Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Conseiller funéraire et assimilé

Active

N° de fiche
RNCP36840
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 330t : Spécialités plurivalentes des services aux personnes (réalisation du service)
Formacode(s) :
  • 42057 : service funéraire
Date d’échéance de l’enregistrement : 16-09-2027
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L' INTERIEUR ET DES OUTRE-MER 11001401600015 -
Objectifs et contexte de la certification :

Selon les termes de l'article D. 2223-55-2 du code général des collectivités territoriales, le conseiller funéraire est la personne chargée de déterminer directement avec les familles l'organisation et les conditions de la prestation funéraire. Pour exercer, un conseiller funéraire (et assimilé) doit être titulaire du diplôme national instauré par le ministère de l'Intérieur et délivré par un organisme de formation. Les professionnels disposent d'un délai de 12 mois à compter de la date de conclusion de leur contrat de travail ou de leur nomination pour obtenir ce diplôme. L'obtention du diplôme constitue par ailleurs l’une des conditions de délivrance de l’habilitation préfectorale à leur employeur (entreprise, régie ou association) pour exercer les missions du service extérieur des pompes funèbres (L. 2223-19 du CGCT).

Activités visées :

Le conseiller funéraire est l’interlocuteur privilégié des familles. C’est la première personne rencontrée, à l’agence de pompes funèbres ou par téléphone. Il accompagne et conseille les familles dans l’organisation des obsèques et dans les démarches administratives et pratiques.

Le conseiller funéraire a avant tout un rôle de coordonnateur. Il explique aux familles les différentes étapes des obsèques, en respectant les volontés du défunt et en tenant compte des contraintes matérielles. Il organise la cérémonie civile ou religieuse et peut proposer un déroulé (intervenant, textes, musique, recueil des condoléances…).

Il fait respecter les délais et organise les déplacements du convoi (funérarium, lieu de culte, cimetière, crématorium…). Il veille à la bonne coordination de tous les intervenants : professionnels du funéraire, services de la mairie, fleuriste, etc.

Le conseiller funéraire a également un rôle commercial : il vend des services et des prestations. Le conseil et la vente de cercueils et d’urnes constituent une part importante de son travail, mais il peut proposer d’autres prestations : soins de conservation, plaques commémoratives, objets de culte, fleurs, marbrerie, avis d’obsèques.

Il intervient aussi comme conseiller prévoyance obsèques pour proposer des contrats d’obsèques aux personnes qui souhaitent les organiser de leur vivant. Il établit les devis et encaisse les factures.

Enfin, le conseiller funéraire a un rôle administratif lié à la rédaction de documents : avis de décès dans la presse, formulaires à renseigner pour la mairie, autorisation de transport, etc.

Le conseiller funéraire doit prêter une oreille attentive aux personnes en deuil, les rassurer sur le bon déroulement de la cérémonie et leur montrer qu’il prend en charge les aspects techniques et pratiques. Ce métier nécessite donc du tact, de la diplomatie et un bon équilibre personnel, sans oublier le sens de l’organisation et du commerce.

Le métier s’exerce surtout dans un bureau. Il exige une certaine disponibilité (astreinte de nuit, de week-end et de jours fériés).

Compétences attestées :
  • Recevoir et renseigner les familles pour toute question relative à l'activité funéraire, les prestations et fournitures nécessaires aux obsèques dans le respect de leur deuil et des volontés du défunt ;
  • Déterminer avec la famille les conditions financières et techniques de la prestation, présenter des
    produits dans le cadre d'un conseil et/ ou d'une vente ;
  • Faire preuve de maîtrise de soi dans des situations difficiles ;
  • Coordonner et encadrer une équipe, notamment en faisant le lien avec le maitre de cérémonie ;
  • Renseigner les formulaires relatifs aux déclarations de décès, et de manière générale collaborer efficacement avec le service de l'état civil d’une commune, son service funéraire et des cimetières ;
  • Appliquer les procédures relatives aux inhumations, exhumations et crémations ;
  • Contrôler la fiabilité du dossier et des éléments de facturation, la conformité des documents administratifs, titres de concession et autorisations diverses ;
  • Saisir les devis, bons de commande et factures ;
  • Exercer, le cas échéant, les fonctions du maitre de cérémonie.
Modalités d'évaluation :

Les modalités d’évaluation sont fixées par l’arrêté du 27 mai 2020 relatif aux diplômes dans le secteur des services funéraires. Elles comprennent :

  • une évaluation écrite de la formation pratique du candidat transmis par la structure d'accueil de l'évaluation à l'organisme de formation ;
  • un nombre minimum d'activités à valider durant la formation pratique ;
  • un examen théorique comprenant une épreuve écrite (questionnaire à choix multiples et à réponses courtes) et une épreuve orale de 20 minutes (entretien individuel) sur la base d'un rapport de stage rédigé par le candidat à l’issue de sa formation pratique.
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36840BC01

Pas de structuration en bloc de compétences à ce jour au regard des textes en vigueur

Pas de structuration en bloc de compétences à ce jour au regard des textes en vigueur

Pas de structuration en bloc de compétences à ce jour au regard des textes en vigueur

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pas de structuration en bloc de compétences à ce jour au regard des textes en vigueur. Le diplôme national de conseiller funéraire est le seul titre professionnel autorisant l’exercice de ces fonctions.

Toutefois, certaines personnes se prévalant d'une expérience professionnelle bénéficient d’une équivalence totale de diplôme et sont donc dispensées des épreuves et de la formation (cf. infra).

Secteurs d’activités :

Secteur des services funéraires

Type d'emplois accessibles :

Conseiller funéraire et assimilé, chargé de déterminer directement avec les familles l'organisation et les conditions de la prestation funéraire (article D. 2223-55-2 du code général des collectivités territoriales).

Code(s) ROME :
  • K2602 - Conseil en services funéraires
Références juridiques des règlementations d’activité :

Article L. 2223-25-1 du code général des collectivités territoriales, issu de l’article 2 de la loi n° 2008-1350 du 19 décembre 2008 relative à la législation funéraire, et textes pris en application : décret n°2020-648 du 27 mai 2020 et arrêté du 27 mai 2020.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X -
Par expérience X -
En contrat de professionnalisation X -
Après un parcours de formation continue X

Jury de quatre personnes composé par les organismes de formation sur la base des listes, fixées par le Préfet, de personnes habilitées pour ces fonctions (articles D. 2223-55-6 et suivants du code général des collectivités territoriales)

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

Certaines personnes se prévalant d'une expérience professionnelle bénéficient d’une équivalence totale de diplôme et sont donc dispensées des épreuves et de la formation. Il s’agit des situations suivantes :

  • Les conseillers funéraires, nommés ou confirmés dans leur emploi, qui exercent ou ont exercé leurs fonctions durant 24 mois et bénéficiant des dispositions transitoires prévues à l’article D. 2223-55-13 du code général des collectivités territoriales, qui renvoie à l’article R. 2223-51 du même code, applicables à compter du 10 mai 1995, date de publication du décret n° 95-653 du 9 mai 1995 relatif au règlement national des pompes funèbres, sont réputés justifier de la formation professionnelle prévue pour la fonction qu'ils exercent ;
  • Les conseillers funéraires et assimilés justifiant avoir suivi la formation prévue à l'article R. 2223-45 et qui, au 1er janvier 2013, exercent cette activité sur le territoire national ou dans un autre Etat membre de l'Union européenne ou dans un Etat partie à l'espace économique européen depuis au moins six mois, ou l'ont exercée pendant au moins six mois entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2012, sont réputés satisfaire à l'exigence de diplôme mentionnée à l'article L. 2223-25-1 (articles D. 2223-55-13 du code général des collectivités territoriales).

Le candidat qui satisfait aux conditions requises pour se voir reconnaître une équivalence totale de son expérience devra en faire la demande auprès de la préfecture (articles D. 2223-55 13 et D. 2223-55-14 du code général des collectivités territoriales)

 

Reconnaissance des qualifications professionnelles des ressortissants d'un État membre de la Communauté européenne ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen selon les procédures prévues aux articles L. 2223-47 à L. 2223-51 du code général des collectivités territoriales.

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2020-648 du 27 mai 2020 modifiant le contenu et les modalités de délivrance des diplômes dans le secteur des services funéraires

NOR : COTB1932198D

20/12/2008

LOI n° 2008-1350 du 19 décembre 2008 relative à la législation funéraire

 

NOR : IOCX0827772L 

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
29/05/2020

Arrêté du 27 mai 2020 relatif aux diplômes dans le secteur des services funéraires modifiant l'arrêté du 30 avril 2012 portant application du décret n° 2012-608 du 30 avril 2012 relatif aux diplômes dans le secteur funéraire

 

NOR : COTB1932203A

Date d'effet de la certification 16-09-2022
Date d'échéance de l'enregistrement 16-09-2027
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RS5756 RS5756 - Exercer la profession de conseiller funéraire et assimilé
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet