Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Designer en architecture d'intérieur

Inactive

N° de fiche
RNCP35251
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 233n : Etudes et projets d agencement intérieur, architecture d intérieur
Formacode(s) :
  • 45015 : Architecture intérieure
Date d’échéance de l’enregistrement : 10-02-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ECOLES CREATIVES RENNES 42985984600041 IFFDEC - ESMA - PIVAUT
ECOLES CREATIVES MONTPELLIER 84192613200025 ESMA - CINECREATIS https://www.esma-artistique.com/
ETPA - ECOLES CREATIVES 31976335500066 ETPA - ESMA -
Objectifs et contexte de la certification :

Les marchés qui impactent le métier de designer en architecture d’intérieur enregistrent une croissance notable, autour de 4% chaque année. 

Dans ce contexte favorable au développement de l’architecture intérieure la certification «  Designer en architecture d'intérieur  » de l’IFFDEC se propose de répondre aux besoins du métier.

Le Designer en architecture d'intérieur intervient en réponse à la demande d’un Maître d’Ouvrage (MOA) sur un bâti existant, neuf ou éphémère pour rénover, restaurer, réhabiliter ou restructurer.  Il intervient sur tout ou partie d’un bâtiment en prenant en compte les contraintes techniques et légales pour apporter des solutions créatives.  Son rôle est d’élucider la demande du MOA, de faire des propositions créatives, cohérentes et réalisables.  Il conçoit, dessine, met en volume par le biais de techniques de représentations (plan, maquette, 3D, etc.) des espaces intérieurs et extérieurs. Il propose et aménage des solutions adaptées à la demande d'un client. 

Il accompagne la réalisation et la mise en œuvre du projet jusqu’à la livraison. Il est garant du respect du cahier des charges validé par le client.

Activités visées :
  1. Définir le programme avec le Maître d'Ouvrage (MOA) (en prendre connaissance, l'approfondir,  l'appréhender).
  2. Établir le cahier des charges d’un projet d’architecture intérieure.
  3. Réaliser l’étude préliminaire.Concevoir un Avant-Projet Sommaire (APS).
  4. Réaliser l'Avant-Projet Détaillé (APD).
  5. Présenter un projet d’architecture intérieure aux différents acteurs (MOA, partenaires,  intervenants, institutions).
  6.  Constituer un Projet de Conception Générale (PCG) et préparer l'exécution du chantier.
  7. Réaliser l'Assistance aux Marchés de Travaux (AMT), l'assistance à la maîtrise d'œuvre.
  8. Diriger l'Exécution des Travaux (DET).
  9. Assistance aux Opérations de Réception d’un chantier (AOR).
  10. Cibler et structurer son activité de designer en architecture d’intérieur.
  11. Gérer et développer son activité  de designer en architecture d’intérieur.
Compétences attestées :

Bloc : « Analyser, définir, cadrer un projet d’architecture intérieure »

C1.1. Mener une phase de découverte d'un projet d'architecture intérieure. 

C1.2. Synthétiser les informations.

C1.3. Proposer des références de style, d’ambiance et d’esprit général.

C1.4. Mener un audit de l'existant (bâtiment et son environnement).

C1.5. Évaluer la faisabilité. 

C1.6. Formaliser un cahier des charges.

C1.7. Explorer en effectuant des recherches.

C1.8. Identifier plusieurs axes à développer gravitant chacun autour d'un concept fort. 

C1.9. Réaliser une esquisse.

Bloc  « Concevoir un programme en architecture intérieure »

C2.1. Affiner et développer le projet retenu de façon créative et innovante.

C2.2. Réaliser des éléments techniques (plans, coupes, élévations, etc.).

C2.3. Réaliser des éléments créatifs (croquis, maquettes, vues 3D, vidéos).

C2.4. Présenter une approche budgétaire du projet. 

C2.5. Sélectionner les matériaux avec le MOA.

C2.6. Accompagner le MOA dans l'étude de l'APS. 

C2.7. Adapter et détailler les éléments du programme retenu (plans techniques, vues 3D, dessins, maquette définitive).

C2.8. Définir les lots à partir des éléments identifiés dans le programme (gros œuvre, menuiserie, cloisons sèches, électricité, plomberie, etc.). 

C2.9. Effectuer les démarches administratives nécessaires en fonction du programme (ERP/ Permis de construire / Déclaration Préalable).

C2.10 Présenter l'APD au MOA.

C2.11. Présenter un projet d’architecture intérieure en adaptant son vocabulaire en fonction de son auditoire. 

C2.12. Structurer un document. 

Bloc  « Maîtrise d’œuvre : organiser et piloter la réalisation d’un projet d’architecture intérieure »

C3.1. Déterminer l'implantation et l'encombrement de tous les équipements techniques, en réalisant des plans d'exécution.

C3.2. Concevoir un CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières).

C3.3. Planifier un chantier à partir du PCG (Projet de Conception Générale). 

C3.4. Constituer un DCE (Dossier de Consultation des Entreprises).

C3.5. Proposer une sélection d'offres pertinentes constituée.

C3.6. Rédiger et signer les ordres de services pour l'exécution des travaux des différents corps d'état pour permettre le lancement des travaux.

C3.7. Organiser et diriger les réunions de chantier et rédiger les comptes rendus.

C3.8. Contrôler la bonne exécution des travaux à partir des plans d'exécution et du planning. 

C3.9. Organiser une visite du chantier contradictoire avec le MOA, pour rédiger les PV et dresser la liste des réserves. 

C3.10. Organiser une visite contradictoire à partir de la liste des réserves pour constater leur levée et pour garantir le parfait achèvement et transférer la responsabilité de l'ouvrage au MOA.

C3.11. Établir le décompte définitif des travaux.

Bloc « Gérer et développer son activité de designer en architecture d’intérieur »

C4.1. Déterminer son offre de prestations d’architecture intérieure. 

C4.2. Rédiger un business plan.

C4.3. Définir l'identité de son activité  de designer en architecture d’intérieur.

C4.4. Mener des actions commerciales cohérentes.

C4.5. Suivre sa comptabilité.

C4.6. Contractualiser avec ses clients et prestataires.

Modalités d'évaluation :

Mises en situation professionnelle:

- Rédaction d’un dossier d'étude préliminaire produisant un cahier des charges et une esquisse. 

- Réalisation et présentation orale d’un  dossier de conception d’un projet d’architecture intérieure (APS, APD).

- Réalisation et présentation orale d’un dossier complet permettant la mise en œuvre la création et de développement d’une entreprise en architecture intérieure. 

Études de cas:

- Production d’un dossier technique permettant la consultation des entreprises et la mise en place d’un planning prévisionnel. 

- Réalisation d’un décompte définitif de travaux.

Rapport d’activité professionnelle:

- Production d’un dossier mettant en avant les pratiques du candidat dans l’ingénierie de chantier (de l’exécution aux opérations de réception.

RNCP35251BC01 - Analyser, définir, cadrer un projet d’architecture intérieure.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

1.1. Mener une phase de découverte d'un projet d'architecture intérieure en questionnant le programme envisagé par le Maître d'Ouvrage (MOA) pour collecter les informations et ajuster les besoins en concertation en explorant, questionnant, cadrant, en faisant preuve de diplomatie, pédagogie, psychologie en assurant le rôle de conseil.

1.2. Synthétiser les informations en  prenant notamment en compte les  problématiques de délais, de budget, de financement, pour traduire les attentes et s’assurer de la bonne compréhension du projet du MOA.

1.3. Proposer des références de styles, d’ambiances et d’esprit général pour préciser l’intention du maître d'ouvrage.

1.4. Mener un audit de l'existant (bâtiment et son environnement) en agrégeant l'ensemble des données (architecturales, culturelles, sociales, concurrentielles, réglementaires et techniques) pour fixer une image du cadre de départ.

1.5. Évaluer la faisabilité en fonction du budget, des paramètres techniques et règlementaires de l'existant afin de valider la demande en l'état et/ou de l'adapter (ex : PLU/ Bâtiments de France/ Espaces Naturels/ HPRI / Servitudes/ normes d’accessibilité handicapés, écoresponsabilité, ergonomie).

1.6. Formaliser un cahier des charges exhaustif en triant et synthétisant les éléments de la demande et de l'existant pour cadrer le projet.

1.7. Explorer en effectuant des recherches, en convoquant des connaissances artistiques, techniques et culturelles pour faire émerger des pistes d'inspiration et déterminer le parti pris général du projet.

1.8. Identifier plusieurs axes à développer gravitant chacun autour d'un concept fort pour pouvoir présenter une variété de solutions adaptées à la demande, aux spécificités techniques et au budget du MOA.

1.9. Réaliser une esquisse (par le dessin et la couleur) pour valider avec le MOA la bonne compréhension du projet et proposer un panel de matériaux.

Mise en situation professionnelle

évaluation écrite

Réalisation d'une étude préliminaire sur la base d'un programme d'architecture intérieure s'appuyant sur une demande réelle ou fictive, le candidat constitue un dossier  aboutissant à la réalisation d'un cahier des charges et d'une esquisse.


RNCP35251BC02 - Concevoir un programme en architecture intérieure.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

2.1. Affiner et développer le projet retenu de façon créative et innovante en prenant en compte la conclusion de l’étude préliminaire et les règles d’accessibilité handicapés, la réglementation thermique, énergétique, incendie, environnementale et vérifier s’il faut s’adjoindre les services d’un architecte DPLG ou DE, d’un ingénieur structure, de bureaux de contrôle, etc. pour s’adapter aux contraintes et concrétiser le projet.

2.2. Réaliser des éléments techniques en respectant les règles et usages du dessin technique (plans, coupes, élévations) à la main ou en PAO prenant en compte les règles d’accessibilité handicapés, la réglementation thermique, énergétique, environnementale, incendie, pour représenter le projet de manière détaillée.

2.3. Réaliser des éléments créatifs (prémaquettes, maquettes, vues 3D, vidéos, croquis etc.) en s'appuyant sur les techniques de dessin académique, de mise en couleur, de volume afin de présenter des visuels permettant de se projeter dans la proposition.

2.4. Présenter une approche budgétaire du projet en identifiant les principaux postes de dépenses (matériaux, entreprises de gros œuvre, de menuiserie, de cloisons sèches, d'électricité, de fluides, de climatisation, etc.) en prenant en compte le cahier des charges du MOA pour démontrer la compatibilité de la proposition et de l'enveloppe.

2.5. Sélectionner les matériaux avec le MOA à partir de ses connaissances techniques, des normes environnementales, d’une démarche éthique et écoresponsable et des tendances pour permettre un chiffrage précis, limiter les plus-values et préciser le calendrier en fonction des délais de livraison et de fabrication en atelier (fabrication des menuiseries, des moules, de la serrurerie).

2.6. Accompagner le MOA dans l'étude de l'APS en présentant, expliquant, justifiant ses propositions afin de valider conjointement le programme à développer.

2.7. Adapter et détailler les éléments du programme retenu (plans techniques, vues 3D, dessins, maquette définitive) à partir de l'APS afin de préparer la faisabilité technique. 

2.8. Définir les lots à partir des éléments identifiés dans le programme (gros œuvre, menuiserie, cloisons sèches, électricité, plomberie, etc.) pour définir une estimation du budget (Descriptif Quantitatif Estimatif (DQE)) afin de le présenter au MOA avant de préparer les étapes de réalisation.

2.9. Effectuer les démarches administratives nécessaires en fonction du programme (ERP/ Permis de construire / Déclaration Préalable) pour obtenir les autorisations auprès des services administratifs (mairie, services vétérinaires, Bâtiments de France, APF (Association des Paralysés de France), etc. et se mettre en conformité avec la réglementation.

2.10. Présenter l'APD au MOA à partir des éléments détaillés du programme afin d'obtenir sa validation avant le dépôt du dossier administratif.

2.11 Présenter un projet d’architecture intérieure en adaptant son vocabulaire en fonction de son auditoire (MOA, entreprises, institutions, etc) pour en faire comprendre les problématiques.

2.12. Structurer un document (dossier, rapport, présentation) en choisissant, en synthétisant, en hiérarchisant les informations pour communiquer efficacement sur le projet de son client.

Mise en situation professionnelle 

Évaluation écrite et orale

Réalisation d'un 'Avant-Projet Sommaire' (APS) et 'Avant-Projet Détaillé' (APD).

En s'appuyant sur un site existant imposé, le candidat élabore un programme d'architecture intérieure en réalisant les phases de conception inhérentes à un programme d'architecture intérieure. 


RNCP35251BC03 - Maîtrise d’œuvre : organiser et piloter la réalisation d’un projet d’architecture intérieure.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C3.1. Déterminer l'implantation et l'encombrement de tous les équipements techniques, en réalisant des plans d'exécution nécessaires à la compréhension et l'exécution du projet, prenant en compte l’ensemble des normes et règlementations techniques en vigueur (accessibilité, HPE et THPE, NF, HQE, RT, BBC, etc.) afin de les transmettre pour validation des différentes entreprises intervenantes.

C3.2. Concevoir un CCTP (Cahier des Clauses Techniques Particulières) listant les ouvrages à réaliser et précisant les spécifications détaillées des ouvrages pour chaque corps d’état en fonction des réglementations et normes techniques en vigueur.

C3.3. Planifier un chantier à partir du PCG (Projet de Conception Générale) afin de coordonner les différentes interventions sur le chantier et de préparer la consultation des entreprises.

C3.4. Constituer un DCE (Dossier de Consultation des Entreprises) constitué de PCG + CCAP + CCTP + RC (Règlement de la Consultation) + Planning afin de préciser les prestations recherchées et de recueillir des offres adaptées de la part des prestataires.

C3.5. Proposer une sélection d'offres pertinentes constituée à partir d’une analyse comparative en s'assurant de la qualité des entreprises pour assister le Maître d'Ouvrage dans le dépouillement des offres.

C3.6. Rédiger et signer les ordres de services pour l'exécution des travaux des différents corps d'état pour permettre le lancement des travaux.

C3.7. Organiser et diriger les réunions de chantier et rédiger les comptes rendus en mobilisant des outils de management pour animer et coordonner les entreprises pour résoudre les anomalies et respecter la tenue des délais.

C3.8. Contrôler la bonne exécution des travaux à partir des plans d'exécution et du planning pour s'assurer de l'avancement du chantier et de la conformité avec les pièces du marché.

C3.9. Organiser une visite du chantier contradictoire avec le MOA, pour rédiger les PV et dresser la liste des réserves éventuellement formulées par le MOA.

C3.10. Organiser une visite contradictoire à partir de la liste des réserves pour constater leur levée et pour garantir le parfait achèvement et transférer la responsabilité de l'ouvrage au MOA.

C3.11. Établir le décompte définitif des travaux à partir des mémoires des entreprises afin de proposer au MOA le règlement pour solde.


Étude de cas

évaluation écrite

Réalisation d'un Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) et d'un Planning 

Sur la base d'un cas pratique réel constitué d'un 'Avant-Projet Détaillé' et d'un corpus de documents fournis par l'établissement, le candidat conçoit les éléments nécessaires à la planification, la sélection des entreprises et l'exécution des travaux. 


Rapport d'activité professionnelle 

évaluation écrite

Sur la base d'expériences réelles effectuées en milieu professionnel, le candidat constitue un rapport problématisant et mettant en exergue son expérience en direction et suivi de chantier : missions, prise de connaissance du projet à sa livraison finale.


Étude de cas 

évaluation écrite

Décompte de travaux.

A partir d'un corpus de documents fournis par l'établissement, le candidat établit le compte définitif des travaux.

RNCP35251BC04 - Gérer et développer son activité de designer en architecture d’intérieur

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C4.1. Déterminer son offre de prestations d’architecture intérieure en fonction de la clientèle visée, du marché, de la zone d’activité économique et des prix pratiqués afin de se positionner par rapport à la concurrence.

C4.2. Rédiger un business plan en présentant son projet d'activité  de designer en architecture d’intérieur , en établissant un prévisionnel de l'activité afin de  valoriser, de cadrer juridiquement, de sécuriser le lancement de son activité et de s’assurer de sa viabilité.

C4.3. Définir l'identité de son activité  de designer en architecture d’intérieur  en déterminant un nom commercial et une identité visuelle pour développer sa visibilité et sa notoriété.

C4.4. Mener des actions commerciales cohérentes avec les objectifs fixés dans le business plan pour atteindre le chiffre d'affaires prévisionnel et le faire progresser.

C4.5. Suivre sa comptabilité en enregistrant les dépenses et les recettes et en réalisant la facturation de manière autonome ou avec l'aide d'un prestataire (expert comptable) afin de s'assurer régulièrement de la sécurité financière son activité  de designer en architecture d’intérieur .

C4.6. Contractualiser avec ses clients et prestataires en utilisant des documents écrits (devis, contrats de missions, cession de droit)  qui permettront de préciser les responsabilités de chacune des parties (client, designer en architecture d’intérieur , entreprises, prestataires, etc.) et de sécuriser la réalisation des missions.

Mise en situation professionnelle 

présentation écrite et orale

Réalisation d'un dossier complet de projet de création  et de développement d'une activité  de designer en architecture d’intérieur. Le candidat réalise une analyse du marché et présente un business plan pour définir l'identité de sa structure, ses prestations.


Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Règle de validation d’un bloc de compétences

Chacune des évaluations est certificative. Dans le cas où plusieurs évaluations sont prévues dans un même bloc (cf.bloc 3), chaque épreuve doit être validée pour que le bloc soit obtenu.

Les candidats sont informés de la validation de chacun des blocs par la délivrance d’un certificat. Les blocs sont acquis de manière définitive.

Validation totale

Les candidats ayant validé l’intégralité des blocs visés par la certification obtiennent la certification. La validation totale est matérialisée par la remise d’un parchemin (délivré une seule fois) attestant de l’obtention de l’intégralité des blocs composant la certification.

Validation partielle

Les candidats en validation partielle se voient remettre un certificat d’acquisition par bloc acquis ainsi qu’une notification individuelle avec les préconisations du jury et les modalités de rattrapage le cas échéant.

Non-validation

Les candidats n’ayant pas validé la certification se voient remettre une attestation de présentation aux épreuves (si les blocs ou la certification ne sont pas acquis) ainsi qu’une notification individuelle précisant les préconisations du jury et les modalités de rattrapage le cas échéant.


Secteurs d’activités :

— Salarié ou indépendant, il peut exercer dans les secteurs d'activité suivants :

Cabinet d’architecture, cabinet d’architecture intérieure, bureau d’études, retail et grande distribution,  constructeurs et promoteurs immobiliers, BTP, Maître d’œuvres, BTP, entreprises de l’habitat, l’hôtellerie, le BTP, maîtrise d’œuvre.

— Il exerce dans les types de structures suivantes : 

Bureaux d'études, cabinets d'architecture intérieure, cabinets d'architecte, agences de communication et/ou de design et/ou évènementiel, industries du spectacle (ex. scénographie), GSS (Grandes Surfaces Spécialisées) et Grandes Surfaces Généralistes.

L'architecte d'intérieur exerce dans des structures à tailles variables (individuelle, TPE-PME, grandes entreprises, etc.) dans le secteur public ou privé.

Type d'emplois accessibles :

Désignations principales du métier : 

Architecte d’intérieur, architecte-décorateur, designer d'espaces, chef de projet en architecture intérieure, 

Autres désignations possibles :

Architecte-designer, chargé de projet en architecture intérieure, designer d’intérieur, maître d’oeuvre en architecture intérieur.

Code(s) ROME :
  • B1301 - Décoration d''espaces de vente et d''exposition
  • F1102 - Conception - aménagement d''espaces intérieurs
Références juridiques des règlementations d’activité :

Si l’exercice de la profession d’architecte d'intérieur n’est pas réglementée, son activité est cadrée par les articles législatifs suivants :

— Dans le cas de la construction intégrale d'un bâtiment et au-delà d'une emprise au sol de 150m2 maximum ou si le demandeur est une personne morale ou une collectivité locale, l'architecte d'intérieur devra faire appel à un architecte DPLG ou à un architecte DE-HMNOP. 

Loi n° 77-2 du 3 janvier 1977 sur l'architecture - article 4  modifié par la loi n° 2018- 1021 du 23 novembre 2018 - art 63

Par dérogation à l'article 3 de la loi citée ci-dessus, ne sont pas tenues de recourir à un architecte les personnes physiques ou exploitations agricoles et les coopératives d'utilisation de matériel agricole qui déclarent vouloir édifier ou modifier, pour elles-mêmes, une construction de faible importance dont les caractéristiques, et notamment la surface maximale de plancher, sont déterminées par décret en Conseil d'Etat. Ces caractéristiques peuvent être différentes selon la destination des constructions.

Le recours à l'architecte n'est pas non plus obligatoire pour les travaux soumis au permis de construire ou à l'autorisation, qui concernent exclusivement l'aménagement et l'équipement des espaces intérieurs des constructions et des vitrines commerciales ou qui sont limités à des reprises n'entraînant pas de modifications visibles de l'extérieur. Pour les constructions édifiées ou modifiées par les personnes physiques, à l'exception des constructions à usage agricole, la surface maximale de plancher déterminée par ce décret ne peut être supérieure à 150 mètres carrés.

— Responsabilité de l’architecte d’intérieur

Article n° 1792 du code civil 

Tout constructeur d'un ouvrage est responsable de plein droit, envers le maître ou l'acquéreur de l'ouvrage, des dommages, même résultant d'un vice du sol, qui compromettent la solidité de l'ouvrage ou qui, l'affectant dans l'un de ses éléments constitutifs ou l'un de ses éléments d'équipement, le rendent impropre à sa destination.

Une telle responsabilité n'a point lieu si le constructeur prouve que les dommages proviennent d'une cause étrangère.

Article 1792-2 du code civil

La présomption de responsabilité établie par l'article 1792 s'étend également aux dommages qui affectent la solidité des éléments d'équipement d'un ouvrage, mais seulement lorsque ceux-ci font indissociablement corps avec les ouvrages de viabilité, de fondation, d'ossature, de clos ou de couvert.

Un élément d'équipement est considéré comme formant indissociablement corps avec l'un des ouvrages de viabilité, de fondation, d'ossature, de clos ou de couvert lorsque sa dépose, son démontage ou son remplacement ne peut s'effectuer sans détérioration ou enlèvement de matière de cet ouvrage.

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Prérequis à l’entrée en formation : 

Justifier d’un diplôme de niveau 5 dans le domaine de l’agencement, du design d’espace, de l’architecture intérieure. 

Dépôt d’un dossier de candidature dûment complété suivi d’un entretien d’évaluation et présentation d’un book. 


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé à 75% de membres extérieurs.

— 3 professionnels en activité dans le domaine visé par la certification (architectes d’intérieur, architectes, dont au moins un chef d’entreprise) extérieurs à l’IFFDEC, dont le président du jury.

— 1 représentant de l’IFFDEC, extérieur à la certification et professionnel en activité dans le domaine visé par la certification (architecte d’intérieur, architecte).

En contrat d’apprentissage X

Le jury est composé à 75% de membres extérieurs.

— 3 professionnels en activité dans le domaine visé par la certification (architectes d’intérieur, architectes, dont au moins un chef d’entreprise) extérieurs à l’IFFDEC, dont le président du jury.

— 1 représentant de l’IFFDEC, extérieur à la certification et professionnel en activité dans le domaine visé par la certification (architecte d’intérieur, architecte).

Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé à 75% de membres extérieurs.

— 3 professionnels en activité dans le domaine visé par la certification (architectes d’intérieur, architectes, dont au moins un chef d’entreprise) extérieurs à l’IFFDEC, dont le président du jury.

— 1 représentant de l’IFFDEC, extérieur à la certification et professionnel en activité dans le domaine visé par la certification (architecte d’intérieur, architecte).

En contrat de professionnalisation X

Le jury est composé à 75% de membres extérieurs.

— 3 professionnels en activité dans le domaine visé par la certification (architectes d’intérieur, architectes, dont au moins un chef d’entreprise) extérieurs à l’IFFDEC, dont le président du jury.

— 1 représentant de l’IFFDEC, extérieur à la certification et professionnel en activité dans le domaine visé par la certification (architecte d’intérieur, architecte).

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury est composé à 75% de membres extérieurs.

— 3 professionnels en activité dans le domaine visé par la certification (architectes d’intérieur, architectes, dont au moins un chef d’entreprise) extérieurs à l’IFFDEC, dont le président du jury.

— 1 représentant de l’IFFDEC, extérieur à la certification et professionnel en activité dans le domaine visé par la certification (architecte d’intérieur, architecte).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Date de décision 10-02-2021
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 10-02-2024
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2017|2020|2018|2019
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 14 0 77 54 -
2018 12 0 90 50 70
2017 8 0 100 43 43
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://iffdec.com/formations/masteres/architecture-interieure


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Historique des changements de certificateurs
Nom légal du certificateur Siret du certificateur Action Date de la modification
ECOLES CREATIVES MONTPELLIER 84192613200025 Est ajouté 01-05-2023
ECOLES CREATIVES RENNES 42985984600033 Est retiré 01-07-2023
ECOLES CREATIVES RENNES 42985984600041 Est ajouté 01-07-2023
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet