L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

110f : Spécialités pluri-scientifiques (application aux technologies de production)

200p : Méthodes industrielles

200r : Contrôle qualité de produits et procédés industriels

Icon formacode

Formacode(s)

31654 : Génie industriel

31606 : Conduite projet industriel

31620 : Conduite installation industrielle

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

31-08-2024

Niveau 7

110f : Spécialités pluri-scientifiques (application aux technologies de production)

200p : Méthodes industrielles

200r : Contrôle qualité de produits et procédés industriels

31654 : Génie industriel

31606 : Conduite projet industriel

31620 : Conduite installation industrielle

31-08-2024

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS 19753471200017 Le Cnam -

Objectifs et contexte de la certification :

La crise sanitaire a clairement montré, notamment avec la pénurie d’équipements électroniques pour l’automobile, la nécessité de réindustrialiser l’ensemble de nos territoires. Cela nécessite la création de nouveaux outils industriels dans de nombreux secteurs d’activités (énergie, transport, électronique, construction, biens courants…) et les différents projets de Giga Factory en sont les exemples les plus représentatifs. Mais cela nécessite également la modernisation indispensable de notre outil industriel, sa robotisation accrue (Industrie 4.0), notamment dans les TPE et PME et dans l’ensemble des activités industrielles.

Dans ce contexte, il est fondamental que les entreprises disposent des ressources humaines compétentes pour la mise en place de ces nouveaux outils de production et pour la modernisation des plus anciens. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’ingénieur Cnam en Génie industriel.

La spécialité génie Industriel  a pour vocation de répondre simultanément :

  • au tissu d’entreprises faisant intervenir les principaux métiers issus des domaines de la thermique, la mécanique, la production d’électricité, la gestion des réseaux, la construction, la maintenance, la robotique pour lesquels les apports des fonctions de production sont essentiels.
  • à la nécessité exprimée par les TPE, PME, PMI d’intégrer dans tout processus d’investissement les principes de sûreté de fonctionnement.
  • à la demande de normalisation des fonctions des entreprises qui y recherchent un outil de défense de leurs intérêts dans les échanges internationaux.

Le but de cette certification est de former des ingénieurs du Conservatoire national des arts et métiers spécialité Génie Industriel capables d’apporter une réponse aux problématiques d’industrialisation, d’organisation et d’innovation des entreprises dans les meilleures conditions de coût, de délais et de qualité.

Activités visées :

 La certification permet au titulaire d’assurer les activités suivantes :

  • Traduire des cahiers des charges en objectifs d’industrialisation d’un système de production (plans de charges, données techniques et moyens).
  • Réaliser les analyses des contraintes de fabrication en utilisant les outils de l’analyse fonctionnelle ;
  • Organiser et industrialiser la fabrication en respectant les normes, les objectifs de coûts, de délais et de qualité à l’aide de suivis d’indicateurs et dans un souci d’amélioration continue ;
  • Garantir la continuité des flux de production d’un système industriel ;
  • Garantir la pérennité et assurer la fiabilisation, l’amélioration et l’innovation des processus de production par la mise en place de suivis d’indicateurs, l’organisation d’une veille technologique, en tenant compte des évolutions techniques et des contraintes environnementales ;
  • Manager en informant, formant, animant, coordonnant, en valorisant les individus et en assurant la cohérence des actions des équipes de production afin d’améliorer l’efficacité du système industriel, la productivité et les conditions de travail ;
  • Coordonner les fournisseurs et sous-traitants.
  • Manager les projets et superviser le suivi des relations contractuelles avec les clients et prestataires afin de s’assurer de la conformité aux cahiers des charges, en respectant les contraintes de coût, de qualité et de délais, et en mettant en œuvre ses compétences pluridisciplinaires, d’adaptabilité et ses connaissances de l’international.

Compétences attestées :

  • La connaissance et la compréhension d’un large champ de sciences fondamentales et la capacité d’analyse et de synthèse qui leur est associée ainsi que leurs applications dans le milieu professionnel.
  • Mobiliser les ressources de plusieurs champs scientifiques et techniques spécifiques (mécanique, énergétique, automatique, robotique, productique, systèmes électriques, statistiques, etc.).
  • Maitriser des méthodes et des outils de l’ingénieur : identification, modélisation et résolution de problèmes même non familiers et incomplètement définis, l’utilisation des approches numériques et des outils informatiques, l’analyse et la conception de systèmes, la pratique du travail collaboratif et à distance
  • Analyser un besoin, concevoir, tester, piloter des systèmes de production en tenant compte des problématiques de la transition énergétique, et dans un objectif de sûreté de fonctionnement contraint par des normes internationales d’hygiène, de sécurité.
  • Prendre en compte les enjeux de l’entreprise et à rendre compte de son action : dimension économique, respect des exigences sociales et environnementales, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique.
  • Accompagner l’entreprise dans une démarche globale tout au long du cycle de vie des produits, des procédés, des processus et des systèmes industriels.
  • Piloter et gérer la maintenabilité des systèmes de production en tenant compte des problématiques de la transition énergétique en prenant en compte ses enjeux .
  • S’adapter aux nouvelles technologies afin de répondre aux exigences toujours croissantes de sûreté de fabrication, protection et de sécurité des produits.
  • Faire intervenir dans les projets qu’il pilote, les principes de l’innovation industrielle et de veille technologique et concurrentielle intégrant les problématiques environnementales et de développement durable.
  • Encadrer des équipes opérationnelles, prendre en compte et gérer la dimension économique et stratégique des projets dont il a la charge et s’assurer de la logistique de tous les flux de l’entreprise (équipements, matériaux, énergies). 
  • Maitriser les outils et méthodes de communication et d’information avec des dimensions internationales lui permettant de manager des équipes pluridisciplinaires
  • Entreprendre et innover, dans le cadre de projets personnels ou par l’initiative et l’implication au sein de l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux
  • Se connaitre, s’auto-évaluer, gérer ses compétences (notamment dans une perspective de formation tout au long de la vie), opérer ses choix professionnels, s’insérer dans la vie professionnelle et s’intégrer dans une organisation.

Modalités d'évaluation :

  • Mises en situation, analyse d'articles, études de cas, examens sur table et questionnaires de vérification du savoir, résolution de problèmes industriels complexes, en simulation ou en situation et travaux de groupe.
  • Évaluation des rapports des séquences en  entreprise : présentation des projets conduits en entreprise et évaluation par le maitre d'apprentissage des compétences, des savoir-faire et des savoir-être correspondant à ceux de l’ingénieur en spécialité génie industriel tout au long de la formation.
  • Rédaction et soutenance d'un projet de fin d'études.

Il y dans chaque Centre Cnam en Régions (CCR) métropolitaines et outre-mer, un référent handicap qui accompagne les personnes concernées, en vue de mettre en place, dans le cadre des textes de loi afférentes à ce sujet, les aménagements d’études et d’examens accordés par le centre de formation après proposition d’un médecin agréé CDAPH. Pour l’établissement public Cnam Paris, la Mission Handi’cnam accompagne les élèves en situation de handicap inscrits au centre de Paris (y sont inclus les sites annexes dont l’Antenne alternance de Saint-Denis qui met en œuvre des formations d’ingénieurs par l’apprentissage). La mission Handi’cnam assure également un rôle de conseil et d’animation auprès du réseau des référents handicaps des CCR.

RNCP37355BC01 - Analyser le besoin en ingénierie d’un client ou d’un donneur d’ordre et le formuler en termes de processus et systèmes industriels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C.1.1 Analyser et quantifier le besoin d’un client interne ou externe en utilisant et en élaborant les démarches de l’analyse fonctionnelle et de l'analyse de fiabilité (analyse fonctionnelle interne, analyse fonctionnelle externe, AMDEC produit, AMDEC process, …) afin de le traduire dans le référentiel de l’entreprise et dans un contexte normatif et règlementaire français, européen et/ou international.

C.1.2 Analyser l’environnement technico-économique du client (contraintes, produits, culture d’entreprise, vocabulaire, ordres de grandeur…) en s’appuyant sur son expertise afin d’être force de proposition et innovant dans l’élaboration des cahiers des charges, pour assurer la certification des fournisseurs tout en tenant compte des contraintes réglementaires et des enjeux environnementaux de développement durable.

C.1.3 Prendre en compte les enjeux de l’entreprise : dimensions socio-économique et environnementale, respect de la qualité, compétitivité et productivité, exigences commerciales, intelligence économique.

C.1.4 Adapter sa communication en fonction du contexte socio-culturel et du niveau de compétences techniques de ses interlocuteurs et communiquer, à l’oral et à l’écrit y compris dans un contexte international.

Évaluation des séquences académiques :

  • Mises en situations encadrées individuelles et/ou en binôme.
  • Examens sur table et questionnaires de vérification des connaissances.
  • Projets en groupe, dont le projet transversal, éventuellement avec des apprentis issus d'autres disciplines, sur des scénarios interactifs imposés ou à proposer, avec restitution écrite et orale par les différents membres du groupe du cahier des charges.

Évaluation des séquences en entreprise :

  • .Rapports présentant des projets menés en entreprise, écrits par l’élève tout au long du parcours de formation.
  • Évaluation du savoir-faire et du savoir-être de l’élève par le maitre d’apprentissage tout long de la formation.
  • Projet de fin d’étude.  

RNCP37355BC02 - Définir concevoir et mettre en œuvre un système industriel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C.2.1 rédiger et faire évoluer un cahier des charges technique et/ou fonctionnel après évaluation de l’état initial du système ou processus dans son environnement.
C.2.2 Concevoir et optimiser un système technologique ou un processus d’ingénierie en maîtrisant les démarches de dimensionnement dans un cadre pluridisciplinaire.
C.2.3 Mettre en œuvre les méthodes et outils de modélisation, d’identification, de simulation, de validation et de certification des systèmes afin de faire dialoguer les spécialistes techniques qui interagissent autour des interfaces technologiques.
C.2.4 Analyser et évaluer le système à toutes les étapes de son cycle de vie (conception, validation, production, mise en service, utilisation, recyclage) afin d'évaluer ses performances en tenant compte des enjeux de l'éco-conception et   du développement durable
C.2.5 Analyser les réponses des sous-traitants aux appels d'offres en appliquant les critères de l'entreprise afin de sélectionner l’offre la plus pertinente.
C.2.6 Rédiger des contrats d'achat ou de prestation et évaluer la période de retour sur investissement en déterminant les coûts d’investissements, de production, d’exploitation et de maintenance en lien avec les services financiers, marketing et dans une démarche d'arbitrage de la direction générale.
C.2.7 Rédiger un appel d’offre en cohérence avec le cahier des charges fonctionnel dans l’objectif d’identifier un fournisseur compétitif en termes de coût et de performances attendues (coûts, délais, caractéristiques techniques…).

Évaluation des séquences académiques :

  • Mises en situations encadrées individuelles et/ou en groupe.
  • Examens sur table et questionnaires de vérification des connaissances.
  • Projets en groupe, dont le projet transversal, éventuellement avec des apprentis issus d'autres disciplines, sur des scénarios interactifs imposés ou à proposer, avec restitution écrite et orale par les différents membres du groupe du cahier des charges.

Évaluation des séquences en entreprise :

  • Rapports présentant des projets menés en entreprise, écrits par l’élève tout au long du parcours de formation.
  • Évaluation du savoir-faire et du savoir-être de l’élève par le maitre d’apprentissage tout long de la formation.
  • Projet de fin d’étude.  

RNCP37355BC03 - Concevoir et piloter les plans d'intégration, de validation, de maintien en conformité et de certification de systèmes industriels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C.3.1 Concevoir, élaborer et mettre en place les plans d’intégration et de validation en utilisant les outils de l’analyse fonctionnelle afin de valider la tenue des exigences du cahier des charges.
C.3.2 Élaborer les dossiers techniques de consultation (orientations   techniques, schémas de principe, plans de masse, logistique…) et transmettre les spécifications des équipements et matériels aux différents acteurs du projet.
C.3.3 Concevoir, élaborer et mettre en place le plan de certification en cohérence avec le cahier des charges, les critères de l’entreprise et la réglementation en vigueur.
C.3.4 Élaborer les documentations opérationnelles et de maintenance en utilisant les documents issus de la démarche d’analyse fonctionnelle afin de définir et mettre en place les procédures.
C.3.5 Élaborer le jalonnement du projet et constituer les dossiers de validations des différents jalons.
C.3.6 Assurer l'intégration (achat, réception, mise en service, montée en cadence, qualification)d'un équipement industriel. 

Évaluation des séquences académiques :

  • Mises en situations encadrées individuelles et/ou en groupe.
  • Examens sur table et questionnaires de vérification des connaissances.
  • Projets en groupe, dont le projet transversal, éventuellement avec des apprentis issus d'autres disciplines, sur des scénarios interactifs imposés ou à proposer, avec restitution écrite et orale par les différents membres du groupe du cahier des charges.

Évaluation des séquences en entreprise :
. Rapports présentant des projets menés en entreprise, écrits par l’élève tout au long du parcours de formation.
. Évaluation du savoir-faire et du savoir-être de l’élève par le maitre d’apprentissage tout long de la formation.
. Projet de fin d’étude.  

RNCP37355BC04 - Piloter, manager une équipe, une unité de production mettant en œuvre des systèmes industriels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C.4.1 Piloter et gérer la production au regard des préconisations des plan industriels et économiques de l'entreprise.
C.4.2 Formaliser les interfaces entre les acteurs du projet utilisant les outils de l’analyse fonctionnelle afin de définir le périmètre de chaque sous-traitant.
C.4.3 Prendre des décisions après avoir mené des échanges, potentiellement à l'international, dans une relation client-fournisseurs en utilisant les outils de la communication technique afin de spécifier, valider et certifier le bon fonctionnement des installations.
C.4.4 Conduire des projets dans le contexte de la réglementation française, européenne et internationale en vigueur en appliquant les démarches, les méthodologies et les outils de gestion dans le but d’analyser et gérer les risques techniques, financiers, temporels (planification) et humains au cours des processus de conception, d'industrialisation et de production.
C.4.5 Conduire, coordonner et encadrer des équipes pluridisciplinaires et/ou internationales internes et externes à l’entreprise dans un objectif de recherche de la performance et de l’innovation économique, stratégique et technologique de l’entreprise.
C.4.6 Intégrer, animer et faire évoluer une organisation en prenant en compte les enjeux des relations au travail, d’éthique, de responsabilité, de sécurité et de santé.
C.4.7 Anticiper les responsabilités et conséquences inhérentes aux obligations réglementaires.
C.4.8 Mettre en place un plan de communication autour des enjeux de l'entreprise.

Évaluation des séquences académiques :

  • Mises en situations encadrées individuelles et/ou en groupe.
  • Examens sur table et questionnaires de vérification des connaissances.
  • Projets en groupe, dont le projet transversal, éventuellement avec des apprentis issus d'autres disciplines, sur des scénarios interactifs imposés ou à proposer, avec restitution écrite et orale par les différents membres du groupe du cahier des charges.


Évaluation des séquences en entreprise :

  • Rapports présentant des projets menés en entreprise, écrits par l’élève tout au long du parcours de formation.
  • Évaluation du savoir-faire et du savoir-être de l’élève par le maitre d’apprentissage tout long de la formation.
  • Projet de fin d’étude.  

RNCP37355BC05 - Assurer la maintenance, l'amélioration et l'évolution des processus et des systèmes industriels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

C.5.1 Suivre des indicateurs, des tableaux de bord et des planning en termes de besoins et de service: sous-traitance de réalisation des installations, formation spécifique du personnel, lancement de pré-série,   montées en charge...
C.5.2 Entretenir les activités avec les fournisseurs en réalisant des audits afin de qualifier ces derniers.
C.5.3 Diagnostiquer des anomalies et mettre en place un plan d’actions correctives à l’aide des procédures et outils standards (outils de l'analyse de fiabilité du produit et du process) et internes à l’entreprise dans l’objectif de requalifier le système de production en adéquation avec la   réglementation en vigueur.
C.5.4 Piloter un plan de maintenance préventive et/ou prédictive en définissant des priorités sur les équipements pour assurer une production optimisée en toute sûreté.
C.5.5 Maintenir et faire évoluer le cycle de vie du système à l'aide de méthodes de gestion de projets et d’analyse fonctionnelle afin de satisfaire à l'évolution des réglementations en vigueur.
C.5.6 Proposer des améliorations sur les installations, équipements et  matériels en termes de sécurité, fiabilité, performance et durée de vie.
C.5.7 Entreprendre et innover par l’initiative et l’implication au sein de   l’entreprise dans des projets entrepreneuriaux.
C.5.8 Réaliser une veille informationnelle comparative à l’aide de bases et de structures documentaires dédiées à l’innovation et à la recherche puis exploiter l'information pertinente en intégrant les évolutions scientifiques, technologiques et réglementaires.
C.5.9 Maintenir et développer son portefeuille de compétences dans une perspective d'évolution professionnelle.

Évaluation des séquences académiques :

  • Mises en situations encadrées individuelles et/ou en groupe
  • Examens sur table et questionnaires de vérification des connaissances.
  • Projets en groupe, dont le projet transversal, éventuellement avec des apprentis issus d'autres disciplines, sur des scénarios interactifs imposés ou à proposer, avec restitution écrite et orale par les différents membres du groupe du cahier des charges.

Évaluation des séquences en entreprise :

  • Rapports présentant des projets menés en entreprise, écrits par l’élève tout au long du parcours de formation.
  • Évaluation du savoir-faire et du savoir-être de l’élève par le maitre d’apprentissage tout long de la formation.
  • Projet de fin d’étude.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La certification est acquise par validation : 

  • des 5 blocs de compétences constituant la certification  ;
  • d’un niveau d’anglais B2 du CECRL ;
  • des compétences évaluées lors des séquences internationales d’une durée totale de 9 à 12 semaines pour les apprentis et de 1 semaine pour les stagiaires de la formation continue.

Secteurs d’activités :

L’ingénieur diplômé du Conservatoire national des arts et métiers en spécialité génie industriel évolue dans tous les secteurs d’activités en lien avec l’industrie.

Type d'emplois accessibles :

L’ingénieur diplômé du Conservatoire national des arts et métiers en spécialité génie industriel est formé en vue d'occuper différentes fonctions dont un ensemble d’exemples est donné ci-après :

  • - Directeur technique
  • - Directeur de production
  • - Responsable de production
  • - Ingénieur de production
  • Ingénieur Industrialisation
  • Responsable planification
  • Ingénieur process méthodes
  • Ingénieur en maintenance industrielle
  • Ingénieur qualité
  • Responsable QHSE
  • Chef de projet industriel
  • Ingénieur en informatique industrielle
  • Ingénieur sécurité environnement 

Code(s) ROME :

  • I1102 - Management et ingénierie de maintenance industrielle
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1404 - Intervention technique en méthodes et industrialisation
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation

Références juridiques des règlementations d’activité :

Non

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Niveau 5 scientifique minimum

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury est présidé par le Directeur de l’École d’ingénieurs du Cnam ou son représentant.

En plus du président, le jury est composé paritairement de personnalités du milieu professionnel et du milieu académique avec un quorum de huit personnes. Il comprend a minima :

  • le directeur du Centre Cnam en région ou son représentant,
  • le responsable national du diplôme concerné ou son représentant,
  • le responsable opérationnel du diplôme concerné ou son représentant,
  • le Directeur du CFA ou son représentant,
  • le représentant du partenaire institutionnel de la formation ou son représentant,
  • des représentants des entreprises partenaires.

La composition du jury est arrêtée chaque année par le Directeur de l’EiCnam et portée à la signature de l’administrateur général du Cnam par la Direction nationale des formations.

Après un parcours de formation continue X

Pour la formation en formation continue Hors Temps de travail

Le jury de délivrance du diplôme d’ingénieur Cnam est national. Il statue sur toutes les formations d’ingénieurs HTT. Il est constitué par décision du directeur de l’École d’ingénieurs du Cnam, qui le préside, et comprend l’ensemble des enseignants-chercheurs responsables des enseignements.

Le jury est présidé par le Directeur de l’EICnam ou son représentant.

Pour la formation continue des sites de Beauvais, Châtellerault et Vernon

Le jury est présidé par le Directeur de l’École d’ingénieurs du Cnam ou son représentant.

En plus du président, le jury est composé paritairement de personnalités du milieu professionnel et du milieu académique avec un quorum de huit personnes.

Il comprend a minima :

  • le directeur du Centre Cnam en Région ou son représentant,
  • le responsable national du diplôme concerné ou son représentant,
  • le responsable opérationnel du diplôme concerné ou son représentant,
  • le représentant du partenaire institutionnel de la formation ou son représentant,
  • des représentants des entreprises partenaires.

La composition du jury est arrêtée chaque année par le Directeur de l’EiCnam et portée à la signature de l’administrateur général du Cnam par la Direction nationale des formations.

En contrat de professionnalisation X

Le jury est présidé par le Directeur de l’École d’ingénieurs du Cnam ou son représentant.

En plus du président, le jury est composé paritairement de personnalités du milieu professionnel et du milieu académique avec un quorum de huit personnes. Il comprend a minima :

  • le directeur du Centre Cnam en région ou son représentant,
  • le responsable national du diplôme concerné ou son représentant,
  • le responsable opérationnel du diplôme concerné ou son représentant,
  • le représentant du partenaire institutionnel de la formation ou son représentant,
  • des représentants des entreprises partenaires.

La composition du jury est arrêtée chaque année par le Directeur de l’EiCnam et portée à la signature de l’administrateur général du Cnam par la Direction nationale des formations.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le Jury VAE est nommé par l’administrateur général du Cnam.
Il est composé de 4 à 5 membres dont des enseignants-chercheurs et 2 représentants des professions concernés.
Il est présidé par un enseignant-chercheur choisi pour sa transversalité et son expertise en VAE.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2022 79 - 94 - 95
2021 116 - 94 - 95
2020 87 - 94 - 95
2019 69 - 64 - 65

Lien internet vers le descriptif de la certification :

Lien internet vers le descriptif de la certification :

École ingénieurs du Cnam

https://ecole-ingenieurs.cnam.fr

 

Lieux de préparation à la certification déclarés par l’organisme certificateur


Formation d’ingénieur par la voie de l'apprentissage et de la formation continue
Cnam Normandie
Site de Vernon
http://www.cnam-normandie.fr/
www.itii-normandie.fr
02 61 45 19 20
nmd_contact@lecnam.net

Cnam Ile-de-France
Formation d’ingénieur par la voie de l'apprentissage
Site de Mantes-la-Jolie
Tel :06 48 58 43 03
Sylvie Juban

Cnam PACA
Formation d’ingénieur par la voie de l'apprentissage
Site d'Avignon
Contact

Contact Cnam
Pascale RUY
07 82 60 66 97
pascale.ruy@lecnam.net

Contact CFA84
Charlène Arnaud
04 90 81 54 50
charlene.arnaud@cfai84.com
Cnam - CFAI 84
Technopole Agroparc 60 chemin de Fontanille - BP 1242
84911 Avignon Cedex 9
Tel : 04 90 81 54 50

Cnam Nouvelle-Aquitaine

Formation d’ingénieur par la voie de l'apprentissage et  la formation continue
Site de Châtellerault
Contact
Tel :05 49 49 61 20
naq_info@lecnam.net

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP36315 Titre ingénieur - Ingénieur diplômé du Conservatoire national des arts et métiers, spécialité génie industriel

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :