Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Chocolatier-confiseur (BTM)

Active

N° de fiche
RNCP36049
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 221 : Agro-alimentaire, alimentation, cuisine
Formacode(s) :
  • 21519 : confiserie chocolaterie
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 96%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 87%
Date d’échéance de l’enregistrement : 24-11-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
CMA FRANCE 18750004600011 CMA FRANCE -
Objectifs et contexte de la certification :

Autonome dans la production, le chocolatier-confiseur participe et supervise la fabrication de chocolats et de confiseries, de la préparation des ingrédients, du dressage, du détaillage des intérieurs, de l’enrobage à la décoration.
Il assure la fabrication des produits destinés à la vente en magasin et prend en charge les commandes exceptionnelles. 

Il gère les stocks et les relations commerciales avec les fournisseurs.  Il s’informe des tendances pour concevoir de nouvelles recettes,

Il veille à l'hygiène irréprochable de son atelier et à l'esthétique car ses friandises doivent être aussi bonnes que belles.   

Activités visées :

Le métier de chocolatier-confiseur se divise en grandes activités professionnelles :  

Organisation de la production, de la gestion des achats et des stocks d’une chocolaterie-confiserie :

Le chocolatier-confiseur prévoit et sélectionne les moyens nécessaires à ses fabrications. Il veille au respect des commandes de ses clients, à la gestion de ses stocks et surtout à la saisonnalité afin de bien être en adéquation avec les variations de consommation de sa clientèle. Le chocolatier-confiseur organise les achats du magasin, il définit ses besoins en approvisionnement et réalise une veille sur les matières premières et il prend en compte le respect des normes environnementales. Enfin, il organise la gestion des stocks en réceptionnant les produits à l’aides outils ou logiciels adaptés et il vérifie que le conditionnement des produits soit fait dans le respect des règles d’hygiène (durée de vie des matières premières, température …).    

Gestion des coûts de production-fabrication d’une chocolaterie-confiserie :

Dans un second temps, le chocolatier-confiseur fait une estimation du temps de fabrication des produits en calculant une moyenne temps d’occupation homme/matériel équipement, en estimant un coût de production (calcul du coût d’achat des matières premières, calcul des charges/frais de fabrication …) afin de pouvoir proposer à la direction de la chocolaterie-confiserie un prix de vente à la clientèle permettant ensuite le lancement de la production en laboratoire.    

Mobilisation et gestion des équipes de production au quotidien :

Une autre activité du chocolatier-confiseur est le management au quotidien de son équipe, pour cela il planifie la production selon les commandes des clients, les produits en stocks et la saisonnalité pour réaliser un plan de charge. Il va s’occuper ou participer aux recrutements des équipes également ou d’un recrutement saisonnier plus éphémère. Il organise au jour le jour l’activité de l’équipe au sein du laboratoire en transmettant les consignes de travail, en veillant au respect des objectifs de sécurité et aux mesures de sécurité, d’hygiène et de salubrité. Il participe ainsi au développement des compétences et suit la réalisation des tâches des salariés, s’adaptant au niveau de compétences de chacun, de l’apprenti au salarié classique. Il a la responsabilité d’identifier, puis de gérer les éventuels imprévus dans la production, d’écouter ses collaborateurs et de les motiver autour d’objectifs réalisables.    

Réalisation d'une production de chocolaterie-confiserie :

Le chocolatier-confiseur choisit les matières premières en contrôlant la qualité des produits, il va également réaliser ses propres masses de base dans le respect de la température et de la durée, celles-ci variant en fonction de la recette. Il va également réaliser une conservation et/ou un stockage d’un produit en prenant en compte les facteurs de la dégradation, la protection et l’isolation … Il veille tout au long de la cuisson aux éventuelles réactions chimiques de certains adjuvants et contrôle strictement les règles de sécurité inhérentes à la sécurité du personnel du laboratoire. Il transforme ensuite les masses de base en produits semi-finis ou finis en respectant les règles du mélange, les techniques de coulage. Et enfin, il met en valeur les produits en utilisant les techniques de finition, de décoration et de présentation des produits afin d’optimiser leur présentation.     

Participation au développement de la commercialisation des produits du laboratoire de chocolaterie-confiserie :

 Dans une dernière activité, le chocolatier-confiseur propose une diversification de recettes et de gammes de produits en étudiant les tendances d’achat de la clientèle, et en se démarquant au possible de la concurrence. Il participe à la mise en valeur des produits via des emballages adaptés, un présentoir, et en renseignant sur les fournisseurs, les allergènes et les temps de conservation des produits. Pour communiquer sur les produits il utilise les outils de communication classiques (flyers, articles dans les journaux …) ou d’autres canaux de communication comme les réseaux sociaux, sur lesquels il peut partager ses créations.  

Enfin il met en valeur l’entreprise et ses produits, et pour cela il renseigne le client en l’informant sur les conditions de conservation et de dégustation du produit ou alors il créé de nouveaux canaux de commercialisation des produits permettant de faciliter l’achat de la clientèle.   

Compétences attestées :

Prévoir et sélectionner les moyens nécessaires à la réalisation des produits de chocolaterie-confiserie en prenant en compte les commandes de clients, les produits en stocks et la saisonnalité afin d’être en adéquation avec les variations et modification de consommation.   

Organiser les achats de la chocolaterie-confiserie en définissant les besoins en approvisionnement, en suivant le prix des matières premières, en prenant en compte leur respect des normes environnementales afin de réaliser un bon d’achat.   

Organiser et gérer les stocks et approvisionnement en réceptionnant les produits, en vérifiant leur conformité lors de la livraison, en utilisant les outils/logiciels adéquats et en assurant leur conditionnement dans le respect des règles d’hygiène.   

Estimer les temps dédiés à la réalisation   des produits en observant les temps de fabrication récurrents afin de   calculer une moyenne des temps d’occupation homme/matériel/équipement selon la recette à réaliser.   

Estimer le coût de revient de la matière première nécessaire à la fabrication de la recette en évaluant l’impact des   différentes gammes de produits afin de valoriser le coût de la production.  

Proposer à la direction de la chocolaterie-confiserie un prix de vente à la clientèle en réalisant l’étude de prix pour permettre le lancement de la production en laboratoire.  

Planifier la production selon les commandes de clients, les produits en stocks et la saisonnalité pour réaliser un plan de charge révélant les besoins en ressources humaines et les nécessaire recrutement saisonnier à réaliser le cas échéant.  

Organiser l’activité quotidienne de l’équipe au sein du laboratoire en transmettant les consignes de travail et en répartissant les tâches entre les collaborateurs en fonction de leurs compétences et des objectifs de production visés par sa direction afin de fixer les priorités de production de chacun.   

Encadrer au quotidien une équipe, dont les apprentis, en suivant la réalisation de leurs tâches, leur respect des règles de sécurité et d’hygiène en identifiant leurs motivations et/ou leurs freins, et le cas échéant en leur apportant une aide méthodologique, techniques et/ou savoirs du métier pour atteindre les objectifs fixés.   

Échanger avec les équipes au moyen des techniques de communication en les maintenant motivés sur des objectifs de production ou en les appuyant sur une éventuelle gestion des imprévus, en les sanctionnant si besoin afin de contribuer à la démarche d’amélioration continue à entreprendre au niveau du laboratoire et de l’espace de vente.   

Maîtriser le choix des matières premières en contrôlant la qualité des produits et en analysant le coût des différents fournisseurs pour optimiser le rapport qualité-prix de la fabrication souhaitée.   

Réaliser ses propres masses de base en respectant la température et la durée en fonction de la recette, en surveillant le refroidissement, en réalisant la finition du produit, en stockant de manière adaptée le produit de base afin d’assurer la garanti de la qualité du produit (fraîcheur, saveur, meilleure conservation).   

Réaliser une conservation et/ou un stockage d’un produit en prenant en compte les facteurs de la dégradation, la protection et l’isolation, en contrôlant la rotation des stocks et en réalisant la pasteurisation afin de stabiliser le produit fini ou semi-fini et garantir sa qualité.  

Superviser la réalisation de cuissons courantes et/ou spécifiques en s’appuyant sur les recettes et techniques adéquates, en veillant aux réactions chimiques de certains adjuvants et en contrôlant l’application des règles de sécurité de son équipe afin que la cuisson se déroule dans les meilleures conditions.   

Transformer les masses de base en produits semi-finis ou finis en respectant les étapes du mélange, en mettant en œuvre les techniques de coulage et en veillant au tempérage et au refroidissement par cristallisation afin d’optimiser la qualité de texture et la saveur du produit.   

Assurer la mise en valeur des produits en utilisant les matériels dédiés, les techniques de finition appropriée, en respectant les principes esthétiques et en réalisant un emballage afin d’optimiser leur présentation (qualité visuelle, attrait et suscite le désir de consommer).   

Proposer une diversification de recettes et de gammes de produits à mettre à la vente en étudiant la faisabilité d’un projet émanant de l’écoute des goûts et des tendances d’achat de la clientèle afin de se démarquer de la concurrence.  

Participer à la mise en valeur des produits mis en vente en rédigeant les fiches commerciales destinées au personnel de vente, en proposant des emballages adaptés, un présentoir, en décrivant les particularités et qualité des productions, en renseignant sur les fournisseurs, les allergènes, les temps et conservation des produits afin de renseigner et développer sa clientèle.   

Proposer des moyens et outils de communication en utilisant notamment les réseaux sociaux permettant d’informer instantanément les clients des nouvelles productions et prestations proposées pour développer l’activité commerciale de la boutique.   

Renseigner le client en l’informant des conditions de conservation et de dégustation du produit fini afin de garantir la satisfaction du consommateur final     

Dynamiser les ventes en créant de nouveaux canaux de commercialisation des produits pour faciliter l’acte d’achat de la clientèle.  

Modalités d'évaluation :

- Examen pratique

- Examen écrit 

- Cas pratiques 

- Mises en situation professionnelles réelle et/ou fictive

- Anglais oral / Anglais écrit 

- Questionnaire 

- Mémoire

- Book 

- Études de cas

- Résolution de problème 

- Tableau d'appréciation des compétences (TAC 1 et 2)

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36049BC01

Organiser la production, la gestion des achats et des stockts d'une chocolaterie-confiserie

Prévoir et sélectionner les moyens nécessaires à la réalisation des produits de chocolaterie-confiserie en prenant en compte les commandes de clients, les produits en stocks et la saisonnalité afin d’être en adéquation avec les variations et modification de consommation.  

Organiser les achats de la chocolaterie-confiserie en définissant les besoins en approvisionnement, en suivant le prix des matières premières, en prenant en compte leur respect des normes environnementales afin de réaliser un bon d’achat.   

Organiser et gérer les stocks et approvisionnement en réceptionnant les produits, en vérifiant leur conformité lors de la livraison, en utilisant les outils/logiciels adéquats et en assurant leur conditionnement dans le respect des règles d’hygiène.  

Cas pratiques 

Questionnaire 

RNCP36049BC02

Gérer les coûts de production-fabrication d'une chocolaterie-confiserie

Estimer les temps dédiés à la réalisation   des produits en observant les temps de fabrication récurrents afin de   calculer une moyenne des temps d’occupation homme/matériel/équipement selon la recette à réaliser.  

Estimer le coût de revient de la matière première nécessaire à la fabrication de la recette en évaluant l’impact des   différentes gammes de produits afin de valoriser le coût de la production.  

Proposer à la direction de la chocolaterie-confiserie un prix de vente à la clientèle en réalisant l’étude de prix pour permettre le lancement de la production en laboratoire.  

Cas pratique 

RNCP36049BC03

Mobiliser et gérer les équipes de production au quotidien

Planifier la production selon les commandes de clients, les produits en stocks et la saisonnalité pour réaliser un plan de charge révélant les besoins en ressources humaines et les nécessaire recrutement saisonnier à réaliser le cas échéant. 

Organiser l’activité quotidienne de l’équipe au sein du laboratoire en transmettant les consignes de travail et en répartissant les tâches entre les collaborateurs en fonction de leurs compétences et des objectifs de production visés par sa direction afin de fixer les priorités de production de chacun.  

Encadrer au quotidien une équipe, dont les apprentis, en suivant la réalisation de leurs tâches, leur respect des règles de sécurité et d’hygiène en identifiant leurs motivations et/ou leurs freins, et le cas échéant en leur apportant une aide méthodologique, techniques et/ou savoirs du métier pour atteindre les objectifs fixés.  

Échanger avec les équipes au moyen des techniques de communication en les maintenant motivés sur des objectifs de production ou en les appuyant sur une éventuelle gestion des imprévus, en les sanctionnant si besoin afin de contribuer à la démarche d’amélioration continue à entreprendre au niveau du laboratoire et de l’espace de vente.  

Cas pratique

Mise en situation professionnelle réelle et/ou fictive 

Langue vivante professionnelle à  l'écrit et oral


RNCP36049BC04

Réaliser une production de chocolaterie-confiserie

Maîtriser le choix des matières premières en contrôlant la qualité des produits et en analysant le coût des différents fournisseurs pour optimiser le rapport qualité-prix de la fabrication souhaitée.   

Réaliser ses propres masses de base en respectant la température et la durée en fonction de la recette, en surveillant le refroidissement, en réalisant la finition du produit, en stockant de manière adaptée le produit de base afin d’assurer la garanti de la qualité du produit (fraîcheur, saveur, meilleure conservation).   

Réaliser une conservation et/ou un stockage d’un produit en prenant en compte les facteurs de la dégradation, la protection et l’isolation, en contrôlant la rotation des stocks et en réalisant la pasteurisation afin de stabiliser le produit fini ou semi-fini et garantir sa qualité.  

Superviser la réalisation de cuissons courantes et/ou spécifiques en s’appuyant sur les recettes et techniques adéquates, en veillant aux réactions chimiques de certains adjuvants et en contrôlant l’application des règles de sécurité de son équipe afin que la cuisson se déroule dans les meilleures conditions.  

Transformer les masses de base en produits semi-finis ou finis en respectant les étapes du mélange, en mettant en œuvre les techniques de coulage et en veillant au tempérage et au refroidissement par cristallisation afin d’optimiser la qualité de texture et la saveur du produit.  

Assurer la mise en valeur des produits en utilisant les matériels dédiés, les techniques de finition appropriée, en respectant les principes esthétiques et en réalisant un emballage afin d’optimiser leur présentation (qualité visuelle, attrait et suscite le désir de consommer).  

Examen  écrit 

Examen pratique

RNCP36049BC05

Participer au développement de la commercialisation des produits du laboratoire de chocolaterie-confiserie

Proposer une diversification de recettes et de gammes de produits à mettre à la vente en étudiant la faisabilité d’un projet émanant de l’écoute des goûts et des tendances d’achat de la clientèle afin de se démarquer de la concurrence. 

Participer à la mise en valeur des produits mis en vente en rédigeant les fiches commerciales destinées au personnel de vente, en proposant des emballages adaptés, un présentoir, en décrivant les particularités et qualité des productions, en renseignant sur les fournisseurs, les allergènes, les temps et conservation des produits afin de renseigner et développer sa clientèle.  

Proposer des moyens et outils de communication en utilisant notamment les réseaux sociaux permettant d’informer instantanément les clients des nouvelles productions et prestations proposées pour développer l’activité commerciale de la boutique.  

Renseigner le client en l’informant des conditions de conservation et de dégustation du produit fini afin de garantir la satisfaction du consommateur final. 

Dynamiser les ventes en créant de nouveaux canaux de commercialisation des produits pour faciliter l’acte d’achat de la clientèle.  

Cas pratique

Mises en situation professionnelles réelles et/ou fictives

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification BTM Chocolatier-confiseur (niveau 4) le candidat doit acquérir l’ensemble des 5 blocs de compétences et les modalités d’évaluation inhérentes à chaque bloc de compétence.    

Le candidat doit également valider les évaluations transverses suivantes :  

· Mémoire (objectifs, présentation de la méthode adaptée pour rechercher et traiter l’information, capacité de synthèse de l’information recueillie et pertinence de l’analyse réalisée, lisibilité et qualité de la présentation) et soutenance de mémoire (présentation, questions et échanges entre le candidat et les membres du jury) 

· Book : le book est un recueil de travaux réalisés en entreprise. C’est un outil adapté au travail en laboratoire, fournissant tous les éléments nécessaires aux différentes réalisations qui seront transmis à tout salarié de l’entreprise.  

· Études de cas : Le candidat est évalué sur la gestion, la communication, la lecture de tableaux comptables, le management et l’animation d’équipe, le calcul de coûts, les tableaux d’amortissement.  

· Résolution de problème (identification du problème, analyse de la situation, recherche et choix de la solution adaptée, mise en œuvre de la solution retenue adaptée) devant un jury (30 minutes de préparation et 30 minutes de soutenance orale)  

· Tableau d’appréciation des compétences (TAC 1 et 2) : noté par le maître d’apprentissage en concertation avec le formateur, il évalue la maitrise des compétences professionnelles visées par la certification en milieu professionnel.   

Secteurs d’activités :

 Le chocolatier-confiseur a la possibilité de travailler à son compte, en PME, dans un grand restaurant ou dans l'industrie. Garant des recettes traditionnelles, il explore aussi de nouvelles saveurs, de nouveaux mélanges, de nouvelles présentations. S'il travaille dans l'industrie, il se limite généralement à la production des chocolats et bonbons en atelier, s'il est à son compte, il peut également vendre sa production en boutique, encadrer une petite équipe, former un apprenti.  

Type d'emplois accessibles :

Le chocolatier-confiseur peut évoluer en tant qu’ouvrier qualifié chocolatier-confiseur, chef d’équipe chocolatier-confiseur, responsable chocolatier-confiseur ou encore chef adjoint chocolatier-confiseur dans une un laboratoire ou dans une usine de fabrication de chocolats.   

On retrouve le métier de chocolatier-confiseur sous diverses appellations :   

· Chocolatier-confiseur  

· Artisan Chocolatier 

· Artisan Chocolatier-confiseur 

· Artisan Confiseur

· Chocolatier 

· Confiseur 

· Pâtissier-chocolatier

Code(s) ROME :
  • D1104 - Pâtisserie, confiserie, chocolaterie et glacerie
Références juridiques des règlementations d’activité :

  La réglementation inhérente à la profession est la suivante :      

· Le chocolat est soumis à une règlementation très stricte. Sa composition étant unique, cet aliment est soumis à une directive européenne 2000/36/CE retranscrite en France par le décret N° 2003-702 du 29 juillet 2003. Cette directive communautaire liste les différentes règles de composition, les méthodes de fabrication, le conditionnement ainsi que l’étiquetage. Décret n° 2003-702 du 29 juillet 2003 modifiant le décret n° 76-692 du 13 juillet 1976 pris pour l'application de la loi du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires en ce qui concerne les produits de cacao et de chocolat destinés à l'alimentation humaine 

Lien url : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000000239746

· Article R412 - 48 du code de la consommation :  Les dénominations " chocolat pur beurre de cacao " et " chocolat traditionnel " et toutes les autres dénominations équivalentes sont réservées aux chocolats fabriqués à partir des seules graisses tirées des fèves de cacaoyer, sans adjonction de matière grasse végétale.  
        

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

  Les conditions d'accès au BTM chocolatiers‐confiseurs sont d’avoir obligatoirement les prérequis suivants :    

  • Un CAP de pâtissier et un CAP chocolatier-confiseur en un ou deux ans, 
  • Un CAP en chocolatier-confiseur exclusivement préparé en deux ans ;
  • Un BTM de pâtissier-confiseur-glacier-traiteur, sur une durée adaptée en deux      ans avec bénéfice du domaine transversal.
  • Un BTM de glacier, sur une durée adaptée en deux ans avec bénéfice du domaine      transversal.
  • À titre indicatif, le candidat au BTM devra posséder 3 200 heures au total en chocolaterie-confiserie acquises tant en entreprise qu'en centre de      formation.
  • Il est recommandé que l'admission en formation soit prononcée à l'issue d’un entretien et/ou d'un test de positionnement réalisé au sein de chaque centre afin de s'assurer de l'adéquation des prérequis des candidats aux exigences du diplôme.


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant. 

Il comprend :  

- un membre désigné par l'organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;   

- un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d'école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l'organisation professionnelle elle organise seule la formation ;   

- les présidents des jurys particuliers ;   

- le directeur départemental du travail ou son représentant, si possible ;   

- l'Inspecteur d'Académie ou un professeur de l'enseignement technologique, si possible ;   

Après un parcours de formation continue X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant. 

Il comprend :  

- un membre désigné par l'organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;   

- un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d'école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l'organisation professionnelle elle organise seule la formation ;   

- les présidents des jurys particuliers ;   

- le directeur départemental du travail ou son représentant, si possible ;   

- l'Inspecteur d'Académie ou un professeur de l'enseignement technologique, si possible ;  

En contrat de professionnalisation X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant. 

Il comprend :  

- un membre désigné par l'organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;   

- un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d'école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l'organisation professionnelle elle organise seule la formation ;   

- les présidents des jurys particuliers ;   

- le directeur départemental du travail ou son représentant, si possible ;   

- l'Inspecteur d'Académie ou un professeur de l'enseignement technologique, si possible ;   

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Ce jury est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant. 

Il comprend :  

- un membre désigné par l'organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;   

- un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d'école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l'organisation professionnelle elle organise seule la formation ;   

- les présidents des jurys particuliers ;   

- le directeur départemental du travail ou son représentant, si possible ;   

- l’Inspecteur d'Académie ou un professeur de l'enseignement technologique, si possible ;  

Ce jury est composé à raison d'au moins deux représentants qualifiés des professions, représentant au moins un quart des membres du jury.   

En contrat d’apprentissage X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant. 

Il comprend :  

- un membre désigné par l'organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;   

- un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d'école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l'organisation professionnelle elle organise seule la formation ;   

- les présidents des jurys particuliers ;   

- le directeur départemental du travail ou son représentant, si possible ;   

- l'Inspecteur d'Académie ou un professeur de l'enseignement technologique, si possible ;   

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP35151

Pâtissier confiseur glacier traiteur (BTM)

Équivalence partielle entre BC01 Organiser la production, la gestion des achats et des stocks et BC01 Organiser la production du laboratoire            

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Date de décision 24-11-2021
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 24-11-2024
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 97 0 95 89 -
2019 100 0 96 85 77
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
LES 13 VENTS ECOLE INTERNATIONALE DES METIERS ET DES COMPETENCES LIMOUSIN Habilitation pour former
CMAR AUVERGNE-RHONE-ALPES Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CMAR NOUVELLE AQUITAINE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CHAMBRE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT DE REGION PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CHAMBRE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT DE REGION DES PAYS DE LA LOIRE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ASS FORMAT PROFESS PERMANENTE Habilitation pour former
CHAMBRE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT Habilitation pour former et organiser l’évaluation
A I F A Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CHAMBRE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT DE REGION HAUTS-DE-FRANCE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CMA93 - CAMPUS DES METIERS ET DE L'ENTREPRISE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ASS INTERCONS DEVEL APPRENT METIERS COMM Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE LA REGION OCCITANIE, PYRENEES-MEDITERRANEE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CHAMBRE COMMERCE ET INDUSTRIE GRENOBLE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CMAR CENTRE VAL-DE LOIRE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CHAMBRE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT DE REGION NORMANDIE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CENTRE FORMATION APPRENTIS MUNICIPAL Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CHAMBRE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT DE REGION BRETAGNE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP6900 RNCP6900 - Chocolatier-confiseur (BTM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet