Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Chef de projet digital

Active

N° de fiche
RNCP36622
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 326p : Informatique, traitement de l'information (organisation, gestion)
  • 320p : Organisation et gestion : Organisation et gestion des campagnes de relations publiques et de communication
Formacode(s) :
  • 46207 : conduite projet multimédia
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-07-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
INSTITUT LEONARD DE VINCI 44087031900025 - http://www.ilv.fr
Objectifs et contexte de la certification :

Créé en 1995, l’Institut de l’Internet et du Multimédia (IIM) s’est positionné sur le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication afin de répondre aux besoins des entreprises qui souhaitaient pouvoir recruter des professionnels capables de conduire des projets digitaux multimédia.

L’IIM est aujourd’hui partie intégrante de l’Institut Léonard de Vinci.

La certification de Chef de projet digital délivrée par l’ILV-IIM recouvre la totalité des besoins en compétences des managers chargés de la conduite des projets des entreprises dans le domaine digital : élaboration des cahiers des charges, organisation et suivi de projet, management d’équipes et gestion de la relation-clients.

Activités visées :

Les activités du Chef de projet digital se décomposent en cinq ensembles :

1. Formalisation du cahier des charges du projet digital 

Analyse des besoins du client, conduite de réunions de créativité, réalisation de recherches complémentaires, élaboration du cahier des charges du projet, inclusion handicap.

2. Management opérationnel du projet digital

Evaluation des risques du projet, planification des tâches, sélection des prestataires externes, validation des états d’avancement.

3. Management des équipes de développement 

Définition et coordination des missions, formalisation des documents de travail, animation des réunions d’équipe, gestion des aléas et résolution de problèmes.

4. Gestion de la relation-client du projet digital 

Planification et conduite des réunions-client, présentation des étapes intermédiaires, gestion des nouvelles demandes, négociation des modifications attendues, intégration des règles du RGPD.

5. Veille concurrentielle et technologique 

Sélection des sources d’information, analyse et capitalisation de l’expérience, participation aux manifestations professionnelles, analyse stratégique et conseil.

Compétences attestées :

C1. Définir le projet à réaliser en interaction les parties prenantes, en prenant en compte leurs objectifs, leurs contraintes et le budget disponible, en vue d’établir une liste exhaustive des attentes et facteurs-clés de succès.

C2. Identifier les opportunités d’innovation au cours de réunions de créativité, en utilisant les méthodes de l’intelligence collective et en accord avec la stratégie de l’entreprise, afin d’enrichir le projet à conduire.

C3. Mener des investigations complémentaires en analysant la concurrence et les projets réalisés antérieurement dans l’entreprise, afin de préciser le périmètre et les objectifs du projet à conduire.

C4. Spécifier techniquement l’ensemble des attentes des parties prenantes internes ou du client, en justifiant les choix opérés, en vue de mettre au point le cahier des charges du projet.

C5. En tenant compte du budget alloué, finaliser le cahier des charges du projet en spécifiant les étapes de réalisation et en précisant les contraintes à respecter en termes de qualité, de coûts et de délais.

C6. Intégrer les principes du WCAG 2.0, niveau AA afin de viser l'inclusion numérique des projets web développés.

C7. Evaluer les risques du projet sur la durée de son cycle de vie, en vue d’anticiper sur les difficultés potentielles en termes de ressources humaines, techniques et financières.

C8. En fonction des budgets et délais à respecter, organiser les différentes étapes du travail à mener, en définissant les moyens humains à mobiliser pour chacune d’elles.

C9. Conduire des appels d’offres selon une méthodologie rigoureuse, en vue de collecter les propositions  les mieux à même de répondre aux besoins externes de la mise en œuvre.

C10. Analyser les propositions des prestataires externes sur les plans techniques et financiers, en vue d’opérer une sélection conforme aux règles de l’appel d’offres et au cahier des charges du projet.

C11. Formaliser la validation intermédiaire des productions réalisées, selon une méthodologie constante, afin de garantir la robustesse du résultat final et son adéquation au cahier des charges.

C12. A partir de la planification établie et de l’évaluation du travail à accomplir, définir le rôle de chaque collaborateur en spécifiant les consignes, le niveau de qualité et les objectifs à atteindre, afin d’assurer une allocation rationnelle des ressources humaines.

C13. Formaliser des documents de travail complets, en apportant un niveau d’information suffisant pour guider les développeurs dans le travail attendu, afin de faciliter leur travail d’un point de vue créatif et technique.

C14. Transmettre aux développeurs les documents et outils adéquats nécessaires à la réalisation du travail et à l’atteinte des objectifs, en vue d’optimiser le temps de travail de ses équipes.

C15. Superviser l’ensemble de la production en effectuant un suivi régulier et en animant des réunions de suivi, en vue d’alerter  l’équipe en cas de dysfonctionnements et d’écarts par rapport au cahier des charges.

C16. Mettre en œuvre une méthodologie de résolution des difficultés techniques et relationnelles, en vue de garantir la fluidité du processus de production et la qualité du résultat final.

C17. Planifier les réunions-client aux moments-clés du projet, en vue d’assurer un échange d’information régulier avec les équipes des futurs utilisateurs.

C18. Présenter au client/aux utilisateurs les étapes intermédiaires de la réalisation, à l’aide d’outils méthodologiques et d’interfaces dédiées, dans le but de mettre en évidence et d’expliquer  les partis-pris choisis.

C19. Animer des réunions de suivi de projet avec les équipes d’utilisateurs, afin de valider les productions réalisées.

C20. A la suite des réunions de suivi de projet avec les équipes d’utilisateurs, spécifier les nouvelles demandes en vue de négocier les modifications à apporter au projet.

C21. Au regard des nouvelles demandes du client, négocier les modifications à apporter, dans le but d’intégrer celles-ci au cahier des charges tout en préservant la cohérence du projet.

C22. Prendre en compte les règles du RGPD afin d’assurer la protection des données-client.

C23. Sélectionner différents médias et canaux d’information, en vue d’organiser un système de veille permettant d’actualiser ses connaissances liées à la concurrence, aux marchés et aux évolutions technologiques dans le domaine digital.

C24. Observer et analyser l’évolution  de la gestion de projet digital, grâce à la presse spécialisée, aux ouvrages professionnels et aux différentes sources d’information identifiées, en vue d’intégrer les meilleures pratiques à sa démarche de chef de projet.

C25. Participer aux manifestations professionnelles dans le but de compléter son information, d’intensifier les échanges de bonnes pratiques et d’entretenir un réseau de personnes ressources en matière de gestion de projet digital.

C26. Contribuer à la réflexion stratégique en interne ou auprès de ses clients, en s’appuyant sur sa pratique de chef de projet digital, afin de faciliter la transformation numérique des processus d’entreprise.

C27. Mettre en œuvre les méthodes du conseil auprès de ses clients/utilisateurs, afin de les accompagner dans la transformation digitale et d’optimiser l’efficacité des projets développés.

Modalités d'évaluation :

E1 : Questionnaire

(Epreuve écrite en temps limité, questions ouvertes ou fermées)

E2 : Travaux écrits

(Notes de synthèse relatives aux études de cas, rapport de stage)

E3 : Etude de cas

(Les études de cas supports des évaluations sont proposées par les entreprises partenaires de l’ILV-IIM)

E4 : Mise en situation professionnelle

(Sur études de cas en centre de formation, ou sur le terrain durant le stage)

E5 : Présentation orale devant le jury

(Présentation orale individuelle)

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36622BC01

Formaliser le cahier des charges d'un projet digital

C1. Définir le projet à réaliser en interaction les parties prenantes, en prenant en compte leurs objectifs, leurs contraintes et le budget disponible, en vue d’établir une liste exhaustive des attentes et facteurs-clés de succès.

C2. Identifier les opportunités d’innovation au cours de réunions de créativité, en utilisant les méthodes de l’intelligence collective et en accord avec la stratégie de l’entreprise, afin d’enrichir le projet à conduire.

C3. Mener des investigations complémentaires en analysant la concurrence et les projets réalisés antérieurement dans l’entreprise, afin de préciser le périmètre et les objectifs du projet à conduire.

C4. Spécifier techniquement l’ensemble des attentes des parties prenantes internes ou du client, en justifiant les choix opérés, en vue de mettre au point le cahier des charges du projet.

C5. En tenant compte du budget alloué, finaliser le cahier des charges du projet en spécifiant les étapes de réalisation et en précisant les contraintes à respecter en termes de qualité, de coûts et de délais.

C6. Intégrer les principes du WCAG 2.0, niveau AA afin de viser l'inclusion numérique des projets web développés.

E1 : Questionnaire

E2 : Travaux écrits

E3 : Etude de cas

E4 : Mise en situation professionnelle

RNCP36622BC02

Assurer le pilotage opérationnel d'un projet digital

C7. Evaluer les risques du projet sur la durée de son cycle de vie, en vue d’anticiper sur les difficultés potentielles en termes de ressources humaines, techniques et financières.

C8. En fonction des budgets et délais à respecter, organiser les différentes étapes du travail à mener, en définissant les moyens humains à mobiliser pour chacune d’elles.

C9. Conduire des appels d’offres selon une méthodologie rigoureuse, en vue de collecter les propositions  les mieux à même de répondre aux besoins externes de la mise en œuvre.

C10. Analyser les propositions des prestataires externes sur les plans techniques et financiers, en vue d’opérer une sélection conforme aux règles de l’appel d’offres et au cahier des charges du projet.

C11. Formaliser la validation intermédiaire des productions réalisées, selon une méthodologie constante, afin de garantir la robustesse du résultat final et son adéquation au cahier des charges.

 

E2 : Travaux écrits

E4 : Mise en situation professionnelle

E5 : Présentation orale devant le jury

RNCP36622BC03

Manager les équipes de développement

C12. A partir de la planification établie et de l’évaluation du travail à accomplir, définir le rôle de chaque collaborateur en spécifiant les consignes, le niveau de qualité et les objectifs à atteindre, afin d’assurer une allocation rationnelle des ressources humaines.

C13. Formaliser des documents de travail complets, en apportant un niveau d’information suffisant pour guider les développeurs dans le travail attendu, afin de faciliter leur travail d’un point de vue créatif et technique.

C14. Transmettre aux développeurs les documents et outils adéquats nécessaires à la réalisation du travail et à l’atteinte des objectifs, en vue d’optimiser le temps de travail de ses équipes.

C15. Superviser l’ensemble de la production en effectuant un suivi régulier et en animant des réunions de suivi, en vue d’alerter  l’équipe en cas de dysfonctionnements et d’écarts par rapport au cahier des charges.

C16. Mettre en œuvre une méthodologie de résolution des difficultés techniques et relationnelles, en vue de garantir la fluidité du processus de production et la qualité du résultat final.

E2 : Travaux écrits

E3 : Etude de cas

E4 : Mise en situation professionnelle

RNCP36622BC04

Gérer la relation-client d'un projet digital

C17. Planifier les réunions-client aux moments-clés du projet, en vue d’assurer un échange d’information régulier avec les équipes des futurs utilisateurs.

C18. Présenter au client/aux utilisateurs les étapes intermédiaires de la réalisation, à l’aide d’outils méthodologiques et d’interfaces dédiées, dans le but de mettre en évidence et d’expliquer  les partis-pris choisis.

C19. Animer des réunions de suivi de projet avec les équipes d’utilisateurs, afin de valider les productions réalisées.

C20. A la suite des réunions de suivi de projet avec les équipes d’utilisateurs, spécifier les nouvelles demandes en vue de négocier les modifications à apporter au projet.

C21. Au regard des nouvelles demandes du client, négocier les modifications à apporter, dans le but d’intégrer celles-ci au cahier des charges tout en préservant la cohérence du projet.

C22. Prendre en compte les règles du RGPD afin d’assurer la protection des données-client.

E1 : Questionnaire

E2 : Travaux écrits

E4 : Mise en situation professionnelle

E5 : Présentation orale devant le jury

RNCP36622BC05

Conduire une veille concurrentielle et technologique

C23. Sélectionner différents médias et canaux d’information, en vue d’organiser un système de veille permettant d’actualiser ses connaissances liées à la concurrence, aux marchés et aux évolutions technologiques dans le domaine digital.

C24. Observer et analyser l’évolution  de la gestion de projet digital, grâce à la presse spécialisée, aux ouvrages professionnels et aux différentes sources d’information identifiées, en vue d’intégrer les meilleures pratiques à sa démarche de chef de projet.

C25. Participer aux manifestations professionnelles dans le but de compléter son information, d’intensifier les échanges de bonnes pratiques et d’entretenir un réseau de personnes ressources en matière de gestion de projet digital.

C26. Contribuer à la réflexion stratégique en interne ou auprès de ses clients, en s’appuyant sur sa pratique de chef de projet digital, afin de faciliter la transformation numérique des processus d’entreprise.

C27. Mettre en œuvre les méthodes du conseil auprès de ses clients/utilisateurs, afin de les accompagner dans la transformation digitale et d’optimiser l’efficacité des projets développés.

 

E2 : Travaux écrits

E3 : Etude de cas

E4 : Mise en situation professionnelle

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Les compétences évaluées sont réparties en cinq blocs :

  1. Formaliser le cahier des charges d’un projet digital
  2. Assurer le pilotage opérationnel d’un projet digital
  3. Manager les équipes de développement
  4. Gérer la relation-client d’un projet digital
  5. Conduire une veille concurrentielle et technologique

La validation des cinq blocs de compétences est obligatoire pour l’obtention du titre.

La validation partielle d’un bloc n’est pas possible. La validation partielle de la certification est constituée des blocs dont la totalité des compétences à évaluer est reconnue

Secteurs d’activités :

Le chef de projet digital peut exercer ses fonctions en France ou à l’étranger auprès de deux grands types d’entreprises :

 

  • Les entreprises annonceurs.
  • Les entreprises prestataires.

 

Un certain nombre de professionnels exercent également en tant que prestataires indépendants.

Les entreprises annonceurs

Les annonceurs peuvent être des grands groupes français ou internationaux, mais aussi des collectivités territoriales, des ONG ou des PME.

Les entreprises prestataires

  • Les agences web.
  • Les agences d’événementiel.
  • Les agences d’identité visuelle.
  • Les agences de marketing direct.
  • Les studios de jeux vidéo.
  • Les agences de développement mobile.
  • Les chaînes de télévision & groupes média, les radios, les groupes de presse.
  • Les maisons d’édition.
  • Les sociétés de productions audiovisuelles. (cinéma, vidéo, animation)
  • Les agences de communication grand public. (agences de publicité)
Type d'emplois accessibles :

Le chef de projet digital peut occuper les fonctions suivantes :

  • Chef de projet digital
  • Chef de projet multimédia 
  • Chef de projet web
  • Chef de projet modélisation
  • Concepteur web
  • Chef de projet webmarketing
  • Consultant (web, SEO, SEA)
  • UX&UI Designer
  • Responsable marketing-communication
  • Responsable trade-marketing
  • Business développeur
  • Lead developer
  • Webdesigner
  • Community manager
  • Entrepreneur indépendant du digital
Code(s) ROME :
  • E1104 - Conception de contenus multimédias
  • E1205 - Réalisation de contenus multimédias
  • E1103 - Communication
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Les candidats à la certification sont titulaires :

  • D’un diplôme ou titre de niveau 5.

Ou bien :

  • D’un diplôme ou titre de niveau 4, après validation du dossier par la Commission d’autorisation de candidature (CAC).


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

Le jury de certification est constitué de cinq personnes :

  • Un président désigné par le président de l’ILV (personnalité extérieure à l’autorité de certification) ;
  • Deux représentants de l'organisme certificateur ; 
  • Deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification.  

Les membres n'ont aucun lien personnel ou professionnel avec le candidat.

Par expérience X

Le jury de certification est constitué de cinq personnes :

  • Un président désigné par le président de l’ILV (personnalité extérieure à l’autorité de certification) ;
  • Deux représentants de l'organisme certificateur ; 
  • Deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification.  

Les membres n'ont aucun lien personnel ou professionnel avec le candidat.

En contrat de professionnalisation X

Le jury de certification est constitué de cinq personnes :

  • Un président désigné par le président de l’ILV (personnalité extérieure à l’autorité de certification) ;
  • Deux représentants de l'organisme certificateur ; 
  • Deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification.  

Les membres n'ont aucun lien personnel ou professionnel avec le candidat.

Après un parcours de formation continue X

Le jury de certification est constitué de cinq personnes :

  • Un président désigné par le président de l’ILV (personnalité extérieure à l’autorité de certification) ;
  • Deux représentants de l'organisme certificateur ; 
  • Deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification.  

Les membres n'ont aucun lien personnel ou professionnel avec le candidat.

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury de certification est constitué de cinq personnes :

  • Un président désigné par le président de l’ILV (personnalité extérieure à l’autorité de certification) ;
  • Deux représentants de l'organisme certificateur ; 
  • Deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification.  

Les membres n'ont aucun lien personnel ou professionnel avec le candidat.

Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
07/08/2018

Arrêté du 30 juillet 2018 publié au Journal Officiel du 07 août 2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour quatre ans, au niveau II, sous l'intitulé "Chef de projet digital" avec effet du 5 mars 2018, jusqu'au 07 août 2022.

13/10/2007

Arrêté du 03 octobre 2007 publié au Journal Officiel du 13 octobre 2007 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 13 octobre 2007, jusqu'au 13 octobre 2012.

05/03/2013

Arrêté du 22 janvier 2013 publié au Journal Officiel du 5 mars 2013 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau II, sous l'intitulé "Chef de projet multimédia" avec effet au 13 octobre 2012, jusqu'au 5 mars 2018.

Date de décision 01-07-2022
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 01-07-2024
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 31 0 84 52 90
2018 30 0 93 56 83
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.iim.fr


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP31186 RNCP31186 - Chef de projet digital
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet