Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Technicien lumière

Active

N° de fiche
RNCP36601
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 323t : Réalisation du service : montage, éclairage, prise de vue et prise de son
Formacode(s) :
  • 45062 : régie lumière
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-07-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
SPECTACLES ET TECHNI ASS FRANC FORMATION 33871410800044 - https://staff.asso.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Cette certification répond aux besoins et demandes du marché de l'emploi des secteurs du spectacle et de l'évènement. Ceux-ci requièrent des professionnels capables de travailler notamment sur l'installation, la mise en œuvre et le paramétrage des systèmes d'éclairage. Ces activités demandent également des ressources et des compétences techniques et technologiques dédiées aux nouvelles technologies lumière qui ne cessent d'évoluer et intègrent de plus en plus des systèmes d'éclairage complexes où les techniques de projections d'images et vidéo viennent compléter ces scénographies lumières.  Les nouvelles mises formes de mises en scène artistiques font appel à des technologies informatisées, réseaux et à des systèmes d'éclairage automatiques nécessitant les connaissances théoriques mais également les compétences et les savoir-faire pour répondre aux demandes des prestataires et des structures de spectacle. Nous voyons également ces techniques s'insérer de plus en plus dans le monde de la muséographie et dans celui de l'éclairage architectural.

Le technicien lumière se voit dans l'obligation de maitriser ces technologies spécifiques mais également d'être capable d'intervenir sur les systèmes plus anciens, encore nombreux dans les salles de spectacle. Cette étendue de compétences, issue des activités du professionnel, est intégré dans le parcours des candidats à la certification afin qu'ils puissent intégrer le marché du travail en toute légitimité et ceci en s'adaptant aux différentes configurations des spectacles.  Tout en ayant les compétences et les capacités professionnelles de ses activités, le technicien lumière doit donc avoir également une bonne vision des autres corps de métiers en même temps qu’une vision accrue et pertinente des évolutions de son propre environnement professionnel. Ce métier technique qu'est celui de technicien lumière fait partie intégrante de l'arborescence des professions techniques du spectacle.

Activités visées :

Le technicien lumière collabore à l’élaboration d’un spectacle, d’une prestation ou d'un évènement concernant les aspects dédiés à l'éclairage et à la lumière, et contribue à son déroulement dans la totalité de son exploitation. Ses activités techniques liées à l'éclairage sont indissociables des autres composantes du spectacle, qu’elles soient techniques, artistiques, administratives ou institutionnelles et doivent être menées dans un souci d’organisation guidées par un relationnel concordant aux contextes et à l'environnement des activités.
Dans sa spécialité professionnelle le technicien lumière prépare, installe, met en fonctionnement, contrôle et désinstalle les dispositifs techniques et scéniques lumière nécessaires à la prestation d'éclairage. Il collabore à l’exploitation pendant le déroulement du spectacle, ceci en adéquation avec les demandes du régisseur lumière ou de l'éclairagiste et dans un respect des règles liées à la sécurité des biens et des personnes.
Les activités et les fonctions attribuées au technicien lumière peuvent être, dans le cadre d’une équipe, réalisées et organisées de façon autonome. Elles sont par contre soumises à l’autorité et à la responsabilité d’un régisseur lumière ou d’un responsable technique et exigent le respect des consignes ainsi que des contraintes liées à la réglementation.

Compétences attestées :

Le technicien lumière :

- analyse le cahier des charges lumière et le synoptique ;

- repère les contraintes techniques d’exploitation et les aspects liés à la réglementation dédiés aux activités du spectacle ;

- produit le dossier technique en intégrant les données techniques et contextuelles correspondant à l'analyse ;

- déterminer les besoins techniques en termes de matériel et de câblage pour satisfaire à la mise en œuvre des systèmes d'éclairage ;

- rédige les listes de matériels en utilisant la terminologie dédiée et en justifiant les choix techniques ;

- élabore des calculs en manipulant des formules de base en électricité ;

- analyse et choisir les équipements électriques dédiés à la demande d'éclairage pour permettre une mise en fonctionnement des systèmes d'éclairage en toute sécurité ;

- situe les risques électriques de l'installation par une prévention et une inclusion des contraintes ;

- explique les suggestions d'adaptation techniques lumière par une proposition de compte rendu écrit ;

- détermine les besoins en équipements et en câblage lumière en analysant les documents techniques fournis ;

- détermine les équipements électriques des systèmes d'éclairage et des équipements en appliquant les calculs électriques ;

- choisit les équipements, le câblage lumière et le câblage électrique en se référant à la demande et aux documents techniques ;

- réalise les préparations de matériel lumière en instituant une signalétique dédiée aux différents espaces d'exploitations ;

- vérifie les équipements et le câblage lumière par des tests simples en utilisant les outils de contrôle afin de s'assurer du bon fonctionnement des différents éléments ;

- organise les zones de déchargement sur le lieu du spectacle en analysant le plan d'implantation lumière ;

- prend en compte les autres corps de métiers présents lors des phases de transport et de mise en œuvre en appliquant la réglementation dédiée aux activités ;

- aménage les zones d'exploitation en utilisant et en manipulant, en toute sécurité, des dispositifs scéniques du lieu de spectacle ;

- installe la régie lumière, les équipements lumière en se référant aux documents techniques d'exploitation ;

- vérifie la cohérence de l’installation du système d'éclairage et des équipements lumière en analysant les documents techniques ;

- connecte les systèmes d'éclairage et les équipements lumière dédiés à la scène et à la salle en respectant le contenu des documents techniques (Synoptique et fiche technique) ;

- connecte les branchements électriques des équipements lumière et du système d'éclairage en respectant la réglementation ;

- vérifie l'architecture des systèmes d'éclairage et des équipements lumière dédiés à la scène et à la salle en contrôlant l'installation ;

- aménage les zones de démontage en fonctions des autres corps de métier et des zones de déchargement en appliquant les consignes de sécurité ;

- désinstalle la régie lumière et les équipements lumière en respectant les procédures réglementaires ;

- vérifie préalablement l'architecture du système d'éclairage et des équipements lumière et les différents patchs en se référant aux documents techniques ;

- applique les procédures d'allumage du système d'éclairage et des équipements lumière en contrôlant la faisabilité des actions ;

- configure le système d'éclairage et les équipements lumière en utilisant les outils de paramétrage et en répondant aux demandes du régisseur lumière ;

- complète les documents de paramétrage en précisant les fonctions et les informations techniques du système d'éclairage et des équipements lumière dédiés à la scène et à la salle pour l'exploitation du spectacle ;

- explique les directives du régisseur lumière ou de l'éclairagiste en utilisant le langage technique approprié afin de respecter les demandes du régisseur lumière ou de l'éclairagiste ;

- règle les luminaires en fonction des documents techniques et des demandes du régisseurs lumière ou de l'éclairagiste ;

- produit le document nécessaire liés à la conduite lumière du spectacle en vérifiant les configurations techniques d'exploitation du spectacle ;

- analyse la conduite lumière du spectacle en se référant et en analysant les documents d'exploitation ;

- réalise les interventions techniques et scéniques par des actions techniques précises en fonction de la conduite lumière du spectacle et des demandes du régisseur lumière.

Modalités d'évaluation :

Chaque bloc de compétences est validé et acquis par une évaluation nommée : épreuve de mise en pratique professionnelle reconstituée qui regroupe l'ensemble des compétences relatives au bloc de compétences.

Chaque candidat effectuera les 6 évaluations puis participera à l'entretien individuel de certification d'une durée de 20 minutes où il présentera son rapport de stage ou d'activités et exposera son projet professionnel.  

Pour les candidats issus de la VAE : la certification est accessible après validation des blocs de compétences en référence à une épreuve pratique d'une durée de 2h30 qui intègre une mise en situation professionnelle reconstituée permettant d'évaluer les compétences en adéquation avec le référentiel de certification et les compétences attestées. A l'issue de cette évaluation, un entretien de certification d'une durée de 30 minutes, réunissant le candidat et le jury permet de procéder à la restitution des résultats et à la certification totale ou partielle du candidat.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36601BC01

Analyser une demande d'éclairage en fonction des documents techniques fournis

Analyser la demande d'éclairage et le synoptique en identifiant les contraintes afin de réunir l'ensemble des éléments techniques et matériels nécessaires à l'élaboration d'un dossier technique

Repérer les contraintes techniques d’exploitation et les aspects liés à la réglementation dédiés aux activités du spectacle pour les intégrer dans l'étude de la demande

Produire le dossier technique en intégrant les données techniques et contextuelles correspondant à l'analyse afin de répondre à la demande d'éclairage

Déterminer les besoins techniques en termes de matériel et de câblage pour satisfaire à la mise en œuvre des systèmes d'éclairage

Rédiger les listes de matériels en utilisant la terminologie dédiée et en justifiant les choix techniques pour compléter le dossier technique

Élaborer des calculs en manipulant des formules de base en électricité afin de prévoir un bilan de puissance

Analyser et choisir les équipements électriques dédiés à la demande d'éclairage pour permettre une mise en fonctionnement des systèmes d'éclairage en toute sécurité

Situer les risques électriques de l'installation par une prévention et une inclusion des contraintes pour garantir la sécurité des biens et des personnes

Expliquer les suggestions d'adaptation techniques lumière par une proposition de compte rendu écrit afin de justifier les propositions envisagées

Mise en situation pratique professionnelle reconstituée : une demande d'éclairage est faite par le régisseur lumière qui encadre l'épreuve. Il indique également les consignes au candidat. Le document fourni au candidat est un cahier des charges intégrant une demande technique d'éclairage pour un spectacle et un dossier technique type vierge avec la liste des documents demandés (Partie analyse, partie réglementaire, listes de matériel, analyse et calculs électriques, proposition d'adaptation techniques). Le candidat doit :

- effectuer l'analyse de la demande en intégrant les contraintes d'exploitation et rédiger un dossier technique ;

- faire une lecture du synoptique afin de vérifier la cohérence de l'installation et de déterminer les besoins techniques ;

- lister sur un document écrit les aspects dédiés à la réglementation et à la sécurité et les intégrer dans le dossier technique ;

- compléter le dossier technique en intégrant les listes du matériel choisi pour la demande d'éclairage (équipements, câblage, accessoires, consommables) ;

- proposer une analyse électrique écrite reposant sur des calculs afin d'évaluer les besoins électriques ;

- rédiger les documents électriques nécessaires à la demande d'éclairage (liste de matériel et calcul de puissance) ;

- proposer des adaptations techniques au régisseur lumière et les rédiger sur un document ;

- justifier ces propositions et les expliquer au du régisseur lumière qui encadre l'épreuve.

RNCP36601BC02

Préparer le matériel d'éclairage en fonction de la fiche technique et du plan d'implantation lumière

Déterminer les besoins en équipements et en câblage lumière en analysant les documents techniques fournis pour ordonner la préparation technique

Déterminer les équipements électriques des systèmes d'éclairage et des équipements en appliquant les calculs électriques afin de prévoir l'alimentation de ceux-ci

Choisir les équipements, le câblage lumière et le câblage électrique en se référant à la demande et aux documents techniques afin de répondre à l'analyse de la fiche technique et du plan d'implantation lumière

Réaliser les préparations de matériel lumière en instituant une signalétique dédiée aux différents espaces d'exploitations pour faciliter l'organisation de répartitions

Vérifier les équipements et le câblage lumière par des tests simples en utilisant les outils de contrôle afin de s'assurer du bon fonctionnement des différents éléments permettant la mise en œuvre des systèmes d'éclairage

Mise en situation pratique professionnelle reconstituée : le régisseur lumière qui encadre l'épreuve fournis au candidat les documents suivants : la fiche technique et le plan d'implantation lumière d'une demande d'éclairage. Le parc de matériel lumière dont dispose le candidat est complet et ne demande aucune autre location complémentaire. Le candidat doit :

- établir les listes techniques des équipements et du câblage lumière et électrique après lecture des documents fournis et préciser une signalétique du matériel en fonction des zones d'exploitation ;

- organiser les zones de conditionnement du matériel afin de répartir les équipements en fonction de la régie lumière ;

- sélectionner les équipements et le câblage lumière en adéquation avec la fiche technique et le plan d'implantation lumière ;

- sélectionner le câblage électrique afin d'alimenter les équipements dédiés aux systèmes d'éclairage, ceci en cohérence avec les documents fournis ;

- répartir les équipements, le câblage de commande lumière et le câblage électrique en fonction des zones d'exploitation et en concordance avec le système d'identification que le candidat aura choisi ;

- expliquer oralement les phases de contrôle qu'il souhaite réaliser ;

- procéder à la vérification d'un équipement lumière (projeteur), d'un câble de commande, d'un câble de puissance et d'un câble d'alimentation en prenant en compte les moyens de prévention des risques et en utilisant les outils de contrôles.

Pour le processus de contrôle, le candidat sélectionne un projecteur de son choix, un câble de commande lumière et un câble électrique et effectue les actions demandées. Le régisseur lumière qui encadre l'épreuve évalue le candidat dans ses démarches de contrôles de l'équipement, du câble de commande lumière et du câble d'alimentation.

RNCP36601BC03

Installer et désinstaller les systèmes d'éclairage en fonction des demandes d'exploitation

Organiser les zones de déchargement sur le lieu du spectacle en analysant le plan d'implantation lumière afin de répartir le matériel d'éclairage sur les zones d'exploitation

Prendre en compte les autres corps de métiers présents lors des phases de transport et de mise en œuvre en appliquant la réglementation dédiée aux activités afin de respecter la prévention des risques et les consignes de sécurité en termes de gestes et postures

Aménager les zones d'exploitation en utilisant et en manipulant, en toute sécurité, des dispositifs scéniques du lieu de spectacle afin d'organiser l'implantation des systèmes d'éclairage et des équipements lumière

Installer la régie lumière, les équipements lumière en se référant aux documents techniques d'exploitation afin que l'installation soit en cohérence avec les documents techniques fournis

Vérifier la cohérence de l’installation du système d'éclairage et des équipements lumière en analysant les documents techniques afin de contrôler la cohérence entre la réalisation et les plans d'implantation lumière

Connecter les systèmes d'éclairage et les équipements lumière dédiés à la scène et à la salle en respectant le contenu des documents techniques (Synoptique et fiche technique) afin que la mise en fonction soit opérante

Connecter les branchements électriques des équipements lumière et du système d'éclairage en respectant la réglementation et en effectuant la demande auprès du régisseur lumière afin de garantir un fonctionnement complet de l'installation lumière

Vérifier l'architecture des systèmes d'éclairage et des équipements lumière dédiés à la scène et à la salle en contrôlant l'installation afin que la concordance entre les plans d'implantation lumière, la fiche technique et les zones d'exploitation soit confirmée

Aménager les zones de démontage en fonctions des autres corps de métier et des zones de déchargement en appliquant les consignes de sécurité pour la mise en action des phases de démontage et de manutentions

Désinstaller la régie lumière et les équipements lumière en respectant les procédures réglementaires afin de ranger et de stoker l'ensemble du matériel

Mise en situation pratique professionnelle reconstituée : le régisseur lumière qui encadre l'épreuve fournis au candidat les documents suivants : la fiche technique et le plan d'implantation lumière d'une demande d'éclairage. Pour cette situation pratique, les différents équipements et systèmes d'éclairage sont présents sur le lieu du spectacle et stockés dans le lieu prévu à cet effet. Le candidat doit :

- se munir des équipements nécessaires à la manutention des équipements et des systèmes d'éclairage (EPI) ;

- ordonner et aménager les zones de manutentions en respectant les règles liées à la prévention des risques pour prévenir ses actions d'installation ;

- mettre en place le système d'éclairage et les équipements lumière sur les structures prévues pour l'implantation lumière de la scène et de la salle ;

- effectuer des manipulations scéniques nécessaire à l'installation du matériel lumière en toute sécurité et dans le respect des consignes et des procédures ;

- contrôler cette mise en place en concordance avec le plan d'implantation lumière et la fiche technique et vérifier le rangement des espaces d'exploitation ;

- relier les équipements lumière en utilisant le câblage adéquate (puissance, commande, réseau) et en fonction de la fiche technique ;

- procéder aux branchements électriques après une demande faite au régisseur lumière qui encadre l'épreuve ;

- vérifier l'installation du système d'éclairage et des équipements lumière dédiés à la scène et à la salle en rapprochant la fiche technique, le synoptique et le plan d'implantation lumière ;

- aménager les zones de démontage en organisant une logique de désinstallation ;

- expliquer, au régisseur lumière qui encadre l'épreuve, les actions prévues pour le démontage et leur chronologie ;

- contrôler la faisabilité du démontage en collaboration avec les autres corps de métier ;

- désinstaller le système d'éclairage et les équipements lumière ;

- ranger le matériel dans l'espace prévu en respectant les consignes de sécurité liées aux manipulations.

RNCP36601BC04

Configurer les systèmes d'éclairage en fonction des demandes du régisseur lumière

Vérifier préalablement l'architecture du système d'éclairage et des équipements lumière et les différents patchs en se référant aux documents techniques afin de respecter la logique d'organisation fournie par les documents techniques

Appliquer les procédures d'allumage du système d'éclairage et des équipements lumière en contrôlant la faisabilité des actions afin que l'intégrité fonctionnelle soit respectée

Configurer le système d'éclairage et les équipements lumière en utilisant les outils de paramétrage et en répondant aux demandes du régisseur lumière pour une concordante des demandes techniques et artistiques

Compléter les documents de paramétrage en précisant les fonctions et les informations techniques du système d'éclairage et des équipements lumière dédiés à la scène et à la salle pour l'exploitation du spectacle

Mise en situation pratique professionnelle reconstituée : pour cette situation pratique, le système d'éclairage et les équipements lumière sont installés et correspondent à la fiche technique et au plan d'implantation lumière. Les mises en fonction du système d'éclairage, des gradateurs et des équipements lumière sont suivies par le régisseur lumière qui encadre l'épreuve. Le candidat doit :

- organiser les phases de mise en fonctionnement en contrôlant l'installation dans les règles de prévention des risques dédiées aux activités ;

- contrôler auprès du régisseur lumière encadrant l'épreuve et des autres corps de métier la faisabilité de la mise en fonctionnement du système d'éclairage et des équipements lumière dédiés à la scène et à la salle ;

- effectuer, après validation du régisseur lumière la mise en fonction du système d'éclairage et des équipements lumière ;

- vérifier les procédures d'allumage dans leurs exécutions pour le système d'éclairage et les équipements lumière dédiés à la scène et à la salle ;

- vérifier les configurations demandées sur les documents techniques fournis ;

- procéder aux différents paramétrages du système d'éclairage demandés sur les documents techniques et/ou demandés par le régisseur lumière qui encadre l'épreuve ;

- procéder aux différents paramétrages des équipements lumière demandés sur les documents techniques et validés par les artistes ou le régisseur lumière qui encadre l'épreuve ;

- rédiger les documents pour l'exploitation du spectacle en tenant compte des configurations effectuées du système d'éclairage et les équipements lumière ;

- faire un exposé oral au régisseur lumière, qui encadre l'épreuve, concernant l'architecture du système d'éclairage afin de vérifier l'adéquation de l'installation avec les demandes du régisseur lumière et/ou des artistes.

RNCP36601BC05

Régler le système d'éclairage et les équipements lumière en fonction des documents techniques et en adéquation aux demandes du régisseur lumière

Expliquer les directives du régisseur lumière ou de l'éclairagiste en utilisant le langage technique approprié afin de respecter les demandes du régisseur lumière ou de l'éclairagiste

Régler les luminaires en fonction des documents techniques et des demandes du régisseurs lumière ou de l'éclairagiste en effectuant leurs directives afin de répondre à leurs instructions et en respectant les données du plan de feux lumière

Mise en situation pratique professionnelle reconstituée : le régisseur lumière qui encadre l'épreuve fournit au candidat les documents suivants : la fiche technique et le plan d'implantation lumière et le patch lumière. Pour cette situation pratique, le système d'éclairage et les équipements lumière sont installés et sont en adéquation avec la fiche technique et le plan d'implantation. Le système d'éclairage est en fonctionnement et diffuse de l'éclairage. Le réglage de deux projecteurs est demandé au candidat par le régisseur lumière qui encadre l'épreuve. Le régisseur lumière donne au candidat les directives nécessaires concernant les spécificités des réglages (Point chaud, orientation, netteté , cadrage, ouverture, niveau). Le candidat doit :

- reformuler les directives du régisseur lumière ou de l'éclairagiste en utilisant la terminologie dédiée afin qu'il vérifie la compréhension de la demande ;

- effectuer les réglages de deux projecteurs en expliquant ses démarches au régisseur lumière (Ce dernier choisit le type de projecteurs).

RNCP36601BC06

Assister le régisseur lumière durant l'exploitation et effectuer les interventions selon ses directives

Produire le document lié aux demandes d'interventions en vérifiant les configurations techniques d'exploitation du spectacle afin de répondre aux demandes du régisseur lumière et/ou des artistes

Analyser la conduite lumière du spectacle en se référant aux documents techniques d'exploitation afin de prévoir les interventions demandées par le régisseur lumière et /ou les artistes

Réaliser les interventions techniques et scéniques par des actions techniques précises en fonction de la conduite lumière du spectacle et des demandes du régisseur lumière afin de répondre aux besoins d'exploitation

Mise en situation pratique professionnelle reconstituée : le régisseur lumière qui encadre l'épreuve fournit au candidat les documents suivants : la fiche technique, le plan d'implantation lumière, le patch lumière, la conduite lumière du spectacle et toutes informations complémentaires sur les besoins des artistes. Pour cette situation pratique, une situation pratique d'exploitation de spectacle est mise en œuvre. Un moment de la conduite lumière du spectacle intègre une demande d'interventions souhaitée par le régisseur lumière qui encadre l'épreuve. Le candidat doit :

- contrôler la demande d'intervention du régisseur lumière en lui expliquant les actions qui seront réalisées par le candidat ;

- produire un document synthétique lié à l'intervention choisie par le régisseur lumière pendant la phase de conduite lumière du spectacle concerné ;

- organiser l'intervention en prenant en compte les aspects techniques, artistiques, environnementaux et les autres corps de métier ;

- effectuer l'intervention en fonction de la demande du régisseur lumière et des besoins des artistes ;

- connaitre ses fonctions et savoir se positionner en tant que technicien.ne lumière dans un environnement de travail ;

- rendre compte des actions qu'il a réalisées et de la finalité de celles-ci sur la conduite du spectacle.(Compte rendu au régisseur lumière).

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Les 6 blocs de compétences constituent l'intégralité de la certification du titre de technicien lumière et chacun d'entre eux fait l'objet d'une attestation d'acquisition. L'ensemble des attestations permet la certification. Un bloc est acquis si au moins 60% des compétences qui le constituent sont acquises. La certification du titre de "Technicien lumière", est acquise si le candidat valide la totalité des blocs de compétences.

  • Par la voie d'accès de la formation

L'acquisition de la certification est soumise à la validation de la totalité des blocs de compétences, à savoir 6 blocs de compétences (6 mises en pratique professionnelle reconstituées). Le candidat doit avoir rendu le rapport de stage ou d'activités et avoir effectué l'entretien final de certification.

  • Par la voie de la VAE

L'acquisition de la certification est soumise à la validation de la totalité des blocs de compétences, à savoir 6 blocs de compétences. Le candidat doit avoir validé l'épreuve lumière de mise en pratique professionnelle reconstituée, rédigé le livret N°2 et avoir validé l'entretien de certification de VAE.

  • Par la voie de la capitalisation ou validation partielle

En fonction du bloc de compétences ou du nombre de blocs de compétences choisi, le candidat doit avoir validé l'épreuve ou les épreuves de mise en pratique professionnelle reconstituée relative au(x) bloc(s) de compétences concerné(s).

Secteurs d’activités :

Organisation et prestation de spectacles et/ou d'évènements, de droit privé et public, quel que soit leur secteur d’activité : prestataires de service ; théâtres privés ; théâtres publics ; opéras ; parcs d’attraction ; production de spectacle ; salles de spectacle ; collectivités locales.

La taille des entreprises varie de la dimension nationale à la dimension internationale. Les entreprises peuvent être unipersonnelles ou des TPE.

Type d'emplois accessibles :

Technicien lumière d’accueil – Technicien lumière de tournées – Technicien lumière d’équipements – Technicien lumière de prestations.

Code(s) ROME :
  • L1504 - Éclairage spectacle
Références juridiques des règlementations d’activité :

Pour réaliser des opérations sur ou à proximité d’une installation électrique, le technicien lumière doit être habilité (Habilitation électrique BO). L’habilitation est la reconnaissance, par l’employeur, de la capacité d’une personne placée sous son autorité à accomplir, en sécurité vis-à-vis du risque électrique, les tâches qui lui sont confiées. Avant d’être habilité, le travailleur doit avoir été formé et avoir été déclaré apte par le médecin du travail.  L’habilitation des travailleurs s’appuie sur les dispositions du Code du travail (articles R. 4544-9 à R. 4544- 11) et sur les règles techniques de la norme française NFC 18-510 de janvier 2012 "Opérations sur les ouvrages et installations électriques et dans un environnement électrique – Prévention du risque électrique". De plus, pour réaliser des opérations et des pratiques sur des installations structurelles, et notamment sur des systèmes de machinerie, le technicien lumière, après avoir été formé et avoir été déclaré apte par le médecin du travail, doit répondre aux critères d'évaluation pour obtenir cette attestation lui permettant de réaliser toutes opérations sur les installations structurelles au sein du centre de formation STAFF.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Avoir validé les tests d'entrée qui intègrent un test de mathématique, un test de connaissances générales, un test de connaissances du spectacle et un test de connaissances en électricité.

Avoir validé l'entretien d'entrée consistant à présenter son projet professionnel en adéquation à la certification visée.

Avoir une expérience initiale dans le secteur d'activité des techniques de la lumière sous forme de stage ou d'évaluations en milieu de travail.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

4 membres : 1 président du jury : directeur technique ou régisseur général ; 2 professionnels du spectacle en activité : régisseurs lumière ou éclairagistes ; 1 représentant de STAFF : directeur du centre de formation ou responsable pédagogique.

Par expérience X

4 membres : 1 président du jury : directeur technique ou régisseur général ; 2 professionnels du spectacle en activité : régisseurs lumière ou éclairagistes ; 1 représentant de STAFF : directeur du centre de formation ou responsable pédagogique.

En contrat de professionnalisation X

4 membres : 1 président du jury : directeur technique ou régisseur général ; 2 professionnels du spectacle en activité : régisseurs lumière ou éclairagistes ; 1 représentant de STAFF : directeur du centre de formation ou responsable pédagogique.

Après un parcours de formation continue X

4 membres : 1 président du jury : directeur technique ou régisseur général ; 2 professionnels du spectacle en activité : régisseurs lumière ou éclairagistes ; 1 représentant de STAFF : directeur du centre de formation ou responsable pédagogique.

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

4 membres : 1 président du jury : directeur technique ou régisseur général ; 2 professionnels du spectacle en activité : régisseurs lumière ou éclairagistes ; 1 représentant de STAFF : directeur du centre de formation ou responsable pédagogique.

Par candidature individuelle X

4 membres : 1 président du jury : directeur technique ou régisseur général ; 2 professionnels du spectacle en activité : régisseurs lumière ou éclairagistes ; 1 représentant de STAFF : directeur du centre de formation ou responsable pédagogique.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP1586

 Technicien du spectacle vivant option son, option lumière 

Partielle

RNCP11500

 Technicien polyvalent son et lumière 

Partielle

RNCP28646

 Technicien(ne) son et lumière du spectacle vivant 

Partielle

RNCP34369

 Technicien du spectacle vivant et de l'évènement son, lumière, plateau et vidéo 

Partielle

RNCP30996

 Technicien du spectacle vivant spécialité son, lumière ou plateau  

Partielle

RNCP34227

 Technicien d'exploitation d'équipements culturels 

Partielle

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
14/01/2007

Arrêté du 19 décembre 2006 publié au Journal Officiel du 14 janvier 2007 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 14 janvier 2007, jusqu'au au 14 janvier 2012.

28/04/2002

Décret n°2002-616 du 26 avril 2002, publié au Journal Officiel du 28 avril 2002, pris en application des articles L. 335-6 du code de l'éducation et L. 900-1 du code du travail, relatif au répertoire national des certifications professionnelles.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
14/04/2012

Arrêté du 5 avril 2012 publié au Journal Officiel du 14 avril 2012  portant enregistrement au répertoire national des certifications  professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau IV, sous  l'intitulé "Technicien du spectacle vivant options son,lumière, ou machinerie" avec effet au 14 janvier 2012,  jusqu'au 14 avril 2017.

21/12/2017

Arrêté du 8 décembre 2017 publié au Journal Officiel du 21 décembre 2017 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour trois ans, au niveau IV, sous l'intitulé "Technicien du spectacle vivant options son, lumière ou machinerie" avec effet au 14 avril 2017, jusqu'au 21 décembre 2020.

13/10/1994

Arrêté du 24 septembre 1994 publié au Journal Officiel du 13 octobre 1994 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique.

07/07/1998

Arrêté du 25 juin 1998 publié au Journal Officiel du 7 juillet 1998 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. Homologation sous l'intitulé 'Agent technique du spectacle, Options : Montage son, Montage lumière, Montage son et machinerie, Montage lumière et machinerie'.

22/02/2004

Décret n° 2004-171 du 19 février 2004 modifiant le décret n° 2002-616 du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu’au 31 décembre 2006.

26/01/2002

Arrêté du 10 janvier 2002 publié au Journal Officiel du 26 janvier 2002 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. Homologation sous l'intitulé 'Agent technique du spectacle : son, lumière, machinerie'.

08/01/1989

Arrêté du 6 décembre 1988 publié au Journal Officiel du 8 janvier 1989 portant homologation de titres et diplômes de l’enseignement technologique. Homologation sous l'intitulé 'Agent technique du spectacle'.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 21-12-2017
Date de décision 01-07-2022
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 01-07-2024
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2021
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 10 0 100 78 38
2018 8 0 86 71 86
2017 10 0 100 80 80
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP4827 RNCP4827 - Technicien du spectacle vivant options son, lumière ou machinerie
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet