Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Architecte des systèmes d’information (MS)

Active

N° de fiche
RNCP35544
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326n : Analyse informatique, conception d'architecture de réseaux
Formacode(s) :
  • 31009 : architecture système information
  • 50105 : Mastères spécialisés
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 93%
Date d’échéance de l’enregistrement : 19-04-2026
Nom légal Nom commercial Site internet
CENTRALESUPELEC - https://exed.centralesupelec.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

En 2018 en France, selon une étude du Syntec numérique  (syndicat professionnel français de l’industrie numérique),  le marché de l’édition logicielle, des services informatiques et du conseil en technologie est évalué à 56,3 milliards d’euros. 

Le marché français est marqué dominé par les prestations de conseils et de services qui compte 61 % des revenus du secteur. 

La croissance s’accentue en 2018, avec +4,1 % quand elle atteignait 2,2 % en 2016

Les SI, devenus les principaux leviers de croissance et de performance de l’entreprise, représentent, pour leur seule partie numérisée, le premier poste de dépense : entre 10 % et 30 % du budget annuel de fonctionnement pour le secteur industriel et entre 30 % et 50 % pour le tertiaire.

La certification de Centrale Supélec tente de répondre aux besoins identifiés notamment au sein des fiches métiers de Pôle Emploi , de l’APEC  et de l’Observatoire des métiers du numérique de l’ingénierie, du conseil et de l’évènement    expriment des axes de montée en compétences dans les différentes activités types d’un architecte SI en termes de :

- Définition des infrastructures techniques

- Conduite de projets d’infrastructures

- Suivi et amélioration des processus

Sur la base d’une étude menée sur 5 324 offres d’emploi postées entre avril 2018 et avril 2020, les tâches et missions les plus citées pour le métier d’architecte SI/architecte de sécurité des SI sont :

- Analyse les besoins d’un projet

- Conception de l’architecture d’un système d’information

- Conception des solutions techniques

- Définition des caractéristiques techniques du produit

- Evaluation du résultat de ses actions

- Coordination de l’activité d’une équipe

 L’architecte des systèmes d’information (SI) coordonne les différents intervenants sur ces systèmes pour en garantir le bon fonctionnement. Il conseille la direction informatique, télécoms de l'entreprise sur des évolutions et solutions en techniques nouvelles (choix de logiciel, matériel, réseau, ...), dans un objectif d'optimisation et d'adéquation entre les moyens informatiques et télécoms et les besoins des utilisateurs. 

Il assure un rôle de support (sécurité, qualité, méthode, ...) et d'assistance technique auprès des équipes informatiques ou télécoms (production, développement) de l'entreprise, des utilisateurs, des clients. 

Il veille au respect des normes et des procédures de qualité et de sécurité et peut intervenir directement sur tout ou partie d'un projet qui relève de son domaine d'expertise

     

Activités visées :

Analyse des activités de l’entreprise et de son secteur d’activité, identification des évolutions technologiques et réglementaires du digital, identification des avantages et des inconvénients pour l’entreprise de chaque technologie. Définition des standards technologiques et des principes d’architecture du SI. Évaluation de de l’opportunité des projets proposés par rapport aux priorités de l’entreprise et aux standards technologiques définis. Identification des opportunités de mutualisation des solutions existantes afin de valoriser l’existant. 

Analyse de la demande client, des enjeux et des problématiques du projet. Gestion du projet en adaptant la méthode à la nature du projet, communication auprès des équipes et du sponsor en contribuant aux réunions de travail et aux comités de pilotage. Valorisation des résultats par la documentation du plan de la solution SI afin de mutualiser les bonnes pratiques. 

Analyse des solutions existantes en internes ou sur le cloud, identification d’axes d’amélioration, définition du périmètre de la solution et prévision de son impact sur les solutions préexistantes. Elaboration de plusieurs scénarios d’architectures possibles en interne ou sur le cloud, conduite d’une analyse comparative de ces scénarios afin de retenir la solution répondant le mieux aux exigences du client. Documentation de l’architecture fonctionnelle et technique en modélisant les données, les traitements et les échanges ainsi que tous les composants de la solution. Validation du principe d’architecture par l’élaboration d’un prototype ou par la réalisation de tests fonctionnels. Transfert de connaissances aux équipes de maintenance et de support.

Résolution d’incidents complexes sur l’architecture en production en conduisant une analyse des causes racines, en proposant un correctif et la procédure de sa mise en place. Conception de scénarios d’évolution de l’architecture en lien avec les demandes de changements émises par les clients. Maintien de l’architecture à jour en suivant régulièrement les évolutions de tous les composants de l’architecture et en proposant des plans de remplacement ou de retrait de ces composants. 


Compétences attestées :

  C1.1 Analyser les activités de l’entreprise et de son secteur d’activité en manipulant le vocabulaire métier et les principales techniques d’élaboration stratégique afin de cibler les priorités stratégiques de l’entreprise.   

  C1.2 Identifier les tendances technologiques et réglementaires du digital applicables à l’entreprise en mettant en place des outils de veille. Afin de maintenir à jour un radar des technologies du marché.  

 C1.3 Analyser les technologies en identifiant les avantages, les inconvénients et les cas d’usage propres à chacune afin de proposer des solutions en cohérence avec la stratégie de l’entreprise. 

  C1.4 Définir les standards technologiques et les principes d’architecture du système d’information en s’appuyant sur les résultats de la veille technologique et réglementaire afin de cadrer les futures solutions retenues au sein des projets.         

 C1.5 Évaluer les opportunités de projets proposés par rapport aux priorités de l’entreprise et aux standards technologiques définis afin de retenir les projets pertinents et proposer un ordonnancement de leur mise en œuvre.  

  C1.6 Valoriser l’architecture des systèmes d’information existante en identifiant les opportunités de mutualisation de solutions transverses afin de promouvoir, auprès des directions de l’entreprise, les solutions existantes.   

  C2.1 Reformuler la demande du client en rédigeant de manière synthétique les enjeux et objectifs de la solution afin de s’assurer d’être correctement aligné avec le client sur les bénéfices attendus de la solution.   C2.2 Formaliser de manière précise les besoins du client en développant un tableau des exigences fonctionnelles et non fonctionnelles détaillées, afin d’établir sans ambiguïté la liste des fonctionnalités et caractéristiques attendues de la solution. 

 C2.3 Initier le projet avec une approche méthodique en sélectionnant un mode de gestion de projet et une organisation adaptée à la nature du projet afin de garantir un résultat respectant les exigences et contraintes de coûts, qualité et délais. 

 C2.4 Communiquer auprès de l’équipe et du sponsor du projet en contribuant aux réunions de travail et aux comités de pilotage afin de garantir des prises de décision opportunes et rapides et faciliter ainsi le succès du projet 

 C2.5 Valoriser les résultats en rédigeant un retour d’expérience du projet sur le plan de l’architecture et en mettant à jour la documentation du système d’information afin de mutualiser les bonnes pratiques et ainsi améliorer les résultats des projets futurs. 

C3.1 Réaliser une analyse de l’existant en   décrivant la structure des solutions en place en interne ou dans le cloud et   en listant leurs forces et leurs faiblesses afin d’identifier les axes   d’amélioration, définir le périmètre de la solution et ses impacts sur les   solutions préexistantes.      

C3.2 Sélectionner un scénario d’architecture   en s’appuyant sur une analyse comparative de différents scénarios possibles   en interne ou sur le cloud avec des critères définis afin de proposer la   solution retenue répondant aux exigences exprimées par le client.                         

C3.3 Documenter l’architecture fonctionnelle   et technique en modélisant les données, les traitements et les échanges ainsi   que tous les composants de la solution afin de pouvoir communiquer les plans   de la solution à l’équipe de réalisation et de conserver cette connaissance   pour les évolutions futures.    

C3.4 Valider le principe de l’architecture   en construisant un prototype ou en conduisant des tests fonctionnels et   techniques afin de garantir la faisabilité de l’architecture en interne ou   dans le cloud avant sa mise en œuvre.      

C3.5 Contribuer à la bonne mise en marche de la solution en production, en transférant toute la connaissance nécessaire aux équipes d’exploitation, de maintenance et de support. Et s’assurer du bon fonctionnement de la solution installée avant sa mise en production afin de garantir la satisfaction des clients et la réalisation des bénéfices attendus de la solution en interne ou sur le cloud.       

 C4.1 Résoudre les incidents complexes sur l’architecture en production en conduisant une analyse des causes racines, en   proposant un correctif et la procédure pour sa mise en place afin de minimiser l’impact sur l’entreprise de ces incidents.        

C4.2 Concevoir des scénarios d’évolution de l’architecture en analysant les demandes de changement émises par les   clients, en prenant en compte l’existant et l’état de l’art, et en   garantissant la cohérence globale du système d’information. L’objectif étant   que la solution continue d’apporter le maximum de valeur ajoutée à   l’entreprise tout au long de sa vie.       

C4.3 Maintenir l’architecture à jour en  suivant les évolutions régulières de tous les composants de l’architecture et   en proposant des plans de remplacement ou de retrait de ces composants afin   de limiter les risques pour l’entreprise d’opérer des actifs qui ne sont plus   maintenus par leurs fournisseurs.     

Modalités d'évaluation :

les modalités sont les suivantes pour les différents blocs de compétences :

Études de cas, mises en situation professionnelle et projets d’entreprise

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35544BC01

Élaborer une stratégie des technologies digitales dans une démarche d’architecture d’entreprise

 C1.1 Analyser les activités de l’entreprise   et de son secteur d’activité en manipulant le vocabulaire métier et les   principales techniques d’élaboration stratégique afin de cibler les priorités   stratégiques de l’entreprise.  

C1.2 Identifier les tendances technologiques   et réglementaires du digital applicables à l’entreprise en mettant en place   des outils de veille. Afin de maintenir à jour un radar des technologies du   marché.                          

C1.3 Analyser les technologies en   identifiant les avantages, les inconvénients et les cas d’usage propres à   chacune afin de proposer des solutions en cohérence avec la stratégie de   l’entreprise.     

C1.4 Définir les standards technologiques et   les principes d’architecture du système d’information en s’appuyant sur les   résultats de la veille technologique et réglementaire afin de cadrer les   futures solutions retenues au sein des projets.          

C1.5 Évaluer les opportunités de projets   proposés par rapport aux priorités de l’entreprise et aux standards   technologiques définis afin de retenir les projets pertinents et proposer un   ordonnancement de leur mise en œuvre.      

C1.6 Valoriser l’architecture des systèmes   d’information existante en identifiant les opportunités de mutualisation de   solutions transverses afin de promouvoir, auprès des directions de   l’entreprise, les solutions existantes.        

     E.1 Etude de cas Dans le cadre d’une étude de cas sur une   entreprise fictive, les candidats doivent reformuler les objectifs   stratégiques et formaliser le modèle d’affaires de l’entreprise

         E.2 Mise en situation   professionnelle Dans le cadre d’une mise en situation   professionnelle réelle en entreprise le candidat doit réaliser une présentation   des outils de veille qu’il met en place et démontrer leur pertinence afin de   maintenir à jour un radar des technologies du marché. 

                  E.3 Etude de cas A partir d’une étude de cas présentant le   profil d’une entreprise le candidat identifiera les dernières tendances   technologiques en vue de proposer des améliorations du système d’information.        

E.4 Etude de cas A partir d’une étude de cas présentant le   profil d’une entreprise, le candidat doit proposer des standards   technologiques en fonction des solutions existantes au sein de l’entreprise   et de l’état de l’art. Il doit justifier sa proposition.    

E.5 Etude de cas A partir d’une étude de cas présentant le   profil d’une entreprise, son patrimoine applicatif existant et plusieurs   opportunités de projets, le candidat évaluera la conformité des solutions   proposées par rapport aux standards technologiques et proposera une feuille   de route de transformation du système d’information intégrant ces nouveaux   projets.       

E.6 Etude de cas A partir d’une étude de cas présentant le   profil d’une entreprise, le candidat identifie les opportunités de mutualisation   de solutions transverses permettant de réduire la complexité du SI. Il doit établir le dossier d’opportunité   justifiant les projets mettant en œuvre ces solutions. Il présente le dossier lors d’un entretien   oral et argumente la solution définie.     

RNCP35544BC02

Manager un projet d’architecture d’une solution digitale

C2.1 Reformuler la demande du client en   rédigeant de manière synthétique les enjeux et objectifs de la solution afin   de s’assurer d’être correctement aligné avec le client sur les bénéfices   attendus de la solution.   

C2.2 Formaliser de manière précise les   besoins du client en développant un tableau des exigences fonctionnelles et   non fonctionnelles détaillées, afin d’établir sans ambiguïté la liste des   fonctionnalités et caractéristiques attendues de la solution.     

C2.3 Initier le projet avec une approche   méthodique en sélectionnant un mode de gestion de projet et une organisation   adaptée à la nature du projet afin de garantir un résultat respectant les   exigences et contraintes de coûts, qualité et délais.     

C2.4 Communiquer auprès de l’équipe et du   sponsor du projet en contribuant aux réunions de travail et aux comités de   pilotage afin de garantir des prises de décision opportunes et rapides et   faciliter ainsi le succès du projet.  

   C2.5 Valoriser les résultats en rédigeant un   retour d’expérience du projet sur le plan de l’architecture et en mettant à   jour la documentation du système d’information afin de mutualiser les bonnes   pratiques et ainsi améliorer les résultats des projets futurs.     

E.7 Etude de cas A partir d’une étude de cas d’une entreprise   fictive, le candidat reformule la problématique du projet et élaborent une   liste d’exigences catégorisées et priorisées.   

      E.8 Etude de cas A partir d’une étude de cas d’une entreprise   fictive, le candidat propose une démarche projet avec un planning et une   organisation. 

    E.9 Mise en situation   professionnelle Dans le cadre d’un jeu de rôle où le   candidat fait la présentation d’une solution. Le candidat démontre des   qualités de communication, sa capacité d’analyse et de synthèse. Il doit   faciliter la prise de décision et négocier avec l’équipe projet et les   décideurs.     

E.10 Projet d’entreprise Dans le cadre d’un projet d’entreprise   présenté au candidat, ce dernier formalise les leçons tirées du projet et   démontre la mise à jour effective de la documentation du SI.      

RNCP35544BC03

Construire une solution numérique interne à l’entreprise ou dans le cloud

C3.1 Réaliser une analyse de l’existant en   décrivant la structure des solutions en place en interne ou dans le cloud et   en listant leurs forces et leurs faiblesses afin d’identifier les axes   d’amélioration, définir le périmètre de la solution et ses impacts sur les   solutions préexistantes.     

 C3.2 Sélectionner un scénario d’architecture   en s’appuyant sur une analyse comparative de différents scénarios possibles   en interne ou sur le cloud avec des critères définis afin de proposer la   solution retenue répondant aux exigences exprimées par le client.      

C3.3 Documenter l’architecture fonctionnelle   et technique en modélisant les données, les traitements et les échanges ainsi   que tous les composants de la solution afin de pouvoir communiquer les plans   de la solution à l’équipe de réalisation et de conserver cette connaissance   pour les évolutions futures.        

C3.4 Valider le principe de l’architecture   en construisant un prototype ou en conduisant des tests fonctionnels et   techniques afin de garantir la faisabilité de l’architecture en interne ou   dans le cloud avant sa mise en œuvre.      

C3.5 Contribuer à la bonne mise en marche de   la solution en production, en transférant toute la connaissance nécessaire   aux équipes d’exploitation, de maintenance et de support. Et s’assurer du bon   fonctionnement de la solution installée avant sa mise en production afin de   garantir la satisfaction des clients et la réalisation des bénéfices attendus   de la solution en interne ou sur le cloud.       

     E.11 Etude de cas A partir d’une étude de cas présentant   l’architecture d’un SI d’une entreprise fictive, les candidats doivent   réaliser un audit de l’existant et dégager les forces et les limites des   solutions en place en interne.     

E.12 Etude de cas A partir d’une étude de cas exprimant des   besoins client, le candidat présente les différents scénarios d’architecture   qu’il a élaboré et explique le choix du scénario préférentiel par rapport à   des critères précis.                    

E.13 Etude de cas A partir d’une étude de cas le candidat   rédige la documentation d’architecture sous forme de schémas et de modèles.   Sur cette base, il justifiera ses choix afin d’établir une documentation   fiable et pérenne.       

E.14 Etude de cas A partir d’une étude de cas, le candidat   analyse une architecture proposée, décrit le prototype et le plan de tests à   mettre en œuvre afin de confirmer ou infirmer la pertinence de la solution   envisagée.     

E.15 Etude de cas A partir d’une étude de cas portant sur le   déploiement de la solution aux équipes et la vérification de son   fonctionnement,  Le candidat propose un dispositif pour   assurer le transfert de connaissance aux équipes d’exploitation et de   maintenance. Il valide la solution installée, avant sa mise en service.     

RNCP35544BC04

Assurer la pérennité de l’architecture de la solution en production

C4.1 Résoudre les incidents complexes sur   l’architecture en production en conduisant une analyse des causes racines, en   proposant un correctif et la procédure pour sa mise en place afin de minimiser   l’impact sur l’entreprise de ces incidents.        

C4.2 Concevoir des scénarios d’évolution de   l’architecture en analysant les demandes de changement émises par les   clients, en prenant en compte l’existant et l’état de l’art, et en   garantissant la cohérence globale du système d’information. L’objectif étant   que la solution continue d’apporter le maximum de valeur ajoutée à   l’entreprise tout au long de sa vie.       

C4.3 Maintenir l’architecture à jour en   suivant les évolutions régulières de tous les composants de l’architecture et   en proposant des plans de remplacement ou de retrait de ces composants afin   de limiter les risques pour l’entreprise d’opérer des actifs qui ne sont plus   maintenus par leurs fournisseurs.     

     E.16 Mise en situation   professionnelle Sur la base d’une simulation d’un incident   grave et complexe sur le système d’information d’une entreprise, dans un   délai imparti, le candidat devra proposer une méthodologie pour traiter   l’incident, et la façon de coordonner les différents acteurs pour sa   résolution. Il devra procéder lui-même à l’analyse du problème et proposer un   correctif pour le solutionner, ainsi qu’un plan d’action pour la mise en   œuvre du correctif.       

E.17 Etude de cas Sur la base d’une étude de cas d’entreprise,   le candidat instruit une demande d’évolution ayant un fort impact sur   l’architecture de la solution. Il analyse l’impact, identifie les   différents scénarios envisageables, en prenant en compte l’état de l’art. Il   choisit une option et la justifie.     

E.18 Etude de cas A partir d’une étude de cas présentant le   système d’information d’une entreprise, le candidat évaluera les différents   composants de l’architecture, leur niveau d’obsolescence et proposera des   alternatives pour les composants en fin de vie les plus à risque.     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le titre de Architecte des systèmes d'information (MS) est délivré par le Jury au vu de la validation de la totalité des quatre blocs de compétences. 

  • Les blocs de compétences sont capitalisables. 
  • La validation partielle d’un bloc n’est pas possible.  
  • La validation partielle du titre est constituée des blocs dont la totalité des compétences à évaluer est reconnue.  

Pour viser la certification professionnelle complète, le candidat doit valider les 4 blocs de compétences, rédiger une thèse professionnelle et la présenter oralement devant un jury de professionnels, en se basant sur une expérience en entreprise de 4 à 6 mois équivalent temps plein, consécutifs ou non. Il doit par ailleurs respecter les prérequis d'admission indiqués conformément au règlement intérieur du label Mastère Spécialisé de la Conférence des grandes écoles.

Secteurs d’activités :

L’architecte des systèmes d’information évolue au sein de tous types d’entreprises utilisatrices (industrielles, de services et de conseil, organismes publics, associations, sociétés de services informatiques. Il travaille en relations avec différents services (DSI, production/exploitation, études et développement, maintenance, ...), en contact avec de multiples intervenants (chef de projet MOA, utilisateurs, ...).  

Type d'emplois accessibles :

Architecte des systèmes d'information

Architecte d'entreprise

Ingénieur en systèmes d'information

Architecte technique

Code(s) ROME :
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
  • M1801 - Administration de systèmes d''information
  • M1803 - Direction des systèmes d''information
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Les critères d’admission dans le processus qui conduit au titre sont ceux de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) : 

· Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur (liste CTI) 

· Diplôme d’une école de management habilité à délivrer le grade master 

· Diplôme de 3è cycle habilité par les autorités universitaires (DEA, DESS, Master...) ou diplôme professionnel cohérent avec le niveau Bac+5 

· Diplôme de M1 ou équivalent, pour des candidats justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle

· Titre inscrit au RNCP Niveau 7 

· Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus   Par dérogation, pour 30% maximum du nombre d’étudiants suivant la formation concernée, sont admis les titres suivants : · Niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle 

· Diplôme de L3 justifiant d’une expérience adaptée de 3 ans minimum · VAP (10% maximum de l’effectif de la formation). 

 Conditions d’accès dérogatoires  :

 a) Dans la limite de 20% maximum de l’effectif de la promotion suivant la formation Mastère Spécialisé concernée, sont recevables après une procédure VAPP, les candidatures de personnes justifiant a minima de 10 années d’expérience professionnelle (hors stage, césure, cursus initial en alternance).    Pour cette voie d’accès, une description du dispositif de la VAPP devra être présentée ainsi que toute pièce constitutive de ce dispositif adaptée au programme.  

b) – Par dérogation pour 30% du nombre d’étudiants suivant la formation Mastère Spécialisé concernée, sont recevables les candidatures d’étudiants titulaires d’un des diplômes suivants :   

- Niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle 

- Diplôme de L3 justifiant d’une expérience adaptée de 3 ans minimum    Le pourcentage total des dérogations prévues au a) et au b) ci-dessus ne doit pas excéder 40%

Cette certification s’adresse à des candidats ayant déjà des connaissances de base dans le domaine des systèmes d’information. 

Ces candidats seront principalement des salariés d’entreprise souhaitant évoluer dans le domaine de l’architecture des systèmes d’information. Quelques débutants titulaires d’un diplôme BAC+5 et à haut potentiel pourront également être intégrés



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

  Nombre de personnes composant le jury : 4, dont le Président - 

- Deux membres du jury enseignent dans le programme de formation conduisant à la certification. 

- Deux membres du jury sont des professionnels extérieurs dont 50% salariés et 50% employeurs à l’autorité de certification 

En contrat d’apprentissage X

  Nombre de personnes composant le jury : 4, dont le Président -
- Deux membres du jury enseignent dans le programme de formation conduisant à la certification.
- Deux membres du jury sont des professionnels extérieurs à l’autorité de certification 

Après un parcours de formation continue X

  Nombre de personnes composant le jury : 4, dont le Président -
- Deux membres du jury enseignent dans le programme de formation conduisant à la certification.
- Deux membres du jury sont des professionnels extérieurs à l’autorité de certification 

En contrat de professionnalisation X

 Nombre de personnes composant le jury : 4, dont le Président -
- Deux membres du jury enseignent dans le programme de formation conduisant à la certification.
- Deux membres du jury sont des professionnels extérieurs à l’autorité de certification 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Nombre de personnes composant le jury : 4, dont le Président -
- Deux membres du jury enseignent dans le programme de formation conduisant à la certification.
- Deux membres du jury sont des professionnels extérieurs dont 50% salariés et 50% employeurs à l’autorité de certification 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 19-04-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 19-04-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 15 0 100 83 92
2017 24 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP28225 RNCP28225 - Architecte des systèmes d’information (MS)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet