Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’école nationale d'ingénieurs de Saint-Étienne de l’école centrale de Lyon, spécialité génie mécanique

Active

N° de fiche
RNCP36103
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 250 : Spécialites pluritechnologiques mécanique-electricite
  • 251 : Mécanique générale et de précision, usinage
  • 200 : Technologies industrielles fondamentales
Formacode(s) :
  • 23554 : mécanique théorique
  • 31654 : génie industriel
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ECOLE NATIONALE D'INGENIEURS DE SAINT-ETIENNE 19690187000028 - http://www.enise.fr
Objectifs et contexte de la certification :

L’industrie mécanique représente plus de 11 000 entreprises de plus de 10 salariés en France (dont 95% de PME-TPE) pour 120 milliards de chiffre d’affaires et 600 000 salariés ; c’est le premier employeur industriel de France.  

Les grands secteurs d’activité concernent les équipements de production et équipements mécaniques (presque 50% de l’activité), les composants et sous-ensembles intégrés, les pièces mécaniques issues de la sous-traitance et les produits de grande consommation[1]. 

La région Auvergne-Rhône-Alpes est la région française où ces activités sont le plus développées (20% des effectifs industriels de la région travaillent dans le secteur mécanique, soit 2 fois plus que la 2e région française dans le domaine, l’Ile de France)[2]. Les besoins en ingénieur spécialité Génie Mécanique sont donc de plus en plus fort, au niveau français comme au niveau régional, mais également international. 

L’ENISE forme des ingénieurs depuis 1961 et adapte sa formation aux nouveaux enjeux socio-économiques (maîtrise des technologies de fabrication additive, évolutions liées aux technologies réseaux et communication, prise en compte des problématiques climatiques, etc.). La présente certification vise à former des ingénieurs spécialité Génie Mécanique de terrain capables de répondre aux besoins actuels et futurs de l’industrie mécanique.
   

[1] Fédération des Industries Mécaniques  

[2] INSEE-FIM    

Activités visées :

Les missions des ingénieurs ENISE spécialité Génie Mécanique concernent les activités suivantes et les emplois attenants:

  • concevoir et modéliser des systèmes mécaniques complexes
  • concevoir, paramétrer, mettre en oeuvre des procédés industriels incorporant des technologies mécaniques et de fabrication additive
  • optimiser les procédés de fabrication en lien avec la durabilité des produits (fatique, usure, ...).
  • réguler les procédés industriels et des systèmes de production industriels à travers les technologies de l'information
  • concevoir, modéliser et piloter des systèmes de production industriels
  • organiser et optimiser la production de biens et d'équipements pour l'industrie
  • manager des centres de responsabilité (centre de production, bureau d'études, plate-forme projet, ligne de produits, et d'autres suivant l'organisation de l'entreprise) pour le compte d'entreprises nationales, européennes ou mondiales


Compétences attestées :

Les compétences de l’ingénieur ENISE spécialité Génie Mécanique lui permettent d’être un professionnel en phase avec les demandes et les besoins des entreprises du secteur. 

 Il : 

  • Définit le cahier des charges d’un système mécanique, le conçoit, le dimensionne, le prototype et le valide
  • Pilote et automatise un système mécanique
  • Elabore et gère un processus de fabrication d’un produit en respectant les normes associées
  • Optimise un procédé de fabrication en intégrant les spécifications techniques, économiques et la durabilité des produits
  • Organise et gère un système industriel
  • Intervient pour apporter son expertise en méthodes et industrialisation
  • Contribue à un système d’assurance qualité (analyse des indicateurs de gestion) et gère les processus de certification qualité (contrôles, essais)
  • Conçoit et pilote des projets de en lien avec la mécanique
  • Manage des équipes de manière éthique et responsable
  • A une communication pertinente et adaptée à tous les acteurs d’un projet, y compris dans un contexte international et/ou multiculturel
  • Propose des solutions innovantes   
Modalités d'évaluation :

L’évaluation des compétences attestées et des blocs de compétences associés est réalisée au cours de mises en situation concrètes au plus près de la réalité du terrain, qui s’appuient sur la mobilisation de différents acquis d’apprentissage.

L’évaluation se décompose donc en 2 parties complémentaires :  

  • la validation des acquis d’apprentissage par contrôle continu (examens écrits individuels, rapports de projets, compte-rendus de travaux – en particulier de travaux pratiques -, exposés oraux, etc) 
  • la validation des compétences dans des mises en situation authentiques (projets, stages, travail en autonomie, etc). Cette évaluation, propre à chaque situation, repose sur l’observation des enseignants, des professionnels ou des pairs, construite sur une analyse réflexive ou un apport de preuves par l’étudiant évalué. 

Les évaluations en entreprise (stages ou périodes en entreprise) sont réalisées par des professionnels du secteur du Génie Mécanique, les évaluations académiques sont réalisées par les enseignants et enseignants-chercheurs de l'école. 

Pour les VAE, un bilan des ressources mobilisées (dossier + présentation orale) est validé par un jury composé d’enseignants et d’enseignants-chercheurs de l’ENISE + professionnels du secteur. Ce jury permet de valider toutes les compétences requises, le niveau d’anglais, l’expérience professionnelle en entreprise et la capacité à travailler dans un environnement multiculturel.   

Pour les étudiants en situation de handicap, un dispositif personnalisé d’accompagnement et d’aménagement de cursus est proposé.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36103BC01

Conçoit et pilote des projets en lien avec la mécanique et les développe

 

  • Coordonne, anime et dirige l’activité de l’équipe et du service
  • Travaille dans un cadre collaboratif et pluridisciplinaire
  • Communique avec des publics divers (client, sous-traitant, prestataire, ouvrier, cadre, dirigeant, etc.) 
  • Analyse les besoins du client, rédige un cahier des charges en respectant la règlementation en vigueur
  • Chiffre le projet et gère le budget
  • Etudie la faisabilité du projet et construit des propositions techniques et technologiques, en s’appuyant sur ses connaissances scientifiques (mécanique, hydraulique, mécanique des fluides, résistance des matériaux, thermodynamique, automatisme, matériaux et conditions de mise en œuvre pour la construction mécanique)
  • Conçoit un projet (affectation des différentes tâches, planning, budget, plan de gestion des risques, identification d’indicateurs de suivi et de performance) dans le domaine de la mécanique
  • Définit les méthodes, les moyens d’études et de conception et leur mise en œuvre, en tenant compte des aspects environnementaux (écoconception, analyse du cycle de vie) et financiers (analyse des risques, analyse statistique)
  • Etablit des modèles théoriques : calcul, simulation numérique (contraintes statiques ou dynamiques, simulations thermomécaniques, écoulements des fluides, etc.), modélisation ; utilise et exploite les logiciels spécialisés de calcul (Matlab, éléments finis) et de CAO/DAO (Catia, Solidworks, Autocad, etc.) ; réalise des plans (cotation, tolérancement, dessin de définition)
  • Mène les essais techniques des prototypes (tests de résistance, d’assemblage, fatigue, essais thermiques, etc.), vérifie leur conformité aux performances attendues et propose des corrections à apporter
  • Elabore et fait évoluer les dossiers techniques de définition du projet (documents, analyses, interfaces, montage et maintenance)
  • Planifie et coordonne les différentes phases du projet
  • Evalue les risques professionnels et rédige les consignes de sécurité ; contrôle l’application de ces consignes ; propose des actions de prévention des risques
  • Sensibilise et forme ses collaborateurs aux normes QSE (Qualité, Sécurité, Environnement)
  • Met en œuvre une démarche qualité
  • Etablit des devis et des éléments de facturation · Suit la réalisation des prestations techniques auprès des clients
  • Sélectionne les fournisseurs / sous-traitants / prestataires, négocie les conditions du contrat et contrôle la réalisation de l’intervention
  • Contrôle la conformité du projet jusqu’à son achèvement, dans le respect des normes réglementaires (qualité, hygiène, sécurité, environnement)
  • Sensibilise et forme ses collaborateurs aux normes QSE (Qualité, Sécurité, Environnement) et à la gestion des risques professionnels
  • Elabore un bilan et une analyse globale du projet et le capitalise par retour d’expérience  

 L'évaluation des compétences peut se faire dans un cadre académique (UE) ou en entreprise (stages).  

  • l'évaluation des connaissances  se fait via des contrôles écrits individuels, des exposés oraux, des  comptes-rendus de travaux pratiques, des rapports d’études et de  projets, … 
  • l'évaluation des compétences se fait via des mises en situation authentiques dans le cadre académique (travail en  autonomie, bureaux d’études, challenges, projets, ….) et en entreprise  (stages, contrat pro, VAE) ; l’évaluation des compétences acquises se  fait alors à l’aide de grilles critériées, remplies par des professeurs,  des pairs ou des supérieurs hiérarchiques ; elle se fait également au  moyen d’une analyse réflexive encadrée par un professeur,  par apport  d’éléments de preuve. 
RNCP36103BC02

Manage de façon éthique et responsable

 

  • Coordonne et dirige l’activité d’une équipe et / ou d’un service ou d’une structure 
  • Communique avec des publics divers (client, sous-traitant, prestataire, ouvrier, cadre, dirigeant, etc.) dans des contextes variés
  • Sensibilise et forme ses collaborateurs aux normes QSE (Qualité, Sécurité, Environnement)
  • Evalue les risques professionnels et rédige les consignes de sécurité
  • Contrôle l’application de ces consignes
  • Propose des actions de prévention des risques
  • Met en œuvre une démarche qualité
  • Participe aux ressources humaines de son entreprise (recrutements, formations, gestion opérationnelle)
  • Met en œuvre la politique de développement durable de son entreprise
  • Met en œuvre la politique de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE)
  • Mène des négociations commerciales
  • Elabore des stratégies de transformation, d’adaptation et de conduite du changement à son niveau  

L'évaluation des compétences peut se faire dans un cadre académique (UE) ou en entreprise (stages).   

  • l'évaluation des connaissances se fait via des contrôles écrits      individuels, des exposés oraux, des comptes-rendus de travaux pratiques, des rapports d’études et de projets, … 
  • l'évaluation des compétences se fait via des mises en situation authentiques dans le cadre académique (travail en autonomie, bureaux d’études, challenges, projets, ….) et en entreprise (stages, contrat pro, VAE) ; l’évaluation des compétences acquises se fait alors à l’aide de grilles critériées, remplies par des professeurs, des pairs ou des supérieurs hiérarchiques ; elle se fait également au moyen d’une analyse réflexive encadrée par un professeur,  par apport d’éléments de preuve. 
RNCP36103BC03

Elabore, gère et optimise un processus de fabrication mécanique

L’ingénieur ENISE spécialité Génie Mécanique met en œuvre et pilote l’activité de production de l’entreprise. Il organise le travail, prévoit les problèmes éventuels, et prend en compte les fluctuations d’activité. 

Il :

  • Coordonne, anime et dirige l’activité de l’équipe et du service
  • Communique avec des publics divers (client, sous-traitant, prestataire, ouvrier, cadre, dirigeant, etc.)
  • Organise et gère un système de production (atelier dans une usine, ligne de production, usine) dans les secteurs en lien avec la mécanique (métallurgie, machines-outils,  construction mécanique, industries automobile, ferroviaire ou aéronautique, secteur du nucléaire, etc.)
  • Elabore, organise et supervise les procédés de fabrication mécanique (procédés par déformation plastique à chaud ou à froid, par moulage, procédés de découpe, d’assemblage, d’obtention de surfaces par enlèvement, traitements de surface, etc.) pour produire des biens ou des produits dans un objectif de rationalisation et d’optimisation (sécurité, environnement, qualité, coûts, délais, quantités, etc.)
  • Contrôle la tenue et la conformité de dossiers de fabrication et de documents de suivi
  • Optimise un procédé de fabrication mécanique en intégrant les spécificités techniques, économiques et la durabilité des produits via des outils de simulation et de surveillance (Enterprise Resource Planning (ERP) en particulier)
  • Utilise et exploite les logiciels spécialisés de fabrication assistée par ordinateur (CFAO)
  • Analyse les indicateurs de gestion et contribue à la qualité
  • Elabore et fait évoluer les procédures qualités et contrôle la conformité de leur application
  • Analyse les non-conformités, définit et préconise des actions correctives et contrôle leur mise en place
  • Analyse les coûts de la chaine logistique (supply chain)
  • Assure la coordination avec les autres ateliers, les services maintenance, méthodes et qualité.
  • Fait évoluer la production en fonction des flux, stocks, délais, approvisionnement et la répartition entre les ateliers / équipes
  • Définit les modalités d’industrialisation de la production
  • Déploie un système de gestion des flux logistiques
  • Planifie les interventions de maintenance   

L'évaluation des compétences peut se faire dans un cadre académique (UE) ou en entreprise (stages).   

  • l'évaluation des connaissances se fait via des contrôles écrits      individuels, des exposés oraux, des comptes-rendus de travaux pratiques, des rapports d’études et de projets, … 
  • l'évaluation des compétences se fait via des mises en situation authentiques dans le cadre académique (travail en autonomie, bureaux d’études, challenges, projets, ….) et en entreprise (stages, contrat pro, VAE) ;  l’évaluation des compétences acquises se fait alors à l’aide de grilles critériées, remplies par des professeurs, des pairs ou des supérieurs hiérarchiques ; elle se fait également au moyen d’une analyse réflexive encadrée par un professeur,  par apport d’éléments de preuve. 
RNCP36103BC04

Repense les pratiques professionnelles de l'industrie mécanique

Par une démarche structurée et globale, centrée sur le besoin, l’ingénieur ENISE spécialité Génie Mécanique est force de proposition dans le domaine de l’innovation et de la R&D, afin d’adapter les pratiques professionnelles de l’industrie au monde de demain. Il :

  • Travaille dans un cadre collaboratif et pluridisciplinaire
  • Coordonne, anime et dirige l’activité de l’équipe et du service
  • Encourage et développe les pratiques de génération d’idées au sein de son organisation (brainstorming, mind mapping, mise en réseau des différents acteurs internes et externes) ; met en œuvre les méthodes de créativité
  • Communique avec des publics divers (client, sous-traitant, prestataire, ouvrier, cadre, dirigeant, etc.)
  • Sensibilise et forme ses collaborateurs aux normes QSE (Qualité, Sécurité, Environnement)
  • Fait émerger des produits et des systèmes mécaniques innovants
  • Conçoit les évolutions techniques et technologiques d’un produit
  • Détermine les évolutions du marché et identifie les marchés potentiels et les opportunités ; propose des perspectives stratégiques
  • Formule le cahier des charges d’un système mécanique innovant, le conçoit, le dimensionne, le prototype (réalise des essais et en analyse les résultats) et le valide ; gère les risques associés
  • Réalise une veille scientifique, technologique, technique et réglementaire sur les innovations en matière de produits et de technologies
  • Pilote un projet de R&D et en valorise les résultats
  • Produit et exploite des résultats de la recherche scientifique en mécanique
  • Crée de la valeur à toutes les étapes de développement d’un produit ou d’un service
  • Rédige un business plan  

 L'évaluation des compétences peut se faire dans un cadre académique (UE) ou en entreprise (stages).   

  • l'évaluation des connaissances se fait via des contrôles écrits      individuels, des exposés oraux, des comptes-rendus de travaux pratiques, des rapports d’études et de projets, … 
  • l'évaluation des compétences se fait via des mises en situation authentiques dans le cadre académique (travail en autonomie, bureaux d’études, challenges, projets, ….) et en entreprise (stages, contrat pro, VAE) ;  l’évaluation des compétences acquises se fait alors à l’aide de grilles critériées, remplies par des professeurs, des pairs ou des supérieurs hiérarchiques ; elle se fait également au moyen d’une analyse réflexive encadrée par un professeur,  par apport d’éléments de preuve. 
Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

  Pour les étudiants en formation initiale, les modalités d’acquisition sont :   

  • validation de tout le référentiel de compétences de la formation (qui découle des compétences attestées et des blocs de compétences, qui doivent tous être validés) 
  • validation des acquis d’apprentissage (maquettes pédagogiques)
  • niveau B2 d’anglais
  • mobilité à l’international : permet le développement de la compétence : communique de façon pertinente et adaptée avec tous les acteurs (collègues, sous-traitants, prestataires, etc.) dans un contexte international et multiculturel
  • l’expérience en entreprise doit permettre de valider une grande partie des compétences attestées ; selon les parcours d’approfondissement choisis (Conception-Simulation, Industrialisation ou Génie Industriel), ces compétences varient. 

Compétences attestées communes à valider en entreprise :  

  • Définit le cahier des charges d’un système mécanique, le conçoit, le dimensionne, le prototype et le valide
  • Intervient pour apporter son expertise en méthodes et industrialisation
  • Contribue à un système d’assurance qualité (analyse des indicateurs de gestion) et gère les processus de certification qualité (contrôles, essais)
  • Conçoit et pilote des projets de en lien avec la mécanique
  • Manage des équipes de manière éthique et responsable 

Compétences attestées à valider en entreprise selon le parcours d’approfondissement choisi : 

Industrialisation :  

  • Elabore et gère un processus de fabrication d’un produit en respectant les normes associées
  • Optimise un procédé de fabrication en intégrant les spécifications techniques, économiques et la durabilité des produits

Génie Industriel : Organise et gère un système industriel.

Le bénéfice des résultats acquis peut être gardé jusqu’à 2 ans.     

Pour les VAE, un bilan des ressources mobilisées (dossier + présentation orale) est validé par un jury composé d’enseignants et d’enseignants-chercheurs de l’ENISE + professionnels du secteur. Ce jury permet de valider toutes les compétences requises, le niveau d’anglais, l’expérience professionnelle en entreprise et la capacité à travailler dans un environnement multiculturel.  

Secteurs d’activités :

Les diplômés de l'ENISE dans le domaine du Génie Mécanique exercent leur activité dans des entreprises issues de secteurs tels que la fabrication d'équipements mécaniques (machines-outils, machines spéciales), les transports (automobile, aéronautique, etc), la fabrication additive, la métallurgie, la sidérurgie, l'énergie, le médical, mais aussi d'autres secteurs comme les biens de consommation, l'agroalimentaire, l'électronique, l'informatique et les technologies de communication.

On trouve aussi des ingénieurs ENISE Génie Mécanique dans l'administration, la gestion, la direction des services de production, l'enseignement ou la recherche publique.

Type d'emplois accessibles :

Les diplômés de l'ENISE dans le domaine du Génie Mécanique exercent leur activité dans les services liés à l'ingénierie, les études et conseils techniques. Dans l'industrie, ils occupent des postes de responsable de production ou de bureau d'études, responsable d'exploitation, responsable de maintenance, responsable d'essais, responsable qualité et sécurité.

Code(s) ROME :
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • H1401 - Management et ingénierie gestion industrielle et logistique
  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 La composition du jury ainsi que son président sont fixés en début de première année de cycle ingénieur; le jury est composé d'enseignants et d'enseignants-chercheurs qui interviennent dans la formation; le jury suit une promotion jusqu'à sa diplomation (jurys semestriels et jury final pour la diplomation). 

Après un parcours de formation continue X

Jury composé d'enseignants et d'enseignants-chercheurs participant à la formation, ainsi que de professionnels spécialistes dans le domaine de la mécanique.

En contrat de professionnalisation X

 Jury annuel sur l'ensemble de la scolarité composé d'enseignants et d'enseignants-chercheurs participant à la formation. 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Jury de validation des acquis de l’expérience composé  d'enseignants, d'enseignants-chercheurs et de professionnels du génie mécanique. 

La phase d'examen du dossier du candidat est complétée par un entretien oral. Le jury décide alors d'une validation totale, partielle ou d'une non-validation. Si la validation est totale, il acte la délivrance du diplôme d’ingénieur. Si la validation est partielle, il fournit au candidat la liste des connaissances et aptitudes à acquérir, ainsi que le calendrier qu'il doit respecter pour valider les éléments manquants. 

En contrat d’apprentissage X

La composition du jury ainsi que son président sont fixés en début de première année de cycle ingénieur; le jury est composé d'enseignants et d'enseignants-chercheurs qui interviennent dans la formation, et d'un représentant du CFA partenaire ITII Loire-Drôme-Ardèche; le jury suit une promotion jusqu'à sa diplomation (jurys semestriels et jury final pour la diplomation).  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Possibilité de double diplôme:

  • master Mécanique parcours MMP (Mécanique, Matériaux, Procédés) co-accrédité avec Lyon 1 / Ecole Centrale de Lyon / ENSMSE
  • master Mécanique parcours Biomécanique, co-accrédité avec Lyon 1 / Ecole Centrale de Lyon / ENSMSE
  • master Génie Industriel, co-accrédité avec Ecole Centrale de Lyon / ENSMSE / Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
  • des accords avec des universités européennes et extra-européennes permettent également d'obtenir un double diplôme avec elles. La liste de ces partenaires évolue régulièrement.
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
24-02-2020

Décret n°2020-159 portant intégration de l'ENISE à l'Ecole centrale de Lyon (Journal Officiel le 24 février 2020).

17-07-2020

Arrêté du 17 juillet 2020 portant création d'une école interne à l'Ecole centrale de Lyon (ENISE) (https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/texte_jo/JORFTEXT000042185497)

-

Articles D612-33à D612-36 du code de l'éducation (grade de master) 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
25-02-2021

Arrêté du 25 février 2021 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé

Date d'effet de la certification 01-09-2020
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2025
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.enise.fr


Liste partielle des organismes préparant à la certification :
Nom légal Rôle
CENTRE DE FORMATION DES APPRENTIS DE L INDUSTRIE LOIRE DROME ARDECHE (CFAI - LDA) Habilitation pour former
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP4268 RNCP4268 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’École nationale d’ingénieurs de Saint-Étienne, spécialité génie mécanique
RNCP15100 RNCP15100 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’École nationale d'ingénieurs de Saint-Étienne, spécialité génie mécanique, en partenariat avec l'ITII Loire
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet