L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

320n : Conception

Icon formacode

Formacode(s)

46081 : Création graphique

34074 : Publicité

46090 : Graphisme publicité

46003 : Infographie

32025 : Stratégie entreprise

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

24-10-2024

Niveau 7

320n : Conception

46081 : Création graphique

34074 : Publicité

46090 : Graphisme publicité

46003 : Infographie

32025 : Stratégie entreprise

24-10-2024

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
INSTITUT SUPERIEUR COMMUNICAT PUBLICITE 33973934400077 - https://www.iscom.fr/
EDUSERVICES 52282368100047 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le métier de "Manger de la création et du design de marque" a émergé durant les années 1950, au sein d’agences de publicité américaines. Celui-ci a été créé pour superviser le travail des créatifs et proposer une interface  créative  au  client,  en  mesure  de  justifier  les  choix  créatifs  proposés –le  fameux  «saut  créatif»;  et négocier les ajustements nécessaires. Plus la concurrence est exacerbée, plus les marchés sont globaux et internationaux, plus la valeur ajoutée créative est significative et nécessaire.

Les services de création constituent l’un des maillons indispensables de la chaîne de création de valeur des structures professionnelles du secteur de la communication. La création rend les messages compréhensibles par les cibles, intéressants et motivants, percutants et mémorisables. Les métiers de la création et du design de marque ont pour objectif d’habiller les marques, en leur conférant un « design » et des signes spécifiques, des contenus, styles et tons adaptés et sélectionnés avec soin, en résonance avec les tendances et attentes de leurs publics-cibles.

La valeur ajoutée de ces professionnel réside dans leur capacité à confronter les concepts et analyses en amont à la réalité des cibles : consommateurs ou autres publics de la marque. Leurs activités se concentrent tout d’abord sur la compréhension fine des publics-cibles, la recherche d’insights (réalités consommateurs / utilisateurs) créatifs et de leviers psychologiques pour que la marque qui leur est confiée, aborde les cibles de la façon la plus motivante possible. Une autre spécificité de ce métier est la recherche d’idées, que les équipes abordent par des méthodes dites créatives de production d’idées, afin de rassembler le plus de solutions créatives possibles, pour les évaluer par la suite. Les créatifs mettent leur forte culture créative et artistique au service de leurs solutions et propositions, afin de les rendre artistiquement différenciantes et esthétiquement attractives.

Le métier de "Manager de la création et du design de marque" a évolué avec l’arrivée des nouveaux médias.
Dans les années 1980,  le manger de la création et du design de marque  travaillait  principalement  sur des  budgets  réservés  à  la  presse  et  à  la  télévision. Aujourd’hui, les annonceurs investissant de plus en plus dans les nouveaux médias (Internet, mobile...), le manger de la création et du design de marque a dû réinventer sa façon de concevoir un concept, en tenant compte de l’interactivité de ce nouveau média.
Dans ce contexte en mutation où le consommateur est au centre de toutes les attentions, le rôle du manger de la création et du design de marque devient essentiel pour garantir la cohérence entre les attentes des cibles et les prises de parole et/ou offres de service des marques.
 


 

Activités visées :

Le manger de la création et du design de marque est chargé de dégager  des  pistes  créatives pertinentes,  les  mettre  en  œuvre,  les  défendre  et  les  livrer.  Pour  ce  faire,  il  aura  compris  les  attentes  de  la marque  au  regard  de  celles  de  ses  cibles;  il  saura  superviser,  renforcer  et  nourrir  le  travail  des  équipes  de création. Il saura enfin convaincre son client du bienfondé des idées et réalisations proposées.

Quatre grands domaines d’activités, chacun regroupant des sous-activités de la même famille, participent à la réalisation d’une des étapes-clés du processus de création en communication.
Cette succession logique des 4 grands domaines d’activités du manger la création et du design de marque, garantit la valeur ajoutée du processus créatif au sein d’un projet de communication, à partir de la compréhension des besoins de communication de la marque (briefing initial), comme décrit ci-après :

A1- Design de l’architecture des points de contact ( moments et lieux de contact cible-marque ) de la marque avec ses publics.
Le manger de la création et du design de marque confronte la description théorique des cibles à la réalité de l’expérience de marque vécue par ces cibles, pour la rendre plus concrète, afin de décider des leviers susceptibles d’accroître la valeur ajoutée générée par le processus de création.   

A2- Conversion des messages-clés de la stratégie de communication en idée créative à forte valeur ajoutée.
Le manger de la création et du design de marque organise un processus de production d’idées créatives, afin de formaliser un concept créatif à forte valeur ajoutée (big idea/ idée créative, déclinable et à forte valeur ajoutée).

A3- Déclinaison du concept créatif sur les différents supports d’expression de la marque.
Le manger de la création et du design de marque assure la cohérence, la qualité artistique, l’accessibilité technique (audio et visuelle) auprès de tous et la faisabilité technique et financière de toutes les productions véhiculant les prises de parole de la marque.

A4- Intégration de la stratégie créative dans la stratégie de développement de l’entreprise et/ou de ses marques. 
Le manger de la création et du design de marque valide la pertinence et l’efficacité du concept créatif, de ses déclinaisons et de ses choix créatifs, au regard du projet de marque et des enjeux de développement de l’entreprise.

Compétences attestées :

BC1- Designer l’architecture des points de contact ( moments et lieux de contact cible-marque ) de la marque avec ses publics.
C1.1. Identifier des insights créatifs au moyen d’études et de recherches.
C1.2. Évaluer la réceptivité de cibles à partir de résultats d’études et contextualiser des messages.
C1.3. Élaborer la cartographie psycho-spatio-temporelle des cibles.
C1.4. Identifier des opportunités de prise de parole de marque à partir d’une analyse stratégique.

BC2- Convertir des messages-clés de la stratégie de communication en idée créative à forte valeur ajoutée.
C2.1. Animer et stimuler les équipes créatives.
C2.2. Évaluer des pistes créatives.
C2.3. Formuler un concept créatif (big idea : idée créative, déclinable, et à forte valeur ajoutée).

BC3- Décliner un concept créatif sur différents supports.
C3.1. Enrichir les projets créatifs avec des références artistiques et culturelles.
C3.2. Organiser le travail d’équipes créatives.
C3.3. Élaborer le cahier des charges de réalisation / production d’un projet créatif.

BC4- Intégrer la stratégie créative dans le projet de développement de l’entreprise.
C4.1. Rédiger la stratégie créative.
C4.2. Valoriser et défendre un projet créatif.
C4.3.1. Ajuster une stratégie créative et démontrer la pertinence du projet final auprès des équipes créatives.
C4.3.2. Démontrer la pertinence d'un projet créatif.

Modalités d'évaluation :

 

Étude de cas individuelle.
Une mise en situation professionnelle reconstituée individuelle écrite pour toutes les Activités du bloc A1
(A1-1., A1-2., A1-3., A1-4.).
Compétences :
C1.1., C1.2., C1.3., C1.4.
Dossier individuel à produire sur une durée de 6 mois.
Le dossier fait l’objet d’une soutenance orale d’une heure, en présence d’un jury de professionnels (un représentant de la marque, un professionnel de la création et du design de marque).
Documents fournis
Brief sur l’entreprise et sur la marque à étudier : historique, photographie actuelle de la situation de la marque sur son marché.
Plateforme de marque.
Problématique et objectifs de communication de la marque. Description conceptuelle des publics-cibles. Historique de communication de la marque.
Documents attendus
Le candidat établit :
- Méthodologie d’observation des cibles.
- Compte rendu synthétique d’observation des cibles.
- Cartographie psycho-spatio-temporelle des cibles de la marque.
- Brief créatif pour chacun des leviers identifiés.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).

Étude de cas individuelle et en équipe. 
Une mise en situation professionnelle reconstituée orale (en équipe de 4) et une note de synthèse créative (individuelle), pour toutes les Activités du bloc A2.
(A2-1., A2-2., A2-3.).
Compétences :
C2.1., C2.2., C2.3.
Travail effectué sur 5 jours.
La note de synthèse créative est individuelle et elle est remise au jury avant la soutenance.
La soutenance orale d’une heure, est effectuée, à l’aide d’un support de présentation orale multimédia (Power Point ou équivalent) en présence d’un jury de professionnels (un représentant de la marque, un professionnel de la création et du design de marque).
Documents fournis
Brief créatif sur la marque à étudier : description des cibles, promesse à transmettre, éléments de preuve de la promesse, contraintes de la marque et/ou de son entreprise d’appartenance, axes de réflexion créative.
Créations des marques concurrentes (benchmark créatif).
Documents attendus
Le candidat établit :
La note de synthèse créative individuelle :
- Proposition de méthodologie de recherche créative.
- Propositions de recherches artistiques et culturelles inspirantes.
Présentation orale (en équipe)
- Analyse critique du brief créatif.
- Grille d’évaluation de la valeur ajoutée créative.
- Formulation de concepts créatifs.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).

 

Étude de cas individuelle.
Une mise en situation professionnelle reconstituée individuelle écrite pour toutes les Activités du bloc A3 (4 heures)
(A3-1., A3-2., A3-3.).
Compétences :
C3.1., C3.2., C3.3.
Documents fournis
Brief créatif sur la marque à étudier : description des cibles, promesse à transmettre, éléments de preuve de la promesse, contraintes de la marque et/ou de son entreprise d’appartenance.
Description des projets créatifs et de l’architecture des points de contact de la marque.
Concept créatif retenu (Big idea).
Créations des marques concurrentes.
Documents attendus
Le candidat établit :
- Note de culture artistique contemporaine et historique.
- Tableau de gestion de projet créatif.
- Cahier des charges de réalisation/production d’un projet créatif.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).


Étude de cas individuelle.
Une mise en situation professionnelle reconstituée orale individuelle, pour toutes les Activités du bloc A4.
(A4-1., A4-2., A4-3.).
Compétences :
C4.1., C4.2., C4.3.1., C4.3.2.
Travail effectué sur une durée d’1 mois.
La soutenance orale d’une heure, est effectuée, à l’aide d’un support de présentation orale multimédia (Power Point ou équivalent) en présence d’un jury de professionnels (un représentant de la marque, un professionnel de la création et du design de marque).
Documents fournis
Brief créatif sur la marque à étudier : description des cibles, promesse à transmettre, éléments de preuve de la promesse, contraintes de la marque et/ou de son entreprise d’appartenance, axes de réflexion créative.
Créations des marques concurrentes.
Documents attendus
Le candidat établit :
- Dossier écrit de présentation de la stratégie créative de la marque.
Présentation orale
- Choix créatifs et artistiques de la marque.
- Choix budgétaires.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).

 

RNCP36992BC01 - Designer l’architecture des points de contact ( moments et lieux de contact cible-marque ) de la marque avec ses publics.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Identifier des insights créatifs au moyen d’études et de recherches.
- Évaluer la réceptivité de cibles à partir de résultats d’études et contextualiser des messages.
- Élaborer la cartographie psycho-spatio-temporelle des cibles.
- Identifier des opportunités de prise de parole de marque à partir d’une analyse stratégique.

Étude de cas individuelle.
Une mise en situation professionnelle reconstituée individuelle écrite pour toutes les Activités du bloc A1
(A1-1., A1-2., A1-3., A1-4.).
Compétences :
C1.1., C1.2., C1.3., C1.4.
Dossier individuel à produire sur une durée de 6 mois.
Le dossier fait l’objet d’une soutenance orale d’une heure, en présence d’un jury de professionnels (un représentant de la marque, un professionnel de la création et du design de marque).
Documents fournis
Brief sur l’entreprise et sur la marque à étudier : historique, photographie actuelle de la situation de la marque sur son marché.
Plateforme de marque.
Problématique et objectifs de communication de la marque. Description conceptuelle des publics-cibles. Historique de communication de la marque.
Documents attendus
Le candidat établit :
- Méthodologie d’observation des cibles.
- Compte rendu synthétique d’observation des cibles.
- Cartographie psycho-spatio-temporelle des cibles de la marque.
- Brief créatif pour chacun des leviers identifiés.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat
Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).

RNCP36992BC02 - Convertir des messages-clés de la stratégie de communication en idée créative à forte valeur ajoutée.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Animer et stimuler les équipes créatives.
- Évaluer des pistes créatives.
- Formuler un concept créatif (big idea : idée créative, déclinable, et à forte valeur ajoutée).

Étude de cas individuelle et en équipe.
Une mise en situation professionnelle reconstituée orale (en équipe de 4) et une note de synthèse créative (individuelle), pour toutes les Activités du bloc A2.
(A2-1., A2-2., A2-3.).
Compétences :
C2.1., C2.2., C2.3.
Travail effectué sur 5 jours.
La note de synthèse créative est individuelle et elle est remise au jury avant la soutenance.
La soutenance orale d’une heure, est effectuée, à l’aide d’un support de présentation orale multimédia (Power Point ou équivalent) en présence d’un jury de professionnels (un représentant de la marque, un professionnel de la création et du design de marque).
Documents fournis
Brief créatif sur la marque à étudier : description des cibles, promesse à transmettre, éléments de preuve de la promesse, contraintes de la marque et/ou de son entreprise d’appartenance, axes de réflexion créative.
Créations des marques concurrentes (benchmark créatif).
Documents attendus
Le candidat établit :
La note de synthèse créative individuelle :
- Proposition de méthodologie de recherche créative.
- Propositions de recherches artistiques et culturelles inspirantes.
Présentation orale (en équipe)
- Analyse critique du brief créatif.
- Grille d’évaluation de la valeur ajoutée créative.
- Formulation de concepts créatifs.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).

 

 

 

 

 

 

 

 

RNCP36992BC03 - Décliner un concept créatif sur différents supports.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Enrichir les projets créatifs avec des références artistiques et culturelles.
- Organiser le travail d’équipes créatives.
- Élaborer le cahier des charges de réalisation / production d’un projet créatif.

Étude de cas individuelle.
Une mise en situation professionnelle reconstituée individuelle écrite pour toutes les Activités du bloc A3 (4 heures)
(A3-1., A3-2., A3-3.).
Compétences :
C3.1., C3.2., C3.3.
Documents fournis
Brief créatif sur la marque à étudier : description des cibles, promesse à transmettre, éléments de preuve de la promesse, contraintes de la marque et/ou de son entreprise d’appartenance.
Description des projets créatifs et de l’architecture des points de contact de la marque.
Concept créatif retenu (Big idea).
Créations des marques concurrentes.
Documents attendus
Le candidat établit :
- Note de culture artistique contemporaine et historique.
- Tableau de gestion de projet créatif.
- Cahier des charges de réalisation/production d’un projet créatif.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).

RNCP36992BC04 - Intégrer la stratégie créative dans le projet de développement de l’entreprise.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Rédiger la stratégie créative.
- Valoriser et défendre un projet créatif.
- Ajuster une stratégie créative et démontrer la pertinence du projet final auprès des équipes créatives.
- Démontrer la pertinence d'un projet créatif.

Étude de cas individuelle.
Une mise en situation professionnelle reconstituée orale individuelle, pour toutes les Activités du bloc A4.
(A4-1., A4-2., A4-3.).
Compétences :
C4.1., C4.2., C4.3.1., C4.3.2.
Travail effectué sur une durée d’1 mois.
La soutenance orale d’une heure, est effectuée, à l’aide d’un support de présentation orale multimédia (Power Point ou équivalent) en présence d’un jury de professionnels (un représentant de la marque, un professionnel de la création et du design de marque).
Documents fournis
Brief créatif sur la marque à étudier : description des cibles, promesse à transmettre, éléments de preuve de la promesse, contraintes de la marque et/ou de son entreprise d’appartenance, axes de réflexion créative.
Créations des marques concurrentes.
Documents attendus
Le candidat établit :
- Dossier écrit de présentation de la stratégie créative de la marque.
Présentation orale
- Choix créatifs et artistiques de la marque.
- Choix budgétaires.
Mise à disposition d’un logiciel anti-plagiat Un logiciel anti-plagiat est mis à disposition des candidats et des jurys, afin que chacun puisse s’assurer de la conformité des documents (notes de synthèse et dossier) aux règles partagées de la lutte contre le plagiat (moins de 30% de plagiat identifié par le logiciel).

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La certification du titre de « Manger de la création et du design de marque » est validée par capitalisation des blocs de compétences et/ou équivalences.

Chaque bloc de compétences fait l'objet d'une validation des compétences autonome.

Secteurs d’activités :

Les créatifs sont traditionnellement attachés à des structures de conseil : agences publicitaires à l’origine, puis agences de communication, agences intégrées et agences 360. Les agences médias, et même les Régies publicitaires, se sont dotées de services créatifs, prenant conscience de la valeur ajoutée générée, et leur permettant ainsi d’étendre leur offre de services auprès des Annonceurs.
Certains grands annonceurs ont constitué des équipes créatives en interne, pour des raisons parfois économiques, mais surtout pour mieux contrôler la création des messages, pour mieux en transmettre les enjeux internes, ou tout simplement pour gagner du temps dans le processus général de préparation des opérations de communication.
Les petites structures (PME, TPE, start-up), là encore, élaborent les contenus créatifs en interne, pour des raisons budgétaires, ou parfois par méconnaissance de l’intérêt et de la valeur ajoutée de cette étape du processus.
Des structures indépendantes, créatives, se sont également développées. Ce sont des studios, des agences de production, ou bien des activités indépendantes, développées par une ou deux personnes, de profil créatif, et installées en tant que free-lance (indépendant).

Lorsqu’elles sont intégrées aux agences de publicité ou de communication, les équipes créatives sont clairement identifiées, et sont organisées sous la direction du manger de la création et du design de marque, souvent membre du CoDir (Comité de Direction) ou dirigeant de l’agence. Elles y travaillent les marques, en priorité pour les déployer sur les supports médias historiques, et, par extension, elles vont décliner ces messages sur des supports digitaux. Il existe aujourd’hui des équipes créatives spécialisées dans les supports digitaux, et qui ne travaillent que les codes d’expression et contenus digitaux de la marque, les interfaces, l’animation des communautés.

En fonction de la taille de l’agence ou du service chez un annonceur, le manger de la création et du design de marque manage une équipe de créatifs dont la taille est très variable. Elle est composée de directeurs artistiques, concepteurs-rédacteurs, graphistes et  designers. Il sélectionne et coordonne des équipes de prestataires externes.  Il  encadre  la  création  et  a  pour  rôle  d’insuffler l’inspiration et pousser les projets vers toujours plus de créativité. Son  équipe  est  composée  de  seniors  et  de  juniors,  dont  la  proportion  peut  varier  d’une  structure  à  l’autre,  en fonction de la maturité et de l’ancienneté du service et de la culture de la structure professionnelle.

Le manger de la création et du design de marque travaille en  autonomie,  et    est  considéré comme un expert dans son domaine. Rattaché à la direction générale de l’entreprise (agence ou annonceur), il peut même être membre du comité de direction de l’entreprise, et pourquoi pas en être l’un des fondateurs. Ambassadeur de  sa  structure  de  travail,  il  participe  à  la  promotion  de  sa  valeur  créative  lors  de  jurys  par exemple. S’il est membre du comité exécutif, il intervient alors dans le pilotage global de l’agence ou de l’entreprise et dans le choix de ses orientations de développement créatif.

Type d'emplois accessibles :

Directeur/trice de création, de la création  Directeur/trice associé en charge de la création  Directeur/trice de la création digitale  Directeur/trice artistique senior Directeur/trice du design ou Design Director en anglais  Directeur/trice de studio créatif, de studio de création Concepteur-rédacteur  Chef de projet UX design Graphiste  Motion designer   

Code(s) ROME :

  • E1104 - Conception de contenus multimédias
  • E1205 - Réalisation de contenus multimédias

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Les épreuves d’admissions ISCOM sont ouvertes :
-Aux étudiants titulaires d’un niveau 6 de qualification, soit 240 crédits ECTS minimum ayant une spécialisation communication et/ou marketing. 
-Aux salariés en poste pour des périodes de professionnalisation

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 5 membres.  
Le, la directeur-trice Groupe ISCOM
4 professionnels  du secteur issus d’agences spécialisées dans l’événementiel, d’agence de communication, de conseil et direction artistique.     
Le jury respecte la parité Homme / Femme.  
Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés : 80%.

En contrat d’apprentissage X

Le jury est composé de 5 membres.  
Le, la directeur-trice Groupe ISCOM
4 professionnels  du secteur issus d’agences spécialisées dans l’événementiel, d’agence de communication, de conseil et direction artistique.     
Le jury respecte la parité Homme / Femme.  
Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés : 80%.

Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de 5 membres.  
Le, la directeur-trice Groupe ISCOM
4 professionnels  du secteur issus d’agences spécialisées dans l’événementiel, d’agence de communication, de conseil et direction artistique.     
Le jury respecte la parité Homme / Femme.  
Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés : 80%. 

En contrat de professionnalisation X

Le jury est composé de 5 membres.  
Le, la directeur-trice Groupe ISCOM
4 professionnels  du secteur issus d’agences spécialisées dans l’événementiel, d’agence de communication, de conseil et direction artistique.     
Le jury respecte la parité Homme / Femme.  
Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés : 80%.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury est composé de :
- La directrice Innovation Entreprises et Carrières et un membre du bureau des anciens (Tomorrow ISCOM)
- 2 professionnels salariés en activité dans le secteur de la communication
- 2 professionnels employeurs en activité dans le secteur de la communication
Le jury respecte la parité Homme / Femme
Le jury respecte la parité Employeur / Salarié
 

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2021 129 0 76 50 -
2020 94 0 65 47 -
2019 73 0 73 55 71
2018 58 0 77 51 -

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.iscom.fr/fr/programmes/grande-ecole-de-communication/certification-rncp-niveau-6-7#:~:text=Les%20formations%20ISCOM%20sont%20reconnues,%22Manager%20de%20la%20Marque%22.

 

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34406 Manager de la marque

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :