Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Ostéopathe

Active

N° de fiche
RNCP35270
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 331 : Santé
Formacode(s) :
  • 43443 : ostéopathie
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 100%
Date d’échéance de l’enregistrement : 10-02-2026
Nom légal Nom commercial Site internet
ENSO ECOLE NORD SUPERIEURE D OSTEOPATHIE INSO Lille https://www.lille-osteopathie.fr/formation-initiale-post-bac/
Objectifs et contexte de la certification :

La certification d'ostéopathe d'ENSO Ecole supérieure d’ostéopathie (Institut Supérieur d’ostéopathie de Lille) a pour objectif d'attester d'un haut niveau de compétences et de connaissances acquises pour exercer le métier d'ostéopathe. L'ostéopathe est un praticien autorisé à pratiquer des manipulations ayant pour seul but de prévenir ou remédier à des troubles fonctionnels du corps humain en vue de maintenir ou d'améliorer l'état de santé des personnes, à l'exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques.  

Le métier d'ostéopathe est réglementée par le décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie, et la formation par le décret n° 2014-1043 du 12 septembre 2014 relatif à l’agrément des établissements d'enseignement supérieur en ostéopathie et l’arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie.  

L’usage professionnel du titre d’ostéopathe est réservé notamment aux titulaires d'une certification délivrée par un établissement de formation agréé répondant à des critères qualité exigeants. Le certificateur ENSO Ecole supérieure d’ostéopathie (Institut Supérieur d’ostéopathie de Lille) a fait l'objet d'agréments successifs en première intention par le Ministère de la santé en lien avec les évolutions des dispositifs d'encadrement des formations d'ostéopathe intervenues en 2007 et 2014. L'enregistrement de la certification au RNCP au niveau I (nomenclature 1969) a, dans le même temps en 2014, validé la portée de la certification en termes de compétences attestées et d'insertion professionnelle des titulaires.   

Les compétences de l'ostéopathe titulaire de la certification apportent des solutions exclusivement manuelles, non médicamenteuses et non invasives, aux symptômes fonctionnels présentés par les personnes. Elles répondent aux besoins en soins et santé des populations pour des médecines complémentaires et alternatives qui en systématisent le recours et en reconnaissent les bienfaits sur le plan de la santé : près de 50% des français déclarent ainsi avoir consulté au moins une fois un ostéopathe au cours des 5 dernières années et près d’un quart au cours des 12 derniers mois ;  85% des français ainsi que 83% des professionnels de santé considèrent que l'ostéopathie apporte des bienfaits sur le plan de la santé (source : sondage ODOXA de septembre 2019 pour UPO auprès d’un échantillon de 1001 français). Les mutuelles tendent en parallèle à en généraliser la prise en charge, selon les recensements réalisés par la Compagnie des experts judiciaires ostéopathes exclusifs (CEJOE).   

Activités visées :

Conformément à l’arrêté du 12 décembre 2014, dans son annexe 1, l'ostéopathe assure les activités suivantes :    

  • Accueil et information de la personne ;
  • Recueil d’informations nécessaires à l’élaboration du projet d’intervention de l’ostéopathe  ;
  • Intervention ostéopathique ;
  • Organisation des activités, gestion de l’information ;
  • Gestion d’un cabinet ;
  • Veille professionnelle et formation continue.  
Compétences attestées :

Conformément à l’arrêté du 12 décembre 2014, dans son annexe 1, le titulaire de la certification possède les compétences suivantes :    

  • Évaluer une situation et  élaborer un diagnostic ostéopathique ;
  • Concevoir et conduire un projet d’intervention ostéopathique ;
  • Réaliser une intervention ostéopathique ;
  • Conduire une relation dans un contexte d’intervention ostéopathique ;
  • Analyser et faire évoluer sa pratique professionnelle, et contribuer à produire et diffuser des savoirs en ostéopathie ;
  • Gérer un cabinet.  
Modalités d'évaluation :

L’évaluation des compétences et la délivrance du diplôme d’ostéopathe sont prévues par la réglementation dans le cadre des articles 8, 9, 11, 12, 13, 14, 15, 16 et annexes de l'arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie ; article 18 du décret n° 2014-1043 du 12 septembre 2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie ; articles 5 et 6 du décret n° 2014-1505 du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie, selon lesquels : 

Le diplôme d'ostéopathe s'obtient par l'acquisition des compétences définies dans le référentiel de compétences. 

Chacune des 6 compétences à acquérir s'obtient par la validation :
1° De la totalité des unités d'enseignement en relation avec cette compétence ;
2° De l'ensemble des éléments de cette compétence évalués lors de la formation pratique clinique. 

L'évaluation des connaissances et des compétences est réalisée soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés. 

L'acquisition des unités d'enseignement s'opère selon des principes de capitalisation et de compensation.  

Chaque candidat à la certification au cours de son parcours réalise : 

  • Au minimum cent cinquante consultations complètes, validées par un ostéopathe enseignant, permettant une mise en situation professionnelle ;
  • Des épreuves de synthèse clinique, de synthèse médicale, permettant la réalisation de diagnostics ;
  • Des épreuves de pratique, permettant la réalisation de traitements ostéopathiques ;
  • La production d’un mémoire, permettant de produire et diffuser des savoirs ;
  • Des présentations orales de projets professionnels, et notamment d'installation, permettant la préparation à l'intégration professionnelle.  

Conformément à l'article 19 du décret 2014-1043 du 12 septembre 2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie, une enquête d'insertion à 18 et 30 mois après l'obtention du diplôme et ses résultats publiés. 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35270BC01

Sans objet

Sans objet

Sans objet

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Sans objet. Les dispositions relatives à la formation ostéopathique, définies dans le décret  n°2014-1505 du 12 décembre 2014, relatif à la formation en ostéopathie, et l’arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie, ne prévoient pas de validation partielle par blocs de compétences.

Un candidat peut intégrer la formation à la suite d'un titre pré-acquis (diplôme de professionnel de santé par exemple). L'arrêté du 12 décembre 2014 relatif aux dispenses d'enseignement susceptibles d'être accordées en vue de la préparation au diplôme permettant d'user du titre d'ostéopathe prévoit les éventuelles dispenses de cours applicables en fonction de ces pré-acquis.

Un règlement des examens, remis à chaque candidat à la certification, détaille avec précision l’ensemble des modalités de validation des compétences et de délivrance de la certification.   

Secteurs d’activités :

Le métier d’ostéopathe est le plus souvent exercé à titre libéral, soit individuellement, soit au sein d’une société (société civile professionnelle, société d’exercice libéral, etc.) dans le secteur de la santé. 

L’ostéopathe peut être amené à exercer son activité en tant que praticien libéral à son cabinet ou praticien salarié au sein de structures externes (clubs sportifs, structures médico-sociales, maisons de retraites, centres de bien-être, centres de thalassothérapie, ou centres de santé spécialisés comme des cliniques du sport ou centre de maternité au sein des hôpitaux ou travaillant au sein même d’entreprises).   

Type d'emplois accessibles :

Ostéopathe

Code(s) ROME :
  • J1408 - Ostéopathie et chiropraxie
Références juridiques des règlementations d’activité :

L’ostéopathie est une pratique encadrée en France depuis la loi n°2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé. L’article 75 porte reconnaissance du titre d’ostéopathe et réglemente son usage dans les conditions prévues par l’article.  

L’usage professionnel du titre est ainsi encadré depuis 2002 et partagé entre les professionnels de santé et les ostéopathes exclusifs. 

Le métier d’ostéopathe est régi par le décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie. Il définit le champ de compétences des ostéopathes. Les personnes autorisées à faire usage professionnel du titre d'ostéopathe sont mentionnées aux articles 4 et 6 du décret n° 2007-435 du 25 mars 2007 relatif aux actes et aux conditions d'exercice de l'ostéopathie. L’article 5 du décret précise qu’une autorisation est nécessaire pour faire usage professionnel du titre d'ostéopathe, qui est subordonnée à l'enregistrement sans frais des diplômes, certificats, titres ou autorisations de ces professionnels auprès du préfet du département de leur résidence professionnelle.  

La loi n°2014-201 du 24 février 2014 portant diverses dispositions d’adaptation au droit de l’Union dans le domaine de la santé, dans ses articles 1 et 2 traite de la responsabilité des actes professionnels pour faute et obligations d’assurance couvrant la responsabilité civile de l’ostéopathe.     

Le décret n° 2014-1043 du 29 septembre 2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie, et l’arrêté du 29 septembre  2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie fixent une nouvelle procédure d’agrément, avec 63 critères désormais à remplir pour prétendre délivrer une formation en ostéopathie et le titre professionnel d’ostéopathe. 

Le décret n°2014-1505 du 12 décembre 2014, relatif à la formation en ostéopathie, et l’arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie fixent avec précision le cadre réglementaire de la formation en ostéopathie. La durée et la structuration de la formation, ses conditions d’accès et de déroulement, les modes d’évaluation et de validation des compétences, les conditions de délivrance du diplôme, et la gouvernance sont notamment fixés. 

L’arrêté du 12 décembre 2014 relatif aux dispenses d'enseignement susceptibles d'être accordées en vue de la préparation au diplôme permettant d'user du titre d'ostéopathe établit les cas de dispenses de suivi et de validation accordées de droit d'une partie des unités d'enseignement de la formation en ostéopathie, définie dans l'arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie, pour une durée de formation s’établissant à : 

  • 4860 heures de formation pour les candidats bacheliers, dont 1500 heures de formation pratique clinique incluant 150 consultations complètes et validées ;
  • 2300 heures de formation pour les pédicures-podologues et les infirmiers ;
  • 1900 heures de formation pour les masseurs-kinésithérapeutes et sages-femmes ;
  • 800 heures de formation pour les médecins.
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Conformément à l'article 1er de l'arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie, les prérequis pour accéder à la formation sont : 

  • Être âgé de 17 ans au moins au 31 décembre de l'année d'entrée en formation ;
  • Être titulaire d'un baccalauréat ou d'un titre admis en équivalence  (les élèves en classe de terminale peuvent présenter leur candidature, leur admission définitive étant subordonnée à l'obtention du baccalauréat).


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Conformément à l'article 14 du décret 2014-1043 du 12 septembre 2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie, et à l'article 28 de l'arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie, le jury de délivrance de la certification s'intitule "commission de validation des unités de formation et des compétences professionnelles". Elle est composée  de :  

  • La directrice de l'établissement qui la préside ;
  • Les cinq coordinateurs pédagogiques de l'établissement ;
  • L'enseignant chercheur siégeant au conseil scientifique ;
  • Au moins un enseignant des domaines de pratique clinique ;
  • Au moins un enseignant des matières fondamentales.

A ENSO Ecole supérieure d’ostéopathie (Institut Supérieur d’ostéopathie de Lille) siègent neuf personnes :   

  • Une présidente, directrice de l’établissement ;
  • Cinq coordinateurs dans l’établissement ;
  • Trois membres extérieurs à l’établissement, dont 2 professionnels du secteur (enseignants) et un enseignant chercheur.
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Conformément à l'article 14 du décret 2014-1043 du 12 septembre 2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie, et à l'article 28 de l'arrêté du 12 décembre 2014 relatif à la formation en ostéopathie, le jury de délivrance de la certification s'intitule "commission de validation des unités de formation et des compétences professionnelles". Elle est composée  de :  

  • La directrice de l'établissement qui la préside ;
  • Les cinq coordinateurs pédagogiques de l'établissement ;
  • L'enseignant chercheur siégeant au conseil scientifique ;
  • Au moins un enseignant des domaines de pratique clinique ;
  • Au moins un enseignant des matières fondamentales.

A ENSO Ecole supérieure d’ostéopathie (Institut Supérieur d’ostéopathie de Lille) siègent neuf personnes :   

  • Une présidente, directrice de l’établissement ;
  • Cinq coordinateurs dans l’établissement ;
  • Trois membres extérieurs à l’établissement, dont 2 professionnels du secteur (enseignants) et un enseignant chercheur.
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 10-02-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 10-02-2026
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2020
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 55 0 100 100 100
2017 52 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.lille-osteopathie.fr/formation-initiale-post-bac/  


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP19451 RNCP19451 - Ostéopathe
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet