L'essentiel

Icon de certification

CCN1

3005T2 - Ouvriers des entreprises de travaux publics

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 4

Icon NSF

Code(s) NSF

230t : Spécialités pluritechnologiques génie-civil, construction, bois (réalisation du service)

200u : Conduite de machines s.a.i.

Icon formacode

Formacode(s)

42883 : Risque naturel

22028 : Réhabilitation travaux publics

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

25-04-2025

3005T2 - Ouvriers des entreprises de travaux publics

Niveau 4

230t : Spécialités pluritechnologiques génie-civil, construction, bois (réalisation du service)

200u : Conduite de machines s.a.i.

42883 : Risque naturel

22028 : Réhabilitation travaux publics

25-04-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
FRANCE TRAVAUX SUR CORDES 79457083800019 - http://www.francetravauxsurcordes.fr
CPNE conjointes du Bâtiment et des Travaux publics - - -

Objectifs et contexte de la certification :

Les entreprises de Travaux Publics spécialisées dans les travaux d’accès difficile ont besoin de techniciens capables à la fois d’effectuer des accès et travaux sur cordes, et de réaliser des ouvrages de sécurisation des voies de communication ou des habitations en milieu naturel.  Elles s’appuient donc sur des Techniciens Cordistes afin de les spécialiser dans la réalisation de ces ouvrages spécifiques. En effet, les difficultés d’accès, la technicité des opérations en milieu naturel, les exigences de sécurité, nécessitent des compétences particulières qui n’étaient pas disponibles sur le marché, ou pas évaluées. La profession a donc créé en 2014 une spécialisation, afin de disposer de techniciens qualifiés, et de s’assurer de la sécurité des chantiers réalisés, de la qualité des travaux et du respect des délais de réalisation. Depuis la création de cette certification, les entreprises peuvent embaucher du personnel opérationnel et compétent, ou, faire reconnaître les compétences de personnels expérimentés.

Activités visées :

Le Technicien de Protection des Risques Naturels effectue toutes les opérations nécessaires à la préparation et la sécurisation de son intervention sur le chantier, puis prépare le terrain, notamment par des opérations d’ancrage, de forage et de levage, et enfin installe l’ouvrage de protection contre les risques naturels. Ses principales activités sont :   

· Préparation de l'exécution de l'intervention en toute sécurité  

· Préparation des opérations de forage 

· Réalisation du forage en respectant les consignes du responsable hiérarchique et les spécificités du terrain 

· Montage de l'ouvrage de protection contre les risques naturels 

· Clôture de l'intervention   

Le technicien qui installe des ouvrages de protections contre les risques naturels en accès difficiles doit également posséder des connaissances techniques en lecture de plans, des notions de géotechnique, des bases de fonctionnement des matériels utilisés (mécanique, pneumatique, hydraulique).   

 

Compétences attestées :

Le référentiel atteste treize compétences :

Participer à la préparation de l'intervention sur le plan matériel, logistique et sécuritaire, à partir des consignes écrites afin de garantir la sécurité des postes de production 

Sécuriser l'intervention par une reconnaissance et en mettant en place les équipements adéquats dès le démarrage et pendant toute la durée de l'intervention 

Préparer le terrain en utilisant les outils et techniques appropriés afin de réaliser l'installation des ouvrages de protection dans les meilleures conditions possibles 

Réaliser la maintenance de 1er niveau des matériels et équipements en respectant les notices et procédures afin de garantir sa fonctionnalité et sa pérennité 

Nettoyer la zone de travailen évacuant les déchets et en respectant les procédures environnementales liées au chantier afin d'éviter tout risque de pollution et pour laisser le chantier propre 

Préparer le matériel et l'outil de forage sur la base des caractéristiques de l'environnement et des plans de forage afin d'optimiser les opérations 

Utiliser les engins et accessoires de levage, en fonction de leurs capacités, conditions et limites d'utilisation, afin de lever et déplacer une charge en toute sécurité

Installer le poste de forage en respectant la configuration du terrain et le plan d’exécution défini afin de faciliter le cheminement des équipes et l'amarrage du matériel  

Forer le support en contrôlant en permanence le déroulé des opérations afin d'ajuster l'utilisation de la machine et de rester dans des conditions optimales de sécurité 

Équiper la barre d'ancrage et l’injecter en suivant les procédures d’exécution afin d’assurer un scellement conforme aux exigences de l’ouvrage. 

Renseigner la fiche de forage et d'injection nécessaire au contrôle de la réalisation de l'ancrage, afin de le réaliser dans les meilleures conditions 

Préparer les matériels et matériaux nécessaires en fonction du type d’ouvrage et du mode d’approvisionnement, afin de faciliter l'assemblage 

Assembler les éléments constituant tout ou partie d’un ouvrage en respectant la procédure de montage afin de garantir la conformité de l'installation 

Modalités d'évaluation :

 La certification est accessible par bloc de compétences ou dans sa totalité. Pour chacun des blocs de compétences, les épreuves sont de différentes natures : 

Bloc N°1 : Organiser son intervention sur le chantier d'un ouvrage de protection contre les risques naturels 

- Carnet de validation des compétences : permet d’évaluer les compétences mises en œuvre par le candidat, en situation de travail en entreprise, dans le domaine de la préparation, du déploiement du matériel et de la sécurisation de l’intervention.

- QCM QROC : permet de vérifier, à l’aide de réponses à choix multiples ou de réponses courtes, les techniques mobilisées par le candidat dans une situation donnée relative à la préparation, au déploiement du matériel et à la sécurisation de l’intervention.

- Entretien avec le jury : permet aux membres du jury, en prenant appui sur le carnet de validation des compétences, de vérifier les compétences relatives à la préparation et la sécurisation de l’intervention.

 

BLOC 2 : Réaliser un ouvrage de protection contre les risques naturels 

- Carnet de validation des compétences : permet d’évaluer les compétences mises en œuvre par le candidat, en situation de travail en entreprise, dans le domaine de la réalisation de l’intervention.

- QCM QROC : permet de vérifier, à l’aide de réponses à choix multiples ou de réponses courtes, les techniques mobilisées par le candidat dans une situation donnée relative à la réalisation de l’intervention (forage, montage, fiche de forage et d’injection)

- Entretien avec le jury : permet aux membres du jury, en prenant appui sur le carnet de validation des compétences, de vérifier les compétences relatives à la réalisation de l’intervention.

RNCP36402BC01 - Organiser son intervention sur le chantier d'un ouvrage de protection contre les risques naturels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Participer à la préparation de l'intervention sur le plan matériel, logistique et sécuritaire, à partir des consignes écrites ou orales afin de garantir le démarrage du chantier dans les délais prévus  

 Sécuriser l'intervention à travers une reconnaissance et en mettant en place les protections adéquates dès le démarrage et pendant toute la durée de l'intervention  

 Préparer le terrain en utilisant les outils et techniques appropriés afin de réaliser l'installation des ouvrages de protection dans les meilleures conditions possibles 

 Réaliser la maintenance de premier niveau des matériels et équipementsen respectant les notices et procédures afin de garantir sa fonctionnalité et sa pérennité. 

 Nettoyer la zone de travail en évacuant les déchets et en respectant les procédures environnementales liées au chantier afin d'éviter tout risque de pollution et pour laisser le chantier propre 

- Carnet de compétences 

- QCM-QROC 

- Entretien avec le jury 

RNCP36402BC02 - Réaliser un ouvrage de protection contre les risques naturels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Préparer le matériel et l'outil de forage sur la base des caractéristiques de l'environnement et des plans de forage afin d'optimiser les opérations 

 Utiliser les engins et accessoires de levage, en fonction de leurs capacités, conditions et limites d'utilisation, afin de lever et déplacer une charge en toute sécurité 

 Installer l’atelier de forage en respectant la configuration du terrain et le plan de forage défini afin de faciliter le cheminement des équipes et l'amarrage du matériel 

 Forer le support en contrôlant en permanence le déroulé des opérations afin d'ajuster l'utilisation de la machine et de rester dans des conditions optimales de sécurité 

 Équiper la barre d'ancrage et l'injecter en suivant les procédures d'exécution afin d'assurer un scellement conforme aux exigences de l'ouvrage 

 Renseigner la fiche de forage et d'injection nécessaire au contrôle de la réalisation de l'ancrage, afin de le réaliser dans les meilleures conditions 

 Préparer les matériels et matériaux nécessaires en fonction du type d’ouvrage et du mode d’approvisionnement, afin de faciliter l'assemblage 

 Assembler les éléments constituant tout ou partie d’un ouvrage en respectant la procédure de montage afin de garantir la conformité de l'installation 

- Carnet de compétences 

- QCM-QROC 

- Entretien avec le jury 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

  L’évaluation du CQP se fait bloc par bloc. 

Toutes les compétences d’un bloc doivent être évaluées. 

Tous les blocs de compétences doivent être validés pour obtenir la certification 

En cas de réussite partielle, une attestation de réussite de l’un des deux blocs sera remise au candidat.

En cas de validation partielle, le candidat dispose de 2 ans à compter de la validation du premier bloc pour valider le second bloc de compétences. Au-delà de ce délai, un positionnement réalisé par un organisme de formation agréé par le SFETH devra être effectué, afin d’accéder au passage du second bloc.

Secteurs d’activités :

Les titulaires de la certification Technicien protection des risques naturels sont susceptibles d’avoir un emploi dans les entreprises de travaux publics spécialisées dans les ouvrages de protection et sécurisation contre les risques naturels (80% des entreprises actrices de ce secteur), ou dans des entreprises de TP généralistes intervenant dans la protection contre les risques naturels (20%). 

Type d'emplois accessibles :

 Le Technicien de protection contre les risques naturels exerce généralement au sein d’une équipe et sous la responsabilité d’un chef de chantier ou d'un conducteur de travaux, dans des conditions d’accès parfois difficiles.

Code(s) ROME :

  • F1402 - Extraction solide
  • I1501 - Intervention en grande hauteur

Références juridiques des règlementations d’activité :

Décret n°2004-924, relatif à l’utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur.   Note aux donneurs d’ordre et entreprises concernés par les travaux réalisés au moyen de cordes, du 5 décembre 2019 :  

1.5 : l’entreprise intervenante retenue doit disposer des compétences nécessaires pour évaluer les risques, définir les méthodes d’intervention et de secours, organiser l’intervention en toute sécurité, notamment par la mise en place des équipes et des méthodes d’exécution des travaux adaptées. 

3.2 : L’entreprise intervenante veille à confier les travaux à réaliser au moyen de cordes à des travailleurs techniquement compétents et dûment formés à ces techniques. À ce titre, l’employeur s’organise pour que les travailleurs concernés reçoivent une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées et aux procédures de sauvetage (article R. 4323-89 du code du travail).  Cette formation à la sécurité et au geste professionnel a principalement pour objet de permettre à chaque travailleur de s’approprier les comportements et les gestes les plus sûrs, les modes opératoires retenus pour l’exécution des tâches qui lui seront confiées, le fonctionnement des dispositifs de protection et de secours et les motifs de leur emploi, ainsi que les dispositions à prendre en cas d’accident ou de sinistre (articles R. 4141-13 et R. 4141 17 du code du travail).  

3.3 : L’équipe réalisant les travaux au moyen de cordes est constituée d’au moins deux travailleurs relevant de la responsabilité du chef de l’entreprise intervenante, pour qu’en toute situation aucun des travailleurs de l’entreprise intervenante affectés à l’opération n’intervienne isolément en un point où il ne pourrait être secouru à bref délai en cas d’accident (article R. 4512-13 du code du travail).  Chaque travailleur détient les compétences nécessaires pour travailler sur cordes, acquises notamment par le biais des formations dont il a bénéficié préalablement à son affectation au poste de travail (cf. paragraphe 3.2. Compétence des travailleurs).  Au moins un des travailleurs constituant l’équipe dispose des compétences pour conduire l’équipe et réaliser les travaux de façon autonome sur le fondement des modes opératoires qui lui sont remis par le chef de l’entreprise intervenante dont il relève (le CQP Technicien Cordiste ou le CATC atteste notamment de cette compétence).  Lorsque les travaux requièrent l’intervention de plusieurs équipes, chacune d’entre elles comporte au moins un travailleur disposant des compétences pour conduire l’équipe et réaliser les travaux de façon autonome.   

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

 Le CQP Technicien cordiste est un prérequis au CQP Technicien  Protection des Risques Naturels. 

L’exercice du métier requiert de posséder un certificat de Sauveteur Secouriste du Travail à jour et un CACES n°9 engins TP.

Une maitrise suffisante de la langue française écrite et orale est obligatoire, ceci afin de comprendre les instructions (orales et/ou écrites) qui sont destinées au candidat et trouver dans la documentation technique et sécurité les informations qui pourront lui être nécessaires. 

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

 Le jury de délivrance du CQP est paritaire et est composé de 4 personnes : 

2 représentants du collège employeurs

2 représentants du collège salariés

Le jury peut valablement délibérer s’il y a un employeur et un salarié.

En contrat de professionnalisation X

  Le jury de délivrance du CQP est paritaire et est composé de 4 personnes : 

2 représentants du collège employeurs

2 représentants du collège salariés

Le jury peut valablement délibérer s’il y a un employeur et un salarié.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

  Le jury de délivrance du CQP est paritaire et est composé de 4 personnes : 

2 représentants du collège employeurs

2 représentants du collège salariés

Le jury peut valablement délibérer s’il y a un employeur et un salarié.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 6 0 100 83 -
2018 13 0 100 100 100

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.francetravauxsurcordes.fr/les-certifications-cordistes/certificat-de-qualification-professionnel-technicien-protection-des-risques-naturels/

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP31050 CQP Ouvrier protection risques naturels

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :