agréé par l'ADEF, l’Association pour le Développement de l’Emploi et de la Formation qui est chargée par la CPNEFP d’agréer les organismes de formation pour la mise en place du Titre Agent de Prévention et de Sécurité. 

Être en possession d’une carte professionnelle à jour ou d’une autorisation préalable d’entrée en formation délivrée par le CNAPS.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

1 membre appartenant au collège salarié, (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné) 

1 membre appartenant au collège employeur (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné) 

1 autre membre (fortement recommandé) pouvant être de la profession, membre du collège salarié ou employeur et pouvant être issu de la sécurité publique, privée, ou du monde de la formation 

Après un parcours de formation continue X

1 membre appartenant au collège salarié, (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 membre appartenant au collège employeur (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 autre membre (fortement recommandé) pouvant être de la profession, membre du collège salarié ou employeur et pouvant être issu de la sécurité publique, privée, ou du monde de la formation 

En contrat de professionnalisation X

1 membre appartenant au collège salarié, (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 membre appartenant au collège employeur (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 autre membre (fortement recommandé) pouvant être de la profession, membre du collège salarié ou employeur et pouvant être issu de la sécurité publique, privée, ou du monde de la formation 

Par candidature individuelle X

1 membre appartenant au collège salarié, (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 membre appartenant au collège employeur (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 autre membre (fortement recommandé) pouvant être de la profession, membre du collège salarié ou employeur et pouvant être issu de la sécurité publique, privée, ou du monde de la formation 

Par expérience X

1 membre appartenant au collège salarié, (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 membre appartenant au collège employeur (justifiant, à minima, de deux années d’exercice professionnel dans le domaine d’activité concerné)
1 autre membre (fortement recommandé) pouvant être de la profession, membre du collège salarié ou employeur et pouvant être issu de la sécurité publique, privée, ou du monde de la formation 

NB : S’agissant du Jury VAE, la Réglementation (R335-8) prévoit que ce jury soit « composé à raison d'au moins un quart de représentants qualifiés des professions, pour moitié employeurs, pour moitié salariés, et de façon à concourir à une représentation équilibrée des hommes et des femmes. »

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 18-11-2020
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 18-11-2023
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 4 0 100 50 -
2019 4 0 100 100 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet