Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en Architecture Informatique

Active

N° de fiche
RNCP36137
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326n : Analyse informatique, conception d'architecture de réseaux
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
Formacode(s) :
  • 24273 : Architecture réseau
  • 31052 : Data Warehouse
  • 31009 : Architecture système information
Date d’échéance de l’enregistrement : 26-01-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
42 79119919300016 - https://www.42.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

La certification d'Expert en architecture informatique a pour objectif de permettre une insertion professionnelle sur un métier en tension, en permettant d'acquérir et de valider toutes les compétences nécessaires pour évoluer soit dans le domaine de l'architecture système d'information réseaux, soit dans celui en croissance du développement des bases de données et de la data.

Activités visées :

Les activités visées par la certification d'Expert en architecture informatique sont les suivantes : 

  • Conception d’un cahier des charges technique pour une solution numérique  
  • Architecture des systèmes d’information réseaux (option 1)
  • Architecture de bases de données et Data (option 2)
  • Pilotage et coordination de la mise en œuvre du projet informatique
  • Supervision de la mise en production, suivi et amélioration des processus
Compétences attestées :

C1.1 – Réaliser une veille technologique continue sur différents domaines liés au numérique

C1.2 – Développer ses compétences numériques

C1.3 – Définir les besoins de l’entreprise/structure et/ou des utilisateurs 

C1.4 – Rédiger et formaliser les besoins du commanditaire dans un cahier des charges technique

C2.1 – Créer des logiciels qui vont manipuler les fondamentaux d’un système d’exploitation au travers d’une interface

C2.2 – Utiliser de la programmation parallèle et concurrentielle

C.2.3 – Réaliser un projet d’architecture réseaux

C2.4 – Mettre en place une architecture réseau I.P. grâce à une compréhension et application correctes des principes de connexion entre machines

C2.5 – Configurer un système d’exploitation 

C2.6 – Assurer une sécurité informatique au sein de sa structure

C3.1 – Identifier et analyser les politiques et systèmes de gestion de données dans l’entreprise

C3.2 – Assurer la structuration de la donnée

C3.3 – Réaliser le traitement des données qui ont été structurées

C3.4 – Réaliser une représentation du résultat du traitement des données, via des graphiques, animations, ou tout autre moyen de Data visualisation et de classification, 

C3.5 – Assurer l’interprétation et l’exploitation de la Data dans le contexte de l’entreprise

C4.1 – Participer au recrutement et aux actions de formations à destination de l’équipe projet

C4.2.1 – Établir les besoins et critères de sélection en matière de sécurité des données

C4.2.2 – Sélectionner les fournisseurs et prestataires nécessaires pour la réalisation du projet

C4.3 – Réaliser le plan d’organisation du projet

C4.4 – Assurer le management des collaborateurs et prestataires du projet

C5.1 – Réaliser et superviser avec les équipes dédiées les vérifications fonctionnelles sur l’architecture

C5.2 – Réaliser et superviser avec les équipes dédiées les tests de charge sur l’architecture

C5.3 – Mettre en œuvre le transfert des compétences

C5.4 – Contrôler la réalisation du projet par les équipes techniques

C5.5 – Mettre en œuvre une maintenance évolutive des applications

C5.6 – Assurer la programmation des évolutions

Modalités d'évaluation :

Mises en situation professionnelle fictives en équipe, jeux de rôle, cas pratiques, réalisation de projets avec ses pairs, mises en situation professionnelle (réelles ou simulées)

RNCP36137BC01 - Conception d’un cahier des charges technique pour une solution numérique

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C1.1 – Réaliser une veille technologique continue sur différents domaines liés au numérique en suivant la littérature en ligne et en interagissant avec ses pairs (participation à des événements…) afin de toujours être dans la tendance et proposer aux clients des solutions innovantes. 

C1.2 – Développer ses compétences numériques en testant de nouvelles technologies, en combinant des logiciels ou des systèmes de façon innovante, afin de sortir de son cadre d’application et d’avoir la capacité de répondre à des problématiques nouvelles liées à son contexte ou son environnement. 

C1.3 – Définir les besoins de l’entreprise/structure et/ou des utilisateurs en prenant en compte les outils existants, les besoins technologiques, les compétences des équipes, le budget et le temps alloués au projet, en mobilisant les parties prenantes au projet afin d’être force de proposition d’une solution technique appropriée. 

C1.4 – Rédiger et formaliser les besoins du commanditaire dans un cahier des charges technique comprenant l’existant de l’infrastructure actuelle et celui de l’infrastructure cible, en définissant des indicateurs de réussite et de contrôle de résultat afin de permettre à l’organisation de comparer les solutions techniques et budgétaires qui s’offrent à elle. 

Mise en situation professionnelle fictive en équipe :  Réalisation d’une veille technologique afin d’avoir des propositions innovantes dans le cahier des charges, les pratiques novatrices et les choix techniques lors des projets du cursus qui laissent ce choix possible.

Cas pratique : sur un sujet web donné par l’équipe pédagogique, le candidat doit s’adapter à de nouveaux problèmes, une nouvelle plateforme et de nouvelles technologies. Il va apprendre un nouveau langage (technologie imposée et changée tous les 6 mois) et de nouveaux algorithmes.

Projet avec ses pairs : Sur l’ensemble de ses projets, le candidat sera évalué sur sa capacité à innover (choix de technologies, stratégie de réalisation technique, ajout de nouvelles fonctionnalités…)

Mise en situation professionnelle fictive en équipe :  le candidat assure la réalisation d’un cahier des charges technique à l’écrit. Ce cahier des charges formalise un besoin, en détaillant les fonctionnalités attendues d'un système, d'un produit ou d'un service ainsi que les contraintes (techniques, réglementaires, budgétaires…). 

Mise en situation réelle dans le cadre de la filière entrepreneuriale.

Mise en situation professionnelle fictive en équipe :  le candidat assure la réalisation d’un cahier des charges technique à l’écrit. 

Ce cahier des charges formalise un besoin en détaillant les fonctionnalités attendues d'un système, d'un produit ou d'un service ainsi que les contraintes (techniques, réglementaires, budgétaires…). 

Mise en situation réelle dans le cadre de la filière entrepreneuriale.

RNCP36137BC02 - option A : Architecture des systèmes d’information réseaux

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C2.1 – Créer des logiciels qui vont manipuler les fondamentaux d’un système d’exploitation au travers d’une interface en s’assurant du respect de la norme afin de pouvoir accéder à un fichier, envoyer une information sur le réseau, communiquer entre deux programmes, ou demander de l’espace mémoire pour effectuer des calculs. 

C2.2 – Utiliser de la programmation parallèle et concurrentielle permettant de décupler la capacité de calculs d’un programme en veillant à ce que les deux séquences d’exécution coexistent face à leurs besoins en ressources (modification de l’information mémoire).  

C.2.3 – Réaliser un projet d’architecture réseaux en utilisant la méthode de la conteneurisation afin de regrouper dans un conteneur toutes les ressources nécessaires à son bon fonctionnement (système de fichier, protocoles de communication réseau, algorithmes de calculs, données sources, …), permettant de s’affranchir des conditions matérielles (processeur, mémoire, …) afin de faciliter le développement, le déploiement, la maintenance, du projet. 

C2.4 – Mettre en place une architecture réseau I.P. grâce à une compréhension et application correctes des principes de connexion entre machines, en respectant les protocoles de communication et les normes d’adressage réseau, en utilisant les passerelles et en intégrant les contraintes de transits. 

C2.5 – Configurer un système d’exploitation en installant et en configurant les services demandés, en maintenant la production du système, en utilisant au besoin une infrastructure Cloud, en mettant en œuvre des fonctionnalités permettant les pratiques devops.

C2.6 – Assurer une sécurité informatique au sein de sa structure en réalisant des tests d’intrusion, des détections, en mettant en place une protection sur d’éventuelles intrusions possibles et en assurant une veille technologique continue sur la sécurité de systèmes et des logiciels.  

Cas pratique : sur de la programmation système avec de l’interaction avec le système d’exploitation, comprenant la mise en application de la norme Posix

Cas pratique : réalisation de logiciels qui vont modifier ou remplacer le système d’exploitation (ex : modification de Windows).  

Cas pratique : le candidat doit réaliser des exercices où il utilise la méthode de la conteneurisation sur des applications données. 

Cas pratique : le candidat doit réécrire un serveur web ou un Shell Unix (Interpréteur de commandes destiné aux systèmes d’exploitation). 

Réalisation de projet de programmation système : gestion et déploiement de machines virtuelles et de services réseaux. Le candidat doit travailler sur la réalisation d’un projet de configuration système. 

Cas pratique : le candidat est amené à réaliser la création d’un réseau local de plusieurs machines avec un dressage I.P. et l’interconnexion avec d’autres réseaux ou internet. Il doit également faire communiquer différents  services tels qu’un service web, de base de données, de sauvegarde, de distribution de fichiers, d’authentification … de sorte à être accessibles selon les besoins et les contraintes de sécurité. Le candidat doit veiller à un niveau de sécurité minimum (échanges cryptés entre les machines, pas d’ouverture de ports ni de services associés lorsque cela n’est pas nécessaire).  Il s’agit de réduire au minimum fonctionnel les accès sur le réseau.

Cas pratique : le candidat est amené à installer et configurer plusieurs machines, installer les logiciels et outils nécessaires à leurs rôles dans l’ensemble du système d’information. Il doit également configurer des services tels qu’un service web, de base de données, de sauvegarde, de distribution de fichiers, d’authentification …Le candidat doit veiller au bon fonctionnement dans le temps des systèmes installés, en mettant en place à la fois des garde-fous et des mécaniques de supervision et d’alerte. Le candidat doit permettre aux équipes de développement d’un produit de disposer simplement de remontée d’information sur la bonne marche du logiciel fourni, et de modalité de mise à jour en autonomie, sans compromettre le service en production.

Cas pratique : le candidat réalise des outils spéciaux, il déploie des choix d’architecture du réseau local, d’outils supplémentaires (ex : Firewall) afin de renforcer la sécurité d’un Système d’Information (S.I). 

Cas pratique : le candidat est amené à créer lui-même des logiciels malveillants afin de comprendre le fonctionnement des virus, et pour pouvoir agir dans le bon sens pour s’en protéger lorsqu’il configure le système d’exploitation. Le but de ce cas pratique est de limiter au maximum la propagation de virus lorsque le candidat doit faire de la configuration système et réseau. 

Cas pratique : participation à des bugs bounty. Il s’agit de concours où les candidats doivent découvrir et corriger des bogues avant que les pirates informatiques et le grand public en soient informés, évitant ainsi des abus.  

RNCP36137BC03 - option B : Architecture de bases de données et Data

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C3.1 – Identifier et analyser les politiques et systèmes de gestion de données dans l’entreprise en interagissant avec différents acteurs et services, afin de proposer une stratégie Data globale incluant la collecte, le transport et le stockage des données.

C3.2 – Assurer la structuration de la donnée en choisissant une méthode de stockage de l’information et en mettant en œuvre des structures de données permettant de stocker de grandes quantités de données interconnectées afin de trier l’information et d’avoir un accès facile aux données pour les futurs traitements. 

C3.3 – Réaliser le traitement des données qui ont été structurées grâce à la programmation informatique, à la mise en place d’algorithmes, de statistiques, de corrélations ou encore du Machine Learning (apprentissage automatique) afin de pouvoir exploiter, donner du sens à ces données, et en créer de nouvelles.

C3.4 – Réaliser une représentation du résultat du traitement des données, via des graphiques, animations, ou tout autre moyen de Data visualisation et de classification, afin de faire ressortir les points clefs et les enjeux pour permettre la prise de décision, tout en respectant les contraintes de confidentialité des données. 

C3.5 – Assurer l’interprétation et l’exploitation de la Data dans le contexte de l’entreprise en communiquant ces résultats aux décideurs, ou le cas échéant en prenant des décisions selon la nature et l’impact du choix à effectuer, dans le but de faire avancer l’entreprise vers ses objectifs de façon plus efficace (amélioration d’un produit, gain de productivité, conquête de part de marché, … )

Cas pratique : le candidat est amené à créer un site web demandant un fort volume de stockage avec le choix de la base de données et de sa structuration interne. Le candidat doit faire des choix en termes de bases de données et de stockage pour des manipulations ultérieures. 

Cas pratique : le candidat est amené à créer un site web demandant un fort volume de stockage avec le choix de la base de données et de sa structuration interne. Le candidat doit faire des choix en termes de bases de données et de structure de l’information pour optimiser les traitements algorithmiques à suivre.

Cas pratique :  le candidat doit appliquer un traitement algorithmique aux données afin de calculer ou mettre en évidence l’information qu’il cherche à obtenir. 

Cas pratique : dans le cas d’un projet de Machine Learning le candidat est amené à présenter le résultat apporté par le traitement et faire des choix vis-à-vis de cela.
 

RNCP36137BC04 - Pilotage et coordination de la mise en œuvre du projet informatique

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C4.1 – Participer au recrutement et aux actions de formations à destination de l’équipe projet, en collaborant avec les responsables des ressources humaines, en élaborant un plan de recrutement et de formation, en s’appuyant sur les enjeux et besoins, les produits à livrer, les contraintes de coût, délai et qualité identifiés afin de disposer des compétences requises dans son équipe. 

C4.2.1 – Établir les besoins et critères de sélection en matière de sécurité des données, en tenant compte des enjeux en matière de respect de l’environnement, d’expertise, de gamme de services et solutions, de qualité du soutien afin d’être le plus compétitif dans la réalisation du projet et des besoins exprimés.

C4.2.2 – Sélectionner les fournisseurs et prestataires nécessaires pour la réalisation du projet, en suivant les besoins et critères établis afin de mener à bien le projet.

C4.3 – Réaliser le plan d’organisation du projet en ordonnançant les phases successives selon les différentes actions à mener et dans le respect des éléments de coût-délai-qualité, en communiquant auprès des équipes sur les objectifs et les risques techniques afin de s’assurer de la bonne conduite du projet informatique. 

C4.4 – Assurer le management des collaborateurs et prestataires du projet tout en s’assurant de la prévention des conflits et en s’adaptant aux divers profils évoluant au sein de sa structure afin d’avoir une bonne cohésion d’équipe.

Mise en situation professionnelle : créer une équipe projet en choisissant parmi ses pairs sur un projet donné les compétences requises. Les candidats ont accès au profil des autres étudiants (parcours, etc…) leur permettant de faire des choix réfléchis sur leurs besoins dans l’équipe. 

Mise en situation professionnelle : dans les projets où la question se pose, le candidat doit choisir un fournisseur de stockage (ex : Cloud), de logiciels et de Framework. 

Mise en situation professionnelle : Participation à des workshops techniques en partenariat avec des fournisseurs d’accès le candidat a le choix de sa technologie (Amazon, google ….).

Mise en situation professionnelle dans le cadre de la filière entrepreneuriale.

Mise en situation professionnelle : lors d’un projet libre les étudiants doivent faire valider le projet, le cahier des charges et tenir les délais qu’ils se sont imposés en organisant leur projet et leur équipe.

Jeux de rôle : le candidat réalise des jeux de rôle sur les différents types de communication (verbale, non verbale, émotionnelle), également sur des entretiens avec des recruteurs, afin de les confronter au monde de l’emploi. 

Mise en situation professionnelle : lors des projets en équipe le candidat est amené à s’assurer de la bonne gestion du projet où il doit constituer une équipe complémentaire et la faire fonctionner pour atteindre les objectifs.  

RNCP36137BC05 - Supervision de la mise en production, suivi et amélioration des processus

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C5.1 – Réaliser et superviser avec les équipes dédiées les vérifications fonctionnelles sur l’architecture par une série de tests afin de contrôler que celle-ci réponde bien aux besoins clients et au cahier des charges fonctionnel. 

C5.2 – Réaliser et superviser avec les équipes dédiées les tests de charge sur l’architecture par une série de mises en situations concrètes afin de vérifier que celle-ci traite correctement les demandes et les flux d’information en toutes circonstances. 

C5.3 – Mettre en œuvre le transfert des compétences en contrôlant la réalisation de la documentation utilisateur à destination des clients comme des responsables de la production, et en supervisant la formation afin d’assurer la pérennité du projet

C5.4 – Contrôler la réalisation du projet par les équipes techniques en vérifiant que celui-ci soit en conformité avec les indicateurs définis en amont dans le cahier des charges afin de rendre compte des résultats du projet auprès des commanditaires. 

C5.5 – Mettre en œuvre une maintenance évolutive des applications en assurant les corrections à la suite des problèmes soulevés (bugs) par les utilisateurs ou les équipes dédiées afin d’assurer une maintenance corrective et évolutive des applications et services.

C5.6 – Assurer la programmation des évolutions en prenant en compte et en intégrant les évolutions des solutions techniques existantes et celles demandées par les utilisateurs afin d’avoir une application optimale.

Mise en situation professionnelle simulée : en tant que chef de projet, le candidat a le choix des outils de tests pour lui permettre de correctement vérifier la bonne marche du projet dans le temps. Il réalise également les différents tests sur ses projets et sur ceux des autres équipes. Il fait alors évoluer le projet en fonction des résultats des tests de production. 

Mise en situation professionnelle réelle : lors des périodes d’insertion professionnelles (comme les stages) le candidat doit assurer la continuité de son travail à la fin de sa période en entreprise, et réalise pour cela la documentation du projet ainsi que le transfert de connaissance nécessaire.

Mise en situation professionnelle réelle et fictive : le candidat lors des projets scolaires comme professionnels collecte et contrôle les indicateurs de réussite du projet définis par le sujet comme le cahier des charges, afin d’en rendre compte lors de la soutenance comme de la présentation au client et démontrer le succès de la mission. 

Mise en situation professionnelle réelle et/ou fictive : à la suite d’un premier projet technique validé, un second projet, plus complexe, se présente comme une suite, en complément et évolution du travail déjà effectué dans le premier projet. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification s'obtient par validation des 3 blocs de compétences communs obligatoires, complétée de la validation d'un des 2 blocs de spécialisation .

Secteurs d’activités :

Le rôle d’un expert en architecture informatique varie en fonction de l’endroit où il travaille : 

  • En entreprise utilisatrice, « il peut inscrire son action dans la durée et jouer un rôle de conseil auprès du Directeur des systèmes d’information ». Il est également amené à encadrer des équipes d’architectes et d’experts techniques.
  • En société de services, il exerce avant tout un rôle d’expertise technique et d’audit auprès de ses clients. Il peut dans ce cadre répondre à des appels d'offres et définir l’offre de services de son entreprise, ainsi qu’organiser des actions de coordination avec d’autres experts dans le cadre des projets menés. 

En outre, le web étant aujourd’hui devenu une composante de l’ensemble des applications de l’entreprise, « les problématiques de l’architecture web se rapprochent de plus en plus de celles des architectures systèmes d’information de l’entreprise ». L’expert en architecture informatique dans les entreprises actuelles est donc souvent amené à intégrer les deux aspects, à la fois le système d’information dans son ensemble et l’architecture web. Il peut donc travailler autant dans de grandes que de petites entreprises, et ce dans tous les secteurs puisque la maîtrise informatique est devenue essentielle à la maîtrise de la performance et à l’organisation du marché du travail dans son ensemble.  

Type d'emplois accessibles :

Le métier d’expert en architecture informatique appartient aux catégories de la fiche ROME M1802 « Expertise et support en systèmes d’information ». Poste à forte responsabilité, il recouvre de multiples missions, dont le conseil à la direction informatique en évolutions et solutions techniques nouvelles, le support et l’assistance technique auprès des équipes informatiques ou encore le contrôle du respect des normes et procédures de qualité et de sécurité. Possédant des compétences très pointues dans son domaine, il peut être amené à intervenir sur tout ou partie d’un projet qui relève de son domaine d’expertise.  A ce titre, il peut exercer sous différentes appellations, notamment : 

  • Architecte web 
  • Architecte système, stockage et réseaux
  • Architecte infrastructure globale
  • Architecte technique/solutions web
  • Chef de projet informatique
  • Software engineer en infrastructure
  • Ingénieur informatique / en système d’information
  • Data Engineer / Ingénieur Big Data
  • Chief Data Analyst / Architecte Big Data
Code(s) ROME :
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Il n’y a pas de prérequis au niveau d’études pour accéder au dispositif de certification.  

Le candidat devra avoir : 

Plus de 18 ans

Passer un processus de sélection. Ce processus est composé de plusieurs étapes : 

  • des jeux en ligne, 
  • le check-in, et une réunion d’information
  • la Piscine (test de positionnement d’un mois dans les locaux de l'organisme)

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

1 membre interne de l'équipe pédagogique 

1 membre interne de la direction 

2 membres externes exerçant à proximité du métier (Directeur technique, Directeur Général, Chef de projet informatique, ...), dont un est désigné président du jury.  

En contrat d’apprentissage X

1 membre interne de l'équipe pédagogique

1 membre interne de la direction

2 membres externes exerçant à proximité du métier (Directeur technique, Directeur Général, Chef de projet informatique, ...), dont un est désigné président du jury.

Après un parcours de formation continue X

1 membre interne de l'équipe pédagogique

1 membre interne de la direction

2 membres externes exerçant à proximité du métier (Directeur technique, Directeur Général, Chef de projet informatique, ...), dont un est désigné président du jury.

En contrat de professionnalisation X

1 membre interne de l'équipe pédagogique

1 membre interne de la direction

2 membres externes exerçant à proximité du métier (Directeur technique, Directeur Général, Chef de projet informatique, ...), dont un est désigné président du jury.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

1 membre interne de l'équipe pédagogique

1 membre interne de la direction

2 membres externes exerçant à proximité du métier (Directeur technique, Directeur Général, Chef de projet informatique, ...), dont un est désigné président du jury, comprenant un salarié et un employeur

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Date de décision 26-01-2022
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 26-01-2025
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2020|2019|2021
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 21 0 88 70 -
2019 22 0 100 74 72
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet