Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

BTS - Commerce international

Active

N° de fiche
RNCP35800
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 312 : Commerce, vente
Formacode(s) :
  • 34554 : commerce
  • 34573 : action commerciale
  • 34582 : négociation commerciale
  • 34593 : prospection vente
  • 34254 : commerce international
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE 11004401300040 - -
Objectifs et contexte de la certification :

Des échanges protéiformes et multi acteurs

Le commerce international repose aujourd’hui sur une multiplicité de courants d’échanges inter branches et intra branches, de biens, mais aussi de tâches dans un contexte d’allongement et d’internationalisation des chaînes de valeur. Les échanges internationaux, si le commerce de biens reste prédominant, se traduisent également par une montée en puissance des services. Sont désormais concernées par l’internationalisation toutes les zones géographiques, à la faveur des évolutions des coûts de production, des coûts commerciaux et de l’essor des économies émergentes. Cela se traduit par un rééquilibrage géographique des échanges, une évolution des routes d’échanges et une nouvelle configuration des forces et des influences économiques et politiques. La mondialisation de l’économie a ainsi sorti l’export de l’exceptionnel et a fait de l’international – avec ses singularités financières, juridiques et managériales – une dimension « normale » de l’activité des entreprises, fussent-elles des TPE, PME ou même des entreprises artisanales. De nouveaux acteurs (start-up, micro entreprises) ont, dès leur création, une logique mondiale. Quant à certaines PME, leur agilité organisationnelle et leur capacité à travailler en mode projet leur permettent de se présenter en concurrents crédibles sur le marché mondial.

Une fragilité des petits exportateurs et des exportateurs récents 

Si les PME et les microentreprises représentent la quasi-totalité des exportateurs, elles ne réalisent encore qu’une faible part des exportations et ont des difficultés à pérenniser leurs courants d’affaires, faute souvent d’une vision stratégique et marketing. Les dirigeants doivent de plus en plus s’appuyer sur des données géopolitiques et culturelles actualisées pour se faire une représentation juste des risques, des contraintes et des opportunités des marchés internationaux. Les exportateurs ont aussi à s’adapter à des normes et des environnements juridiques spécifiques, à des cultures différentes et doivent maîtriser des techniques évolutives.

Une complexité réglementaire

Les entreprises opérant à l’international sont confrontées à une prolifération des règles commerciales à l’échelon international (accords multilatéraux, accords bilatéraux, accords aux domaines d’application de plus en plus larges) auxquelles s’ajoute le développement des normes sociales et environnementales, la montée en puissance des exigences de « compliance » ou « conformité », ce qui complexifie les échanges internationaux, alors même que les droits nationaux et le droit européen sont également en évolution et nécessitent une veille juridique.

Un contexte risqué

Les activités de commerce international connaissent un niveau de risque plus important que les opérations domestiques : aux risques de toute activité entrepreneuriale, s’ajoutent des risques liés aux tensions politiques et géopolitiques, des risques économiques et commerciaux par ailleurs plus difficiles à évaluer et à prévenir.

Un impact renforcé des nouvelles technologies

Les nouvelles technologies permettent la dématérialisation des processus de gestion courants et des relations usuelles avec les partenaires. Ces technologies conduisent à un développement de nouveaux process plus efficients et rentables (fractionnement de la chaîne de valeur, délocalisation de nombreuses tâches, offre de services …), tout en renforçant les besoins en interactions humaines surtout dans les situations critiques ou imprévues. La communication numérique et le développement des réseaux sociaux amènent également les entreprises à élargir leurs outils de communication, de prospection et à développer des solutions d’e-commerce.  Les technologies mettent à portée des décideurs les données nécessaires à leurs projets de développement international via les applications de veille et les méga données qui leur fournissent un socle rationnel et documenté utile à la prise de décision.  

Activités visées :

La gestion et le suivi de la relation commerciale dans un contexte interculturel occupent une place primordiale dans les activités quotidiennes de l’assistant import/export. Il est responsable de l’exécution des contrats d’achat/vente à l’international. Il assure l’interface avec les clients et les fournisseurs, de la cotation ou de l’offre au paiement et la gestion administrative des commandes export et des achats à l’étranger. Il contribue à la gestion des risques de paiement, de change, de transport et de douane ainsi que des réclamations et des litiges. Il participe à la conception de tableaux de bord et en assure la tenue, la diffusion et le suivi.

Sa capacité à communiquer, négocier, traduire les exigences des clients et des fournisseurs en solutions adaptées et organiser les opérations d’import/export, en français et en anglais (le cas échéant dans une autre langue) permet le développement et la pérennisation des courants d’affaires.  Il coordonne également les actions de l’ensemble des acteurs internes/externes impliqués dans les opérations internationales et renforce la qualité des relations avec toutes les parties prenantes.

Il participe à l’élaboration des propositions commerciales, aux actions de promotion et de prospection. Par une activité de veille globale et par une analyse de l’information, il contribue à la préparation des décisions de développement commercial international. Il rend compte régulièrement de ses actions. Par ailleurs, il alerte des difficultés et/ou opportunités repérées et formule des propositions adaptées.

Sa polyvalence lui permet d’exercer dans tout secteur d’activité, tout type d’organisation travaillant avec des clients, des fournisseurs et des partenaires internationaux.    

L’ensemble de ses missions s’exerce dans un contexte interculturel multilingue et numérique. Aussi, le titulaire du diplôme fait preuve d’adaptabilité aux interlocuteurs et aux contextes d’exercice, ainsi que d’aisance communicationnelle, écrite, orale, en français, en anglais, voire dans une autre langue.

Dans ce cadre, le titulaire du BTS Commerce international exerce dans les domaines d’activités professionnelles suivants :
- Développement de la relation commerciale dans un environnement interculturel
- Mise en œuvre des opérations internationales
- Participation au développement commercial international
    

Compétences attestées :

- Exploiter les données clients/fournisseurs
- Gérer la relation commerciale internationale
- Communiquer en français et en anglais dans des contextes interculturels
- Assurer la coordination des services Animer un réseau professionnel
- Organiser, contrôler et suivre la réalisation d’un contrat international
- Évaluer les conséquences des choix opérés
- Mesurer les risques, gérer leur couverture, les sinistres et les litiges
- Contrôler et suivre les processus et la chaîne documentaire
- Évaluer les prestations de service et les offres fournisseurs
- Proposer des pistes d’amélioration de gestion des opérations
- Concevoir et analyser des tableaux de bord de suivi de la gestion des opérations
- Réaliser une veille sur l’environnement global de l’entreprise
- Analyser et synthétiser les informations sur un marché cible
- Recenser et identifier des modalités de déploiement sur un marché cible
- Contribuer aux démarches d’adaptation liées au développement international de l’entreprise
- Participer à la prospection commerciale  

Modalités d'évaluation :

Les six épreuves de certification sont pour partie sous la forme CCF selon le statut des candidats, pour partie sous formes ponctuelles et le diplôme est accessible par la VAE.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35800BC01

Développer la relation commerciale dans un environnement interculturel

Exploiter les données clients/fournisseurs - Collecter les données   clients/fournisseurs  - Mettre à jour et enrichir   les données - Exploiter des bases de   données  - Partager l’information   commerciale  

Gérer la relation commerciale internationale - Assurer la qualité de la   relation client/fournisseur/prestataires
- Suivre les règlements
- Proposer une solution adaptée
- Gérer la   relation dans le cadre des réclamations, des litiges et des sinistres
- Évaluer la performance commerciale et financière
- Proposer des mesures correctrices pour améliorer la performance commerciale et financière 

Communiquer en français et en anglais dans des   contextes interculturels - Élaborer des messages   écrits et oraux intégrant les codes et normes culturelles
- Adapter les outils commerciaux et de communication aux normes culturelles
- Mener des entretiens   commerciaux
- Produire des documents   commerciaux 

Assurer la coordination des services - Rendre compte en interne - Assurer des relations de   coordination avec les services et entités de l’organisation  

Animer un réseau professionnel - Participer à l’animation d’un réseau professionnel en France et à l’étranger       

Scolaires (établissements   publics ou privés sous contrat), Apprentis (CFA ou sections   d'apprentissage habilités), Formation professionnelle continue   (établissements publics habilités).  

CCF 1   ou plusieurs situation(s) d’évaluation    à compléter   

Formation professionnelle continue (établissements publics   habilités à pratiquer le CCF pour ce BTS).   

CCF 1   ou plusieurs situation(s) d’évaluation    à compléter

Scolaires (établissements   privés hors contrat), Apprentis (CFA ou sections   d'apprentissage non habilités), Formation professionnelle continue   (établissements non habilités) Au titre de leur   expérience professionnelle Enseignement à distance.   

Ponctuelle   écrite  et orale   (3H écrit et 45’ oral)   à compléter         

RNCP35800BC02

Mettre en œuvre des opérations internationales

Organiser, contrôler et suivre la réalisation d’un   contrat international - Identifier et   sélectionner les acteurs internes et externes nécessaires à la réalisation   d’une opération import/export
- Déterminer leurs champs   d’intervention et leurs responsabilités
- Préparer la documentation   nécessaire à l’opération
- Veiller à la conformité
- Assurer le suivi   logistique, douanier et financier de l’opération et gérer les   dysfonctionnements 

Évaluer les conséquences des choix opérés- Vérifier la faisabilité   et la conformité aux conditions commerciales et réglementaires d’une demande   d’offre ou d’une commande export ou import
- Proposer des solutions pour pallier les éventuelles difficultés détectées 

Mesurer les risques, gérer leur couverture, les sinistres et les   litige- Identifier et évaluer les risques
- Comparer les différentes couvertures possibles
- Mettre en œuvre une couverture de risque
- Traiter les sinistres
- Déterminer les éléments d’information à apporter en cas de réclamation ou litige avec un fournisseur ou client 

Contrôler et suivre les processus et la chaîne documentaire -   Appliquer le processus de gestion de l’opération dans le respect des   procédures import/export
-   Contrôler les documents émis par les intervenants
- Établir le bilan de la réalisation de l’opération 

Évaluer les prestations de service et les offres fournisseurs-   Sélectionner les critères de performance
-   Mesurer les performances
-   Établir un bilan régulier des performances

Proposer des pistes d’amélioration de gestion des opérations - Identifier les axes   d’amélioration potentiels de la gestion des opérations
- Proposer des solutions adaptées afin d’accroître l’efficience de la gestion des opérations

Concevoir et analyser des tableaux de bord de suivi   de la gestion des opérations- Concevoir des tableaux de bord de suivi de la gestion des opérations
- Mettre à jour les tableaux de bord de suivi de la gestion des opérations
- Analyser les tableaux de   bord de suivi de la gestion des opérations     

Scolaires (établissements publics ou privés sous contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage habilités), Formation professionnelle continue (établissements publics habilités).
Ponctuelle Écrite (4h)   à compléter

Formation professionnelle continue (établissements publics habilités à pratiquer le CCF pour ce BTS).   Ponctuelle Écrite (4h) à compléter

Scolaires (établissements privés hors contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage non habilités), Formation professionnelle continue (établissements non habilités) Au titre de leur expérience professionnelle Enseignement à distance.   Ponctuelle Écrite (4h)   à compléter    

RNCP35800BC03

Participer au développement commercial international

Réaliser une veille sur l’environnement global de   l’entreprise- Identifier les   besoins d’informations
- Identifier et évaluer les sources d’information
- Rechercher et sélectionner l'information
- Mettre à disposition l’information en interne
- Enrichir le SIM (système d’information marketing) de   l’entreprise 

Analyser et synthétiser les informations sur un marché   cible- Analyser les données sur un marché cible et déterminer les principales   tendances
- Repérer les opportunités, les contraintes et risques du marché cible
- Synthétiser l’information 

Recenser et identifier des modalités de déploiement sur un   marché cible  - Repérer et comparer les possibilités de déploiement offertes sur le marché   cible
- Identifier les partenaires du déploiement
- Mobiliser les organismes de soutien à l’export
- Proposer une solution   de déploiement adaptée 

Contribuer aux démarches d’adaptation liées au développement international de l’entrepris

-   Contribuer à l’étude de faisabilité
-   Proposer les adaptations de l’offre au marché cible 

Participer à la prospection commerciale

-  Mobiliser les dispositifs de soutien à la prospection
- Identifier les cibles de prospection
- Mettre en œuvre des actions de prospection
- Évaluer et suivre les actions de prospection     

Scolaires (établissements publics ou privés sous contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage habilités), Formation professionnelle continue (établissements publics habilités).   

CCF 1 situation d’évaluation à compléter

Formation professionnelle continue (établissements publics habilités à pratiquer le CCF pour ce BTS).

CCF 1 situation d’évaluation à compléter

Scolaires (établissements privés hors contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage non habilités), Formation professionnelle continue (établissements non habilités) Au titre de leur expérience professionnelle Enseignement à distance.   Ponctuelle orale (30’)   à compléter    

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le référentiel de certification est organisé en unités constitutives d'un ensemble de compétences et connaissances cohérent au regard de la finalité du diplôme. Il peut comporter des unités dont l'obtention est facultative. Chaque unité correspond à un bloc de compétences et à une épreuve. Les candidats s'inscrivent à l'examen du diplôme. Ceux qui ont préparé le diplôme dans le cadre de la formation professionnelle continue ou de la validation des acquis de l'expérience reçoivent de manière automatique, pour les unités du diplôme qui ont fait l'objet d'une note égale ou supérieure à 10 sur 20 ou d'une validation des acquis de l'expérience, une attestation reconnaissant l'acquisition des compétences constitutives de ces unités du diplôme, et donc des blocs de compétences correspondants. Ceux qui ont préparé le diplôme par une autre voie reçoivent cette attestation s’ils en font la demande. Le candidat ayant déjà validé des blocs de compétences peut être dispensé des épreuves correspondantes.   

Secteurs d’activités :

Le titulaire du BTS Commerce international exerce ses activités au sein d'entreprises industrielles, commerciales ou de prestations de services, principalement des PME. Ces entreprises s’adressent aussi bien à une clientèle de particuliers que de professionnels.    

Type d'emplois accessibles :

Le titulaire du BTS Commerce International accède à plusieurs niveaux de responsabilité, en fonction de son expérience, de la taille de l’organisation qui l’emploie et des opportunités professionnelles qui s’offrent à lui. Il peut être amené à contribuer à un projet de développement international. Les appellations les plus courantes des emplois relevant du champ professionnel du diplôme concerné sont les suivantes : 

Dès l’obtention du BTS :
- assistant export
- assistant import-export
- assistant ADV (Administration Des Ventes) export
- assistant import
- gestionnaire import-export
- agent de transit/agent d’exploitation (aérien, maritime, import ou export)
- assistant représentant en douane enregistré
- assistant référent douane, - assistant commerce international. 

Avec expérience (et/ou une formation complémentaire) :
- responsable ADV export
- responsable import
- responsable de zone export
- référent douane
- chargé de mission « conformité internationale »
- assistant marketing international
- assistant supply chain / logistique
- acheteur international
- commercial export.


Le métier cœur de cible d’un titulaire du BTS Commerce international est donc le métier d’assistant/gestionnaire import/export.     

Code(s) ROME :
  • D1402 - Relation commerciale grands comptes et entreprises
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :
- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.  

Par expérience X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :
- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.  

En contrat de professionnalisation X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :
- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.  

Après un parcours de formation continue X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :
- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.  

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :
- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.  

Par candidature individuelle X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :
- De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
- De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

  Code de l'éducation : Articles D643-1 à D643-35-1  

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
23/12/2020

JO n°0310

Arrêté du 25 novembre 2020 portant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur « commerce international »

Première session : 2023

14/03/2021

Arrêté du 7 janvier 2021 modifiant l'arrêté du 25 novembre 2020 portant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur « commerce international »

Date d'effet de la certification 01-09-2021
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2026
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP4934 RNCP4934 - BTS - Commerce international à référentiel commun européen
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet