Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'ISTOM

Active

N° de fiche
RNCP36058
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 210 : Spécialites plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture
  • 213 : Forets, espaces naturels, faune sauvage, pêche
  • 211 : Productions végétales, cultures spécialisées et protection des cultures
Formacode(s) :
  • 21059 : agronomie
  • 21001 : agriculture biologique
  • 21002 : agronomie tropicale
  • 21054 : agriculture production végétale
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 71%

Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ASS ISTOM ECOLE SUP AGRO DEVEL INTERNAT 38379899800035 ISTOM http://www.istom.fr
Objectifs et contexte de la certification :

L’ISTOM forme depuis 1908 aux métiers des filières agricoles des pays en développement. Elle est ainsi intrinsèquement tournée vers les pays des « Suds », non-occidentaux, émergents ou non et le titre d’ingénieur qu'elle délivre permet à ses diplômés d’y exercer des fonctions de cadres d’entreprises et d'organisations dans les métiers de l'agriculture et de l'environnement.

L'objectif de la certification délivrée par l'ISTOM est de certifier des ingénieurs capables de contribuer aux adaptations et innovations nécessaires pour répondre aux défis de l’accroissement démographique et à l’enjeu de la sécurité alimentaire, au défi du changement climatique et à l’enjeu de son atténuation, à l’impératif de l’amélioration des performances environnementales et de la transition écologique.

La destination professionnelle de la certification délivrée par l'ISTOM est ainsi celle d'ingénieurs rompus à la pluridisciplinarité, capables de s’adapter à des contextes incertains et d’induire ou d’accompagner le changement en termes d'ingénierie du développement agricole, socialement et écologiquement responsable, en prenant en compte l’exigence de la performance économique et de la lutte contre la pauvreté.

L'objectif de la certification est enfin de garantir que ses titulaires sont capables de comprendre des spécificités locales, de s’intégrer et de travailler dans des contextes multiculturels et d’y être des médiateurs de la science, en étant dotés d’une culture du terrain et de l’évaluation, d’une rigueur scientifique leur permettant de proposer des solutions adaptées.

Activités visées :

Les principales activités exercées sont :

- Analyser la performance économique d'un système productif - Analyser les atouts et contraintes agronomiques, organisationnelles, environnementales et économiques du système productif - Établir les coûts, délais et quantité de la production et superviser leur contrôle - Recueillir et analyser la demande client.

- Apporter conseil et appui technique à la production et aux acteurs des filières agricoles.

- Réaliser un diagnostic de milieu et de ses usages - Mener des négociations avec les usagers, organiser et animer des réunions avec les acteurs concernés - Assurer la programmation technique, financière (montage des dossiers de subvention) des interventions - Réaliser des études d’impact (environnemental, économique, social, technique).

- Définir et mettre en place la politique qualité - Organiser le système de management de la qualité (organiser les audits internes et superviser les audits externes) - Superviser les procédures de contrôle - Assurer le renouvellement ou l’obtention des accréditations ou certifications - Réaliser une étude fonctionnelle, de marché - Gérer le cycle de vie des produits/ les flux de marchandises de l’achat à la livraison client - Assurer la veille normative et règlementaire.

- Réaliser une analyse sectorielle, une étude fonctionnelle, une étude d’opportunité - Réaliser une étude de marché quantitative ou qualitative - Réaliser un business plan, une étude de faisabilité économique, technique, organisationnelle des projets - Planifier le projet, établir une stratégie marketing - Rechercher des financements - Assurer la gestion comptable et financière du projet - Assurer les opérations de vente et d’achat sur le marché des contrats à termes.

- Réaliser des études technico-économiques (étude filière, analyse d’un circuit de distribution, de supply chain, etc.) - Gérer des projets d’étude - Concevoir un système de suivi et ses indicateurs pour la gestion d’un projet, procéder au recueil des données de suivi - Évaluer un dispositif de projet techniquement, organisationnellement, économiquement et financièrement - Coordonner une équipe, animer et réguler les dynamiques collectives en tenant compte de qualité de vie au travail - Intégrer la santé et sécurité au travail dans la gestion et conduite des projets - Organiser la réponse à des appels d’offre, appels à projets.

- Répondre à des appels d'offre - Réaliser un diagnostic des systèmes agraires. Réaliser une étude filière - Concevoir un système de suivi et ses indicateurs (techniques, économiques, organisationnels, d'utilité sociale), recueillir et analyser les données de suivi - Assurer la gestion administrative et financière du projet. - Réaliser une évaluation économique et financière de projet de développement - Réaliser une étude d’impact social ou environnemental de projet de développement - Communiquer les résultats et capitaliser l’expérience du projet.

- Réaliser un diagnostic territorial ou de bassin versant - Réaliser un diagnostic de milieu naturel et des usages de la ressource (types de pollution et conflits d’usage) - Evaluer les risques naturels et les enjeux/aléas qui y sont associés - Traiter, analyser, présenter des données spatiales des phénomènes étudiés à l’aide de SIG - Réaliser une étude d’impact sur l’environnement.

- Concevoir et conduire des essais ou des expérimentations système - Concevoir et renseigner les indicateurs techniques, environnementaux, économiques pour évaluer des systèmes de culture - Concevoir et réaliser des enquêtes sur la recevabilité d’une évaluation ou son impact a priori - Repérer et accompagner les innovations existantes - Réaliser l’étude d’impact technique ou environnemental d’une innovation. 

- Gérer l'ensemble des fonctions rattachées à la production ou la transformation ou l’approvisionnement : planification, objectifs, maintenance, méthodes, logistique, qualité - Analyser et gérer les contraintes de fabrication/transformation/approvisionnement et optimise leur processus - S’assurer du respect des normes règlementaires - Définir et suivre les indicateurs de performance de la fabrication, de la transformation, de l’approvisionnement - Réaliser une étude de filière de ces produits - Réaliser une étude marketing.

Compétences attestées :

L'ingénieur de l’ISTOM sait diagnostiquer et résoudre des problèmes souvent complexes posés au développement agricole et économique des territoires non-occidentaux, à son évaluation, à la gestion durable de leurs ressources, particulièrement dans les milieux en crise ou soumis à des conjonctures défavorables. Face à ces problèmes de nature technique et scientifique, économique et sociale, liés à la production de biens ou de services, leur financement ou leur commercialisation, l’ingénieur diplômé de l’ISTOM est un cadre de terrain, capable de s’adapter à des contextes en crise, des sociétés différentes et d’innover en prenant en compte l’exigence de la performance économique, de l’acceptabilité sociale comme de la lutte contre la pauvreté.

Plus spécifiquement, l’ingénieur diplômé de l’ISTOM possède des connaissances dans un large champ de sciences fondamentales et de sciences de l’ingénieur en vue de collecter, produire, interpréter des données, modéliser des scénarios, utiliser les outils de la statistique et de l'analyse de données, conduire des expérimentations et accompagner les processus de changement, cela dans les domaines suivants : production végétale ou animale, transformation alimentaire, gestion de la ressource, développement rural. Il peut ainsi contribuer à la productivité, à la compétitivité, à l’innovation avec les acteurs des filières agricoles, tout particulièrement les entreprises, dans l'optimisation permise par les systèmes d'information, dans le respect des normes de qualité et de sécurité, dans l’optique de la responsabilité sociale de l’entreprise, en mobilisant les outils de conception, de conduite et de suivi-évaluation de projet et les logiciels de leur gestion. Il sait également procéder à une analyse spatiale des territoires, relever des données, les géoréférencer, mobiliser les logiciels de géomatique et particulièrement de système d'information géographique, interpréter des données statistiques pour une restitution cartographique.

Il peut mobiliser les ressources d’un champ scientifique et technique de spécialité, particulièrement les sciences de la vie et les sciences de l’environnement en vue de contribuer à la préservation de la ressource et au développement de l’agriculture et des secteurs qui lui sont liés, notamment celui des petites et moyennes industries, en proposant ou en évaluant des innovations dans les systèmes de productions. En conduisant ou en contribuant à des projets de développement agricole et rural, il participe ainsi au renforcement des agricultures en facilitant l’accès aux marchés en vue d’une augmentation des revenus des producteurs des pays en développement ou émergeant, tout particulièrement au sud.

- Il possède les outils et méthodes de l’analyse des systèmes complexes particulièrement des filières et des systèmes agraires ou des bassins versants des pays en développement. Il peut ainsi diagnostiquer les risques qui pèsent sur le milieu et les potentialités des systèmes productifs, conduire, évaluer des projets de développement (particulièrement leur impact) ou renforcer le développement des filières agricoles. A cette fin, il sait tenir compte des contraintes sociales, et environnementales, de l’histoire et des réalités politiques, juridiques, institutionnelles des milieux dans lesquels il intervient.

- Il sait s’adapter à des environnements différents et à un contexte international multiculturel, maîtrise au moins deux langues étrangères (anglais et espagnol) et sait superviser, manager et faire évoluer une équipe.

Modalités d'évaluation :

La vérification de l'acquisition des compétences se fait de façon individuelle, sous la forme d'examens sur table, d'évaluation de travaux pratiques, de travaux dirigés, d'évaluation d'exercices de mise en situation (démarches expérimentales, projets, travaux personnels) et par l'évaluation des missions de stages et d'expertise via un document écrit et un oral. Le maitre de stage contribue aux évaluations de stage. L'évaluation des compétences en anglais se fait par un test de certification officielle.


N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36058BC01

Optimiser les processus agro-productifs d’une entreprise du secteur agricole, dans une perspective de durabilité

- Diagnostiquer un système productif et en assurer la supervision technique pour optimiser la production dans le souci de la transition vers des pratiques plus durables (agro-écologie et préservation des ressources).

- Optimiser la conservation et la diversification des produits en tenant compte des attentes des clients et de l’organisation de la filière.

- Soutenir les filières d’approvisionnement et encadrer les producteurs.

- Proposer des stratégies d’amélioration de la production cohérente avec le développement de son territoire.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, des travaux pratiques ainsi que la réalisation d'un stage en exploitation agricole et sa restitution.

RNCP36058BC02

Améliorer la valorisation agricole durable des agro-ressources et apprécier ses impacts

- Evaluer l’état de la ressource et des écosystèmes, des risques de dégradation que ces derniers encourent.

- Appréhender leurs différents usages dans un souci de réduction d’empreinte écologique.

- Evaluer la durabilité des modes de valorisation agricole du sol, de l’eau, de la biodiversité.

- Proposer, conduire et évaluer des stratégies d’intervention qui concilient la préservation de la ressource et le développement du territoire, dans le respect des cadres réglementaires.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, des travaux pratiques, ainsi qu'un stage de cinq mois en entreprise et sa restitution écrite et orale. Le maitre de stage contribue à l'évaluation du stage.

RNCP36058BC03

Optimiser les process agro-industriels et la distribution des produits d’une entreprise dans une perspective de RSE et de développement des filières

- Optimiser la production et veiller à la conformité des produits ; limiter l’impact environnemental des process de l’entreprise.

- Optimiser la qualité dans le respect des normes règlementaires.

- Optimiser le conditionnement et la distribution.

- Proposer une amélioration des produits / de nouveaux produits répondant aux exigences des consommateurs et cohérents avec les analyses de marchés amont et aval.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, des travaux pratiques, un stage en entreprise 5 mois et sa restitution écrite et orale. Le maitre de stage contribue à l'évaluation du stage.

RNCP36058BC04

Accompagner ou développer de nouvelles activités économiques, des innovations techniques ou organisationnelles pour les acteurs des filières agricoles

- Appréhender la pertinence du projet au regard de la complexité (notamment sociale) de son contexte.

- Formaliser le projet de nouvelle activité dans les termes d’une étude de faisabilité.

- Prévoir et maitriser les conditions de sa réalisation économique et financière.

- Accompagner les organisations (entreprises, associations, groupements, etc.) et les acteurs des filières dans les processus d’innovation.

- Développer des circuits commerciaux, les filières d’import et d’export.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, la réalisation et l'évaluation d'un business plan dans le cadre d'un exercice d'entrepreneuriat ainsi que l'évaluation écrite et orale d'une méthodologie scientifique d'expertise.

RNCP36058BC05

Concevoir et manager des projets d’ingénierie au sein des filières agricoles, en communiquer les résultats

- Concevoir, conduire, suivre et évaluer des projets dans la maitrise des étapes et des outils du cycle d’un projet.

- Mener des négociations et des transactions sur le contenu et le financement du projet.

- Planifier, animer la dimension participative des projets en valorisant la concertation des acteurs locaux.

- Manager des collectifs de travail, un service au sein d’une entreprise ou d’une industrie en anglais et en espagnol.

- Niveau B2 en anglais.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, l'évaluation du niveau d'anglais par un test de certification officielle, l'évaluation du niveau d'espagnol. 

Il comprend également la réalisation et l'évaluation d'un business plan dans le cadre d'un exercice sur l'entrepreneuriat, ainsi que la réalisation d'un exercice sur la faisabilité d'une expertise et son évaluation à l'écrit et à l'oral.

RNCP36058BC06

Conduire un projet d’agro-développement en conformité avec les Objectifs du Développement Durable

- Concevoir un projet d’agro-développement cohérent avec l’existant préalable et pertinent par rapport à des enjeux de développement spécifiques et des situations de crise.

- Suivre et piloter le projet.

- Evaluer son impact, sa durabilité et sa contribution au développement en tenant compte du point de vue des bénéficiaires.

- Animer un réseau de partenaires spécifiques (bailleurs, partenaires scientifiques, organisations agricoles…).

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, la réalisation d'une mission de 3 à 4 semaines au sein d'une structure de développement local ou de solidarité internationale ainsi que la réalisation d'un stage de 6 mois et d'un mémoire consécutif au stage, évalués à l'écrit et à l'oral. Le maitre de stage contribue à l'évaluation du stage. 

RNCP36058BC07

Diagnostiquer, gérer et réduire les risques liés à l’eau et au sol dans une perspective d’aménagement du territoire

- Concevoir des propositions d’aménagement et de réponse aux risques naturels cohérentes avec l’existant préalable.

- Analyser le jeu des acteurs par rapport à la question des risques liés au sol et à l’eau.

- Réaliser une analyse spatiale avec les outils de la géomatique.

- Analyser le milieu naturel. Evaluer l’état du sol et du sous-sol, de la ressource en eau et les risques induits.

- Proposer des solutions d’aménagement tenant compte des risques et valorisant de manière durable la ressource.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, des travaux pratiques, la réalisation d'une expertise de 2 semaines  ainsi que la réalisation d'un stage de 6 mois et d'un mémoire consécutif au stage, évalués à l'écrit et à l'oral. Le maitre de stage contribue à l'évaluation du stage.  

RNCP36058BC08

Concevoir des innovations agronomiques au service des systèmes de production agricole

- Analyser et maîtriser le pilotage des cycles de production et des systèmes de culture tropicaux.

- Evaluer la performance et la durabilité des systèmes de culture tropicaux.

- Proposer des améliorations ou des systèmes de cultures innovants.

- Identifier et recenser des connaissances, des savoirs et des savoir-faire disponibles, analyser et proposer les cadres de leur mobilisation.

- Animer et travailler avec des réseaux d’acteurs concernés.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, des travaux pratiques, ainsi que la réalisation d'un stage de 6 mois et d'un mémoire consécutif au stage, évalués à l'écrit et à l'oral. Le maitre de stage contribue à l'évaluation du stage.  


RNCP36058BC09

Mobiliser le génie des procédés aux fins d’améliorer les produits alimentaires pour une meilleure valorisation industrielle et alimentaire

- Caractériser et maitriser les composantes scientifiques, techniques, économiques des produits alimentaires tropicaux.

- Maitriser les outils et méthodes de création d’activités spécifiques à ce domaine : conception d’usines, processus de production, élaboration de maquette produit, techniques de marketing, business plan.

- Proposer des produits innovants répondant aux exigence des consommateurs et permettant d’articuler valorisation des matières premières tropicales et alimentation.

Moyenne générale de l’ensemble des enseignements, exercices, stages ou missions contributifs aux compétences du bloc. 

Cet ensemble comprend des examens individuels sur table, des évaluations écrites et orales de projets de groupe, des travaux pratiques ainsi que la réalisation d'un stage de 6 mois et d'un mémoire consécutif au stage, évalués à l'écrit et à l'oral. Le maitre de stage contribue à l'évaluation du stage.  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification s'obtient donc par l'acquisition des blocs 1 à 5 et par l'acquisition d'un bloc optionnel parmi les blocs 6 à 9.

L'acquisition des 6 blocs qui permettent d'obtenir la certification implique, au cours des 2 premières années du cursus : 

- la réalisation en groupe d’une Mission d’Initiative Sociale et Solidaire de 3 à 4 semaines. 

- la réalisation d’un stage en exploitation agricole de 2 mois, sanctionné par un rapport et une soutenance.

L'acquisition des 6 blocs qui permettent d'obtenir la certification implique, au cours des 3 dernières années du cursus : 

- la réalisation d’un stage en entreprise à l’international (hors Union européenne) de 4 à 5 mois, la participation à une Mission Jeune Expert, exercice de réalisation en groupe d’un projet d’expertise (hors Union européenne), confiée par un commanditaire professionnel et sanctionnée par l’évaluation d’un rapport d’expertise ; 

- la réalisation d'un stage de 24 à 26 semaines à l’international (hors Union européenne) qui fait l’objet d’un mémoire et d’une soutenance orale devant un jury d’enseignants et de professionnels. La note obtenue à ce mémoire et à cette soutenance doit être supérieure à 10/20 

- l'acquisition d'un niveau d’anglais minimal : niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour les langues, attesté par une certification officielle.  


Secteurs d’activités :

Production agricole ; Agrofournitures ; Industries agroalimentaires ; Services et institutions du développement ; Ingénierie du développement ; Aménagement-environnement

Type d'emplois accessibles :

Secteur de la production agricole (animale et végétale) : Chef d’exploitation ; directeur de plantation ; ingénieur agronome ou agricole ; chef de culture ; agro-économiste ; responsable logistique ; responsable qualité ; directeur/responsable achats-approvisionnement ; directeur/responsable ventes ; conseiller technique ; responsable expérimentation ; chargé de recherche-opération ; chercheur.

Secteur de l’agrofourniture et Secteur des industries agroalimentaires : directeur de filiale ou d’unité ; directeur technique ; directeur de production ; responsable commercial ; responsable produit ; responsable homologation ; responsable marketing ; responsable qualité/sécurité ; responsable logistique ; responsable de laboratoire/recherche-développement ; responsable marketing ; responsable développement ; responsable export ; responsable achat-sourcing ; directeur commercial ; directeur/responsable des ventes ; chercheur.

Secteurs des services et institutions et secteur de l’ingénierie du développement : Responsable de projet ; responsable du suivi-évaluation ; chargé de mission développement local ; chargé d’opération ; coordinateur pays ; conseiller technique agricole ; conseiller technique d’une agence de coopération ; consultant, expert indépendant ; chargé d'études agricoles ; chargé d'études économiques en agriculture ; responsable de clientèle ; chercheur.

Secteur de la gestion des ressources environnementales : Responsable RSE ; conseiller technique en gestion des milieux ; chargé d’études en développement rural ; chargé de mission aménagement/ développement local ; chargé d'études du patrimoine naturel ; ingénieur gestion et traitement des déchets ; chargé de recherche et développement ; responsable QSE-DD ; chef de projet environnement ou agroenvironnement ; chargé de mission biodiversité ; chercheur.


Code(s) ROME :
  • A1303 - Ingénierie en agriculture et environnement naturel
Références juridiques des règlementations d’activité :

Non applicable

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Recrutement au niveau bac.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Conformément au Règlement des études de l'ISTOM, le jury est présidé par le directeur de l'école. Il inclue le directeur de l'enseignement, le directeur de la recherche, les responsables des deux cycles d'enseignement, les responsables des services de la scolarité, de la vie étudiante et des langues ainsi qu'une dizaine d'enseignants-chercheurs permanents parmi lesquels les responsables et coordinateurs des domaines d'approfondissement.

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Conformément au Règlement des études de l'ISTOM, le jury est présidé par le directeur de l'école et est composé d’une majorité d’enseignant-chercheurs et comprend des représentants qualifiés des professions concernées par la certification. Au moins un quart des membres du jury sont des représentants qualifiés des professions en question, avec une parité entre employeurs et salariés. Tous les membres du jury sont nommés par le directeur de l’école dans un souci de représentation équilibrée des hommes et des femmes sur l’ensemble du jury.

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Accréditation par la CTI renouvelée en juin 2021 pour la durée maximale de 5 ans : Décision de la CTI n° 2021/05-04.   

Label EUR-ACE :  Décision de la CTI n° 2021/05-04. 

Arrêté du 28 janvier 2020 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé ; JORF n°0080 du 2 avril 2020

 

 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
02-02-2022

Arrêté du 7 décembre 2021 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé, publié au JO le 02/02/2022

 

07-12-2015

Qualification d’Établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt  général (arrêté du 10-11  2015). 

Date d'effet de la certification 01-09-2021
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 98 0 70 98 -
2017 72 0 74 90 98
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.istom.fr/fr


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP12440 RNCP12440 - Titre ingénieur - INGENIEUR DIPLOME DE L’ISTOM
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet