Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Responsable du développement d’affaires biomédicales (MS)

Active

N° de fiche
RNCP36861
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 222 : Transformations chimiques et apparentées (y.c. industrie pharmaceutique)
  • 310 : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion
Formacode(s) :
  • 34054 : gestion commerciale
  • 34590 : ingénieur affaires
  • 43454 : santé secteur sanitaire
Date d’échéance de l’enregistrement : 29-09-2023
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONSULAIRE GRENOBLE ECOLE DE MANAGEMENT 81738914100018 Grenoble Ecole de Management https://www.grenoble-em.com/
Objectifs et contexte de la certification :

D’après une étude réalisée par les observatoires du médicament portant sur l’évolution des métiers dans les industries de la santé, les entreprises font évoluer leur force de vente vers le key account management et recherchent des commerciaux qui doivent bien comprendre le cycle de vente d’un produit et la complexité des différents décisionnaires, autant dans le secteur public que dans le privé. L’étude indique également que dans les années à venir, le Responsable du développement d’affaires biomédicales devra être un expert de chaque produit de santé et devra également avoir une bonne compréhension des enjeux économiques auxquels sont confrontés ses clients, en étant un véritable gestionnaire de relations entre l’entreprise et son client. De plus, les biotechnologies, domaine pour lequel les acteurs de la région Auvergne Rhône Alpes sont reconnus et pour lequel GEM, organisme de formation, a acquis une certaine réputation.  Elles jouent un rôle important dans le domaine de la santé et les attentes des professionnels ont évolué avec la transformation digitale et les nouvelles technologies. Cette certification a donc pour objectif de répondre à ces enjeux pour permettre à ses titulaires de s’insérer durablement dans le métier de Responsable du développement d’affaires biomédicales, en centrant l’acquisition des compétences sur la mission essentielle au Responsable qu’est la gestion des partenariats.

Activités visées :

 

  • L'analyse de l’écosystème de la santé et des filières biomédicales
  • Le développement stratégique d’une offre de produits, solutions ou dispositifs biomédicaux
  • La contribution à l’élaboration du plan de marketing produit/solution/dispositif biomédical
  • La mise en place d’actions de communication dans le domaine biomédical à destination de potentiels partenaires ou clients
  • L'identification et le développement de partenariats commerciaux, industriels et de recherche dans le domaine biomédical
  • La recherche de financements pour le développement d’une affaire dans la filière biomédicale
  • L'évaluation de la performance financière d’une affaire biomédicale
  • La gestion de projets biomédicaux
  • Le management d’équipes multidisciplinaires inclusives et internationales
Compétences attestées :

Conduire une étude de marché du domaine biomédical et des industries de la santé  
Mettre en place une veille d’intelligence concurrentielle  
Identifier les principales réglementations de produits, solutions ou dispositifs biomédicaux  
Proposer une stratégie de développement d’affaires sur un segment des filières biomédicales  
Evaluer la faisabilité du lancement commercial d’un produit, d’une solution ou d’un dispositif  
Elaborer un plan de lancement de produit/solution/dispositif biomédical en collaboration avec la direction marketing    
Promouvoir de manière vulgarisée la notoriété, l’image et la réputation des produits, solutions et dispositifs biomédicaux en portefeuille  
Présenter un projet biomédical de santé de manière écrite ou orale à des professionnels et éventuellement non-professionnels du secteur de la santé  
Evaluer des partenaires économiques, industriels ou technologiques potentiels dans le domaine biomédical  
Négocier des contrats de partenariats de développement de produits ou de collaborations technologiques   
Sélectionner les dispositifs de financements accessibles pour l’entreprise dans le cadre d’un projet de développement
Assurer la pérennité du projet de développement d’affaires  
Identifier les leviers de performance d’une activité  
Elaborer le budget prévisionnel du projet de développement  
Evaluer la rentabilité des investissements de l’entreprise ou d’un projet    
Gérer un portefeuille de projets pluridisciplinaires en évaluant les facteurs de risques
Elaborer le plan d’action opérationnel d’un projet de développement d’affaires biomédicales  
Piloter le suivi de la mise en œuvre du projet  
Structurer une équipe multidisciplinaire, multiculturelle et inclusive autour d’un projet biomédical
Mettre en place les conditions du travail collaboratif en mobilisant les techniques et outils ad hoc
Accompagner le processus collaboratif d’une équipe transdisciplinaire, interculturelle internationale et inclusive  

Modalités d'évaluation :

Chaque bloc de compétences est évalué par une ou plusieurs études de cas, dossiers et projets basé(es) sur un cas réel ou fictif d’entreprise. Ces modalités sont produites individuellement ou collectivement, par des productions écrites ou orales selon la nature des compétences à mettre en œuvre.    
La certification est également validée dans son intégralité et de façon transversale par la rédaction (avec soutenance orale) d’une thèse professionnelle basée sur une situation réelle de terrain professionnel (entreprise, projet, sujet d’expertise). Elle inclut une problématique fondée sur une ou plusieurs hypothèses, l’analyse de la situation professionnelle, des éléments de solution à la problématique de l’entreprise, des recommandations opérationnelles et des retours d’expérience sur les compétences évaluées pendant la formation.  La thèse professionnelle est une modalité d’évaluation individuelle.  

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP36861BC01

Définir la stratégie de développement d’affaires biomédicales

Conduire une étude de marché du domaine biomédical et des industries de la santé en réalisant un diagnostic des tendances et évolutions du secteur, en caractérisant les tailles et croissances de marché comme les principaux acteurs et les chaînes de fournisseurs afin d’identifier des opportunités de développement de produits, solutions ou dispositifs biomédicaux.

Mettre en place une veille d’intelligence concurrentielle en créant à la fois un système d’alerte basé sur différents médias et sources d’information du secteur biomédical et des propriétés intellectuelles, et en analysant les pratiques potentielles des concurrents afin d’adapter et d’actualiser sa stratégie de développement d’affaires en fonction des prévisions futures de marché élaborées. 

Identifier les principales réglementations de produits, solutions ou dispositifs biomédicaux en ayant recours aux sources légales et réglementaires adéquates au niveau national, européen et international afin de mettre en place une stratégie marketing la respectant et l’optimisant.

Proposer une stratégie de développement d’affaires sur un segment des filières biomédicales qui soit cohérente avec les besoins de développement de l’entreprise en proposant des leviers de développement adéquats et en veillant à identifier les projets d’affaires qui seraient potentiellement valorisables, afin de contribuer au positionnement concurrentiel de l’entreprise et sa visibilité sur le marché visé. 

Evaluer la faisabilité du lancement commercial d’un produit, d’une solution ou d’un dispositif biomédical en analysant les objectifs de l’entreprise et les leviers de développement potentiels identifiés sur le marché ainsi qu’en mesurant les moyens de l’entreprise afin de déterminer l’opportunité d’un développement sur le segment de marché lié.   

Elaborer un plan de lancement de produit/solution/dispositif biomédical en collaboration avec la direction marketing en proposant une analyse de situation approfondie de l’environnement biomédical incluant les leviers-clefs de développement, en évaluant les alternatives stratégiques et en proposant des initiatives tactiques afin d’assurer le succès du développement marketing sur le marché en cohérence avec la stratégie marketing globale de l’entreprise.   

Etude de cas
Analyse de l’écosystème biomédical à partir d’un produit, d’un portefeuille de solutions ou dispositifs biomédicaux, ou d’un segment de marché, comprenant :
- le diagnostic des tendances et évolutions du secteur   sur ce produit, solution ou dispositif biomédical
- la taille et la croissance du marché concerné
- les principaux acteurs et fournisseurs
- un benchmark de la concurrence
- une étude des brevets ou propriétés légales déposés  pouvant impacter le développement du produit, solution ou dispositif
- Des points de vigilance en matière de réglementation
Production écrite. Production collective. 

Etude de cas
Analyse des axes de développement d’un portefeuille produits d’une ou plusieurs sociétés de biotechnologie cotées en bourse   comprenant :
- les critères-clés de valorisation des entreprises
- les leviers de développement et l’impact des choix stratégiques de l’entreprise, et en particulier le développement d’affaires, sur la valorisation
- une proposition stratégique de développement du portefeuille  
Production écrite. Production collective.   

Mise en situation professionnelle
Evaluation de faisabilité de lancement d’un produit, d’une solution ou d’un dispositif biomédical que le candidat a la charge de  commercialiser. Il évalue la faisabilité du lancement du produit, de la solution ou du dispositif.
Production écrite. Production individuelle.   

Mise en situation professionnelle
Plan de lancement de produit/solution/dispositif biomédical concernant un segment de marché ou un  produit/solution/dispositif biomédical
Soutenance orale avec   support. Production collective suivie de questions individuelles à l’oral.

RNCP36861BC02

Concevoir et valoriser des partenariats biomédicaux stratégiques

Promouvoir de manière vulgarisée la notoriété, l’image et la réputation des   produits, solutions et dispositifs biomédicaux en portefeuille en contribuant à l’élaboration du plan de communication technique ou scientifique (orienté   BtoB et/ou BtoC), incluant l’approche stratégique (comparatif concurrentiel   technique et argumentatif) et   opérationnelle (canaux, moyens et outils de communication), en tenant compte   des spécificités régionales, nationales et internationales du territoire ou du marché visé, en vue d’optimiser la communication vers les publics visés et  favoriser le développement des affaires de l’entreprise. 

Présenter un projet biomédical de santé   de manière écrite ou orale à des professionnels et éventuellement non-professionnels du secteur de la santé (spécialistes, prescripteurs, investisseurs, utilisateurs finaux, etc.) en indiquant les avantages et les caractéristiques d’une proposition médicale et en adaptant sa posture et son discours aux profils et besoins spécifiques de ces derniers afin de les convaincre des bénéfices du projet.

Evaluer des partenaires économiques, industriels ou technologiques potentiels dans le domaine biomédical en les identifiant et en calculant le partage de   valeur à opérer afin de sceller des alliances stratégiques concurrentielles   et pérennes.    

Négocier des contrats de partenariats de développement de produits ou de collaborations technologiques, en évaluant les risques et les bénéfices du partenariat et en s’appuyant sur des ressources expertes  (juridique, financières, etc), afin de conclure un accord répondant aux besoins de chaque partie.           

Cas pratique  
Note d’identification de canaux, médias (physiques et numériques) et orientations d’informations susceptibles d’être exploités dans une campagne de  communication.  
Production écrite. Production individuelle.

Mise en situation professionnelle  
Présentation orale d’un projet biomédical devant un public fictif de professionnels du secteur de la santé, spécialistes, non spécialistes ou investisseurs.  
Production orale. Production individuelle.   

Etude de cas 
Valorisation financière de produit/solution/dispositif biomédical en voie de développement   avec une approche VAN (valeur   ajoutée nette) intégrant les risques de développement dans le contexte d’un partenariat potentiel.  
Production écrite. Production collective.   

Retour d’expérience sur une situation de négociation
Rapport d’analyse de situation de négociation
Le candidat négocie un partenariat de développement en groupe et remet un rapport à l’évaluateur.  
Production écrite. Production individuelle.        

RNCP36861BC03

Optimiser la performance financière d’un projet biomédical

Sélectionner les dispositifs de financements accessibles pour l’entreprise dans le cadre d’un projet de développement, en évaluant d’une part leurs coûts, leurs risques et leurs opportunités au regard du type d’affaire ou de projet   biomédical à financer, compte tenu de son ROI (Retour sur Investissement) et de sa temporalité, en les mettant d’autre part en perspective avec la  situation de l’entreprise, afin de choisir le mode de financement et/ou la   structure capitalistique les plus adaptés au succès du projet/de l’affaire.   

Assurer la pérennité du projet de développement   d’affaires en réalisant une estimation des flux de trésorerie prévisionnels du projet, de manière à anticiper les nouveaux ou futurs besoins de financement.

Identifier les leviers de performance d’une   activité en analysant les résultats financiers de l’entreprise, d’une unité ou d’un projet, afin d’évaluer le type de développement d’affaires le plus pertinent à viser, au regard de la situation financière de l’entreprise.   

Elaborer le budget prévisionnel du projet de   développement en   définissant la durée, les ressources à mobiliser et leurs coûts ainsi que le  niveau de qualité requis, afin de déterminer le seuil de rentabilité et les   différentes formes de performance (renommée, exigence règlementaire) que   pourrait poursuivre l’entreprise.   

Evaluer la rentabilité des investissements de l’entreprise ou d’un projet en utilisant des techniques de calculs d’analyse  financière spécifiques (rNPV- risk adjusted net present value) visant à évaluer la valeur actuelle nette, afin d’estimer les probabilités de succès de l’affaire et notamment selon les différentes phases de développement du projet.       

Etude de cas  
Rapport financier
A partir d’un cas d’entreprise dans le domaine de la biotech, le candidat doit répondre à des problématiques financières liées à la performance et au budget de l’entreprise.
Production collective suivie d’une soutenance orale individuelle 

RNCP36861BC04

Piloter un projet biomédical multidisciplinaire et multiculturel

Gérer un portefeuille de projets pluridisciplinaires en évaluant les facteurs de risques, en mettant en place des outils de gestion des risques, de dépenses, de qualité (normes) et en prenant en compte le contexte environnemental dans lequel s’inscrit le projet ainsi qu’en procédant à des révisions et réajustements le cas échéant, afin de mener la stratégie de développement biomédical de manière consensuelle entre acteurs impliqués. 

Elaborer le plan d’action opérationnel d’un projet de développement d’affaires biomédicales en prenant en compte la dimension technologique du produit, de la solution ou du dispositif en définissant les objectifs, les jalons expérimentaux, les contraintes légales, et les étapes de mise en œuvre et en déterminant les rôles des parties-prenantes, afin d'assurer la viabilité commerciale du projet. 

Piloter le suivi de la mise en œuvre du projet en mesurant régulièrement son avancée à l’aide d’outils de pilotage et en élaborant des indicateurs de qualité, de suivi budgétaire et de performance, afin de mesurer son succès et d’appliquer des mesures adaptatives permettant de garantir l’atteinte des objectifs en adéquation avec la stratégie de l’entreprise et les besoins des clients.   

Structurer une équipe multidisciplinaire, multiculturelle et inclusive autour d’un projet biomédical, en identifiant les rôles et responsabilités de chacun, les modalités de travail collaboratif et les points de vigilance, dont la confidentialité, liés aux phases de travail et de livrables avec les partenaires externes, afin de favoriser l’efficacité du travail fourni et la cohésion d’équipe. 

Mettre en place les conditions du travail collaboratif en mobilisant les techniques et outils ad hoc (animation de réunions, suivi de projet…), en veillant à une bonne interaction entre les métiers et en s’assurant de la compréhension des objectifs par chacun.e, afin de renforcer l’efficacité du projet et l’atteinte des objectifs business. 

Accompagner le processus collaboratif d’une équipe transdisciplinaire, interculturelle internationale et inclusive en adaptant sa communication et son management aux situations de travail ainsi qu’aux différentes formes de diversité, culture et handicap, afin de soutenir la motivation et l’engagement de chacun dans les différentes actions et livrables à réaliser.

Mise en situation professionnelle :  
Proposition de projet biomédical constituée de :

  • Evaluation des facteurs de risques et proposition des pistes pour les minimiser (A4.1.C1)
  • Plan d’action avec objectifs et rétroplanning (A4.1.C2)
  • Proposition d’indicateurs de qualité, de suivi budgétaire et de performance adaptés au projet (A4.1.C3).
    Production écrite collective suivie d’une soutenance orale individuelle.

Cas Pratique                                                                                                                                                                                                                Note de constitution d’équipe
A partir d’un mandat requis pour un projet de développement biomédical, le candidat est amené à proposer une structuration d’équipe, localiser les ressources, et ensuite sur la base des membres de l'équipe attribués, identifier et envisager des approches pour aborder la dynamique de l'équipe – y compris dans sa dimension inclusive- et les problèmes de processus.
Prestation orale individuelle. Production écrite en binôme.

Mise en situation professionnelle fictive  
Jeu de rôle d’une réunion de pilotage
Le candidat doit mener une réunion de pilotage sur un projet de développement d’un produit, solution ou dispositif  
Prestation orale individuelle.   

Mises en situation professionnelle
Le candidat répond à des problématiques de travail collaboratif (prise de poste en distanciel, aménagement pour l’accueil d’un handicap, etc.)
Production écrite individuelle.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification, le candidat doit 1/ valider la totalité des blocs, selon les modalités précisées dans le règlement des études, 2/ rédiger et soutenir une thèse professionnelle basée sur une expérience professionnelle en entreprise de 4 à 6 mois, équivalents temps plein, consécutifs ou non.
Chaque bloc est certifié, il donne lieu à évaluation et validation.
Chaque bloc forme un tout et peut être acquis de façon autonome par le salarié ou le demandeur d’emploi en fonction de ses besoins.
Le bloc de compétences validé sera un élément constitutif du dossier préparé dans le cadre de la VAE.
Le candidat désirant obtenir la certification par la voie de la VAE devra valider la totalité des 4 blocs et présenter une analyse problématisée et scientifique d’un sujet professionnel en lien avec le référentiel de certification.
En cas de validation partielle par le jury de VAE, seuls certains blocs de compétence de la certification sont validés. Le jury identifie les compétences manquantes et émet des recommandations de formations et/ou de réalisations complémentaires nécessaires à l’obtention totale de la certification. Le candidat doit alors déposer un nouveau dossier de VAE pour les éléments complémentaires à produire.

Secteurs d’activités :

Le Responsable du développement d’affaires biomédicales exerce principalement dans les secteurs de la santé, des biotechnologies et dans l’industrie pharmaceutique. Dans les grandes entreprises, il sera souvent rattaché au directeur commercial, directeur marketing ou directeur développement. Dans les petites structures, il pourra être rattaché à la direction générale de l’entreprise avec des activités davantage dédiées au marketing. 

Type d'emplois accessibles :

Les fonctions associées au métier de Responsable du développement d’affaires biomédicales sont répertoriées sous différentes appellations sur le marché de l’emploi :
- Chef de produit
- Business développeur
- Ingénieur/ Chargé d’affaires dans la santé / Chargé d’affaires médicales
- Ingénieur biomédical en industrie
- Ingénieur en biotechnologie en industrie
- Responsable de développement marché médical santé
- Responsable de développement produits
- Ingénieur d’affaires biomédical en industrie
- Ingénieur en biotechnologie en industrie
- Chef de projet affaires / Medical Project Manager
- Responsable de projets R&D

Code(s) ROME :
  • H1102 - Management et ingénierie d''affaires
Références juridiques des règlementations d’activité :

 Néant 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Sont recevables les candidatures d’étudiants titulaires d’un des diplômes suivants :
Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur (liste CTI)
Diplôme d’une école de management habilitée à délivrer le grade national de Master (liste CEFDG)
Diplôme de 3ème cycle habilité par les autorités universitaires (DEA, DESS, Master…) ou diplôme professionnel de niveau 7
Diplôme de M1 ou équivalent, pour des auditeurs justifiant d’aux moins trois années d’expérience professionnelle.
Titre inscrit au RNCP niveau 7 (ancienne nomenclature niveau I)
Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus.   
Conditions d’accès dérogatoires :
a) Dans la limite de 40 % maximum de l’effectif de la promotion suivant la formation Mastère Spécialisé concernée, sont recevables après une procédure VAPP (Validation des Acquis Professionnels et Personnels), les candidatures de personnes justifiant à minima de 5 années d’expérience professionnelle (hors stage, césure, cursus initial en alternance). Pour cette voie d’accès, une description du dispositif de la VAPP permettant d'apprécier les connaissances, les méthodes et les savoir-faire du candidat, comportant notamment la composition de la commission pédagogique, devra être présentée ainsi que toute pièce constitutive de ce dispositif adaptée au programme.   
b) Par dérogation pour 30 % maximum du nombre d’étudiants suivant la formation Mastère Spécialisé concernée, sont recevables les candidatures d’étudiants titulaires d’un des diplômes suivants :
- Niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle
- Diplôme de L3 justifiant d’une expérience adaptée de 3 ans minimum
Le pourcentage total des dérogations prévues au a) et au b) ci-dessus ne doit pas excéder 40%.  
Un entretien d’entrée est organisé et donne lieu à la validation du niveau d’anglais requis et à la validation du background scientifique ou industriel.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X

Le Directeur des Programmes de GEM ou son représentant. Il assure la présidence du Jury                                                                                                  Le Directeur des programmes MS Titre ou à défaut son représentant  
Le(s) Responsable(s) du programme ou à défaut les Responsables du titre  
Le Responsable académique ou un membre de la faculté qui enseigne sur le programme ou qui représente l’un des Départements de Formation et de Recherches respectivement de GEM et du partenaire   
Les membres extérieurs à l’organisme de formation, représentants du secteur professionnel comptent pour 50% des membres conviés.   

Par expérience X

Le Responsable académique de la VAE / Président du jury
Le Responsable du programme de la certification visée (sauf si le RP assure un enseignement dans un processus formatif proposé dans le cadre de la VAE)
Des représentants professionnels qualifiés du domaine de la certification, représentant au moins 50% des membres du jury.                                                Il doit concourir à une représentation équilibrée hommes / femmes.

En contrat de professionnalisation X

Le Directeur des Programmes de GEM ou son représentant. Il assure la présidence du Jury.
Le Directeur des programmes MS Titre ou à défaut son représentant.
Le(s) Responsable(s) du programme ou à défaut les Responsables du titre.
Le Responsable académique ou un membre de la faculté qui enseigne sur le programme ou qui représente l’un des Départements de Formation et de Recherches respectivement de GEM et du partenaire.  
Les membres extérieurs à l’organisme de formation, représentants du secteur professionnel comptent pour 50% des membres conviés.  

Après un parcours de formation continue X

Le Directeur des Programmes de GEM ou son représentant. Il assure la présidence du Jury.
Le Directeur des programmes MS Titre ou à défaut son représentant.
Le(s) Responsable(s) du programme ou à défaut les Responsables du titre.
Le Responsable académique ou un membre de la faculté qui enseigne sur le programme ou qui représente l’un des Départements de Formation et de Recherches respectivement de GEM et du partenaire.  
Les membres extérieurs à l’organisme de formation, représentants du secteur professionnel comptent pour 50% des membres conviés.  

Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le Directeur des Programmes de GEM ou son représentant. Il assure la présidence du Jury.
Le Directeur des programmes MS Titre ou à défaut son représentant.
Le(s) Responsable(s) du programme ou à défaut les Responsables du titre.
Le Responsable académique ou un membre de la faculté qui enseigne sur le programme ou qui représente l’un des Départements de Formation et de Recherches respectivement de GEM et du partenaire.  
Les membres extérieurs à l’organisme de formation, représentants du secteur professionnel comptent pour 50% des membres conviés.  

Par candidature individuelle X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
14/04/2012

Arrêté du 5 avril 2012 publié au Journal Officiel du 14 avril 2012 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, code NSF 222 et 310p, sous  l'intitulé "Manager d'affaires de la filière biotechnologie/biopharmacie" avec effet au 01 décembre 2008 jusqu'au 14 avril 2017.

19/07/2017

Arrêté du 07 juillet 2017 publié au Journal Officiel du 19 juillet 2017 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous l'intitulé "Manager d'affaires de la filière biotechnologie-biopharmacie" avec effet au 14 avril 2017, jusqu'au 19 juillet 2022.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 19-07-2017
Date de décision 29-09-2022
Durée de l'enregistrement en années 1
Date d'échéance de l'enregistrement 29-09-2023
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 38 0 79 79 100
2018 46 0 88 84 100
2017 26 0 96 92 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP14625 RNCP14625 - Manager d'affaires de la filière biotechnologie-biopharmacie
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet