L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

233 : Bâtiment

230 : Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois

232 : Bâtiment

Icon formacode

Formacode(s)

22293 : Conduite travaux BTP

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

25-03-2025

Niveau 7

233 : Bâtiment

230 : Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois

232 : Bâtiment

22293 : Conduite travaux BTP

25-03-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
ASS ECOLE SPECIA TRAVA PUBLI BATIM INDUS 32500211100012 ESTP Paris https://www.estp.fr/

Objectifs et contexte de la certification :

La gestion d'un projet de construction est rendue plus complexe par la prise en compte de nouveaux enjeux environnementaux, sociétaux, numériques. La prise en compte de cette complexité est une obligation pour le manager d'opération complexe en entreprise générale. Celui-ci  est le responsable unique de la conduite de l’ensemble du projet vis-à-vis du client. Les opérations en entreprise générale sont complexes selon 2 niveaux : l’acte de construire lui-même mais également le projet pris dans son ensemble.

Activités visées :

Piloter les premiers éléments de conception d’une opération complexe jusqu’à l’élaboration de l’offre en appliquant la stratégie de l’entreprise générale

   - Analyse de l’opération

   - Analyse de la programmation  

   - Conception de l’avant-projet sommaire de l’opération en vue du concours

   - Élaboration d’une offre

Finaliser la conception d’une opération complexe en entreprise générale en maîtrisant les risques globaux grâce aux études techniques

   - Supervision des études techniques : physique du bâtiment     

   - Supervision des études techniques : infrastructures, structures et façades

   - Supervision des études techniques CVC (Climatisation, Ventilation, Chauffage)

   - Supervision des études techniques : production d’énergies renouvelables

   - Supervision des études techniques : électricité

 Piloter la réalisation d’un ouvrage performant d’une opération complexe en entreprise générale

   - Prise en charge du dossier Transfert et préparation de l'organisation du chantier de l’opération 

   - Pilotage de l’exécution du chantier TCE de l’opération jusqu’à la réception

   - Gestion des contrats et de l'économie du chantier

   - Anticipation de l’exploitation - maintenance et /ou après-vente  

Compétences attestées :

Piloter les premiers éléments de conception d’une opération complexe jusqu’à l’élaboration de l’offre en appliquant la stratégie de l’entreprise générale 

Déterminer les opportunités et risques d’un projet en recueillant dans un temps limité toutes les informations pertinentes pour décider des suites à donner à une consultation ; déterminer la faisabilité administrative et commerciale du projet en mobilisant les services internes de l’entreprise, ainsi que les potentialités et les engagements d’une réponse afin d’en vérifier l’adéquation avec la stratégie de développement de l’entreprise.

Mobiliser différentes sources d’informations (type de contrat, programme, dossier de consultation des entreprises) afin d’étayer son analyse.

Identifier l’ensemble des risques et opportunité du projet (techniques, juridiques, financières, politiques…) pour décider des suites à donner.

Evaluer globalement les enjeux du programme en termes d’usages; de maîtrise des durées et budget en jeu dans le projet ; de qualité du cadre de vie et de performance environnementale attendue ; des attentes en matière d’exploitation et de maintenance pour proposer au client une conception qui répond à ses attentes et prend en compte le Plan Local d’Urbanisme (PLU).  

Mettre au point un projet en coût global compatible avec la stratégie de l’entreprise générale pour respecter les enjeux environnementaux et sociétaux.  

Analyser les risques sur chaque corps d’état à partir des fiches typologiques afin de maîtriser l’opération et les engagements que peut prendre l’entreprise. 

Identifier les atouts et contraintes du site, son PLU pour comprendre les attentes du client, les enjeux environnementaux et la nécessité d’un bureau d’étude technique spécialisé.

Analyser les finalités souhaitées et les fonctions d'un ouvrage (espace, ambiance, protection, relations, situation, sémiologie) pour déterminer les critères de performance attendus 

Analyser les finalités souhaitées et les fonctions d’un ouvrage relatives à son accessibilité, son utilisation, sa qualité d’usage   

Appréhender les surfaces, schéma fonctionnel, les étapes pour affiner sa vision du projet.

Intégrer les prescriptions de la maintenance dès la phase conception (gros entretien renouvellement, entretien courant, coût global) pour respecter les enjeux environnementaux.

Réunir une équipe projet pluridisciplinaire cohérente avec le programme afin de répondre au concours. 

Concevoir avec l’équipe projet la composition générale en plan et en volume ; les volumes et l’architecture de l'ouvrage. 

Proposer les dispositions techniques envisagées pour répondre au plus près aux attentes du programme, en intégrant : la transition digitale du bâtiment (Building Information Modeling-BIM); la transition environnementale (bilan carbone, performance énergétique) ; les enjeux de responsabilité sociétale des entreprises-RSE dont le handicap et l’accessibilité  

Etablir une estimation provisoire du coût des travaux, de l’exploitation et de la maintenance tout en précisant un calendrier de réalisation pour répondre au concours.   

Ecouter activement au-delà des mots et documents le client et son programmiste pour bien cerner ses attentes lors des 3 réunions du concours.  

Mettre au point techniquement et financièrement le projet après consultation des différents experts en interne et en externe afin d’établir le budget et la marge du projet.

Définir une tactique d’offre différenciante, en particulier sur les cibles environnementales, en arbitrant les différentes données récoltées, pour qu’elles soient en accord avec le besoin client et la stratégie de développement de l’entreprise. 

Finaliser avec le pôle commercial l’offre dans un contexte de prise de risque mesuré en rassemblant les documents nécessaires pour permettre la prise de décision du directeur général.

Mettre en place une méthodologie de réponse à un appel d’offre (analyse des risques et opportunités, choix d’études, stratégie de remise d’offre).

Communiquer, négocier et convaincre tout au long du processus, dans le respect de la stratégie de l’entreprise générale pour établir une offre différenciante et concurrentielle, obtenir l’adhésion du client et remporter l’appel d’offre.  

Déterminer les opportunités et les risques en terme de conception durable pour répondre au programme en respectant la stratégie de développement de l’entreprise générale : transition écologique et démarche environnementale ; défi climatique (label Energie + Carbone -/ « E+C -») de la RT2012 à la RE 2020 ;  analyse des impacts d’une démarche de certification environnementale au travers des cibles environnementales à atteindre; caractéristiques d'un site vis-à-vis des règlements sur l'eau, la biodiversité, les sols pollués, les installations classées pour la protection de l’environnement; bilan carbone, analyse de cycle de vie, démarche d’une économie circulaire; prise en compte du handicap et de l’accessibilité pour la qualité d’usage de l’ouvrage 

Finaliser la conception d’une opération complexe en entreprise générale en maîtrisant les risques globaux grâce aux études techniques

Elaborer un choix constructif adapté à partir des études de physique du bâtiment en matière de :  incendie, thermique, acoustique, handicap  et accessibilité pour concevoir un projet conforme au cadre réglementaire et aux attentes du programme, dans le cadre d’une conception universelle et globale.   

Evaluer, à partir des études d'infrastructures, de structures et façades, les avantages et inconvénients des différents systèmes constructifs (béton et bois), du matériau bois, des types de façades, les préconisations des spécialistes afin de choisir les compromis le plus adaptés.

Evaluer les avantages et inconvénients des différents systèmes de production, de diffusion et d'émission, leur dimensionnement et leur évaluation en coût global, pour atteindre les objectifs de performance dans le neuf et la rénovation énergétique dans l’existant.

Evaluer les avantages et inconvénients des différents systèmes de production d’énergies renouvelables, leur dimensionnement et leur évaluation en coût global- (construction, exploitation et maintenance) pour atteindre les objectifs de performance.

Evaluer les avantages et inconvénients des différents systèmes électriques d’une opération, leur dimensionnement et leur évaluation en coût global pour atteindre les objectifs de performance.

Agréger les résultats des différentes études techniques pour prendre en compte les enjeux globaux de performance du projet notamment autour des interfaces métier et rechercher des solutions innovantes ou adaptées.   

Superviser la réalisation de la synthèse TCE avec la maquette numérique afin d’établir, en amont de l’exécution, les conflits techniques (dits « clashs »), pour éviter et limiter des situations susceptibles de créer un écart avec le cahier des charges du client, de dégrader l’architecture et la qualité générale du projet, de démolir des ouvrages, de dégrader les marges des entreprises par des interventions non chiffrées au stade de l’appel d’offre.

Mobiliser la maquette numérique dans le processus projet afin d’alimenter les synthèses techniques et la synthèse TCE, et permettre le dialogue entre les acteurs du projet.   

Mettre en place le processus de suivi avec les mesures, la traçabilité documentaire pour atteindre les performances dans la durée.  

Piloter la réalisation d’un ouvrage performant d’une opération complexe en entreprise générale

Identifier dans le dossier du chantier les points sensibles (techniques ou de sécurité) afin d’échanger avec sa hiérarchie sur les solutions d’exécution adaptées . 

Identifier les dimensions environnementales, la performance énergétique et la performance sociétale du chantier afin de les prendre en compte de manière stratégique dans le projet d’exécution (en particulier : intégration des clauses RSE et des enjeux liés à l’accessibilité et au handicap).  

Quantifier les besoins en moyens (Hommes, matériels, matériaux, sous-traitants) afin de caler le budget prévisionnel d’exécution. 

Etudier la configuration du chantier afin de repérer les éventuels écarts entre le dossier et la réalité pour éviter des aléas lors de l’exécution.

Organiser la préparation chantier en entreprise générale (organigramme, gestion documentaire, synthèse, et partenaires, maquette BIM…) et les outils (Plannings, plan d’installation de chantier…) pour respecter les objectifs techniques, performanciels et financiers de l’opération. 

Organiser les études d'exécution, la protection de l'environnement. 

Organiser l'équipe travaux, les relations avec la maîtrise d’ouvrage et la maitrise d’œuvre (réunions de chantier, présentation échantillons, témoins).

Planifier les travaux TCE (y compris installation, autorisations), les achats (matériaux, matériel), les études d'exécution, et les décisions maîtrise d’ouvrage et maitrise d’œuvre, afin de respecter le délai global sur lequel l’entreprise générale s’est engagée contractuellement; en utilisant les outils de planification adéquats, en particulier : planning enveloppe, planning détaillé par lots, enchainement détaillé par niveau.

Evaluer les risques à résoudre en phase travaux pour mesurer les conséquences en termes d’engagement financier de l’entreprise et respecter les engagements de performance. 

Dialoguer (autour de la maquette BIM Exe) afin de s’assurer de la bonne compréhension des enjeux de performance, des difficultés techniques connues par l’équipe travaux et les sous-traitants.

Organiser la mise à disposition sur chantier de tous les moyens nécessaires à la réalisation des travaux afin d’assurer une efficience du chantier en cohérence avec les objectifs.

Conduire son projet en termes de planification, sécurité, organisation des travaux de gros-œuvre et de second œuvre, pilotage des sous-traitant pour respecter les engagements de l’entreprise.

Contrôler la conformité, la qualité de la production, les facteurs influençant l’atteinte des cibles environnementale en s'appuyant sur les documents contractuels ou réglementaires afin de détecter d’éventuels défauts et y faire remédier.

Préparer la réception des travaux en organisant, le cas échéant, la levée des réserves afin de remettre un bâtiment conforme au cahier des charges du client, de satisfaire sa demande, et d’éviter des interventions ultérieures lors de la phase de fonctionnement du bâtiment.  

Organiser au fil de l’exécution, la préparation du dossier des ouvrages exécutés et renseignement de la maquette numérique exploitation si elle existe, en relation avec le responsable de chantier et les Bureaux d’études, afin de faciliter l’exploitation et la maintenance du bâtiment par son gestionnaire.

Adopter une posture d’ouverture, de dialogue et d’adaptation avec les parties prenantes pour assurer un chantier conforme aux engagements et résoudre collectivement les difficultés qui se présentent. 

Utiliser les outils du Lean construction (méthode 5S, « last planner system », juste à temps …) posture managériale pour ces postes afin de respecter les délais intermédiaires et le délai global du projet pour lesquels l’entreprise générale est engagée contractuellement.

Mettre en place les outils et les méthodes pour assurer l’exécution du chantier.

Gérer de manière optimale le contrat, les contrats des sous-traitants et le budget chantier de son projet pour assurer la rentabilité du chantier en formalisant (compte rendu, photos, constats, courriers).   

Analyser les risques pendant l’exécution (délais jalons, pénalités, les paiements, la défaillance du sous-traitant, le compte interentreprises, le travail dissimulé, le mémoire en réclamation, travaux supplémentaires) afin de garantir le respect des engagements et de la rentabilité.

Anticiper la mise en place des contrats d’assurances les plus pertinents, dans les délais attendus, pour sécuriser la phase post livraison d’un ouvrage d’un point de vue juridique et financier.   

Analyser les différents litiges lors de la réalisation d’une opération, déterminer les situations où la responsabilité de l’entreprise générale est mise en jeu, y associer les bonnes démarches juridiques et recourir rapidement aux meilleures solutions, afin de prévenir et réduire les risques de contentieux et de traiter, le cas échéant, les litiges dans le respect des intérêts de l’entreprise générale et de la relation client ou fournisseur. 

Modalités d'évaluation :

Mises en situations professionnelles à partir d’un projet complexe de construction, étude de cas en sous-groupe avec soutenances orales devant un jury de professionnels, évaluation individuelle sous forme d’exercice écrit en temps limité sur les principales dispositions « acoustique, thermique, incendie, handicap accessibilité » d'un projet, évaluation individuelle sur la synthèse Tous Corps d’État (TCE) avec soutenance orale devant un jury de professionnels.

RNCP36300BC01 - Piloter les premiers éléments de conception d’une opération complexe jusqu’à l’élaboration de l’offre en appliquant la stratégie de l’entreprise générale

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Déterminer les opportunités et risques d’un projet en recueillant dans un temps limité toutes les informations pertinentes pour décider des suites à donner à une consultation.   

Déterminer la faisabilité administrative et commerciale du projet en mobilisant les services internes de l’entreprise, ainsi que les potentialités et les engagements d’une réponse afin d’en vérifier l’adéquation avec la stratégie de développement de l’entreprise  

Mobiliser différentes sources d’informations (type de contrat, programme, dossier de consultation des entreprises) afin d’étayer son analyse

Identifier l’ensemble des risques et opportunité du projet (techniques, juridiques, financières, politiques…) pour décider des suites à donner 

Evaluer globalement les enjeux du programme en termes d’usages; de maîtrise des durées et budget en jeu dans le projet ; de qualité du cadre de vie et de performance environnementale attendue ; des attentes en matière d’exploitation et de maintenance pour proposer au client une conception qui répond à ses attentes et prend en compte le Plan Local d’Urbanisme (PLU).   

Mettre au point un projet en coût global compatible avec la stratégie de l’entreprise générale pour respecter les enjeux environnementaux et sociétaux.   

Analyser les risques sur chaque corps d’état à partir des fiches typologiques afin de maîtriser l’opération et les engagements que peut prendre l’entreprise   

Identifier les atouts et contraintes du site, son PLU pour comprendre les attentes du client, les enjeux environnementaux et la nécessité d’un bureau d’étude technique spécialisé 

Analyser les finalités souhaitées et les fonctions d'un ouvrage (espace, ambiance, protection, relations, situation, sémiologie) pour déterminer les critères de performance attendus 

Analyser les finalités souhaitées et les fonctions d’un ouvrage relatives à son accessibilité, son utilisation, sa qualité d’usage  

Appréhender les surfaces, schéma fonctionnel, les étapes pour affiner sa vision du projet 

Intégrer les prescriptions de la maintenance dès la phase conception (gros entretien renouvellement, entretien courant, coût global) pour respecter les enjeux environnementaux 

Réunir une équipe projet pluridisciplinaire cohérente avec le programme afin de répondre au concours   

Concevoir avec l’équipe projet la composition générale en plan et en volume ; les volumes et l’architecture de l'ouvrage.   

Proposer les dispositions techniques envisagées pour répondre au plus près aux attentes du programme, en intégrant :  la transition digitale du bâtiment (Building Information Modeling-BIM) ; la transition environnementale (bilan carbone, performance énergétique) ;  les enjeux de responsabilité sociétale des entreprises-RSE dont le handicap et l’accessibilité   

Etablir une estimation provisoire du coût des travaux, de l’exploitation et de la maintenance tout en précisant un calendrier de réalisation pour répondre au concours.    

Ecouter activement au-delà des mots et documents le client et son programmiste pour bien cerner ses attentes lors des 3 réunions du concours.  

Mettre au point techniquement et financièrement le projet après consultation des différents experts en interne et en externe afin d’établir le budget et la marge du projet 

Définir une tactique d’offre différenciante, en particulier sur les cibles environnementales, en arbitrant les différentes données récoltées, pour qu’elles soient en accord avec le besoin client et la stratégie de développement de l’entreprise   

Finaliser avec le pôle commercial l’offre dans un contexte de prise de risque mesuré en rassemblant les documents nécessaires pour permettre la prise de décision du directeur général  

Mettre en place une méthodologie de réponse à un appel d’offre (analyse des risques et opportunités, choix d’études, stratégie de remise d’offre) 

Communiquer, négocier et convaincre tout au long du processus, dans le respect de la stratégie de l’entreprise générale pour établir une offre différenciante et concurrentielle, obtenir l’adhésion du client et remporter l’appel d’offre.  

Déterminer les opportunités et les risques en terme de conception durable pour répondre au programme en respectant la stratégie de développement de l’entreprise générale : transition écologique et démarche environnementale  - défi climatique (label Energie + Carbone -/ « E+C -») de la RT2012 à la RE 2020; analyse des impacts d’une démarche de certification environnementale au travers des cibles environnementales à atteindre ; caractéristiques d'un site vis-à-vis des règlements sur l'eau, la biodiversité, les sols pollués, les installations classées pour la protection de l’environnement ; bilan carbone, analyse de cycle de vie, démarche d’une économie circulaire prise en compte du handicap et de l’accessibilité pour la qualité d’usage de l’ouvrage 

Mises en situations professionnelles à partir d’une étude de cas en sous-groupe, suivant les différentes phases amont d’un projet de construction complexe :

  - appel à projet innovant pour le développement durable d’un territoire,

  - programmation,

  - consultation et décision «Go/No go»,

  - concours et présentation au client,

  - bouclage du dossier d’appel d’offre.

Remise des livrables attendus, suivie d’une présentation orale devant un jury de professionnels représentant les différentes parties prenantes du projet.   

RNCP36300BC02 - Finaliser la conception d’une opération complexe en entreprise générale en maîtrisant les risques globaux grâce aux études techniques

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Elaborer un choix constructif adapté à partir des études de physique du bâtiment en matière de :  incendie, thermique, acoustique, handicap  et accessibilité pour concevoir un projet conforme au cadre réglementaire et aux attentes du programme, dans le cadre d’une conception universelle et globale. 

Evaluer, à partir des études d'infrastructures, de structures et façades, les avantages et inconvénients des différents systèmes constructifs (béton et bois), du matériau bois, des types de façades, les préconisations des spécialistes afin de choisir les compromis le plus adaptés. 

Evaluer les avantages et inconvénients des différents systèmes de production, de diffusion et d'émission, leur dimensionnement et leur évaluation en coût global, pour atteindre les objectifs de performance dans le neuf et la rénovation énergétique dans l’existant. 

Evaluer les avantages et inconvénients des différents systèmes de production d’énergies renouvelables, leur dimensionnement et leur évaluation en coût global (construction, exploitation et maintenance) pour atteindre les objectifs de performance. 

Evaluer les avantages et inconvénients des différents systèmes électriques d’une opération, leur dimensionnement et leur évaluation en coût global pour atteindre les objectifs de performance. 

Agréger les résultats des différentes études techniques pour prendre en compte les enjeux globaux de performance du projet notamment autour des interfaces métier et rechercher des solutions innovantes ou adaptées.   

Superviser la réalisation de la synthèse TCE avec la maquette numérique afin d’établir, en amont de l’exécution, les conflits techniques (dits « clashs »), pour éviter et limiter des situations susceptibles de créer un écart avec le cahier des charges du client, de dégrader l’architecture et la qualité générale du projet, de démolir des ouvrages, de dégrader les marges des entreprises par des interventions non chiffrées au stade de l’appel d’offre. 

Mobiliser la maquette numérique dans le processus projet afin d’alimenter les synthèses techniques et la synthèse TCE, et permettre le dialogue entre les acteurs du projet.   

Mettre en place le processus de suivi avec les mesures, la traçabilité documentaire pour atteindre les performances dans la durée. 

Évaluation individuelle sous forme d’exercice écrit en temps limité sur les principales dispositions « acoustique, thermique, incendie, handicap accessibilité » d'un projet.

Mise en situation professionnelle à partir d’une étude de conception technique en sous-groupe :

  - infrastructures, structures et façades,

  - climatisation-ventilation-chauffage

  - courants forts, courants faibles

  - production d’énergies renouvelables.

Remise des livrables attendus, suivie d’une présentation orale devant un jury de professionnels représentant les différentes parties prenantes du projet.

Évaluation individuelle sur la synthèse Tous Corps d’État avec soutenance orale devant un jury de professionnels.     

RNCP36300BC03 - Piloter la réalisation d’un ouvrage performant d’une opération complexe en entreprise générale

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identifier dans le dossier du chantier les points sensibles (techniques ou de sécurité) afin d’échanger avec sa hiérarchie sur les solutions d’exécution adaptées . 

Identifier les dimensions environnementales, la performance énergétique et la performance sociétale du chantier afin de les prendre en compte de manière stratégique dans le projet d’exécution (en particulier : intégration des clauses RSE et des enjeux liés à l’accessibilité et au handicap).  

Quantifier les besoins en moyens (Hommes, matériels, matériaux, sous-traitants) afin de caler le budget prévisionnel d’exécution.  

Etudier la configuration du chantier afin de repérer les éventuels écarts entre le dossier et la réalité pour éviter des aléas lors de l’exécution. 

Organiser la préparation chantier en entreprise générale (organigramme, gestion documentaire, synthèse, et partenaires, maquette BIM…) et les outils (Plannings, plan d’installation de chantier…) pour respecter les objectifs techniques, performanciels et financiers de l’opération.  

Organiser les études d'exécution, la protection de l'environnement.

Organiser l'équipe travaux, les relations avec la maîtrise d’ouvrage et la maitrise d’œuvre (réunions de chantier, présentation échantillons, témoins). 

Planifier les travaux TCE (y compris installation, autorisations), les achats (matériaux, matériel), les études d'exécution, et les décisions maîtrise d’ouvrage et maitrise d’œuvre, afin de respecter le délai global sur lequel l’entreprise générale s’est engagée contractuellement; en utilisant les outils de planification adéquats, en particulier : planning enveloppe, planning détaillé par lots, enchainement détaillé par niveau. 

Evaluer les risques à résoudre en phase travaux pour mesurer les conséquences en termes d’engagement financier de l’entreprise et respecter les engagements de performance.  

Dialoguer (autour de la maquette BIM Exe) afin de s’assurer de la bonne compréhension des enjeux de performance, des difficultés techniques connues par l’équipe travaux et les sous-traitants. 

Organiser la mise à disposition sur chantier de tous les moyens nécessaires à la réalisation des travaux afin d’assurer une efficience du chantier en cohérence avec les objectifs. 

Conduire son projet en termes de planification, sécurité, organisation des travaux de gros-œuvre et de second œuvre, pilotage des sous-traitant pour respecter les engagements de l’entreprise. 

Contrôler la conformité, la qualité de la production, les facteurs influençant l’atteinte des cibles environnementale en s'appuyant sur les documents contractuels ou réglementaires afin de détecter d’éventuels défauts et y faire remédier. 

Préparer la réception des travaux en organisant, le cas échéant, la levée des réserves afin de remettre un bâtiment conforme au cahier des charges du client, de satisfaire sa demande, et d’éviter des interventions ultérieures lors de la phase de fonctionnement du bâtiment.   

Organiser au fil de l’exécution, la préparation du dossier des ouvrages exécutés et renseignement de la maquette numérique exploitation si elle existe, en relation avec le responsable de chantier et les Bureaux d’études, afin de faciliter l’exploitation et la maintenance du bâtiment par son gestionnaire. 

Adopter une posture d’ouverture, de dialogue et d’adaptation avec les parties prenantes pour assurer un chantier conforme aux engagements et résoudre collectivement les difficultés qui se présentent.  

Utiliser les outils du Lean construction (méthode 5S, « last planner system », juste à temps …) posture managériale pour ces postes afin de respecter les délais intermédiaires et le délai global du projet pour lesquels l’entreprise générale est engagée contractuellement. 

Mettre en place les outils et les méthodes pour assurer l’exécution du chantier. 

Gérer de manière optimale le contrat, les contrats des sous-traitants et le budget chantier de son projet pour assurer la rentabilité du chantier en formalisant (compte rendu, photos, constats, courriers).    

Analyser les risques pendant l’exécution (délais jalons, pénalités, les paiements, la défaillance du sous-traitant, le compte interentreprises, le travail dissimulé, le mémoire en réclamation, travaux supplémentaires) afin de garantir le respect des engagements et de la rentabilité. 

Anticiper la mise en place des contrats d’assurances les plus pertinents, dans les délais attendus, pour sécuriser la phase post livraison d’un ouvrage d’un point de vue juridique et financier.   

Analyser les différents litiges lors de la réalisation d’une opération, déterminer les situations où la responsabilité de l’entreprise générale est mise en jeu, y associer les bonnes démarches juridiques et recourir rapidement aux meilleures solutions, afin de prévenir et réduire les risques de contentieux, et de traiter le cas échéant les litiges dans le respect des intérêts de l’entreprise générale et de la relation client ou fournisseur.  

Mises en situations professionnelles à partir d’une étude de cas en sous-groupe pour la préparation d’un chantier :

  - organisation générale du chantier à travers des outils et pièces techniques, dont aspects relatives au RSE

  - plannings nécessaires au pilotage et exécution de chantier Tous Corps d’État

  - modes constructifs et argumentaires

Remise des livrables attendus, suivie d’une présentation orale devant un jury de professionnels représentant les différentes parties prenantes du projet.

Mises en situations professionnelles à partir d’une étude de cas en sous-groupe pour la gestion contractuelle et financière d’un projet complexe en phase chantier :

 - présentation d’un mémoire en réclamation

 - gestion d’un dossier d’assignation en référé 

Remise des livrables attendus, suivie d’une présentation orale devant un jury de professionnels représentant les différentes parties prenantes du projet.   

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Le candidat doit remplir les conditions d’accès fixées par la CGE et le certificateur. Il doit valider les 3 blocs de compétences ainsi que les éléments suivants : réalisation d’une évaluation transversale fil rouge (analyse des risques d’un projet complexe en entreprise générale), organisation d’un projet événementiel à destination des professionnels des entreprises générales, mission en entreprise, thèse professionnelle. 

Secteurs d’activités :

Secteur de la construction dans les entreprises générales

Type d'emplois accessibles :

Ingénieur, chef de projet, spécialisé en construction en entreprise générale 

Ingénieur en bureau d’études d’entreprise générale

Consultants, Experts pour des projets en entreprise générale

Ingénieurs pour de grands projets de construction de bâtiment ou de travaux publics

Code(s) ROME :

  • F1106 - Ingénierie et études du BTP
  • F1201 - Conduite de travaux du BTP et de travaux paysagers
  • F1202 - Direction de chantier du BTP

Références juridiques des règlementations d’activité :

-

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

L’accès au dispositif de certification respecte les exigences règlementaires précisées chaque année par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE).  

Sont actuellement recevables les candidatures d’étudiants titulaires d’un des diplômes suivants : 

- Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur (liste CTI)

- Diplôme d’une école de management habilitée à délivrer le grade national de Master (liste Commission d'Evaluation des Formations et  Diplômes de Gestion CEFDG)

- Diplôme de 3ème cycle habilité par les autorités universitaires (DEA, DESS, Master…) ou diplôme professionnel de niveau BAC + 5

- Diplôme de M1 ou équivalent, pour des auditeurs justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle. 

- Titre inscrit au RNCP niveau 7 (ancienne nomenclature niveau I) 

- Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus. 

Par dérogation : 

a) dans la limite de 40 % maximum de l’effectif de la promotion, sont recevables, après une procédure de Validation des acquis personnels et professionnels (VAPP), les candidatures de personnes justifiant a minima de 5 années d’expérience professionnelle pour lesquelles les activités exercées ont un lien avéré avec les compétences professionnelles visées par la formation (hors stage, césure, cursus initial en alternance). 

b) pour 30 % maximum du nombre de candidats, sont recevables les candidatures d’étudiants titulaires d’un des diplômes suivants : niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle, diplôme de L3 justifiant d’une expérience adaptée de 3 ans minimum  

Le pourcentage total des dérogations prévues au a) et b) ci-dessus ne doit pas excéder 40%. Toutefois, dans un contexte de recrutement spécifique (réorganisation d’un secteur d’activité ou d’une entreprise spécifique), ce taux pourra être porté à 60%, sans que les dérogations au titre du b) ne dépassent pour autant 30%. Dans ce cas, le certificateur doit justifier cette demande, la Conférence des Grandes Ecoles se réservant le droit de retenir ou rejeter cette option pour les recrutements des candidats.  

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le Directeur général de l’ESTP Paris ou son représentant, président du jury 

Le Directeur de la Formation Continue et des MS ou son représentant 

Le Directeur pédagogique  

3 professionnels qualifiés du champ d’activité visé 

Après un parcours de formation continue X

Le Directeur général de l’ESTP Paris ou son représentant, président du jury 

Le Directeur de la Formation Continue et des MS ou son représentant 

Le Directeur pédagogique  

3 professionnels qualifiés du champ d’activité visé 

En contrat de professionnalisation X

Le Directeur général de l’ESTP Paris ou son représentant, président du jury 

Le Directeur de la Formation Continue et des MS ou son représentant 

Le Directeur pédagogique  

3 professionnels qualifiés du champ d’activité visé 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le Directeur général de l’ESTP Paris ou son représentant, président du jury 

Le Directeur de la Formation Continue et des MS ou son représentant 

Le Directeur pédagogique  

3 professionnels qualifiés du champ d’activité visé 

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 13 0 100 54 62
2017 17 0 100 42 83

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.estp.fr/management-et-techniques-en-entreprise-generale

 

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :