Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

UX designer

Active

N° de fiche
RNCP36289
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 320 : Spécialites plurivalentes de la communication et de l'information
Formacode(s) :
  • 46347 : stratégie communication numérique
  • 46270 : création site internet
Date d’échéance de l’enregistrement : 25-03-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
L ECOLE MULTIMEDIA 40441398100014 L'École Multimédia https://www.ecole-multimedia.com
Objectifs et contexte de la certification :

Travaillant en agence ou au sein des services communication et marketing des organisations, l’UX designer (User eXperience designer, en français designer d’expérience utilisateur) est chargé de concevoir des expériences utilisateurs singulières, intuitives, fonctionnelles, innovantes, pertinentes et engageantes sur différentes interfaces (sites internet, applications mobiles…). Il doit répondre aux demandes (voire les anticiper) des consommateurs, qui recherchent les meilleurs services et/ou produits et à celles des entreprises qui souhaitent se démarquer de la concurrence, fidéliser de nouveaux clients, obtenir une meilleure visibilité et une plus forte audience, et favoriser ainsi un retour positif sur les investissements réalisés.
Dans l’enquête des Designers Interactifs sur « La place du design numérique dans la stratégie des entreprises françaises » publiée en mars 2020, il apparaît que 80 % des entreprises interrogées disposent d’une direction ou d’un département de design centralisé, dans lequel l’UX design est le domaine d’intervention représenté à 84%.  
Cette situation a fait de l’UX design un métier en développement et un choix de carrière particulièrement attractif pour les jeunes professionnels, mais aussi pour ceux, expérimentés, à la recherche d’opportunités nouvelles.
La certification de l’Ecole Multimédia valide l’obtention des compétences requises sur les offres de postes, à savoir : l’analyse d’une demande client et le cadrage d’un projet de design d’expérience utilisateur, l’analyse des utilisateurs et spécification de leurs besoins, la conception avec et pour les utilisateurs et le prototypage des interfaces et les tests.  

Activités visées :

- Recueil et étude d’un brief client, d’un appel d’offre et/ou d’un cahier des charges.
- Étude du contexte, de la cible, des interfaces et des contraintes et obligations du client.
- Étude de la concurrence.  
- Étude des comportements et des usages actuels des utilisateurs/consommateurs.
- Proposition au client d’une démarche de conception centrée utilisateur, incluant un budget et un planning.  
- Identification des profils cible d’utilisateurs.
- Recueil de données sur le public cible en l’observant ou en l’interrogeant.  
- Synthèse des données recueillies sous la forme de personas.
- Cartographie de l’expérience des utilisateurs sur les interfaces du site, produit ou service d’un client.
- Communication avec un client et l’équipe projet lors de présentations orales et/ou de réunions de conception.  
- Organisation d’ateliers de conception collaborative impliquant les utilisateurs et les parties prenantes du projet (chefs de projet, graphistes, développeurs…).
- Production d’un livrable présentant les orientations issues des ateliers de conception.  - Réalisation de plusieurs prototypes.
- Rédaction d’un protocole de tests rigoureux et duplicable au regard des objectifs du projet.
- Ajustement des prototypes suite aux tests utilisateurs.

Compétences attestées :

- Analyser la demande d’un client.

- Évaluer les interfaces existantes.

- Inventorier et analyser les concurrents.

- Cartographier les usages des utilisateurs.

- Définir les conditions de la mise en œuvre du processus de conception orientée utilisateur.

- Construire un protocole de recherche utilisateurs.

- Collecter des données existantes sur les utilisateurs.

- Recueillir de nouvelles données.

- Structurer les données recueillies.

- Modéliser un parcours et des expériences utilisateur.

- Animer des réunions de concertation avec les parties prenantes du projet.

- Organiser et animer des ateliers de design thinking.  

- Animer un atelier d’idéation.

- Appliquer et/ou adapter les méthodes d’animation d’un atelier de conception.

- Impliquer les différents acteurs du projet dans les ateliers d’idéation.

- Rédiger une documentation.  

- Réaliser des modèles de conception et des parcours utilisateurs.

- Structurer les contenus, en respectant les règles d’ergonomie et d’architecture de l’information.

- Réaliser des « croquis » présentant l’organisation des différents éléments d’une interface.

- Créer un prototype fonctionnel.

- Réaliser et/ou piloter des tests.  

- Synthétiser les propositions dans un document comprenant les prototypes.   

Modalités d'évaluation :

Présentation orale devant le jury et remise d’un cahier de préconisations décrivant les analyses réalisées, la description du contexte d’usage des utilisateurs et du système, ainsi que les opportunités et contraintes du client.
Présentation orale devant le jury et remise de documents comprenant la recherche utilisateurs et son analyse, la justification des parti pris, les fiches personas et les cartes d’expériences.
Présentation orale devant le jury et remise de documents comprenant l’analyse des ateliers d’idéation réalisés et des propositions d’orientations du projet.
Présentation d’un prototype devant le jury et remise de documents comprenant l’ensemble de préconisations de conception.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36289BC01

Analyser une demande client et cadrer un projet de design d’expérience utilisateur

C1.1 - Analyser la demande d’un client, en s’appuyant sur la lecture du brief, afin de définir précisément la problématique à résoudre et les objectifs d’un projet.

C1.2 - Évaluer les interfaces existantes (sites, applications mobiles, objets connectés, etc), en analysant leur utilisabilité et conformité au regard des critères ergonomiques, d’accessibilité et/ou de respect aux normes, à la réglementation et aux référentiels métiers, afin de réaliser un audit précis de l’existant.

C1.3 - Inventorier et analyser les concurrents à l’aide de représentations graphiques (mapping concurrentiel, matrice ou radar) adaptées, afin de positionner le client dans son environnement (marché, concurrence, codes en vigueur, culture, utilisabilité des interfaces, économie).

C1.4 - Cartographier les usages des utilisateurs actuels par rapport à leur activité et au contexte, en faisant des recherches documentaires dans les bases de données existantes (statistiques, scientifiques, études de marché…), afin d’établir une grille de lecture des comportements connus.

C1.5 - Définir les conditions de la mise en œuvre du processus de conception orientée utilisateur (analyse du besoin, idéation, prototypage, tests), en déterminant la méthodologie, les étapes clés, les outils, afin de permettre au client de s’engager et de valider une proposition de budget et de planning.

C1.6 - Organiser une veille, en utilisant des outils de collecte et d'organisation de l'information et en faisant preuve de curiosité, afin d'analyser l'évolution des technologies et les innovations du métier.

C1.7 - Formaliser et présenter clairement (à l’écrit et à l’oral) ses préconisations, afin de permettre au client et/ou aux collaborateurs une bonne compréhension de la (ou des) propositions.

C1-8 - Permettre de comprendre à tous l’importance d’utiliser une conception orientée utilisateurs, en argumentant son travail afin de démontrer la pertinence des choix en termes de satisfaction des utilisateurs et de retour sur investissement. 

Mise en situation professionnelle réelle ou simulée : Un brief est remis au candidat à la certification, comprenant le descriptif des attentes des utilisateurs, le périmètre d’action, les fonctionnalités et les contraintes techniques (géo localisation, bluetooth, intelligence artificielle, bases de données…), le délai de réalisation et une estimation du budget.

Présentation orale devant le jury, et remise de documents écrits : Le candidat à la certification doit réaliser et présenter un cahier de préconisations décrivant les analyses réalisées, un parti pris méthodologique et une reformulation du brief, la description du contexte d’usage des utilisateurs et du système ainsi que les opportunités et contraintes du client.   

RNCP36289BC02

Analyser des utilisateurs et spécifier leurs besoins

C2-1 - Construire un protocole de recherche utilisateurs, en s’appuyant sur les spécificités du projet, le temps et budget alloué, afin d’optimiser la collecte de données.

C2-2 - Collecter des données existantes sur les utilisateurs à l’aide de baromètres, résultats d’instituts de sondage, travaux de recherche, études sociologie/psychologie…, afin de les classer dans des groupes différenciés (par exemple experts et novices).

C2-3 - Recueillir des données (comportements, attitudes et habitudes, connaissances, compétences, fonctions, niveau d’expérience, éducation, caractéristiques physiques, psychologiques, niveau d’accessibilité…), à l’aide de questionnaires, d’entretiens individuels, de focus groupe et d’observations in situ, afin de recenser les comportements des utilisateurs, de déceler de nouvelles attitudes et de dégager des modèles de tâches.

C2-4 - Structurer les données recueillies en identifiant et analysant les principaux comportements (patterns) utilisateurs sur lesquels la conception va être centrée, afin de concevoir des archétypes d’utilisateurs (fiches personas) mettant en avant les comportements, les motivations, les freins des utilisateurs

C2-5 - Modéliser un parcours et des expériences utilisateur en réalisant une carte d’expérience (expérience map) et en identifiant les principaux points critiques du parcours utilisateur, afin de permettre à tous de comprendre le comportement d’un utilisateur et les opportunités d’améliorations.

C2-6 - Animer des réunions de concertation avec les parties prenantes du projet afin de leur proposer des recommandations d’amélioration de l’expérience au regard des analyses détaillées, en faisant preuve de pédagogie et d’écoute.

C2-7 - Organiser la communication, en mettant en place (ou en s’adaptant à) des outils et moyens adaptés (réunions de cadrage, plateforme de travail collaborative, points d’étapes…) afin de partager les informations nécessaires à la réalisation du projet, de permettre le suivi de la production à tous les acteurs du projet et d’en assurer la qualité et la cohérence. 

Mise en situation professionnelle réelle ou simulée Un cahier de préconisation est remis aux candidats à la certification. Il comprend :  - La description du produit (ou du service) et de ses principaux enjeux,  - La description des utilisateurs cible, - Le descriptif des opportunités et contraintes du client.

Présentation orale devant le jury et remise de documents écrits Le candidat à la certification doit réaliser et présenter un document comprenant une recherche complète sur les utilisateurs et son analyse, la justification des parti pris méthodologiques de recherche utilisateurs, la synthèse des connaissances grâce à la réalisation de fiches personas et de cartes d’expériences.  

RNCP36289BC03

Concevoir avec et pour les utilisateurs

C3-1 - Organiser et animer des ateliers de design thinking (conception créative), sur la base d’un processus de co-créativité impliquant l’utilisateur final, afin de modéliser des solutions prenant en compte les points de vue des utilisateurs et des parties prenantes.

C3-2 - Animer un atelier d’idéation, à l’aide de brainstorming, carte d’idéation, brainwriting…, afin d’explorer toutes les idées et propositions.

C3-3 - Appliquer et/ou adapter les méthodes d’animation d’un atelier de conception, en utilisant différents outils : tri de carte, design studio, storyboarding, cartes d’empathie, personas, de maquettage, scénarios d’usages et de cartes d’expérience, design studio,

C3-4 – Impliquer les différents acteurs du projet (chefs de projet, graphistes, développeurs…) dans les ateliers d’idéation, afin de prendre en considération leurs différentes expertises métier et rendre faisable le projet.

C3-5 - Rédiger une documentation reprenant les conclusions des ateliers de conception obtenues, afin de permettre à tous d’avoir une bonne visibilité du projet.   

Mise en situation professionnelle réelle ou simulée Un cahier de préconisation est remis aux candidats à la certification. Il comprend :  - La description du produit (ou du service) et de ses principaux enjeux, - une synthèse de la recherche utilisateur (personae, carte d’expérience, customer journey, job to be done…), - Les éléments à concevoir, - Le descriptif des opportunités et contraintes du client.

Présentation orale devant le jury remise de documents écrits Le candidat à la certification doit réaliser et présenter un livrable comprenant : - un planning d’ateliers d’idéation, comprenant le descriptif de chaque atelier, - l’analyse des ateliers réalisés,  - des propositions d’orientations du projet. 

RNCP36289BC04

Prototyper et tester des interfaces

C4.1 - Réaliser des modèles de conception (design patterns) et des parcours utilisateurs, en reprenant les grandes lignes d’une solution, afin de rendre compréhensible(s) la(les) propositions.

C4-2 - Structurer les contenus, en respectant les règles d’ergonomie et d’architecture de l’information appliquées aux interfaces digitales, ainsi que les règles d’accessibilité (dans le respect des protocoles et préconisations émises par le W3C - World Wide Web Consortium), afin de faciliter l’utilisation globale de l’objet et offrir aux utilisateurs la meilleure expérience possible.

C4-3 - Réaliser des « croquis » présentant l’organisation des différents éléments d’une interface, en utilisant les techniques du sketching et du zoning, afin de permettre à tous de s’y référer.

C4-5 - Créer un prototype fonctionnel, en utilisant un logiciel de prototypage (type Adobe XD, Sketch, Axure RP, Figma…), afin de matérialiser l’architecture des solutions imaginées en atelier.

C4-6 - Définir des critères d’acceptation du point de vue qualitatif et quantitatif, en fonction des objectifs définis préalablement (temps d’exécution des tâches, nombres d’erreurs, recours à une aide externe, rythme d’apprentissage, satisfactions…) et au regard des objectifs opérationnels et financiers, afin de fixer un cadre et des objectifs précis.

C4-7 - Réaliser et/ou piloter des tests impliquant les utilisateurs et exécutés en conditions réelles (environnement, déroulement, conditions de passation), à l’aide de différentes méthodes : tests in situ, outils psychométriques, échelle d’utilisabilité…, et en évaluant la pertinence d’effectuer une ou des itérations (retour à une étape précédente), afin de détecter d’éventuelles difficultés d’utilisabilité.

C4-8 - Synthétiser les propositions dans un document comprenant les prototypes, afin que les différents acteurs du projet puissent s’approprier la(les) proposition(s).  

Mise en situation professionnelle réelle ou simulée Un cahier de préconisation définissant les besoins est remis aux candidats à la certification. Il comprend :  - La description du produit (ou du service)  - Les orientations du produit, - Le parcours des utilisateurs et leurs spécifications, - Les éléments à concevoir.

Présentation orale devant le jury et remise de documents écrits Réalisation et présentation d’un prototype présentant : - les différentes zones des interfaces,  -  l’arborescence (structure de pages en cascade),   - les différents types de contenus des écrans (wireframe),  - les caractéristiques des interactions présentes dans les interfaces. - l’élaboration d’un test utilisateur - l’analyse des résultats du test utilisateur permettant de formuler un ensemble de préconisations de conception.  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification professionnelle d'UX designer est obtenue  par la capitalisation des 4  blocs de compétences qui la composent et la validation du  jury final. Si un candidat à la  certification possède un (ou  plusieurs) blocs de compétences acquis par  le biais d'une autre  certification (y compris en VAE), ses compétences  pourront  alors être considérées comme  équivalentes, (après examen du référentiel), à un (ou  plusieurs) blocs  de compétences de la certification d'UX designer de l'École Multimédia.   

Secteurs d’activités :

Les UX designers exercent leur activité dans des structures variées : agences  de communication, de création, de publicité, de design et spécialisées  en UX Design, pure players, entreprises utilisatrices (chez  l’annonceur), entreprises accompagnatrices de la transformation digitale  des entreprises. Ils travaillent principalement en tant que salariés, mais peuvent également  offrir leurs services en tant qu'indépendants, avec un statut adapté.

Type d'emplois accessibles :

Les titulaires de la certification peuvent accéder à différentes fonctions comme : ergonome; lead  UX / lead UX designer; UX/UI designer; expert UX; designer d’expérience  utilisateur; UX researcher; concepteur d'expérience utilisateur;  responsable parcours client; product owner; product designer;  CX designer (experience client); CCO (chief customer officer).   

Code(s) ROME :
  • E1205 - Réalisation de contenus multimédias
  • E1104 - Conception de contenus multimédias
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier d'UX designer  n'est pas réglementé. En revanche, ses activités doivent se conformer au  droit applicable au numérique (loi sur l’accessibilité, loi sur le  handicap, traitement de données, respect de la vie privée, RGPD,  déclarations CNIL...).    

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

L’accès au dispositif de la certification d’UX designer se fait selon les critères suivants :  
- Être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau 5 (nomenclature européenne - Décret N°2019-14 du 8 janvier 2019) dans un des domaines suivants : graphisme, gestion de projet digital ou sciences humaines (psycho, socio, ergonomie…) ou
- Avoir acquis des compétences de manière autonome ou par le biais d’une expérience significative dans les domaines du graphisme, de la gestion de projet digital ou des sciences humaines (psycho, socio, ergonomie…) et avoir acquis les compétences suivantes :     
- Maîtriser la langue française : compréhension, analyse, expression écrite, orthographe, syntaxe, vocabulaire.  
- Avoir une bonne culture digitale : l’histoire du web, les grands acteurs du web, les réseaux sociaux, les différents devices, les sites de référence, les tendances de la sphère technologique, les différences entre un site et une application…  
- Connaître les méthodes de gestion d'un projet digital, tel que la définition et la clarification des objectifs, la planification du projet, le suivi de la réalisation et la gestion du rendu des réalisations pour clôturer un projet ou connaître les méthodes de conception graphique d'un projet digital, tel que l’analyse de la demande, la compréhension de la marque, la présentation d’un concept, l’univers visuel à travers une planche de tendances.
- Utiliser un ordinateur
- Utiliser des outils bureautiques (type Word, Excel).  
- Internet : utiliser les moteurs de recherche, les messageries instantanées, un navigateur web (gérer des favoris, ouvrir de nouveaux onglets…).  
- Utiliser un smartphone, une tablette : charger une application, scroller…  
- Faire preuve d’esprit d’équipe, de flexibilité, de capacité à prendre des décisions, d’intelligence émotionnelle, d’esprit critique.  



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

Le président du jury (professionnel extérieur à l’École Multimédia)  
3 professionnels extérieurs    
2 référents de l’École Multimédia      

Par expérience X

Le président du jury (professionnel extérieur à l’École Multimédia)  
3 professionnels extérieurs    
2 référents de l’École Multimédia      

En contrat de professionnalisation X

Le président du jury (professionnel extérieur à l’École Multimédia)  
3 professionnels extérieurs    
2 référents de l’École Multimédia      

Après un parcours de formation continue X

Le président du jury (professionnel extérieur à l’École Multimédia)  
3 professionnels extérieurs    
2 référents de l’École Multimédia      

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Le président du jury (professionnel extérieur à l’École Multimédia)
3 professionnels extérieurs  
2 référents de l’École Multimédia     

Par candidature individuelle X

Le président du jury (professionnel extérieur à l’École Multimédia)  
3 professionnels extérieurs    
2 référents de l’École Multimédia      

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 25-03-2022
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 25-03-2025
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2017|2020|2019|2018|2021
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 18 0 87 87 -
2019 37 0 97 97 84
2018 38 0 94 94 97
2017 39 0 92 92 97
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet