Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

BTSA - option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature

Inactive

N° de fiche
RNCP352
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 213 : Forets, espaces naturels, faune sauvage, pêche
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'agriculture - - http://www.agriculture.gouv.fr
Activités visées :
* Activités visées :
Remarque : il y a deux grands profils d’emplois pour les techniciens supérieurs dans ce domaine : gestionnaire d’espaces naturels (spécialité Gestion des espaces naturels) et ' animateur nature ' (spécialité Animation nature). En fait, la séparation entre ces deux emplois n’est pas tranchée et il existe des situations intermédiaires ; c’est pourquoi les activités ci-après ne sont pas distinguées selon les deux profils.

Selon la spécialité et l’emploi exercé, le titulaire du BTSA GEPEN exerce tout ou partie des activités suivantes :
– Il contribue au diagnostic d’un espace (diagnostic patrimonial écologique, paysager, culturel et économique du site).
– Il participe à la réalisation d’une étude pronostique.
– Il propose les solutions techniques de gestion les mieux appropriées.
– Il organise sur le terrain l’application des choix techniques de gestion.
– Il applique le protocole de suivi défini par l’équipe scientifique.
– Il intègre son action dans un cadre socio-économique et juridique.
– Il participe à la politique de communication et d’interprétation de la structure pour laquelle il travaille.
– Il actualise son information.
– Il participe à l’élaboration de la politique pédagogique de la structure pour laquelle il travaille.
– Il conçoit un projet d’animation.
– Il met en place le projet d’animation.
– Il réalise des actions d’animation.
– Il analyse les résultats de ses actions.
– Il gère une équipe.
– Il s’insère dans une équipe.
– Il collabore avec le responsable marketing pour la promotion et la commercialisation du projet.
Compétences attestées :
* Capacités communes à toutes les options : – Choisir et utiliser, dans une situation donnée, un modèle mathématique adapté au traitement de l’information présentée sous différents aspects.
– Utiliser des outils informatiques.
– Communiquer dans une langue étrangère, par oral et par écrit, dans sa vie professionnelle (anglais ou allemand ou italien ou espagnol).
– Mobiliser des capacités d’expression, de communication, de relation, d’initiative
– Se repérer dans la réalité économique et sociale.

* Capacités spécifiques à l’option :
– Se situer comme partenaire des acteurs de la gestion et de la protection de la nature.
– Décrire la structure des populations et expliquer leur dynamique.
– Décrire la structure des peuplements fonctionnels, des écosystèmes et des écocomplexes, et expliquer leur dynamique.
* Capacités spécifiques à la spécialité :
– Choisir et utiliser des méthodes et outils d’approche de la nature adaptés à des publics déterminés.
– Intégrer ses connaissances naturalistes dans un contexte culturel, les associer à des techniques de médiation appropriées.
– Gérer les activités d’animation-nature, les promouvoir ; concevoir et mettre en œuvre un projet.

Secteurs d’activités :
Les espaces naturels doivent être gérés dans le but de préserver ou restaurer les richesses et la diversité écologique, de sensibiliser les publics, mais aussi dans un souci de valorisation économique et de création d’emplois. Il apparaît ainsi deux grandes familles d’emplois pour les techniciens supérieurs dans ce domaine : celui de gestionnaire d’espaces naturels (spécialité Gestion des espaces naturels) et celui d’animateur ' nature ' (spécialité Animation nature). En fait, la séparation entre ces deux emplois n’est pas tranchée et il existe des situations intermédiaires.


Type d'emplois accessibles :
Les techniciens supérieurs en ' animation nature ' travaillent à la sensibilisation, l’éducation du public à la nature et à l’environnement, à l’interprétation des milieux. Ils participent à l’éveil d’une ' conscience écologique et environnementale ' du public. Ils s’adressent à des publics d’âges, de cultures, de milieux divers et dans des circonstances variées.
Ils sont employés dans des structures variées : associations de protection de la nature et naturalistes, sites d’accueil du public sur le thème fort du patrimoine (parcs naturels régionaux, parcs nationaux, écomusées, réserves…), centres permanents d’initiation à l’environnement, organismes d’éducation populaire, centres de classes de découverte, de vacances ou de loisir, MJC, foyers ruraux, syndicats d’initiative, pays d’accueil, administrations ou collectivités locales qui ont une politique de communication sur le thème de l’environnement… Ils travaillent la plupart du temps au sein d’une équipe.

Code(s) ROME :
  • A1204 - Protection du patrimoine naturel
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X Idem.
Par expérience X Sa composition doit être conforme à la fois à la réglementation du BTSA et au décret d’application de la VAE (n° 2002-615 du 26 août 2002) : – deux-tiers d’enseignants d’établissements agricoles publics ou privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au BTSA,
– un tiers de représentants qualifiés des professions concernées, pour moitié employeurs et pour moitié salariés occupant un emploi visé par le diplôme.
En contrat de professionnalisation X Idem.
Après un parcours de formation continue X Idem.
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X Le jury national, présidé par un ingénieur général du génie rural, des eaux et des forêts, est composé : – pour deux tiers au moins d’enseignants d’établissements agricoles publics ou privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au BTSA,
– pour un tiers au maximum, d’employeurs et de salariés des professions concernées et de personnalités notoirement compétentes, dont au moins un membre de l’enseignement supérieur.
Par candidature individuelle X Idem.
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Décret n° 89-201 du 4 avril 1989 modifié portant règlement général du brevet de technicien supérieur agricole (JO du 8 avril 1989)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Arrêté du 15 octobre 1992 portant création et fixant les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur agricole, option Gestion et protection de la nature (JO du 29 octobre 1992)

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 pris pour application de l’article 900-1 du code du travail et des articles L. 335-5 et L. 335.6 du code de l’éducation relatif à la validation des acquis de l’expérience pour la délivrance d’une certification professionnelle (JO du 28 avril 2002)
Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-1970
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :
Site Internet de la communauté éducative de l’enseignement agricole public français : educagri.fr
http://www.educagri.fr

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Nouvelle(s) Certification(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP15674 RNCP15674 - BTSA - option Gestion et protection de la nature (GEPEN), spécialité Animation nature
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet