Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Carreleur-chapiste

Active

N° de fiche
RNCP35509
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 233s : Exécution des travaux de finition : platrerie, peinture, carrelage, sols plastiques..
Formacode(s) :
  • 22440 : carrelage mosaïque
Date d’échéance de l’enregistrement : 23-05-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DU TRAVAIL DE L'EMPLOI ET DE L'INSERTION 11000007200014 - -
Objectifs et contexte de la certification :

L'activité principale consiste à construire et revêtir, dans le respect des normes de construction et réglementaires, des supports verticaux, et horizontaux en revêtements céramiques et assimilés (céramiques, faïences, pierres, marbres, ardoises, terre cuite, etc.). L'esthétique et l'aspect décoratif des matériaux en font un métier artistique.

Activités visées :

En amont de la pose de revêtements céramiques et assimilés, le carreleur-chapiste réalise :
- la préparation de supports existants, la construction de supports (socles, tablettes, tabliers de baignoire, cloison de douche, habillage de murs, etc.), et leur réception ;
- la pose de matériaux d'interposition de désolidarisation, de drainage, d'étanchéité, thermique et acoustique/phonique en fonction de la nature des locaux et des supports ;
- des chapes dont la finition restera apparente ou sera recouverte de peinture ou de revêtements souples (moquette, parquet) ou durs (revêtements céramiques et assimilés).
Le carreleur-chapiste met en œuvre des revêtements céramiques et assimilés intégrant des accessoires associés (plinthes, caniveaux, profilés divers, trappe de visite, tampon de sol, etc.) sur :
- des supports verticaux par collage ;
- des supports horizontaux par collage, par scellement sur mortier de pose, ou sur plots.
Il réalise les finitions et le nettoyage de ses ouvrages.
L'activité de carreleur-chapiste s'exerce à l'intérieur ou à l'extérieur dans tous bâtiments neufs ou anciens (rénovation/réhabilitation), libres ou occupés.
Le secteur d'activité économique est celui de l'aménagement et des finitions de la construction, il regroupe essentiellement des petites et moyennes entreprises.
Le carreleur-chapiste travaille dans les entreprises de toutes tailles spécialisées dans le carrelage, chape mais également dans des entreprises ayant des activités telles que la maçonnerie, la plâtrerie et la peinture.
Il exerce ses activités, seul ou en équipe selon la nature et l'importance du chantier, en toute sécurité pour lui et son environnement.
À partir des documents techniques, il prépare et met en œuvre ses activités sous la responsabilité et sur les instructions de son supérieur hiérarchique (chef d'entreprise, maître ouvrier, chef d'équipe ou compagnon). Il communique avec son environnement professionnel (clients, hiérarchie, autres intervenants).
Il tient l'emploi dans le respect des règles de sécurité individuelle et collective, en application du PPSPS, s'il existe ou du plan de prévention.
Il travaille parfois en hauteur nécessitant une habilitation de son employeur et manipule souvent des charges. Il doit, de ce fait, respecter les règles de sécurité concernant ces interventions.
Lors de chantiers, il peut être amené à démonter les caches de prises et interrupteurs électriques. Ces interventions demandent une habilitation de la part de son employeur.
Il peut rencontrer des éléments de construction susceptibles de contenir de l'amiante, dans ce cas il alerte son responsable.
Sur les chantiers, il doit identifier les dangers non prévus, alerter et appliquer les consignes de sa hiérarchie.
Il doit être capable d'organiser sa journée de travail, de choisir les matériaux et outils nécessaires, de définir des modes opératoires et de rendre compte du travail réalisé.
Toutes les activités dont il a la charge s'effectuent en coordination avec les autres corps de métiers, il contrôle ses ouvrages et rend compte à sa hiérarchie.
La qualité de ses ouvrages et le respect des délais conditionnent souvent le bon déroulement du chantier.
Il est responsable de la bonne réalisation des travaux qui lui sont confiés au regard des consignes fournies, des exigences réglementaires, sécuritaires, normatives, environnementales et esthétiques.
Il exerce ses activités professionnelles suivant des horaires modulables et variables dans le respect de la règlementation (contraintes liées par exemple à des chantiers de pose scellée), dans des conditions inhérentes au travail sur chantier (intempéries, poussière, bruit), parfois sur des sites éloignés, occasionnant des déplacements.
Pour toutes ces raisons, le carreleur-chapiste doit posséder une bonne condition physique (station debout et agenouillée prolongée, marche, déploiements d'efforts fréquents) et des qualités relationnelles.
Par son savoir-faire et son attitude professionnelle, il participe à la valorisation de l'image du métier et de l'entreprise.

Compétences attestées :

1. Réaliser dans tous types de bâtiments neufs ou en rénovation la pose collée de revêtements céramiques et assimilés sur des supports verticaux :
- construire des supports verticaux en panneaux prêts à carreler, en carreaux assemblés par collage, en plaques de plâtre en vue d'une pose collée de revêtements céramiques et assimilés ;
- réceptionner, préparer des supports verticaux existants et poser des systèmes de protection à l'eau ;
- poser des revêtements céramiques et assimilés collés muraux intégrant des accessoires associés.
2. Réaliser dans tous types de bâtiments neufs ou en rénovation la pose de revêtements céramiques et assimilés sur des supports horizontaux :
- réceptionner, préparer des supports horizontaux et poser des matériaux d'interposition sous revêtement de désolidarisation, de drainage, d'étanchéité et acoustique/phonique ;
- aménager en rénovation des pièces en vue de les rendre accessibles en respectant le confort d'usage ;
- poser des revêtements céramiques et assimilés collés aux sols intégrant des accessoires associés ;
- poser des dalles céramiques sur plots intégrant des accessoires associés.
3. Réaliser dans tous types de bâtiments neufs ou en rénovation des chapes et la pose scellée de revêtements céramiques et assimilés :
- réceptionner et poser des matériaux d'interposition sous chapes de désolidarisation, de drainage, d'étanchéité, thermique et acoustique/phonique ;
- réaliser des supports en chapes traditionnelles, légères, rapides intégrant des accessoires associés ;
- sceller sur mortier de pose des revêtements céramiques et assimilés intégrant des accessoires associés ;
- appliquer des chapes fluides.

Modalités d'évaluation :

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury composé de deux professionnels habilités au vu : 

a) d’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s) ; 

b) d’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat ; 

c) des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation ; 

d) d’un entretien final.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35509BC01

Réaliser dans tous types de bâtiments neufs ou en rénovation la pose collée de revêtements céramiques et assimilés sur des supports verticaux

Construire des supports verticaux en panneaux prêts à carreler, en carreaux assemblés par collage, en plaques de plâtre en vue d'une pose collée de revêtements céramiques et assimilés
Réceptionner, préparer des supports verticaux existants et poser des systèmes de protection à l'eau
Poser des revêtements céramiques et assimilés collés muraux intégrant des accessoires associés

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu : a) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s) ; 

b) d’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat ; 

c) des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.  

RNCP35509BC02

Réaliser dans tous types de bâtiments neufs ou en rénovation la pose de revêtements céramiques et assimilés sur des supports horizontaux

Réceptionner, préparer des supports horizontaux et poser des matériaux d'interposition sous revêtement de désolidarisation, de drainage, d'étanchéité et acoustique/phonique
Aménager en rénovation des pièces en vue de les rendre accessibles en respectant le confort d'usage
Poser des revêtements céramiques et assimilés collés aux sols intégrant des accessoires associés
Poser des dalles céramiques sur plots intégrant des accessoires associés.

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu : a) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s) ;
b) d’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat ;
c) des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.  

RNCP35509BC03

Réaliser dans tous types de bâtiments neufs ou en rénovation des chapes et la pose scellée de revêtements céramiques et assimilés

Réceptionner et poser des matériaux d'interposition sous chapes de désolidarisation, de drainage, d'étanchéité, thermique et acoustique/phonique
Réaliser des supports en chapes traditionnelles, légères, rapides intégrant des accessoires associés
Sceller sur mortier de pose des revêtements céramiques et assimilés intégrant des accessoires associés
Appliquer des chapes fluides

Les compétences des candidats (VAE ou issus de la formation) sont évaluées par un jury au vu : a) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s) ;
b) d’un dossier faisant état des pratiques professionnelles du candidat ;
c) des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

  Le titre professionnel est composé de 3 blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées. Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.  

Secteurs d’activités :

Les entreprises de pose de revêtements céramiques et assimilés
Les entreprises de maçonnerie
Les entreprises d'agencement de bâtiment
Les agences d'intérim

Type d'emplois accessibles :

Carreleur
Chapiste
Chef d'équipe aménagement finitions

Code(s) ROME :
  • F1608 - Pose de revêtements rigides
Références juridiques des règlementations d’activité :

Article R. 4544-9 du code du travail : les opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ne peuvent être effectuées que par des travailleurs habilités.
Article R. 4544-10 du code du travail : un travailleur est habilité dans les limites des attributions qui lui sont confiées. L'habilitation, délivrée par l'employeur, spécifie la nature des opérations qu'il est autorisé à effectuer.
Article R. 4544-11 du code du travail : les travailleurs qui effectuent des travaux sous tension sont titulaires d'une habilitation spécifique.
Article R. 4412-94 du code du travail : aux interventions sur des matériaux, des équipements, des matériels ou des articles susceptibles de provoquer l'émission de fibres d'amiante.
Article R. 4323-58 du code du travail : les travaux temporaires en hauteur sont réalisés à partir d'un plan de travail conçu, installé ou équipé de manière à préserver la santé et la sécurité des travailleurs. Le poste de travail est tel qu'il permet l'exécution des travaux dans des conditions ergonomiques.
Autorité responsable de la certification :

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

  Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation) 

En contrat de professionnalisation X

  Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation) 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

  Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation) 

En contrat d’apprentissage X

 Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation)  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30-12-2015

  Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi   

26-07-2016

   Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi 

Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation     

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
12-03-2021

Arrêté du 4 mars 2021 portant création du titre professionnel de carreleur-chapiste

Date d'effet de la certification 24-05-2021
Date d'échéance de l'enregistrement 23-05-2026
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

 www.travail-emploi.gouv.fr 


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP437 RNCP437 - TP - Carreleur
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet