Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Technicien en systèmes de génie climatique et systèmes sanitaires : option maintenance, option installation (BTM)

Active

N° de fiche
RNCP36660
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 227 : Energie, génie climatique
Formacode(s) :
  • 22654 : génie climatique
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 91%
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-07-2027
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
CMA FRANCE 18750004600011 - https://www.artisanat.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Le technicien en systèmes de génie climatique, de maintenance et d’installations sanitaires est amené à participer à la commercialisation et à l’adaptation de chauffage, sanitaire et de la maintenance thermique au sein de son entreprise. Il organiser l’activité de son équipe en planifiant les interventions de chaque membre notamment et en gérant les risques définis sur le chantier. Il assure l’organisation et le suivi des interventions en gérant les ressources matérielles et humaines liées au projet ainsi qu’en assurant les explications des travaux réalisés auprès du client.


Au-delà de ses missions de gestion de la production, il est amené à exercer, selon la spécialité, l’un ou l’autre des activités suivantes :
1) la réalisation d’une intervention d’installation de génie climatique et d’un système sanitaire (option 1)
Pour cela, il réalise d’abord le traçage des tuyauteries et gaines puis il exécute les travaux hydrauliques et aérauliques ou des systèmes CVC et sanitaire par le biais des énergies nouvelles et renouvelables. Il procède enfin à la mise en service de l’installation.

2) la réalisation une intervention de maintenance préventive et corrective de chauffage, ventilation, climatisation et d’un système sanitaire (option 2)
Pour cela, il prépare à distance l’intervention en qualifiant la demande du client et s’assurant qu’elle relève de son champ de compétences.
Il réalise le diagnostic de l’installation pour identifier l’origine de la panne et adapte un devis qui est spécifique au dépannage, le cas échéant. Dans le cadre d’une maintenance période de l’appareil, il applique les étapes préconisées par le constructeur.
À la suite de l’opération de dépannage ou de maintenance de l’installation, il s’assure de son fonctionnement en réalisant des tests.
Il peut également être amené traiter l’eau des circuits ou des installations de chauffage et d’eau destinée à la consommation humaine et contrôler la température de l’installation de l’eau chaude sanitaire et le réseau pour éviter tout risque de santé dans le cadre de l’utilisation de son installation.

Enfin, il établit un compte-rendu de la prestation auprès du client en lui expliquant les gestes techniques réalisés liés à la maintenance ou à la réparation de l’appareil et programme les différents paramètres d’une régulation en vue d’optimiser l’installation.

Activités visées :

Le technicien en systèmes de génie climatique, de maintenance et d’installations sanitaires exerce principalement les activités suivantes :

Activité 1 - Participation au développement de l’offre de commercialisation des installations de chauffage, sanitaire et de la maintenance thermique de l’entreprise

Activité 2 – Organisation de l’activité d’une équipe dans le domaine des installations de chauffage, sanitaire et de la maintenance thermique de l’entreprise

Activité 3 - Organisation et suivi d’une intervention (installation de génie climatique, de maintenance d’un système de génie climatique et installation d’un système sanitaire)

 

Il est ensuite spécialisé sur l’une de ces deux activités :

  • Intervention d’installation de génie climatique et d’un système sanitaire (Option 1)
  • Intervention de maintenance préventive et corrective de chauffage, ventilation, climatisation et d’un système sanitaire (Option 2)
Compétences attestées :
  • Assurer les veilles technologiques et fiscales en vigueur dans la profession
  • Présenter les savoir-faire de l’entreprise (offre de chauffage, ventilation, climatisation et de dépannage/ installation thermique et/ou sanitaire)
  • Définir les outils de communication et de commercialisation adaptés aux activités de l’entreprise
  • Recueillir les attentes et besoins du client en matière de dépannage/ installation thermique et/ou sanitaire
  • Conseiller le client techniquement et fiscalement
  • Créer un devis de prestation chauffage, ventilation, climatisation et de dépannage/ installation thermique et/ou sanitaire
  • Gérer les tâches à réaliser par l’équipe sur le chantier
  • Identifier des risques professionnels sur le chantier
  • Gérer les risques définis sur le chantier
  • Planifier les interventions de chaque membre de l’équipe
  • Coordonner les moyens humains et matériels mobilisés sur le chantier
  • Contrôler la production et les réalisations des collaborateurs
  • Contrôler le stock présent dans le magasin
  • Gérer les ressources matérielles et humaines liées au projet
  • Expliquer au client les travaux réalisés lors de la livraison du chantier
  • Intervenir dans le cadre d’un service après-vente et de petite maintenance des installations de génie climatique (dépannage et entretien)

 

Option installation

  • Mettre en place les techniques de traçage des tuyauteries et gaines
  • Exécuter les travaux hydrauliques et aérauliques de l’installation sur tubes cuivre, acier, PEHD et gaine de ventilation
  • Réaliser les travaux d’installation des systèmes CVC et sanitaire
  • Mettre en service une installation CVC et sanitaire
  • Réaliser un état des lieux de l’installation et de son environnement avec le client

 

Option maintenance

  • Questionner le client en identifiant les informations nécessaires à la préparation de l’intervention
  • Réaliser le diagnostic de l’installation CVC et sanitaire
  • Adapter un devis dédié au dépannage
  • Réparer l’appareil défectueux
  • Réaliser la maintenance périodique de l’appareil
  • Réaliser des tests de fonctionnement de l’appareil
  • Traiter l’eau des circuits ou des installations de chauffage et d’eau destinée à la consommation humaine
  • Contrôler la température de l’installation de l’eau chaude sanitaire et le réseau
  • Etablir un compte-rendu de la prestation auprès du client
  • Programmer les différents paramètres d’une régulation
Modalités d'évaluation :

Les modalités d’évaluation des blocs de compétences présentées dans le référentiel de certification sont réalisées en centre d’examen, à domicile et devant jury. Elles se présentent sous la forme suivante :

  • Études de cas (veille, étude de faisabilité)
  • Cas pratiques (note de synthèse, étude de prix, contrôle de stock)
  • Mises en situation professionnelles réelle et/ou fictives (langue vivante, planification, PPSPS, supervision d’équipe, suivi de travaux, collecte d’information pour une installation, travaux et mise en service d’installation, état des lieux)
  • Dossiers professionnels (analyse des besoins d’un chantier, procédures de contrôle de la production, description d’installation)
  • Questionnaire à visée professionnelle sur la gestion des stocks
  • Soutenances orales face à un client fictif interprété par le jury.
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36660BC01

Participer au développement de l’offre de commercialisation des installations de chauffage, sanitaire et de la maintenance thermique de l’entreprise

Assurer les veilles technologiques et fiscales en vigueur dans la profession

Présenter les savoir-faire de l’entreprise (offre de chauffage, ventilation, climatisation et de dépannage/ installation thermique et/ou sanitaire)

Définir les outils de communication et de commercialisation adaptés aux activités de l’entreprise

Recueillir les attentes et besoins du client en matière de dépannage/ installation thermique et/ou sanitaire

Conseiller le client techniquement et fiscalement

Créer un devis de prestation chauffage, ventilation, climatisation et de dépannage/ installation thermique et/ou sanitaire

Étude de cas sur la veille – en centre d’examen

Cas pratique sur une note de synthèse innovation et commercialisation – en centre d’examen

Dossier professionnel sur l’analyse des besoins d’un chantier – à domicile

Mise en situation professionnelle reconstituée en langue vivante – en centre d’examen

Cas pratique sur une étude de prix de revient – en centre d’examen

RNCP36660BC02

Organiser l’activité d’une équipe dans le domaine des installations de chauffage, sanitaire et de la maintenance thermique de l’entreprise

Gérer les tâches à réaliser par l’équipe sur le chantier

Identifier des risques professionnels sur le chantier

Gérer les risques définis sur le chantier

Planifier les interventions de chaque membre de l’équipe

Coordonner les moyens humains et matériels mobilisés sur le chantier

Mise en situation professionnelle réelle et/ou fictive sur la complétion d’un PPSPS – en centre d’examen

Mise en situation professionnelle réelle et/ou fictive de supervision d’équipe – en centre d’examen

Étude de cas sur la faisabilité d’un projet – en centre d’examen

RNCP36660BC03

Organiser et suivre une intervention (installation de génie climatique, de maintenance d’un système de génie climatique et installation d’un système sanitaire)

Contrôler la production et les réalisations des collaborateurs

Contrôler le stock présent dans le magasin

Gérer les ressources matérielles et humaines liées au projet

Expliquer au client les travaux réalisés lors de la livraison du chantier

Intervenir dans le cadre d’un service après-vente et de petite maintenance des installations de génie climatique (dépannage et entretien)

Dossier professionnel sur les procédures de contrôle de la production – à domicile

Cas pratique de contrôle de stock – en centre d’examen

Questionnaire à visée professionnelle sur la gestion des stocks – en centre d’examen

Mise en situation professionnelle réelle et/ou fictive sur le suivi de main d’œuvre et matériel lors de travaux – en centre d’examen

Échange oral avec le jury jouant le rôle du client

Mise en situation professionnelle réelle et/ou fictive sur une collecte d’information pour une installation – en centre d’examen

RNCP36660BC04

Réaliser une intervention d’installation de génie climatique et d’un système sanitaire (Option 1)

Mettre en place les techniques de traçage des tuyauteries et gaines

Exécuter les travaux hydrauliques et aérauliques de l’installation sur tubes cuivre, acier, PEHD et gaine de ventilation

Réaliser les travaux d’installation des systèmes CVC et sanitaire

Mettre en service une installation CVC et sanitaire

Réaliser un état des lieux de l’installation et de son environnement avec le client

Dossier professionnel sur une installation

Mise en pratique professionnelle des différentes techniques à exécuter lors d’une installation (soudage, cintrage, piquage, sertissage…) – en centre d’examen

Mise en pratique professionnelle de mise en service d’installation (chaudière, PAC, climatisation, VMC, pompe et traitement d’eau…) – en centre d’examen

Dossier professionnel sur les étapes d’un état des lieux d’une installation et de son environnement - à domicile

RNCP36660BC05

Réaliser une intervention de maintenance préventive et corrective de chauffage, ventilation, climatisation et d’un système sanitaire (Option 2)

Questionner le client en identifiant les informations nécessaires à la préparation de l’intervention

Réaliser le diagnostic de l’installation CVC et sanitaire

Adapter un devis dédié au dépannage

Réparer l’appareil défectueux

Réaliser la maintenance périodique de l’appareil

Réaliser des tests de fonctionnement de l’appareil

Traiter l’eau des circuits ou des installations de chauffage et d’eau destinée à la consommation humaine

Contrôler la température de l’installation de l’eau chaude sanitaire et le réseau

Établir un compte-rendu de la prestation auprès du client

Programmer les différents paramètres d’une régulation

Échange oral avec le jury jouant le rôle du client sur une problématique de maintenance/panne.

Épreuve écrite d’adaptation de devis – en centre d’examen

Épreuve pratique de réparation/maintenance comprenant un échange avec le jury – en centre d’examen

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification BTM Technicien en génie climatique (niveau 4) le candidat doit acquérir l’ensemble des 4 blocs de compétences (trois blocs communs et un bloc optionnel) et les modalités d’évaluation inhérentes à chaque bloc de compétence.

Le candidat doit également valider les évaluations transverses suivantes :

  • Mémoire - (objectifs, présentation de la méthode adaptée pour rechercher et traiter l’information, capacité de synthèse de l’information recueillie et pertinence de l’analyse réalisée, lisibilité et qualité de la présentation) et soutenance de mémoire (présentation, questions et échanges entre le candidat et les membres du jury).
  • 3 Books - le book est un recueil de travaux réalisés en entreprise. (Exemples : Book 1 : Dimensionnement d’un vase d’expansion d’une installation, Book 2 Calcul de déperditions d’un local, Book 3 Remplacement de chaudière).
  • Etudes de cas - Le candidat est évalué sur la gestion des coûts de production, le management et l’animation d’équipe.
  • Résolution de problème - (identification du problème, analyse de la situation, recherche et choix de la solution adaptée, mise en œuvre de la solution retenue adaptée) devant un jury (30 minutes de préparation et 20 minutes de soutenance orale)
  • Tableau d’appréciation des compétences (TAC) : noté par le maître d’apprentissage en concertation avec le formateur, il évalue la maitrise des compétences professionnelles visées par la certification en milieu professionnel.
Secteurs d’activités :

Le technicien en systèmes de génie climatique, de maintenance et d’installations sanitaires exerce principalement en entreprise artisanale du bâtiment, dont la taille est variable. Il peut aussi être salarié d’une structure/société assurant le service après-vente d’un constructeur ou distributeur d’équipements thermiques ou encore, au sein du service entretien/maintenance d’une entreprise industrielle ou publique, quand il se spécialise dans la maintenance.

Type d'emplois accessibles :
  • Installateur en installations sanitaires et en génie climatique
  • Monteur en installations sanitaires et en génie climatique
  • Technicien de dépanne en chauffage, ventilation, climatisation et sanitaire
  • Technicien en maintenance des systèmes de génie climatique
  • Technicien en systèmes de génie climatique
  • Chauffagiste
  • Technicien de maintenance en chauffage
  • Technicien d’entretien et d’exploitation de chauffage
Code(s) ROME :
  • F1603 - Installation d''équipements sanitaires et thermiques
  • I1308 - Maintenance d''installation de chauffage
  • I1306 - Installation et maintenance en froid, conditionnement d''air
Références juridiques des règlementations d’activité :

Dans le cadre de son activité, le professionnel est amené à respecter large réglementation.

 

Le métier d’Installateur de systèmes de génie climatique est, selon la loi n°96-603 du 5 juillet 1996 - article 16.I, soumis à qualification professionnelle. Des habilitations sont nécessaires à l’exercice du métier :

 

- attestation de capacité pour la manipulation des fluides frigorigènes catégorie 2 (sera validée dans le cursus),

 

- habilitations électriques : habilitation BR (Chargé d’interventions générales uniquement en basse tension pour la maintenance chauffage), habilitation BC (Chargé de consignation) et habilitation B2V (Chargé de travaux d’ordre électrique et travaux au voisinage de pièces nues sous tension),

 

- conseillées mais non obligatoires, attestations « professionnel du gaz ».

 

Principales réglementations en vigueur auquel il est soumis :

 

Exemples de DTU (Document technique unifié) en correspondance à notre profession (liste non exhaustive).

 

Assainissement : NF DTU 64.1 : Mise en œuvre des dispositifs d'assainissement non collectif (dit autonome) - Maisons d'habitation individuelle jusqu'à 10 pièces principales

 

Chauffage :

  • NF DTU 65.3 : Travaux relatifs aux installations de sous-stations d'échange à eau chaude sous pression
  • NF DTU 65.4 : Chaufferies au gaz et aux hydrocarbures liquéfiés
  • NF DTU 65.7 : Exécution des planchers chauffants par câbles électriques enrobés dans le béton
  • NF DTU 65.9 : Installations de transport de chaleur ou de froid et d'eau chaude sanitaire entre productions de chaleur ou de froid et bâtiments
  • NF DTU 65.11 : Dispositifs de sécurité des installations de chauffage central concernant le bâtiment
  • NF DTU 65.12 : Réalisation des installations de capteurs solaires plans à circulation de liquide pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire
  • NF DTU 65.14 : Exécution de planchers chauffants à eau chaude
  • NF DTU 65.16 : Installations de pompes à chaleur

 

Fumisterie :

  • NF DTU 24.1 : Travaux de fumisterie - Systèmes d'évacuation des produits de combustion desservant un ou des appareils
  • NF DTU 24.2 : Travaux d’âtrerie

 

Gaz : NF DTU 61.1 : Installations de gaz dans les locaux d’habitation

 

Installations électriques : NF DTU 70.1 : Installations électriques des bâtiments à usage d’habitation

 

Isolation thermique :

  • NF DTU 45.1 : Isolation thermique des bâtiments frigorifiques et des locaux à ambiance régulée
  • NF DTU 45.2 : Isolation thermique des circuits, appareils et accessoires de – 80 °C à + 650 °C
  • FD DTU 45.3 : Bâtiments neufs isolés thermiquement par l’extérieur – Guide de conception des bâtiments et de rédaction des documents particuliers du marché

 

Plomberie – Assainissement :

 

  • NF DTU 60.1 : Plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d’habitation
  • NF DTU 60.11 : Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d’évacuation des eaux pluviales
  • NF DTU 60.2 : Canalisations en fonte - Évacuation d'eaux usées, d'eaux vannes et d'eaux pluviales
  • NF DTU 60.31 : Canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié - Eau froide avec pression
  • NF DTU 60.32 : Canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié - Évacuation des eaux pluviales
  • NF DTU 60.33 : Canalisations en polychlorure de vinyle non plastifié - Évacuation d’eaux usées et d’eaux vannes
  • NF DTU 60.5 : Canalisations en cuivre - Distribution d’eau froide et chaude sanitaire, évacuation d’eaux usées, d’eaux pluviales, installations de génie climatique

 

Ventilation : NF DTU 68.3 : Installations de ventilation mécanique

 

Arrêté d’application (liste non exhaustive)

 

Arrêté du 9 décembre 2021 relatif aux attestations de prise en compte des exigences de performance énergétique et environnementale et de réalisation d'une étude de faisabilité relative aux diverses solutions d'approvisionnement en énergie pour les constructions de bâtiments en France métropolitaine et modifiant l'arrêté du 11 octobre 2011 relatif aux attestations de prise en compte de la réglementation thermique et de réalisation d'une étude de faisabilité relative aux approvisionnements en énergie pour les bâtiments neufs ou les parties nouvelles de bâtiments

 

Arrêté du 24 mars 1982 relatif à l'aération des logements

L’arrêté du 24 Mars 1982 modifié le 28 octobre 1983, conserve le principe de ventilation générale et permanente de l’arrêté du 22/10/69. Il fixe des exigences de débits d’air extrait minimum en pièces de service et autorise la modulation des débits.

 

Arrêté du 30 juin 2008 relatif à la délivrance des attestations de capacité aux opérateurs prévues à l'article R. 543-99 du code de l'environnement

 

Arrêté du 29 février 2016 modifiant les arrêtés relatifs à l'agrément des organismes et à la délivrance des attestations de capacité et d'aptitude pris en application des articles R. 543-105, R. 543-106 et R. 543-108 du code de l'environnement

 

Décret n° 2020-912 du 28 juillet 2020 relatif à l'inspection et à l'entretien des chaudières, des systèmes de chauffages et des systèmes de climatisation

Arrêté du 24 juillet 2020 relatif à l'inspection périodique des systèmes thermodynamiques et des systèmes de ventilation combiné à un chauffage dont la puissance nominale utile est supérieure à 70 kilowatts

 

Avis Technique ou ATec

L'Avis Technique ou ATec désigne l'avis formulé par un groupe d'experts représentatifs des professions, appelé Groupe Spécialisé (GS), sur l'aptitude à l'emploi des procédés innovants de construction. Les Avis Techniques sont délivrés par la Commission Chargée de Formuler les Avis Techniques (CCFAT) rattachée au ministère en charge de la construction et de l'habitation.

 

Rôle du CSTB (Comité Technique et Scientifique du Bâtiment).

 

Le CSTB, membre de la CCFAT, intervient dans la procédure d'Avis Technique à plusieurs niveaux :

•       il instruit les demandes d'Avis Technique et les rapporte auprès des GS ;

•       il assure le secrétariat de la CCFAT, enregistre et publie les Avis formulés sur le site evaluation.cstb.fr.

Les éléments de preuve présentés par un demandeur à l'appui de sa demande, et notamment les essais, sont de la responsabilité exclusive du demandeur qui pourra les produire par lui-même ou par tout laboratoire de son choix, français ou étranger. Le CSTB instruit les demandes en vérifiant notamment la validité des preuves apportées ; le seul critère de validité retenu est celui de leur fiabilité scientifique et technique, indépendamment des organismes qui les ont produites.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

La certification s'adresse aux titulaires d'un diplôme ou d'un titre technique de niveau 3 dans les métiers concernés.

En l'absence de l'un de ces diplômes ou titres, le candidat doit justifier d'une pratique professionnelle dans le métier concerné d'une durée minimale de 3 ans, hors temps passé sur un parcours de formation par le biais d'un contrat en alternance.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification.

Sa composition est la suivante :

  • Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;
  • Un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d’école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation ;
  • Les présidents des jurys particuliers ;
  • Le directeur départemental du travail ou son représentant si possible ;
  • L’inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique si possible.
En contrat de professionnalisation X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification.

Sa composition est la suivante :

  • Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;
  • Un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d’école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation ;
  • Les présidents des jurys particuliers ;
  • Le directeur départemental du travail ou son représentant si possible ;
  • L’inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique si possible.
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification.

Sa composition est la suivante :

  • Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;
  • Un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d’école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation ;
  • Les présidents des jurys particuliers ;
  • Le directeur départemental du travail ou son représentant si possible ;
  • L’inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique si possible.

Ce jury est composé à raison d'au moins deux représentants qualifiés des professions, représentant au moins un quart des membres du jury.   

En contrat d’apprentissage X

Le jury général est présidé par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou son représentant délivrant la certification.

Sa composition est la suivante :

  • Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers ;
  • Un ou plusieurs formateurs de chambres de métiers et de l’artisanat ou d’école de formation professionnelle chargés de la préparation au Brevet technique des métiers désigné par le président de la chambre de métiers et de l’artisanat ou par l’organisation professionnelle, si elle organise seule la formation ;
  • Les présidents des jurys particuliers ;
  • Le directeur départemental du travail ou son représentant si possible ;
  • L’inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique si possible.
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 01-07-2022
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 01-07-2027
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2021 26 0 100 93 93
2020 23 0 100 89 89
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.cm-alsace.fr/search-result/BTM%20g%C3%A9nie%20climatique


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34925 RNCP34925 - Technicien en systèmes de génie climatique (BTM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet