Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en audit interne et contrôle de gestion (MS)

Active

N° de fiche
RNCP36735
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 314r : Analyse financière, contrôle de gestion, expertise comptable
Formacode(s) :
  • 32098 : Audit entreprise
  • 32626 : Analyse financière
  • 32695 : Audit comptabilité
  • 32652 : Contrôle gestion
Date d’échéance de l’enregistrement : 20-07-2027
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
TOULOUSE BUSINESS SCHOOL - TBS 81751739400018 TBS EDUCATION https://www.tbs-education.fr
Objectifs et contexte de la certification :

Dans un contexte de mondialisation, de dématérialisation des échanges et de pression règlementaire accrue, l’expert en audit interne et contrôle de gestion doit répondre aux attentes des instances dirigeantes et des instances de gouvernance en matière de maitrise de la performance et de mise en place de dispositifs de contrôle interne.
Sous l’influence des lois et règlementations renforcées, il doit maitriser les risques de l’organisation (opérationnels, financiers ou de conformité). Il doit mettre en œuvre des dispositifs de contrôle interne d’une part, des systèmes de pilotage stratégique d’autre part. Contrôleurs de gestion,  contrôleurs internes et auditeurs internes sont les acteurs incontournables de la performance stratégique, de la gouvernance et de la maitrise des risques. 

Avec une demande forte sur tous les secteurs d’activité, les profils recherchés sont de plus en plus diversifiés afin de favoriser les interactions avec les différents métiers. Les certifiés se différencient par leur agilité en systèmes d’information décisionnels et leur fine compréhension des enjeux stratégiques et humains. Dans cette optique, les objectifs associés sont :

o Auditer les différents systèmes organisationnels et processus clés d’une organisation afin d’identifier et maitriser les risques majeurs associés,
o Animer le système de contrôle de gestion et de pilotage stratégique,
o Animer le système d’information de gestion,
o Manager les équipes de contrôleurs de gestion ou d’auditeurs internes.
 
 

Activités visées :

L'Expert en Audit Interne et Contrôle de Gestion exerce son métier à travers les activités suivantes :

  • Préparation et organisation d’une mission d’audit et de contrôle interne
  • Conduite d’une mission d’audit et évaluation du système de contrôle interne
  • Communication des résultats de la mission d’audit et suivi des recommandations
  • Réalisation d’audits de différents systèmes ou de différentes fonctions d’une organisation ou pour un secteur spécifique
  • Pilotage de la performance économique et financière
  • Mise en place d’une comptabilité de gestion
  • Mise en œuvre d’une gestion budgétaire
  • Pilotage de la performance (financière et non financière)
  • Intégration de la Responsabilité Sociétale et environnementale de l’Entreprise au système de reporting
  • Elaboration du Système d’Information décisionnel en collaboration avec la Direction du Système d’Information et la Direction Générale
  • Animation du système d’information de gestion
  • Gestion et valorisation des données
  • Management de projet
  • Animation d’équipes
  • Expertise et appui aux opérationnels
Compétences attestées :

Sensibiliser et accompagner la gouvernance de l’organisation et le comité d’audit sur la cartographie des risques, sur le plan annuel ou pluriannuel de l’audit, sur la protection des risques majeurs, afin d’intervenir en amont des missions d’audit et d’en assurer la réussite.

Elaborer le plan d’audit, conformément aux normes internationales et aux préconisations de de l’IAA et de l'IFACI, en détaillant les différentes étapes pour permettre de maîtriser le processus d’audit quel que soit le système audité

Préparer la mission d’audit par la définition précise de l’objectif et de méthodes appropriées (observation, entretiens, tests) afin de contribuer à la maîtrise des risques comptables, financiers et organisationnels et à l’amélioration continue du périmètre audité.

Concevoir un guide d’entretien pour conduire des entretiens avec les audités afin d’assurer le même traitement des entretiens et d’en faciliter l’analyse, et rechercher des solutions opérationnelles pour traiter des difficultés en lien avec l’organisation de l’audit pour les personnes en situation de handicap.

Contrôler la pertinence et l’application des procédures de contrôle interne afin de recenser les risques avérés de l’entreprise ou de l’organisation.

Etablir des constats, prioriser les écarts significatifs et recommander des actions, dans le site ou les départements concernés, sur la formalisation des procédures, les process utilisés, afin de maitriser les risques majeurs associés à l’activité.

Rédiger le rapport de synthèse de la mission d’audit à destination de la DG en préconisant des pistes d’améliorations afin d’optimiser les process.

Présenter les constats et recommandations aux audités afin de les sensibiliser aux actions à mettre en œuvre et en adaptant sa restitution aux situations de handicap.

Assurer la continuité de la mission d’audit par la mise en œuvre d’actions résolutoires afin d’améliorer l’organisation du périmètre audité et les principaux processus clés concernés.

Définir un plan de contrôle des processus sur des activités support (telles que achats, RH,..) ou système commercial, en veillant au respect des procédures internes et à la réglementation.

Effectuer les contrôles nécessaires sur les paramètres commerciaux de l'organisation et mesurer les risques afin de garantir l’efficacité du fonctionnement du cycle des ventes.

Effectuer les contrôles nécessaires par rapport au processus achat (tels que procédure de consultation des fournisseurs, conventions signées, contrats, suivi commandes, règlements…) pour s’assurer de la conformité des opérations et de la maîtrise des risques liés aux achats, quel que soit le secteur d’activité et la nature des achats.

Identifier les indicateurs pour construire un référentiel objectif de contrôle interne de la fonction ressources humaines dans une entreprise.

Evaluer les écarts potentiels liés aux processus associés à la fonction RH (tels que gestion des compétences, mobilisation des collaborateurs, environnement social, rémunération) afin d’aider les équipes à modifier ou optimiser les méthodes de gestion RH.

Identifier les principaux risques afférents à l’activité bancaire dans un contexte règlementaire en constante évolution afin de participer à la mise en œuvre de dispositifs de surveillance des risques bancaires.

Mettre en œuvre le suivi des préconisations émises lors des contrôles ou audits internes dans le périmètre concerné afin de réduire les risques liés au contrôle des processus.

Utiliser les principales techniques de comptabilisation, en s’appuyant si nécessaire sur le commissaire aux comptes, les auditeurs financiers, l’expert-comptable et en appliquant les normes IFRS ( International Financial Reporting Standards), afin d’analyser les comptes annuels et les états financiers d’une entreprise et de procéder à la conception et la mise en œuvre des processus de contrôle interne

Elaborer et suivre le plan d'investissement et de financement, en appréciant la rentabilité des investissements, afin de garantir un financement approprié à la stratégie globale de l’entreprise.

Analyser les flux de liquidités induits par les opérations économiques afin d’optimiser le Cash-Flow financier et de maîtriser les risques liés à la trésorerie.

Analyser la performance économique et financière d’une entreprise, en mettant en évidence les déterminants de la rentabilité d’exploitation ainsi que les besoins en fonds de roulement afin de limiter le risque d’exploitation et les risques financiers

Consolider des comptes de groupes dans le contexte français et international, afin de respecter le cadre obligatoire pour l’ensemble des sociétés européennes cotées et leurs filiales

Concevoir l’architecture analytique de l’entreprise et définir des objectifs de coûts pertinents afin de suivre et d’optimiser les résultats de l’entreprise.

Utiliser différentes techniques de calcul des coûts, marges, contributions et seuils de rentabilité afin d’évaluer la profitabilité d’un produit ou d’une prestation et la rentabilité d’une activité ou d’un projet

Communiquer les orientations stratégiques et les décisions d’arbitrage de la Direction Générale afin d’aider les opérationnels à définir des objectifs cohérents par rapport à la stratégie.

Construire les différents budgets fonctionnels d’une organisation et les consolider, afin d’assurer la cohérence entre prévisions et évaluations, et ce depuis le processus budgétaire jusqu’au différentes méthodes de suivi des performances et en particulier du reporting financier.

Faire des simulations budgétaires en évaluant la pertinence des moyens engagés afin de mesurer les écarts éventuels au regard des objectifs poursuivis.

Construire les différents Rolling forecasts (prévisions glissantes) afin de dynamiser le système prévisionnel de l’organisation et d’améliorer l’anticipation des performances.

Identifier des centres de responsabilité pertinents et choisir des modes de pilotage adaptés au contrôle de leur délégation afin de responsabiliser les managers sur la performance contributive de chaque centre de responsabilité.

Construire des tableaux de bord opérationnels et stratégiques, de type Balanced Scorecard, afin de fournir aux décideurs une vision fiable de la performance des différentes activités et de faciliter la prise de décisions.

Définir des prix de cession interne ou des prix de transfert cohérents afin d’être en phase avec les enjeux stratégiques liés à l’évaluation ainsi qu’à la fiscalité des groupes.

Construire des tableaux de bord adaptés au pilotage d’activités spécifiques telles que structure commerciale, achats, site industriel, R&D et innovation, afin d’en piloter la performance et d’apporter analyse et conseil aux opérationnels concernés.

Définir les missions de l’entreprise pour diffuser une culture commune notamment en termes d’intégrité vis-à-vis des risques.

Intégrer aux différents systèmes de reporting et de contrôle des indicateurs de performance relatifs à la mission ou raison d’être de l’entreprise, sa politique environnementale, sociale et sociétale afin d’évaluer l’impact de l’entreprise sur son environnement.

Concevoir un reporting intégré afin de prendre en compte les demandes des différentes parties prenantes.

Participer au choix du système d’information décisionnel de l’entreprise et à son évolution,  en élaborant un cahier des charges du système d’information décisionnel afin de le mettre en cohérence avec la stratégie de la Direction Générale et les besoins des managers.

Valider les choix possibles en matière d’architecture du système d’information décisionnel en respectant les règles de sécurité et de confidentialité en vigueur, afin de le mettre en cohérence avec la stratégie de la Direction Générale et les besoins des managers.

Mettre en œuvre certains modules d’ERP (Enterprise Resources Planification), notamment SAP Controlling, en définissant les flux d’information afin de garantir la fiabilité des informations transmises.

Accompagner les utilisateurs du système d’information décisionnel dans la maitrise des fonctionnalités de l’outil afin de fournir des informations fiables et pertinentes, préalables à des prises de décisions opérationnelles ou stratégiques.

Analyser les résultats et communiquer autour des indicateurs de performance, en s’appuyant sur des outils de datavisualisation tels que excel, VBA, PowerBI, ..,  afin de renforcer la prise de conscience et l’impact selon les écarts constatés et de susciter de nouvelles propositions.

Construire des reportings visuels impactant afin de modéliser les prévisions des différentes activités et de les partager avec les managers opérationnels en vue d’identifier des actions d’amélioration.

Analyser et sélectionner l’information pertinente face à une masse importante de données financières ou multidimensionnelles, en garantissant la fiabilité des procédures de collecte de l’information, afin de faciliter la prise de décision des dirigeants et responsables opérationnels.

Valoriser les données pour pouvoir générer du CA additionnel, en comprenant les enjeux de la digitalisation (BI, intelligence artificielle, robotisation, ..),  pour mieux piloter la performance opérationnelle.

Apporter à la conduite du projet son expertise grâce à la mise en œuvre d'outils méthodologiques, notamment en matière de management des processus afin de contribuer à l’atteinte des objectifs du projet.

Accompagner les acteurs notamment en ajustant les outils de pilotage en fonction de la nature du projet considéré, afin de veiller à la cohérence et à la mise en œuvre de la stratégie définie par la direction générale.

Participer au reporting du projet auprès des instances de gouvernance ainsi qu'à l'accompagnement du changement autour du projet afin de contribuer au pilotage global du projet.

Animer des réunions de projets transverses entre contrôleurs de gestion, opérationnels, informaticiens, etc., y compris en environnement international, afin de faciliter l’avancement et le bon déroulement des projets.

Favoriser l’accompagnement, le suivi et le maintien dans l’emploi de collaborateurs en situation de handicap, en s’appuyant sur les ressources mises en œuvre dans l’entreprise et notamment le référent handicap, afin de faciliter leur intégration dans l’équipe projet.

Prendre part à toute étude des besoins d’aménagement concernant son service ou son projet, afin d’être à l’écoute d’un nouveau membre en situation de handicap et de ses éventuels besoins d’aménagement et de leur évolution.

Animer des réunions avec des interlocuteurs des différentes fonctions de l’entreprise, en présentiel ou en distanciel afin de faciliter l’expression de tous et la recherche de solutions coconstruites.

Coordonner les différents acteurs afin que chacun puisse exprimer ses enjeux et afin de favoriser la cohésion d’équipe vers l’atteinte des objectifs.

Communiquer avec une grande variété d’interlocuteurs, Direction Générale, contrôleurs de gestion, auditeurs internes et opérationnels de différents pays, en maitrisant le vocabulaire technique spécifique au métier, afin d’améliorer le fonctionnement de l’équipe, des missions ou des projets en environnement international.

Adapter sa communication individuelle ou collective à l’ensemble des profils constitutifs de son équipe, prenant en compte la diversité possible des profils et les personnes en situation de handicap

Apporter son expertise méthodologique aux analyses de valeur pour renforcer la culture de performance de tous les acteurs de l’organisation.

Former les opérationnels concernés à l’utilisation des procédures et règles de gestion afin d’assurer la mise en œuvre d’un référentiel commun de pilotage de la performance et de contrôle interne.

Identifier puis partager des bonnes pratiques de pilotage entre fonctions et activités dans une démarche de benchmark et ajuster les référentiels de gestion en conséquence.

Modalités d'évaluation :

Les épreuves organisées peuvent être individuelles ou collectives, orales ou écrites. Tous les types d'évaluation sont utilisés afin de diversifier les modalités de contrôle de l'acquisition des connaissances et compétences. A titre d'exemple :

  • Etudes de cas de synthèse, études de cas spécifiques et thématiques, exercices pratiques, simulations, dossiers écrits, ou oral…
  • Conception, organisation, animation et suivi de conférences sur les actualités et évolution des métiers visés, ...
  • Mission professionnelle en entreprise donnant lieu à la production d'une thèse professionnelle, évaluation globale et couvrant l'ensemble des blocs.
RNCP36735BC01 - Auditer des systèmes et processus clés et piloter les risques majeurs d’une organisation

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Sensibiliser et accompagner la gouvernance de l’organisation et le comité d’audit sur la cartographie des risques, sur le plan annuel ou pluriannuel de l’audit, sur la protection des risques majeurs, afin d’intervenir en amont des missions d’audit et d’en assurer la réussite.

Elaborer le plan d’audit, conformément aux normes internationales et aux préconisations de de l’IAA et de l'IFACI, en détaillant les différentes étapes pour permettre de maîtriser le processus d’audit quel que soit le système audité

Préparer la mission d’audit par la définition précise de l’objectif et de méthodes appropriées (observation, entretiens, tests) afin de contribuer à la maîtrise des risques comptables, financiers et organisationnels et à l’amélioration continue du périmètre audité.

Concevoir un guide d’entretien pour conduire des entretiens avec les audités afin d’assurer le même traitement des entretiens et d’en faciliter l’analyse, et rechercher des solutions opérationnelles pour traiter des difficultés en lien avec l’organisation de l’audit pour les personnes en situation de handicap.

Contrôler la pertinence et l’application des procédures de contrôle interne afin de recenser les risques avérés de l’entreprise ou de l’organisation.

Etablir des constats, prioriser les écarts significatifs et recommander des actions, dans le site ou les départements concernés, sur la formalisation des procédures, les process utilisés, afin de maitriser les risques majeurs associés à l’activité.

Rédiger le rapport de synthèse de la mission d’audit à destination de la DG en préconisant des pistes d’améliorations afin d’optimiser les process.

Présenter les constats et recommandations aux audités afin de les sensibiliser aux actions à mettre en œuvre et en adaptant sa restitution aux situations de handicap.

Assurer la continuité de la mission d’audit par la mise en œuvre d’actions résolutoires afin d’améliorer l’organisation du périmètre audité et les principaux processus clés concernés.

Définir un plan de contrôle des processus sur des activités support (telles que achats, RH, …) ou système commercial, en veillant au respect des procédures internes et à la réglementation.

Effectuer les contrôles nécessaires sur les paramètres commerciaux de l'organisation et mesurer les risques afin de garantir l’efficacité du fonctionnement du cycle des ventes.

Effectuer les contrôles nécessaires par rapport au processus achat (tels que procédure de consultation des fournisseurs, conventions signées, contrats, suivi commandes, règlements…) pour s’assurer de la conformité des opérations et de la maîtrise des risques liés aux achats, quel que soit le secteur d’activité et la nature des achats.

Identifier les indicateurs pour construire un référentiel objectif de contrôle interne de la fonction ressources humaines dans une entreprise.

Evaluer les écarts potentiels liés aux processus associés à la fonction RH (tels que gestion des compétences, mobilisation des collaborateurs, environnement social, rémunération) afin d’aider les équipes à modifier ou optimiser les méthodes de gestion RH.

Identifier les principaux risques afférents à l’activité bancaire dans un contexte règlementaire en constante évolution afin de participer à la mise en œuvre de dispositifs de surveillance des risques bancaires.

Mettre en œuvre le suivi des préconisations émises lors des contrôles ou audits internes dans le périmètre concerné afin de réduire les risques liés au contrôle des processus.

Etude de cas d’audit interne, étude individuelle, donnant lieu à un document écrit, réalisée à partir d’une situation d’entreprise et/ou de documents sur les enjeux d’un audit. L’objet de cette évaluation est   de conduire et d’organiser une mission d’audit interne, conformément aux normes internationales et aux préconisations de l'IFACI. Livrables attendus =

  • Réalisation d’une cartographie des risques
  • Formulation de recommandations adaptées à la problématique d’audit.

 

Soutenance orale sur les enjeux d’une mission d’audit. Il s’agit de s’assurer que le candidat est en mesure de prendre du recul par rapport à une thématique d’audit. La soutenance met le candidat en situation d’auditeur, devant un jury de professionnels où il devra synthétiser et argumenter des éléments méthodologiques et des recommandations. Livrables :

  • Identification et formulation d’une problématique liée aux principaux enjeux de l’audit interne ou à un cas ou des cas de contrôle interne
  • Identification des risques majeurs d’une organisation
  • Recommandations associées à la couverture de ces risques majeurs

 

Etudes de cas et exercices pratiques portant sur l’audit d’un système spécifique, d’une fonction ou d’un secteur, tels que fonction RH, système commercial, processus achats, fonction support, secteur bancaire,  ..

Livrable = identification des risques et recommandations pour les réduire.

 

 

 

RNCP36735BC02 - Concevoir et mettre en œuvre le système de contrôle de gestion et de pilotage de la performance stratégique

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Utiliser les principales techniques de comptabilisation, en s’appuyant si nécessaire sur le commissaire aux comptes, les auditeurs financiers, l’expert-comptable et en appliquant les normes IFRS (International Financial Reporting Standards), afin d’analyser les comptes annuels et les états financiers d’une entreprise et de procéder à la conception et la mise en œuvre des processus de contrôle interne

Elaborer et suivre le plan d'investissement et de financement, en appréciant la rentabilité des investissements, afin de garantir un financement approprié à la stratégie globale de l’entreprise.

Analyser les flux de liquidités induits par les opérations économiques afin d’optimiser le Cash-Flow financier et de maîtriser les risques liés à la trésorerie.

Analyser la performance économique et financière d’une entreprise, en mettant en évidence les déterminants de la rentabilité d’exploitation ainsi que les besoins en fonds de roulement afin de limiter le risque d’exploitation et les risques financiers

Consolider des comptes de groupes dans le contexte français et international, afin de respecter le cadre obligatoire pour l’ensemble des sociétés européennes cotées et leurs filiales

Concevoir l’architecture analytique de l’entreprise et définir des objectifs de coûts pertinents afin de suivre et d’optimiser les résultats de l’entreprise.

Utiliser différentes techniques de calcul des coûts, marges, contributions et seuils de rentabilité afin d’évaluer la profitabilité d’un produit ou d’une prestation et la rentabilité d’une activité ou d’un projet

Communiquer les orientations stratégiques et les décisions d’arbitrage de la Direction Générale afin d’aider les opérationnels à définir des objectifs cohérents par rapport à la stratégie.

Construire les différents budgets fonctionnels d’une organisation et les consolider, afin d’assurer la cohérence entre prévisions et évaluations, et ce depuis le processus budgétaire jusqu’au différentes méthodes de suivi des performances et en particulier du reporting financier.

Faire des simulations budgétaires en évaluant la pertinence des moyens engagés afin de mesurer les écarts éventuels au regard des objectifs poursuivis.

Construire les différents Rolling forecasts (prévisions glissantes) afin de dynamiser le système prévisionnel de l’organisation et d’améliorer l’anticipation des performances.

Identifier des centres de responsabilité pertinents et choisir des modes de pilotage adaptés au contrôle de leur délégation afin de responsabiliser les managers sur la performance contributive de chaque centre de responsabilité.

Construire des tableaux de bord opérationnels et stratégiques, de type Balanced Scorecard, afin de fournir aux décideurs une vision fiable de la performance des différentes activités et de faciliter la prise de décisions.

Définir des prix de cession interne ou des prix de transfert cohérents afin d’être en phase avec les enjeux stratégiques liés à l’évaluation ainsi qu’à la fiscalité des groupes.

Construire des tableaux de bord adaptés au pilotage d’activités spécifiques telles que structure commerciale, achats, site industriel, R&D et innovation, afin d’en piloter la performance et d’apporter analyse et conseil aux opérationnels concernés.

Définir les missions de l’entreprise pour diffuser une culture commune notamment en termes d’intégrité vis-à-vis des risques.

Intégrer aux différents systèmes de reporting et de contrôle des indicateurs de performance relatifs à la mission ou raison d’être de l’entreprise, sa politique environnementale, sociale et sociétale afin d’évaluer l’impact de l’entreprise sur son environnement.

Concevoir un reporting intégré afin de prendre en compte les demandes des différentes parties prenantes.

Examen écrit individuel sur les concepts IFRS et sur les spécificités des comptes consolidés selon les normes IFRS, (cadre obligatoire pour l’ensemble des sociétés européennes cotées et leurs filiales), permettant de produire une information financière lisible en contexte grand groupe et au sein d’un environnement international et d’en maitriser la signification en termes d’évaluation de la performance financière.

 

Grand Oral Contrôle de gestion : Epreuve individuelle de synthèse orale.  Il s’agit de s’assurer que le candidat est en mesure de prendre du recul par rapport à une thématique de contrôle de gestion. La soutenance met le candidat en situation, devant un jury de professionnels. Le jury d’évaluation est composé de deux professionnels ou/et intervenants de la discipline Contrôle-Audit.  Livrables :

  • Synthèse méthodologique argumentée
  • Recommandations appropriées au contexte, à l’environnement présenté,  ..

 

Etudes de cas de contrôle de gestion industriel, donnant lieu à un document écrit, réalisé à partir d’une situation d’entreprise. L’objet de cette évaluation est de réaliser une étude d’un système de couts ou de performance dans un environnement industriel.

Etude de cas, réalisée en groupes de 6 personnes maximum, portant sur une entreprise confrontée à des problèmes de trésorerie ; les participants se positionnent comme le gérant de l’entreprise et doivent optimiser la performance financière de l’entreprise tout en réduisant les risques d’insolvabilité. Livrables :

  • Optimisation des choix d’investissement et de financement,
  • Priorisation des choix d’investissement 
  • Proposition d’un plan d’action de gestion de trésorerie

 

Dossier d'analyse financière, réalisé en groupe de 3 ou 4 personnes, sur 2 à 4 mois, portant sur un ou des cas pratiques d’analyse financière en PME avec prise en compte de la RSE. Dossier réalisé

Livrables :

  • Diagnostic économique et financier
  • Analyse de la contribution des différents acteurs internes (salariés et acteurs financiers) à la richesse créée et de leur degré de satisfaction au travers de leur rémunération respective et au regard de la richesse qu’ils ont créée
  • Reporting intégré prenant en compte des indicateurs de RSE.

 

Examen écrit individuel : questions de réflexion, exercices et cas pratique(s) de comptabilité de gestion, calculs de couts et de marges, analyse de profitabilité, gestion prévisionnelle, contrôle budgétaire, pilotage de la performance, tableaux de bord et indicateurs.

 

RNCP36735BC03 - Concevoir et animer le système d’information décisionnel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Participer au choix du système d’information décisionnel de l’entreprise et à son évolution, en élaborant un cahier des charges du système d’information décisionnel afin de le mettre en cohérence avec la stratégie de la Direction Générale et les besoins des managers.

Valider les choix possibles en matière d’architecture du système d’information décisionnel en respectant les règles de sécurité et de confidentialité en vigueur, afin de le mettre en cohérence avec la stratégie de la Direction Générale et les besoins des managers.

Mettre en œuvre certains modules d’ERP (Enterprise Resources Planification), notamment SAP Controlling, en définissant les flux d’information afin de garantir la fiabilité des informations transmises.

Accompagner les utilisateurs du système d’information décisionnel dans la maitrise des fonctionnalités de l’outil afin de fournir des informations fiables et pertinentes, préalables à des prises de décisions opérationnelles ou stratégiques.

Analyser les résultats et communiquer autour des indicateurs de performance, en s’appuyant sur des outils de datavisualisation tels que excel, VBA, PowerBI, ..., afin de renforcer la prise de conscience et l’impact selon les écarts constatés et de susciter de nouvelles propositions.

Construire des reportings visuels impactant afin de modéliser les prévisions des différentes activités et de les partager avec les managers opérationnels en vue d’identifier des actions d’amélioration.

Analyser et sélectionner l’information pertinente face à une masse importante de données financières ou multidimensionnelles, en garantissant la fiabilité des procédures de collecte de l’information, afin de faciliter la prise de décision des dirigeants et responsables opérationnels.

Valoriser les données pour pouvoir générer du CA additionnel, en comprenant les enjeux de la digitalisation (BI, intelligence artificielle, robotisation, ...),  pour mieux piloter la performance opérationnelle.

 

Projet décisionnel, réalisé en binôme, mené sur 4 à 6 mois, à partir d’une situation réelle d’entreprise, proposant une sélection, extraction, valorisation des données pour en faire un outil d’aide à la décision, approprié à la problématique de l’entreprise présentée et visant à modéliser une problématique de gestion avec des outils issus du système d’information, évalué par un professionnel expert en système d’information

Examens individuels sur ordinateur portant sur :

- Extraction et Fiabilisation des données, à partir de sources diverses dont SAP, Excel

- Modélisation d’une gestion budgétaire prévisionnelle, à partir d’outil tel que VBA

- Modélisation d’une problématique de prix de cession internes

Conception de tableaux de bord interactifs

RNCP36735BC04 - Manager des projets et des équipes en contrôle de gestion ou audit interne

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Apporter à la conduite du projet son expertise grâce à la mise en œuvre d'outils méthodologiques, notamment en matière de management des processus afin de contribuer à l’atteinte des objectifs du projet.

Accompagner les acteurs notamment en ajustant les outils de pilotage en fonction de la nature du projet considéré, afin de veiller à la cohérence et à la mise en œuvre de la stratégie définie par la direction générale.

Participer au reporting du projet auprès des instances de gouvernance ainsi qu'à l'accompagnement du changement autour du projet afin de contribuer au pilotage global du projet.

Animer des réunions de projets transverses entre contrôleurs de gestion, opérationnels, informaticiens, etc., y compris en environnement international, afin de faciliter l’avancement et le bon déroulement des projets.

Favoriser l’accompagnement, le suivi et le maintien dans l’emploi de collaborateurs en situation de handicap, en s’appuyant sur les ressources mises en œuvre dans l’entreprise et notamment le référent handicap, afin de faciliter leur intégration dans l’équipe projet.

Prendre part à toute étude des besoins d’aménagement concernant son service ou son projet, afin d’être à l’écoute d’un nouveau membre en situation de handicap et de ses éventuels besoins d’aménagement et de leur évolution.

Animer des réunions avec des interlocuteurs des différentes fonctions de l’entreprise, en présentiel ou en distanciel afin de faciliter l’expression de tous et la recherche de solutions coconstruites.

Coordonner les différents acteurs afin que chacun puisse exprimer ses enjeux et afin de favoriser la cohésion d’équipe vers l’atteinte des objectifs.

Communiquer avec une grande variété d’interlocuteurs, Direction Générale, contrôleurs de gestion, auditeurs internes et opérationnels de différents pays, en maitrisant le vocabulaire technique spécifique au métier, afin d’améliorer le fonctionnement de l’équipe, des missions ou des projets en environnement international.

Adapter sa communication individuelle ou collective à l’ensemble des profils constitutifs de son équipe, prenant en compte la diversité possible des profils et les personnes en situation de handicap afin d’être à l’écoute active de toutes les personnes composant son équipe.

Apporter son expertise méthodologique aux analyses de valeur pour renforcer la culture de performance de tous les acteurs de l’organisation.

Former les opérationnels concernés à l’utilisation des procédures et règles de gestion afin d’assurer la mise en œuvre d’un référentiel commun de pilotage de la performance et de contrôle interne.

Identifier puis partager des bonnes pratiques de pilotage entre fonctions et activités dans une démarche de benchmark.et ajuster les référentiels de gestion en conséquence.

Grand Oral Contrôle de gestion : Epreuve individuelle de synthèse orale.  Durée : 1h30. Il s’agit de s’assurer que le candidat est en mesure de communiquer, d’argumenter, de convaincre, d’animer une réunion. La soutenance met le candidat en situation, devant un jury de professionnels. Le jury d’évaluation est composé de deux professionnels ou/et intervenants de la discipline Contrôle-Audit. 

Présentation orale en anglais, réalisée en groupe de 6 personnes maximum, portant sur un projet sur un thème de contrôle de gestion, d’audit ou de management. Projet mené sur 2 à 4 mois. Livrables :

  • Analyse du contexte et de la problématique
  • Méthodologie argumentée
  • Présentation de pistes de solutions

 

2 projets sur 2 à 6 mois, menés en groupe de 6 personnes maximum, en audit, contrôle interne, ou contrôle de gestion, permettant d’analyser le fonctionnement du groupe en mode projets, avec pour livrables :

  • Diagnostic du fonctionnement et pilotage du groupe projet :
  • Communication et relations interpersonnelles
  • Animation de réunions
  • Gestion des tensions et situations difficiles
  • Rôle de chacun dans le groupe
  • Appuis proposés aux opérationnels du groupe projet

- Propositions d’amélioration pour un projet ultérieur

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

La certification est déclinée en blocs de compétences indépendants. 

Chaque bloc de compétences est validé par des épreuves destinées à vérifier la maîtrise des compétences déclinées dans le bloc correspondant et donne lieu à la délivrance d'un certificat. Seule la validation de tous les blocs accompagnée d'une thèse professionnelle réalisée dans le cadre d'une mission en entreprise d'une durée de 4 à 6 mois, équivalent temps plein consécutifs ou non, écrit et soutenance orale, donne accès à la certification intégrale Expert en Audit Interne et Contrôle de Gestion (MS), sous réserve de la validation par le jury d'attribution du titre. 

Dans le cadre d'un dossier VAE, le candidat doit valider l'ensemble des blocs de compétences en présentant son parcours professionnel par le biais d'un dossier écrit solide et étayé de preuves. Ce dossier sera suivi d'une soutenance à l'oral. 

Secteurs d’activités :

Les fonctions de contrôleur de gestion et d’auditeur interne sont exercées dans tout type de secteur et dans tout type d’organisation.
Le périmètre de l’audit interne et du contrôle de gestion s’étend désormais des grandes entreprises aux moyennes, du secteur privé au secteur public et administratif - les hôpitaux, les mairies, les universités, les collectivités - (Loi Organique relative aux Lois de Finance)  

Type d'emplois accessibles :

 

  • Auditeur interne / Contrôleur interne
  • Contrôleur de gestion / Contrôleur financier / Business Analyst / Contrôleur budgétaire 
  • Auditeur financier en cabinet d'audit
  • Directeur Administratif et Financier / Responsable Administratif et Financier
  • Consultant en systèmes d'information et de gestion
  • Consultant en pilotage de la performance
Code(s) ROME :
  • M1204 - Contrôle de gestion
  • M1202 - Audit et contrôle comptables et financiers
  • M1205 - Direction administrative et financière
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
Références juridiques des règlementations d’activité :

Les missions professionnelles de l’Expert en Audit interne et Contrôle de Gestion ne sont pas règlementées, mais elles sont normées au niveau de l’audit interne.

L’audit interne s’appuie sur un cadre de référence international dont les contributeurs sont : 

  • IFACI - Institut Français de l’Audit et du Contrôle Internes 
  • IIA - The Institute of Internal Auditors
     
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

 1. A titre normal, la certification s’adresse à des candidats :  

  • Diplômés d’une école d’ingénieurs habilitée par la Commission des titres d’ingénieur (CTI)
  • Diplômés d’une école de management habilitée par la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) à délivrer le grade de master
  • Diplômés de 3ème cycle universitaire ou équivalent, dont la liste est arrêtée par la Conférence des grandes écoles
  • Titre inscrit au RNCP niveau 7 (ancienne nomenclature niveau I)
  • Etrangers dont le diplôme est équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus
  • Etudiants ayant validé une formation de niveau Master 1ère année, (par exemple, diplômés de maîtrise) justifiant de trois ans d’expérience professionnelle

2. A titre dérogatoire, l’accès est possible à toute personne :  

  • Titulaire d’un master 1, sans expérience professionnelle
  • Titulaire d’un diplôme, de niveau licence, et justifiant d’une expérience professionnelle significative d’au moins 3 ans
  • Tout candidat VAPP justifiant a minima de 5 années d'expérience professionnelle ayant un lien avéré avec les compétences professionnelles visées par la certification

Le taux d'admission à titre dérogatoire est fixé par la Conférence des Grandes Ecoles (CGE). 


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

4 personnes au maxi. composent le jury : 2 personnes représentant la profession à part égale employeurs et salariés, 2 personnes représentant TBS. 

Par expérience X

4 personnes au maxi. composent le jury : 2 personnes représentant la profession à part égale employeurs et salariés, 2 personnes représentant TBS. 

Par candidature individuelle X -
En contrat d’apprentissage X

4 personnes au maxi. composent le jury : 2 personnes représentant la profession à part égale employeurs et salariés, 2 personnes représentant TBS. 

En contrat de professionnalisation X

4 personnes au maxi. composent le jury : 2 personnes représentant la profession à part égale employeurs et salariés, 2 personnes représentant TBS. 

Après un parcours de formation continue X

4 personnes au maxi. composent le jury : 2 personnes représentant la profession à part égale employeurs et salariés, 2 personnes représentant TBS. 

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Date de décision 20-07-2022
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 20-07-2027
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 51 0 90 71 67
2018 64 0 95 84 74
2017 60 0 98 85 75
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.tbs-education.fr/fr/formations/ms-msc/masteres-specialises-ms/audit-interne-et-controle-de-gestion

Soutiens professionnels :
IFACI (Institut Français de l'Audit et du Contrôle Interne)
DFCG Midi Pyrénées (association professionnelle des directeurs financiers et contrôleurs de gestion)
 


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP28714 RNCP28714 - Expert en audit interne et contrôle de gestion (MS)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet