Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

DipViGrM - Diplôme d’études supérieures d’analyste financier

Active

N° de fiche
RNCP36845
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 313 : Finances, banque, assurances, immobilier
  • 314 : Comptabilite, gestion
Formacode(s) :
  • 32626 : analyse financière
  • 41007 : gestion actifs
  • 41062 : banque
  • 32623 : financement entreprise
  • 32602 : gestion risque financier
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONSULAIRE GRENOBLE ECOLE DE MANAGEMENT 81738914100018 Grenoble Ecole de Management https://www.grenoble-em.com/
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION 11004401300040 - -
Objectifs et contexte de la certification :

La certification a été créée pour répondre à un besoin croissant des entreprises et des établissements financiers de cadres hautement qualifiés en analyse et gestion financière, dotés de connaissances techniques approfondies, de qualités interpersonnelles nécessaires au management dans un environnement global et fortement réglementé, et aptes à comprendre les conséquences stratégiques des décisions financières. En effet, la finance est un facteur clé de la gestion et de la stratégie des entreprises industrielles, commerciales et financières : comment évaluer le risque de défaillance d’un client ? Comment couvrir le risque de change lié aux opérations à l’export ? Comment communiquer avec ses actionnaires pour conserver leur confiance ? Comment financer une acquisition ? Quels investissements seront créateurs de valeur pour l’entreprise ou l’institution financière ? Comment optimiser la rentabilité et gérer le risque d’un portefeuille d’actifs financiers ?

La certification répond à un besoin de professionnalisation des acteurs de la finance avec une focalisation sur le développement de compétences pratiques, comme à l’intégration de compétences comportementales et managériales.

L’un des 6 blocs de compétences constitutifs de la certification souligne les 3 expertises métiers développées : analyste en gestion d’actifs, analyste financier en banque d’investissement et en cabinet de conseil, et analyste ESG.

Activités visées :

Les activités visées sont les suivantes :
A1. Pilotage de l’analyse et de la valorisation d’une structure financière ou non financière
A2. Evaluation des investissements en actifs réels et financiers avec leurs modalités de financement
A3. Pilotage d’un portefeuille d’investissements
A4. Déploiement d’une expertise métier d’analyste financier : analyste en gestion d’actifs, analyste financier en banque d’investissement et en cabinet de conseil, et analyste ESG
A5. Contribution à l’évolution des pratiques de l’analyste financier
A6. Conduite et défense d’études approfondies en analyse financière basées sur un raisonnement scientifique et des savoirs hautement spécialisés.

Compétences attestées :

A1C1. Analyser les états financiers d'une entreprise ou d’un fonds d’investissements, en termes de profitabilité, rentabilité, liquidité, structure financière, gestion du BFR et performances ESG afin d’évaluer la santé financière de la structure
A1C2.  Définir un positionnement de la structure étudiée comparativement à celles relevant du même secteur d’activité en termes de santé financière afin d’identifier ses forces et faiblesses par rapport à ses concurrents
A1C3.  Identifier les différentes méthodes de valorisation pertinentes selon les structures (flux de trésoreries actualisés, Méthodes des Multiples, méthodes transactionnelles, ...) de manière à déterminer un intervalle de valeurs
A1C4.  Elaborer un diagnostic de la gouvernance de la structure analysée en intégrant les recommandations et normes en la matière afin d’évaluer les risques associés
A1C5. Formuler des recommandations au vue de la situation financière établie pour élaborer une vision stratégique financière de la structure
A1C6. Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif 

A2C1. Identifier les différentes modalités de financement accessibles en fonds propres (investisseurs institutionnels, investisseurs individuels, capital-risque,.. ) et en dettes (obligataires, bancaires,,..) de manière à optimiser la structure financière de l’entreprise sur la base des ratios d’endettement
A2C2. Evaluer le coût du capital selon la modalité de financement de la structure en utilisant différents modèles ad hoc (MEDAF, méthode actuarielle) afin de le comparer au rendement des investissements potentiels
A2C3. Estimer la rentabilité des investissements réels ainsi que les risques associés, en identifiant les flux de trésorerie, puis en les actualisant afin de calculer les indicateurs clés (VAN, TRI, indice de profitabilité, délai de récupération,…) avec pour objectif d’émettre une recommandation d’investissement, en y intégrant indicateurs de performances ESG, et les synergies dans le cas des Fusions-Acquisitions
A2C4. Evaluer la rentabilité des investissements en actifs financiers en choisissant le modèle d’évaluation approprié et en calibrant les paramètres du modèle selon la situation du marché dans le but de l’intégrer dans les recommandations soit en termes de gestion de trésorerie ou de couverture des risques

A3C1. Etablir le profil de l’investisseur individuel ou institutionnel en termes de risques et de typologies d’investissement (notamment la prise en compte des critères ESG) afin de définir la répartition du portefeuille selon les classes d’actifs (actifs réels, financiers côtés et non côtés, y compris les produits dérivés)
A3C2. Etablir des projections sur des actifs côtés pouvant répondre au profil de portefeuille établi en réalisant une analyse des fluctuations des cours et/ou des fondamentaux économiques afin de sélectionner les actifs appropriés pour chaque classe d‘actifs
A3C3. Mettre en place une gestion dynamique des actifs côtés en mesurant en continu la performance et le risque de façon à ajuster la composition du portefeuille
A3C4. Définir des outils de contrôle comprenant des indicateurs de performance financière et non financière afin de piloter la composante du portefeuille dédiée aux actifs non côtés en mettant en œuvre les règles, les normes et les démarches qualité requises

Analyste en gestion d’actifs :

A4.1.C1. Définir et développer des modèles d’évaluation et d’estimation des risques utilisant des langages de programmation (VBA, Python,..) afin de proposer des outils d’aides à la décision
A4.1.C2. Diversifier les stratégies d’investissements en s’appuyant sur des outils d’analyse technique et comportementale de manière à optimiser le couple rentabilité-risque
A4.1.C3. Mobiliser des modèles complexes d’analyse et de suivi de risques (Value at risk, Expected shortfall,..) afin d’affiner la gestion des risques des actifs
A4.1.C4. Développer une expertise sur les marchés de matières premières afin d’affiner les stratégies d’investissements en prenant en compte notamment les enjeux climatiques et de transition énergétique

Analyste financier en banque d’investissement et en cabinet de conseil :

A4.2.C1. Piloter les processus et les modalités de levée de fonds (introduction en bourse, levée de fonds privés) afin d’accompagner l’entreprise dans des opérations de financement en capitaux propres
A4.2.C2. Proposer une restructuration de l’endettement de l’entreprise en évaluant les caractéristiques de la dette en cours (horizon, type, montant, taux, clauses...) de façon à gérer l’exposition au risque d’insolvabilité, en particulier pour des entreprises en difficulté
A4.2.C3. Evaluer l’impact du traitement comptable de certaines transactions complexes (par exemple écarts d’acquisition, engagements de retraite, crédit-baux, impôts différés…) sur les états financiers établis selon les normes comptables IFRS ou US GAAPs afin de compléter et d’affiner les diagnostics de performance et de risques
A4.2.C4. Rédiger un rapport d’analyse et de suivi d’une mission de banque d’investissement de manière à améliorer l’expertise et à préciser les bonnes pratiques concernant les opérations, les secteurs d’activités, et leurs enjeux

Analyste ESG :

A4.3.C1. Identifier les normes et cadres réglementaires nécessaires à l’élaboration d’un diagnostic de performances ESG
A4.3.C2. Etablir un diagnostic de la performance ESG d’une structure en incluant l’identification des parties prenantes, une analyse d’impacts, une analyse de risques comme une analyse critique des rapports émis par l’entreprise afin d’aider au choix d’investissement
A4.3.C3. Evaluer l’impact de la politique actionnariale et de la structure de la gouvernance sur la stratégie et la performance RSE de l’entreprise de manière à formuler des recommandations à l’entreprise
A4.3.C4. Identifier les profils des investisseurs en termes d’ESG (protection du capital contre les risques environnementaux, activisme actionnariale à portée ESG, diversification des risques, valeurs durables) afin de proposer les produits et les stratégies d’investissements pertinents (obligations vertes, prêts conditionnés ESG,…)

A5.C1. Identifier et analyser les tendances et transformations du métier, comme du secteur d’activité, notamment en termes d’évolutions numériques et réglementaires, afin d’alerter et d’anticiper les évolutions de pratiques nécessaires
A5.C2. Mobiliser ses capacités de leadership responsable pour engager des collaborateurs ou ses équipes dans les transformations de l’organisation en veillant aux enjeux environnementaux et sociaux associés
A5.C3. Utiliser et proposer différentes types d’évaluations financières en mobilisant  les méthodes, pratiques et outils de modélisations (algorithmes,..) afin d’améliorer les analyses et les recommandations élaborées comme les prises de décision qu’elles soutiennent
A5C4. Développer une connaissance de soi (modes d’actions, de communications...) en engageant régulièrement des pratiques réflexives concernant ses actes professionnels et managériaux et en évaluant ses compétences à l’aune de l’évolution du métier, de l’organisation, et de la société de manière à définir ses axes de progrès
A5.C5. Analyser avec esprit critique et à l’aune de questions éthiques et déontologiques des pratiques, des recommandations, des décisions (les siennes ou celles de collaborateurs), comme des réglementations afin de développer sa posture de leader responsable
A5C6. Adapter sa communication à l‘écrit comme à l’oral à un auditoire interculturel et aux différents contextes professionnels (animation de réunions, entretiens, argumentaires en situations interpersonnelles ou de groupe) afin de s’assurer du message transmis et du maintien de la qualité du relationnel souhaité

A6C1. Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses sources de savoirs hautement spécialisés pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
A6C2. Définir et instruire une problématique d’analyse financière en mobilisant une démarche, des ressources, des méthodologies et un raisonnement scientifiques afin de formuler un document écrit d’une analyse structurée, approfondie et fiable, permettant de dégager des propositions originales pour l’activité, l’entreprise, ou le secteur
A6C3. Défendre, à l’écrit, l’analyse proposée et la démarche retenue devant différents auditoires afin de les convaincre des conclusions et des recommandations formulées, en français ou dans une langue étrangère  

Modalités d'évaluation :

Chaque bloc de compétences est évalué par une ou plusieurs études de cas ou mises en situation, basé(es) sur un cas réel ou fictif d’entreprise.
Chaque étude de cas se caractérise par une production écrite et/ou orale, individuelle et/ou collective.
Les différentes composantes des productions évaluées peuvent être combinées ou envisagées de manière dédiée.

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36845BC01

Piloter l’analyse et la valorisation d’une structure financière ou non financière

A1C1. Analyser les états financiers d'une entreprise ou d’un fonds d’investissements, en termes de profitabilité, rentabilité, liquidité, structure financière, gestion du BFR et performances ESG afin d’évaluer la santé financière de la structure
A1C2.  Définir un positionnement de la structure étudiée comparativement à celles relevant du même secteur d’activité en termes de santé financière afin d’identifier ses forces et faiblesses par rapport à ses concurrents
A1C3.  Identifier les différentes méthodes de valorisation pertinentes selon les structures (flux de trésoreries actualisés, Méthodes des Multiples, méthodes transactionnelles, ...) de manière à déterminer un intervalle de valeurs
A1C4.  Elaborer un diagnostic de la gouvernance de la structure analysée en intégrant les recommandations et normes en la matière afin d’évaluer les risques associés
A1C5. Formuler des recommandations au vue de la situation financière établie pour élaborer une vision stratégique financière de la structure
A1C6. Conduire un projet (conception, pilotage, coordination d’équipe, mise en œuvre et gestion, évaluation, diffusion) pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif 

Livrable A1E1. Elaboration – en mode projet d’un rapport d’analyse financière et stratégique - d’une entreprise cotée constitué de :

A. Le rapport d’analyse financière et stratégique

1/ une partie écrite collective :
• Un diagnostic de la santé financière de l’entreprise (profitabilité, rentabilité, liquidité, efficience, performance ESG) à travers une analyse des états financiers IFRS et un calcul des ratios financiers.
• Une analyse stratégique de l’entreprise, de ses forces et de ses faiblesses et des enjeux économiques de son secteur en utilisant des outils tels que le SWOT et/ou le PESTEL.
• Une analyse comparative de la performance financière de l’entreprise par rapport à une moyenne sectorielle et par rapport à ses principaux concurrents.
• Une analyse de la politique de distribution de dividende, des taux de distribution et des taux de rendement en dividende.
• Une analyse comparative de la performance boursière de l’entreprise sur une période de minimum 3 à 5 ans, à travers une analyse statistique (beta, volatilité, parmi d’autres)  
• Une estimation d’une distribution de valeurs de l’entreprise calculée en utilisant les différentes méthodes de valorisations, tout en justifiant les choix et les hypothèses sous-jacents aux méthodes mobilisées (Taux de croissance, multiple de valorisation, profitabilité opérationnelle prévisionnelle, Niveau d’investissement à LT et à CT, Structure de capital ciblée, Taux d’intérêt, Taux d’imposition).
 • Un diagnostic de la gouvernance de l’entreprise, des différentes instances et commissions de contrôle, d’audit interne et de compensation.

2/ une partie écrite individuelle :
Une liste argumentée de recommandations à émettre sur la base de l’analyse financière établie en prenant en compte les enjeux et les défis endogènes et exogènes à venir.

  B. Le retour d’expérience concernant la conduite de projet comprenant (écrit individuel)

• L’analyse rétrospective et critique des différentes composantes et étapes du projet
• L’analyse des décisions prises
• Des recommandations pour la bonne conduite et l’atteinte des objectifs pour un futur projet

Production écrite, individuelle et collective. Cas réel

RNCP36845BC02

Evaluer les investissements en actifs réels et financiers avec leurs modalités de financement

A2C1. Identifier les différentes modalités de financement accessibles en fonds propres (investisseurs institutionnels, investisseurs individuels, capital-risque,.. ) et en dettes (obligataires, bancaires,..) de manière à optimiser la structure financière de l’entreprise sur la base des ratios d’endettement
A2C2. Evaluer le coût du capital selon la modalité de financement de la structure en utilisant différents modèles ad hoc (MEDAF, méthode actuarielle) afin de le comparer au rendement des investissements potentiels
A2C3. Estimer la rentabilité des investissements réels ainsi que les risques associés, en identifiant les flux de trésorerie, puis en les actualisant afin de calculer les indicateurs clés (VAN, TRI, indice de profitabilité, délai de récupération, …) avec pour objectif d’émettre une recommandation d’investissement, en y intégrant indicateurs de performances ESG, et les synergies dans le cas des Fusions-Acquisitions
A2C4. Evaluer la rentabilité des investissements en actifs financiers en choisissant le modèle d’évaluation approprié et en calibrant les paramètres du modèle selon la situation du marché dans le but de l’intégrer dans les recommandations soit en termes de gestion de trésorerie ou de couverture des risques

Livrable A2E1. (pour A2C1 et A2C2) Préconisations de financement concernant une structure, intégrant :
• Une modélisation de la structure financière de l’entreprise
• Une synthèse sur les différentes modalités de financement possibles
• Le calcul du coût du capital tout en prenant en considération l’analyse de l’actionnariat et son évolution
• Une liste de recommandations à émettre en ce qui concerne le choix optimal de financement à travers

Production écrite individuelle. Cas réel ou fictif.

Livrable A2E2. (pour A2C3) Note d’analyse d’indicateurs de rentabilité d’investissement :

1/ Pour un projet d’investissement comportant :
• Le calcul les flux de trésorerie du projet
• L’identification du financement et calcul de son cout
• La rentabilité financière à travers le calcul d’indicateurs financiers (VAN, TRI, IP, etc..) tout en prenant en considération des éléments extra-financiers (ESG)

2/ Pour une FA (totale ou partielle) intégrant :
• Une analyse stratégique et financière d’une prise de participation
• Un calcul de synergies et une analyse de l’intégration
• Une évaluation des conséquences prévues post-fusion sur la nouvelle structure       

Production écrite individuelle. Cas réel ou fictif

Livrable A2E3. (pour A2C4) Définition du modèle d’évaluation approprié pour un actif financier donné (instrument d’emprunt/placement, produit de couverture, etc), comprenant :
• Le calibrage des paramètres du modèle
• L’estimation du prix et le risque correspondant
• La justification du module choisi

Production écrite individuelle. Cas réel ou fictif.

RNCP36845BC03

Piloter un portefeuille d’investissements

A3C1. Etablir le profil de l’investisseur individuel ou institutionnel en termes de risques et de typologies d’investissement (notamment la prise en compte des critères ESG) afin de définir la répartition du portefeuille selon les classes d’actifs (actifs réels, financiers côtés et non côtés, y compris les produits dérivés)
A3C2. Etablir des projections sur des actifs côtés pouvant répondre au profil de portefeuille établi en réalisant une analyse des fluctuations des cours et/ou des fondamentaux économiques afin de sélectionner les actifs appropriés pour chaque classe d‘actifs
A3C3. Mettre en place une gestion dynamique des actifs côtés en mesurant en continu la performance et le risque de façon à ajuster la composition du portefeuille
A3C4. Définir des outils de contrôle comprenant des indicateurs de performance financière et non financière afin de piloter la composante du portefeuille dédiée aux actifs non côtés en mettant en œuvre les règles, les normes et les démarches qualité requises

Livrable A3E1. (pour A3C1, A3C2 et A3C3) Définition d’un portefeuille et de décision d’achats-ventes d’actifs sur la base du profil-risque d’un investisseur :

1/ une partie écrite individuelle :
• La définition du profil risque

2/ une partie écrite collective :
• La répartition par classe d’actifs
•Les propositions d’A/V de titre correspondants à 1 ou plusieurs de ces classes d’actifs

Production écrite, individuelle et collective. Cas réel ou fictif.

Livrable A3E2. (pour A3C4) Proposition d’un tableau de bord pertinent au regard d’une structure et d’une stratégie comprenant :
•Une identification des objectifs de l’organisation étudiée (réelle ou fictive), et des facteurs clé de succès associés aux objectifs
•La proposition des indicateurs pertinents permettant de mesurer l’atteinte des objectifs.

Production écrite collective. Cas réel ou fictif.

 

RNCP36845BC04

Déployer une expertise métier d’analyste financier

Selon l’expertise métier visée :

• Analyste en gestion d’actifs

A4.1.C1. Définir et développer des modèles d’évaluation et d’estimation des risques utilisant des langages de programmation (VBA, Python,..) afin de proposer des outils d’aides à la décision
A4.1.C2. Diversifier les stratégies d’investissements en s’appuyant sur des outils d’analyse technique et comportementale de manière à optimiser le couple rentabilité-risque
A4.1.C3. Mobiliser des modèles complexes d’analyse et de suivi de risques (Value at risk, Expected shortfall,..) afin d’affiner la gestion des risques des actifs
A4.1.C4. Développer une expertise sur les marchés de matières premières afin d’affiner les stratégies d’investissements en prenant en compte notamment les enjeux climatiques et de transition énergétique


• Analyste financier en banque d’investissement et en cabinet de conseil

A4.2.C1. Piloter les processus et les modalités de levée de fonds (introduction en bourse, levée de fonds privés) afin d’accompagner l’entreprise dans des opérations de financement en capitaux propres
A4.2.C2. Proposer une restructuration de l’endettement de l’entreprise en évaluant les caractéristiques de la dette en cours (horizon, type, montant, taux, clauses...) de façon à gérer l’exposition au risque d’insolvabilité, en particulier pour des entreprises en difficulté
A4.2.C3. Evaluer l’impact du traitement comptable de certaines transactions complexes (par exemple écarts d’acquisition, engagements de retraite, crédit-baux, impôts différés…) sur les états financiers établis selon les normes comptables IFRS ou US GAAPs afin de compléter et d’affiner les diagnostics de performance et de risques
A4.2.C4. Rédiger un rapport d’analyse et de suivi d’une mission de banque d’investissement de manière à améliorer l’expertise et à préciser les bonnes pratiques concernant les opérations, les secteurs d’activités, et leurs enjeux


• Analyste ESG

A4.3.C1. Identifier les normes et cadres réglementaires nécessaires à l’élaboration d’un diagnostic de performances ESG
A4.3.C2. Etablir un diagnostic de la performance ESG d’une structure en incluant l’identification des parties prenantes, une analyse d’impacts, une analyse de risques comme une analyse critique des rapports émis par l’entreprise afin d’aider au choix d’investissement
A4.3.C3. Evaluer l’impact de la politique actionnariale et de la structure de la gouvernance sur la stratégie et la performance RSE de l’entreprise de manière à formuler des recommandations à l’entreprise
A4.3.C4. Identifier les profils des investisseurs en termes d’ESG (protection du capital contre les risques environnementaux, activisme actionnariale à portée ESG, diversification des risques, valeurs durables) afin de proposer les produits et les stratégies d’investissements pertinents (obligations vertes, prêts conditionnés ESG,…)

Livrable A4.1.E1.  Développement d’un programme informatique à l’aide d’un langage (Python, VBA,..) afin de répondre à une problématique financière centrée sur la gestion d’actifs (pricing d’options exotiques, calcul de Value-at-Risk, utilisation d’arbres binomiaux et/ou simulations de Monte Carlo).
Production individuelle code informatique. Cas réel ou fictif.

Livrable A4.1.E2. Proposition d’ajustements d’un portefeuille d’actifs visant à accroître la rentabilité sur la base d’analyse de fluctuations passées constitué :
• Des décisions d’ajustements argumentées
• Du suivi et de l’analyse des performances
Production écrite collective. Cas réel ou fictif.

Livrable A4.1.E3. Note de synthèse concernant le potentiel d’exploitation en contexte professionnel (applications, questionnements...) d’un article de recherche, pour des sujets dédiés à l’utilisation d’outils d’analyse de risque avancés (Value-at-Risk et/ou Expected shortfall), comprenant :
• Une analyse critique des résultats et propositions de l’article de recherche considéré
• Un premier niveau d’analyse des usages possibles (questionnements, applications)
Production écrite collective et oral individuel. Cas réel.

Livrable A4.1.E4 Mise en place d’un portefeuille d’actifs, basé sur divers marchés de matières premières et d’hypothèse d’évolution du prix du CO2, visant à réduire l’empreinte carbone.
Production collective écrite. Cas réel ou fictif.


Livrable A4.2.E1. Production d’un rapport de conseil concernant une opération de levée de fonds (levée de fonds privée, introduction en bourse d’une entreprise, …) comportant :

1/ en collectif : 
• L’évaluation de la structure
• Avec la possibilité d’une proposition d’un business plan sur 3 ans

2/ en individuel : 
• Les préconisations du type de levée de fonds
• L’analyse de la structure de l’actionnariat et de son évolution

Production écrite individuelle et collective. Cas réel ou fictif.

Livrable A4.2.E2. Diagnostic d’une entreprise en difficulté financière.

1/ en collectif 
• Un diagnostic de l’endettement d’une entreprise en difficulté

1/ en individuel
• Une liste de recommandations en termes de restructuration à la fois financière (dettes, capitaux propres) et opérationnelle (cession d’actifs considérés non stratégiques et/ou non rentables).
Production écrite collective et individuelle. Cas réel ou fictif.

Livrable A4.2.E3. Note d’analyse des états financiers d’un groupe côté ayant réalisé une acquisition dans les 3 dernières années comprenant :
• Une analyse critique des informations présentées dans le rapport annuel établi en normes IFRS ou US GAAP en ce qui concerne les écarts d’acquisition, la comptabilisation des engagements retraites, des crédits-baux et impôts différés…
• Une étude détaillée des impacts des éléments ci-dessus sur le diagnostic financier de l’entreprise

Production écrite individuelle. Cas réel ou fictif.

Livrable A4.2.E4. Pilotage de trois opérations financières de type levée de fonds, cession d’une filiale, négociation d’une restructuration de la dette d’une entreprise en difficulté... intégrant :

1/ en collectif
• Un tableau de bord des différentes actions conduites
• Un suivi de chaque mission
• La réalisation des bilans intermédiaires en comité

2/ en individuel
•Dresser une liste de recommandations/ pratiques à suivre de manière à améliorer l’expertise.

Production écrite et orale, collective et individuelle.  Cas réel ou fictif.


Livrable A4.3.E1. (pour A4.3.C1, A4.3.C2, A4.3.C3) Rapport d’évaluation de la performance ESG d’une société cotée comprenant :

1/ en collectif
• L’identification du cadre réglementaire et normatif de la structure considérée
• L’analyse critique des données ESG pertinentes (rapports financiers et extra-financiers produits par l’entreprise, bases de données externes telles que Bloomberg Sustainanalytics, classements, labels…).

2/ en individuel

• Une note de synthèse à destination du comité d’investissement et/ou de la direction générale de l’entreprise (« executive summary ») qui inclura notamment un classement argumenté de l’entreprise analysée sur chaque critère E, S et G par rapport à la moyenne du secteur.
Production écrite individuelle et collective. Cas réel ou fictif.

Livrable A4.3.E2. (pour A4.3.C4) Rédaction d’un mandat de gestion en actifs socialement responsables reprenant les préconisations de l’AMF, à savoir :
• Les objectifs poursuivis dans le cadre du mandat en précisant le profil de rendement/risque recherché, l’horizon de placement recommandé et les grandes caractéristiques de la politique d’investissement mise en œuvre
• Les catégories d’instruments financiers que peut comporter le portefeuille avec leurs modalités de sélection et l’identification des risques financiers et extra-financiers associés à ces instruments
• Les modalités d’information du client sur la gestion du portefeuille
• La durée, les modalités de reconduction et de résiliation du contrat.

Production écrite individuelle. Cas réel ou fictif.

RNCP36845BC05

Contribuer à l’évolution des pratiques de l’analyste financier

A5.C1. Identifier et analyser les tendances et transformations du métier, comme du secteur d’activité, notamment en termes d’évolutions numériques et réglementaires, afin d’alerter et d’anticiper les évolutions de pratiques nécessaires
A5.C2. Mobiliser ses capacités de leadership responsable pour engager des collaborateurs ou ses équipes dans les transformations de l’organisation en veillant aux enjeux environnementaux et sociaux associés
A5.C3. Utiliser et proposer différents types d’évaluations financières en mobilisant les méthodes, pratiques et outils de modélisations (algorithmes,..) afin d’améliorer les analyses et les recommandations élaborées comme les prises de décision qu’elles soutiennent
A5C4. Développer une connaissance de soi (modes d’actions, de communications...) en engageant régulièrement des pratiques réflexives concernant ses actes professionnels et managériaux et en évaluant ses compétences à l’aune de l’évolution du métier, de l’organisation, et de la société de manière à définir ses axes de progrès
A5.C5. Analyser avec esprit critique et à l’aune de questions éthiques et déontologiques des pratiques, des recommandations, des décisions (les siennes ou celles de collaborateurs), comme des réglementations afin de développer sa posture de leader responsable
A5C6. Adapter sa communication à l‘écrit comme à l’oral à un auditoire interculturel et aux différents contextes professionnels (animation de réunions, entretiens, argumentaires en situations interpersonnelles ou de groupe) afin de s’assurer du message transmis et du maintien de la qualité du relationnel souhaité

Livrable A5E1. Note d’analyse de tendances conjoncturelles et de leurs perspectives intégrant une dimension numérique comportant :
• Les origines de la tendance
• Les perspectives d’évolution
• Les enjeux pour une profession, ou/et un périmètre, ou/et un secteur d’activité, ou/et une relation entre structures
• Des recommandations en termes de vigilances et d’opportunités
Production orale avec supports, individuelle. Cas réel et fictif.

Livrable A5E2.  Analyse réflexive d’une posture de leader dans un contexte de transformation orienté RSE de type :

- Analyse et prise en considération des différents parties prenantes –internes et externes- pour aborder une situation
- Conduite de processus de décision en fonction du contexte et des parties prenantes
Production écrite, individuelle. Cas réel ou fictif.

Livrable A5E3. Utilisation de méthodes statistiques et/ou de modèles algorithmes relevant de problématiques financières comme analyser une série de rentabilités, étudier des corrélations, établir des projections...
Production écrite individuelle. Cas réel ou fictif.

Livrable A5E4. (pour A5C4 et A5C5) Point d’étape concernant les pratiques et la trajectoire professionnelles, comprenant :

1/ Présentation orale avec supports constituée de :
• Un autodiagnostic comparativement au référentiel de compétences du programme considéré
• Une analyse de ses acquis et axes de progrès notamment en termes de :
- trajectoire professionnelle
- de compétences comportementales

2/ Echange de questions/réponses sur :
• Les actions menées
• La qualité de l’autodiagnostic
• Les démarches engagées pour combler les lacunes et faiblesses
• Les interrogations en termes d’éthique et de déontologie.
Production individuelle, orale avec supports. Situation réelle.

Livrable A5E5. (pour A5C6) 2 composantes :

1/ Intervention à l’oral sur un sujet professionnel suivie de questions/réponses
Production orale individuelle & oral collective. Cas réel.

2/ Validation du niveau B2 d’anglais via les tests de référence (de type TOEFL, IELTS,…) sélectionnés par le certificateur et selon les précisions concernant les scores requis
Production écrite portant sur des capacités d’expression et de compréhension écrites et orales. Situation réelle. 

RNCP36845BC06

Mener et défendre des études approfondies en analyse financière basées sur un raisonnement scientifique et des savoirs hautement spécialisés

A6C1. Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses sources de savoirs hautement spécialisés pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
A6C2. Définir et instruire une problématique d’analyse financière en mobilisant une démarche, des ressources, des méthodologies et un raisonnement scientifiques afin de formuler un document écrit d’une analyse structurée, approfondie et fiable, permettant de dégager des propositions originales pour l’activité, l’entreprise, ou le secteur
A6C3. Défendre, à l’écrit, l’analyse proposée et la démarche retenue devant différents auditoires afin de les convaincre des conclusions et des recommandations formulées, en français ou dans une langue étrangère

Livrable A6E1.  Etude approfondie d’un sujet d’analyse financière pertinent en contexte professionnel mobilisant une démarche, un raisonnement, et des références scientifiques, comportant :
• La définition d’une problématique
• L’intérêt et les enjeux de la problématique pour la profession et/ou le secteur d’activité
• Une revue de littérature structurée et critique
• Une étude terrain basée sur des données primaires ou/et secondaires
• Une démonstration, des conclusions et des recommandations
• Le respect des normes d’intégrité scientifique et de déontologie académiques et professionnelles

Production individuelle, écrite. Situation réelle.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification, le candidat doit valider la totalité des blocs.
Chaque bloc est certifié, il donne lieu à évaluation et validation.
Chaque bloc forme un tout et peut être acquis de façon autonome par le salarié ou le demandeur d’emploi en fonction de ses besoins et de ses compétences. Etant donné la technicité de la certification, il est préférable d’acquérir les blocs suivant un ordre précis. Si cet ordre n’est pas suivi, afin d’optimiser les chances du candidat, des pré-requis complémentaires sont demandés.
Outre la composante des 6 blocs de compétences, d’autres éléments sont à valider pour obtenir la certification comme : (i) une expérience professionnelle minimale de 3 à 6 mois dans un métier financier et (ii) une expérience internationale obligatoire (académique/professionnelle). (Se référer au règlement des études concernant les conditions précises de diplomation).
La certification est accessible par la voie de la VAE.

Secteurs d’activités :

La certification permet de travailler au sein de trois types d’employeurs :
1/ Toutes les entreprises industrielles ou commerciales, en France ou à l’international, en tant qu’analyste financier (tous secteurs d’activité, toutes tailles de la PME à la multinationale).

2/ Cabinets d’audit et de conseil financier.
Les cabinets d’audit et de conseil financier regroupent des entreprises de toutes tailles : des cabinets internationaux (les «Big four») employant plusieurs dizaines de milliers de collaborateurs dans des dizaines de pays à des cabinets employant moins d’une dizaine de salariés. Certains cabinets sont spécialisés dans l’audit et le conseil financier pour des entreprises appartenant à un secteur d’activité spécifique (établissements financiers ou TPME, par exemple), d’autres dans certaines activités de conseil financier (évaluation, fusions/acquisitions, restructuration et prévention de la défaillance, audit financier).

3/ Banque/assurance.
Le secteur de la banque/assurance regroupe des sociétés nationales et multinationales de taille importante. Ce secteur comprend les banques commerciales et/ou d’investissement, sociétés de capital-risque, sociétés de bourse, compagnies d’assurance ainsi que les sociétés d’investissement en valeurs mobilières.

Type d'emplois accessibles :

Selon les structures, l’analyste financier peut exercer les fonctions suivantes, au sein d’entreprises, de cabinets d’audit et de conseil financier ainsi qu’en banque ou en société de capital-investissement : analyste crédit ; analyste fusion acquisition; contrôleur de gestion ; auditeur financier ; analyste en gestion d’actifs ; analyste financier en banque d’investissement et en cabinet conseil; trésorier ; analyste produits dérivés et structurés,  analyste ESG, conseiller en restructuration financière.

Code(s) ROME :
  • M1205 - Direction administrative et financière
  • M1201 - Analyse et ingénierie financière
  • C1202 - Analyse de crédits et risques bancaires
  • M1202 - Audit et contrôle comptables et financiers
  • C1303 - Gestion de portefeuilles sur les marchés financiers
Références juridiques des règlementations d’activité :

Les candidats, qui seront amenés à exercer une ou plusieurs activités parmi celles listées par l’article 313-7-1 du Règlement général de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) (analyste en gestion d’actifs par exemple), auront besoin de démontrer un certain niveau de connaissances sur l’environnement réglementaire et déontologique et les techniques financières. Grenoble Ecole de Management offre la possibilité à ceux qui le souhaitent de passer l’examen certifié par l’AMF correspondant dans ses propres locaux.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Admission en première année pour des étudiants de niveau 6 (Bac+3) ou en deuxième année pour des étudiants à niveau 6 (Bac +4).
L’admission se fait sur dossier et entretien, selon des critères et des coefficients spécifiques (notamment évaluation du niveau en langue, et passage d’un test standardisé si le candidat n’a pas un bagage en mathématiques, finance ou économie). 



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X -
Par expérience X

Le jury est nommé par le Recteur d’Académie. Il est composé de :
- un président du jury appartenant à un corps d'enseignants chercheurs, professeur des universités ou maître de conférences
- de personnels enseignants ou de personnalités qualifiées ayant contribué aux enseignements ou choisies en raison de leurs compétences
- de personnalités extérieures à l'école

En contrat de professionnalisation X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury est nommé par le Recteur d’Académie. Il est composé de :
- un président du jury appartenant à un corps d'enseignants chercheurs, professeur des universités ou maître de conférences
- de personnels enseignants ou de personnalités qualifiées ayant contribué aux enseignements ou choisies en raison de leurs compétences
- de personnalités extérieures à l'école

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est nommé par le Recteur d’Académie. Il est composé de :
- un président du jury appartenant à un corps d'enseignants chercheurs, professeur des universités ou maître de conférences
- de personnels enseignants ou de personnalités qualifiées ayant contribué aux enseignements ou choisies en raison de leurs compétences
- de personnalités extérieures à l'école

Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
25/08/2022

Arrêté du 21/07/2022 – BO n°31 du 25/08/2022, autorisant Grenoble Ecole de Management à délivrer un diplôme conférant le grade de master par le Ministère de l’enseignement supérieur.

19/07/2017

Arrêté du 07 juillet 2017 publié au Journal Officiel du 19 juillet 2017 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous l'intitulé "Manager financier" avec effet au 14 avril 2017, jusqu'au 19 juillet 2022.

14/04/2012

Arrêté du 5 avril 2012 publié au Journal Officiel du 14 avril 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous l'intitulé "Manager financier" avec effet au 15 décembre 2008 jusqu'au 14 avril 2017.

Date d'effet de la certification 01-09-2022
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 80 0 87 77 -
2019 84 0 87 81 89
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
Singapore Institute of Management Habilitation pour former
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP14624 RNCP14624 - DipViGrM - Manager financier
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet