Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Technicien supérieur en production industrielle

Active

N° de fiche
RNCP36177
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 200p : Méthodes industrielles
Formacode(s) :
  • 31620 : conduite installation industrielle
  • 32010 : maîtrise
  • 32032 : encadrement
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 66%

Date d’échéance de l’enregistrement : 31-03-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DU TRAVAIL DE L'EMPLOI ET DE L'INSERTION 11000007200014 - -
Objectifs et contexte de la certification :

Selon la taille de l'entreprise, son organisation, et sous la responsabilité directe du responsable de production, le technicien supérieur en production industrielle organise et suit l'activité d'une ou de plusieurs équipes de production. Il prend en compte tout ou partie d'un atelier de fabrication au plan des produits fabriqués, des lignes ou des machines de production et du personnel en place.

Activités visées :

Il est garant au quotidien du respect du programme de fabrication du point de vue quantitatif, qualitatif et des délais. Il contribue à l'intégration du personnel. Il applique et fait appliquer les règles d'hygiène, de sécurité et d'environnement de l'entreprise et les principes du développement durable.
Il a en charge l'amélioration continue de la performance du secteur de production par la mise en place d'actions correctives.

A terme, il analyse et intègre les évolutions techniques, organisationnelles et humaines du secteur de production telles que des matériels plus performants, des procédés de fabrication différents, des reconfigurations de lignes de production, et analyse les compétences nouvelles à acquérir pour le personnel.

Le technicien supérieur en production industrielle exerce son activité au sein d'entreprises industrielles de fabrication de produits manufacturés de secteurs aussi variés que l'agroalimentaire, la pharmacie, l'automobile, la métallurgie, la plasturgie.

L'emploi varie selon le secteur industriel, le mode d'organisation en ligne, en ilots, le degré d'automatisation du process et le type de produits fabriqués.
L'emploi s'exerce dans un bureau situé souvent à proximité des lignes de fabrication, et dans l'atelier.

Les conditions de travail sont fonction de l'activité industrielle.
L'emploi implique une collaboration étroite avec l'ensemble des services de l'entreprise.

Les horaires sont en journée ou en équipes postées par roulement. Ils sont quelquefois soumis à des astreintes. Une disponibilité est demandée pour faire face aux aléas de fabrication.

Le port d'équipements de protection individuelle tels que des chaussures de sécurité, un vêtement de travail et des protections anti-bruit est obligatoire.
Le port d'équipements d'hygiène de type charlottes, sur-bottes est exigé selon le secteur de production.

La mobilité au sein d'un groupe industriel et la maîtrise du vocabulaire technique d'une langue étrangère sont des atouts importants pour l'insertion dans l'emploi.
Aucune habilitation technique n'est requise. La maîtrise de l'outil informatique telle que l'utilisation du traitement de texte et du tableur est nécessaire.

Compétences attestées :

1. Superviser l'activité quotidienne d'une production industrielle

  • Organiser la production industrielle
  • Suivre la production et réagir aux aléas
  • Rendre compte et/ou fiabiliser les remontées d'informations de la production.
  • Accompagner l'intégration du personnel

2. Améliorer la performance d'un secteur de production industrielle

  • Identifier des dysfonctionnements et en analyser les causes.
  • Etudier, proposer, mettre en œuvre et suivre des actions d'amélioration de la performance
  • Analyser et intégrer des évolutions techniques et organisationnelles
  • Identifier, analyser et proposer des évolutions des compétences du personnel
Modalités d'évaluation :

Mise en situation professionnelle : 03 h 00 min

La mise en situation professionnelle est une étude de cas écrite et individuelle passée en présence d'un surveillant.

Elle porte sur une situation reconstituée représentative d'un cas d'entreprise.

Elle se déroule avant l'entretien technique décrit ci-dessous.

  • Entretien technique : 00 h 30 min

Cet entretien technique individuel se déroule après la mise en situation professionnelle.

Le jury questionne le candidat sur ses réponses apportées à l’étude de cas.

  • Questionnement à partir de production(s) : 01 h 00 min

Le questionnement à partir de productions est la présentation orale et individuelle par le candidat de son rapport d'activités professionnelles, réalisé en amont de l'épreuve. Le candidat dispose de matériel informatique de présentation.

Le rapport d'activités professionnelles repose sur une ou plusieurs problématiques représentatives de celles d’un service de production, les solutions étudiées et éventuellement mises en œuvre, les gains escomptés, sa démarche d’informations auprès de son responsable et du personnel concerné et une proposition de plan de formation.

Le jury questionne le candidat à l'issue de la présentation sur ses choix, sa démarche et la méthode utilisée.

Le fond et la forme du rapport sont laissés à l’initiative du candidat.

En cas d'impossibilité pour le candidat de produire un rapport telle une clause de confidentialité, une cessation d'activité de l'entreprise, il présente oralement la mise en situation professionnelle réalisée antérieurement. Il reçoit pour ceci une copie de son épreuve. Le jury lui demande de commenter sa réalisation et le questionne sur ses réponses et ses choix formulés.

Entretien final : 00 h 20 min

Y compris le temps d’échange avec le candidat sur le dossier professionnel.

Au travers de l’entretien final, le jury professionnel s’assure que le candidat a intégré convenablement :

  • la compréhension et la dimension globale du métier quel qu’en soit le contexte d’exercice,
  • la connaissance et la culture professionnelle du métier,
  • les comportements professionnels, en termes de savoir-être, attendus dans l’exercice de l’emploi,
  • la réalité des contraintes spécifiques du métier.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 04 h 50 min

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36177BC01

Superviser l'activité quotidienne d'une production industrielle

Organiser la production industrielle
Suivre la production et réagir aux aléas
Rendre compte et/ou fiabiliser les remontées d'informations de la production
Accompagner l'intégration du personnel

Mise en situation professionnelle : 02 h 00 min

La mise en situation professionnelle est une étude de cas écrite et individuelle passée en présence d'un surveillant. Elle porte sur une situation reconstituée représentative d'un cas d'entreprise.

Elle se déroule avant l'entretien technique décrit ci-dessous.

Entretien technique : 00 h 30 min

Cet entretien technique individuel se déroule après la mise en situation professionnelle.

Le jury questionne le candidat sur ses réponses apportées à l’étude de cas.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 02 h 30 min

RNCP36177BC02

Améliorer la performance d'un secteur de production industrielle

Identifier des dysfonctionnements et en analyser les causes
Etudier, proposer, mettre en œuvre et suivre des actions d'amélioration de la performance
Analyser et intégrer des évolutions techniques et organisationnelles
Identifier, analyser et proposer des évolutions des compétences du personnel

Mise en situation professionnelle : 01 h 00 min

La mise en situation professionnelle est une étude de cas écrite et individuelle passée en présence d'un surveillant.

Elle porte sur une situation reconstituée représentative d'un cas d'entreprise.

Elle se déroule avant l'entretien technique décrit ci-dessous.

Entretien technique : 00 h 30 min

Cet entretien technique individuel se déroule après la mise en situation professionnelle.

Le jury questionne le candidat sur ses réponses apportées à l’étude de cas.

Questionnement à partir de production(s) : 01 h 00 min

Le questionnement à partir de productions est la présentation orale et individuelle par le candidat de son rapport d'activités professionnelles, réalisé en amont de l'épreuve. Le candidat dispose de matériel informatique de présentation.

Le rapport d'activités professionnelles repose sur une ou plusieurs problématiques représentatives de celles d’un service de production, les solutions étudiées et éventuellement mises en œuvre, les gains escomptés. Le jury questionne le candidat à l'issue de la présentation sur ses choix et sa démarche.

Le fond et la forme du rapport sont laissés à l’initiative du candidat.

En cas d'impossibilité pour le candidat de produire un rapport telle une clause de confidentialité, une cessation d'activité de l'entreprise, il présente oralement la mise en situation professionnelle réalisée antérieurement. Il reçoit pour ceci une copie de son épreuve. Le jury lui demande de commenter sa réalisation et le questionne sur ses réponses et ses choix formulés.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 02 h 30 min

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le titre professionnel est composé de deux blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.

Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés.

Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Secteurs d’activités :
  • mécanique
  • plasturgie
  • sidérurgie
  • métallurgie
  • électronique
  • textile
  • agroalimentaire
  • automobile
  • pharmacie
  • équipements électriques
  • meuble
Type d'emplois accessibles :
  • chef d'atelier
  • chef d'équipe
  • agent de maîtrise
  • manageur de proximité
  • manageur de secteur
  • manageur d'unité de production
  • superviseur
  • responsable d'unité de production
  • responsable d'unité autonome de production
Code(s) ROME :
  • H2501 - Encadrement de production de matériel électrique et électronique
  • H2503 - Pilotage d''unité élémentaire de production mécanique ou de travail des métaux
Références juridiques des règlementations d’activité :

Néant

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30-11-2015

Décret n°2016-954 du 11 juillet 2016 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l’emploi

Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
02-02-2022

Arrêté du 2 décembre 2016 relatif au titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) en production industrielle

Arrêté du 5 janvier 2022 portant prorogation du titre professionnel de technicien(ne) supérieur(e) en production industrielle

Date d'effet de la certification 31-03-2022
Date d'échéance de l'enregistrement 31-03-2024
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 26 16 66 50 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.travail-emploi.gouv.fr


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP13948 RNCP13948 - TP - Technicien(ne) supérieur(e) en production industrielle
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet