Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Ostéopathe animalier

Active

N° de fiche
RNCP37258
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 212t : Soins des animaux, soins vétérinaires
Formacode(s) :
  • 42024 : Soin animalier
Date d’échéance de l’enregistrement : 25-01-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
BIOPRAXIA 44432511200035 François Lecuyer Gemeline https://www.biopraxia.com
Objectifs et contexte de la certification :

Le dispositif a pour objectif de certifier les compétences, aptitudes et connaissances nécessaires à l’exercice du métier d’ostéopathe animalier. Ses activités sont, depuis Avril 2017, encadrées par le code Rural. Il est désormais professionnel de santé animale de première intention.  Cette certification permet l’adaptation au marché de l’emploi d’un secteur plus concurrentiel avec un fort développement sur toutes espèces d’animaux domestiques.

L'ostéopathe animalier est un praticien de santé manuelle animale qui prend en charge des animaux domestiques de tous âges. Les principaux animaux traités sont principalement les animaux de rentes, de performance et de compagnie. L'ostéopathe animalier est un professionnel qui exerce sous statut libéral (si indépendant) ou statut salarié (si embauché dans une structure animalière ou vétérinaire). Professionnel de première intention, Il est en capacité professionnelle et juridique de prendre en charge de multiples troubles dysfonctionnels du corps des animaux et de les traiter par une action manuelle.

Activités visées :

Etude d’opportunité d’implantation d’une activité d’ostéopathe animalier

Analyse de potentiel de marché en lien avec une activité d’ostéopathe animalier

Sélection de zone d’implantation et lancement d’une activité professionnelle d’ostéopathe animalier

Gestion administrative, économique et budgétaire de l’activité

Gestion de la communication et promotion d’une activité d’ostéopathe animalier en cohérence avec les règles de déontologie

Recherche d’axes de développement d’une pratique professionnelle d’ostéopathe animalier

Recueil d’information auprès de propriétaire d’animaux

Réalisation de l’anamnèse de l’animal

Identification et analyse des motifs de consultation

Recensement et analyse des troubles identifiés par le propriétaire

Analyse de traitements et de problèmes antérieurs

Identification de pathologies nécessitant des prises en charge vétérinaires

Observation des attitudes et du comportement de l’animal

Préparation et conduite d’examens ostéopathiques

Réalisation de tests et identification de troubles locomoteurs et fonctionnels

Utilisation des techniques de palpation pour l’établissement d’un diagnostic ostéopathique

Localisation de dysfonctionnements

Recherche des interactions et des connexions impliquées dans des dysfonctionnements

Réalisation d’un bilan de fonctionnement ostéopathique

Synthèse d’examen ostéopathique et définition des modes de prises en charge ostéopathiques

Sélection de traitements adaptés à des conclusions de diagnostics ostéopathiques

Préparation de manipulations ostéopathiques d’animaux

Mise en œuvre et réalisation de techniques ostéopathiques pour intervenir sur des tissus, des os, des articulations, des connexions de tissus ou d’organes

Développement d’une attitude d’écoute active des réactions de l’animal lors de traitements de zones et de points spécifiques

Contrôle de la réceptivité et des réactions de l’animal à des traitements et des soins ostéopathiques

Clôture de la séance, évaluation de résultats du traitement et conseils de précautions à prendre concernant l’animal suite à la manipulation

Conception d’un programme de rééducation d’animaux suite à des traumatismes et à des blessures en partenariat avec un vétérinaire

Segmentation des objectifs d’un programme ostéopathique

Sensibilisation de propriétaire sur l’importance du suivi ostéopathique d’animaux en fonction de leur état de santé

Préparation d’animaux pour des situations et des évènements spécifiques

Préparation d’animaux à des compétitions animalières, sportives spécifiques et à des évènements

Travailler avec un professionnel de santé animale afin d’optimiser le suivi d’animaux

Accompagner les animaux pour des évènements spécifiques (compétition, reprise de l'entraînement, débourrage, désensibilisation...)

Concevoir un programme d’accompagnement des animaux vieillissants

Être en capacité de dialoguer avec un vétérinaire dans le cas d’un référé ou de conseils vers un propriétaire d’animal

Participer aux congrès et séminaires

Actualisation des connaissances par la participation à des travaux de Recherche professionnelle et d’évaluation des pratiques professionnelles entre professionnels

Participer à des actions de formations continues

Participer à des actions de pédagogie liées à l’ostéopathie animale biomécaniste

Compétences attestées :

L'ostéopathe animalier doit posséder l'ensemble des compétences professionnelles qui constituent un tout et ne peuvent être isolées.

 

Analyser les possibilités et les opportunités de création d’une   activité d’ostéopathie animale sur un territoire afin de cibler la zone  d’implantation

Recenser des présences de   types d’animaux (domestiques, de ferme, élevages, etc.) pour évaluer des   potentiels de zones d’implantations

Sonder les professionnels du monde animal (vétérinaires,   maréchal ferrant, etc.) pour des projets d’implantation

Réaliser des études et des enquêtes auprès de propriétaires   d’animaux pour évaluer leur connaissance de l’approche ostéopathique   animalière

Mesurer le niveau de connaissance des propriétaires d’animaux   concernant l’ostéopathie animale afin de cibler la future clientèle

Mesurer des intentions déclarées d’utilisations par des   propriétaires de l’approche ostéopathique pour le suivi de leurs animaux  

Définir un positionnement dans le cadre d’une création   d’activité, cibler des types d’animaux et des propriétaires  

Sélectionner une zone d’implantation d’une activité, repérer des   locaux adaptés en vue de compléter un compte d’exploitation prévisionnel

Réaliser un dossier de création d’entreprise lié à une activité   d’ostéopathie animale, présenter l’activité, établir le budget prévisionnel en vue de l’installation

Réaliser les démarches requises et nécessaires liées au   lancement d’une activité d’ostéopathe animalier  

Structurer des documents et utiliser des logiciels spécialisés pour assurer le suivi comptable de l’activité

Assurer la gestion quotidienne de l’activité, réaliser les déclarations obligatoires, définir les rémunérations possibles et cohérentes   en fonction de l’activité et des besoins de financement 

Utiliser internet et les réseaux sociaux pour assurer la  promotion d’une activité d’ostéopathe animalier et être référencé dans les annuaires spécifiques

Superviser la création de supports de communication en fonction du positionnement d’une activité et des propriétaires d’animaux ciblés pour lancer et développer son activité en cohérence avec les règles déontologiques et les bonnes pratiques

Maîtriser une méthode de gestion de l’information à l’aide d’outils informatiques adaptés afin d’optimiser les temps de retours

Identifier des types de prestations ostéopathiques recherchées par des propriétaires d’animaux identifiés afin d’analyser des potentiels de développement de l’activité auprès de types d’animaux (domestiques, de   la ferme, animaux de compétition, etc.) 

Rechercher des axes d’évolution du positionnement de l’activité en fonction des niveaux de rentabilité constatés

Présenter l’approche ostéopathique animale, les principes, les   possibilités et les limites d’interventions afin que les propriétaires   obtiennent toutes les informations

Adopter une posture professionnelle conforme aux normes légales, réglementaires et déontologiques applicables à l’ostéopathie animale dans le   respect de son champ de compétence

Mobiliser ses connaissances en matière de santé publique, droit et déontologie, éthique Animale, zootechnie et bien-être animal

Identifier les motifs de consultation en dirigeant les échanges avec le propriétaire pour recueillir le maximum de données

Acquérir les principes de traitements allopathiques et utiliser les principes des traitements ostéopathiques préconisés pour chaque affection 

Répertorier et analyser les manifestations de dysfonctions et les problèmes de comportements d’animaux lors du recueil d’informations   auprès du propriétaire

Développer une approche holistique et mettre en parallèle des problèmes constatés en fonction des interactions possibles

Orienter des interrogatoires en fonction de relations théoriques et de connexions (physiologiques, mécaniques, neuronales, etc.) entre des   systèmes et parties du corps de l’animal pour analyser des problèmes d’animaux

Retracer des traitements et des opérations subies par un   animal pour synthétiser des données

Identifier des problèmes antérieurs d’animaux susceptibles d’impacter leur comportement pour hiérarchiser les données

Identifier des troubles et des dysfonctionnements nécessitant une prise en charge vétérinaire de l’animal  

Orienter les propriétaires sur des prises en charge vétérinaires ou vers un professionnel de santé animale compétent en fonction de l’état de santé de l’animal et de la nécessité éventuelle de référer 

Informer un propriétaire sur les nécessités et les besoins d’associer une approche vétérinaire à un traitement ostéopathique  

Interpréter des comportements d’animaux en statique et/ou en mobilité afin de mieux appréhender l’animal

Répertorier les troubles fonctionnels pour orienter des diagnostics   

Expliquer et justifier la démarche de diagnostic ostéopathique   en fonction des retours d’observations au propriétaire

Etudier les informations disponibles sur un animal pour recontextualiser une problématique fonctionnelle 

Sélectionner des techniques et des tests pour rechercher les dysfonctionnements lors d’un examen fonctionnel de l’animal 

Définir les examens et les contrôles à réaliser pour contrôler  les structures fonctionnelles de l’animal 

Prendre les précautions nécessaires pour aborder et contenir un  animal en sécurité pour l’animal et pour les personnes présentes dans le respect des règles du bien-être animal, de l’éthique et des règles de   déontologie

Etablir un lien avec un animal par le toucher afin de pouvoir réaliser un traitement ostéopathique 

S’appuyer sur le propriétaire et le guider dans la réalisation des tests pour observer l’animal en situation

Donner toutes les instructions au propriétaire pour se faire aider de façon efficace

Cibler des tests spécifiques pour la localisation de troubles fonctionnels recherchés

Sélectionner des types de touchers et des techniques de palpation adaptées à un animal et aux besoins d’un diagnostic ostéopathique 

Adapter le toucher, les techniques et les approches de l’animal pour être en mesure d’identifier des tensions et des dysfonctions 

Réaliser un bilan de fonctionnement de l’animal pour en comprendre ses adaptations 

Etablir un diagnostic ostéopathique afin de prendre une décision quant à la prise en charge ou non du cas. 

Décider en fonction de l’urgence éventuelle, de critères réglementaires, scientifiques, déontologiques, éthiques, économiques et psychologiques, tout en identifiant les conséquences de ses propositions d’action

Interpréter des ressentis et expliquer des types de dysfonctions, leur nature, les connexions et les interactions possibles 

Localiser, cartographier et mentaliser spatialement par des projections orthonormées les troubles fonctionnels ostéopathiques en vue de  leur traitement 

Reconnaitre les signes cliniques des principales pathologies qui concernent les espèces vivant habituellement dans l’Union Européenne, et les dangers sanitaires définis à l’article L.201-1 du code rural et de la pêche maritime et les situations d’urgences afin d’établir la nécessité d’une prise en charge vétérinaire

Evaluer les différents stades de la douleur et référer auprès d’un vétérinaire si besoin

Lister et hiérarchiser les différentes dysfonctions rencontrées sur l’animal lors de touchers fins 

Préciser et cibler les systèmes mis en jeu lors de l’apposition   des mains en vue d’un traitement ostéopathique 

Décrire les répercussions fonctionnelles de dysfonctions, sur la structure concernée et les structures voisines 

Evaluer des possibilités de liens et de corrélations avec des motifs de consultation en fonction de l’anamnèse de l’animal 

Réaliser une synthèse de l’examen clinique classique et l’examen clinique ostéopathique. Expliquer au propriétaire, le diagnostic ostéopathique et la proposition de traitement ostéopathique en structurant   son échange en fonction des priorités et en les justifiant

Etablir : un diagnostic d’opportunité et fonctionnel en identifiant les cas nécessitant une prise en charge par un vétérinaire et   excluant toute manipulation pouvant aggraver l’état de l’animal

Identifier les informations complémentaires nécessaires à la prise de décision pour pouvoir en discuter avec un vétérinaire

Cibler et prioriser les zones à traiter lors de traitements en   vue de rétablir des équilibres en intégrant les capacités d’auto-guérison de l’animal 

Evaluer, autant que de besoin, ses jugements et ses décisions pour faire évoluer sa pratique

En situation d’urgence, renvoyer la prise en charge de l’animal à un vétérinaire après avoir effectué, si nécessaire, les soins de première urgence au sens de l’article L 243-3 du code rural et de la pêche maritime

Sélectionner les manipulations non instrumentales, exclusivement manuelles et externes, pour la correction   de dysfonctionnements identifiés et justifier le choix des techniques à partir du diagnostic

Sélectionner les techniques musculosquelettiques ou myo-fasciales pour travailler sur des structures articulaires, viscérales, crâniennes, fascias, impliquées dans des troubles fonctionnels et des dysfonctionnements 

Recueillir, synthétiser et hiérarchiser les données afin de déterminer les manipulations en fonction du contexte

Revoir et respecter les protocoles de soins ostéopathiques afin de rester dans son champ de compétence

Adapter la configuration du lieu et l’environnement à des manipulations spécifiques  

En cas de situation difficile, adapter l’échange auprès du propriétaire

Contrôler sa position de praticien pour la réalisation de manipulations en préservant son intégrité et celle de l’animal 

Utiliser des techniques faciales  pour travailler sur les membranes qui relient les muscles, les organes et la   charpente osseuse entre eux 

Utiliser des techniques ostéopathiques biomécanistes d’énergie musculaire basées sur les réflexes pour réguler des troubles toniques

Mettre en œuvre des techniques adaptées de palpation pour intervenir sur les enveloppes des tissus nerveux 

Sélectionner des techniques réflexes (et les réflexes somato-viscéraux) pour rééquilibrer des organes   profonds et difficilement accessibles 

Sentir et observer les réactions de l’animal lors de manipulations et d’interventions sur des zones   spécifiques pour adapter sa pratique

Interrompre des manipulations trop douloureuses ne permettant à l’animal d’avoir le relâchement nécessaire  

Réorienter un traitement ostéopathique pour soulager des zones et libérer des tensions pour pouvoir   effectuer un travail sur les troubles fonctionnels à l’origine des  dysfonctionnements 

Ecouter et observer le corps (réactions physiques/ articulaires) de l’animal pour repérer des réductions,   des normalisations et des corrections de troubles fonctionnels 

Contrôler par le toucher fin la résorption de troubles fonctionnels et de dysfonctionnements pour réajuster   éventuellement la prise en charge

Observer les évolutions du   comportement, de la posture de l’animal suite à des manipulations  

Arrêter la séance en fonction des évolutions et des progressions constatées de l’animal pour respecter   l'adaptation de l’animal

Réaliser une synthèse des traitements et des manipulations ostéopathiques effectués au propriétaire

En fonction du bilan de la séance et des évolutions attendues, programmer des visites de suivi

Donner des consignes de suivi et de rééducation de l’animal permettant d’optimiser le résultat de la   manipulation

Rédiger un compte-rendu d’intervention ostéopathique pour conserver un suivi ostéopathique de   l’animal 

Informer les propriétaires des répercussions possibles du traitement et des précautions à prendre concernant   l’animal     

Concevoir un programme de suivi ostéopathique d’animaux en fonction de pathologies et de traumatismes à partir de compte rendu   vétérinaire

Adapter des programmes ostéopathiques en fonction des objectifs de propriétaires

Estimer les possibilités de vitesse de récupération d’animaux en fonction de leur état de santé général, de l’âge et des caractéristiques physiologiques 

Définir et segmenter des objectifs de séances et de travail de l’animal dans le cadre de programmes de suivis ostéopathiques 

Apprécier des progrès d’animaux et adapter un programme à des progressions d’animaux en fonction des évolutions constatées

Evaluer des impacts de séances et réorienter des objectifs de programmes de suivi en fonction des examens pratiqués sur l’animal 

Evaluer des niveaux de guérisons d’animaux, des possibilités et des risques éventuels liés à des reprises d’activités  

Sensibiliser les propriétaires sur les intérêts et les enjeux d’un suivi ostéopathique régulier d’animaux en fonction des sollicitations physiques et de leur état de santé 

Présenter l’approche biomécanique et sensibiliser des propriétaires à l’importance d’adopter une approche globale pour la santé de l’animal 

Evaluer des possibilités de préparation et soulagement d’animaux   en vue d’évènements, d’opérations, de situations pouvant avoir des séquelles traumatiques  

Etablir des suivis réguliers d’animaux participants à des compétitions en adaptant les interventions aux   sollicitations liées aux activités et aux disciplines pratiquées

Analyser des cas d’animaux suivis en ostéopathie animalière à partir de problématiques spécifiques 

Préparer des animaux à des vêlages, interventions, pour faciliter la récupération

Orienter des séances pour préparer des animaux à des activités physiques ou sportives spécifiques   (compétitions équestres, concours animaliers, etc.)

Travailler avec des animaux sur la gestion de contractures, de déséquilibres ou de troubles liés à des   environnements et au stress ressenti lors de situations

Evaluer l’évolution physiologique des animaux suivis et ré adapter le programme de suivi en fonction des résultats

Réaliser des comptes rendus du travail ostéopathique pouvant s’inscrire dans la pluri disciplinarité (entraîneur, thérapeutes …), centré   sur l’animal

Connaitre, mobiliser les connaissances relatives aux spécificités métaboliques et physiologiques des   animaux vieillissants

Réaliser un programme d’accompagnement   sur des animaux vieillissants pour assurer leur confort dans cette étape de   leur vie  

Être en capacité de dialoguer   avec un vétérinaire dans le cas d’un référé ou de conseils vers un   propriétaire d’animal

Identifier des ressources documentaires et utiliser des bases de   données actualisées pour Interpréter les données contenues dans des publications nationales et internationales : Réaliser une recherche   bibliographique / Lire, analyser, critiquer et résumer un article de   recherche scientifique

Développer une problématique et élaborer une discussion

Rédiger un document scientifique de présentation d’un projet de recherche ou de résultats d’une étude

Utiliser les outils permettant de valider une étude scientifique expérimentale 

Rédiger des documents de recherche : note de cadrage, rapport d’essai, récapitulatif projet, compte-rendu de réunion et cahier de   laboratoire

Construire un protocole d’étude selon une méthodologie rigoureuse pour limiter les biais d’étude

Analyser des données scientifiques et/ou professionnelles 

Evaluer l'impact des manipulations ostéopathiques et mettre en   évidence l’impact de la prise en charge ostéopathique dans différents contextes

Evaluer l’accord consensus entre plusieurs ostéopathes animaliers et vétérinaires, comprendre la nature des désaccords éventuels et élaborer des théories pour les expliquer

Caractériser et expliciter les protocoles méthodologiques des consultations réalisées auprès des utilisateurs

Critiquer et analyser sa pratique, ses approches, ses concepts, la construction de son approche en tant que professionnel

Observer, formaliser et expliciter les éléments de sa pratique professionnelle

Analyser sa pratique professionnelle au regard des références professionnelles et des évolutions du métier vis-à-vis de la réglementation

Participer à la connaissance et à l’évolution de la méthode biomécaniste appliquée à l’ostéopathie animale, en France et à l’international, grâce à ses travaux de   recherche en ayant la capacité   d’intégrer des projets avec des collaborations extérieures

Utiliser l’anglais scientifique et le vocabulaire adapté à la profession pour participer à des conférences

Rédiger et présenter des documents de synthèse en vue d’une communication

En anglais et en français, obtenir des renseignements, des idées et des opinions de sources hautement   spécialisées dans son domaine

Participer à des séances de formation en supervisant des groupes afin de viser le développement des   compétences de l’ostéopathe animalier utilisant la méthode biomécaniste    

Modalités d'évaluation :

Projet professionnel

Etude de cas

Evaluation de la pratique ostéopathique sur des animaux

Pratique ostéopathique Partie 1

Examen clinique et diagnostic ostéopathique

Pratique ostéopathique Partie 2

Techniques et traitement

Rapport étude de cas

Rapport écrit

Soutenance orale

Mémoire

Secteurs d’activités :

Les activités professionnelles se déroulent en itinérant ou en cabinet. En itinérant cela consiste à se rendre dans des élevages, centres équestres, chenils ou domiciles des propriétaires des animaux. Les consultations à domicile peuvent se réaliser sur des grands herbivores ou des animaux plus petits en fonction des équipements et localisations. Ils peuvent soit se réaliser dans le propre cabinet de l’ostéopathe animalier, soit dans une clinique vétérinaire.  Les ostéopathes animaliers utilisent des équipements distincts en fonction des espèces (tabliers de protection , blouse, chaussures de sécurité etc).  

Secteur d’activité et taille des entreprises ou services employeurs : l’ostéopathe animalier exerce en libéral, en cabinet ou en itinérance. Il peut aussi exercer en qualité de salarié dans des structures animalières professionnelles telles que : écurie de sport, haras, cabinet vétérinaire etc.  

Responsabilité et autonomie caractérisant les postes ciblés : l’ostéopathe animalier, en tant que professionnel de première intention, inscrit au RNA du CNOV, bénéficie d’une autonomie de compétences réglementairement actée. Lors de l’exercice de son activité professionnelle, il peut, en toute indépendance, en s’appuyant sur son expertise, référer à un vétérinaire ou réaliser les actes intégrés dans son champ de compétences. Il engage sa responsabilité vis-à-vis des propriétaires en tenant compte de la dimension de bien-être mais également de la valeur économique des animaux traités.  

Type d'emplois accessibles :

Ostéopathe animalier

Code(s) ROME :
  • A1500 - Soins aux animaux
Références juridiques des règlementations d’activité :

Pratique d’actes d’ostéopathie sur des animaux par des personnes non habilitées à exercer la médecine et la chirurgie des animaux (Source : site du Conseil National de l’Ordre des Vétérinaires).   

Préambule L'article L 243-1 du Code Rural et de la Pêche Maritime (CRPM) définit l'acte de médecine et de chirurgie des animaux ainsi que l'exercice illégal de la médecine et la chirurgie des animaux. L’article L 243-3 permet par dérogation à des personnes non habilitées à exercer la médecine et la chirurgie des animaux de réaliser certains actes de médecine et de chirurgie des animaux. Le paragraphe 12° de cet article permet ainsi à certaines personnes, sous conditions, de réaliser des actes d’ostéopathie animale. Il s’agit bien d’une dérogation au monopole d’exercice des vétérinaires. Quelques notes explicatives sur les textes d’application complétant le dispositif en date du 23 juillet 2011 qui sont parus au Journal Officiel le 21 avril 2017.   

Le premier texte est un décret en Conseil d'Etat, il concerne les règles de déontologie applicables aux personnes réalisant des actes d'ostéopathie animale et aux modalités de leur inscription sur la liste tenue par l'ordre des vétérinaires. 

Décret n° 2017-572 du 19 avril 2017. Ce décret introduit les articles R. 243-6 et R. 243-8 à R. 243-11 dans la partie réglementaire du CRPM.   

L'Art R 243-6 définit l'acte d'ostéopathie animale : on entend par "acte d'ostéopathie animale" les manipulations ayant pour seul but de prévenir ou de traiter des troubles fonctionnels du corps de l'animal, à l'exclusion des pathologies organiques qui nécessitent une intervention thérapeutique, médicale, chirurgicale, médicamenteuse ou par agents physiques. Ces manipulations sont musculosquelettiques et myo-fasciales, exclusivement manuelles et externes. Cet article définit bien le cadre d'intervention de la personne qui pratique des actes d'ostéopathie animale : elle effectue des actes de manipulations et mobilisations non instrumentales, directes et indirectes, non forcées.   

L'Art R. 243-8 définit les règles de déontologie à respecter : en particulier les exigences en matière de formations initiale et continue, les limites de l'exercice et les conditions d'orientation du cas clinique vers un vétérinaire, la nécessaire information scientifique, loyale et claire du client ainsi que le recueil de son consentement éclairé.   

L'Art R. 243-9 décrit les conditions de l'inscription sur les listes tenues à jour par les Conseils Régionaux de l'Ordre des vétérinaires (CROV) : il s'agit bien des listes d'inscription concernant les personnes ayant satisfait aux épreuves d'aptitude et donc figurant préalablement sur le registre national d'aptitude du Conseil National de l'Ordre des vétérinaires (CNOV). Pour l'inscription ces personnes prennent contact avec le Conseil régional de la région où elles ont établi leur domicile professionnel.   

L'Art R. 243-10 définit les motifs pouvant entrainer le retrait de cette liste et l'Art R. 243-11 précise les conditions de poursuite devant les chambres de discipline des personnes ne respectant pas ces règles déontologiques qui pourront être l'objet de sanctions identiques à celles encourues par les vétérinaires (L. 242-7 du CRPM).   

Le deuxième texte est un décret simple (D 243-7), il est relatif aux compétences exigées pour réaliser des actes d'ostéopathie animale sans avoir la qualité de vétérinaire ; il introduit les exigences de l'épreuve d'aptitude pour les personnes qui peuvent justifier de cinq années d'études supérieures. 

Ces exigences comprennent une épreuve écrite d'admissibilité sous forme de QCM et une épreuve pratique portant sur deux espèces animales : un carnivore domestique et une espèce au choix du candidat entre les grands ruminants et les équidés ; cette épreuve est accessible après cinq années d'études supérieures.   

Le Conseil National de l'Ordre des Vétérinaires (CNOV) établit un registre national d'aptitude comprenant les personnes ayant réussi l'épreuve mentionnée au I et des professionnels ressortissants d'un Etat membre de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen et répondant aux dispositions législatives et réglementaires précitées.  

Le troisième texte est un arrêté ministériel en date du 10 juin 2020 modifiant l'arrêté ministériel du 19 avril 2017, fixant les conditions pratiques suivantes :   

- Réception et examen des demandes de candidature à l'épreuve d'aptitude 

- Composition du jury de l'épreuve 

- Nature et organisation des épreuves d'admissibilité et d'admission   

Mise en œuvre de dispositions infraréglementaires par le CNOV  - Installation d’un comité de pilotage par le CNOV dans lequel siège un représentant de Biopraxia 

- Installation d’un comité d’experts dans lequel siège un représentant de Biopraxia 

- Gestion du REGISTRE NATIONAL D’APTITUDE à la pratique d’actes d’ostéopathie animale. https://www.veterinaire.fr/les-autres-metiers/liste-des-personnes-non-veterinaires-pouvant-realiser-des-actes-dosteopathie-animale/registre-national-daptitude-rna.html  

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Le dispositif de formation doit être suivi dans son intégralité afin de pouvoir valider la certification.


Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 3 professionnels ostéopathes animaliers inscrits au RNA non intervenant dans l’établissement.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
21/12/2018

Arrêté du 17 décembre 2018 publié au Journal Officiel du 21 décembre 2018 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour trois ans, avec effet au 1er juin 2013, jusqu'au 21 décembre 2021.

Date de décision 25-01-2023
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 25-01-2026
Date de dernière délivrance possible de la certification 25-01-2030
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2019|2021|2022|2020
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2021 36 0 92 88 -
2020 31 0 100 67 100
2019 33 0 100 68 85
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.biopraxia.com/formations-osteopathie-animale/la-formation-initiale-biopraxia.html


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP31980 Ostéopathe Animalier biomécaniste
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet