Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Assistant juridique : option judiciaire / juridique

Active

N° de fiche
RNCP35137
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 324p : Organisation du travail de bureau, organisation -bureautique
  • 345 : Application des droits et statuts des personnes
Formacode(s) :
  • 13254 : droit
  • 13266 : droit judiciaire privé
  • 35006 : secrétariat assistanat juridique
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 98%

Date d’échéance de l’enregistrement : 16-12-2022
Nom légal Nom commercial Site internet
ASSOCIATION PARITAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT DU DIALOGUE SOCIAL DANS LA BRANCHE DU PERSONNEL DES CABINETS D'AVOCATS - http://www.addsa.org/
Objectifs et contexte de la certification :

L’assistant juridique est au centre de la relation client. Il a la charge de l'accueil physique et téléphonique du client au sein de sa structure. Il est en mesure de gérer les réclamations de clients et de proposer des réponses à un conflit. Il allie des compétences d'écoute active et de reformulation à une communication assertive.

L’assistant juridique a également la charge de la communication en ligne de sa structure. Il participe à la création du site internet et en assure l'administration quotidienne par l'animation des réseaux sociaux et la veille sur la e-réputation de sa structure.

En lien avec la personne en charge de la comptabilité, l'assistant juridique prépare les opérations comptables courantes et assure le suivi de la facturation. Après négociations, il commande les fournitures et assure les relations avec les fournisseurs. Il assure l'établissement de la facturation et de son suivi (paiement, relance, contestation, exécution) en mettant quotidiennement à jour le tableau de bord. Il est également en charge des déclarations TVA. L’assistant juridique participe à la constitution des dossiers judiciaires (contentieux et non contentieux). Dans le respect des directives de son employeur, il commence par recueillir les pièces nécessaires à établir un acte introductif d'instance. Afin de répondre aux exigences de son employeur, il établit les courriers d'accompagnement des actes ou des formulaires judiciaires nécessaires à la procédure. L'assistant juridique rédige des écrits de qualité argumentés et structurés. En utilisant les réseaux dédiés, tel que le Réseau Privé Virtuel des Avocats (RPVA), il assure le suivi du calendrier procédural des affaires, ce qui lui permet d'organiser l'agenda de son employeur. Il a également la charge de l'archivage et du stockage de tous les documents.

Dans le cadre du suivi des dossiers, l’assistant juridique renseigne les clients sur toutes les étapes de leurs procédures dans le respect des règles déontologiques et du secret professionnel. Il est en mesure de répondre aux interrogations des clients et d'identifier les pièces manquantes. Il assure le suivi de calendrier procédural et échange avec les différents intervenants au dossier (huissier, greffes, client, expert, magistrat …). Conformément à la stratégie élaborée, l'assistant juridique rédige les projets d'actes en fonction du type de contentieux.

Pour cela il procède à l’analyse de la situation de fait, la qualifie en droit et rapproche le cas d’espèce de la règle de droit afin de construire une argumentation juridique pertinente. Il dispose d’une expertise en droit des affaires ou en procédure civile applicable à tout contentieux. Il est en mesure d’appliquer les règles juridiques en prenant en considération les tenants et les aboutissants techniques et stratégiques du dossier et ce pour mener à bien l'opération juridique ou la procédure judiciaire envisagée.

Activités visées :

Les structures où les assistants juridiques évoluent sont diverses et varient en termes d’effectif, d’organisation du travail, de nature d’activités (juridique et/ou judiciaire), de champ d’activité (cabinets généralistes ou spécialisés). De ces éléments d’influence peuvent varier les missions confiées à l’assistant juridique. Les domaines juridiques ou judiciaires étant exercés conjointement au sein d'une même structure mais à des degrés d'importance différents, la maîtrise des procédures attendue des assistantes dans les cabinets d'avocat concerne très majoritairement ou bien le domaine juridique ou bien le domaine judiciaire.    

D’une manière générale, les activités des assistants juridiques sont les suivantes :   

  • Exercer son rôle d’interface au sein de sa structure ;
  • Assurer la E-communication de sa structure ;
  • Préparer les opérations comptables courantes et assurer la facturation et son suivi ; 
  • Rédiger les actes juridiques et assurer le suivi processuel des dossiers (option judiciaire) ; 
  • Contribuer au traitement juridique des dossiers en droit des affaires (Option Juridique). 
Compétences attestées :

Gérer le stock de fournitures de la structure dans une démarche éco-responsable et en entretenant des relations durables avec les fournisseurs


Organiser l’activité au sein de la structure en analysant le fonctionnement de la structure, en anticipant les besoins, en mettant en place des outils et méthodes d’organisation afin de favoriser le travail collaboratif et d’optimiser les échanges. 


Communiquer avec ses interlocuteurs en s’adaptant à la situation et au public, en négociant, en traitant les réclamations afin de prévenir les conflits, de les gérer et de mettre en place des solutions pérennes.


Garantir la diffusion ascendante et descendante des informations au sein de la structure en évaluant sa sensibilité, son degré de confidentialité, sa cible, sa diffusion interne ou externe afin d’améliorer le fonctionnement de la structure.


Superviser la mise en place du site internet après avoir sélectionné et négocié avec le prestataire.


Participer à la création du site internet de sa structure répondant aux règles de référencement et en assurer l’administration au quotidien. 


Réaliser la communication sur les réseaux sociaux, l’animation d’une communauté et la veille de la E-réputation de sa structure. 


Préparer les éléments dédiés à la comptabilité tout en assurant la relation avec la personne chargée de celle-ci afin de lui permettre d’établir le bilan comptable de la structure


Mettre en œuvre et suivre la facturation en mettant à jour quotidiennement le tableau de bord de son service. 


Procéder à des déclarations de TVA au sein de sa structure en remplissant le bordereau adéquat, dans le respect des délais légaux afin de procéder au paiement auprès des services fiscaux. 


Traiter les nouveaux dossiers juridiques en identifiant la nature du dossier, le degré d’urgence, l’existence d’un possible conflit d’intérêt afin d’organiser leur répartition au sein du cabinet efficacement.  


Présenter au client les modes alternatifs de règlement des conflits (la médiation et le droit collaboratif) en vérifiant leur possibilité afin de traiter le dossier sous cet angle


Constituer le dossier en collectant les pièces et les informations nécessaires auprès du client, en vérifiant leur validité afin d’être en mesure d’analyser la situation de fait.


Procéder à des recherches juridiques afin de qualifier en droit la situation de fait analysée, en consultant des ressources dédiées (sites juridiques, revues juridiques…).


Appliquer les règles de droit à la situation de fait analysée afin de construire l’argumentation juridique appropriée au dossier à traiter.


Rédiger des projets d’actes à partir d’un modèle choisi dans la bibliothèque d’actes actualisée, en développant une argumentation juridique appréhendant la stratégie définie pour le dossier.


Assurer le suivi du calendrier procédural et réaliser les opérations qui en découlent en utilisant notamment le réseau dédié sur l’ensemble de la procédure (appel compris) afin de mener à bien le dossier initié jusqu’à son terme.


Exercer le cas échéant la voie de recours adaptée à la décision rendue en rédigeant l’acte ou en réalisant la formalité approprié.e.


Diligenter et suivre la procédure d’exécution, amiable ou forcée en sollicitant éventuellement un huissier compétent afin de mener à terme le dossier.


Renseigner les clients de la structure sur le déroulement de leur dossier dans le respect des règles déontologiques et du secret professionnel.


Échanger avec les différents intervenants au dossier (huissier, greffes, client, expert, magistrat …) en utilisant le vocabulaire juridique approprié et en respectant les impératifs de discrétion.


Traiter les nouveaux dossiers juridiques en identifiant la nature du dossier, le degré d’urgence, l’existence d’un possible conflit d’intérêt afin d’organiser leur répartition au sein du cabinet efficacement. 


Préparer le dossier en collectant les pièces et les informations nécessaires auprès du client et des différents intervenants au dossier (greffes, formalistes, expert-comptable …)  et en vérifiant les diligences à accomplir et les délais impartis afin de mener à bien l’opération juridique envisagée.


Renseigner le client sur le déroulement de son dossier dans le respect des règles déontologiques et du secret professionnel afin de le rassurer sur le traitement.


Procéder à des recherches juridiques afin d’apporter une réponse juridique vérifiée et actualisée au regard de l’opération juridique envisagée en consultant des ressources dédiées (sites juridiques, revues juridiques, site du greffe du tribunal de commerce…).


Préparer le contenu juridique nécessaires à la rédaction des projets d’actes et/ou de documents liés à l’opération juridique envisagée à partir de l’analyse du dossier et des pièces 


Rédiger en autonomie des projets d’actes et/ou de documents 


Mettre en œuvre les formalités liées à l’opération juridique envisagée dans les délais requis en complétant notamment le/les formulaires adéquat(s), en procédant à la transmission des dossiers, au règlement des coûts d’enregistrement de la   formalité auprès des services compétents jusqu’à la tenue et la mise à jour   des registres juridiques    


Assurer le suivi du dossier de l’envoi du projet au client jusqu’à la confirmation par les services compétents de la finalisation de l’opération juridique envisagée.               

Modalités d'évaluation :

Mises en situations professionnelles     

Retour d’expérience, par écrit, 

Présentation orale sur un retour d’expérience 

Jeux de rôles

Évaluation distancielle sous forme de quiz

Rédaction d’un écrit à partir d’une mise en situation professionnelle

Mise en place d’une campagne de communication digitale

Cas pratique et rédaction d’actes 

Mémoire final 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35137BC01

Exercer son rôle d’interface au sein de sa structure

Gérer le stock de fournitures de la structure dans une démarche éco-responsable et en entretenant des relations durables avec les fournisseurs


Organiser l’activité au sein de la structure en analysant le fonctionnement de la structure, en anticipant les besoins, en mettant en place des outils et méthodes d’organisation afin de favoriser le travail collaboratif et d’optimiser les échanges. 


Communiquer avec ses interlocuteurs en s’adaptant à la situation et au public, en négociant, en traitant les réclamations afin de prévenir les conflits, de les gérer et de mettre en place des solutions pérennes.


Garantir la diffusion ascendante et descendante des informations au sein de la structure en évaluant sa sensibilité, son degré de confidentialité, sa cible, sa diffusion interne ou externe afin d’améliorer le fonctionnement de la structure.

     Cas pratique : la simulation des   commandes à partir de consignes.     


Cas pratique :A partir d’une situation donnée, la stagiaire doit faire des   propositions d’amélioration de l’organisation de la structure.   


       Mise en   situation : Retranscrire un   dialogue (fictif ou réel) en suivant la méthode DESC (Outil de communication   de résolution de problèmes).         

RNCP35137BC02

Assurer la e-communication de sa structure

Superviser la mise en place du site internet après avoir sélectionné et négocié avec le prestataire.


Participer à la création du site internet de sa structure répondant aux règles de référencement et en assurer l’administration au quotidien. 


Réaliser la communication sur les réseaux sociaux, l’animation d’une communauté et la veille de la E-réputation de sa structure.

     Cas pratique : lors d’une simulation   le candidat met en place l’interface du site et/ou supervise la mise en place   d’un site internet auprès de prestataires.    


 Mise en place   d’une campagne de communication digitaletenant compte des spécificités des réseaux sociaux.     

RNCP35137BC03

Préparer les opérations comptables courantes et assurer la facturation et son suivi

Préparer les éléments dédiés à la comptabilité tout en assurant la relation avec la personne chargée de celle-ci afin de lui permettre d’établir le bilan comptable de la structure


Mettre en œuvre et suivre la facturation en mettant à jour quotidiennement le tableau de bord de son service. 


Procéder à des déclarations de TVA au sein de sa structure en remplissant le bordereau adéquat, dans le respect des délais légaux afin de procéder au paiement auprès des services fiscaux. 

     Cas pratiques : Sur la préparation des éléments de comptabilité nécessaires à un   cas donné.        

     

Mise en situation professionnelle :Élaboration   d’un tableau de bord de facturation pour son service. - mise en œuvre   et suivi de la facturation      

    

Cas pratique :Remplir un bordereau de déclaration de TVA     

RNCP35137BC04

Rédiger les actes juridiques et assurer le suivi processuel des dossiers (option judiciaire)

Traiter les nouveaux dossiers juridiques en identifiant la nature du dossier, le degré d’urgence, l’existence d’un possible conflit d’intérêt afin d’organiser leur répartition au sein du cabinet efficacement.  


Présenter au client les modes alternatifs de règlement des conflits (la médiation et le droit collaboratif) en vérifiant leur possibilité afin de traiter le dossier sous cet angle


Constituer le dossier en collectant les pièces et les informations nécessaires auprès du client, en vérifiant leur validité afin d’être en mesure d’analyser la situation de fait.


Procéder à des recherches juridiques afin de qualifier en droit la situation de fait analysée, en consultant des ressources dédiées (sites juridiques, revues juridiques…).


Appliquer les règles de droit à la situation de fait analysée afin de construire l’argumentation juridique appropriée au dossier à traiter.


Rédiger des projets d’actes à partir d’un modèle choisi dans la bibliothèque d’actes actualisée, en développant une argumentation juridique appréhendant la stratégie définie pour le dossier.


Assurer le suivi du calendrier procédural et réaliser les opérations qui en découlent en utilisant notamment le réseau dédié sur l’ensemble de la procédure (appel compris) afin de mener à bien le dossier initié jusqu’à son terme.


Exercer le cas échéant la voie de recours adaptée à la décision rendue en rédigeant l’acte ou en réalisant la formalité approprié.e.


Diligenter et suivre la procédure d’exécution, amiable ou forcée en sollicitant éventuellement un huissier compétent afin de mener à terme le dossier.


Renseigner les clients de la structure sur le déroulement de leur dossier dans le respect des règles déontologiques et du secret professionnel.


Échanger avec les différents intervenants au dossier (huissier, greffes, client, expert, magistrat …) en utilisant le vocabulaire juridique approprié et en respectant les impératifs de discrétion.

Évaluations distancielles (une par thématique) présentées sous forme de QUIZ composé de 20 questions.       


Évaluation écrite finale (Cas pratiques et rédaction d’actes) de 3h30 qui porte sur l’ensemble du programme.   

RNCP35137BC05

Contribuer au traitement juridique des dossiers en droit des affaires

Traiter les nouveaux dossiers juridiques en identifiant la nature du dossier, le degré d’urgence, l’existence d’un possible conflit d’intérêt afin d’organiser leur répartition au sein du cabinet efficacement. 


Préparer le dossier en collectant les pièces et les informations nécessaires auprès du client et des différents intervenants au dossier (greffes, formalistes, expert-comptable …)  et en vérifiant les diligences à accomplir et les délais impartis afin de mener à bien l’opération juridique envisagée.


Renseigner le client sur le déroulement de son dossier dans le respect des règles déontologiques et du secret professionnel afin de le rassurer sur le traitement.


Procéder à des recherches juridiques afin d’apporter une réponse juridique vérifiée et actualisée au regard de l’opération juridique envisagée en consultant des ressources dédiées (sites juridiques, revues juridiques, site du greffe du tribunal de commerce…).


Préparer le contenu juridique nécessaires à la rédaction des projets d’actes et/ou de documents liés à l’opération juridique envisagée à partir de l’analyse du dossier et des pièces 


Rédiger en autonomie des projets d’actes et/ou de documents 


Mettre en œuvre les formalités liées à l’opération juridique envisagée dans les délais requis en complétant notamment le /les formulaires adéquat(s), en procédant à la transmission des dossiers, au règlement des coûts d’enregistrement de la formalité auprès des services compétents jusqu’à la tenue et la mise à jour des registres juridiques


Assurer le suivi du dossier de l’envoi du projet au client jusqu’à la confirmation par les services compétents de la finalisation de l’opération juridique envisagée.

Évaluations distancielles présentées sous forme de QUIZ composé de 20 questions.   


Une évaluation écrite finale de 3h30 portant sur l’ensemble du programme. Cette évaluation porte notamment sur :  · des cas pratiques  · des rédactions d’actes et/ou de documents  des formulaires à compléter. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Les candidats validant l'obtention de la certification d'Assistant juridique doivent valider les 3 blocs de compétences communs et en fonction de l'option choisie : le bloc 4 pour l'option judiciaire et le bloc 5 pour l'option juridique. 

L'obtention des 4 blocs de compétences (3 communs + 1 optionnel au choix) et du mémoire final constituent la certification d'Assistant juridique : 


 Mémoire final * : réalisation d’un mémoire inhérent à l’obtention de la certification dans sa totalité (non obligatoire pour le passage des blocs de compétences individuellement) d’une totalité de 30 à 50 pages (hors annexes) et une soutenance de 30 minutes (présentation puis questions du jury). 

Secteurs d’activités :

 L’assistant juridique travaille au sein des structures ou secteurs d’activités suivants :  

- les cabinets d’avocats, 

- les offices ministériels (notaires, huissiers de justice),  

- les administrations publiques et collectivités territoriales,  

- les entreprises privées (services contentieux, recouvrement de créances, mandataire liquidateur), cabinets comptables, mutuelles et assurances. 

Type d'emplois accessibles :

On peut le retrouver sous les appellations métiers suivantes :  

- Assistant juridique 

- Assistant de justice 

- Assistant de service juridique 

- Auxiliaire juridique 

- Secrétaire spécialisé  

- Secrétaire juridique

Code(s) ROME :
  • M1607 - Secrétariat
  • K1902 - Collaboration juridique
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

- Être titulaire du 1er cycle délivré par l’ENADEP,

- Ou être titulaire du CQP ou du Titre de secrétaire juridique délivré par l’ENADEP,

- Ou justifier d’une pratique professionnelle de 3 ans en rapport avec la finalité de la formation.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Un Président extérieur à l’ADDSA et au Conseil de Perfectionnement (par exemple avocat professeur ou chargé de cours dans une faculté de droit), 

Un salarié ayant validé la certification, 

Un avocat employeur d’un salarié ayant validé la certification, 

Un formateur avocat de l’organisme de formation délivrant le titre, 

Un formateur non-avocat de l’organisme de formation délivrant le titre

Après un parcours de formation continue X

Un Président extérieur à l’ADDSA et au Conseil de Perfectionnement (par exemple avocat professeur ou chargé de cours dans une faculté de droit), 

Un salarié ayant validé la certification, 

Un avocat employeur d’un salarié ayant validé la certification, 

Un formateur avocat de l’organisme de formation délivrant le titre, 

Un formateur non-avocat de l’organisme de formation délivrant le titre

En contrat de professionnalisation X

Un Président extérieur à l’ADDSA et au Conseil de Perfectionnement (par exemple avocat professeur ou chargé de cours dans une faculté de droit), 

Un salarié ayant validé la certification, 

Un avocat employeur d’un salarié ayant validé la certification, 

Un formateur avocat de l’organisme de formation délivrant le titre, 

Un formateur non-avocat de l’organisme de formation délivrant le titre

Par candidature individuelle X

Un Président extérieur à l’ADDSA et au Conseil de Perfectionnement (par exemple avocat professeur ou chargé de cours dans une faculté de droit), 

Un salarié ayant validé la certification, 

Un avocat employeur d’un salarié ayant validé la certification, 

Un formateur avocat de l’organisme de formation délivrant le titre, 

Un formateur non-avocat de l’organisme de formation délivrant le titre

Par expérience X

Un Président extérieur à l’ADDSA et au Conseil de Perfectionnement (par exemple avocat professeur ou chargé de cours dans une faculté de droit), 

Un salarié ayant validé la certification, 

Un avocat employeur d’un salarié ayant validé la certification,  

Un formateur avocat de l’organisme de formation délivrant le titre, 

Un formateur non-avocat de l’organisme de formation délivrant le titre

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP6933

   Assistant juridique - Chambre de commerce et d'industrie Seine Mer Normandie – Niveau 5(Eu) III (Fr)  

   Assistant juridique - Chambre de commerce et d'industrie Seine Mer Normandie – Niveau 5(Eu) III (Fr)  

 Equivalence partielle       

Bloc de compétence n°3 et bloc de compétences n°3 de la fiche n° 6933 - Traiter les données financières et comptables - Chambre de commerce et d’industrie Seine Mer Normandie – Assistant juridique.   

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Date de décision 16-12-2020
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 16-12-2022
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2017|2018|2019|2020
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 125 0 99 49 56
2017 142 0 99 53 57
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
ECOLE NAT DROIT CHAMBRE AVOUES Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP27017 RNCP27017 - Assistant(e) juridique
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet