Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Monteur audiovisuel cinéma

Active

N° de fiche
RNCP35122
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 323t : Réalisation du service : montage, éclairage, prise de vue et prise de son
Formacode(s) :
  • 46269 : Montage audiovisuel
  • 72710 : logiciel montage audiovisuel
Date d’échéance de l’enregistrement : 16-12-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
3IS SUP 42879857300070 - http://www.3is.fr
Objectifs et contexte de la certification :

En plus du montage proprement dit, le monteur  audiovisuel cinéma  intervient aujourd’hui sur l'ensemble de la post-production, sitôt le tournage terminé, et ce jusqu'à la diffusion. Il peut coordonner l’assistant monteur, le truquiste et l’étalonneur pendant l’ensemble de la phase de post-production. 

L'objectif de cette certification est de rassembler les fonctions de monteur, truquiste et étalonneur afin d'identifier clairement les compétences associées au montage dans des secteurs composites, nouveaux et en plein développement.   

Activités visées :

-Préparation du montage d’un projet de film (fiction ou documentaire)

-Montage d'un film de fiction 

- Montage d'un film ou d'une série d’animation

- Montage d'un projet audiovisuel (série, clip, émission télévisée) 

- Finalisation d'un projet audiovisuel (film, série) avant sa diffusion (habillage, effets spéciaux, étalonnage, export)  

Compétences attestées :

  "Préparation du montage d’un projet de film (fiction ou documentaire)

  • Proposer au réalisateur un projet d’écriture du montage  
  • Identifier les besoins humains nécessaires à la réalisation du projet et proposer une liste de techniciens à la production. 
  • Définir le workflow du projet
  • Récupérer et archiver les rushes 
  • Paramétrer les outils de montage et les codecs de compression et encoder les rushes.
  • Lire et décoder les rapports scripts .  
  • Vérifier l'exploitabilité des images et du son et procéder aux synchronisations.  
  • Gérer les sauvegardes.
  • Recueillir les éléments techniques relatifs aux nouvelles pratiques et aux nouveaux outils et se positionner personnellement vis-à-vis des évolutions de son métier.


"Montage d'un film de fiction "  

  • Visionner plusieurs fois les prises pour identifier les intentions du réalisateur et les problèmes éventuels. 
  • Formaliser et proposer des solutions au réalisateur.
  • Traduire les intentions du réalisateur par le langage du montage et trouver le rythme du film.
  • Définir l’esthétique du film au montage 
  • Veiller à l’évolution dramaturgique du film tout au long du montage 
  • Organiser sa méthode de travail de façon à prendre régulièrement du recul par rapport à son montage 
  • Réaliser l’ensemble des raccords 
  • Chercher et monter des bruitages temporaires ainsi que des musiques témoins.
  • Sélectionner les prises de sons et synchroniser les sons à l'image.
  • Intégrer des éléments sonores et des bruitages. 
  • Exporter le montage 
  • Réaliser un teaser, une bande annonce et une affiche

"Montage d'un film ou une série d’animation"  

  • A partir de planches crayonnées, récréer les mouvements (des personnages, des décors, de la caméra) au sein du plan.
  • Rythmer les dessins pour rendre les mouvements fluides et définir la durée de chacun des plans et de chacun des dessins.  
  • Synchroniser les bruitages et les voix témoins des personnages (mouvements des personnages, expressions du visage…) avec les images 
  • Faire des propositions de cadrage ou de mouvements de caméra 
  • Réunir toutes les images finalisées par les équipes de compositing et les assembler.    
  • Identifier les problèmes (éléments ou insert manquants).

"Montage d'un projet audiovisuel (série, clip, émission télévisée)"  

  • Concevoir en temps réel une structure efficace pour le montage
  • Monter le produit en se conformant au cahier des charges : reportage, émission en plateau, clip…
  • Monter en mode multi-caméra 
  •  Finaliser la bande sonore et assurer un équilibre des sons d’ambiance et de la musique en utilisant des outils de montage et de mixage pour assurer la qualité du projet 
  • S’assurer du bon niveau sonore général en sortie master
  • Exporter son montage selon les normes de diffusion en identifiant les défauts éventuels 

" Finalisation d'un projet audiovisuel (film, série) avant sa diffusion (habillage, effets spéciaux, étalonnage, export) "  

  • Rechercher les éléments additionnels souhaités (sons, images, commentaires,   titres et sous-titres), en respectant la charte graphique, pour pouvoir   procéder à la création du générique. 
  • Concevoir un   générique d’une minute environ, cohérent avec une charte graphique.
  • Intégrer des éléments sur un fond vert pour compléter ou truquer une image.    
  • Détourer ou découper des éléments pour les intégrer dans un plan ou les  tracker (les animer et/ou les synchroniser au reste du plan). 
  • Engager une conformation avec les rushes natifs 
  • Paramètre le pupitre d’étalonnage, les cartes vidéo et le moniteur d’étalonnage   
  • Corriger la colorimétrie des plans  d’un film ou d’une série
  •  Analyser le signal vidéo, avec un vecteurscope pour s’assurer de la conformité du projet.  
  • Exporter son film en respectant une qualité native
  •  Exporter les versions du film selon les normes de diffusion (Internet, festival, Etats-Unis), en DCP ou autre format.
Modalités d'évaluation :

L’évaluation se fait en conditions professionnelles reconstituées via le montage, l'étalonnage et le trucage de 5 projets: une série de 4 épisodes, un court-métrage de fiction, une émission de télévision multi-caméra, un clip et une séquence animée. 

Cette évaluation permet d'évaluer les compétences dans toutes leur transversalité et de couvrir toutes les étapes de la post-production des images mais aussi différents formats (cinéma, télévision, animation…). 

RNCP35122BC01 - Préparer le montage d’une fiction ou d’un projet audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

En collaboration avec le   réalisateur et le directeur de production: 

C1.1 Identifier les intentions   artistiques du réalisateur pour proposer un projet d’écriture du montage. 

C1. 2 Constituer une équipe de post-production (assistant-monteur, étalonneur et truquiste).  

C1.3 Définir le workflow et paramétrer le logiciel de montage pour pouvoir procéder au montage.              C1.4 Paramétrer les outils de montage et encoder les rushes selon les besoins du workflow afin   de garantir l’efficacité du montage. 

C1.5 Récupérer les rushes et décoder   les rapports scripts pour prendre connaissance des intentions de montage et des prises cerclées pour chacun des plans. 

C1.6 Vérifier la qualité des images et du son fournis et choisir   les prises de son et les prises de vues à retenir afin d’optimise le travail de montage.  

C1.7 Vérifier les   synchronisations (image et son et flux vidéo) pour garantir la qualité du   montage. 

C1.8 Effectuer les backups pour assurer la sauvegarde et l’accessibilités des données.   

En autonomie : 

 C1.9 Effectuer une veille  sur l’évolution des logiciels pour pouvoir suivre les évolutions   et actualités du secteur et faire correspondre sa pratique professionnelle à la réalité du marché.     

L'évaluation se fait en situation professionnelle reconstituée: 

Le candidat prépare les éléments nécessaires au montage d’une séquence d’un film de fiction et d’une série. 

RNCP35122BC02 - Finaliser la post-production d’une fiction ou d’un projet audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

En autonomie :

C2.1  Réaliser un teaser, une bande-annonce et une  affiche pour permettre la promotion d’un court-métrage.   

C2.2 Rechercher les éléments additionnels   souhaités (sons, images, commentaires, titres et sous-titres) pour procéder à   la création du générique.  

C2.3 Mobiliser sa connaissance des outils   de compositing pour réaliser un générique  d’une minute.    

 C2.4  Intégrer des éléments sur un fond vert pour compléter ou truquer une image.  

C2.5 Détourer ou découper des éléments pour les intégrer dans un plan ou les   tracker (les animer et/ou les synchroniser au reste du plan).      

 C2.6 Engager une conformation avec les rushes   natifs en respectant le workflow pour reproduire le plus fidèlement possible les   décisions de montage. 

C2.7 Paramétrer le pupitre d’étalonnage, les cartes vidéo et le moniteur   d’étalonnage pour pouvoir procéder à la correction des images. 

C2. 8Corriger la colorimétrie d’une fiction ou d’un objet audiovisuel pour pouvoir garantir la qualité et   l’esthétique des images.

 C2.9 Utiliser des outils d’analyse du signal vidéo pour s’assurer de la conformité   du résultat.      

L'évaluation se fait en situation professionnelle reconstituée: le candidat assure l'étalonnage d'une série de 4 épisodes et d'un court-métrage de fiction et réalise le générique d'une série et le teaser, la bande annonce l'affiche et les trucages d'un court-métrage de fiction.

RNCP35122BC03 - Monter une fiction ou un projet audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

 Sous l’autorité du réalisateur:

C3.1 Réaliser un premier bout-à-bout   correspondant à l’organisation du scénario pour structurer le montage.

 C3.2 Visionner les prises pour identifier les intentions du réalisateur et   détecter les problèmes éventuels. 

C3.3 Formaliser et proposer des solutions au réalisateur pour garantir la qualité du montage.  

C3.4 Chercher et monter des bruitages temporaires ainsi que des musiques témoins pour pouvoir tester la cohérence entre les   images et le son. 

C3.5 Elaborer, avec le langage du montage, la structure narrative d’une œuvre de fiction, son rythme, son esthétique, sa dramaturgie, dans le respect   des intentions du réalisateur pour finaliser le film.  

C3.6 Savoir prendre du recul sur son propre travail pour garantir la   qualité du projet.

 C3.7 Effectuer l’ensemble des raccords pour permettre un assemblage   fluide des images.

 C3. 8Effectuer le montage son pour synchroniser l’image et la bande son.   

C3.9 Exporter son travail selon   les demandes de diffusion pour garantir la conformité du montage.   

Pour les émissions de direct ou en conditions de direct : C3.10 Concevoir en temps réel une structure   efficace pour le montage en se conformant au cahier des charges de   l’objet (reportage, émission en plateau, clip…) pour garantir sa conformité.  

C3.11 Monter en mode multi-caméra pour assembler les différentes sources (caméras, magnéto).       

L'évaluation se fait en situation professionnelle reconstituée: le candidat monte différents projets:  un court-métrage de fiction, 4 épisodes de série, une émission de télévision en multi-caméra et un clip et effectue le montage son d'une séquence de fiction. 


RNCP35122BC04 - Monter et assembler un film d’animation

Liste de compétences Modalités d'évaluation

En collaboration avec le réalisateur et/ou le directeur artistique: 

 C4. 1 A partir de planches crayonnées, récréer les mouvements (des personnages, des décors, de la caméra) au sein du plan pour donner vie aux images.  

C4. 2 Rythmer les dessins pour rendre les mouvements plus fluides  

C4. 3 Définir la durée de chacun des plans pour qu'ils soient animables, en accord avec le rythme de la séquence et compréhensible et réalistes. 

 C4. 4 Synchroniser les bruitages et les voix témoins des personnages avec les images pour guider les animateurs.  

C4.5 Faire des propositions de cadrage ou de mouvements de caméra afin d’enrichir le montage et la mise en scène.  

C4.6 Réunir toutes les images finalisées par les équipes decompositinget les assembler sa forme définitive au montage. 

 C4. 7 Identifier les problèmes (éléments ou insert manquants) pour compléter le montage.  

L'évaluation se fait en situation professionnelle reconstituée: le candidat assemble et monte une séquence animée (film ou série d’animation). 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La validation de la certification est acquise lorsque les 4 blocs de compétences sont considérés comme acquis . En formation initiale, le candidat devra également suivre 18 semaines de stages en situation professionnelle  (ceci étant bien entendu dispensé dans le cas des dispositifs impliquant une insertion professionnelle, comme les modalités alternantes ou les VAE).

Secteurs d’activités :
  • Production d'audiovisuel 
  • Sociétés de post-production
  • Chaînes de télévision, diffuseurs 
  • Production cinématographique 
  • Internet 


Type d'emplois accessibles :
  • Monteur
  • Étalonneur
  • Truquiste
  • Conseiller en effets spéciaux
  • Motion-designer  
  • Chef Monteur

L’accès aux postes de monteur, étalonneur ou truquiste se fait rarement en début de début de carrière. Le chef-monteur commence souvent sa carrière par des emplois d’assistant-monteur, le monteur d’émissions de télévision commence souvent par le travail de technicien vidéo. Après quelques années, certains professionnels se tournent vers des emplois plus qualifiés, comme directeur de post-production.    

Code(s) ROME :
  • L1507 - Montage audiovisuel et post-production
Références juridiques des règlementations d’activité :

aucune

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Dans le cadre d'une formation sous statut élève ou étudiant: être titulaire d'un diplôme ou d'une certification de niveau 4. 

Dans le cadre d'une VAE: pouvoir justifier d'au moins une année d'expérience (continue ou non) d’activité professionnelle en relation avec le contenu de la certification visée (monteur, monteur truquiste, assistant-monteur, assistant de post production étalonneur, truquiste, conseiller en effets spéciaux, motion-designer, technicien vidéo, chef-monteur).


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury de certification est composé d’au moins 4 membres, dont la moitié est issue de l’équipe éducative et pédagogique de 3iS SUP, et dont l’autre moitié est extérieure. Une partie des membres est représentant d’un des métiers visés par la certification ; l’autre est représentant d’un employeur d’un des secteurs visés. Le président du jury est désigné parmi l’une des personnalités extérieures.  

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50%.  

Répartition des représentants des salariés et des employeurs : 50%  

Par expérience X

Le jury de certification est composé d’au moins 4 membres, dont la moitié est issue de l’équipe éducative et pédagogique de 3iS SUP, et dont l’autre moitié est extérieure. Une partie des membres est représentant d’un des métiers visés par la certification ; l’autre est représentant d’un employeur d’un des secteurs visés. Le président du jury est désigné parmi l’une des personnalités extérieures.  

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50%.  

Répartition des représentants des salariés et des employeurs : 50%  

Par candidature individuelle X

Le jury de certification est composé d’au moins 4 membres, dont la moitié est issue de l’équipe éducative et pédagogique de 3iS SUP, et dont l’autre moitié est extérieure. Une partie des membres est représentant d’un des métiers visés par la certification ; l’autre est représentant d’un employeur d’un des secteurs visés. Le président du jury est désigné parmi l’une des personnalités extérieures.

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50%.  

Répartition des représentants des salariés et des employeurs : 50%  

En contrat d’apprentissage X

Le jury de certification est composé d’au moins 4 membres, dont la moitié est issue de l’équipe éducative et pédagogique de 3iS SUP, et dont l’autre moitié est extérieure. Une partie des membres est représentant d’un des métiers visés par la certification ; l’autre est représentant d’un employeur d’un des secteurs visés. Le président du jury est désigné parmi l’une des personnalités extérieures.  

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50%. 

Répartition des représentants des salariés et des employeurs : 50%  

En contrat de professionnalisation X

Le jury de certification est composé d’au moins 4 membres, dont la moitié est issue de l’équipe éducative et pédagogique de 3iS SUP, et dont l’autre moitié est extérieure. Une partie des membres est représentant d’un des métiers visés par la certification ; l’autre est représentant d’un employeur d’un des secteurs visés. Le président du jury est désigné parmi l’une des personnalités extérieures. 

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50%.  

Répartition des représentants des salariés et des employeurs : 50%  

Après un parcours de formation continue X

Le jury de certification est composé d’au moins 4 membres, dont la moitié est issue de l’équipe éducative et pédagogique de 3iS SUP, et dont l’autre moitié est extérieure. Une partie des membres est représentant d’un des métiers visés par la certification ; l’autre est représentant d’un employeur d’un des secteurs visés. Le président du jury est désigné parmi l’une des personnalités extérieures.  

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50%.  

Répartition des représentants des salariés et des employeurs : 50%  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
21/04/2009

Arrêté du 10 avril 2009 publié au Journal Officiel du 21 avril 2009  portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau III, sous  l'intitulé Monteur pour le cinéma et l'audiovisuel avec effet au 21  avril 2009, jusqu'au 21 avril 2012. 

Date de décision 16-12-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 16-12-2025
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2017|2018|2019
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 33 0 67 67 72
2017 37 0 83 73 71
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.3is.fr/formation/bac3-cinema-audiovisuel/


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
3IS BORDEAUX Habilitation pour former
3IS NANTES Habilitation pour former
INSTITUT INTERNATIONAL IMAGE SON Habilitation pour former
INSTIC / 3IS LYON Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP31975 RNCP31975 - Monteur truquiste étalonneur
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet