Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - ingénieur diplômé de l'Institut national des sciences appliquées de Lyon, spécialité génie énergétique et génie de l'environnement

Active

N° de fiche
RNCP35245
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
  • 343 : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement
Formacode(s) :
  • 15054 : développement personnel et professionnel
  • 24154 : énergie
  • 12554 : environnement aménagement
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-09-2025
Nom légal Nom commercial Site internet
INST NATIONAL SCIENCES APPLIQUEES LYON INSA LYON -
Objectifs et contexte de la certification :

L’ingénieur génie énergétique et génie de l'environnement se place majoritairement dans les secteurs de la production et de la distribution de l’énergie, de l’énergétique du bâtiment et des transports mais aussi des procédés et de l’environnement avec pour objectif de développer ses capacités d’adaptation et d’évolution dans les différents métiers de ces domaines. Sa connaissance de toutes les sources d’énergie, de toutes ses formes, renouvelables ou non, lui permet d’aborder pratiquement tous les cas, en particulier, ceux multi énergies avec le souci d’efficacité et de sobriété, tout en respectant les normes environnementales et en minimisant les impacts sur les milieux naturels et le bilan carbone en accord avec le territoire (région ou pays) d’accueil. 

Ses fonctions au sein de l’entreprise sont variées : Ingénieur de recherche, ingénieur études et développement, chef de projet, consultant, ingénieur de production, ingénieur qualité, ingénieur conseil. 

Pour répondre à ces besoins, l'ingénieur INSA Lyon diplômé en génie énergétique et génie de l'environnement reçoit une formation généraliste qui certifie des compétences techniques et managériales dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement ainsi que dans les sciences de l’ingénieur.  

La certification garantit également que cet ingénieur sait s'adapter pour travailler dans des contextes diversifiés dans les grands groupes et les PME/PMI, mais également dans les collectivités locales, les services et agences de l’état, les universités et les centres de recherche, et dans le secteur associatif ou humanitaire. 

Il sait également percevoir sa place d'ingénieur en énergie et environnement dans la société grâce à sa capacité d'analyser les enjeux sociétaux, économiques et éthiques. 

Sur la base de la validation intégrale des 3 blocs, l’ingénieur génie énergétique et génie de l'environnement  acquiert un niveau de maîtrise supplémentaire de compétences orientées « Energétique » « ou « environnement » ou « gestion de projet».  

Activités visées :

  L’ingénieur diplômé en Génie énergétique et génie de l'environnement de l’INSA Lyon exerce son activité dans tous les domaines et les secteurs liés à la production, la transformation et l’utilisation de l’énergie avec la particularité d’intégrer, d’évaluer et de minimiser les impacts environnementaux.  

Il conçoit et met en œuvre des systèmes énergétiques efficaces, sobres et économiquement viable en minimisant les impacts environnementaux.   

Il conçoit, réalise, gère et maintient des procédés et des systèmes énergétiques dans tous les secteurs (industriels, tertiaires, transports). 

Il met en œuvre des logiciels métiers pour justifier le choix de solutions technologiques.  

Il gère des projets et conduit des équipes.  

Il exerce des missions de production, de maintenance, de recherche et développement, de qualité et de contrôle ou de conseil dans les industries, les centres ou laboratoires de recherche ou les collectivités territoriales liées à la production et la distribution de l’énergie, à l’énergétique du bâtiment et aux transports mais aussi aux procédés et à l’environnement. 

L’ensemble de ces caractéristiques fait de l’ingénieur génie énergétique et génie de l'environnement, un ingénieur énergéticien disposant de compétences environnementales et managériales qui lui permettent d’accéder rapidement à une fonction « d’assembleur » dans tout projet industriel d’envergure où les problèmes énergétiques et environnementaux sont à la fois transverses, omniprésents et indissociables.

Compétences attestées :

  L’ingénieur diplômé en génie énergétique et génie de l'environnement de l’INSA Lyon est un ingénieur généraliste qui maîtrise les savoirs et savoir-faire fondamentaux de l’énergétique, de l’énergie, des procédés et de l’environnement. 

Il analyse, modélise et simule des procédés ou des systèmes énergétiques pour les contrôler ou les optimiser. 

Il assure le management environnemental (textes réglementaires, normes) de toutes activités et dispose de solides compétences dans le domaine du développement durable. 

Il met en œuvre des éco-technologies et met en application les principes et la démarche de l'écologie industrielle à l'échelle d'un territoire en proposant des boucles matières et/ou énergie entre les différentes activités humaines.  

Il prend en compte la dimension humaine et sociétale dans ses choix et ses stratégies.   

Il présente de façon synthétique et argumentée, tant à l'oral qu'à l'écrit, les enjeux, méthodes employées, résultats et conclusions.

Modalités d'évaluation :

La validation des compétences se fait sur un modèle hybride prenant en compte la maîtrise des ressources (connaissances et capacités) aux travers d’examens écrits sous forme de QCM, de problèmes guidés et de problèmes ouverts et/ou oraux et/ou pratiques. 

Pour chaque EC, la forme de l’examen (nature, durée) est publiée dans les modalités du contrôle continu révisées annuellement par les départements proposant aux diplômes :

  • la mobilisation des ressources pour répondre à une mise en situation plus ou moins complexe, essentiellement pendant les projets, ou les périodes en entreprise (Stages, projets de fin d’études, alternance).
  • l’évaluation se fait aux travers de grilles d’évaluation critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation et de non validation.  
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35245BC01

Evaluer, contrôler et optimiser des procédés ou des systèmes énergétiques pour plus d’efficacité

Analyser, modéliser et simuler des systèmes énergétiques quelconques pour les contrôler ou les optimiser en y intégrant les flux énergétiques et exergétiques (mécanique, thermique et matière) ainsi que le bilan des coûts.  

Concevoir, dimensionner, et optimiser des installations de génie des procédés.   

Acquérir et analyser des résultats expérimentaux dans le domaine du génie des procédés et du génie énergétique   

Evaluer les performances énergétiques des systèmes et proposer des solutions d’efficacité énergétique.   

Utiliser des logiciels propres aux domaines du génie des procédés et du génie énergétique.   

Utiliser des outils statistiques à des fins d'analyse et d'aide à la décision.   

Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive en langue française ou anglaise.

 Les évaluations formelles des capacités et des connaissances sont effectuées sous la forme de QCM, de problèmes guidés ou de problèmes ouverts pour chaque EC qui contribue à ce bloc. 

Des évaluations écrites ou orales sont organisées pour les mises en situation en projets ou de stages. 

La forme de l’examen (nature, durée) est publiée dans les modalités du contrôle continu révisées annuellement par le département. 

L’évaluation se fait au travers de grilles d’évaluation critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation et de non-validation. 

Les compétences sont validées par décision de jury en fonction des résultats des évaluations. 

RNCP35245BC02

Proposer et mettre en œuvre des systèmes multi-énergies comportant entre autres des sources décarbonées

Dimensionner les principaux éléments des installations d’énergies renouvelables ainsi que mener des études de performances annuelles à l'aide d'outils de simulation dédiés.   

Discuter de manière argumentée et intégrer les enjeux liés aux énergies fossiles et nucléaire.   

Discuter de manière argumentée et intégrer les enjeux du transport, de la distribution, du marché et du droit de l’énergie (électricité et gaz).   

Proposer des solutions technologiques adaptées pour la valorisation de chaleur.   

Intégrer les grands enjeux de la transition énergétique : aspects techniques, économiques, juridiques et environnementaux.   

Prendre en compte la dimension humaine sociétale et multiculturelle dans ses choix et ses stratégies.   Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive.  

Les évaluations formelles des capacités et des connaissances sont effectuées sous la forme de QCM, de problèmes guidés ou de problèmes ouverts pour chaque EC qui contribue à ce bloc. 

Des évaluations écrites ou orales sont organisées pour les mises en situation en projets ou de stages. La forme de l’examen (nature, durée) est publiée dans les modalités du contrôle continu révisées annuellement par le département. 

L’évaluation se fait au travers de grilles d’évaluation critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation et de non-validation. 

Les compétences sont validées par décision de jury en fonction des résultats des évaluations. 

RNCP35245BC03

Concevoir et mettre en œuvre une démarche d'écologie industrielle et territoriale visant à optimiser la gestion des ressources et à limiter les impacts environnementaux

Apprécier les conséquences environnementales des activités anthropiques sur les milieux naturels de la planète.   

Appliquer les principes et la démarche de l'écologie industrielle à l'échelle d'un territoire en proposant des boucles matières et/ou énergie entre les différentes activités humaines.    

Sélectionner les voies de traitement des déchets et des effluents offrant le plus de synergies territoriales avec le reste des activités.  

Se situer, travailler, évoluer dans une entreprise, une organisation socio-productive en langue française et anglaise   

Prendre en compte la dimension humaine sociétale et multiculturelle dans ses choix et ses stratégies.   

Présenter de façon synthétique et argumentée, tant à l'oral qu'à l'écrit, les enjeux, méthodes employées, résultats et conclusions  

Les   évaluations formelles des capacités et des connaissances sont effectuées sous   la forme de QCM, de problèmes guidés ou de problèmes ouverts pour chaque EC   qui contribue à ce bloc. 

Des évaluations écrites ou orales sont organisées   pour les mises en situation en projets ou de stages. La forme de l’examen (nature, durée) est publiée dans les modalités du contrôle continu révisées annuellement par le département. 

L’évaluation se fait au travers de grilles   d’évaluation critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation et de non-validation. 

Les compétences sont validées par décision de jury en fonction des résultats des évaluations.     

RNCP35245BC04

Utiliser les systèmes de management et les outils d'analyse dans le cadre d’une démarche de Développement Durable et de Responsabilité Sociétale des organisations : aspects normatif, socio-économique, financier et technique

Utiliser la méthode Bilan Carbone de l'ADEME.   

Réaliser une ACV   

Assurer le management environnemental (textes réglementaires, normes) de toutes activités en disposant de solides compétences dans le domaine du développement durable.   

Intégrer les enjeux économiques liés aux thématiques environnementales.   

Intégrer les bases du financement et du pilotage économique de projets.  

Les   évaluations formelles des capacités et des connaissances sont effectuées sous   la forme de QCM, de problèmes guidés ou de problèmes ouverts pour chaque EC   qui contribue à ce bloc. 

Des évaluations écrites ou orales sont organisées pour les mises en situation en projets ou de stages. La forme de l’examen   (nature, durée) est publiée dans les modalités du contrôle continu révisées   annuellement par le département. 

L’évaluation se fait au travers de grilles d’évaluation critériées traduites en note sur une échelle de 0 à 20 ou en décision de validation et de non-validation. 

Les compétences sont validées   par décision de jury en fonction des résultats des évaluations.     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L’obtention du diplôme d’ingénieur de l’INSA Lyon en spécialité génie énergétique et génie de l'environnement est conditionnée par la validation de tous les blocs de compétences de la formation. Outre cette validation, une mobilité internationale de 3 mois minimum est obligatoire. Elle peut prendre la forme d’un échange académique ou d’un stage. Les élèves doivent de plus satisfaire au niveau B2 européen en anglais certifié par un test externe. Enfin, conformément aux recommandations de la Commission des Titres d’Ingénieur, une période de stage en entreprise d’une durée minimale de 28 semaines est obligatoire. Cette période d’immersion en entreprise peut être amenée à 14 semaines lorsque l’élève ingénieur est inscrit dans un parcours recherche incluant un stage long (5 mois) en laboratoire de recherche.  

Secteurs d’activités :

Les diplômés exercent leur activité dans les entreprises du secteur de l’énergie, des transports, du bâtiment, les cabinets d’ingénierie, les bureaux d’études techniques, la fonction publique et territoriale, le génie chimique, l’environnement, l’enseignement et la recherche.  

Type d'emplois accessibles :

Le professionnel exerce son activité dans les domaines de l’ingénierie, des études, de la recherche et du développement, de l’exploitation, de la maintenance, des essais.  

Code(s) ROME :
  • H2701 - Pilotage d''installation énergétique et pétrochimique
  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
  • F1103 - Contrôle et diagnostic technique du bâtiment
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Pré-jury avec les enseignants participant aux trois années de formation (les services sociaux et médicaux sont invités), présidé par le directeur de département. 

Jury d’établissement avec les directeurs de départements accompagnés d’un enseignant du département et le directeur adjoint de la formation en charge des études (les services sociaux et médicaux, la directrice administrative de la scolarité sont invités), présidé par le directeur de la formation. 

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

  Le jury de VAE est désigné par le directeur de l'INSA Lyon. Il est composé de 6 personnes :

  • le directeur de Département
  • un représentant de la Direction de la Formation (qui peut être un enseignant du Département)
  • un enseignant du Département de la Formation Continue
  • un enseignant du Département dans la spécialité
  • un ingénieur diplômé du Département
  • un ingénieur non diplômé du Département

Le jury de VAE désigne avant la soutenance le président du jury qui se chargera de remplir le Procès Verbal de soutenance indiquant la décision finale.  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Le diplôme d'ingénieur confère le grade de Master

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)


Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
19-03-1957

Date de création de l'INSA de Lyon : loi n°57-

320 du 18 mars 1957, publié au JO du 19 mars

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
07-04-2021

Arrêté du 25 février 2021 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé, publié au JO le 07/04/2021

-

Notification délivrée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur le 27/07/2020 pour la délivrance du diplôme "titre d'ingénieur diplômé de l'Institut national des sciences appliquées de Lyon, spécialité génie énergétique et génie de l'environnement" pour une durée de 5 ans, au niveau 7, dans l’attente de la publication de l’arrêté régularisant cette accréditation 


Date d'effet de la certification 01-09-2020
Date d'échéance de l'enregistrement 01-09-2025
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP17826 RNCP17826 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Institut national des sciences appliquées de Lyon, spécialité génie énergétique et environnement
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet