Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’école nationale supérieure en génie des technologies industrielles de l’université de pau, spécialité énergétique

Active

N° de fiche
RNCP36181
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
  • 115 : Physique
  • 200 : Technologies industrielles fondamentales
Formacode(s) :
  • 24154 : énergie
  • 11461 : thermique
  • 22654 : génie climatique
  • 23542 : mécanique fluide
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 89%

Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
UNIVERSITE DE PAU ET DU PAYS DE L'ADOUR - ECOLE NLE SUP GENIE TECH INDUSTR ENS GTI 19640251500239 ENSGTI https://ensgti.univ-pau.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Les enjeux de la nécessaire transition écologique sont multiples : énergétiques (réduction de la consommation globale, augmentation de la part des énergies renouvelables…), environnementaux (minimisation des rejets, préservation de la ressource…), économiques et sociaux (relocalisation des industries stratégiques, transition vers une économie circulaire, sobre et bas carbone, sécurité des outils de production et des personnes…).

La Loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) fixe les objectifs pour la France. Elle prévoit l’élaboration d’un certain nombre d’outils en cohérence avec la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) et la stratégie nationale bas carbone (SNBC). Parmi les principaux objectifs, notons la réduction de la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à la référence 2012 (avec un objectif intermédiaire de 20 % en 2030). Notons également l’ambition de porter la part des énergies renouvelables à 32 % de la consommation finale brute d’énergie en 2030. Les différents secteurs d’activité sont concernés avec une attention particulière pour le bâtiment, le transport et l’industrie.

L’ENSGTI entend contribuer à relever ces défis planétaires et à répondre à cette forte demande de notre société et nos entreprises, avec une offre de formation cohérente en génie des procédés, en énergétique et en génie électrique.

La certification objet de cette fiche concerne plus spécifiquement les enjeux de la transition énergétique. Elle vise donc à former des ingénieurs de haut niveau scientifique, responsables et engagés, capables de concevoir des solutions innovantes et de faire fonctionner, dans un cadre réglementaire contraint, les systèmes de conversion, stockage et distribution de l’énergie sous toutes ses formes (fossile, nucléaire, renouvelable et de récupération), en tenant compte des exigences de sécurité, en minimisant leur impact environnemental, tout en préservant leurs performances économiques.

Activités visées :

Conception et développement de systèmes énergétiques à l’aide de méthodes de synthèse, de conception et d’optimisation pour proposer des solutions innovantes et compétitives en intégrant les enjeux environnementaux et de sécurité.

Gestion efficace des systèmes énergétiques pour en assurer le fonctionnement nominal, les faire évoluer afin de garantir une distribution de l'énergie conforme à la demande instantanée ainsi qu'aux exigences de qualité et de coût, en respectant les exigences de sécurité pour les personnels et les matériels ainsi que les impératifs de règlementation (veille juridique).

Réalisation d’études techniques de conception et d’ingénierie pour déterminer la topologie, le dimensionnement et le fonctionnement des systèmes de conversion/stockage/distribution de l’énergie, en formulant une grande variété de problèmes pluridisciplinaires et en les résolvant à l'aide d'outils informatiques, d’optimisation, de simulation et de conduite, en garantissant la prise en compte des enjeux techniques, économiques, environnementaux et de sécurité, dans le cadre des impératifs de qualité et de délais.

Elaboration de la stratégie de croissance de l’entreprise sur la base d’une veille économique et juridique (évolution de la règlementation thermique…) ainsi que d’une analyse des besoins des clients (appels d’offre) en vue de fournir des solutions techniques et financières adaptées, en veillant au respect des procédures réglementaires, juridiques, administratives et financières.

Gestion de projets pluridisciplinaires en proposant une vision interdisciplinaire permettant d’assurer l’interface entre les différentes parties prenantes du projet, internes ou externes : maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, direction, fournisseurs, sous‐traitants, clients finaux, riverains…L’ingénieur s'intègre à l’organisation, l’anime et la fait évoluer pour atteindre les objectifs quantitatifs (puissance délivrée…), qualitatifs (taux d’ENR&R…), d’acceptabilité…

Organisation du travail et motivation d’une équipe en charge d’analyser et/ou de répondre à des appels d’offre, ou encore de concevoir ou piloter des systèmes de conversion, stockage et distribution de l’énergie.

Communication adaptée à la situation et aux interlocuteurs, afin d’accompagner le développement d’un projet en accord avec la stratégie de la société.

Compétences attestées :

Faire appel, dans le contexte de l’énergétique, à un large champ de sciences fondamentales, ainsi qu’à la capacité d’analyse et de synthèse qui leur sont associées : mathématiques, mécanique et, dans une moindre mesure, chimie.

Mettre en œuvre les différents champs scientifiques, spécifiques à l’énergétique : bilans et transferts d’énergie et de quantité de mouvement aux différentes échelles de temps et d’espace, thermodynamique, automatisme et instrumentation.

Appliquer à l’énergétique les méthodes et outils de l’ingénieur : formuler des problèmes de synthèse, conception, dimensionnement, optimisation ou simulation, même non familiers et incomplètement définis, les résoudre par des méthodes adaptées (analytiques, graphiques ou numériques) dans un cadre collaboratif, y compris à distance.

Utiliser de façon autonome les outils numériques « métier » pour résoudre des problèmes de simulation ou d’optimisation numérique des systèmes de conversion, stockage et distribution de l'énergie.

Concevoir, dimensionner, réaliser, tester et valider (conceptuellement, expérimentalement ou numériquement) des systèmes innovants pour la conversion, le stockage et la distribution de l'énergie.

Mettre en place des dispositifs expérimentaux ou des méthodologies, dans le cadre d’activité de recherche (souvent appliquée), dans le contexte de l’énergétique.

Rechercher (dans son environnement, la littérature scientifique, les bases de données de brevet…) l’information pertinente, en faire une synthèse critique à fin d’exploitation.

Au-delà des dimensions scientifiques, prendre en compte les enjeux économiques (évaluations économiques des systèmes, contrôle de gestion, analyse de coût…), d’intelligence économique (propriété industrielle, dépôt de brevet…) et de gestion de la qualité.

Identifier et comprendre les concepts de responsabilité sociétale de l’entreprise, en particulier dans le secteur de l’énergie : gouvernance de l’entreprise, respect de la diversité et des droits de l’homme (notamment dans un contexte international), sécurité et santé au travail, respect de l’environnement et développement durable, gestion du risque éthique, relation au client et acceptabilité des sites industriels.

S’intégrer à la vie de l’entreprise ou du service, l’animer et le faire évoluer en accord avec la stratégie de la société, en gérant des projets et des équipes, en communicant de façon adaptée à la situation et aux interlocuteurs.

Entreprendre et innover dans le cadre de projets personnels (entrepreneuriat) ou au sein de l’entreprise (intrapreneuriat).

Travailler en contexte international et multiculturel en pratiquant au minimum trois langues vivantes (dont le français et l’anglais), en démontrant une capacité d’adaptation et une ouverture à l’interculturalité.

Opérer des choix quant à son projet professionnel (quel métier, dans quel secteur ?) à partir de la connaissance de ses propres aspirations et de l’auto-évaluation de ses compétences.

Modalités d'évaluation :

Examens écrits individuels.

Travaux Pratiques réalisés en groupe, évalués par des rapports écrits et des soutenances orales.

Projets réalisés en groupe évalués par des rapports écrits et/ou des soutenances orales.

Evaluation de l'expression et la compréhension orale pour les langues vivantes.

Les 3 périodes de stage obligatoires (stage de découverte de l’entreprise en première année, stage ingénieur en deuxième année et stage ingénieur de fin d’études en troisième année du cycle ingénieur) font l’objet d’une évaluation spécifique en situation professionnelle : qualité scientifique et technique du rapport de stage, appréciation de l’entreprise sur les aptitudes professionnelles et comportementales, qualité du rapport, qualité de la soutenance orale.

Rapports et soutenances orales d’acquis d’expériences professionnelles (VAE).

Les situations de handicap sont prises en compte de façon individuelle et des aménagements sont alors mis en place.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36181BC01

Concevoir et développer des systèmes énergétiques innovants

Mettre en œuvre les méthodes de synthèse, de conception et d’optimisation pour proposer des systèmes énergétiques innovants et compétitifs en intégrant les enjeux environnementaux et de sécurité.

Utiliser les moyens modernes de recherche documentaire pour garantir une veille scientifique, technologique, normative et règlementaire.

Développer des outils et des protocoles pour tester et valider expérimentalement ou/et numériquement les solutions proposées.

S’intégrer à l’organisation, l’animer et la faire évoluer pour assurer la réalisation des différentes phases du projet en respectant les délais.

Prendre en compte des valeurs sociétales de responsabilité, d'éthique, de sécurité et de santé.

Mettre en œuvre les principes du développement durable : durabilité, recyclage, éco-conception.

Communiquer de manière adaptée à la situation et aux interlocuteurs, afin d’accompagner le développement d’un projet en accord avec la stratégie de la société.

Bloc de compétences capitalisable, obligatoire pour l'obtention du diplôme d'ingénieur.

 

1. Evaluation par examens écrits individuels et comptes rendus de travaux pratiques.

2. Dans le cadre d’un projet de conception, réalisé en groupe, l’étudiant doit :

• Faire une étude de la faisabilité du projet.

• Faire tous les bilans de matière, énergie, utilités qui seront utiliser pour le dimensionnement de l’installation industrielle.

• Proposer un schéma du procédé ou du système

• Dimensionner des équipements industriels à la base d’un cahier de charge.

• Effectuer une étude de sécurité.

• Effectuer une étude de contrôle commande.

• Effectuer évaluation économique détaillée.

• Étudier l’impact environnemental de l’unité de production.

• Présenter un rapport écrit avec toutes les données du projet.

• Présenter et défendre les résultats du projet lors d’une soutenance orale.

 

RNCP36181BC02

Exploiter efficacement les systèmes énergétiques

Analyser, évaluer, opérer et faire évoluer les unités de transformation de l’énergie et de la matière, afin d’assurer une production industrielle conforme aux exigences de qualité, de quantité, de coût et de délais avec des solutions plus économes en énergie et en minimisant l’impact environnemental.

Mettre en œuvre les méthodologies et les outils, notamment informatiques, pour la conduite des systèmes industriels afin d’en assurer un fonctionnement nominal.

S'intégrer à l’organisation, gérer les équipes et les projets pour atteindre les objectifs de production en veillant aux interfaces avec l’assistance technique, les sous‐traitants et la direction.

Avoir une bonne compréhension des enjeux relatifs à l’hygiène et la sécurité au sein de l’unité de production afin d’assurer un environnement de travail sûr aux équipes de production.

Communiquer de manière adaptée à la situation et aux interlocuteurs, afin d’accompagner le développement d’un projet en accord avec la stratégie de la société.

Bloc de compétences capitalisable, obligatoire pour l'obtention du diplôme d'ingénieur.

 

1. Évaluation par examens écrits individuels et comptes‐rendus de travaux pratiques.

2. Dans le cadre d’un projet de conception, réalisé en groupe, l’étudiant doit :

• Faire tous les bilans de matière, énergie, utilités qui seront utiliser pour le dimensionnement de l’installation industrielle.

• Effectuer une étude de sécurité.

• Effectuer une étude de contrôle commande.

• Étudier l’impact environnemental de l’unité de production.

• Présenter un rapport écrit avec toutes les données du projet.

• Présenter et défendre les résultats du projet lors d’une soutenance orale.

RNCP36181BC03

Réaliser des études techniques de conception et d’ingénierie de systèmes de conversion, stockage et/ou distribution de l'énergie.

Mettre en œuvre les principes de base de l’énergétique (bilans de matière, d’énergie et de quantité de mouvement ; transfert de masse ou quantité de mouvement ; transferts thermiques couplés) pour déterminer la topologie, le dimensionnement et le fonctionnement des systèmes et des différentes technologies, en formulant une grande variété de problèmes et en les résolvant de façon analytique, numérique ou graphique.

Utiliser les outils informatiques de DAO/CAO, de simulation (éventuellement dynamique), d’optimisation et de conduite des systèmes énergétiques pour garantir la prise en compte des enjeux techniques, économiques, environnementaux et de sécurité.

Prendre en compte des valeurs sociétales de responsabilité, d'éthique, de sécurité et de santé.

Mettre en œuvre les principes du développement durable : durabilité, recyclage, éco-conception.

S’intégrer à l’organisation, l’animer et la faire évoluer pour assurer l’interface avec le client (service Recherche et Développement (R&D) ou autre) en gérant les aspects commerciaux, techniques et financiers tout au long d’un projet, jusqu’à, éventuellement, l’implantation et le démarrage de l’unité industrielle.

Communiquer de manière adaptée à la situation et aux interlocuteurs, afin d’accompagner le développement d’un projet en accord avec la stratégie de la société.

Bloc de compétences capitalisable, obligatoire pour l'obtention du diplôme d'ingénieur.

 

1. Évaluation par examens écrits individuels, projets.

2. Les trois stages obligatoires (38 semaines minimum), font l'objet d'une :

• Évaluation, par le tuteur industriel, du comportement dans l'entreprise.

• Évaluation, par le tuteur industriel et par le tuteur académique, d’un rapport écrit.

• Évaluation d’une présentation orale devant un jury composé du tuteur industriel, du tuteur académique et au moins d’un enseignant de l’école.

• Évaluation par le tuteur académique des items spécifiques pour chaque stage : Sécurité et Santé au Travail (S&ST) ; Gouvernance et Gestion de l'éthique de l’entreprise ; Intelligence économique, les contraintes de protection ; Développement durable.

RNCP36181BC04

Contribuer à la réussite de la stratégie de croissance de l'entreprise

Gérer en collaboration avec les services concernés (services techniques et commerciaux) un portefeuille de clients et prospects dans le but de promouvoir l’offre de services et de produits en participant aux actions de communication et au suivi des collaborateurs chez les clients.

Analyser et comprendre les besoins des clients pour fournir des solutions techniques et financières adaptées en pilotant les négociations et en veillant au respect des procédures réglementaires, juridiques, administratives et financières.

Identifier, concevoir et répondre aux consultations ou appels d’offre en collaboration avec les pôles d’expertise de l’entreprise afin de réaliser et encadrer les études énergétiques et/ou de développement durable.

Assurer une veille économique et commerciale sur le marché (suivre l'actualité des clients et prospects) afin de détecter les menaces et les opportunités commerciales en suivant les offres des concurrents pour identifier leurs avantages et leurs faiblesses.

Développer une vision interdisciplinaire pour assurer l’interface entre les différentes parties prenantes du projet, internes (services techniques, direction…) ou externes (clients, fournisseurs, sous‐ traitants…).

Prendre en compte les valeurs sociétales de responsabilité, d'éthique, de sécurité et de santé.

Communiquer de manière adaptée à la situation et aux interlocuteurs, afin d’accompagner le développement d’un projet en accord avec la stratégie de la société.

Bloc de compétences capitalisable, obligatoire pour l'obtention du diplôme d'ingénieur.

 

1. Evaluation par examens écrits individuels, projets.

2. Les trois stages obligatoires (38 semaines minimum), font l'objet d'une

• Évaluation, par le tuteur industriel, du comportement dans l'entreprise.

• Évaluation, par le tuteur industriel et par le tuteur académique, d’un rapport écrit.

• Évaluation d’une présentation orale devant un jury composé du tuteur industriel, du tuteur académique et au moins d’un enseignant de l’école.

• Évaluation par le tuteur académique des items spécifiques pour chaque stage : Sécurité et Santé au Travail (S&ST) ; Gouvernance et Gestion de l'éthique de l’entreprise ; Intelligence économique, les contraintes de protection ; Développement durable.

RNCP36181BC05

Gérer des équipes et des projets pluridisciplinaires en vue du développement de systèmes énergétiques, notamment dans un contexte international.

Gérer les équipes et les projets en développant une vision interdisciplinaire pour assurer l’interface entre les différentes parties prenantes, internes ou externes.

Communiquer de manière adaptée à la situation et aux interlocuteurs, afin d’accompagner le développement d’un projet en accord avec la stratégie de la société.

Faire preuve de responsabilité, d’esprit d’équipe, d’engagement et de leadership.

Identifier les responsabilités éthiques et professionnelles, prendre en compte les enjeux liés aux relations au travail, à la sécurité et la santé au travail, à la diversité.

Appréhender la dimension interculturelle et maîtriser l’anglais et éventuellement d’autres langues étrangères, afin de pouvoir évoluer dans un contexte international.

Bloc de compétences capitalisable, obligatoire pour l'obtention du diplôme d'ingénieur.

 

1. Évaluation par examens écrits individuels.

2. Certification du niveau d’anglais.

3. Évaluation par le jury des projets transversaux impliquant des élèves des deux spécialités (projets)

4. Dans le cadre d’un projet de conception, réalisé en groupe, l’étudiant doit :

• Sur la base d’un cahier des charges, spécifier le système étudié.

• Proposer un schéma structurel du système.

• Réaliser une conception détaillée.

• Présenter un rapport écrit avec toutes les données du projet.

• Présenter et défendre les résultats du projet lors d’une soutenance orale face à un jury pluridisciplinaire.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification est acquise par :

  • Validation et capitalisation des cinq blocs de compétences obligatoires.
  • Réalisation d'une expérience internationale à l'occasion d'une mobilité internationale de 12 semaines minimum.
  • Validation du niveau B2 en anglais (CERL).

 

Le titre d’ingénieur diplômé peut être attribué par la validation d’acquis d’expériences professionnelles (VAE) après un rapport et une soutenance orale devant un jury.

Secteurs d’activités :

Ces professionnels travaillent dans des bureaux d’études et d’ingénierie, des entreprises de bâtiment et de travaux publics, des industries de l’énergie, de l’environnement et des éco‐ industries.

Type d'emplois accessibles :

Ce professionnel peut prétendre aux emplois suivants :

- Ingénieur(e) assistance technique

- Ingénieure(e) support technique

- Ingénieur(e) d’études‐recherche‐développement en industrie

- Ingénieur(e) en thermodynamique en industrie

- Ingénieur(e) frigoriste en industrie

- Ingénieur(e) thermicien(ne) en industrie

- Ingénieur(e) technico‐commercial(e) en affaires industrielles

- Ingénieur(e) de production d’énergie

- Ingénieur(e) de maintenance en énergie

- Ingénieur(e) d’études en génie climatique

- Ingénieur(e) efficacité énergétique bâtiment

- Ingénieur(e) de recherche scientifique

- Thermicien(ne) de la recherche scientifique

Code(s) ROME :
  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1101 - Assistance et support technique client
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :




Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le Directeur de l’ENSGTI (Président du Jury)

Le Directeur des études

Le Directeur des relations internationales

L’enseignant responsable des stages de la spécialité Energétique

L’enseignant responsable des langues vivantes

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X

Le Directeur de l’ENSGTI (Président du Jury)

Le Directeur des études

Le Directeur des relations internationales

L’enseignant responsable des stages de la spécialité Energétique

L’enseignant responsable des langues vivantes

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le Directeur de l’ENSGTI (Président du Jury)

Le Directeur du CFA (CFA interne de l’UPPA)

Le Directeur des études

L’enseignant responsable des langues vivantes

Deux personnalités extérieures qualifiées, représentant le monde industriel

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
14-02-1992

Décret no 92-148 du 14 février 1992

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
02-02-2022

Arrêté du 7 décembre 2021 fixant la liste des écoles accréditées à délivrer un titre d’ingénieur diplômé, publié au JO le 02/02/2022

Date d'effet de la certification 01-09-2021
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 19 - 89 - -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP14240 RNCP14240 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’École Nationale Supérieure en Génie des Technologies Industrielles de l’université de Pau, spécialité énergétique
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet