Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en ingénierie financière et fiscale (MS)

Active

N° de fiche
RNCP36021
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 313 : Finances, banque, assurances, immobilier
Formacode(s) :
  • 32626 : analyse financière
  • 32623 : financement entreprise
  • 32602 : gestion risque financier
  • 32654 : gestion financière
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 84%
Date d’échéance de l’enregistrement : 10-11-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONSULAIRE ESCP EUROPE 82464458700027 ESCP Business school http://www.escp.eu
Objectifs et contexte de la certification :

   L’objectif de la certification Expert en ingénierie financière et fiscale (MS) est d’apporter aux entreprises des professionnels en capacité de les accompagner dans leurs projets de croissance externe.
Spécialiste de la finance d’entreprise, de banque ou de marché, l’Expert en ingénierie financière et fiscale conseille les dirigeants d’entreprises sur leur stratégie, en les accompagnant dans les choix de financement et d’investissement à opérer pour favoriser leur développement. Ceux-ci peuvent se concrétiser dans des opérations de vente, d’achat, de fusion/acquisition, ou encore dans des financements par actions ou par obligations. Ces opérations et montages financiers s’opèrent désormais dans un contexte juridique et technique sophistiqué. Dans leur acceptation actuelle, les opérations de « corporate finance » mobilisent conjointement juristes et financiers, les frontières entre les métiers tendant à s’estomper.
C’est pour répondre à ces besoins, qu’ESCP a développé la certification Expert en ingénierie financière et fiscale (MS), à destination des cadres en activité, en leur proposant une certification centrée sur le montage d’opérations « haut de bilan » associant les approches de la finance, du droit et de la fiscalité tant au niveau stratégique qu’au niveau opérationnel.  

Activités visées :

  L’Expert en ingénierie financière et fiscale exerce les principales activités suivantes :
1. Veille sur les évolutions des marchés financiers et des dispositions juridiques et fiscales
2. Diagnostic économique et estimation de la valeur d’une entreprise
3. Elaboration de l’ingénierie financière, fiscale et juridique d’un projet de croissance externe d’une entreprise
4. Négociation des opérations financières avec les dirigeants et partenaires d’un projet de croissance externe d’une entreprise
5. Structuration des modalités de gouvernance et d’information financières de l’entreprise   
Transversalement à l’accomplissement de ces différentes activités, l’Expert en ingénierie financière et fiscale opère la gestion des relations partenariales et la coordination des acteurs impliqués dans ses différents projets.  

Compétences attestées :

  - Opérer une veille économique, juridique et fiscale, en structurant une démarche d’investigation permettant la collecte et l’analyse d’informations sur un périmètre circonscrit et en repérant les facteurs d’évolution et en évaluant leurs incidences sur les projets de croissance externe de ses clients internes ou externes, afin de maintenir la qualité et le niveau de pertinence des conseils à leur prodiguer.
- Diagnostiquer la valeur d’une entreprise, en estimant son état de santé sur ses différentes dimensions financières, fiscales, juridiques, stratégiques, sociales, au niveau de son secteur d’activité, de sa production, de son positionnement, afin d’évaluer l’opportunité et la pertinence d’un projet de création, de développement ou de cession/acquisition d’une entreprise.
- Elaborer l’ingénierie financière du projet d’achat/vente/fusion d’entreprise, en veillant à limiter les risques et à optimiser la rentabilité de l’opération, en conseillant les dirigeants sur les décisions stratégiques et financières à effectuer.
- Négocier avec les différents acteurs du projet de croissance externe de l’entreprise jusqu’à la mise en accord définitif, en préparant la stratégie à mettre en œuvre et en tenant compte des caractéristiques et des enjeux propres à chacun et en respectant une certaine éthique.
- Structurer les modalités de gouvernance et de suivi de la performance de l’entreprise, en veillant à sa conformité avec la loi sur la sécurité financière et en mettant en œuvre le processus de négociation permettant de disposer d’un référentiel partagé entre les différents acteurs impliqués et en procédant à la définition des actions correctives à apporter en fonction des évolutions constatées.  

Modalités d'évaluation :

  1) Pour les candidats issus de la formation les productions évaluées sont les suivantes : Les évaluations certificatives articulent études de cas et mises en situation réelles ou simulées donnant lieu à des productions similaires à celles d’un professionnel en activité.   
Bloc 1 : Structurer une veille sur les évolutions des marchés financiers et des dispositions juridiques et fiscales
- Une note d’analyse sur les marchés financiers et les évolutions juridiques et fiscales   
Bloc 2 : Etablir le diagnostic financier et estimer la valeur d’une entreprise
- Le diagnostic de l’état d’une entreprise et son évaluation   
Bloc 3 : Elaborer l’ingénierie financière, fiscale et juridique d’un projet de croissance externe d’une entreprise
- Montage financier, juridique et fiscal d’un projet de rachat d’entreprise
- Modalités de collaborations avec les acteurs concernés par la vente/achat d’une entreprise (transversal)   
Bloc 4 : Négocier des opérations financières avec les dirigeants et partenaires d’un projet de croissance externe d’une entreprise
- Une stratégie de négociation
- Les modalités de finalisation d’un accord définitif
- Les modalités de collaborations avec les acteurs concernés par la vente/achat d’une entreprise (transversal)   
Bloc 5 : Structurer les modalités de gouvernance et d’information financières de l’entreprise
- Les procédures et structures de gouvernance d’une entreprise objet d’un rachat
- Modalités de collaborations avec les acteurs concernés par la vente/achat d’une entreprise (transversal)

La certification comporte un élément complémentaire : la thèse professionnelle.

Modalité d’évaluation globale et transversale de l’ensemble du cursus, elle fait la synthèse de toutes les compétences acquises, qu’elles soient d’ordre stratégique ou opérationnel. Elle démontre l’aptitude du / de la candidat(e) à exposer et analyser par écrit la problématique retenue et à la présenter de façon claire et convaincante à l’oral devant un jury. Elle fait partie intégrante de la certification et doit nécessairement être validée pour l’obtention du titre.
 2) Pour les candidats issus de la VAE : L'évaluation est fondée sur l'examen d'un dossier de preuves issues de l’expérience.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36021BC01

Structurer une veille sur les évolutions des marchés financiers et des dispositions juridiques et fiscales

 Opérer une veille économique, juridique et fiscale,en structurant une démarche d’investigation permettant la collecte et l’analyse d’informations sur un périmètre circonscrit et en repérant les facteurs d’évolution et en évaluant leurs incidences sur les projets de croissance externe de ses clients internes ou externes, afin de maintenir la qualité et le niveau de pertinence des conseils à leur prodiguer. 

  Une note d’analyse sur les marchés financiers et les évolutions juridiques et fiscales  
Dossier professionnel
Travail individuel
Production écrite  

RNCP36021BC02

Etablir le diagnostic financier et estimer la valeur d’une entreprise

 Diagnostiquer la valeur d’une entreprise,
en estimant son état de santé sur ses différentes dimensions financières, fiscales, juridiques, stratégiques, sociales, au niveau de son secteur d’activité, de sa production, de son positionnement, et en intégrant des critères extra financiers de RSE afin d’évaluer l’opportunité et la pertinence d’un projet de création, de développement ou de cession/acquisition d’une entreprise 

 - diagnostic de l’état d’une entreprise et son évaluation
 Etude de cas d’entreprise
Travail collectif
Production écrite
-  Les modalités de collaborations avec les acteurs concernés par la vente/achat d’une entreprise  
 Mise en situation simulée
Travail collectif
Production écrite    

RNCP36021BC03

Elaborer l’ingénierie financière, fiscale et juridique d’un projet de croissance externe d’une entreprise

   Elaborer l’ingénierie financière du projet d’achat/vente/fusion d’entreprise, en veillant à limiter les risques et à optimiser la rentabilité de l’opération, en conseillant les dirigeants sur les décisions stratégiques et financières à effectuer.  

 - Le montage financier, juridique et fiscal d’un projet de rachat d’entreprise
 Etudes de cas d’entreprise (une pour le montage financier, l’autre pour la dimension juridique et fiscale)
Travail collectif
Production écrite
-  Les modalités de collaborations avec les acteurs concernés par la vente/achat d’une entreprise
 Mise en situation simulée
Travail collectif
Production écrite     

RNCP36021BC04

Négocier des opérations financières avec les dirigeants et partenaires d’un projet de croissance externe d’une entreprise

 Négocier avec les différents acteurs du projet de croissance externe de l’entreprise jusqu’à la mise en accord définitif, en préparant la stratégie à mettre en œuvre et en tenant compte des caractéristiques et des enjeux propres à chacun et en respectant une certaine éthique 

-  Une stratégie de négociation  
 Mise en situation simulée : préparation et jeu de rôle sur une négociation
Production : Conduite d’un entretien de Négociation
-  Les modalités de finalisation d’un accord définitif
 Etude de cas d’entreprise
Travail collectif
Production écrite
- Les modalités de collaborations avec les acteurs concernés par la vente/achat d’une entreprise
 Mise en situation simulée
Travail collectif

RNCP36021BC05

Structurer les modalités de gouvernance et d’information financières de l’entreprise

 Structurer les modalités de gouvernance et de suivi de la performance de l’entreprise,
en veillant à sa conformité avec la loi sur la sécurité financière et en mettant en œuvre le processus de négociation permettant de disposer d’un référentiel partagé entre les différents acteurs impliqués et en procédant à la définition des actions correctives à apporter en fonction des évolutions constatées. 

 - Les procédures et structures de gouvernance d’une entreprise objet d’un rachat
 Etude de cas d’entreprise
Travail collectif
Production écrite
- Les modalités de collaborations avec les acteurs concernés par la vente/achat d’une entreprise
 Mise en situation simulée
Travail collectif
Production écrite       

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L’obtention de la certification est accordée aux candidats ayant satisfait les conditions cumulatives suivantes :
- avoir validé les 5 blocs de compétences constitutifs de la certification,
- avoir présenté une thèse professionnelle devant jury et satisfait ses exigences (production écrite et soutenance orale)
A l'issue d'un parcours de VAE, la certification s'obtient par la validation cumulative des 5 blocs de compétence du référentiel de certification, sur la base d'un livret de preuve présenté oralement devant le jury

Secteurs d’activités :

  L’Expert en ingénierie financière et fiscale peut travailler au sein d’une entreprise ou d’un groupe à vocation nationale ou internationale, d’une banque, d’un fonds d’investissement, ou encore au sein d’un cabinet conseil en ingénierie financière, de sociétés d'assurance, de sociétés de bourses, de sociétés de conseils en investissement, de cabinets de gestion, d’audit ou d’expertise financière.  

Type d'emplois accessibles :

  Directeur de Développement, Directeur financier, Directeur de participation, Directeur des investissements, Directeur valorisation, Responsable des financements structurés, Responsable fusion/acquisition, Gestionnaire de risques financiers, Ingénieur ou analyste financier, Directeur juridique, consultant  

Code(s) ROME :
  • M1201 - Analyse et ingénierie financière
  • M1205 - Direction administrative et financière
Références juridiques des règlementations d’activité :

  Pouvant travailler à l’international, l'Expert en ingénierie financière et fiscale officie en conformité avec la réglementation légale régissant son activité au sein du pays d’exercice. Dans le contexte hexagonal, certaines fonctions relevant de cette cible métier (notamment dans le secteur bancaire) imposent d’être agréé par l’AMF (Autorité des marchés financiers), ce qui suppose de satisfaire à la vérification des connaissances dans les domaines règlementaires et déontologiques propres à cette activité. Depuis 2013, Les professionnels exerçant en indépendant des activités liées aux opérations de banque et en services de paiement (IOBSP), ainsi qu'au conseil en investissements financiers (CIF) et à la prestation de services d'investissement (ALPSI) sont tenus d’être agréés par l’ORIAS, association sous tutelle de la Direction du Trésor qui tient le Registre des intermédiaires en assurance, banque et finance. 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Candidats empruntant la voie d’accès hors VAE (parcours de formation)

Conditions générales d’accès : sont recevables les candidatures de participants titulaires d’un des diplômes suivants :
▪Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur (liste CTI)  ▪Diplôme d’une école de management habilitée à délivrer le grade national de Master (liste CEFDG)
▪Diplôme de 3ème cycle habilité par les autorités universitaires (DEA, DESS, Master...) ou diplôme professionnel de niveau 7
▪Diplôme de M1 ou équivalent, pour des auditeurs justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle.
▪Titre inscrit au RNCP niveau 7 (ancienne nomenclature niveau I)
▪Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus
Pour des diplômes anciens, qui ne sont plus actuellement délivrés, on se rapprochera de ceux qui s’y sont éventuellement substitués.

Conditions d’accès dérogatoires :
a) Dans la limite de 40 % maximum de l’effectif de la promotion suivant la formation Mastère Spécialisé concernée, sont recevables, après une procédure de Validation des acquis personnels et professionnels (VAPP), les candidatures de personnes justifiant a minima de 10 années d’expérience professionnelle (hors stage, césure, cursus initial en alternance). Pour cette voie d’accès, une description du dispositif de la VAPP permettant d'apprécier les connaissances, les méthodes et les savoir-faire du candidat, comportant notamment la composition de la commission pédagogique, devra être présentée ainsi que toute pièce constitutive de ce dispositif adaptée au programme.

b) Par dérogation pour 30 % maximum du nombre d’étudiants suivant la formation Mastère Spécialisé concernée, sont recevables les candidatures d’étudiants titulaires d’un des diplômes suivants :  
▪Niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle
▪Diplôme de L3 justifiant d’une expérience adaptée de 3 ans minimum Le pourcentage total des dérogations prévues au a) et au b) ci-dessus ne doit pas excéder 40%.   



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de 4 membres :
- deux professionnels extérieurs à l’entité certificatrice et dont l’exercice des fonctions (conseil, direction d’entreprise ou d’unité) leur confèrent légitimité et expertise pour apprécier les compétences des candidats
- deux représentants de l'entité certificatrice : le Directeur de l'établissement ou son représentant, et le Directeur scientifique de la certification ou son représentant

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

 Le jury est composé de 4 membres :
- deux professionnels extérieurs à l’entité certificatrice et dont l’exercice des fonctions (conseil, direction d’entreprise ou d’unité) leur confèrent légitimité et expertise pour apprécier les compétences des candidats
- deux représentants de l'entité certificatrice : le Directeur de l'établissement ou son représentant, et le Directeur scientifique de la certification ou son représentant 

Par expérience X

 Le jury est composé de 4 membres :
- deux professionnels extérieurs à l’entité certificatrice et dont l’exercice des fonctions (conseil, direction d’entreprise ou d’unité) leur confèrent légitimité et expertise pour apprécier les compétences des candidats
- deux représentants de l'entité certificatrice : le Directeur de l'établissement ou son représentant, et le Directeur scientifique de la certification ou son représentant 

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 10-11-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 10-11-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 27 0 100 85 85
2018 16 0 100 81 75
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://escp.eu/programmes/executive-masters/Executive-Mastere-specialise-ingenierie-financiere-et-fiscale


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP30811 RNCP30811 - Expert(e) en ingénierie financière et fiscale (MS)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet