Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Technicien de laboratoire en chimie, biochimie, biologie

Active

N° de fiche
RNCP35414
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 200 : Technologies industrielles fondamentales
Formacode(s) :
  • 12046 : biologie
  • 11554 : chimie
  • 12058 : biochimie
  • 21543 : laboratoire analyse agroalimentaire
  • 43476 : analyse médicale
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 74%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 59%
Date d’échéance de l’enregistrement : 17-03-2026
Nom légal Nom commercial Site internet
CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS - http://www.cnam.fr
Objectifs et contexte de la certification :

La certification de Technicien de laboratoire en chimie, biochimie, biologie répond à des besoins importants en techniciens de laboratoire qualifiés, capables d’intervenir de manière autonome dans le secteur de la santé, les agro-industries et les industries de la chimie. 

Les techniciens de laboratoire doivent être capables de réaliser des analyses complexes et mettre en place des méthodes de contrôles. Ils doivent également en interpréter les résultats avant de les transmettre à leurs collaborateurs : médecins, ingénieurs, pharmaciens. Pour cela les techniciens de laboratoire doivent appliquer rigoureusement les méthodes d’analyse et de contrôle car ils sont responsables des résultats qu’ils transmettent. Ils doivent également veiller à l’état des appareils qu’ils utilisent car ils sont responsables de leur maintenance de premier niveau. 

La certification répond donc à ce besoin en compétences techniques pointues. La certification s’adresse aux salariés titulaires d'une certification de niveau 4 de l’ensemble des secteurs de la chimie, la biologie et les agro-industries. Initialement centrée soit sur le secteur de la santé/biologie, soit sur le secteur de la chimie/biologie, la certification s’est élargie pour répondre à la nécessité de polyvalence d’un poste de technicien de laboratoire constatée dans tous les secteurs.

La certification prend également en compte les besoins grandissants des entreprises (aussi bien au sein du secteur public qu’au sein du secteur privé) dans le domaine de la qualité, l’hygiène, la sécurité et l’environnement (QHSE) et dans le domaine du numérique. Cette certification permet donc aux agents certifiés d’exercer leurs métiers dans plusieurs branches professionnelles, utilisant des compétences analogues et de s’inscrire dans un parcours de mobilité professionnelle.  

Activités visées :

Le Technicien de laboratoire en chimie, biochimie, biologie pourra satisfaire aux principales activités suivantes :  

  1. Réalisation d’analyses en chimie/biochimie/biologie selon un protocole défini ;  
  2. Réalisation de réactions de synthèse, de purification, de caractérisation, et d’identification de molécules d’intérêt en industrie ou impliquées dans le fonctionnement cellulaire ; 
  3. Analyse et exploitation des données expérimentales chimiques, biochimiques et biologiques;  
  4. Interprétation des résultats expérimentaux chimiques, biochimiques et biologiques ; 
  5.  Contribution au développement de nouvelles méthodes d’analyses chimique, biologique et biochimique.   
Compétences attestées :
  1. Réaliser des analyses en chimie/biochimie/biologie selon un protocole défini ; 
  2. Réaliser des réactions de synthèse, de purification, de caractérisation et d’identification de molécules d’intérêt en industrie ou impliquées dans le fonctionnement cellulaire ;  
  3. Analyser et exploiter des données expérimentales chimiques, biochimiques et biologiques ; 
  4. Interpréter des résultats expérimentaux chimiques, biochimiques et biologiques ;  
  5. Contribuer au développement de nouvelles méthodes d’analyses chimique, biologique et biochimique.   
Modalités d'évaluation :
  • Études de cas concrets (documents, vidéos) et production écrite (rapport d’analyse et de synthèse , fiches de conformité);  
  • Résolution d’exercices conçus à partir de données réelles ;  
  • Mises en situation en salles de travaux pratiques.

Les études de cas concrets avec production écrite (rapport d’analyse, fiches de conformité) permettent de confronter les élèves aux situations qu’ils rencontreront dans leur vie professionnelle : exploitation de jeux de données, de résultats d’analyse (dosages chimiques ou biochimiques, séparations chromatographiques ou électrophorétiques, titrages) et exploitations de traces (analyses de sang, d’ADN, présence de polluants, de drogues.    

Dans le cas des mises en situation, l’organisation du travail (dans le temps et dans l’espace), l’utilisation d’appareils scientifiques (réglage, calibration et manipulation), l’utilisation du matériel de laboratoire (matériel de prélèvement et de mesure), la gestuelle (précision dans les gestes techniques, répétabilité) et le respect des règles d’hygiène et sécurité sont évalués de façon individuelle.  

La capacité d’intégration et de travail en équipe sont évalués individuellement par observation du comportement des élèves tout au long des mises en situation. La capacité à utiliser l’outil numérique est évaluée en groupe lors des mises en situation par la recherche d’informations dans des bases de données, l’utilisation de logiciels spécifiques et l’utilisation de logiciels de traitement de données.  

La capacité à utiliser les logiciels bureautiques (traitement de texte, tableur) est évaluée par la production de rapports de synthèse individuels contenant des graphes et des figures. Enfin les compétences transverses de communication (niveau de langage à l’écrit et à l’oral, conventions d’écriture scientifique) sont évaluées sur l’ensemble de la formation par des productions écrites et orales individuelles.  

   

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35414BC01

Réaliser des analyses en chimie/biochimie/biologie selon un protocole défini
  1. Préparer et   conditionner des solutions titrantes, réactifs chimiques et milieux préparés   pour les analyses en respectant les règles de sécurité individuelle et   collectives et en intégrant les risques chimiques, biologiques et non   spécifiques tels qu’incendie ou explosion. 
  2. Monter et   démarrer les installations et appareillages de mesure (balances analytiques,   spectrophotomètres, titrateurs, pH-mètres, conductimètres, minéralisateur…)   nécessaires pour effectuer les analyses en respectant les protocoles   d’allumage et de préchauffage, les réglages préliminaires (étalonnage,   calibration) afin de réaliser des mesures fiables.  
  3. Préparer les   échantillons biologiques (extraits cellulaires, isolat végétal, extrait   protéique, extrait alimentaire) pour l’analyse en utilisant un protocole   d’extraction ou de pré-traitement validé et en prenant en compte la   spécificité de la matrice (organisation cellulaire, présence de composés   interférant sur l’analyse).  
  4. Réaliser des   analyses biologiques et chimiques sur des extraits cellulaires ou   tissulaires, échantillons alimentaires, produits ménagers ou médicamenteux en   utilisant des techniques adaptées : colorimétriques, pH-métriques,   d’oxydo-réduction ou complexométriques, ainsi que des techniques séparatives   (chromatographies) automatisées ou non.  
  5. Contrôler et   superviser le bon déroulement des analyses chimiques et biochimiques au moyen   d’indicateurs tels que le suivi des conditions physico-chimiques (pH,   température) ou la vérification de l’évolution du milieu (apparition ou   disparition de certains marqueurs d’avancement de la réaction).  
  6. Ranger et ordonner le poste de travail, nettoyer les déchets (gérer   l’élimination des déchets en accord avec la règlementation) ; le matériel   et la verrerie utilisées (cycles de lavage temps/température conformes,   utilisation de produits de désinfection) à la fin de chaque analyse afin d’éliminer tout risque   chimique, biologique ou environnemental.        
  • Mise en situation : réalisation des analyses à partir de produits, de matériel spécifique et de documentation mise à disposition ; 
  • Évaluation pratique(gestuelle et respect des règles d’hygiène et sécurité) et production écrite (traçabilité des résultats expérimentaux); 
  • Exercices pratiques à partir de cas concrets (vidéos, documents) : analyse d’une situation de laboratoire (vidéo) en termes de sécurité et de bonnes pratiques de laboratoire. 
RNCP35414BC02

Réaliser des réactions de synthèse, de purification, de caractérisation et d’identification de molécules d’intérêt en industrie ou impliquées dans le fonctionnement cellulaire
  1. Effectuer des réactions de synthèse chimique (estérification, oxydation, saponification…) utilisées en industrie chimique, pharmaceutique ou agroalimentaire en mobilisant des connaissances en chimie organique (fonctions chimiques et réactivité) et inorganique afin de produire des molécules d’intérêt.  
  2. Purifier des composés chimiques ou biologiques à partir d’un mélange de molécules en appliquant les techniques séparatives adaptées (chromatographiques et électrophorétiques), de distillation et y compris au moyen des logiciels d’acquisition et d’analyse de données.
  3. Identifier la ou les molécules produites par réactions de synthèse en utilisant des techniques d’identification adaptées (cristallographie, spectrométrie…). 
  4. Vérifier la qualité du produit fini en utilisant des techniques d'analyses spectrométriques atomiques et moléculaires, utilisées dans les industries pharmaceutiques, chimiques et agro-alimentaires, en respectant les règles de qualité, hygiène, sécurité et environnementales.  
  5. Réaliser une méthodologie complète en microbiologie (culture, isolement, dénombrements, caractérisations biochimique et immunologique) en vue d’une identification de microorganismes dans le cadre d’une démarche diagnostic santé (maladies d’origine bactérienne) ou de sécurité sanitaire (contamination microbiologique d’aliments).  
  • Mise en situation : réalisation de réactions de synthèse de molécules en respectant les règles d’hygiène et de sécurité (produits, documents normatifs, protocoles et équipements de protection individuels fournis).
  • Réalisation de protocoles de purification de molécules. Vérification de la pureté des molécules synthétisées et purifiées. 
  • Vérification de la qualité et conformité des produits finis et exercices pratiques à partir de cas concrets (documents). 
  •  Rédaction de compte rendus écrits. 
RNCP35414BC03

Analyser et exploiter des données expérimentales chimiques, biochimiques et biologiques
  1. Analyser des jeux de données générées expérimentalement grâce à des traitements mathématiques (outils statistiques, lois de probabilités, traitement par des fonctions mathématiques) afin d’exprimer les résultats sous forme de valeurs numériques interprétables (teneur d’un composé avec écart-type, valeur moyenne d’un composé dans une matrice…). 
  2. Présenter les résultats issus des traitements mathématiques d’un jeu de données sous forme de valeurs numériques interprétables (teneur d’un composé avec écart type, valeur moyenne d’un composé dans une matrice…). 
  3. Valider analytiquement les résultats expérimentaux obtenus (répétabilité, reproductibilité d’une analyse) en vérifiant par des traitements statistiques (moyenne, écart-type, calculs d’incertitude) leur conformité aux ordres de grandeur attendus.  
  4. Synthétiser les résultats expérimentaux sous forme d’un rapport en intégrant les tableaux et graphes réalisés à l’aide de logiciels spécifiques (traitement de texte, tableur), en respectant le niveau de langage et les conventions scientifiques afin de transmettre les résultats expérimentaux en interne (hiérarchie) ou en externe (colloques).   
  • Mise en situation lors d’exercices pratiques au laboratoire;
  • Exploitation de jeux de données expérimentales : analyse mathématique, validation analytique et synthèse des résultats pour transmission; 
  • Rédaction de compte-rendu et production d’un rapport de synthèse d’un ensemble de résultats scientifiques.  
RNCP35414BC04

Interpréter des résultats expérimentaux chimiques, biochimiques et biologiques
  1. Lire et analyser les résultats de séparation et de caractérisation de   protéines et d’acides nucléiques (chromatographie, électrophorèse) afin de   contribuer à l’identification de marqueurs de pathologies, au contrôle   d’échantillons de produits alimentaires ou à l’analyse de traces de molécules.   
  2.  Interpréter des résultats de teneurs en sucres, en protéines, en   lipides, teneurs en nitrites ou en ions chlorures, dosages enzymatiques…   réalisés sur des échantillons biologiques, alimentaires ou environnementaux   en mobilisant des connaissances en chimie organique et en biochimie   structurale et en vérifiant le respect des référentiels normatifs (normes sur   les traces de polluants ou les additifs autorisés, valeurs nutritionnelles   affichées…) afin de contribuer à l’établissement d’un diagnostic médical ou à   la validation de formulations alimentaires ou cosmétiques.  
  3. Observer et interpréter des analyses génétiques (profils ADN,   caryotypes, arbre généalogique) dans le cadre de diagnostics santé,   d’enquêtes policières ou dans la cadre du respect de la législation (traçage   ADN des espèces de poisson ou de viande pour l’authentification de produits   alimentaires, validation de la mention agriculture biologique).  
  4. Interpréter des résultats de dosages chimiques, pH-métriques, redox ou   complexométriques réalisés sur un produit cosmétique, alimentaire ou   environnemental en utilisant les référentiels normatifs afin de vérifier le   respect de la règlementation (normes sur les traces de polluants ou les   additifs autorisés). 
  5. Analyser et interpréter des courbes de suivi cinétique d’une réaction   (substitution nucléophile, élimination …) ou de vieillissement d’un produit   liquide ou solide, alimentaire ou organique afin de proposer un diagnostic   scientifique (datation de l’échantillon, évolution de sa composition,   évaluation de sa composition initiale).
  6. Interpréter les résultats d’une analyse structurale réalisée sur   une drogue, un pesticide, une molécule mono ou polyfonctionnelle d’intérêt   biologique ou agroalimentaire selon le type d’analyse mise en œuvre afin de   caractériser une structure chimique, de mettre en évidence une   fonctionnalité, d’en préciser le degré de pureté et de déterminer la   composition d’un échantillon environnemental, biologique ou alimentaire.        
  • Exercices basés sur des cas concrets : travail sur des résultats d’analyse   d’échantillons sains ou malades (études de pathologies), d’échantillons   alimentaires (composition règlementaire, pollution), d’échantillons   cosmétiques (composition, résennce d’additifs, vieillissement);  
  • Exercices basés sur des cas concrets : travail sur des résultats (analyse d’une   eau, évaluation de la présence de traces de métaux lourds ou de polluants)  avec pour objectif une validation de la composition ou un respect des normes en vigueur.          
RNCP35414BC05

Contribuer au développement de nouvelles méthodes d’analyses chimique, biologique et biochimique
  1. Participer au développement d’une méthodologie d’analyse chimique, biologique et biochimique en mobilisant des connaissances (structures cellulaires et moléculaires) et des concepts de chimie, biochimie, biologie afin de vérifier l’authenticité, la qualité ou la nature d’une matière première ou d’un produit fini.
  2. Établir des protocoles d’analyses chimiques et physico-chimiques (choix des techniques, étapes à réaliser, temps nécessaire…) de matières premières végétales ou animales, d’échantillons solides ou de solutions pour répondre à une demande externe ou interne ou respecter un cahier des charges.  
  3. Modifier un protocole d’analyse existant (par suppression d’une étape, choix d’une autre technique…) en analysant les résultats obtenus (rendement, écarts par rapport aux valeurs attendues…) dans un objectif d’amélioration continue (amélioration du rendement, amélioration de la qualité du produits, prise en compte de nouvelles normes ou règlementations sur l’utilisation de produits chimiques, spécificité de l’analyse, seuil de détection…), d’un transfert de protocole ou d’un changement d’échelle (passage du labo au pilote puis à la production). 
  4. Assurer une veille technologique sur les évolutions des méthodes d’analyses chimique, biologique et biochimique, des produits ou des procédés en identifiant les sources d’information pertinentes afin de proposer des modifications de protocole ou de permettre une innovation du laboratoire ou de l’unité de production.     
  • Cas concrets : proposition de protocoles à partir d’observations initiales (résultats d’analyse), proposition de méthodologie d’analyse à partir d’une demande client (prise en compte de la matrice à analyser et des moyens nécessaires et à disposition). 
  •  Analyse d’un jeu de résultats d’analyses non conformes ou non satisfaisants ou analyse d’une demande de modification de procédé suite à de nouvelles contraintes règlementaires et proposition de solutions (documents normatifs fournis, accès aux bases de données).  
Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La validation de la certification est conditionnée par l’acquisition de l’ensemble des blocs de compétences composant la certification et la rédaction et la soutenance orale d’un rapport d’activité professionnelle. 

Secteurs d’activités :

Le technicien de laboratoire opère dans le secteur industriel (grandes entreprises ou petites et moyennes entreprises) et dans le secteur public. 

Il exerce son activité dans les laboratoires de recherche, recherche et développement, contrôle qualité ou de biologie médicale (laboratoires des établissements de soins ou laboratoire d’analyses privés) et sur les lignes de production.  

Dans l'industrie chimique, pharmaceutique, cosmétique ou agroalimentaire, il effectue des analyses et des tests de contrôle des matières premières et produits finis mais il participe également aux étapes de fabrication des produits (aide à la formulation et à la définition des diagrammes de fabrication). Il participe aux études de recherche et développement aussi bien dans le secteur public que privé. 

Dans le domaine de la santé, le technicien réalise, sous la responsabilité du biologiste, le prélèvement d’échantillons sanguins, les analyses de sang, d’urine, de fèces ou de tissus permettant d’établir un diagnostic.  

Le technicien de laboratoire peut également exercer dans d'autres secteurs : le service central de la police technique et scientifique (SCPTS) créé en 2017 ou bien dans le service commun des laboratoires DGDDI - DGCCRF (direction générale des douanes et des droits indirects - direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) créé en 2006 et dont les missions ont évolué depuis 2014.  

Type d'emplois accessibles :
  • Technicien de laboratoire; 
  • Technicien chimiste, biologiste ou biochimiste; 
  • Technicien recherche et développement; 
  • Technicien contrôle / qualité Chargé de développement des procédés ; 
  • Technicien d’analyse; 
  • Technicien biologiste; 
  •  Technicien d'analyses biomédicales ; 
  • Contrôleur sanitaire; 
  • Laborantin; 
  • Formulateur 
Code(s) ROME :
  • J1302 - Analyses médicales
  • H1210 - Intervention technique en études, recherche et développement
  • H1503 - Intervention technique en laboratoire d''analyse industrielle
  • H1404 - Intervention technique en méthodes et industrialisation
Références juridiques des règlementations d’activité :

L’Article R6211-7 Abrogé par Décret n°2012-461 du 6 avril 2012 (- art. 4) du code de la santé publique relatif aux conditions de réalisation des analyses dans les laboratoires indique que nul ne peut être employé en tant que technicien dans un laboratoire d’analyses médicales s’il ne possède pas un des diplômes ou titres de la liste fixée par arrêté ministériel. Le diplôme de technicien de laboratoire en chimie, biochimie, biologie du Cnam est l’un des 10 titres et diplômes de cette liste. L’Article R6211-32 Abrogé par Décret n°2012-461 du 6 avril 2012 (- art. 4) du code de la Santé Publique stipule quelles sont les personnes autorisées à faire les prélèvements sanguins : les techniciens de laboratoire ayant un des diplômes fixés par arrêté ministériel et qui en sus possèdent le certificat de capacité pour effectuer des prélèvements.  

Le niveau des certifiés du Cnam leur permet également de pouvoir être recrutés au grade des corps de catégorie B de Technicien(ne) et de Technicien(ne) supérieur au sein de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris, depuis 2003 (Décret n° 2003-761 du 1er août 2003 et revu par le décret n°2007-1243 du 21 août 2007, fixant les corps de catégorie B).   

Le niveau des certifiés du Cnam leur permet de pouvoir être recrutés au grade de technicien principal de la police technique et scientifique (corps de catégorie B) par voie de concours depuis 2009 (Décret n° 2009-1388 du 11 novembre 2009 et revu par le Décret n° 2016-1677 du 5 décembre 2016).  

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :
  •  Niveau baccalauréat scientifique, technologique ou professionnel ou titre à finalité professionnelle enregistré au RNCP de niveau 4 en sciences et techniques.   

Possibilité de remise à niveau proposée par le Centre de Ressources et d’Appui Pédagogique (CRAP) du Cnam.  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X
  • l’Administrateur général du Cnam ou son représentant;  
  • un enseignant du Cnam dont le responsable pédagogique du titre ou son représentant ;  
  • deux représentants qualifiés des professions concernées par le titre ;  
Après un parcours de formation continue X

 

  • l’Administrateur général du Cnam ou son représentant;  
  • un enseignant du Cnam dont le responsable pédagogique du titre ou son représentant ;  
  • deux représentants qualifiés des professions concernées par le titre ;  
En contrat de professionnalisation X

 

  • l’Administrateur général du Cnam ou son représentant;  
  • un enseignant du Cnam dont le responsable pédagogique du titre ou son représentant ;  
  • deux représentants qualifiés des professions concernées par le titre ;  
Par candidature individuelle X -
Par expérience X
  • au moins 75 % de représentants internes ;  
  • au moins 25 % de représentants qualifiés des professions du secteur professionnel concerné.  
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 17-03-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 17-03-2026
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2020
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 22 0 75 60 85
2017 10 0 71 57 57
2016 20 0 71 64 79
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://formation.cnam.fr/rechercher-par-discipline/technicien-de-laboratoire-en-chimie-biochimie-biologie-1194264.kjsp


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP23650 RNCP23650 - Technicien de laboratoire en chimie, biochimie, biologie
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet