Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en architectures systèmes-réseaux et en sécurité informatique

Active

N° de fiche
RNCP36296
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
Formacode(s) :
  • 31006 : sécurité informatique
  • 31038 : audit informatique
  • 24231 : réseau informatique
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 97%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 96%
Date d’échéance de l’enregistrement : 25-03-2027
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ANAPIJ - 92100 53145866900045 ESGI https://www.esgi.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Le développement de solutions informatiques implique de nombreux risques pour les systèmes d'informations. Ainsi, l’optimisation des environnements nécessaires à la conception et au déploiement de solutions informatiques implique également d’entrevoir les risques et les failles potentielles liées à la sécurité et la protection des systèmes et des réseaux.

Dans ce contexte, les besoins en recrutement dans la filière informatique ont évolué, et parmi les compétences recherchées peuvent être mentionnées la définition de la stratégie et la supervision de la sécurité des systèmes d’informations, ou encore la connaissance et l’intégration des normes de sécurité et de conformité, mais également, le besoin d'expert sachant rationnaliser les coûts et optimiser les ressources à allouer aux infrastructures informatiques.  

Activités visées :

Dans le cadre de ses missions, l’expert en architectures systèmes-réseaux et en sécurité informatique peut mener les activités suivantes :    

1. L’analyse et la conception des infrastructures techniques, systèmes et réseaux s’appuyant sur une veille technique et stratégique et en réponse à des besoins identifiés. 

2. Le management de projets informatiques complexes, en maîtrisant toutes les étapes nécessaires à la mise en production d’une solution informatique. 

3. La supervision et l’amélioration des infrastructures déployées en s’assurant d’une évolutivité des solutions informatiques et de leurs usages en condition réelle. 

4. L’identification des risques et la définition de la politique de sécurité informatique propre à une organisation en s’assurant que la surface d’attaque du système d’information soit limitée autant que possible.  

Compétences attestées :

Conduire une veille sur les technologiques afin d’identifier les innovations technologiques et stratégiques pouvant être implémentées dans le SI. 

Auditer le système d’information afin de cibler les besoins en matière de sécurité informatique.  

Identifier les solutions pouvant être déployées au sein du SI dans une logique de coûts/performance, pour définir des solutions répondant à des besoins fonctionnels et opérationnels.  

Concevoir une infrastructure dans une logique d’efficience ;  afin de concevoir une solution répondant au besoin de l’infrastructure. 

Définir les spécifications techniques de la solution afin de produire le cahier des charges technique et fonctionnel du projet.   

Elaborer le cahier des charges afin de définir la roadmap du projet. 

Définir la méthodologie de gestion de projet afin d’optimiser sa mise en œuvre. 

Contrôler le déroulement du projet du SI pour s’assurer formellement que la solution est conforme aux spécifications et attendus en termes de ROI pour le projet. 

Manager les équipes au sein du projet pour mener à bien les phases de développement, de tests et d’intégration du projet. 

Piloter l’environnement technique afin d’optimiser l’intégration de l’infrastructure. 

Concevoir un système de supervision :afin de vérifier que l’architecture soit conforme à la demande du commanditaire. 

Optimiser l’infrastructure en place pour assurer l’évolutivité de l’infrastructure.  

Réadapter l’architecture en place afin de conserver le même niveau de service pour tous les utilisateurs. 

Piloter la migration de l’infrastructure pour assurer l’adaptabilité de l’infrastructure à la charge utilisateur. 

Adapter la documentation technique au cycle de vie de l’architecture pour assurer l’évolutivité et la maintenabilité de l’architecture. 

Concevoir la stratégie de sécurité du SI pour définir les solutions de sécurité pour le SI. 

Comparer les méthodes de gouvernance de sécurité du SI afin de conseiller la direction de l’organisation sur les solutions à mettre en œuvre pour sécuriser le SI. 

Mettre en œuvre les solutions de sécurisation afin de réduire la surface d’attaque du système informatique. 

Valider l’innocuité d’une solution informatique afin de limiter le degré d’exposition du SI et mettre en échec des attaques potentielles. 

Développer une culture de sécurité informatique pour assurer la conduite du changement au sein de la DSI. 

Modalités d'évaluation :

Les compétences sont validées au travers de mises en situation professionnelle, de cas pratique et de projets.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36296BC01

Analyser et concevoir les infrastructures répondant à des besoins identifiés.

C.1.1. Conduire une veille sur les technologiques afin d’identifier les innovations pouvant être implémentées dans le SI.

C.1.2. Auditer le système d’information afin de cibler les besoins en matière de sécurité.  

 

C.1.3. Identifier les solutions pouvant être déployées au sein du SI pour définir des solutions répondant à des besoins fonctionnels et opérationnel. 

C.1.4. Concevoir une infrastructure afin de concevoir une solution répondant à un besoin identifié. 

E.1.1 Mise en situation professionnelle : conduire une veille technologique 

Pour le compte d’une DSI avec une problématique spécifique, le candidat va concevoir un rapport de veille en proposant un benchmark de solutions informatiques à implémenter. A travers ce livrable, le candidat rendra compte de la qualité de sa veille et de la pertinence des solutions identifiées. La mise en situation professionnelle fera l’objet d’un livrable multimédia.

    E.1.2 Mise en situation professionnelle : développement de la gouvernance d’un SI

En équipe, le candidat va devoir élaborer le plan de gouvernance du SI dans l’objectif d’implémenter une nouvelle solution. Pour cela, le candidat doit : 

- Conduire l’audit du SI afin d’établir un état des lieux en termes de gestion des ressources (humaines, matérielles…) et des risques associés ;  

- Proposer un plan d’action à court, moyen et long terme permettant le remaniement ou le développement d’une nouvelle architecture au sein du SI ; 

- Concevoir l’étude de faisabilité de la solution à implémenter ;  

- Sélectionner les ressources à allouer et définir les étapes clés et indicateurs à mettre en place pour s’assurer de l’évolution du SI existant.

La mise en situation professionnelle fera l’objet d’un rapport d’écrit et d’une soutenance orale devant un jury 

RNCP36296BC02

Manager les projets du système d’information

C.2.1.1 Définir les spécifications techniques de la solution afin de produire le cahier des charges technique du projet.

C.2.1.2 Elaborer le cahier des charges afin de définir la roadmap du projet. 

C.2.2 Définir la méthodologie de gestion de projet afin d’optimiser sa mise en œuvre. 

C.2.3 Contrôler le déroulement du projet du SI pour s’assurer formellement que la solution est conforme aux spécifications et attendus en termes de ROI pour le projet.

C.2.4 Manager les équipes au sein du projet pour mener à bien les phases de développement, de tests et d’intégration du projet. 

E.2.1 Mise en situation professionnelle : Le candidat doit produire un rapport d’activités complet sur une situation professionnelle réelle.

E.2.2 Mise en situation professionnelle : En équipe, le candidat doit conduire un projet informatique complet pour un client professionnel (une institution, une association ou une entreprise). Cette mise en situation professionnelle fera l’objet d’un rapport d’écrit et d’une soutenance orale devant un jury. 

RNCP36296BC03

Superviser le déploiement et l’amélioration des infrastructures.

C.3.1 Piloter l’environnement technique afin d’optimiser l’intégration de l’infrastructure. 

C.3.2 Concevoir un système de supervision afin de vérifier que l’architecture sera conforme à la demande du commanditaire.

C.3.3 Optimiser l’infrastructure en place pour assurer l’évolutivité de l’infrastructure. 

C.3.4 Réadapter l’architecture en place afin de conserver le même niveau de service pour tous les utilisateurs. 

C.3.5 Piloter la migration de l’infrastructure pour assurer l’adaptabilité de l’infrastructure à la   charge utilisateur.

C.3.6. Adapter la documentation technique au cycle de vie   de l’architecture pour assurer l’évolutivité et la maintenabilité de   l’architecture.     

E.3.1 Mise en situation professionnelle : développement de la gouvernance d'un SI : En équipe le candidat va devoir évaluer et superviser l'environnement technique d'une solution informatique. La mise en situation fera l'objet d'un rapport écrit et d'une soutenance devant un jury.

E.3.2 Mise en situation professionnelle : Lors d’un projet annuel et dans le contexte d’un système informatique en usage réel, le candidat va devoir proposer des scénarii d’augmentation et de diminution de charges en identifiant des solutions concrètes selon les problématiques identifiées. La mise en situation fera l’objet d’un rapport écrit et d’une soutenance devant un jury.    

E.3.3 Cas pratique professionnel :   Dans un contexte de migration de solutions informatiques, le candidat va devoir présenter un ordre logique de migration et le justifier.  Le cas pratique fera l’objet d’un rapport écrit.  

RNCP36296BC04

Identifier les risques et définir la politique de sécurité du système d’information.

C.4.1. Concevoir la stratégie de sécurité du SI pour définir les solutions de sécurité pour le SI.

C.4.2. Comparer les méthodes de gouvernance de sécurité du SI afin de conseiller la direction de l’organisation sur les solutions à mettre en œuvre pour sécuriser le SI.

C.4.3. Mettre en œuvre les solutions de sécurisation afin de réduire la surface d’attaque du système   informatique. 

C.4.4. Valider l’innocuité d’une solution informatique afin de limiter le degré d’exposition du SI et mettre en   échec des attaques potentielles.

C.4.5. Développer une culture de sécurité informatique pour assurer la conduite du changement au sein de la DSI.     

E.4.1. Cas pratique professionnel : Le candidat doit produire un rapport technique sur une maquette (systèmes et réseaux) à sécuriser dans une logique défensive. Le cas pratique fera l’objet d’un rapport écrit.

E.4.2 Mise en situation professionnelle :  En équipe (red team), le candidat va devoir travailler sur un réseau réel présentant des failles de sécurité et produire un rapport de restitution en conduisant l’audit de l’état du réseau, retraçant la chronologie de l’attaque, et préconisant des solutions à court, moyen et long terme.  La mise en situation professionnelle fera l’objet d’un rapport d’écrit et d’une soutenance orale devant un jury.

E.4.3 Mise en situation professionnelle : développement de la gouvernance du SI - En équipe, le candidat va devoir proposer un plan d’action à mettre en œuvre pour piloter la gestion des incidents majeurs d’un SI. Dans ce contexte, le candidat doit concevoir un protocole de contrôle des applications en cas d’incident majeur, et développer la communication associée en situation de crise. La mise en situation professionnelle fera l’objet d’un rapport d’écrit et d’une soutenance orale devant un jury. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

L'obtention de chaque bloc de compétences fait l'objet de la délivrance d'une attestation de compétences. La validation de l'ensemble des blocs de compétences permet la délivrance de la certification.        

Secteurs d’activités :

Grâce à sa posture stratégique et transversale, l’Expert en architectures systèmes-réseaux et en sécurité informatique peut viser différentes typologies organisationnelles. Il peut travailler au sein d’une DSI d’une ETI ou d’un grand groupe, au sein d’une ESN (Entreprises de Services Numériques), ou au sein d’un cabinet de conseil.

Type d'emplois accessibles :

Architecte des systèmes d’information / Ingénieur Systèmes et réseaux  / Ingénieur réseaux et sécurité  / Architecte systèmes et réseaux / Architecte Cloud  / Consultant en sécurité informatique / Architecte sécurité  / Consultant cybersécurité  / Consultant en sécurité des systèmes d’information  / Directeur des services informatiques   

Code(s) ROME :
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
  • M1805 - Études et développement informatique
  • M1803 - Direction des systèmes d''information
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier n'est pas réglementé en tant que tel ; cependant cet expert veille à la prise en compte et au respect des aspects éthiques, d'écoresponsabilité et réglementaires (RGPD, accessibilité numérique,...)  liés à son activité, ainsi qu'aux bonnes pratiques que le marché rend normatives (notamment en termes de sécurité : CISA, ISO, EBIOS, ANSSI,...)

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Être titulaire d’un niveau 6 dans les domaines de l’informatique et/ou du numérique. 

Présentation d’un dossier de candidature et examen d’entrée sous la forme d’écrits et d’un entretien avec un jury, portant avant tout sur les objectifs et la motivation du postulant, et qui peuvent : comporter des éléments d'appréciation relatifs à des aspects plus techniques, et/ou porter sur les stages préalablement menés et toutes autres expériences professionnelles pertinentes effectués par les postulants



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 7 membres :  4 représentants du monde professionnel dont 2 employeurs et 2 salariés et 3 représentants de l’organisme certificateur. 

Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de 7 membres :  4 représentants du monde professionnel dont 2 employeurs et 2 salariés et 3 représentants de l’organisme certificateur. 

En contrat de professionnalisation X

Le jury est composé de 7 membres :  4 représentants du monde professionnel dont 2 employeurs et 2 salariés et 3 représentants de l’organisme certificateur. 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury est composé de 7 membres :  4 représentants du monde professionnel dont 2 employeurs et 2 salariés et 3 représentants de l’organisme certificateur. 

En contrat d’apprentissage X

Le jury est composé de 7 membres :  4 représentants du monde professionnel dont 2 employeurs et 2 salariés et 3 représentants de l’organisme certificateur. 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 25-03-2022
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 25-03-2027
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 159 3 97 95 -
2019 145 0 98 97 -
2018 85 1 99 97 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP28332 RNCP28332 - Expert en ingénierie de l'informatique et des systèmes d'information
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet