Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en banque et ingénierie financière (MS)

Active

N° de fiche
RNCP35651
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 313p : Organisation des services financiers
Formacode(s) :
  • 41002 : produit financier
  • 41054 : banque assurance
  • 50105 : Mastères spécialisés
  • 32654 : gestion financière
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 85%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 81%
Date d’échéance de l’enregistrement : 17-06-2026
Nom légal Nom commercial Site internet
TOULOUSE BUSINESS SCHOOL - TBS TBS Business School https://www.tbs-education.fr
Objectifs et contexte de la certification :

L’Expert en Banque et Ingénierie Financière identifie et analyse les critères d'évolution afin de construire des instruments de mesure de suivi et d'analyse de risques.

Il réalise des analyses et études financières (de marché, de risques, de produits, de restructurations économiques, ...) à destination des opérateurs sur marchés ou des instances dirigeantes de l'entreprise selon les réglementations commerciales, comptables et financières.

Activités visées :

Dans un contexte de globalisation économique et financière, de dématérialisation des échanges monétaires et financiers, de réglementations ou supervisions toujours renforcées, l’Expert en Banque et Ingénierie Financière exerce les activités majeures suivantes :   

La réalisation d’un diagnostic stratégique et financier au niveau micro ou macro-économique

L’élaboration de la stratégie d’ingénierie financière de l’entreprise,

La gestion des risques, dans un cadre renforcé de régulation et de responsabilité client

La mise en œuvre d’une stratégie de gestion et de suivi d’actifs (portefeuille et asset management)

La digitalisation de l’expérience client en en mesurant l’impact sur les métiers bancaires et financiers

Compétences attestées :

Veille économique et financière                            

Evaluation du niveau de risque du marché financier international des capitaux     

Réalisation d’un plan d’investissement et de financement (ou business plan)  

Ingénierie financière de haut de bilan         

Proposition de financement de leviers de croissance 

Réalisation d’états consolidés grâce à la maîtrise des   techniques comptables nationales et internationales (PCG, IFRS, US GAAP)                 

Réalisation du diagnostic économique et financier en termes de rentabilité et de risque   

Interprétation du diagnostic digitalisation et RSE de l’organisation 

Réalisation d’une évaluation d’entreprise à partir de différentes méthodes utilisées dans la profession              

Établissement et suivi d’un budget de trésorerie       

Gestion des décisions de placement de trésorerie et de financement à court terme   

Mesure et gestion des risques de change et de taux d’intérêt           

Mesure et gestion des risques sur les matières premières 

Vérification de la conformité et de l’application des codes de déontologie            

Analyse de la typologie des risques bancaires (BASLE 3 et suivants) permettant une évaluation consolidée des risques         

Mesure et gestion des risques de crédit, de marché, de modèle, et autres risques opérationnels et réputationnels  

Extractions d’informations pertinentes à partir des bases de données financières   

Modélisation des données pour aide à la décision 

Identification des objectifs et des priorités des clients en fonction de leur profil de risque (valorisation de capital, fonds sécurisés, revenu régulier…) 

Évaluation des actifs financiers (couple rendement/risque) et optimisation de la gestion de portefeuille    

Communication sur la performance du portefeuille 

Suivi de   l’évolution de la réglementation et de la régulation sur le recours au   digital pour les marchés financiers (la « fintech »)    

Evaluation des impacts possibles sur l'expérience client et la modification induite des métiers bancaires et financiers 

Digitalisation   des activités liées à la finance et désintermédiation financière           

Utilisation des techniques de la « blockchain » en Banque et Finance 

Modalités d'évaluation :

QCM, études de cas et/ cas pratique,  projets professionnels, mémoire de recherche, thèse professionnelle et soutenance orale devant jury.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35651BC01

Réalisation d’un diagnostic stratégique et financier au niveau micro ou macro-économique

Réaliser une synthèse économique et financière :  

· en sélectionnant des bases de données multiples et en extrayant les   informations économiques et financières de façon pertinente,  

· en se basant sur   l'organisation du système bancaire et financier, et sur les principes de   l’intermédiation bancaire et de l’équilibre des marchés,  pour fiabiliser le diagnostic du pays ou secteur   analysé. 

Identifier   les facteurs clés de réussite et les sources de création de valeur pour son   secteur, en analysant les politiques budgétaires, fiscales et monétaires,   leurs impacts et leur imbrication et en décryptant les indicateurs avancés de   la conjoncture économique et monétaire.       


Evaluer le   niveau d'exposition d'une entreprise aux divers risques internationaux, en   décodant les compartiments du marché financier international des capitaux, en   analysant le risque pays ou risque souverain, afin de réduire ces risques.   


Interpréter   le bilan et le compte de résultat des états consolidés en normes IFRS   (International Financial Reporting Standards), et en normes US GAAP (normes   américaines), en analysant les principaux retraitements sur ces opérations et   les éventuelles modifications de systèmes d’information nécessaires à la mise   en œuvre des IFRS.     


Analyser l'activité et les résultats de l'entreprise en   utilisant également les ratios d’efficacité du capital économique et de   l’effet de levier financier, pour rédiger le diagnostic stratégique, économique et financier d’une   entreprise et préconiser de   manière réaliste des voies de développement          


Réaliser et rédiger le diagnostic de la stratégie de   digitalisation des activités financières ainsi que le diagnostic RSE de   l’entreprise afin de mieux communiquer avec les investisseurs       

Projet « Finance empirique » : Projet   réalisé en groupe de 4 à 6 personnes, préparé sur 4 mois, remise d’un dossier   écrit, à partir de données économiques et financières sur des entreprises, un   secteur ou un pays, évalué par l’intervenant professionnel et le responsable   pédagogique   


3 Examens individuels (chaque   examen dure 3h) sur table, dans le cadre des partiels      


Mémoire de recherche réalisé en binôme, sur 9 mois, sur   un sujet défini par l’intervenant ou le responsable pédagogique, (mémoire   similaire à un « working paper », préalable à une publication de recherche),   évalué par le responsable pédagogique ou l’intervenant référent   


Dossier écrit   présentant une analyse pays (climat d’investissement d’un pays), dossier   réalisé en groupe de 4 personnes, dossier préparé sur deux mois, évalué par   un intervenant professionnel   


Examen   individuel Finance d’entreprise, durée 3h, sur table, dans le cadre des   partiels    


Etude de   cas sur une stratégie d’entreprise et sur sa stratégie financière, réalisé en   groupe de 4 personnes, présenté à l’oral à partir d’un support numérique,   évalué par l’intervenant professionnel   


Projet   « Financial Statement Analysis » : Projet réalisé en groupe de   4 à 6 personnes, préparé sur 4 à 6 mois, remise d’un dossier écrit et   soutenance orale, évalués par l’intervenant   professionnel et le responsable pédagogique, présenté devant l’ensemble de la   promotion : Diagnostic   économique et financier d’une entreprise existante, cotée en bourse ou non   


Etude de Cas, à partir d’un cas réel d’entreprise, réalisé en   groupe de 4 personnes, dossier écrit à rendre, sur l’éthique et les concepts   déontologiques des marchés financiers, pour aboutir à un diagnostic ESG   (environnement, sociétal, gouvernance)   

RNCP35651BC02

Elaboration de la stratégie d’ingénierie financière de l’entreprise

Evaluer   une entreprise ou une activité selon différentes méthodes (patrimoniale,   méthode des cashflow futurs, multiples et comparables, …) en intégrant dans son évaluation l’incidence et   les conséquences de l’utilisation du risque opérationnel et financier. 

Evaluer des   projets d’investissement, grâce   aux critères de choix des modes de financements à moyen et long terme     


Monter   un projet d’investissement en utilisant les différents types de financements   bancaires et les techniques de financement par les marchés afin de réussir une   opération de prise de participation en   capital investissement       


Choisir   les modes de financement adaptés à la situation de l’entreprise, en calculant   le coût réel des financements pour proposer une structure optimale du capital   d’une entreprise     


Proposer   un montage financier pertinent et pérenne en utilisant les leviers   financiers, juridiques et fiscaux, 

· en sélectionnant des affaires financières potentielles pour un   rapprochement, une externalisation, une fusion/acquisition d’entreprises. 

· Préparer et mener une OPA/OPE et autres opérations de   Fusions-Acquisitions sur les marchés financiers,    afin d’assurer de la création de valeur 


Evaluer et contrôler les besoins de financement et de placement   à court terme de l’entreprise en élaborant un plan ou budget de trésorerie et   en suivant son évolution dans le temps, afin de prévoir les excédents à   placer et les déficits à financer.   


Mesurer   et gérer le risque de liquidités auquel l’entreprise est susceptible de faire   face pour optimiser les modes et les techniques de financement et de   placement à court terme de la trésorerie.         

Cas   de synthèse d’évaluation d’entreprise, réalisé en groupe (4 personnes) à   partir d’une entreprise (cotée et non cotée), donnant lieu à la remise   de fichiers Excel et d’un support numérique, présenté à l’oral, devant   l’intervenant et la promotion   


Examen   individuel évaluation d’entreprise, durée 3h, sur table, dans le cadre des   partiels    


Exercices   et étude de cas réalisés en groupe pour comprendre l’incidence et les   conséquences de l’utilisation du levier financier   


Examen   individuel Financial Accounting, durée 3h, sur table, dans le cadre des   partiels    


Etude   de cas réalisée en groupe demandant un montage financier argumenté entre   plusieurs outils d’ingénierie financière (obligations convertibles, bons de   souscription d’actions, holding de reprise ..)   


Cas   de synthèse de fusion -acquisition, réalisé en groupe de 4 personnes, donnant   lieu à une restitution orale évaluée par des professionnels (mise en   situation type consulting… pour remporter « le mandat ») 


Examen   individuel pour évaluer une trésorerie et des décisions de placement durée   3h, examen sur table, dans le cadre des partiels          

RNCP35651BC03

Gestion des risques, dans un cadre renforcé de régulation et de responsabilité client

Définir et mettre en place dans   l’entreprise une stratégie de contrôle et de gestion  

- Du risque de change 

- Du risque de taux d’intérêt 

Afin   d’optimiser le coût de la dette et de minimiser l’impact des fluctuations des   cours des changes.   


Définir   et mettre en place une stratégie de contrôle et de gestion des risques de   fluctuation des prix des matières premières afin de les réduire             


Intégrer les cadres réglementaires et déontologiques de   l’entreprise (son éthique), ses contraintes sociétales et leurs implications pour vérifier la conformité de l’entreprise concernée.   


Intégrer dans son analyse les réglementations bancaires (BASLE 3) en matière de gestion de risque pour   permettre une évaluation consolidée des risques   


Mettre en place les bons modèles d’évaluation des produits financiers, afin de définir   un niveau de risque acceptable. 

Mesurer les risques opérationnels et réputationnels afin de   mettre en place une stratégie de prévention des risques            

2   Examens individuels pour mesurer des risques de change, de crédit, taux   d’intérêt, ou matières premières  

durée 3h pour chaque examen, examen sur   table, dans le cadre des partiels      


Examen   individuel sur table en anglais, + présentation orale sur les incidences du   Système de paiement européen inter entreprise (SEPA)            


Cas   individuel portant sur la gestion des risques bancaires donnant lieu à la   rédaction d’un dossier et présentation orale devant un intervenant   professionnel   


Examen   individuel en Banking Risk Management, durée 3h, sur table, dans le cadre des   partiels    


Projet   collectif pour évaluer les principaux facteurs de risques financiers et non financiers auxquels   sont exposées les banques, permettant la mise en application (collecte et   saisie des données, algorithmes, analyse)   


Etude   de cas (individuelle) portant sur la gestion des risques et donnant lieu à la   rédaction d’un dossier et présentation orale devant le responsable du titre   et l’ensemble de la promotion       

RNCP35651BC04

Mise en œuvre d’une stratégie de gestion et de suivi d’actifs (portefeuille et asset management)

Extraire   les données, les exporter et les mettre en forme pour des traitements   statistiques, en gérant les interfaces des bases de données économiques et   financières (type Bloomberg), pour mesurer la performance d’un portefeuille         


Mettre   en œuvre les outils statistiques, économétriques, appliqués à la finance pour   modéliser et interpréter les résultats, en choisissant le modèle le plus   adapté à la prise de décision financière                 


Selon les évaluations effectuées, induire les stratégies de   portefeuilles ou de trading, leurs objectifs, leur suivi, en utilisant les   modèles de « pricing » pour proposer le financement d’actifs complexes   


Définir les stratégies de gestion passive ou sous mandat ou de   gestion active pour optimiser le portefeuille       


Etablir un   rapport à destination des autorités de marchés et instances de régulations   (AMF : Autorité des Marchés Financiers) et un rapport ESG de la gestion   de portefeuille (finance éthique), afin de contrôler et adapter la gestion de   portefeuille aux exigences de la réglementation.       

Evaluation en salle des marchés à   des fins de sélection de bases de données, d’actifs entrant dans la composition   de portefeuille       


Projet   de développement informatique d’une modélisation financière, réalisé sur 9   mois, en binôme : guide de prise en mains du modèle économique et financier,   modélisation sous langage (VBA, langage R, Python), ergonomie du modèle pour   les utilisateurs, évalué par le Responsable pédagogique (modèle de   valorisation d’obligations convertibles en actions, modèle de pricing   d’options ; exotiques, modèle d’évaluation des risques financiers d’un   portefeuille, ...)   


+   étude de cas individuelle (à partir d’une situation donnée, commentaires   d’articles et de méthodologies utilisées)               


Examen   individuel (étude de cas)          


QCM Finance                

RNCP35651BC05

Digitalisation de l’expérience client en en mesurant l’impact sur les métiers bancaires et financiers

Assurer une veille sur les évolutions et tendances du digital, leurs   applications possibles, les risques éventuels pour l’activité bancaire en   suivant les évolutions de la règlementation et de la régulation des marchés   en ligne          


Exploiter les analyses prospectives recueillies dans la veille et mesurer leur incidence sur l'expérience utilisateur (client et professionnel des secteurs banque et finance)             


Piloter la mise en   place (analyse des solutions existantes, choix de la solution la plus adaptée) d'une plateforme de crowdfunding (financement participatif) 


Mobiliser   les fonds d’investissements « deep tech » pour lever des liquidités   sans intermédiation bancaire (shadow banking)     


Identifier et déployer les interfaces entre logistique et finance (Supply chain finance) en vue d'optimiser le cash-flow de l'entreprise


Utiliser   les cryptoactifs comme instruments de règlement des transactions pour sécuriser   les transactions monétaires digitalisées     

Conception   et animation d’un exposé, sur les évolutions et tendances du digital dans le   secteur financier et de ses applications possibles sur l’expérience   client : exposé oral réalisé en   équipe de 3 à 4 participants, devant ses pairs et un public de professionnels   convié à la présentation et le responsable pédagogique. Projet mené sur 2   mois. 

Durée de la présentation : 1h par groupe. La prestation est   évaluée par l’ensemble de l’auditoire et le responsable pédagogique du titre   Expert en Banque et Ingénierie Financière.   


Exercice   pratique réalisé en sous-groupes : Simulation de la mise en place d’une   plateforme de crowfunding.       


Etude de   cas sur l’utilisation de transactions bancaires digitalisées : réalisée   en sous-groupes, présentation orale par groupe     

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification est déclinée en blocs de compétences indépendants. Chaque bloc de compétences est validé par des épreuves destinées à vérifier la maîtrise des compétences déclinées dans le bloc correspondant et donne lieu à la délivrance d'un certificat. 

Seule la validation de tous les blocs accompagnée d'une thèse professionnelle réalisée dans le cadre d'une mission en entreprise d'une durée de 4 à 6 mois, équivalent temps plein consécutifs ou non, écrit et soutenance orale, donne accès à la certification intégrale Expert en Banque et Ingénierie Financière (MS), sous réserve de la validation par le jury d'attribution du titre. 

Dans le cadre d'un dossier VAE, le candidat doit valider l'ensemble des blocs de compétences en présentant son parcours professionnel par le biais d'un dossier écrit solide et étayé de preuves. Ce dossier sera suivi d'une soutenance à l'oral.

Secteurs d’activités :

Les secteurs d’activités dans lesquels exerce l’Expert en Banque et Ingénierie Financière sont : (source métiers de la banque et de l’ingénierie financière)   

Banques et institutions financières, (environ 70% des débouchés) 

Fonds d’investissement : Private equity et fonds LBO (Leverage Buy Out) … 

Cabinets d’audit et d’expertise comptable : mission d’audit en banques et institutions financières. 

Cabinet de conseil en Corporate finance (Fusion Acquisitions, Levée de fonds, …) 

Cabinets d’avocats : Juristes d’affaires, avocats d’affaires (dépendant de la formation d’origine). 

Direction financière des Groupes : Gestion des investissements, business plan, relations bancaires, relations avec les marchés financiers, communication financière, conception et diffusion de l’information financière, mesure des performances et évaluation, conception et mise en œuvre des mécanismes d’incitation, gestion de trésorerie.  

Type d'emplois accessibles :

Les Experts en Banque et Ingénierie Financière occupent en premier lieu des emplois à caractère financier dans les institutions bancaires et financières (y compris fonds d’investissement) sans exclure les emplois que proposent les directions financières des grands groupes ou les cabinets de conseil en finance requérant des compétences assez proches.   

On distingue plusieurs familles de fonctions. Les titres des fonctions identifiées dans le secteur bancaire couverts par la certification, sont :   

Métiers de la banque de proximité, dit banque de réseau : Analyste crédit , Chargé d’affaires entreprises , Chargé de clientèle spécialisé   

Métiers de la banque d'investissement et de financement:  Analyste financier , Risk manager ou risk analyst , Chargés d'affaires entreprise ou grands comptes, Gestionnaire/opérateur middle office, Opérateur de marché (trader), Chargé développements informatiques, Compliance Officer and Permanent Controller, Chef de projet informatique et Auditeur, Actuarial data analyst   

Métiers de la Gestion d’actifs : Gestionnaire OPCVM (SICAV, FCP), Corporate Financial Analyst / Analyste financier, Middle officer, analyste risque pays, Chargé de financements internationaux, Conseiller patrimonial, Responsable en capital investissement, chargé de participations   

Métiers liés aux fonctions support des banques : Contrôleur de gestion bancaire, Inspecteur, Chargé de mission, Auditeur interne, Contrôleur risques de marché, Contrôleur risque de crédit Analyste risques, Chargé du contrôle et de la mesure des risques et des performances (risk manager) 

Métiers du conseil et de l'audit financier :Consultant (ex : en modélisation et gestion des risques bancaires, en Finance de marché, en évaluation d'entreprise, …), Auditeur financier    

Métiers de la direction financière d'entreprise : Financial controller, Contrôleur financier, Financial manageret Trésorier

Code(s) ROME :
  • C1303 - Gestion de portefeuilles sur les marchés financiers
  • M1201 - Analyse et ingénierie financière
  • C1202 - Analyse de crédits et risques bancaires
  • C1205 - Conseil en gestion de patrimoine financier
Références juridiques des règlementations d’activité :

A la suite de plusieurs crises financières récentes, le secteur bancaire a été soumis à une réglementation renforcée en matière d’éthique, de prise de risque et de comportement vis-à-vis du client. 

La certification « Expert en Banque et Ingénierie Financière » a intégré cette évolution qui oblige le spécialiste à dépasser la simple technicité de son métier pour en appréhender toutes les incidences.    

Dans cet esprit, les candidats à la certification, suivent une séquence de cours dédiés à la préparation d'un examen externe certifié par l'Autorité des Marchés Financiers souscrit auprès du CFPB (Centre de Formation de la Profession Bancaire). Cette certification est nécessaire à l’exercice de certains des métiers visés. Les candidats sont inscrits à un cycle spécialisé de préparation à ces épreuves sans que cela soit un critère d’obtention de la certification.   

Si le candidat prévoit d'exercer à son compte, il devra obtenir un agrément auprès de l'ORIAS (Registre Unique des Intermédiaires en Assurances, Banque et Finance, sous tutelle de la Direction du Trésor).

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

  1. A titre normal   

Le Mastère Spécialisé® s’adresse à des candidats :   

Diplômés d’une école d’ingénieurs habilitée par la Commission des titres d’ingénieur (CTI) 

Diplômés d’une école de management habilitée par la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) à délivrer le grade de master  

Diplômés de 3ème cycle universitaire ou équivalent, dont la liste est arrêtée par la Conférence des grandes écoles  

Titre inscrit au RNCP niveau 7 (ancienne nomenclature niveau I) 

Etrangers dont le diplôme est équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus 

Etudiants ayant validé une formation de niveau Master 1ère année, (par exemple, diplômés de maîtrise) justifiant de trois ans d’expérience professionnelle    


2. A titre dérogatoire   

L’accès est possible à toute personne :   

Titulaire d’un master 1, sans expérience professionnelle 

Titulaire d’un diplôme, de niveau licence, et justifiant d’une expérience professionnelle significative d’au moins 3 ans  

Tout candidat VAPP   


Le taux d’admission à titre dérogatoire, accès avec M1 ou L3, est de 30% maximum des effectifs. L’admission par VAPP est de 40% maximum, mais le total des deux ne doit pas dépasser les 40%.     




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 4 membres dont deux professionnels externes.

En contrat d’apprentissage X

 Le jury est composé de 4 membres dont deux professionnels externes. 

Après un parcours de formation continue X

 Le jury est composé de 4 membres dont deux professionnels externes. 

En contrat de professionnalisation X

 Le jury est composé de 4 membres dont deux professionnels externes. 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Le jury est composé de 4 membres dont deux professionnels externes. 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
28-02-2001

Arrêté du 21 février 2001 publié au Journal Officiel du 28 février 2001 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. L'homologation prend effet à compter du 1er janvier 1993

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
04-10-2016

Arrêté du 26 septembre 2016 publié au Journal Officiel du 04 octobre 2016 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous l'intitulé "Expert en banque et ingénierie financière (MS)" avec effet au 30 janvier 2016, jusqu'au 04 octobre 2021

30-01-2014

Arrêté du 20 janvier 2014 publié au Journal Officiel du 30 janvier 2014 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour deux ans, au niveau I, sous l'intitulé "Expert en banque et ingénierie financière" avec effet au 14 janvier 2012, jusqu'au 30 janvier 2016

14-01-2007

Arrêté du 19 décembre 2006 publié au Journal Officiel du 14 janvier 2007 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 14 janvier 2007, jusqu'au au 14 janvier 2012

22-02-2004

 Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2006.

Date de décision 17-06-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 17-06-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 20 0 83 79 94
2017 20 0 87 83 93
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP18162 RNCP18162 - Expert en banque et ingénierie financière (MS)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet