Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Institut Polytechnique UniLaSalle, spécialité, Génie Energétique et Systèmes Numériques

Active

N° de fiche
RNCP36537
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 255 : Electricite, électronique
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
  • 227 : Energie, génie climatique
Formacode(s) :
  • 24158 : Énergie électrique
  • 24231 : Réseau informatique
  • 22211 : Performance énergétique bâtiment
  • 31654 : Génie industriel
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
INSTITUT POLYTECHNIQUE UNILASALLE 78050719000012 UNILASALLE -
Objectifs et contexte de la certification :

Grâce au numérique, la façon dont les produits sont conçus, fabriqués et maintenus changent en profondeur. La simulation numérique, l’internet des objets, la robotique, les réalités virtuelle et augmentée, la cybersécurité des systèmes industriels, l’intelligence artificielle apportent aux entreprises des gains et des leviers de performances supplémentaires en termes de flexibilité, de traçabilité, de maintenabilité et d’optimisation de l’énergie consommée, de la matière première utilisée ou du cycle de production.

Par ailleurs, les enjeux du développement durable (dont le réchauffement climatique) impactent les modes de production, de stockage et d’utilisation de l’énergie dans les secteurs du bâtiment et de l’industrie avec une trajectoire de transition énergétique qui permettra d’atteindre l’objectif de décarbonation neutre à l’horizon 2050.

Dans ce contexte de profonde mutation des métiers du génie industriel et du bâtiment faisant appel aux nouveaux besoins numériques et énergétiques, UnilaSalle Amiens vise à former des ingénieurs capables de mobiliser leurs connaissances et savoirs faire en électronique, électrotechnique, automatique et informatique pour gérer l'automatisation et améliorer les systèmes productifs des entreprises ou la performance énergétique des bâtiments grâce à l’introduction des différentes technologies numériques telles que la réalité augmentée, la simulation 3D, les objets connectés, la cobotique, la fabrication additive, le e-manufacturing...     

Doté d’un sens éthique et un esprit critique qui l’aident à garder une forme de distance vis-à-vis de l'accélération des progrès technologiques et des nouveaux usages, l'ingénieur UniLaSalle garde à l'esprit que l'humain doit toujours rester central dans toutes les solutions technologiques qu’il propose.

Activités visées :

Les principales activités sont : 

  • Gestion et optimisation des systèmes de production industrielle en garantissant le respect des contraintes en termes de qualité, d’hygiène et de sécurité du produit et des opérateurs ainsi que sa coordination avec la répartition des tâches garantissant le respect des délais et des coûts de production (Supply Chain management) dans une démarche d’amélioration continue (Lean Manufacturing).
  • Automatisation d’un système industriel ou d’une installation technique du tertiaire comme la gestion technique centralisée des bâtiments, des tunnels routiers ou du tri bagage des aéroports.  
  • Développement et réalisation d'installations électriques, appareils, dispositifs et systèmes qui fonctionnent grâce à l'énergie électrique. Conception des moteurs, transformateurs, alternateurs et générateurs électriques, appareils électroménagers, systèmes d'éclairage, installations électriques pour les bâtiments civils et industriels et tout ce qui fonctionne à l'énergie électrique.
  • Organisation et supervision des activités et des interventions de maintenance dans un objectif de fiabilisation des moyens et outils de production selon les normes de sécurité, hygiène et environnement et les impératifs techniques et économiques de production (qualité, productivité, délais).
  • Montage, pilotage et suivi d'une affaire à forte valeur technique et financière (produits, équipements, installations, prestations, solutions). Développement de portefeuilles clients et prospects, négociation de contrats, sélection des fournisseurs des sous- traitants et prestataires, contrôle de la réalisation d'une prestation et mise en service d'équipements.
  • Réalisation et développement des architectures et des solutions techniques des réseaux de télécommunications (téléphonie, multimédia, informatique, ...), selon les besoins et la stratégie de l'entreprise ou du client.
  • Administration du système d’information d’une entreprise ou d’une organisation et proposition des évolutions et solutions en techniques nouvelles (choix de logiciel, matériel, réseau, ...), dans un objectif d'optimisation et d'adéquation entre les moyens informatiques et télécoms et les besoins des utilisateurs.
  • Réalisation, analyse de l’audit énergétique d’un bâtiment et proposition des solutions concrètes et efficaces en matière d’isolation thermique, d’étanchéité à l’air, d’économies sur les équipements, et d’utilisation des énergies renouvelables en fonction du contexte d’utilisation.
Compétences attestées :

La certification comme ingénieur implique l’acquisition de 14 compétences générales réparties en trois groupes de compétences (de A à C)

A- L’acquisition des connaissances scientifiques et techniques et la maîtrise de leur mise en œuvre

  • Simuler, calculer et optimiser des systèmes utilisant l’électronique, l’électrotechnique, l’automatique et de l’informatique (EEAI).
  • Mettre en œuvre les champs scientifiques de l’électronique, l’électrotechnique, l’automatique et de l’informatique dans les domaines de la gestion énergétique et de la commande des systèmes automatisés complexes du tertiaire et de l’industrie ainsi que dans les domaines des réseaux et des systèmes de traitement de l’information.
  • Maîtriser des méthodes et des outils de l’ingénieur dans : (i) L’identification des systèmes industriels en vue d’une commande adaptée, (ii) L’utilisation des approches numériques et des outils des systèmes d’information pour la simulation (ex jumeaux numériques) et pour faciliter l’interconnexion des nouvelles technologies comme la réalité virtuelle et augmentée et l’internet des objets industriels (IIOT), (iii) La mise en place d’outils de gains et des leviers de performance comme la e-maintenance ou le BIM, (iv) L’optimisation énergétique par l’utilisation des smartgrids, (v) L’analyse et la conception de commande et de pilotage des systèmes automatisés, (VI) La gestion technique centralisée (GTC), (vii) La pratique du travail collaboratif et à distance avec des partenaires internes de conception et de production et externes : fournisseurs et sous-traitant.
  • Concevoir, réaliser, tester et valider des solutions, des méthodes, produits, systèmes et services innovants dans le cadre de la transformation numérique de l’industrie et dans les applications du génie électrique soumises aux contraintes du développement durable.
  • Réaliser des activités de recherche, fondamentale ou appliquée et mettre en place des dispositifs expérimentaux multi-physiques pour l’industrie du Futur, selon 2 axes : (i) le contrôle-commande des systèmes industriels et (ii) les systèmes énergétiques électriques dont les performances dépendent des caractéristiques intrinsèques des matériaux, de la commande et de l’environnement.
  • Rechercher l’information pertinente et son évaluation et l’exploiter dans le cadre des projets de recherche et des applications métiers.

B- Adaptation aux exigences propres de l’entreprise et de la société :

  • Prendre en compte des enjeux de l’entreprise : dimension économique, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique dans un environnement économique compétitif ouvert et mondialisé.
  • Identifier des responsabilités éthiques et professionnelles, prendre en compte les enjeux et les relations au travail, de sécurité, de santé et de diversité en tenant compte de la législation du pays d’exercice de sa fonction.
  • Prendre en compte les enjeux environnementaux, notamment par l’application des principes du développement durable dans l’esprit de la politique développement durable et responsabilité sociale (DDRS) de son entreprise.
  • Prendre en compte les enjeux et les besoins de la société notamment en termes, de sécurité, de communication et de médiation, d’acceptabilité sociale et de diffuser l’utilisation de l’argumentation scientifique

C. Prise en compte de la dimension organisationnelle et culturelle :

  • S’insérer dans la vie professionnelle, s’intégrer dans une organisation, l’animer et la mettre en évolution : (i) Encadrer le fonctionnement optimal d'une ou plusieurs équipes en garantissant l'atteinte des objectifs opérationnels fixés, (ii) Assurer la liaison entre la direction et les équipes de terrain, (iii) Gérer des acteurs hétérogènes aux intérêts, valeurs, attentes différents et parfois contradictoires.
  • Entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux
  • Communiquer oralement et par écrit en Français et en Anglais avec des collaborateurs, fournisseurs, sous-traitant ou clients y compris lorsqu’ils ont une culture différente de la sienne.
  • Suivre l’évolution de son métier par l’autoformation et la formation continue, par le développement de son réseau professionnel notamment en participant aux activités des organisations professionnelles spécifiques.
Modalités d'évaluation :

Contrôle continu.

Types d’épreuves : Les compétences seront validées au travers d’évaluation par écrits individuels, exposés, comptes rendus des travaux pratiques, réalisation des dossiers et des projets, d'exposés ou soutenance résultant de mises en situation liées à des expérimentations en laboratoire ainsi que sous forme de dossiers ou de projets en équipe.

La validation des expériences professionnelles se fait au travers d’une triple évaluation composée d’une soutenance devant un jury présidé par le tuteur entreprise, d’un rapport de stage et de l’activité évalué par le tuteur entreprise.

Les modalités d’évaluation des compétences sont adaptées aux apprenants en situation de handicap (tiers temps, évaluations séparées des compétences linguistiques...).

RNCP36537BC01 - Conception, réalisation, mise en œuvre, maintien et contrôle des process et des systèmes faisant appel à l’électronique, l’électrotechnique, l’automatique et de l’informatique

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Concevoir et réaliser des systèmes automatisés de contrôle-commande de process et de systèmes industriels ;

  • Mettre en place des systèmes de gestion énergétique de chauffage, ventilation et de climatisation d’un bâtiment c'est-à-dire la Gestion Technique Centralisée ;

  • Mettre en place des systèmes techniques d’éclairage, de contrôle d’accès, de confort et de sécurité d’incendie d’un bâtiment ;

  • Configurer, maintenir et faire évoluer des réseaux informatiques en y intégrant les objets connectés ;

  • Développer des systèmes informatiques de collecte et d’analyse de la donnée servant au pilotage de sécurité et de confort d’un bâtiment, au suivi d’un process de production ou à l’optimisation énergétique ;

  • Concevoir des installations du génie climatique (chauffage, ventilation et climatisation) d’un bâtiment ou d’un process industriel ;

  • Mettre en place une démarche Qualité ISO 9001 et environnementale ISO 14001 ;

  • Modéliser numériquement les processus de production industriels (jumeaux numériques) ou de construction du bâtiment (Building Information Modeling noté BIM) ;

  • Réaliser des installations photovoltaïques ;

  • Contribuer aux activités de recherche appliquée dans la conversion et le stockage de l’énergie électrique.

 

Contrôle  continu par écrits individuels et des comptes rendus des travaux pratiques. La gestion de l’innovation est évaluée par l’intermédiaire d’exposés.

Les expériences professionnelles font l'objet d’une triple évaluation composée d’une soutenance devant un jury présidé par le tuteur entreprise, d’un rapport de stage et de l’activité évalué par le tuteur entreprise. L’évaluation de l’activité en entreprise tient compte de l’innovation et l’atteinte des objectifs de la mission selon des critères de qualité, coût et délai de réalisation.  

L'évaluation des projets techniques de conception tient compte du niveau de performance atteint par rapport au cahier des charges techniques initial.

 

RNCP36537BC02 - Pilotage et suivi des aspects techniques, commerciaux et financiers d’un projet dans le domaine large du Génie Electrique

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Effectuer une veille stratégique pour identifier des évolutions de marchés ou détecter des marchés potentiels dans les domaines du génie industriel et électrique ;
  • Formaliser le besoin et le cahier des charges d’un projet faisant appel à l’automatique, l’électrotechnique et à l’informatique ;
  • Accompagner le client tout au long du cycle de vie de son projet, depuis l’ingénierie et la réalisation des travaux jusqu’à la maintenance et l’exploitation ;
  • Manager des équipes, gérer des budgets et des projets concernant l’optimisation des installations électriques et numérique pour des applications énergétiques ou industrielles, intégrant la réglementation (réglementation thermique 2012 et 2020 des bâtiments, certification ISO 14001…) et les impératifs de qualité, cout, délai ;
  • Collaborer, travailler en équipe, communiquer, entrainer, avoir du leadership pour atteindre des objectifs communs liés au projet industriel ;
  • Adopter une posture réflexive sur ses pratiques managériales et humaines pour avoir un encadrement pérenne dans un esprit de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et une ouverture internationale ;
  • Porter des responsabilités de direction, notamment en matière de sécurité au travail, s’agissant de manager des équipes dans un milieu technique parfois dangereux (électricité, énergie...).

 

 

Contrôle continu.

Les examens écrits individuels et exposés sont privilégiés pour évaluer la compréhension du fonctionnement global d’une organisation axée sur la satisfaction des clients, des employés et des actionnaires, la pratique de la responsabilité d’une direction dans un contexte incertain, la sélection de l’information importante et des facteurs clés de succès d’une entreprise.

Les compétences de gestion stratégique dans un marché en concurrence en prenant des décisions en lien avec la finance, la production, le commercial, les ressources humaines et la perception du coût d’une erreur de gestion sur la performance globale de l’organisation sont évaluées lors d'une simulation de gestion d’entreprise (une semaine).

La validation des expériences professionnelles fait l'objet d’une triple évaluation composée d’une soutenance devant un jury présidé par le tuteur entreprise, d’un rapport de stage et de l’activité évalué par le tuteur entreprise. L’évaluation des compétences acquises en entreprise se fait à l’aide de grilles critériées, remplies par des Professeurs tuteurs école et par le professionnel tuteur entreprise. 

 

 

 

 

RNCP36537BC03 - Pilotage et gestion de l’activité scientifique et technique d’une organisation industrielle au sens large

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Développer une recherche partenariale entre le secteur académique et l’entreprise industrielle dans le domaine des applications du génie électrique, des automatismes et de l’informatique en s’appuyant sur les systèmes régionaux d’innovation ;
  • Utiliser les nouvelles technologies et la transformation digitale pour apporter de nouvelles conditions d’industrialisation des produits ;
  • Mettre en place une stratégie d’innovation utilisant les nouvelles idées intégrant la prise en compte des enjeux et améliorant la gestion des risques et la gestion des ressources ;
  • Concevoir un dossier technique de définition du projet. Apporter une assistance technique. Trouver l’information pertinente, l’évaluer et l’exploiter au profit de son organisation.

Ces compétences seront mises en œuvre avec la prise en compte de la réglementation thermique des bâtiments (RT2012 et RT2020), de la certification des systèmes de management environnementaux ISO 14001, des systèmes de management de la Santé Sécurité au Travail (SST) et de la réglementation Générale de la Protection des Données (RGPD).

Contrôle continu.

La performance scientifique et technique, la capacité de travail dans des équipes pluridisciplinaires et la qualité professionnelle des documents produits sont évaluées lors de la gestion de projets scientifiques et techniques (exemple 1 : conception de systèmes énergétiques de confort, de sécurité et de gestion technique centralisée ; exemple 2 : paramétrage d’un contrôle-commande à efficience énergétique optimale pour les systèmes à énergie renouvelable multisources ; exemple 3 : développement de systèmes numériques destinée à la maintenance connectée et à la modélisation 3D ; exemple 4 :  virtualisation d’infrastructure réseau).

La validation des expériences professionnelles fait l'objet d’une triple évaluation composée d’une soutenance devant un jury présidé par le tuteur entreprise, d’un rapport de stage et de l’activité évalué par le tuteur entreprise. L’évaluation des compétences acquises en entreprise se fait à l’aide de grilles critériées, remplies par des Professeurs tuteurs école et par le professionnel tuteur entreprise.

 

 

RNCP36537BC04 - Conception, exploitation et optimisation des systèmes du génie industriel et la transformation digitale de l’industrie et des services économiques

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Concevoir des outils et des systèmes de production ;
  • Exploiter, gérer et optimiser des process industriels et de process automatisés ;
  • Contrôler, commander et superviser des systèmes industriels ;
  • Utiliser des technologies de l’usine numérique comme la maintenance connectée, la réalité augmentée, l’internet des objets, la fabrication additive et la simulation ;
  • Concevoir et sécuriser l’architecture d’un réseau informatique et l'internet des objets ;
  • Analyser et mettre en œuvre des protocoles de communications ;
  • Programmer des applications d’automatisation de gestion de réseaux ;
  • Exploiter des réseaux d’opérateurs et gérer des services multimédias 
  • Concevoir et exploiter des Datacenters (Centre de la donnée) et mettre en œuvre des services de traitement de la donnée.

Ces compétences seront mises en œuvre avec la prise en compte de la réglementation thermique des bâtiments (RT2012 et RT2020), de la certification des systèmes de management environnementaux ISO 14001, des systèmes de management de la Santé Sécurité au Travail (SST) et de la réglementation Générale de la Protection des Données (RGPD).

 

 

 

Contrôle continu par écrits individuels, exposés et comptes rendus des travaux pratiques.

Les projets de synthèse et d’expérimentation pratique et de recherche sont évalués par des rapports, des soutenances et des démonstrations en laboratoires en individuel et en équipe.

Les expériences professionnelles font l'objet d’une triple évaluation composée d’une soutenance devant un jury présidé par le tuteur entreprise, d’un rapport de stage et de l’activité évaluée par le tuteur entreprise. L’évaluation de l’activité en entreprise tient compte de l’innovation et l’atteinte des objectifs de la mission selon des critères de qualité, coût et délai de réalisation.

RNCP36537BC05 - Conception, réalisation, exploitation et maintien des installations optimisées pour la performance énergétique de l’industrie, du bâtiment et du tertiaire

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Concevoir des outils et des systèmes de production ; 
  • Exploiter, gérer et optimiser des process industriels et de process automatisés ; 
  • Contrôler, commander et superviser des systèmes industriels ; 
  • Utiliser des technologies de l’usine numérique comme la maintenance connectée, la réalité augmentée, l’internet des objets, la fabrication additive et la simulation. 

Ces compétences seront mises en œuvre avec la prise en compte de la réglementation thermique des bâtiments (RT2012 et RT2020), de la certification des systèmes de management environnementaux ISO 14001, des systèmes de management de la Santé Sécurité au Travail (SST) et de la réglementation Générale de la Protection des Données (RGPD).

Contrôle continu par écrits individuels, exposés et comptes rendus des travaux pratiques.

Les projets de synthèse et d’expérimentation pratique et de recherche sont évalués par des rapports, des soutenances et des démonstrations en laboratoires en individuel et en équipe.

Les expériences professionnelles font l'objet d’une triple évaluation composée d’une soutenance devant un jury présidé par le tuteur entreprise, d’un rapport de stage et de l’activité évaluée par le tuteur entreprise. L’évaluation de l’activité en entreprise tient compte de l’innovation et l’atteinte des objectifs de la mission selon des critères de qualité, coût et délai de réalisation.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Pour obtenir le diplôme Génie électrique et systèmes numériques, il est nécessaire de :

  • Valider les 3 blocs de compétences 1, 2 et 3 ;
  • Valider un des 2 blocs de compétences au choix : 4 ou 5;
  • Réaliser une période d'expérience professionnelle en entreprise ou équivalent d'un minimum de 28 semaines soit sous la forme de stage, soit sous la forme d'un contrat de travail (apprentissage, etc.)
  • Valider un niveau en anglais par un organisme externe, tous conformes aux exigences de la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI)
  • Valider un mémoire de fin d'étude avec soutenance.
Secteurs d’activités :

Pour leur premier emploi, les ingénieurs UniLaSalle-Amiens peuvent rejoindre divers secteurs d'activités  :

Industrie :

  • La construction électrique
  • L’industrie pharmaceutique
  • L’automatisation et la supervision des complexes industriels
  • La transformation des métaux, les industries de l’emballage ; 

Le transport :

  • industries de l'automobile,
  • industrie de l'aéronautique,
  • industrie du spatial,
  • industrie du ferroviaire,
  • industrie de la construction navale

 L’Energie et l’environnement :

  • production, transport et utilisation
  • les nouvelles énergies (solaire, biomasse, éolien, hydrolien...), le nucléaire...

Numérique et les technologies de l’information :

  • Réseaux d’opérateurs de téléphonie et de télécommunications
  • La smart-industrie dans le cadre de l’industrie du futur
  • Solution informatique et d’hébergement pour des clients « Grands Comptes »

Le tertiaire et l’infrastructure :

  • Des bureaux d’études, cabinets d’architectes
  • Des entreprises opérant dans le smart-building et les smart-city. 
  • Des concepteurs et installateurs d’équipements climatiques, électriques ou GTB
  • Des offices de construction et des promoteurs
  • Des entreprises du bâtiment

 

Type d'emplois accessibles :

L’ingénieur UniLaSalle-Amiens exerce principalement son activité dans les domaines de :

  • Ingénieur de recherche,
  • Ingénieur développement
  • Ingénieur études
  • Ingénieur de Système d'Information
  • Ingénieur chef de projet
  • Ingénieur d’affaires
  • Ingénieur consultant
  • Responsable production, exploitation, industrialisation
  • Responsable qualité, management par les processus

 

 

Code(s) ROME :
  • M1804 - Études et développement de réseaux de télécoms
  • M1805 - Études et développement informatique
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Les principaux diplômes admissibles pour intégrer la formation en “Génie Energétique et Systèmes Electriques” sont :

  • En début de 1ère Année, les principaux prérequis pour intégrer la certification « Génie Energétique et Systèmes Numériques » sont le programme de mathématique de Terminale (en spécialité et /ou en option complémentaire ou expert), et une deuxième spécialité à caractère scientifique parmi les suivantes : le programme de physique-chimie ou le programme de sciences de la vie et de la terre de terminale ou le programme des sciences du numérique ou le programme des sciences de l’ingénieur. Un niveau acceptable en Anglais et en Français (Bac général) est demandé. Le Baccalauréat technologiques STI2D offre aussi la possibilité d’intégrer l’école.
  • En début de 2ème Année, les principaux prérequis pour intégrer la certification « Génie Energétique et Systèmes Numériques » sont des notions scientifiques acquises au cours de 1ère année ou de 2ème année d’études supérieures :  physique générale, de mathématiques, et d’outils pour l’ingénieur (descriptives, algorithme et programmation, électronique…). Un bon niveau en Anglais et en Français sont attendus.Les étudiants admissibles en 2ème année peuvent donc être  issus de Licence 1 validée (scientifique), ou encore ayant validé une 1ère année de classe préparatoire (MPSI, PCSI, MP…) ou de DUT (génie électrique et informatique industrielle, informatique, mesures physiques...).
  • En début de 3ème Année les principaux prérequis pour intégrer la certification « Génie Energétique et Systèmes Numériques » sont des notions scientifiques acquises au cours de 2ère année ou de 3ème année d’études supérieures en : Mathématiques, physique, électronique, informatique, mécanique et des sciences de l’ingénieur (automatique, électrotechnique et électronique de puissance, réseaux informatiques...). Un niveau avancé en anglais est attendu. Les étudiants admissibles en 3ème année peuvent donc être issus de divers DUT validés (Génie électrique et informatique industrielle, informatique, mesures physiques...), de Licence 2 validées (scientifique...), de BTS validés avec expérience professionnelle et complété par une ATS ou encore ayant validé une 2ème année de classe préparatoire (MP, PC, PSI, PT).
  • En début de 4ème Année, les principaux prérequis pour intégrer la certification « Génie Energétique et Systèmes Numériques » sont des notions d’électronique, d’électrotechnique, d’automatique et d’informatique. L’intégration en 4ème Année « Génie Energétique et Systèmes Numériques » nécessite également d’avoir acquis des notions de développement stratégique des entreprises (Système de management QHSE, Gestion des Ressources Humaines, Droit du travail, Gestion de Projets) et de bonnes aptitudes en communication écrite et orale.  Un niveau avancé en anglais est attendu. Les étudiants admissibles en 4ème année peuvent donc être issus de divers Master 1 ou 2 (Sciences de l’Ingénieur, Informatique) ou de 4ème année d’école d’ingénieurs ayant un programme équivalent.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury de certification est composé par :

  • un représentant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l'Innovation, président du jury,
  • du Directeur de l'école (enseignant)
  • du Directeur des Formations (enseignant),
  • des Responsables des Options (enseignants).
  • du responsables du tronc commun (enseignants).
  • du responsable du département des langues (enseignant)
  • du responsable du département SHS (enseignant)
En contrat d’apprentissage X

Le jury de certification est composé par :

  • un représentant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l'Innovation, président du jury,
  • du Directeur de l'école (enseignant)
  • du Directeur des Formations (enseignant),
  • des Responsables des Options (enseignants).
  • du responsables du tronc commun (enseignants).
  • du responsable du département des langues (enseignant)
  • du responsable du département SHS (enseignant)
  • d'un représentant du CFA
Après un parcours de formation continue X

Le jury de certification est composé par :

  • un représentant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l'Innovation, président du jury,
  • du Directeur de l'école (enseignant)
  • du Directeur des Formations (enseignant),
  • des Responsables des Options (enseignants).
  • du responsables du tronc commun (enseignants).
  • du responsable du département des langues (enseignant)
  • du responsable du département SHS (enseignant)
En contrat de professionnalisation X

Le jury de certification est composé par :

  • un représentant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l'Innovation, président du jury,
  • du Directeur de l'école (enseignant)
  • du Directeur des Formations (enseignant),
  • des Responsables des Options (enseignants).
  • du responsables du tronc commun (enseignants).
  • du responsable du département des langues (enseignant)
  • du responsable du département SHS (enseignant)
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury de certification est composé par :

  • un représentant du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche et de l'Innovation, président du jury,
  • du Directeur de l'école (enseignant)
  • du Directeur des Formations (enseignant),
  • des Responsables des Options (enseignants).
  • du responsables du tronc commun (enseignants).
  • du responsable du département des langues (enseignant)
  • du responsable du département SHS (enseignant)
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
25/03/2017

Annonce n°1654 - Déclaration à la préfecture de l'Oise du nouveau titre de l'association : INSTITUT POLYTECHNIQUE UNILASALLE (en remplacement de l'ancien titre INSTITUT POLYTECHNIQUE LASALLE BEAUVAIS - ESITPA)

20/04/2021

Annonce n°1062 - Déclaration à la préfecture de l'Oise le 9 mars 2021 de la modification de l'Objet de l'association INSTITUT POLYTECHNIQUE UNILASALLE.

Paru au JORF n°16 du 20/04/2021.

14/01/2021

Bulletin officiel n°2 du 14 janvier 2021 - Qualification d'établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG).

Arrêté du 18 décembre 2020 (NOR : ESRS2036138A)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
07/12/2021

JORF du 07 décembre 2021 fixant a liste des écoles accréditées à délivrer un titre d'ingénieur diplômé.

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Référence du décret et/ou arrêté VAE : code du travail L.900-1 complété (art. 133 LMS) - L.900.2 complété (art. 140 LMS) = Droit à la VAE au profit de toute personne engagée dans la vie active.

Date de publication de la fiche 03-06-2022
Date de début des parcours certifiants 01-09-2021
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2024
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 132 0 99 99 -
2018 129 0 100 100 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.unilasalle.fr/formations/ingenieur-esiee-amiens-energie-numerique


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP4348 Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole supérieure d’ingénieurs en électronique et électrotechnique d’Amiens (ESIEE-Amiens)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet