Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Technicien en logistique d'entreposage

Active

N° de fiche
RNCP36237
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 311p : Gestion des flux et des stocks de marchandises
Formacode(s) :
  • 31734 : Magasinage
  • 31721 : Entreposage stockage
  • 31845 : Logistique
Date d’échéance de l’enregistrement : 21-04-2027
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DU TRAVAIL DU PLEIN EMPLOI ET DE L' INSERTION 11000007200014 - -
Objectifs et contexte de la certification :

Dans le respect des procédures et des règles d'hygiène et de sécurité, de sureté, de qualité, de protection de la santé des salariés et de prévention des risques au travail et dans le respect de la réglementation du travail et des cahiers des charges des clients, le technicien en logistique d'entreposage encadre une équipe d'opérateurs et contribue à l'organisation optimale des flux de marchandises dans un entrepôt.

Activités visées :

Le technicien en logistique d'entreposage recueille les informations nécessaires à l'organisation de l'activité et établit le planning des opérateurs afin d'assurer de manière optimale la disponibilité du personnel nécessaire à la réalisation de l'activité dans les délais impartis.
Il répartit les tâches entre les opérateurs en tenant compte de leurs compétences et des situations de handicap éventuelles. Il leur attribue les matériels adéquats et s'assure de la disponibilité et de l'état des zones de stockage, des matériels d'emballage, des engins de manutention, des outils informatiques et des équipements de protection individuelle.
Le technicien en logistique d'entreposage exerce un management de proximité et peut être amené à participer aux tâches de son équipe ou de ses collègues. Il coordonne, régule et contrôle en temps réel les activités de réception, de stockage, de préparation de commandes et d'expédition des marchandises dans la zone d'entreposage dont il est responsable. Il assure le suivi des stocks et veille à la conservation des marchandises. Il utilise un logiciel de gestion d'entrepôt.
Il suit l'activité individuelle et collective des opérateurs par l'intermédiaire de tableaux de bord qu'il renseigne et actualise. Il s'inscrit dans le processus de l'amélioration continue de l'entreprise en proposant des solutions d'amélioration logistiques et en participant à l'organisation de leur mise en place.
En relation avec les fournisseurs, les prestataires, les services internes de l'entreprise et les clients, il peut être amené à consulter et annoter des documents courants ou à échanger des informations simples en anglais niveau A2 du « CECRL » (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues).
Dans le contexte de son activité, le technicien en logistique d'entreposage intègre la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et applique au quotidien les principes du développement durable. Il s'assure de la protection et de la santé des personnes, de la sécurité des marchandises et des matériels, de la propreté des zones de travail, du tri des déchets et de l'utilisation rationnelle des outils de travail.
Le technicien en logistique d'entreposage exerce son activité dans les entrepôts ou magasins de stockage, pour des prestataires de service logistiques ou pour des entreprises industrielles, de commerce de gros, ou de distribution.
Il travaille sous la responsabilité d'un responsable d'exploitation ou d'un chef de dépôt qui définit des objectifs de performance (production, qualité et service client). Il organise son activité, dont il rend compte au quotidien, dans la limite de ses responsabilités et dans le cadre des règlementations et des procédures internes à l'entreprise.
Les conditions d'exercice de l'emploi et l'environnement du travail sont impactés par le mode d'organisation de l'entrepôt, son système de gestion informatisé, le degré d'automatisation du site, la nature et les caractéristiques des marchandises. L'emploi peut s'exercer dans un environnement bruyant et nécessite de nombreux déplacements dans l'entrepôt.
Le port d'équipements de protection individuelle est requis. En fonction des contraintes de l'activité du site, des fluctuations et aléas, ses horaires de travail peuvent être décalés ou postés et des astreintes sont possibles.

 

Compétences attestées :

1. Coordonner, réguler et contrôler l'activité liée aux flux de marchandises dans l'entrepôt

  • Contrôler les documents et les opérations liés aux flux de marchandises en entrepôt
  • Vérifier la conformité de l'implantation des marchandises, des stocks physiques et informatiques
  • Veiller au respect des règles de sécurité liées aux matériels de manutention et de stockage
  • Adapter au quotidien les activités liées aux flux de marchandises en entrepôt

2. Planifier et encadrer les activités d'une équipe d'opérateurs en entrepôt

  • Établir le planning des opérateurs en entrepôt
  • Suivre l'activité d'une équipe d'opérateurs en entrepôt dans un tableau de bord
  • Encadrer une équipe d'opérateurs en entrepôt
  • Participer à l'amélioration continue de l'entrepôt


 

Modalités d'évaluation :

Mise en situation professionnelle : 04 h 30 min

La mise en situation professionnelle se présente sous la forme d'une étude de cas.

Le candidat reçoit un dossier avec la description d'une entreprise fictive et des consignes relatives aux travaux à effectuer.

Il formalise ses travaux par écrit à l'aide des outils bureautiques.

Entretien technique : 01 h 00 min

L'entretien technique a lieu après la mise en situation. Il comporte deux parties :

- le candidat présente au jury les travaux effectués lors de la mise en situation professionnelle et le jury l'interroge à ce sujet (durée 45 minutes),

- le jury interroge le candidat au sujet de la compétence « Encadrer une équipe d'opérateurs en entrepôt » (durée 15 minutes).

Entretien final : 00 h 30 min

Y compris le temps d’échange avec le candidat sur le dossier professionnel. Le jury vérifie que le candidat a une représentation satisfaisante de la fonction et des rôles d’un technicien en logistique en entrepôt.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 06 h 00 min

RNCP36237BC01 - Coordonner, réguler et contrôler l'activité liée aux flux de marchandises dans l'entrepôt

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Contrôler les documents et les opérations liés aux flux de marchandises en entrepôt
Vérifier la conformité de l'implantation des marchandises, des stocks physiques et informatiques
Veiller au respect des règles de sécurité liées aux matériels de manutention et de stockage
Adapter au quotidien les activités liées aux flux de marchandises en entrepôt

 

Mise en situation professionnelle : 02 h 30 min

La mise en situation professionnelle se présente sous forme d’étude de cas.

Le candidat reçoit un dossier avec la description d’une entreprise fictive et des consignes relatives aux travaux à effectuer.

Il formalise ses travaux par écrit à l’aide des outils bureautiques.

Entretien technique : 00 h 30 min

L’entretien technique a lieu après la mise en situation.

Le candidat présente au jury les travaux effectués lors de la mise en situation professionnelle et le jury l’interroge à ce sujet.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 03 h 00 min

RNCP36237BC02 - Planifier et encadrer les activités d'une équipe d'opérateurs en entrepôt

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Établir le planning des opérateurs en entrepôt
Suivre l'activité d'une équipe d'opérateurs en entrepôt dans un tableau de bord
Encadrer une équipe d'opérateurs en entrepôt
Participer à l'amélioration continue de l'entrepôt

Mise en situation professionnelle : 02 h 30 min

La mise en situation professionnelle se présente sous forme d’étude de cas.

Le candidat reçoit un dossier avec la description d’une entreprise fictive et des consignes relatives aux travaux à effectuer.

Il formalise ses travaux par écrit à l’aide des outils bureautiques.

Entretien technique : 00 h 45 min

L’entretien technique a lieu après la mise en situation. Il comporte deux parties :

- le candidat présente au jury les travaux effectués lors de la mise en situation professionnelle et le jury l’interroge à ce sujet (durée : 30 minutes) ;

- le jury interroge le candidat au sujet de la compétence « Encadrer une équipe d'opérateurs en entrepôt » (durée 15 minutes).

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 03 h 15 min

 

 

 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le titre professionnel est composé de deux blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.

Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés.

Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Secteurs d’activités :

Tout secteur ou service commercial ou industriel comportant une activité de stockage, notamment les entrepôts, dédiés ou prestataires de service, les dépôts d'entreprise de production ou des plates-formes de distribution, les drives.

Type d'emplois accessibles :
  • chef d'équipe en entrepôt
  • chef d'équipe plateforme logistique
  • chef d'équipe logistique
  • chef de secteur logistique
  • responsable préparation, réception, expédition, tenue des stocks
  • responsable d'équipe logistique
  • chef de quai logistique
  • superviseur logistique
Code(s) ROME :
  • N1301 - Conception et organisation de la chaîne logistique
  • N1303 - Intervention technique d''exploitation logistique
Références juridiques des règlementations d’activité :

Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 338-1 et suivants ;
Arrêté du 22 décembre 2015 relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi ;
Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d'examen pour l'obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30/12/2015

Décret n°2016-954 du 11 juillet 2016 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l’emploi

Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
10/02/2022

Arrêté du 31 janvier 2022 portant révision du titre professionnel de technicien en logistique d'entreposage

Date de début des parcours certifiants 21-04-2022
Date d'échéance de l'enregistrement 21-04-2027
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 406 22 81 69 47
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP1899 RNCP1899 - TP - Technicien(ne) en logistique d’entreposage
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet