Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Chargé de production cinéma et audiovisuel

Active

N° de fiche
RNCP35440
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 323 : Techniques de l'image et du son, métiers connexes du spectacle
  • 323p : Organisation, gestion : Production et régie
Formacode(s) :
  • 46264 : conception réalisation audiovisuelle
  • 46244 : gestion production audiovisuelle
  • 46267 : postproduction
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 97%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 35%
Date d’échéance de l’enregistrement : 17-03-2023
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
SOCIETE DE REALISATION IMAGE ET SON - REALIS AUDIOVISUEL 39859857300010 ESRA FORMATION PROFESSIONNELLE https://www.esra.edu
Objectifs et contexte de la certification :

La certification de Chargé de production Cinéma et audiovisuel a pour vocation de répondre aux besoins des entreprises de l’audiovisuel et du cinéma en mettant à leur disposition des spécialistes de la production cinématographique et audiovisuelle.

Les entreprises de l’audiovisuel et du cinéma sont dédies à la conception, la production et la diffusion d’œuvres ou de programmes filmés, faisant intervenir différents métiers : écriture, réalisation, production, interprétation, son, postproduction, décors, fonctions supports… 

Dans ce contexte, ces entreprises ont besoin de spécialistes en production et gestion de production, dont le rôle est de garantir l’équilibre financier du projet, le respect des délais de production, la gestion humaine de l’équipe de tournage, la supervision de l’organisation et de la logistique du tournage d’un projet audiovisuel ou cinématographique.

Le Chargé de production cinéma et audiovisuel est d’apporter aux entreprises du secteur, des professionnels en capacité d’endosser la responsabilité de la gestion financière, organisationnelle et humaine d’une production audiovisuelle ou cinématographique dans toutes ces phases, que cela soit en phase de préparation, de tournage ou de postproduction :

- en phase de préparation : Il élabore le budget nécessaire à la réalisation du projet et détermine les frais de production (salaires, repas, moyens techniques). Il élabore la liste des besoins matériels et humains. Il recrute l’équipe technique et artistique, effectue les déclarations d’embauche et établit les contrats de travail, collecte et prépare les éléments administratifs avec le planning, il fait la gestion des repérages et les demandes d’autorisation de tournage, établit les droits à l’image et à la musique, et coordonne les interventions des artistes et des techniciens. Il négocie le matériel avec les fournisseurs et les prestataires.

- en phase de tournage : il supervise le bon déroulement du tournage d’un point de vue financier, organisationnel et humain. Il est le garant des règles de sécurité et se doit d’être à jour avec la réglementation en vigueur.

- en phase de postproduction : il coordonne le travail de postproduction (montage, montage son, étalonnage et effets spéciaux), il choisit les matériels adaptés et les techniciens, il gère le devis et le planning de postproduction et organise la projection test du film.

Les besoins sont réels, la France étant le principal marché de production et de consommation cinématographique européen.

Activités visées :

1) La préparation et la formalisation d’un coût d’un projet audiovisuel

2)  L’organisation et la préparation d’un tournage en production 

3)  La Gestion et le suivi de la production d’un tournage d’un film

4)  L’organisation d’une postproduction de film

5)  Gestion de son réseau et développement son projet professionnel 

Compétences attestées :

1) La préparation et la formalisation du coût d’un projet audiovisuel, en s’appuyant sur l’analyse préalable de ses documents descriptifs (Scénario, cahier des charges,….) et en consultant ses principaux acteurs – réalisateur, le directeur de production et le producteur…, étudier la réalisation d’une production audiovisuelle. En établissant le planning de la production et en concevant le devis. 

2) L’organisation et la préparation d’un tournage en production, en constituant un dossier avec les différents documents liés à l'organisation d'un tournage, en établissant les repérages, les lieux de tournage et le casting des comédiens, organiser diverses réunions de travail avec les différents responsables de postes pour s’assurer du bon déroulement du tournage. En établissant les contrats de travail et en réalisant les déclarations d’embauches en tenant compte du droit social et des conventions collectives et en gérant les demande d’autorisation de tournage. En coordonnant les interventions des artistes et des techniciens afin d’assurer une bonne organisation du tournage.

3) La gestion et le suivi de la production d'un tournage, en s’appuyant sur une bonne connaissance du langage audiovisuel et ayant des notions étendues en gestion de projet afin de bien communiquer avec les équipes de tournage et d’analyser les contraintes techniques, matériels et humains nécessaires. En coordonnant l’activité des membres de l’équipe de production pour   établir un plan de travail et une feuille de service.  La supervision de la logistique lors du tournage (transports, hébergements, repas, …) et en s’assurant des plannings des équipes de tournage et des différents intervenants.Compréhension des documents juridiques (contrat de travail, autorisation et convention de tournage) en suivant le devis et les échéanciers afin de respecter le plan établit par le producteur.

4) L'organisation d'une postproduction de film, en faisant le lien avec la société de postproduction, le producteur, le réalisateur et l’équipe technique de postproduction, effectuer un travail de coordination. En encadrant l’établissement des devis en fonction du budget alloué et du cahier des charges pour la postproduction. En déterminant le choix des matériels adaptés et des techniciens selon un «workflow»* déterminé. En participant avec la société de post production à la fabrication du planning de postproduction. Assurer la coordination du travail de postproduction avec la société de postproduction.

5) Gestion de son réseau et développement de son activité professionnelle conformément à ses choix de positionnement et d’orientation de carrière et en constituant un réseau professionnel porteur d’opportunités, gérer et développer son activité professionnelle, en mettant en œuvre les actions favorisant son implication sur des projets audiovisuels et contribuant à l’actualisation et l’évolution de ses compétences techniques.

Modalités d'évaluation :

1 - Pour les candidats issus de la formation les productions évaluées sont les suivantes : 

- l'établissement  du planning de la production à partir d’un plan de masse (pré plan de travail) et conception d’un devis avec les équipes techniques et les fournisseurs et l'adéquation du devis avec le plan de financement. 

- La mise en place des repérages du casting et du plan de travail, l'organisation du tournage en préparant le dossier de production et en concrétisation l’embauche et les  contrats de travail, remise du plan de travail, contribution à l’organisation du tournage en préparant le dossier de production, la mise en place des repérages et les castings, la formalisation des repérages techniques et la formalisation des embauches et des contrats de travail. 

- La coordination  des différentes équipes, la supervision du bon déroulement du tournage et l'analyse du devis et remise d’une situation.

- l'établissement du workflow en lien avec la société de postproduction, la liste du matériel et du personnel selon le workflow,  la conception du  planning et du devis de postproduction et la remise du master.

- Un  dossier de projet professionnel.

Les productions sont réalisées soit à partir de mises en situation professionnelles,  travail individuel et collectif  dans le cadre d’un tournage.

2 - pour les candidats issus de la VAE : 

 l'évaluation est fondée sur l'examen d'un dossier de preuves issues de l'expérience

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35440BC01

La préparation et la formalisation du coût d’un projet audiovisuel

 1)  Analyser le scénario pour définir la direction du projet de production sous l’autorité du producteur et du réalisateur. Étudier le cahier des charges de ce projet en étudiant ses caractéristiques, ses contraintes et les conditions de réalisation. 

2)  Étudier le projet  et assurer le suivi des différentes composantes techniques, logistiques, financières, budgétaires, réglementaires, juridiques, éditoriales et commerciales. 

3)  Organiser les éléments par le planning de production (préparation tournage et finitions).

4)  Établir un pré plan de travail (plan de masse) en fonction de choix dicté par l’étude du projet via le scénario et formaliser le plan de financement en fonction du devis.

5)  Concevoir le devis en fonction du planning en incluant les besoins techniques, les fournisseurs  et les ressources humaines selon le plan comptable du CNC.

1) Pour les candidats issus de la formation :

Production évaluée

- l'établissement  du planning de la production à partir d’un plan de masse (pré plan de travail)

- la conception d’un devis avec les équipes techniques et les fournisseurs

- l'adéquation du devis avec le plan financement

Conditions d'évaluation : 

Mise en situation professionnelle, travail individuel et collectif dans  le cadre d’un tournage.  Restitution écrite présentée à l’oral

2) Pour les candidats issus de la VAE 

Production évaluée; dossier de preuves issues de l'expérience.

Modalités de la certification du Bloc 1 :

un certificat de compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat à l'issue de la validation du bloc de compétences. 


RNCP35440BC02

L’organisation et la préparation d’un tournage en production

1)  Contribuer à l’organisation du tournage (Plan de travail), et à sa mise en place.  Capacité à devenir le collaborateur principal du producteur et être capable de le représenter face au réalisateur et à l’équipe de tournage. Participer aux repérages  suivre le casting.

2)  Collecter les éléments administratifs en lien avec la production. Effectuer les déclarations d’embauche et rédiger les contrats de travail.

3)  Faire les repérages techniques avec les chefs de postes et établissement des feuilles de services.

 4)  Formaliser les contrats de travail des artistes et des techniciens. Vérifier le plan de travail de la journée de tournage (Feuille de service) du lendemain en collaboration avec l’assistant réalisateur.

1) pour les candidats issus de la formation : 

Production évaluée

- La mise en place des repérages du casting et du plan de travail, l'organisation du tournage en préparant le dossier de production et la concrétisation de l’embauche et des contrats de travail.

- La remise du plan de travail et la Contribution à l’organisation du tournage en préparant le dossier de Production et la mise en place des repérages et les castings

- La formalisation des repérages techniques et la formalisation de l’embauche et des contrats de travail.

Conditions d'évaluation : 

Mise en situation professionnelle, travail individuel et collectif dans  le cadre d’un tournage.  Restitution écrite présentée à l’oral

2) Pour les candidats issus de la VAE 

Production évaluée; dossier de preuves issues de l'expérience.

Modalités de la certification du Bloc 2 :

un certificat de compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat à l'issue de la validation du bloc de compétences. 

RNCP35440BC03

La gestion et le suivi de la production d’un tournage

1)  Cordonner toutes les équipes sur le tournage

2)  Superviser le bon déroulement du tournage et rendre compte au producteur des avancés de la production.

3)  Ventiler les dépenses de la production, les vérifier  producteur. 

4) S’assurer du respect de la ligne artistique définie par le producteur : présence sur le tournage, suivi des rushes…

1) Pour les candidats issus de la formation : 

Production évaluée

- La coordination des  différentes équipes.

- la supervision du bon déroulement du tournage. 

- l'analyse du devis et remise d’une situation.

 Conditions d'évaluation : 

Mise en situation professionnelle, travail individuel et collectif dans  le cadre d’un tournage.  Restitution écrite présentée à l’oral

2) Pour les candidats issus de la VAE 

Production évaluée; dossier de preuves issues de l'expérience.

Modalités de la certification du Bloc 3 :

un certificat de compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat à l'issue de la validation du bloc de compétences. 

RNCP35440BC04

L’organisation d’une postproduction de film

1)  Choisir les matériels adaptés pour la postproduction (matériels informatiques, logiciels, plugins….) ainsi que les techniciens qualifiés.

2)  Établir un devis de postproduction compte tenu du matériel et des techniciens qualifiés recrutés tout en respectant les budgets alloués et construire un planning de postproduction et en faire respecter les consignes et ne pas dépasser les délais impartis.

3)  Faire valider le master par le réalisateur et le producteur.

1) Pour les candidats issus de la formation : 

Production évaluée

- l'établissement du workflow en lien avec la société de postproduction  

- La liste du matériel et du personnel selon le workflow

- la conception du  planning et du  devis de postproduction  Remise du master 

Conditions d'évaluation : 

Mise en situation professionnelle, travail individuel et collectif dans  le cadre d’un tournage.  Restitution écrite présentée à l’oral

2) Pour les candidats issus de la VAE 

Production évaluée; dossier de preuves issues de l'expérience.

Modalités de la certification du Bloc 4 :

un certificat de compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat à l'issue de la validation du bloc de compétences. 

RNCP35440BC05

: Gestion de son réseau et développement de son activité professionnelle

1) Élaborer son projet d’activité professionnelle dans le milieu de l’audiovisuel, en tenant compte de ses aspirations et inclinations personnelles et en évaluant les potentialités des différents secteurs (cinéma, télévision, publicité, documentaire…), afin de déterminer son positionnement et de le faire évoluer tout au long de sa carrière.

2) Constituer un réseau relationnel au sein de son secteur d’activité, en identifiant et en mettant en œuvre les actions favorisant son insertion dans sa communauté professionnelle et permettant l’établissement de contacts porteurs d’opportunités, afin de développer et pérenniser son activité.

3) Établir des liens durables et gages de fidélité avec ses collaborateurs – producteurs, réalisateurs, chefs de poste et techniciens – pendant et hors des tournages, en construisant des relations permettant le développement d’une confiance et d’une estime mutuelles, afin de favoriser les sollicitations professionnelles et projets de collaboration. 

4) Évaluer les propositions de collaboration sur des productions audiovisuelles, en analysant leur intérêt artistique et leur portée pour sa carrière, afin de sélectionner les projets sur lesquels s’impliquer professionnellement.

5) Négocier son engagement sur les productions audiovisuelles sélectionnées, en définissant avec l’équipe de production ses conditions de travail et les moyens à disposition, afin de garantir l’intérêt de son implication et la viabilité de son activité.

6) Veiller à l’entretien et l’évolution de technique en, afin de renouveler et d’enrichir ses références en matière de droit, de législation du travail, de, des conventions collectives de la production audiovisuelle.

Pour les candidats issus de la formation :  

Production  évaluée

Un dossier de projet professionnel comprenant : 

- l’analyse du secteur d’activité et le choix de son positionnement, 

- le choix et l’analyse des actions de développement d’activité, 

- un portefeuille de contacts professionnels, 

- la participation à des rencontres professionnels  

- le repérage et l’analyse d’une ou plusieurs évolutions techniques de matériel d’éclairage et de prise de vue.  

Conditions d'évaluation : 

Mise en situation professionnelle, travail individuel,  production écrite présentée à l’oral.

2) Pour les candidats issus de la VAE 

Production évaluée; dossier de preuves issues de l'expérience.

Modalités de la certification du Bloc 5 :

un certificat de compétences attestées selon les modalités d'évaluation décrites sera délivré à chaque candidat à l'issue de la validation du bloc de compétences. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

  III Règles de validation et d’obtention de la certification  

A - Dispositions générales   

1) Conditions d’accès au dispositif d’évaluation   L’accès à la certification est possible : Après un parcours de formation. Dans ce cas, sont autorisés à se présenter à la certification, les candidats :  

- En formation initiale, la détention du baccalauréat est exigée pour postuler à l’entrée au dispositif de préparation à la certification, chaque candidature est examinée à l’appui d’un dossier, d’un test de connaissances et d’un entretien de motivation. 

- En Formation continue, une expérience minimale dans le secteur de l’audiovisuel de deux à trois ans permet d’accéder au dispositif de certification sans le baccalauréat. Chaque candidature est examinée à l’appui d’un dossier et d’un entretien de motivation. 

- En formation continue témoignant d’un intérêt marqué pour le secteur cinématographique et audiovisuel permet d’accéder au dispositif de certification sans le baccalauréat. Chaque candidature est examinée à l’appui d’un dossier, d’un test de connaissances et d’un entretien de motivation. 

- Ayant satisfait à l’obligation d’assiduité aux composantes du dispositif de formation. 

- Ayant accompli une expérience professionnelle salariée en lien avec la formation (alternance en contrat de professionnalisation, d’apprentissage, stage, CDD, CDI, freelance) d’au moins 6 mois. 

- Dans le cadre de la VAE, les candidats répondant favorablement aux dispositions des articles L335-5 et 613-3 du Code de l’éducation et du décret n° 2019-1119 du 31 octobre 2019, relatif à la mise en œuvre de la validation des acquis et de l’expérience, et dont le dossier de candidature a été jugé recevable.   

2) Modalités de convocation des candidats   Les candidats sont convoqués aux épreuves certificatives selon les modalités suivantes : - Par voie électronique, par voie postale et/ ou d’affichage    

3) Conditions de délivrance du titre   La décision de délivrance du titre est confiée à un jury, statuant souverainement au vu des éléments présentés pour chaque candidat (copies, fiches des évaluations certificatives, dossiers, rapport de mission, tableau récapitulatif de l’ensemble des notes attribuées). Le titre est attribué aux candidats ayant validé cumulativement les 5 blocs de compétences constitutifs de la certification. La composition du jury et la complémentarité de leur statut est composé de 6 membres : · 3 représentants de ESRA Formation Professionnelle – REALIS Paris :  - le directeur, le directeur ESRA Formation professionnelle, 1 formateur, spécialisés dans la production cinématographique et audiovisuelle ou, plus largement, dans la réalisation audiovisuelle. · 

3 personnalités extérieures, toutes professionnelles qualifiées du secteur de la production audiovisuel et/ou du  cinéma, exerçant des fonctions liées à la prise de vue ou collaborant avec des spécialistes de la prise de vue Ce qui permet un véritable échange. Pour chaque bloc de compétences constituant le référentiel, le candidat doit avoir satisfait à l’évaluation au regard des critères établis. Le jury peut confirmer ou infirmer le résultat des évaluations obtenu au cours des épreuves, en justifiant son avis si celui-ci est négatif. Pour chaque bloc de compétences, le jury échange et aboutit à un consensus. Une décision collégiale sur chaque bloc de compétences du référentiel est prise. Les délibérations sont confidentielles. Elles sont prises, au cas par cas, à la majorité des votants ; le président de séance a voix prépondérante. Les blocs de compétences obtenus sont capitalisés et pour une durée de 3 ans.   

4) Validation partielle et conditions de rattrapage   En cas de validation partielle de la certification par un candidat, le jury présentera ses préconisations pour l’obtention de la certification dans sa totalité. Le candidat (en formation initiale, en formation professionnelle ou VAE) peut repasser ses épreuves et/ou représenter son dossier pour les compétences non obtenues à la session suivante. Il peut le faire soit en suivant à nouveau le processus de formation, soit en se présentant en candidat libre.    

5) Voie de recours   Tout candidat peut engager un recours concernant l’avis rendu par le jury de certification, sans préjuger de l’issue qui sera réservée à sa démarche. Il doit pour cela en informer le directeur de REALIS - ESRA Formation Professionnelle par courrier recommandé avec accusé de réception, dans un délai maximal de 2 mois suivant la notification de l’avis du jury. Le cas échéant, une commission constituée ad hoc pourra être constituée par le directeur de REALIS - ESRA Formation Professionnelle, afin de statuer sur la demande formulée par le candidat.  

 6) Archivage des productions des candidats   Les productions de chaque candidat sont archivées au format numérique par les centres organisateurs auxquels ils sont rattachés. Cette mesure vise à permettre leur consultation par les candidats en ayant fait la demande par voie écrite. La mise à disposition des productions est limitée à une année suivant la date de l’épreuve concernée ; au-delà les productions peuvent être détruites, sans préjudice pour le centre organisateur.  

7) A l’issue des 5 blocs de compétences et pour la validation du titre, le candidat doit effectuer un stage pratique en entreprise obligatoirement de 8 semaines minimum afin de mettre en pratiques ses connaissances et ses compétences techniques et artistiques acquises.

8) Modalités de communication de la certification   REALIS - ESRA Formation Professionnelle est seule habilitée à éditer les documents attestant de la réussite des candidats.  Sur la base de l’avis émis par le jury de certification et attesté par les procès-verbaux signés par chacun de ses membres, REALIS - ESRA Formation Professionnelle établit et édite : · Les parchemins de certification individuels et nominatifs pour chaque candidat ayant satisfait aux exigences du règlement de certification selon l’avis du jury. · Les certificats d’obtention de bloc de compétences individuels et nominatifs pour chaque candidat ayant satisfait aux exigences du règlement de certification concernant le bloc concerné selon l’avis du jury.   Ces documents – parchemins et certificats de compétences – sont communiqués par REALIS - ESRA Formation Professionnelle aux centres préparateurs/organisateurs partenaires de façon sécurisée. Ces derniers sont chargés de les communiquer individuellement à chaque certifié dans les conditions qu’ils jugent appropriées : par voie postale en courrier recommandé.    

B - Dispositions particulières   

1) Candidats en situation de handicap   Les candidats en situation de handicap (remise d’un certificat médical de l’année) pourront bénéficier d’aménagements leur permettant de parvenir à une situation d’égalité de traitement avec les autres candidats.  Classiquement, ils pourront disposer :  - d’un tiers temps supplémentaire pour préparer et accomplir l’épreuve,  - de la mise à disposition d’un matériel technique spécifique.  En cas d’impossibilité de se présenter à certaines épreuves, au regard du contexte et du type d’évaluation, une modalité d’évaluation alternative pourra être mise en œuvre à la condition d’en informer au préalable le directeur du centre certificateur et d’obtenir son accord.   

2) Absence aux épreuves   L’absence du candidat à une épreuve entraîne automatiquement l’invalidation du bloc de compétences concerné, même si celui-ci est constitué de plusieurs épreuves certificatives. A titre exceptionnel, certaines absences motivées permettront au candidat de se présenter à une épreuve de rattrapage, dans un délai de 6 mois après la date de l’épreuve initiale. C’est le cas des absences causées :  - par un problème médical dûment attesté par un certificat,  - un cas de force majeur prouvé par un document officiel.   

3) Fraude et plagiat   Tout candidat pris en situation de fraude ou de plagiat se verra interdit de poursuivre l’épreuve concernée et le bloc de compétences correspondant s’en trouvera de fait invalidé. Un conseil de discipline sera convoqué en conséquence, afin de statuer sur les mesures à prendre, qui peuvent aller jusqu’à l’exclusion définitive, selon la gravité de l’infraction.   


Secteurs d’activités :

Le chargé de production Cinéma et audiovisuel  exerce  son activité principalement sous statut d’intermittent en indépendant ou en CDI.  Les entreprises faisant appel à ses services sont celles qui interviennent à divers titres dans la conception, la production, la réalisation et la diffusion d’objets filmés – fictions (courts, moyens et longs-métrages), documentaires, publicités, clips musicaux, films institutionnels… et relèvent quasiment exclusivement du secteur de l’audiovisuel et du cinéma, et des  chaînes de télévision publiques et privées quel que soit la taille.

Type d'emplois accessibles :

En raison des spécificités des secteurs de l'audiovisuel et du cinéma, les emplois visés en début de carrière correspondent généralement à des fonctions (assistanat de production, assistant régie ou régisseur).  Après deux années d'exercice, la démonstration de ses capacités et la constitution d'un réseau professionnel dans le secteur lui permettent d'évoluer vers des fonctions présentant davantage de responsabilité en lien avec  la gestion de production (Assistant de Production, chargé de production distribution, Assistant de production et d'exploitation et directeur de production  pour des petites productions). Grâce à la notoriété acquise et selon ses inclinations personnelles, il peut - au de-là de 5 années d'expérience - exercer les fonctions de Directeur de production, directeur adjoint d'exploitation.

Code(s) ROME :
  • L1302 - Production et administration spectacle, cinéma et audiovisuel
  • L1304 - Réalisation cinématographique et audiovisuelle
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Pour les candidats en formation initiale, la détention du baccalauréat est exigée pour postuler à l’entrée au dispositif de préparation à la certification, chaque candidature est examinée à l’appui d’un dossier, d’un test de connaissances et d’un entretien de motivation.

Pour les candidats en formation continue, une expérience minimale dans le secteur de l’audiovisuel de deux à trois ans permet d’accéder au dispositif de certification sans le baccalauréat, chaque candidature est examinée à l’appui d’un dossier et d’un entretien de motivation.

Pour les candidats en formation continue sans expérience préalable dans le secteur de l’audiovisuel, la preuve d’un intérêt marqué et d’un projet professionnel solide permet d’accéder au dispositif de certification sans le baccalauréat, chaque candidature est examinée à l’appui d’un dossier, d’un test de connaissances et d’un entretien de motivation.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Composition du jury de la délivrance de la certification 

Nombre et profils de personnes composant le jury    :  chaque jury est composé de 6 membres : 

- 2 représentants de l’ESRA formation professionnelle :  le directeur, le directeur de la formation professionnelle 

- 1 formateur de REALIS - ESRA FP, spécialisé dans du montage et la postproduction ou, plus largement, de l'image dans le secteur de l'audiovisuel. 

  ·  3 personnalités extérieures, toutes professionnelles qualifiées du secteur de l’audiovisuel, de la production, de la direction de production et de l’administration de production. 

La présidence du jury est confiée à une personnalité professionnelle extérieure qualifiée dans le  secteur de l’audiovisuel.     

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés   

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50 %  

Après un parcours de formation continue X

Composition du jury de la délivrance de la certification 

Nombre et profils de personnes composant le jury    :  chaque jury est composé de 6 membres : 

- 2 représentants de l’ESRA formation professionnelle :  le directeur, le directeur de la formation professionnelle 

- 1 formateur de REALIS - ESRA FP, spécialisé dans du montage et la postproduction ou, plus largement, de l'image dans le secteur de l'audiovisuel. 

 ·  3 personnalités extérieures, toutes professionnelles qualifiées du secteur de l’audiovisuel, de la production, de la direction de production et de l’administration de production. 

La présidence du jury est confiée à une personnalité professionnelle extérieure qualifiée dans le  secteur de l’audiovisuel.     

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés   

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50 %  

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Composition du jury de la délivrance de la certification 

Nombre et profils de personnes composant le jury    :  chaque jury est composé de 6 membres : 

- 2 représentants de l’ESRA formation professionnelle :  le directeur, le directeur de la formation professionnelle 

- 1 formateur de REALIS - ESRA FP, spécialisé dans du montage et la postproduction ou, plus largement, de l'image dans le secteur de l'audiovisuel. 

 ·  3 personnalités extérieures, toutes professionnelles qualifiées du secteur de l’audiovisuel, de la production, de la direction de production et de l’administration de production. 

La présidence du jury est confiée à une personnalité professionnelle extérieure qualifiée dans le  secteur de l’audiovisuel.     

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés   

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification : 50 %  

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 17-03-2021
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 17-03-2023
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2018|2017|2019|2020
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 18 0 97 35 50
2017 13 0 97 35 50
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.esra.edu


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
GROUPE ESRA COTE D'AZUR Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESRA BRUXELLES Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESRA BRETAGNE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet