Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Technicien supérieur de maintenance industrielle

Active

N° de fiche
RNCP36247
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 201r : Technologie de commandes des transformations industrielles (contrôle, prévention, entretien)
Formacode(s) :
  • 31624 : maintenance industrielle
Date d’échéance de l’enregistrement : 15-02-2027
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DU TRAVAIL DU PLEIN EMPLOI ET DE L' INSERTION 11000007200014 - -
Objectifs et contexte de la certification :

Le technicien supérieur de maintenance industrielle réalise toutes les actions techniques, administratives et de management destinées à maintenir un bien ou à le rétablir pour qu'il puisse accomplir sa fonction requise durant son cycle de vie.

Activités visées :

Les missions du technicien supérieur sont repérées sur trois axes principaux, reflets des organisations et de la structure de l'emploi :

  • interventions techniques sur des installations industrielles pluri-technologiques en contexte d'exploitation : il effectue des opérations de maintenance préventive visant à prévenir l'apparition d'une défaillance, des opérations de maintenance corrective visant à rétablir le fonctionnement initial d'une machine défaillante et des opérations de maintenance prévisionnelle (ou prédictive) consistant à analyser les paramètres de fonctionnement d'une installation dans le but de détecter les dérives et les anomalies ;

  • organisation et gestion de maintenance : dans le respect de la stratégie de l'entreprise, il définit des opérations de maintenance, puis organise leurs mises en œuvre et leurs suivis. Cette organisation tient compte des éventuelles situations de handicap de collaborateurs ;

  • améliorations techniques et organisationnelles : il identifie, étudie et met en œuvre des projets permettant d'améliorer la fiabilité, la maintenabilité, la disponibilité et la sécurité des biens. Il vérifie les performances des actions réalisées.

En fonction de la taille de l'entreprise et de sa politique de maintenance, il est positionné sur une ou plusieurs de ces activités et intervient en autonomie sur un ou plusieurs domaines technologiques. Il travaille seul ou au sein d'une équipe dont il peut avoir la responsabilité. Il met en œuvre les mesures de prévention des risques, pour ses propres interventions et celles des personnes sous sa responsabilité. Dans ce cadre, il doit être en possession des habilitations nécessaires à la tenue de l'emploi, telle que l'habilitation électrique BR. Il intègre dans ses actions les principes du développement durable en vigueur dans son entreprise.

Au sein du service maintenance, il travaille principalement en collaboration avec le service production, mais aussi avec les services bureau d'études, bureau des méthodes et achats. Il peut également se déplacer pour intervenir chez des clients externes à l'entreprise. Pour les interventions techniques, le technicien supérieur de maintenance intervient directement sur les installations. La remise en état de sous-ensembles est réalisée en atelier de maintenance. La gestion et l'organisation des interventions ainsi que la conception des améliorations sont réalisées en bureau. Le technicien supérieur de maintenance s'adapte aux contraintes de sécurité spécifiques liées aux sites industriels. Ce travail est souvent assujetti à des astreintes comprenant des permanences la nuit, les week-ends et les jours fériés.

Compétences attestées :
  1. Réaliser la maintenance des éléments électromécaniques et d'automatisme d'installations industrielles
  • Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments électromécaniques et pneumatiques
  • Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments d'automatisme et d'asservissement

2. Réaliser la maintenance des éléments mécaniques et hydrauliques d'installations industrielles

  • Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments mécaniques
  • Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments hydrauliques

3. Assurer l'organisation et la gestion de maintenance d'installations industrielles

  • Concevoir un plan de maintenance et formaliser les documents associés
  • Animer une équipe et organiser la mise en œuvre des interventions de maintenance
  • Renseigner et exploiter un progiciel de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO)

4. Etudier et réaliser un projet de maintenance améliorative

  • Etudier et concevoir un projet de maintenance améliorative
  • Organiser et mettre en œuvre un projet de maintenance améliorative
Modalités d'évaluation :

Mise en situation professionnelle : 04 h 00 min

La mise en situation professionnelle est constituée de 4 phases :

Phase 1 - Durée 45 min, en présence du jury :

A partir d'une demande d'intervention, le candidat diagnostique une défaillance sur un équipement industriel automatisé pluri-technologique. Il identifie les modalités de remise en état et les conditions d'un fonctionnement conforme au cahier des charges.

Phase 2 - Durée 45 min, en présence d'un surveillant d'épreuve :

Le candidat complète, sur un outil informatique, un compte rendu détaillé décrivant son analyse et sa démarche de diagnostic.

Phase 3 – Durée 30 min, en présence du jury :

A partir d’une demande d’intervention, le candidat modifie le paramétrage d’un système de capteurs connectés installés sur un équipement pluritechnologique. Il vérifie le résultat de son intervention.

Phase 4 - Durée 2 h, en présence d'un surveillant d'épreuve :

Etude de cas : rédaction d'un plan de maintenance préventive comprenant l'identification et l'ordonnancement des opérations de maintenance ainsi qu'une proposition d'organisation et de pilotage de leur mise en œuvre.

Questionnaire professionnel : 00 h 40 min

Le questionnaire professionnel complète la mise en situation professionnelle et permet d'évaluer les connaissances associées aux compétences ciblées.

Le candidat répond par écrit en présence d'un surveillant d'épreuve.

Questionnement à partir de production(s) : 00 h 40 min

Le candidat présente au jury le rapport de son projet d'entreprise. La problématique concerne l'amélioration d'une installation industrielle. Quel que soit le thème présenté, le candidat argumente ses analyses et les solutions proposées, évalue les résultats réels ou escomptés du projet. A la suite de sa présentation, le candidat répond aux questions du jury.

Entretien final : 00 h 20 min

Y compris le temps d’échange avec le candidat sur le dossier professionnel.

Le jury s’assure que le candidat a intégré convenablement :

  • la compréhension globale du métier à travers ses 4 activités,
  • la déclinaison des compétences professionnelles transversales dans le métier de la maintenance,
  • la réalité des contraintes d'exercice spécifiques au métier de la maintenance industrielle.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 05 h 40 min

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36247BC01

Réaliser la maintenance des éléments électromécaniques et d'automatisme d'installations industrielles

Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments électromécaniques et pneumatiques

Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments d'automatisme et d'asservissement

Mise en situation professionnelle : 02 h 00 min

La mise en situation professionnelle est constituée de 3 phases :

Phase 1 - Durée 45 min, en présence du jury :

A partir d'une demande d'intervention, le candidat diagnostique une défaillance sur un équipement industriel automatisé pluri-technologique. La défaillance  concerne un des domaines technologiques suivants : électromécanique, pneumatique, automatisme ou asservissement. Il identifie les modalités de remise en état et les conditions d'un fonctionnement conforme au cahier des charges.

Phase 2 - Durée 45 min, en présence d'un surveillant d'épreuve :

Le candidat complète, sur un outil informatique, un compte rendu détaillé décrivant son analyse et sa démarche de diagnostic.

Phase 3 – Durée 30 min, en présence du jury :

A partir d’une demande d’intervention, le candidat modifie le paramétrage d’un système de capteurs connectés installés sur un équipement pluri-technologique. Il vérifie le résultat de son intervention.

Questionnaire professionnel : 00 h 30 min

Le questionnaire professionnel complète la mise en situation professionnelle et permet d'évaluer les connaissances associées aux compétences ciblées.

Le candidat répond par écrit en présence d'un surveillant d'épreuve.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 02 h 30 min

RNCP36247BC02

Réaliser la maintenance des éléments mécaniques et hydrauliques d'installations industrielles

Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments mécaniques

Réaliser les interventions de maintenance préventive, corrective et prévisionnelle sur des éléments hydrauliques

Mise en situation professionnelle : 02 h 00 min

La mise en situation professionnelle est constituée de 3 phases :

Phase 1 - Durée 45 min, en présence du jury :

A partir d'une demande d'intervention, le candidat diagnostique une défaillance sur un équipement industriel automatisé pluri-technologique. La défaillance concerne un des domaines technologiques suivants : mécanique et hydraulique. Il identifie les modalités de remise en état et les conditions d'un fonctionnement conforme au cahier des charges.

Phase 2 - Durée 45 min, en présence d'un surveillant d'épreuve :

Le candidat complète, sur un outil informatique, un compte rendu détaillé décrivant son analyse et sa démarche de diagnostic.

Phase 3 – Durée 30 min, en présence du jury :

A partir d’une demande d’intervention, le candidat modifie le paramétrage d’un système de capteurs connectés installés sur un équipement pluri-technologique. Il vérifie le résultat de son intervention.

Questionnaire professionnel : 00 h 30 min

Le questionnaire professionnel complète la mise en situation professionnelle et permet d'évaluer les connaissances associées aux compétences ciblées.

Le candidat répond par écrit en présence d'un surveillant d'épreuve.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 02 h 30 min

RNCP36247BC03

Assurer l'organisation et la gestion de maintenance d'installations industrielles

Concevoir un plan de maintenance et formaliser les documents associés

Animer une équipe et organiser la mise en œuvre des interventions de maintenance

Renseigner et exploiter un progiciel de gestion de maintenance assistée par ordinateur (GMAO)

Mise en situation professionnelle : 04 h 00 min

La mise en situation professionnelle est constituée de 2 phases :

Phase 1 - Etude de cas écrite - Durée 2 h, en présence d'un surveillant d'épreuve :

A partir d'historiques, d'indicateurs et de tableaux de bord, le candidat identifie et calcule les coûts de maintenance. Il décrit et argumente la mise en œuvre d'un plan de maintenance préventive.

Phase 2 - Etude de cas écrite - Durée 2 h, en présence d'un surveillant d'épreuve :

Dans un contexte reconstitué de travaux de maintenance, le candidat formalise la planification des opérations en intégrant l'ensemble des moyens nécessaires à leur réalisation.

Entretien technique : 00 h 30 min

L'entretien technique se rapporte à la phase 2 de la mise en situation professionnelle portant sur la planification d'opérations de maintenance.

Le jury questionne le candidat, évalue son appropriation des compétences mises en œuvre pour le suivi des travaux d'une équipe de maintenance.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 04 h 30 min

RNCP36247BC04

Etudier et réaliser un projet de maintenance améliorative

Etudier et concevoir un projet de maintenance améliorative

Organiser et mettre en œuvre un projet de maintenance améliorative

Mise en situation professionnelle : 03 h 00 min

Etude de cas écrite, en présence d'un surveillant d'épreuve :

Dans un contexte reconstitué, le candidat propose des améliorations techniques permettant d’augmenter les performances d’un équipement industriel.

Il construit le cahier des charges des améliorations et modifie les documents techniques s'y rapportant.

Entretien technique : 00 h 30 min

L'entretien technique se rapporte à l'étude de cas écrite.

Le candidat argumente ses propositions auprès du jury et évalue les gains escomptés.

Questionnaire professionnel : 00 h 30 min

Le questionnaire professionnel complète la mise en situation professionnelle et permet d'évaluer les connaissances associées aux compétences ciblées.

Le candidat répond par écrit en présence d'un surveillant d'épreuve.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 04 h 00 min

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le titre professionnel est composé de quatre blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.

Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés.

Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Secteurs d’activités :
  • La métallurgie
  • l'agroalimentaire
  • la pharmaceutique
  • la plasturgie
  • l'automobile
  • la chimie
  • le nucléaire
  • l'éolien
  • le transport aérien
  • le transport par rail ou par câble
  • la santé et
  • les loisirs
Type d'emplois accessibles :
  • technicien de maintenance industrielle

  • technicien de maintenance d'équipements de production/fabrication

  • électrotechnicien/électromécanicien/mécanicien/automaticien de maintenance

  • technicien méthodes maintenance

  • responsable ou chef d'équipe en maintenance industrielle

Code(s) ROME :
  • I1304 - Installation et maintenance d''équipements industriels et d''exploitation
  • I1302 - Installation et maintenance d''automatismes
Références juridiques des règlementations d’activité :

Articles R. 4544-9 et R. 4544-10 du code du travail : habilitation électrique BR délivrée par l'employeur

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
30/12/2015

Décret n°2016-954 du 11 juillet 2016 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l’emploi

Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
20/02/2022

Arrêté du 3 février 2022 relatif au titre professionnel de technicien supérieur de maintenance industrielle

Date d'effet de la certification 15-02-2022
Date d'échéance de l'enregistrement 15-02-2027
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 255 5 92 74 66
Lien internet vers le descriptif de la certification :

www.travail-emploi.gouv.fr


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP2469 RNCP2469 - TP - Technicien(ne) supérieur(e) de maintenance industrielle
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet