Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Responsable-coordonnateur services au domicile

Active

N° de fiche
RNCP35993
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 330p : Spécialités plurivalentes des services aux personnes (organisation, conception)
Formacode(s) :
  • 42056 : service à la personne
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-10-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DU TRAVAIL DE L'EMPLOI ET DE L'INSERTION 11000007200014 - -
Objectifs et contexte de la certification :

 Le responsable - coordonnateur services au domicile (RCSAD) assure l'interface entre les clients, les intervenants et la structure de services au domicile.
Les activités du RCSAD varient en fonction de l'organisation de la structure, de la répartition des activités et des différents niveaux hiérarchiques. 

Activités visées :

 Le responsable - coordonnateur services au domicile (RCSAD) élabore et organise des prestations de services pour des clients allant du particulier cherchant des services d'entretien domestiques, aux personnes en perte d'autonomie ou en situation de handicap ayant besoin d'une prestation plus étendue.
Le RCSAD est réactif aux aléas et est souvent amené à reconsidérer ses priorités dans l'organisation de ses activités.
Il anime et coordonne une équipe d'intervenants dans le souci constant de la sécurité et de la santé des intervenants et de l'amélioration de la qualité du service. Le RCSAD représente la structure auprès de ses interlocuteurs externes.
Le responsable - coordonnateur services au domicile analyse, avec le client, ses besoins de services au domicile et l'informe de l'offre de services de la structure. En fonction de la situation du client et de la nature de la prestation, il identifie les dispositifs d'aide et de financement et informe le client des démarches nécessaires à la mobilisation de ces dispositifs.
Le RCSAD construit la prestation adaptée, en tenant compte des risques spécifiques et des mesures nécessaires pour les éviter, établit le devis et le présente au client. Il identifie les intervenants compétents et établit le planning des prestations conformément à la législation du travail et en fonction des temps de trajet et des temps de pause des intervenants. Le RCSAD assure la gestion administrative des prestations dans le respect de la législation et des procédures en vigueur dans la structure.
Pendant toute la durée du contrat, le RCSAD s'assure régulièrement de la satisfaction du client et veille au maintien de la qualité du service et des conditions de sécurité et de santé au travail. Il s'informe des conditions du déroulement de la prestation auprès des intervenants et propose si nécessaire de la modifier pour l'adapter à l'évolution des besoins.
Le RCSAD organise et coordonne l'activité des intervenants à domicile. Il contribue au recrutement des intervenants et sélectionne les candidatures correspondant au profil recherché. Il conduit des entretiens pour identifier les candidats ayant les compétences requises et émet un avis motivé concernant l'embauche. Il accueille les nouveaux intervenants et organise leur parcours d'intégration. Il peut être amené à conduire les entretiens professionnels.
Le RCSAD gère les plannings au quotidien ou supervise la planification.
Il établit les plannings horaires des intervenants en équilibrant les prestations à forte et faible charge physique et mentale afin de préserver la sécurité et la santé des intervenants. Il organise les remplacements prévus et ceux imposés par les absences imprévues. Il réagit rapidement, s'adapte à la situation du moment, modifie ses priorités et alerte sa hiérarchie et les services internes si nécessaire.
Il échange régulièrement avec les intervenants sur les conditions de réalisation des prestations et sur la relation avec les clients. Il repère les situations à risque et intervient si nécessaire pour prévenir ou réguler les tensions ou conflits. Il remonte les informations utiles à l'évaluation des risques professionnels et à la mise en place des mesures de prévention correspondantes, généralement auprès des responsables du document unique d'évaluation des risques professionnels (DUERP).
Le RCSAD met en œuvre des moyens pour garantir une démarche de bientraitance et veiller à la non-maltraitance.
Le RCSAD contribue à l'évaluation et à la prévention des risques professionnels en faisant remonter les informations aux responsables en charge du suivi de la mise en œuvre du document unique d'évaluation des risques professionnel (DUERP).
Il identifie les besoins en perfectionnement et propose des actions de formation. Il soutient les intervenants au quotidien et s'assure de la cohésion de l'équipe par son accompagnement au quotidien.
Il contrôle la correspondance de la prestation avec les attentes et besoins des personnes.
Le RCSAD représente la structure lors des réunions avec des partenaires, des financeurs ou à l'occasion de manifestations professionnelles, telles que des salons ou des colloques.
Il travaille en partenariat avec des équipes pluriprofessionnelles et collabore avec différents acteurs médico-sociaux.
Le RCSAD organise une veille sur l'évolution du secteur. Dans le territoire d'implantation de la structure, il contribue à détecter de nouveaux besoins de services à la personne. Il peut proposer à sa hiérarchie de développer de nouvelles prestations dans l'offre de services.
Le niveau d'autonomie et de responsabilité du responsable-coordonnateur services au domicile varie en fonction de la taille et de l'organisation de la structure, de la répartition des activités et des différents niveaux hiérarchiques. Le RCSAD est généralement autonome dans l'organisation quotidienne de ses activités. Il rend compte à sa hiérarchie et l'alerte en cas de problème dépassant les limites de sa délégation.
Selon l'organisation de la structure, le RCSAD peut être le responsable hiérarchique des intervenants ou encadrer plusieurs équipes autonomes d'intervenants.
Le RCSAD peut exercer ses activités en entreprise et en association d'aide à domicile (service prestataire et/ou mandataire), ainsi que dans une collectivité territoriale (service d'aide à domicile d'un centre communal d'action sociale - CCAS).
Le RCSAD communique oralement et par écrit avec sa hiérarchie, les intervenants, les clients, les autres services de la structure (les ressources humaines, le service paie, le service client, la comptabilité, le service informatique…) et des partenaires externes. Il est fréquemment sollicité et dispose d'une grande capacité d'écoute et d'adaptation à ses interlocuteurs.
L'emploi s'exerce à temps plein comme à temps partiel, dans les locaux de la structure et à l'extérieur. Les déplacements dans le territoire d'implantation de la structure sont fréquents. En fonction des contraintes de l'activité et pour garantir la continuité de l'accompagnement des personnes, des astreintes sont possibles. Le RCSAD peut être amené à travailler le soir, les jours fériés et le weekend. 

Compétences attestées :

 1. Concevoir et organiser une prestation de services au domicile.
Analyser une demande de services au domicile, recueillir les attentes et concevoir une prestation adaptée.
Réaliser la gestion administrative en lien avec la prestation.
Organiser et coordonner la prestation de services au domicile.
2. Animer et coordonner une équipe d'intervenants à domicile.
Recruter des intervenants et accompagner leur intégration.
Planifier et contrôler l'activité des intervenants.
Accompagner et soutenir l'équipe des intervenants.
3. Contribuer à l'amélioration de la qualité du service et représenter la structure auprès des partenaires.
Veiller à la qualité du service rendu lors des interventions à domicile.
Coopérer avec des partenaires pour coordonner les interventions au domicile. 

Modalités d'évaluation :

Mise en situation professionnelle : 04h30

 Le candidat reçoit un dossier. Ce dossier comporte plusieurs parties : 

- une partie avec la description d’une structure fictive et des informations sur le personnel, les prestations et des clients ; 

- une partie avec des consignes relatives aux travaux liés aux situations représentatives de l’exercice du métier. Le candidat prend connaissance des éléments du dossier, analyse les consignes et organise son travail. Il produit les écrits demandés au responsable-coordonnateur de services au domicile dans le cadre 

- de l’analyse d’une demande, au recueil des attentes et besoins et à la conception d’une prestation ; 

- de la gestion administrative en lien avec une prestation ; 

- de l’organisation et la coordination des prestations de service à la personne ; 

- du recrutement des intervenants et leur intégration ; 

- de l’accompagnement et le soutien aux équipes d’intervenants ;

 - du suivi de la qualité du service rendu lors des interventions à domicile. 

Le jury prend connaissance des travaux du candidat avant de le recevoir en entretien technique. La présence du jury n’est pas requise, les candidats travaillent sous surveillance. 

Entretien technique : 01h15

 L’entretien technique a lieu après la mise en situation professionnelle. Le candidat et le jury disposent de 15 minutes pour se préparer à l’entretien : 

- le candidat consulte son dossier technique qui lui est restitué ; 

- le jury consulte les notes prises lors de l’évaluation du dossier technique.  

 Le jury dispose d’un guide d’entretien et des consignes relatives à la conduite de l’entretien. Pendant 10 minutes, le candidat présente au jury les travaux qui composent le dossier technique. 

Pendant 20 minutes, le jury questionne le candidat au sujet de ses travaux. 

Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au sujet des compétences « Analyser une demande de services à la personne, recueillir les attentes et concevoir une prestation adaptée » et « Organiser et coordonner la prestation de service au domicile ». 

Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au sujet des compétences « Recruter des intervenants et accompagner leur intégration » et « Accompagner et soutenir l’équipe des intervenants ». Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au sujet de la compétence « Coopérer avec des partenaires pour coordonner les interventions au domicile ». 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35993BC01

Concevoir et organiser une prestation de services au domicile

 Analyser une demande de services au domicile, recueillir les attentes et concevoir une prestation adaptée 

Réaliser la gestion administrative en lien avec la prestation Organiser et coordonner la prestation de services au domicile 

Mise en situation professionnelle : 03h00

 La mise en situation prend la forme d’une étude de cas. Le candidat travaille sur poste informatique. À partir des documents, des données, des demandes de prestation et des consignes, le candidat constitue un dossier technique avec les travaux demandés. La présence du jury n’est pas requise, les candidats travaillent sous surveillance.

Entretien technique : 00h40

  L’entretien technique a lieu après la mise en situation professionnelle. Le candidat et le jury disposent de 10 minutes pour se préparer à l’entretien : - le candidat consulte son dossier technique qui lui est restitué ; - le jury consulte les notes prises lors de l’évaluation du dossier technique. Le jury dispose d’un guide d’entretien et des consignes relatives à la conduite de l’entretien. Pendant 10 minutes, le candidat présente au jury les travaux qui composent le dossier technique. Pendant 20 minutes, le jury questionne le candidat au sujet de ses travaux : - Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au   sujet des compétences « Analyser une demande de services à la personne, recueillir les attentes et concevoir une prestation adaptée » ; - Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au sujet des compétences « Organiser et coordonner la prestation de service au domicile ». 

RNCP35993BC02

Animer et coordonner une équipe d’intervenants à domicile

 Accompagner et soutenir l’équipe des intervenants 

Recruter des intervenants et accompagner leur intégration 

 Planifier et contrôler l’activité des intervenants 

Mise en situation professionnelle : 02h30

 La mise en situation prend la forme d’une étude de cas. Le candidat travaille sur poste informatique. À partir des documents, des données, des demandes de prestation et des consignes, le candidat constitue un dossier technique avec les travaux demandés. La présence du jury n’est pas requise, les candidats travaillent sous surveillance. 

Entretien technique : 00h30

 L’entretien technique a lieu après la mise en situation professionnelle. Le candidat et le jury disposent de 10 minutes pour se préparer à l’entretien : - le candidat consulte son dossier technique qui lui est restitué ; - le jury consulte les notes prises lors de l’évaluation du dossier technique. Le jury dispose d’un guide d’entretien et des consignes relatives à la conduite de l’entretien. Pendant 10 minutes, le candidat présente au jury les travaux qui composent le dossier technique. Pendant 20 minutes, le jury questionne le candidat au sujet de ses travaux : - Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au   sujet des compétences « Accompagner et soutenir l’équipe des intervenants » ; - Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au sujet des compétences « Recruter des intervenants et accompagner leur intégration ».

Questionnement à partir de production(s) : 00h35

 Le questionnement a lieu après l'entretien technique. En amont de la session, le candidat rédige un document à partir de l’analyse de trois situations professionnelles représentatives de l’exercice de l’emploi. Le jury en prend connaissance avant le questionnement. Le jury dispose d’un guide de questionnement et des consignes relatives à la conduite du questionnement. Pendant 5 minutes, le candidat présente le contexte de sa période en entreprise. Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat sur son analyse d’un aléa ayant des conséquences sur le planning des intervenants. Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat sur son analyse d’un mécontentement d’un client en lien avec la prestation d’intervenants. Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat sur son analyse d’une situation problématique relevant de la gestion du personnel. 


RNCP35993BC03

Contribuer à l’amélioration de la qualité du service et représenter la structure auprès des partenaires

 Veiller à la qualité du service rendu lors des interventions à domicile.
Coopérer avec des partenaires pour coordonner les interventions au domicile. 

Mise en situation professionnelle 01h30

 La mise en situation prend la forme d’une étude de cas. Le candidat travaille sur poste informatique. À partir des documents, des données, des demandes de prestation et des consignes, le candidat constitue un dossier technique avec les travaux demandés. La présence du jury n’est pas requise, les candidats travaillent sous surveillance 

Entretien technique : 00h30

 L’entretien technique a lieu après la mise en situation professionnelle. Le candidat et le jury disposent de 10 minutes pour se préparer à l’entretien : - le candidat consulte son dossier technique qui lui est restitué ; - le jury consulte les notes prises lors de l’évaluation du dossier technique. Le jury dispose d’un guide d’entretien et des consignes relatives à la conduite de l’entretien. Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au sujet de ses travaux. Pendant 10 minutes, le jury questionne le candidat au sujet de la compétence « Coopérer avec des partenaires pour coordonner les interventions au domicile ». 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

  Le titre professionnel est composé de 3 blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées. Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés. Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.  

Secteurs d’activités :

 Secteur des services à la personne (famille, enfants, personnes âgées,  personnes en situation de handicap) public, privé lucratif, privé non  lucratif. 

Type d'emplois accessibles :

 Responsable de secteur d'aide à la personne.
- Responsable de secteur services à domicile.
- Responsable de secteur - services à la personne.
- Responsable de secteur en maintien à domicile.
- Responsable-coordonnateur.
- Responsable coordinateur.
- Coordinateur de secteur.
- Encadrant de proximité.
- Coach d'équipe.
 

Code(s) ROME :
  • K1403 - Management de structure de santé, sociale ou pénitentiaire
  • K1201 - Action sociale
Références juridiques des règlementations d’activité :

sans objet

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

  Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation)  

En contrat de professionnalisation X

  Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation)  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

  Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation)  

En contrat d’apprentissage X

  Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Éducation)  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30-12-2015

  Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi  

Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi 

Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation  

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
01-10-2021

Arrêté du 23 septembre 2021 portant création du titre professionnel de responsable - coordonnateur services au domicile

Date d'effet de la certification 01-11-2021
Date d'échéance de l'enregistrement 31-10-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://travail-emploi.gouv.fr/


Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet