Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en ingénierie du logiciel

Active

N° de fiche
RNCP35419
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
Formacode(s) :
  • 31088 : programmation
  • 31057 : génie logiciel
  • 31094 : conduite projet informatique
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 98%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 67%
Date d’échéance de l’enregistrement : 17-03-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ECOLE SUP INFORMATIQUE ELECTRON AUTOMAT 31134913800017 GROUPE ESIEA INTECH https://www.intechinfo.fr
Objectifs et contexte de la certification :

Depuis plusieurs années, le secteur informatique se caractérise par un grand dynamisme et un rythme d’innovation soutenu de par l’émergence de nouveaux outils et nouvelles tendances de développement informatique qui ont favorisé l’évolution des fonctions et le champ d’actions des Experts en ingénierie de l’informatique.

Pour l’expert en Ingénierie du logiciel, la complexité croissante des langages et du matériel informatique mais aussi les évolutions technologiques engendrent une modification de ses méthodes de travail et l’oblige à se maintenir à niveau en permanence. S’ajoute à cela, le développement de l’Intelligence Artificielle, et notamment celui du Machine Learning, qui a également fait évoluer le périmètre de ses missions, avec la nécessité d’une adaptation constante aux évolutions techniques comme aux besoins clients, et une collaboration continue plus poussée avec les utilisateurs du produit informatique, afin de réajuster en permanence les développements en cours.

Dans un contexte de transformation informatique toujours changeant, l’Expert en ingénierie du logiciel reste plus que jamais indispensable sur le marché, qui offre de nouvelles perspectives de carrière dans le domaine.   

Dans ce contexte, l'objectif de la certification est de former des professionnels de l’Ingénierie du logiciel capables :

- De recueillir et d’analyser les besoins du client,

- D’adopter une approche conseil : prendre en compte le contexte client et proposer les solutions adaptées,

- De piloter un projet de développement logiciel et d’intégration,

- De répondre aux attentes des métiers en délivrant la valeur attendue, avec la juste qualité, en maîtrisant les coûts et les délais,

- De prototyper, concevoir, développer, livrer et maintenir des solutions logicielles multi plate-forme (mobiles, clients lourds, Web) robustes et évolutives (clean code / Software Craftsmanship),

- De tirer profit de l'intelligence artificielle et du traitement massif de données dans le développement d'applications métier

- De maitriser les langages de programmation essentiels et les environnements de développement correspondants,

- D’assurer une veille technologique, d’identifier les acteurs majeurs et de décrypter les tendances


Activités visées :

Activité 1 : Gestion de la relation client

Activité 2 : Pilotage de projet d'ingénierie logiciel

Activité 3 : Intégration, industrialisation et déploiement du logiciel

Activité 4 : Conception avancée de l'architecture du logiciel

Compétences attestées :

C.1. Organiser et conduire une réunion en pratiquant l’écoute active et en identifiant la typologie du client pour affiner sa demande et construire un argumentaire adapté à ses besoins 

C.2. Analyser les besoins du client en réalisant un diagnostic de son écosystème interne et en procédant à une étude de faisabilité afin d’identifier les problèmes à l’origine du besoin et faire émerger des pistes de solutions. 

C.3. Analyser l’environnement technologique en menant une étude comparative des moyens techniques et services existants de façon à identifier les pistes de solutions et répondre aux besoins du client. 

C.4. Concevoir une solution à partir des besoins exprimés par la modélisation d’une architecture, afin de la présenter au client et de l’assister sur sa prise de décision 

C.5. Réaliser une estimation des coûts de la solution en prenant en compte les dépenses d’exploitation et les gains non quantifiables, afin d’évaluer le retour sur investissement du (des) projet(s) et déterminer la rentabilité de la solution envisagée. 

C.6. Etablir une liste priorisée des fonctionnalités à livrer dans un cadre contractuel en tenant compte des exigences du projet afin de fournir le produit (ou le service) qui permet d’apporter une valeur ajoutée aux besoins du client. 

C.7. Planifier l’exécution du projet en déterminant le cadre méthodologique, les rôles des parties prenantes et le planning prévisionnel permettant de converger vers l’atteinte des objectifs du projet. 

C.8. Assurer le suivi du projet en mesurant régulièrement l’avancée du projet avec les outils et méthodes appropriés afin d’appliquer des mesures adaptatives et garantir la satisfaction du client et des utilisateurs. 

C.9. Faciliter l’organisation et l’environnement de travail de son espace et/ou celui de l’équipe en mettant en œuvre des actions d’amélioration, de communication et/ou de responsabilisation afin d’impliquer toutes les parties prenantes dans l’atteinte des objectifs du projet. 

C.10. Développer les fonctionnalités du logiciel en modélisant un domaine métier, et en intégrant des composants externes afin d’améliorer la qualité du code et faciliter les développements futurs. 

C.11. Assurer le suivi des demandes utilisateurs en exploitant des outils de suivi permettant de recenser les anomalies afin de procéder aux mesures correctives, évolutives et adaptatives de l’application. 

C.12. Automatiser la construction de la solution logicielle en configurant les chaînes de build et l’exécution des tests unitaires, fonctionnels et d’intégration afin de préparer le déploiement continu du logiciel. 

C.13. Industrialiser le développement du logiciel à l’aide d’outils d’automatisation et le documenter en décrivant le processus de déploiement de manière à faire évoluer les logiciels développés et minimiser les erreurs de manipulation par les tiers.

C.14. Concevoir une architecture adéquate, à partir des exigences et attributs de qualité en réalisant des diagrammes d’architecture et en les formalisant dans un support technique à destination de l’équipe de développement afin de faciliter son usage, son adoption, sa robustesse et son évolutivité. 

C.15. Développer les fonctionnalités d’un logiciel existant, en s’appropriant l’historique de la solution à faire évoluer, et prenant en compte les évolutions futures dont elle pourra faire l’objet à long terme dans le cadre d’une reprise par un tiers afin de garantir la pérennité du logiciel et s’assurer de son évolutivité dans le temps. 

C.16. Implémenter un logiciel de qualité, en choisissant des structures de données adaptées et des algorithmes pertinents afin d’assurer la robustesse du logiciel. 

C.17. Tester le logiciel et l’application à plusieurs niveaux en utilisant les méthodologies de test éprouvées afin de garantir la conformité du logiciel au regard des spécifications et la non-régression des fonctionnalités déjà développées. 

C.18. Concevoir une application d’analyse de données massives en intégrant un programme d’apprentissage automatique (machine learning) au développement du logiciel et en utilisant des réseaux de neurones, des algorithmes d’optimisation et de recommandation afin de faire ressortir les tendances utilisateurs. 

Modalités d'évaluation :

Mises en situation professionnelle simulées

Cas pratiques 

Etudes de cas

Soutenance finale

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35419BC01

Gestion de la relation client en ingénierie du logiciel

 C.1. Organiser et conduire une réunion en pratiquant l’écoute active et en identifiant la typologie du client pour affiner sa demande et construire un argumentaire adapté à ses besoins 

 C.2. Analyser les besoins du client en réalisant un diagnostic de son écosystème interne et en procédant à une étude de faisabilité afin d’identifier les problèmes à l’origine du besoin et faire émerger des pistes de solutions. 

 C.3. Analyser l’environnement technologique en menant une étude comparative des moyens techniques et services existants de façon à identifier les pistes de solutions et répondre aux besoins du client. 

 C.4. Concevoir une solution à partir des besoins exprimés par la modélisation d’une architecture, afin de la présenter au client et de l’assister sur sa prise de décision 

 C.5. Réaliser une estimation des coûts de la solution en prenant en compte les dépenses d’exploitation et les gains non quantifiables, afin d’évaluer le retour sur investissement du (des) projet(s) et déterminer la rentabilité de la solution envisagée. 

Cas pratiques

Mise en situation professionnelle simulée

RNCP35419BC02

Pilotage de projet d'ingénierie du logiciel

C.6. Etablir une liste priorisée des fonctionnalités à livrer dans un cadre contractuel en tenant compte des exigences du projet afin de fournir le produit (ou le service) qui permet d’apporter une valeur ajoutée aux besoins du client. 

 C.7. Planifier l’exécution du projet en déterminant le cadre méthodologique, les rôles des parties prenantes et le planning prévisionnel permettant de converger vers l’atteinte des objectifs du projet. 

 C.8. Assurer le suivi du projet en mesurant régulièrement l’avancée du projet avec les outils et méthodes appropriés afin d’appliquer des mesures adaptatives et garantir la satisfaction du client et des utilisateurs. 

 C.9. Faciliter l’organisation et l’environnement de travail de son espace et/ou celui de l’équipe en mettant en œuvre des actions d’amélioration, de communication et/ou de responsabilisation afin d’impliquer toutes les parties prenantes dans l’atteinte des objectifs du projet. 

Mise en situation professionnelle simulée

Cas pratiques

Etude de cas

RNCP35419BC03

Intégration, industrialisation et déploiement de logiciel

 C.10. Développer les fonctionnalités du logiciel en modélisant un domaine métier, et en intégrant des composants externes afin d’améliorer la qualité du code et faciliter les développements futurs. 

 C.11. Assurer le suivi des demandes utilisateurs en exploitant des outils de suivi permettant de recenser les anomalies afin de procéder aux mesures correctives, évolutives et adaptatives de l’application. 

 C.12. Automatiser la construction de la solution logicielle en configurant les chaînes de build et l’exécution des tests unitaires, fonctionnels et d’intégration afin de préparer le déploiement continu du logiciel. 

  C.13. Industrialiser le développement du logiciel à l’aide d’outils d’automatisation et le documenter en décrivant le processus de déploiement de manière à faire évoluer les logiciels développés et minimiser les erreurs de manipulation par les tiers. 

Cas pratiques

Etude de cas

RNCP35419BC04

Conception avancée de l'architecture de logiciel

 C.14. Concevoir une architecture adéquate, à partir des exigences et attributs de qualité en réalisant des diagrammes d’architecture et en les formalisant dans un support technique à destination de l’équipe de développement afin de faciliter son usage, son adoption, sa robustesse et son évolutivité. 

 C.15. Développer les fonctionnalités d’un logiciel existant, en s’appropriant l’historique de la solution à faire évoluer, et prenant en compte les évolutions futures dont elle pourra faire l’objet à long terme dans le cadre d’une reprise par un tiers afin de garantir la pérennité du logiciel et s’assurer de son évolutivité dans le temps. 

 C.16. Implémenter un logiciel de qualité, en choisissant des structures de données adaptées et des algorithmes pertinents afin d’assurer la robustesse du logiciel. 

 C.17. Tester le logiciel et l’application à plusieurs niveaux en utilisant les méthodologies de test éprouvées afin de garantir la conformité du logiciel au regard des spécifications et la non-régression des fonctionnalités déjà développées. 

 C.18. Concevoir une application d’analyse de données massives en intégrant un programme d’apprentissage automatique (machine learning) au développement du logiciel et en utilisant des réseaux de neurones, des algorithmes d’optimisation et de recommandation afin de faire ressortir les tendances utilisateurs. 

Etude de cas

Cas pratiques

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification s'obtient par la validation de chacun des blocs qui la compose, complétée d'une soutenance finale organisée à la fin du parcours et permettant de revalider l'ensemble des compétences du référentiel. Celle-ci repose sur la validation du portefeuille de compétences du candidat comprenant :  le parcours d’alternance en entreprise (portfolio),  la validation de tous les modules de formation.   Le candidat remet à la fin de son cursus le livret de son parcours en entreprise ainsi que les bulletins attestant de la validation des compétences. L’accent est mis sur les évaluations formatives et l’auto-évaluation.  

Secteurs d’activités :

Tous les secteurs utilisant l'informatique (banque, finance, industrie...)

Type d'emplois accessibles :

● Analyste-Programmeur

● Architecte logiciel

● Concepteur développeur

● CTO (Chief Technology Officer)

● Développeur Big data

● Développeur informatique embarquée

● Ingénieur d’études informatiques

● Ingénieur d’Etudes Logiciel

● Ingénieur développement Logiciel

● Ingénieur études et développement

● Ingénieur informatique 

● Ingénieur test et recette  

Code(s) ROME :
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
  • M1805 - Études et développement informatique
  • M1803 - Direction des systèmes d''information
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Le parcours s’adresse à des profils divers, allant de l’étudiant sortant de terminale à celui ayant déjà validé une formation supérieure. Le niveau minimum requis pour accéder au dispositif est le niveau bac, de préférence scientifique ou technologique, mais l’accès n’est pas fermé aux candidats issus d’autres séries du bac. Le parcours de formation est organisé en 10 semestres. L’admission se fait généralement à l’issue du Bac en semestre 1, mais l’entrée en cours de parcours est possible lorsque le candidat possède déjà des acquis dans le domaine de l’ingénierie du logiciel, ce qui est le cas par exemple lorsqu’il a déjà suivi une ou plusieurs années d’enseignement supérieur en informatique (BTS, DUT, Licence). Pour les étudiants diplômés en informatique sans spécialité « ingénierie du logiciel », une mise à niveau obligatoire est prévue en début de cursus.

L’admission est prononcée sur dossier pour le semestre 1 et après tests et entretiens pour les autres semestres ( Entretien de motivation et technique d’une durée de 45 minutes minimum devant un jury)    



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

2 membres de la direction de l'école

2 membres professionnels du secteur

Après un parcours de formation continue X

2 membres de la direction de l'école

2 membres professionnels du secteur

En contrat de professionnalisation X

2 membres de la direction de l'école

2 membres professionnels du secteur

Par candidature individuelle X

2 membres de la direction de l'école

2 membres professionnels du secteur

Par expérience X

Le responsable de la VAE Intech

Le responsable de la filière ingénierie du logiciel

2 experts professionnels du secteur "Ingénierie du logiciel"

En contrat d’apprentissage X

2 membres de la direction de l'école

2 membres professionnels du secteur

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 17-03-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 17-03-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 36 4 96 70 -
2018 28 0 100 64 71
2017 11 0 100 70 90
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.intechinfo.fr 


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
INTECH SUD Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP11543 RNCP11543 - Expert(e) en ingénierie du logiciel
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet